4,7 millions : c'est le nombre de femmes en situation de pauvreté en France

 |   |  291  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon un rapport du Conseil économique et social, les femmes sont plus nombreuses que les hommes sous le seuil de pauvreté. Elles disposent de revenus généralement plus faibles et d'emplois plus précaires.

Pas de précarité dans la pauvreté. En France, 4,7 millions de femmes et 3,9 millions d'hommes vivent sous le seuil de pauvreté, c'est à dire 964 euros par mois, le revenu médian. C'est le constat d'une étude du Conseil économique, social et environnemental (CESE) publiée ce 19 février.  Sur cette question, le Secours catholique avait déjà publié en novembre un rapport alarmant dans lequel il signalait qu'en 10 ans, le nombre de femmes accueillies dans ses centres avait dépassé celui des hommes. 

Des sources de revenus plus faibles et plus précaires que les hommes

Autre indice: le rapport du CESE intitulé "Femmes et précarité", indique en outre qu'elles sont plus nombreuses à bénéficier du Revenu de solidarité active (57% des allocataires sont des femmes). L'organisme relève que les "risques de précarité apparaissent plus nombreux pour les femmes que pour les hommes". Elles sont plus souvent dépourvues d'emploi sans être comptabilisées dans les chiffres du chômage, sont sur-représentées dans les métiers les moins qualifés et travaillent beaucoup plus souvent à temps partiel (30% de femmes contre 7% d'hommes sont dans ce cas). Résultat: leurs rémunérations mensuelles sont généralement plus basses.

Les trois quarts des personnes sous le seuil de pauvreté sont des retraitées

D'autres catégories de femmes disposent aussi de revenus plus faibles: les retraités. C'est ce qu'avait montré une enquête publiée par la CFDT le 5 février. Il apparaît que, parmi les femmes vivant sous le seuil de pauvreté, les trois quarts sont des retraitées.

Toutes ces enquêtes pointent la forte proportion de femmes parmi les familles monoparentales en constante augmentation. Une situation qui a tendance à augmenter la précarité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2013 à 16:12 :
est ce une provoc' les valeurs du CAC40 à côté de cet article...!!!
a écrit le 27/02/2013 à 14:26 :
Pas trop compris, avec 963 euro par mois tout seul je vivrais très bien.On vit tranquillement avec 1080 pour 3) La pauvreté c'est en-dessous de 600 euro pour une personne isolée.
a écrit le 20/02/2013 à 17:22 :
@ pasquedubien, vous avez raison et vous avez fait le bon constat, si on écrivait sur tout l'argent qui coule à flot à nos nantis, on pourrais écrire un livre, que dis-je un best-seller.
a écrit le 19/02/2013 à 17:06 :
je ne m'étais jamais rendu compte , qu'il y avait tant de veuves et de divorcées ou séparées, avec des enfants la plupart du temps en très bas âge, et des fois plusieurs enfants en très bas âge !!
c'est ce que les médias nous montrent chaque fois ...
a écrit le 19/02/2013 à 16:37 :
Ces etudes comparatives ne veulent souvent pas dire grand chose et il faudrait etudier chaque cas individuel pour en tirer des conclusions. Pourquoi ne pas faire de meme avec les noirs, les caucasiens, les arabes, les musulmans, les chretiens, les obeses, les maigres, les roux , les chauves,...?.L'essentiel est de veiller à ce que les lois soient identiques pour tout le monde et qu'elles soient respectées, ensuite on n'empechera pas, par exemple, aux hommes de mourrir plus jeunes et aux femmes de faire des enfants
Réponse de le 20/02/2013 à 13:22 :
Les statistiques étudient les faits structurels de société , en relèvent les écarts et les incohérences pour les mettre à disposition des politiques, il y en a pour tous les cas que vous citez. Mais quand il s agit de différencier les femmes des hommes, certains ne manquent pas de polémiquer de son inutilité car nous devons nous contenter de tenir notre place traditionnelle. Les lois sont aussi faites pour minimiser les inégalités structurelles, c est tout le but d une société, d être solidaire et de trouver les moyens de mieux vivre ensemble.
L espérance de vie entre les hommes et les femmes se réduit justement par davantage d accès des femmes au travail et à l amélioration des conditions de celui-ci.
Faire des enfants est lui totalement biologiquement féminin, le taux de fécondité est donc comparé avec les autres européennes.
Si vous voulez faire de la politique à la carte il vous faudra autant de politiques que d administrés?.SOS !!!
a écrit le 19/02/2013 à 16:12 :
J'ai trouvé une super stratégie pour me faire augmenter: je fais négocier à la hausse leur salaire par les petits nouveaux de sexe masculin et par le jeu de l'égalité de rémunération hommes-femmes, j'obtiens mécaniquement par la suite une augmentation. Plus 5% tous les ans... hop hop hop.
Réponse de le 19/02/2013 à 16:35 :
@ehbenmoi: la technique n'est pas nouvelle ! Ceux qui dénigrent les grévistes n'ont aucun scrupules à accepter les augmentations obtenues par ces derniers .. même s'ils n'étaient "pas d'accord" avec leurs revendications :-)
Réponse de le 19/02/2013 à 17:51 :
Je ne dénigre jamais ni grévistes ni syndicalistes qui obtiennent des augmentations pour moi, surtout dans les milieux ultra-individualistes où le commun est une abstraction méconnue
Aussi, j'ai mon calendrier FO sur bureau... ça stresse les boss :-p
Réponse de le 19/02/2013 à 18:36 :
@ réponse : ça peut tressé vôtre patron car malgré que vous ne dénigrez ni gréviste, ni syndicalistes qui obtiennent des augmentations pour moi surtout dans les milieux ultra-individualistes ou le commun est une abstraction méconnue, vous êtes comme le disais Coluche un technocratre quand il fait une réponse à une question on y comprends rien, et sincèrement si vous voulez stressez vôtre patron au lieu de mettre un calendrier minable de FO mettez un calendrier de la poste, au moins il y à de la couleur........................
Réponse de le 19/02/2013 à 19:20 :
que j'ai un sous-main CGette. eh ouhai ma poule, c'est comme ça!
Réponse de le 20/02/2013 à 17:27 :
@ et j'ajouttte on à ce qu'on mérite tu as un calendard cgt moi j'ai un calendrier de la poste, et je n'en fais pas tout un fromage eh ouhai ma poule c'est comme ça !
a écrit le 19/02/2013 à 15:55 :
supprimons toute les allocations et les depenses de fonctionnaires qui vont avec et donnons une allocations de complement de revenu jusqu'au seuil de pauvreté à ceux qui en ont besoin et fini la pauvreté en france.
a écrit le 19/02/2013 à 14:55 :
Mais non, mais non, quand on lit d'habitude les commentaires de ce site, les retraités sont cousus d'or et ce ne sont que des 68rds égoistes qui ont ruiné l'avenir des jeunes :-)
Réponse de le 20/02/2013 à 17:36 :
@ Patrickb, tu te trompes il y à bien des retraités qui ne manque de rien, et il à ceux qui touchent une petite retraite,et qui en plus mette de l'argent de côté et qui gâtent leurs petits enfants, quand au 68rds égoïste qui ont ruiné l'avenir des jeunes c'est eux qui l'ont gâché non tout les gens ou catégorie de gens que tu énumères c'est eux même qui pour certain ont ruiné leur avenir eh oui ma poule.
Réponse de le 21/02/2013 à 9:19 :
Faux cher Mr... va falloir arreter de prendre les jeunes pour des faineants... je vous rappelle que toutes les lois qui ont reduit le temps de travail et vous servent a villipender les jeunes c est votre generation qui l a vote..... Donc oui c est les 68ard qui ont ruine le pays ce sont des fait historiques incontestable!!!! En 98 les jeunes n avaient pas le droit de vote je vous rappelle!!!!! šPire vous critiquez toujours les AUTRES mais vos enfants sont parfait.......Regardez vous dans la glace et le coupable de tous ce bordel vous le verrez bien en face!
Réponse de le 22/02/2013 à 12:16 :
@@ mulder, pensez bien ce que vous voulez mais quand je me suis levé il y avait toujours mon reflet devant mon miroir, si vous êtes un donneur de leçon c'est bien il en faudrait plus de gens comme vous........
a écrit le 19/02/2013 à 14:36 :
Les 10% plus pauvres français, sont plus riches que les 10% plus riches brésiliens.
La pauvreté, c'est relatif.
Réponse de le 19/02/2013 à 14:53 :
et les 10% plus pauvres bresiliens, sont plus riches que les 10% plus riches haïtiens? la pauvreté, c'est dans son pays qu'on la vit.
Réponse de le 19/02/2013 à 15:16 :
+ 1000
Réponse de le 19/02/2013 à 15:59 :
@...

Parlez-en aux pauvres retraités expatriés à l'étranger que la pauvreté on la vit dans son pays. Je crains que pour ces personnes la notion de pays et de patrie n'aient pas de sens.
Réponse de le 19/02/2013 à 16:03 :
Je jetterais bien un coup d'oeil aux calculs aussi car compte tenu de l'inégalité dans la répartition des richesses au Brésil, je doute du résultat
Réponse de le 19/02/2013 à 16:49 :
je ne parle pas de patriotisme, mais de pauvreté dans le pays dans lequel on vit.
Réponse de le 20/02/2013 à 8:47 :
A Durandal Faux ! les riches de tous les pays ( même les pays les plus pauvres ) sont tous aussi riches . Et la différence avec les pauvres est encore plus flagrante !
a écrit le 19/02/2013 à 14:31 :
Qu' elles trouvent vite un homme ou une femme un peu aisés pour les sortir de l' ornière, les sites de rencontrent les attendent !!!!!
Réponse de le 19/02/2013 à 15:47 :
que d' âneries dites sur ce forum
Réponse de le 19/02/2013 à 17:10 :
c'est une érection le pseudo de 15h47 ?
Réponse de le 19/02/2013 à 19:45 :
Chiche???
a écrit le 19/02/2013 à 13:41 :
Il ya de l'argent apprendre tout comme au senat retraite de réversion de 66% 32heures par semaine prime de nuit attribue d office à tout le personnel jusqu'au jardinier le retrait des droits pour absentéisme jamais pratiqué gauche droite . Tous les transport aérien sncf gratuit .le senat 300 million d euro par an.
a écrit le 19/02/2013 à 13:25 :
Dans un monde où l' injustice est générale, comment s' étonner que les femmes soient victimes de discriminations ?Il s' agit donc d'abord de supprimer les mesures qui précarisent l' ensemble des salariés, et plus particulièrement les femmes (travail à temps partiel contraint, lois consentant des avantages aux entreprises pour inciter au temps partiel...) et de se battre pour la transformation des contrats précaires en CDI à temps plein, le respect du droit du travail .Il s' agit d' autre part de se donner les moyens d' une lutte contre les discriminations et pour la construction de l' égalité professionnelle. Cela passe notamment par une meilleure prise en charge collective des droits des femmes. Bien sûr maintenant "il y a des femmes qui...", mais quelques pionnières ne changent pas le tableau d'ensemble : la concentration des femmes dans un tout petit nombre de secteurs d'activité (généralement peu qualifiés et peu valorisés. Du reste, sitôt qu'une profession se dévalorise on la voit se féminiser, et inversement, cet état de fait reste un des traits dominants de la structure de l'emploi. La lutte contre la pauvreté ne se gagne pas avec de bons sentiments, ni en laissant aux seuls pauvres le soin de lutter.
Réponse de le 19/02/2013 à 14:13 :
+1
Merci pour le discours globalisant, condition nécessaire pour un discours masculin audible sur ce sujet
Réponse de le 19/02/2013 à 15:19 :
+ 2 Mercipour votre commentaire !
Réponse de le 19/02/2013 à 16:36 :
On veut féminiser la politique : pensez vous qu'elle peut se dévaloriser plus qu'elle ne l'est déjà ?
Réponse de le 19/02/2013 à 16:58 :
Et si on revenait a Mme A LA MAISON: et pour reprendre un replique de sketch encore plus provoc, que quand on rentre "la table soit mise et la soupe soit chaude!"
Réponse de le 19/02/2013 à 20:32 :
En Français correct on dresse la table et on met le couvert car la table s'est déjà fait mettre
Réponse de le 20/02/2013 à 9:01 :
@Jevaistapprendre: 1 c etait de la povoc grincante 2 revois tes classiques c est une replique d un sketch de Chevalier et Laspales et ils disent bien "que la table soit mise et la soupe soit chaude" A bon entendeur.....
Réponse de le 20/02/2013 à 9:44 :
@On veut féminiser la politique; je trop simple pour comprendre le sens profond de votre question mais mon incorrigible audace me pousse à vous exposer mon point de vue même pour vous en moquer:
Depuis la loi du 6 juin 2000 " tendant à favoriser l égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives ", la parité en politique est devenue une obligation, autant qu une exigence sociale et éthique. La victoire de la Gauche peut ne rien changer à l ordre patriarcal. Elle peut aussi être une chance, si les femmes veillent à ce que leur libération ne soit pas une fois de plus différée, subordonnée à d autres priorités, oubliée - ou bien dévoyée, réduite à quelques annexes de loi, à quelques mesures-alibi. Il ne tient qu à nous que "l égalité inscrite dans la loi soit une égalité pratiquée dans la vie" Dans l éternel débat: changer les lois ou changer les moeurs , je crois que la voie la plus raisonnable à suivre. Ce n est évidemment pas la voie la plus facile, mais la nature et la qualité d une politique ne se reconnaissent-elles pas au niveau d exigence de l idéal humain qu elles retiennent pour agir ?
a écrit le 19/02/2013 à 13:10 :
Il faudra un jour m'expliquer pourquoi le conjoint survivant et pensionné continue de toucher sa pension alors que le conjoint survivant n'a droit qu'à 60% et encore. L'un a-t-il le droit de vivre mieux que l'autre et à quel titre ? Ou est la notion de couple, de foyer "fiscal" ?
Réponse de le 19/02/2013 à 13:47 :
votre commentaire est édifiant! que ne trouve t-on plus de personnes qui soulèvent ce problème récurrent? une injustice de haut vol", ne mange t-il pas, ne se chauffe t-il pas, le survivant comme celui qui avait droit aux 100% de sa retraite? un "mystère" de plus, une injustice comme TANT d'autres ..la lliste n'est pas exhaustive , ö combien !
Réponse de le 19/02/2013 à 14:53 :
À l origine, les pensions de réversion visaient à garantir un niveau de vie aux veuves, et non aux veufs, suite au décès de leur conjoint : en raison des tâches domestiques et de la présence d enfants, les femmes n avaient souvent pas pu se constituer de droits suffisants à la retraite. Le régime général conditionnait le bénéfice de la réversion à l absence de droits propres, réservant ainsi la réversion à la femme totalement « à charge » de son conjoint. Différentes réformes ont depuis élargi la réversion aux femmes ayant accumulé des droits propres ainsi qu aux hommes. Les dispositifs de réversion consistent à verser, parfois sous certaines conditions, une fraction de la pension du conjoint décédé au survivant du couple, qui est de facto le plus souvent la femme. Tous les régimes de retraite mettent en ?uvre des systèmes de réversion, mais ceux-ci présentent, entre eux, de grandes disparités. Si tous les régimes accordent des pensions de réversion, à un taux variant de 50 % à 60 %, les conditions pour bénéficier d une pension de réversion sont loin d être homogènes Depuis 1978 la législation requiert que tous les régimes accordent une pension de réversion aux veufs et aux ex-conjoints divorcés, pour autant qu ils ne soient pas remariés. La réforme de 2003 a mis fin à cette condition de non-remariage pour le régime général, les régimes alignés, le régime des exploitants agricoles et le régime des professions libérales.
Réponse de le 19/02/2013 à 15:21 :
Merci pour ces explications
Réponse de le 19/02/2013 à 16:03 :
@taranis

Malgré toutes vos explications, une seule conclusion me vient à l'esprit: la mariage c'est l'arnaque!
Réponse de le 19/02/2013 à 16:45 :
cela n'engage que vous, Monsieur !
Réponse de le 19/02/2013 à 22:39 :
@ Michel, on vit que sur une société ou l'arnaque est roi, mais quand au mariage si 2 êtres qui s'aiment veulent s'unir pour la vie en se mariant donc si vous trouvez que le mariage est une arnaque peut-être êtes vous polygamme qui sais...............
a écrit le 19/02/2013 à 12:55 :
On tue les petites entreprises, on tue les classes moyennes dans le seul profit d'une caste de dirigeants aveuglés et déconnectés par leurs grosses indémnités. On fabrique des bus-SNCF (Id-Bus) et TGV low-cost pour bourrer le peuple qui paye (en rajoutant des sièges) pendant que nos euro-députés ont une carte SNCF gratuite en 1ere classe et ne savent même pas combien coûte un aller simple Paris-Bruxelles. A ce rythme là, on va vite revivre la nuit du 4 août !
a écrit le 19/02/2013 à 12:53 :
Pauvre SEUL ou pauvre en famille ! He oui tout est là ! 800 Euros sous le même toit qu'un de vos enfants c'est beaucoup,! "Seul" ce n'est pas grand chose je ne vois pas en quoi la société aurait à financer notre incapacité à vivre ensemble.
Réponse de le 19/02/2013 à 13:17 :
et puis quoi encore! vivre tous ensemble comme au XIX e S, à la campagne....non, mais on rêve, on parle là, de régresser et on a des idées qui fourmillent...pauvres de nous !on trouve normal, d'avoir des salaires minables, parce que "mais vous avez un travail!", voyons, on trouve normal la flexibilité", comme ça, on sera jeté comme un klenex en attendant de re-bosser, en cas de chance, on trouve normal de tous "habiter ensembles", nouvelles "smalas"= tribus =e.merdes à l'appui, on trouve normal, puisque l'on accepte tout, que les énarques aient des émoluments grandioses...et tout à l'avenant, il y aurait des listes exquises à décrire! Dans quel MONDE vivons nous , actuellement !!
a écrit le 19/02/2013 à 12:52 :
En même temps, il n'y a qu'en France qu'on demande 40 ans (42 je ne sais plus) de cotisations pour bénéficier d'une retraite à taux plein ... 40 ans, de nos jours impossible sauf pour les fonctionnaires. Evidemment les moins armés, les précaires, n'y arrivent pas et trainent leur misère jusque dans la retraite
Réponse de le 19/02/2013 à 13:18 :
C'EST CHOUETTE LA VIE! non? elle est formidable" !!
a écrit le 19/02/2013 à 12:00 :
Bof y a du boulot pour celles qui veulent..si si, les super jobs de service à la personne payés une misère pour chouchouter toujours les meme; les séniors....futur esclave de vieux , le reve promis à toute une génération.
Réponse de le 19/02/2013 à 13:28 :
vous parlez de quelque chose que je connais! une misère, l'on est payé!! un véritable scandale, une précarité à rendre malade! s'occuper des personnes âgées, super job!! honte à ceux qui proposent ce genre de job, et ce n'est pas le rêve promis à toute une génération, puisque je suis nouvelle retraitée avec même pas 800 eur/mois! vvous voyez! votre génération, n'innove pas, malheureusement !!
a écrit le 19/02/2013 à 11:46 :
Mais non il n'y a aucune femme en pauvreté il faut simplement abaissé le seuil d'entée considéré comme le seuil de la pauvreté, il faut le fixer à 200 euros le mois, il n'y plus aucun pauvres, et on peut dire que si on le met à 50 euros, tout le monde est riche !
Réponse de le 19/02/2013 à 12:27 :
Bravo pour votre humour.
a écrit le 19/02/2013 à 11:45 :
C'EST INACCEPTABLE ON VA TOUS FINIR PAR VOTER FN.
Réponse de le 19/02/2013 à 12:35 :
Aucun rapport avec le FN...

C'est une injustice qui tendra à se creuser dans plusieurs années si notre "joli" gouvernement n'agit pas maintenant ! Modèle social le plus envié d'Europe mais le plus cher aussi à financer !! Voila le résultat de notre politique "sociale" que nous ne voulons pas toucher depuis 40 ans :)
Réponse de le 19/02/2013 à 15:52 :
peut être aucun rapport avec le FN... attendre, les élections municipales de 2014, ça va être évident....
a écrit le 19/02/2013 à 11:37 :
Avec l'égalité des sexes, on n'autorise plus le statue de femme au foyer! Elle doit obligatoirement: soit être au travail, soit au chomâge! Cela rappelle le temps de guerre où les hommes étaient au front et le manque de bras se faisaient sentir dans nos campagnes et usines!!
Réponse de le 19/02/2013 à 13:22 :
Contrairement aux idées reçues, tenaces malgré les nombreux travaux historiques des dernières années, les femmes ont toujours travaillé, sauf dans les milieux très riches et pendant une période très brève (entre les deux guerres de ce siècle essentiellement). La confusion provient de phénomènes récents : le développement, depuis la fin du 18e siècle, du salariat, et la valorisation conjointe de l activité laborieuse. Une grande partie du travail est alors entré dans la sphère publique, sphère que l on a tenté de fermer aux femmes, Cependant on peut se demander effectivement si l inscription des femmes sur le marché de l emploi est la seule réponse possible, le seul vecteur de leur émancipation. Un combat à mener ne serait-il pas aussi la reconnaissance et la valorisation du travail effectué dans la sphère privée ? La question a d ailleurs une résonance nouvelle car beaucoup insistent aujourd hui sur la nécessité de réduire le temps passé dans le monde du travail et de revaloriser les activités qui lui sont extérieures.
Réponse de le 19/02/2013 à 16:15 :
@taranis

Le sphère privée est par définition privée. Pourquoi rémunérer une femme qui n'apporte aucune valeur ajoutée sinon à son propre foyer (ou plutôt à un homme idéalisé)? Pour une prétendue féministe je m'attendais à un autre discours que celui ci. Le progrès social pour la femme c'est de refuser de subir le mariage par le divorce, s'émanciper par le travail et tenir les rennes de son destin en toute circonstance. Une femme célibataire ce n'est pas une prostituée et elle est bien plus respectable que de nombreuses femmes mariées infidèles et esclaves de leur foyer.
Réponse de le 19/02/2013 à 17:32 :
@Michel: L'insulte reçue est mon quotidien, mon propos est certes ambigu mais je suis vraie .Je parle du concept de l?articulation vie professionnelle / vie privée, de parentalité et temps pour soi en de dehors de nos codes capitalistiques du toujours plus de croissance , d?argent pour finalement une non vie. La société peut aussi se développer sur autre chose que la valeur travail. Mais je l?écrit sous forme d'idée, inutile de me rabaisser d'ailleurs c'est une pensée majeure du développement durable .A chacun ses ambitions et rêves. Bien sur que je ne remet pas dans le troc notre émancipation d'ailleurs c'est un projet mixte pour l'harmonie des couples . Bien sur cela peu paraitre utopique de mêler ces 2 types d'activité , mais l'homme peut aussi penser à son avenir ou ou il veut aller
Réponse de le 19/02/2013 à 19:06 :
@ taranis si je peut me permettre de mettre mon grain de sel concernant Michel son commentaire est typique d'un homme qui se croit supérieur à la femme, ne relever pas le gant, de tout temps on auras besoin des femmes en plus Michel à tort de dire une femme célibataire ce n'est pas une prostitué ( car les prostitués sont des femmes à part entière, si elles veulent se prostituer et qu'il y à des hommes pour allez les voir libre à eux de passez du bon temps et ce bon temps lui est rassasiez mais la prostitué à bien gagné son argent) si il y à de nombreuses femmes mariées infidèles et esclaves de leur foyer ces femmes n'ont pas eue un couteau sous la gorge quand on les à demandé en mariage pourquoi il y autant de femme mal compris dans leur couple que cela serait si simple d'être à l'écoute l'un pour l'autre ceci est hélas plus de réalité sauf exception, de toute les façons possible un couple peut travailler main dans la main dans des branches différente, et quand ils sont à la maison ils laissent leurs problèmes d'emploi devant la porte et se consacre à eux, ça existe mais certains homme ont trop tendance à mélanger travail et vie privée ce qui en résulte de la violence devant les enfants, et un renoncement de l'homme et de la femme, j'ai eue des aventures qui m'ont mené à faire des choses répugniante et je n'ai pas peur de le dire, mais soyez sur le banc de touche pendant des mois voir des années après on à un autre regard sur la femme en général le respect, la confiance, l'amour, la tendresse, la sincérité, l'honêneté c'est un sentiment qui se partage mais pour nous les hommes on à encore du chemin. (pardon si je fais des fautes)
Réponse de le 19/02/2013 à 19:43 :
Vous parlez" du concept de l'articulation vie professionnelle/vie privée, de parentabilité et temps pour soi en dehors de nos codes capitalistiques du toujours plus de croissance, d'argent pour finalement : une non vie...la société peut se développer sur autre chose que la valeur travail"....je suis absolument d'accord avec vous...rentabilité, argent, et le temps de vivre? ou se trouve t-il...travailler avec la peur au ventre de perdre son travail, ou travailler avec la pression constante du toujours plus, plus....hommes machines, nous sommes devenus (ou alors: chomeurs!), et le temps que l'on passe en se relachant un peu, avec la famille, les enfants, le conjoint, ces moments précieux, ces petits moments de détente, ne plus en avoir car culpabilisés, ou plus le temps...ce temps qui passe si vite...oui, il faut penser à une autre façon de vivre, et c'est à chacun d'essayer , de faire pour le mieux pour privilégier de simples moments de bonheur, pour sortir de cette effrayante tornade qui est néfaste et emporte tout sur son passage...on peut la refuser, si on le veut, et prétendre à une meilleure qualité de petits bouts de vie assemblés, pour faire un grand tout, c'est une forme d'exigence personnelle, oui! il y a autre chose , que le travail dans une vie...merci , de votre commentaire!
Réponse de le 19/02/2013 à 21:08 :
@pathinder

Arrêtez vos salades pour tenir le beau rôle! Je n'ai pas dit qu'une prostituée n'était pas une femme à part entière mais en toute franchise connaissez-vous beaucoup d'homme qui se prostitue? Je part du principe qu'une femme qui se respecte n'a pas besoin de vendre son corps comme une esclave sexuelle. Si vous profitez (ou avez profité) de relations sexuelles tarifés, n'essayez pas de vous convaincre que c'est un "travail" comme un autre puisque vous êtes certain de ne pas exercer ce "métier" en appartenant au sexe "fort". Vous avouez avoir été infidèle et vous excusez la précarité de femmes mariées infidèles pieds et poings liés à un homme qui les a trompé en tirant sur la corde sensible des sentiments (souvent non réciproques) et profitant d'un attachement maternelle pour mettre en place un chantage affectif. Je crois qu'il n'y a pas que votre infidélité qui est répugnante dans votre personne. Vous faites amende honorable après avoir probablement truandé de votre foyer mais aujourd'hui il est trop tard pour vous!
Réponse de le 22/02/2013 à 1:20 :
@ Michel, d'abord je ne suis pas un lapin à qui on donne de la salade pour le nourrir, quand vous connaissez-vous beaucoup d'homme qui se prostitue, vous seriez étonné du nombre d'homme qui se prostitue soit par plaisir soit par manque d'argent à de vieux pervers, et oui j'avoue que j'ai été amené à voir des prostituées elle pour mon argent et moi pour mon plaisir, vous me dites que je fais amende honorable après avoir probablement truandé vôtre foyer et qu'il est trop tard pour moi mais il est trop tard pour quoi, j'ai donné plus ce que j'ai reçu et si vous me connaissiez et le genre de personne que vous êtes un benet qui est bête comme ses pieds, par contre on s'en sert de ses pieds chaque jour, mais de vous j'en doute fort, regardez-vous j'ai l'impression excusez moi dieux et moi on est en froid et même si il existe, on dit bien dans la bible enfin je crois que celui qui n'a jamais pêcher me jette la première pierre là tout le monde lui jette des pierres a bon entendeur je vous salue et vous souhaitent une bonne nuit.
Réponse de le 22/02/2013 à 10:45 :
D accord pour la contrainte d argent mais le ressenti est le souffle de vie, Pathinder vous avez assez vécu pour me comprendre que vous ne pouvez jugez de cela Le plaisir ? C est frustrant plutôt. , c est se sentir sale. Rechercher de l affection. Ce n est pas dans le rapport sexuel que l on trouve la satisfaction. C est l avant. La séduction. Pas le rapport lui-même. Mais après, le regard de l homme change. Les clients sont des coqs. Ils peuvent traiter ces corps de tout. Ces hommes, ce sont des dominants. Ils viennent taper leur petit délire mais l érotisme est glacé, les femmes nues, mortifères et le plaisir absent. Je suis d accord avec Michel pour dire que ce n est pas un métier.. En 20 ans, les attentes des clients ont énormément changé. Aujourd hui, ils sont plus exigeants et impatients. Surtout, ils n hésitent plus à assouvir leurs fantasmes les plus extrêmes. Qu importe que la personne prostituée partage ou non leurs envies. Dès lors qu ils paient, ils s estiment être dans leur bon droit Il n y a aucune agressivité personnelle dans mes propos je pense que vous me connaissez suffisamment pour l avoir compris la prostitution est un rapport social , le débat contradictoire sur la question de la prostitution en général et du client en particulier. est rendu difficile, et souvent confus car s entrecroisent dans le fait prostitutionnel : le rapport sexuel et le rapport marchand. Dans les deux cas, ces rapports sont marqués par un processus de domination. Le premier est marqué par la domination en tant que reflet des rapports de genres qui restent inégalitaires et discriminants. Le second, par la présence de l argent, motif réel du consentement de la prostituée. Dans le rapport prostitutionnel, la femme est doublement dominée : en tant que femme insérée dans des rapports de genres inégalitaires, en tant qu actrice d un rapport marchand non moins inégalitaire. L analyse de ces aspects rend également la définition faite par Michel de la femme vertueuse simpliste Pour juger d une situation millénaire il faut expurger les causes profondes, la volonté individuelle est loin d être suffisante. Face à la demande prostitutionnelle, les enjeux sont d importance : que les hommes ? tous les hommes ? reconnaissent enfin les femmes comme des égales, sur le plan social mais aussi sexuel, qu ils leur reconnaissent des désirs, le même droit qu eux au plaisir, la même place dans la société
Réponse de le 22/02/2013 à 12:51 :
@ taranis, ce que vous devez comprendre, c'est que j'ai mis le paquet car on ne répond pas à un commentaire qui essaie de défendre les droits du genre féminin je pense qu'on à eue des échanges de commentaire certain tendu et courtois, pourquoi à t'on fermer les maisons de tolérance qui était plus sur pour la prostitué je sais bien que de choisir de devenir prostituer n'est pas chose facile surtout dans ces temps ou on vit, mais je respecte les protistués car il m'est arrivé quand je sentais le besoin et peut-être un certain frisson d'exitation de faire appelles à eux, je sais bien que pour la condition quelque soit le destin des femmes on est encore à l'âge de pierre et il va falloir que ça change rapidement sachez taranis qu'avec le temps il y à bien des choses qui me révolte, pourquoi donc on ne donne encore très peu les mêmes qualité aux femmes qu'aux hommes, on y arrive petit à petit que l'égalité homme-femme se fassent mais l'homme à encore vraiment du mal qu'une femme fasse aussi-bien des taches que les hommes sont amenés à faire, il faut arrêter de stigmatiser les femmes et les cantonner à la maison pour faire à manger, s'occuper des enfants, du ménage, j'avoue que j'avais ce sentiment d'ours concernant la femme mais nous sommes en 2013 il faudrait que ça change, que les hommes et les femmes soit égaux partout, je vous que j'ai ce changement de pensé depuis que je suis handicapé et que certain handicapé aussi bien q'homme ou femme ont vraiment du mal à avoir une place dans notre société car un handicapé qu'il soit femme ou homme devrais avoir une place entière comme les femmes qui ont quand même légèrement progressé par rapport aux gens handicapé, surtout ne prenez pas en mal on commentaire merci taranis et bonne journée
Réponse de le 22/02/2013 à 13:21 :
@Pathinder: c est bien ainsi que je l'aie reçu je connais votre souffrance et sachez que je la comprends , j'ai parlé un peu personnellement , si vous allez dans eco international " impôts loufoques des villes allemandes" vous saurez pourquoi; j'y ai laissé pas mal de posts qui me tiennent à coeur. Désolée si je vous parait un peu envahissante et obstinée ce n'est nullement contre vous.Tenez mes propos comme généraux sur ce rapport sociétal, c'est juste pour informer les lecteurs de la tribune qu'il y a aussi une économie souterraine ou certains acteurs sont abandonnés et parfois privés de le droit d?être humain.
a écrit le 19/02/2013 à 10:53 :
combien de femmes retraités par rapport aux hommes? en effet les hommes pauvres sont peut etre déja morts ...
a écrit le 19/02/2013 à 10:49 :
il est certain qu'avec un revenu median elevé le seuil de pauvrete est vite atteint: diminuons les salaires en urgence !
Réponse de le 19/02/2013 à 12:37 :
on a déjà essayé mais ça ne fonctionne pas comme prévu.
a écrit le 19/02/2013 à 10:33 :
"" c'est à dire 964 euros par mois, le revenu médian"" <--- y a un moyen tres simple pour eviter ce genre de coquille.... le president fh en campagne a ft un coup de stigmatisme sur les 50% de gens qui ne votent pas pour lui en pointant les riches a 4000 euros par couple, soit... 2000 euros par adulte... le revenu median est legerement superieur a 2000 euros nets
Réponse de le 19/02/2013 à 10:56 :
et très, très souvent MOINS !!!
Réponse de le 19/02/2013 à 11:53 :
50% au dessus, 50% en dessous
Réponse de le 19/02/2013 à 14:50 :
@ churchill 100 fois moins tout dépend de sa retraite, si elle à travailler, si son mari qui est en retraite à une retraite acceptable, mais 964 euros que la femme doit toucher vous avez vous vu ça OU dans une de vos réalités virtuel à la churchill
Réponse de le 19/02/2013 à 15:38 :
un revenu median c'est un revenu median, y a 50% au dessus et 50% en dessous, le reste c'est du flan; c'est niveau stats premiere annee de fac... pathfinder, faudra songer a avoir son bac, une fois...
Réponse de le 22/02/2013 à 13:02 :
churchill moi même j'en possède 2 bacs un bac pour nettoyer ma vaisselle e un bac pour nettoyer mon linge, j'ai un cursus scolaire pour un BAC PRO COMPTA alors vos élucabrations pompeuse j'en fais une boule de papier et je la jette et tes conseil virtuels garder les bien au chaud pour les ressortir à un autre internaute, on devrait en faire un livre de vos commentaires peut-être allez-vous gagner de l'argent, à votre bon coeur monsieur dames un achat de mon livre me ferait plaisir.
a écrit le 19/02/2013 à 10:23 :
L'article me semble incomplet : "Il apparaît que, parmi les femmes vivant sous le seuil de pauvreté, les trois quarts sont des retraitées" qu'en est il des hommes? Et mine de rien, 800?/mois en province cela reste encore vivable : 300? de loyer, 500? pour vivre en attendant de trouver/créer un emploi plus rémunérateur. Certes, ce n'est pas la vie de château, mais ce n'est pas non plus le tiers monde.
Réponse de le 19/02/2013 à 10:59 :
hummm§ ça va "VIENDRE", ne vous en faites pas, le tiers monde? évidemment si on tire tout vers le bas, on a beaucoup d'ambition! et pourquoi pas le moyen âge, ou la préhistoire? Q'en pensez vous ? pffffff
Réponse de le 19/02/2013 à 11:28 :
"300 de loyer"...vous vivez ou, même en province! vous vivez dans un bled perdu..
Réponse de le 19/02/2013 à 11:56 :
Les joies du parisien qui expose sa vision du "reste de la France"... Un Loyer à 300? à moins d'être voisin avec une vache, vous avez tout juste un studio pour ce prix là !!
Réponse de le 19/02/2013 à 13:15 :
c'est plus frequent que vous le pensez. Certes pas pour un appart terrible mais suffisant pour une personne seule. Il existe aussi des loyers qui ne peuvent pas etre augmentés pour des personnes agées qui occupent les lieus depuis longtemps. Par ailleurs certains "pauvres" sont propriétaires , et enfin d'autres perçoivent l'aide au logement. Pour finir, sachez que c'est assez sympathique de voir brouter une vache en face de chez soi...
Réponse de le 19/02/2013 à 13:22 :
ce qui fait, que tout compte fait, une fois payé le loyer, les factures, la mamy fait la fin des marchés pour la ramasse de ce que l'on jette, si elle a honte d'aller aux restos du coeur...mais, bon, ça se banalise...alors ..!!
Réponse de le 19/02/2013 à 13:24 :
faut de tout, pour faire un monde, certains aiment les ruminants, d'autres regardent passer les trains ....
a écrit le 19/02/2013 à 10:22 :
IL y à quelque jours quand même il y avait le même sujet, on le sais que les femmes sont nettement sous le seuil de pauvreté, serais-ce un papier collé, dans combien de temps vous allez refaire cette article ?
Réponse de le 19/02/2013 à 11:02 :
évidemment, ceci n'est pas intéressant! un coup d'oeil, et hop, Fichez le camp , y a rien à voir! il n'y a que celles qui sont dans ce cas, qui s'amusent" !
Réponse de le 19/02/2013 à 14:58 :
pour l'internaute qui à répondu à mon commentaire, merci pour vôtre réponse et si le journaliste et pour celui qui travaille font que ce constat tout les 15 jours, cela ne solutionne pas le sort des femmes qui se trouvent dans ce cas de figure, car selon moi en 2013 ce problème ne devrait pas exister à part une infime partie de la gente féminine car c'est l'étar français depuis + de 50 ans met en déroute le sort de ces femmes qui hélas ne va pas s'arrêtez.
Réponse de le 19/02/2013 à 15:28 :
Merci pour votre commentaire compatissant, sur le sort de cette catégorie de femmes...
a écrit le 19/02/2013 à 10:08 :
hélas nous constaton ce genre de problème, mais on se pose la question il sembleraitt que les femmes ont le bac bien avant les hommes qu'elles sont meilleures dans les examens, genre l'ecole de la magistrature sort des promotions ou les femmes sont majoritaires.... donc nous avons des effets extémes des deux cotés. donc se pose peut etre la vraie questin certains groupes vont ils moins à l'école, sont ils traités de manière anomale par le mariage - arrangé - l'étude devrait etre approfondie, bien sur il faut aussi voir ce qui se passe pour les retraités car cela ne fait que commencer...
a écrit le 19/02/2013 à 10:06 :
Et on lit souvent, dans les commentaires, que les retraites sont trop élevées, que les vieux doivent payer, que la guerre des générations va se produire, etc. La vérité sur le niveau de vie des retraités ressort avec ces chiffres, qui montrent comment des taxes supplémentaires sur les retraites, et une dés-indexation vont encore augmenter la pauvreté des femmes se retrouvant avec une reversion ou une retraite d'une "carrière" incomplète, passée en partie à élever les enfants qui veulent aujourd'hui leur enlever le peu de revenus qu'il leur restent.
Réponse de le 19/02/2013 à 11:05 :
Alors là + 100000000 ! merci des égoistes, des écervelés, des moins que rien, certains, triste et honteuse constatation !
a écrit le 19/02/2013 à 10:01 :
Le président des pauvres et des opprimés ? mdr
a écrit le 19/02/2013 à 10:01 :
Merci à Trichet, Merkel, Draghi, Obama, Sarkozy, etc...
Réponse de le 19/02/2013 à 10:44 :
Sans oublier Hollande qui amplifie les problèmes en laissant faire les nouvelles règles que veut mettre en place le Medef. En fait Hollande que l'on dit être un mou, est très futé. Il fait faire par les autres ce qu'il n'ose pas faire lui même.sous couvert de négociations entre les syndicats et le Medef, il fait passer tous les mesures d'austérités. Taxer les retraites, d'esindexerles pensions de ces mêmes retraites, diminuer les pensions de reversions. Mou Hollande ? FAUX, oui mais faux cul !!!!
Réponse de le 19/02/2013 à 11:55 :
J'adore enfin des paroles censées

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :