Tabac : les députés militent pour une forte hausse des prix

 |   |  501  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Dans un rapport parlementaire, le Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques (CEC) a pris parti pour "une augmentation significative des prix" du tabac face à la "remontée préoccupante" de la consommation.

Sus au tabac. Tel est le mot d'ordre que se sont visiblement donnés les députés. Selon un rapport parlementaire du Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques (CEC), les élus préconisent une forte hausse du prix des cigarettes, des avertissements plus grands sur les paquets et une interdiction complète de fumer dans les stades.

Pour justifier cette volonté, les députés brandissent une hausse de la consommation du tabac. "Les dernières données disponibles font état d'une remontée préoccupante" de consommation de tabac "en particulier chez les femmes" soulignent ainsi les députés Denis Jacquat (UMP) et Jean-Louis Touraine (PS). En 2010, 29,1% de la population âgée de 15 à 75 ans était "fumeur régulier" contre 27% en 2005, ce qui marque "une rupture après plusieurs années de baisse continue" tandis que "les objectifs chiffrés fixés par la loi de santé publique de 2004 sont loin d'être atteints", déplorent les élus. Sachant que la cigarette représente toujours la première cause évitable de mortalité en France, avec environ 73.000 décès par an, rappelle le CEC.

Une "simplification" des taxes

Pour inverser la tendance, les députés proposent donc une "simplification" des taxes pour tous les produits de tabac, et surtout d'en finir avec les petites hausses répétées de prix qu'ils jugent trop peu dissuasives. Concrètement, le Comité préconise "à l'avenir, de privilégier un relèvement de la fiscalité des produits du tabac en vue d'une augmentation significative des prix". En parallèle, il propose "d'accroître la taille des avertissements sanitaires sur les paquets".

Le CEC évoque aussi l'étude deux mesures phares appliquées dans une poignée de pays: le principe des "paquets neutres" où les paquets de cigarettes sont uniformisés, sans couleur et logo, et la "vente sous le comptoir" où les linéaires de cigarettes sont cachés des yeux du public. Les parlementaires veulent ainsi "évaluer l'impact" de ces mesures "dans la perspective d'une éventuelle application en France, voire dans l'ensemble de l'Union européenne", expliquent-ils.

Vers une extension de l'interdiction?

En outre, ils proposent aussi d'étendre l'interdiction de fumer "à l'ensemble des enceintes sportives ainsi qu'aux terrasses qui ne sont pas totalement en plein air ou séparées des espaces intérieurs". Car aujourd'hui il est possible de fumer dans les stades sportifs à partir du moment où l'installation n'est pas couverte.

Alors que l'interdiction de vente aux moins de 18 ans est très largement détournée en France, les députés voudraient une meilleure communication "sur l'interdiction de vente aux mineurs". Il souhaitent également obliger les clients à présenter une pièce d'identité lors de l'achat dans les bureaux de tabac. Ils proposent enfin une politique "plus ambitieuse" en matière de communication anti-tabac, un remboursement intégral pour les produits de substitution à la nicotine et une lutte plus efficace contre les trafics de tabac et les achats sur internet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/03/2013 à 13:00 :
@ churchill, mais qu'est-ce que j'ai fait encore, je suis pathinder et je le reste, et j'assume entièrement mes commentaires même si ils sont mauvais, ah oui mulder c'est qui......................
a écrit le 03/03/2013 à 1:49 :
@ hé hé hé, je viens de regarder dans mon porte-feuille, je n'y n'ai trouvé d'argent, ni de solidarité, le reste c'est de la philosophie moi je dis c'est de la philosophie de comptoir au bar du commerce, on se marre de refaire le monde devant un pastagas.
Réponse de le 03/03/2013 à 11:03 :
Pathinder, sors de ce corps.
a écrit le 01/03/2013 à 18:19 :
@ fumette, vous vous êtes trop C.O.L.L arrètons les privilèges allons libérés la Bastille

a écrit le 28/02/2013 à 23:46 :
Quelle hypocrisie, si cela ne rapportait pas à l'Etat ils n'y penserait même pas ; pour ceux qui parlent de santé, là l'Etat pourrait interdire le tabac trafiqué que vendent les industries (adjuvents, métaux lourds, exausteur de gout) mais là cela ne pose aucun problème à nos députés ni à nos cancérologues pour qui c'est tout bénef, surtout ne parlez pas de problème de santé publique ; à quand la taxation sur le mensonge, les magouilles et la connerie
Réponse de le 01/03/2013 à 9:51 :
mais oui trois fois oui pour faire baisser la consommation il faut rendre le tabac illégal pas se cacher derrière la santé pour faire passer des augmentations d'impôts idem pour la planque de l'écologie : toutes les mesures permettent de s'acheter une virginité alors qu'il s'agit de puiser un peu plus dans notre porte-monnaie (voir les ampoules basse consommation hors de prix qui polluent 100 fois plus que nos bonnes vielles incandescentes) plaçons l'homme au dessus de l'argent bon sang!!!! c'est pas pour maintenant
a écrit le 28/02/2013 à 20:12 :
DANS LA RUE , en GREVE quoi !
Réponse de le 28/02/2013 à 22:40 :
Excellente idée. Que tous les fumeurs s'arrêtent de fumer suite à l'augmentation du prix, jusqu'à ce que le gouvernement cède !
a écrit le 28/02/2013 à 20:02 :
Le prix d'un paquet de cigarette est supérieur 6 euros . Le fumeur est "prix" pour cible dans ce pays . L'Etat est bien content qu'il y ait des fumeurs, puisque toutes ces taxes renflouent les caisses de l'Etat pour payer la guerre au Mali par exemple .Ne parlez pas de la santé , rien n'est fait pour la prévention contre l'alcool !!! alors que le risque de cancers du foie, d'accidents vasculaires cérébraux, de thromboses, ..., est tout aussi sinon plus important que le risque du cancer du poumon chez le fumeur (en ne citant pas les accidents de la route dus à l'alcool très dangereux pour la vie d'autrui) . Cela est devenu du fascisme contre les fumeurs . La contrebande augmentera en force ainsi que l'achat hors des frontières , les buralistes ont du souci à se faire . On oublie que la nicotine a des effets anti-stress et pour beaucoup d'ouvriers et d'employés, la cigarette est sacrée . A quand la nouvelle idée de taxes ???
Réponse de le 08/03/2013 à 18:09 :
diesel paf taxe cigarette paf taxe cigarette électronique bientot paf taxe alcool encore un peu de taxe va
a écrit le 28/02/2013 à 19:31 :
M'en fou, suis frontalier.
Réponse de le 28/02/2013 à 19:45 :
Individualiste, hein ?
Réponse de le 28/02/2013 à 19:47 :
Même frontalier, vous payez quand même les frais médicaux lourds des 73 000 personnes atteintes d'un cancer du au tabac.
Réponse de le 02/03/2013 à 6:56 :
La solidarité est dans le porte monnaie, le reste n'est que philosophie..
a écrit le 28/02/2013 à 18:32 :
Il existe internet, et c'est un excellent buraliste!.
Réponse de le 08/03/2013 à 18:44 :
L'article 568 ter, créé par la loi de finances rectificative pour 2009 (n° 2009-1674 du 30 décembre 2009) précise que la commercialisation à distance des tabacs manufacturés est interdite en France métropolitaine et dans les départements d'outre-mer.
Aussi, l'achat de tabac sur Internet est interdit quel que soit le lieu d'implantation du site. Le tabac ne peut être acheté qu'auprès du réseau des buralistes ou des revendeurs autorisés. Les tabacs achetés par Internet sont donc systématiquement saisis par les services douaniers.
a écrit le 28/02/2013 à 17:02 :
Ils mettent le paquet à 10 euros d'un coup et on n'en parle plus.
Réponse de le 28/02/2013 à 17:53 :
Tout à fait, les fumeurs seront de bons con-tribuables.
a écrit le 28/02/2013 à 17:00 :
Le tabac devrait être interdit effectivement sur les terrasses et autre lieu peu ventilés et bondés.
Réponse de le 28/02/2013 à 19:32 :
On pourrait également interdire les cons, mais là vous seriez moins joyeux.
Réponse de le 08/03/2013 à 18:12 :
bientot la taxe sur la connerie la flamby va ramasser mdr
a écrit le 28/02/2013 à 16:53 :
Il faut payer la guerre au Mali (rien qu'en 2013, la guerre au Mali coûtera au contribuable français 1 milliard d'euros)
http://www.dreuz.info/2013/01/guerre-du-mali-un-milliard-e-pour-les-contribuables/
Réponse de le 28/02/2013 à 17:47 :
Bla bla bla bla.
Il n'y a que le transport aérien qui nous coute un bras, le reste (hommes, munitions même si quelques bombes coutent chères mais ca fait tourner MBDA,...) aurait été pour parti employé à faire des exercices bidons, là c'est du vrai sur le terrain, c'est mieux.
Il nous manque juste le A350 et le coût est marginale.
a écrit le 28/02/2013 à 16:36 :
La France s'achemine vers la prohibition du tabac. Les effets pervers en sont connus : Augmentation des fraudes et contrebandes, protection par les mafias, luttes de gangs, renforcement des contrôles policiers, corruption des fonctionnaires de police et de la classe politique, etc. Tout cela pour du tabac inoffensif qui est une bouffée d'air pour ceux qui n'arrivent pas à respirer dans cette société étouffante.
Réponse de le 28/02/2013 à 16:43 :
Inoffensif ?
Réponse de le 28/02/2013 à 17:18 :
Fumer est un processus coutumier de conservation de la viande. Il y a une corrélation entre l'occurence du cancer (poumon bronche langue larynx etc) et la consommation de tabac. Mais il y a aussi une corrélation entre la consommation de tabac et le mal de vivre. Il est possible que le tabac retarde une mort prématurée. Ne dit-on pas de ceux-ci : ils brulent la vie par les deux bouts?
Réponse de le 28/02/2013 à 17:43 :
Y a pas que du tabac dans ce que vous fumez!
Réponse de le 28/02/2013 à 18:43 :
@Erta
Mon grand père est mort à l'âge de 79 ans sans jamais avoir vu un médecin de sa vie, sauf pour son certificat de décès et lorsqu'il fut incorporé dans l'armée en 14.
Toute sa vie il a fumé deux paquets de tabac gris par semaine, et dans le même temps,(ça dépendait du nombre de copains qui venaient lui rendre visite) il buvait entre 8 et 10 litres de vin rouge et une bouteille de cognac.
Peut-on donner des chiffres aujourd'hui sur le nombre de malades, handicapés ou de décès dus aux prescriptions inadaptées de médicaments?.
Réponse de le 28/02/2013 à 19:44 :
Il y a toujours des exceptions, mais un mode de vie plus sain prolonge la vie. Quant aux décès dus aux prescriptions inadaptées, le nombre sera difficile à voir car la liste des motifs de décès remplis par les médecins constatant un décès ne prévoit pas ce cas, pourtant non négligeable semble t il. Sans compter que le médecin prescripteur et le médecin on statuant le décès peut être le même.
a écrit le 28/02/2013 à 16:20 :
Avec ce qui va rester pour vivre à certains fumeurs, ils vont s'arréter de fumer automatiquement, puisqu'ils ne pourront plus payer leurs cigarettes.,ce qui n'est pas un mal en soi
Réponse de le 28/02/2013 à 16:39 :
Malheureusement ils risquent de ne pas arrivera s'arrêter. C'est une dependançe forte
.
Réponse de le 01/03/2013 à 19:03 :
@Dope

Comme la connerie nombreux en sont dépendants. ;-)
a écrit le 28/02/2013 à 16:17 :
Il est certain qu'il est préférable d'augmenter fortement le tabac que des produits de première nécessité. Compte tenu aussi de ce que coute à la sécurité sociale les maladies dues au tabac.
a écrit le 28/02/2013 à 14:50 :
Quels armée de courageux ces députés ! Ils savent que ceux qui
s'opposeraient à une telle mesure passeront pour les suppôts des
empoisonneurs .Quant à eux , c'est l'argent du contribuable qui
finance leurs cigares .
a écrit le 28/02/2013 à 14:25 :
Un fumeur qui plus est s'il est automobiliste est à coup sûr le plus prolifique des contribuables... Une étoile jaune en quelque sorte...
Réponse de le 28/02/2013 à 16:42 :
Le ridicule ne tue plus. Vous avez de la chance...pas nous. Il faudra continuer a vous supporter. Triplez d'urgence votre consommation de tabac et roulez a tombeau ouvert.
Réponse de le 28/02/2013 à 17:48 :
Malheureusement, il n'y a pas encore de taxe sur l'ignorance, sinon il rapporterait encore plus. Dommage.
a écrit le 28/02/2013 à 14:23 :
L' hypocrisie des députés n'a pas de limite. Faire croire qu'ils s'inquiètent de la santé des fumeurs, s'inquiètent-ils des gens qui n'ont pas d'argent pour manger ??
Réponse de le 28/02/2013 à 16:49 :
"les gens qui n'ont pas d'argent pour manger" vont récupérer les lasagnes au cheval ; c'est B. Hamon qui en a donné l'autorisation aujourd'hui.......
Réponse de le 28/02/2013 à 17:51 :
Bien sur qu'ils s'inquietent des gens qui n'ont pas d'argent pour manger. Ils se disent que s'ils n'ont pas d'argent, il ne pourrons pas vider leurs poches pour remplir les leurs et cela, je vous le garantis, cela les inquietent beaucoup.
a écrit le 28/02/2013 à 14:16 :
En résumé, des petites hausses régulières ne fonctionnent pas, donc faisons des grosses. Fumeurs, nous pensons à vous, c'est dans votre intérêt ! Ne pourrait il pas y avoir des raisons plus sociétales à une hausse de la consommation. Et dans ce cas, ne vaudrait il pas mieux de résoudre ces problèmes à la base, plutôt que de matraquer les victimes.
Réponse de le 28/02/2013 à 16:59 :
Monter le prix d'achat peut rendre le tabac moins attractif pour les primo acheteurs. Ce sont les plus jeunes qu'il faut cibler avec un tarif élevé. Les gros consommateurs n'ont plus le choix de s'arrêter et seront prêts a y mettre le prix.
Réponse de le 28/02/2013 à 18:04 :
@Roger. Au prix actuel, les jeunes sont déjà fortement dissuadés (sauf à leur donner un argent de poche disproportionné). La prévention dès le plus jeune âge à l'école a bien fonctionné pour plusieurs de mes enfants (à l'exception d'un). Continuer dans cette voie serait à mon avis plus efficace : faire venir des médecins, organiser des visites de centres de recherches ou de soin (en fonction de l'âge du public). Mais cela a bien sûr un coût, au lieu de remplir des caisses !
a écrit le 28/02/2013 à 13:41 :
Une forte hausse des taxes avec des frontières inexistantes ceci impliquera une explosion de la contre-bande. Pourquoi pas simplement interdire? Au moins le contrôle policier serait grandement simplifié. Encore faudrait-il avoir des élus non fumeurs pour faire passer la mesure ce qui est loin d'être le cas. En tout cas les affaires hollandaises vont continuer de prospérer sur le port de Rotterdam qui ne contrôle que 5 % des marchandises importées dans l'union.
Réponse de le 28/02/2013 à 15:07 :
La prohibition c'est la solution, c'est bien connu, c'est ainsi que l'on a mis fin au trafic de drogue, de la même façon les années 30 aux USA n'ont pas du tout été l'âge d'or du grand banditisme. Voilà qui me décidera enfin à passer la frontière pour aller acheter mes cigarettes avant de la passer une bonne fois pour toutes afin d'aller y vivre. Marre de ce pays ou l'on ne sait que taxer, règlementer et interdire c'est le signe d'une société qui régresse et infantilise ses citoyens.
a écrit le 28/02/2013 à 13:28 :
Où l'on voit une fois de plus l'incurie de nos politiques et autres "super calculateurs"... Le seul résultat sera une baisse effective de la consommation et en particulier légale, pour le plus grand profit des mafias et autres voyous.
Penser que l'état des finances des ménages permet de faire un arbitrage en faveur du tabac surtaxé quand toutes les fins de mois sont difficiles est simplement incompétent.
a écrit le 28/02/2013 à 13:26 :
C'est bien, continuez à augmenter les taxes comme ça les gens iront de plus en plus acheter ailleurs et les recettes baisserons en absolu (en montant). Un peu comme les impôts, les prélèvements, les taxes etc.... Décidément, nous soi-disant "sociaux-démocrates" de notre bien-aimé (ironique) UMPS ne comprennent rien à l'économie....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :