Les Etats-Unis sous le choc des explosions de Boston

 |   |  223  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Deux explosions survenues lundi à l'arrivée du marathon de Boston (Massachusets) ont provoqué la mort de 3 personnes et fait une centaine de blessés selon un bilan provisoire. L'événement, dont l'origine est encore inconnue, a conduit la France a renforcer le plan Vigipirate.

Barack Obama a préféré éviter le mot "attentat". Dans son allocution, lundi soir, après l'explosion de deux bombes à l'arrivée du marathon de Boston, le président américain a peut-être voulu éviter de réveiller trop vite le souvenir du 11-septembre. "Les gens ne devraient pas sauter sur des conclusions avant d'avoir tous les faits", a-t-il affirmé.

3 morts, 100 blessés

L'enquête vient à peine de commencer, et pour l'heure, aucune indication sur l'origine de ces explosions n'a filtré. Aucune revendication n'a non plus été diffusée. Le FBI a toutefois indiqué lors d'une conférence de presse que "l'enquête criminelle était une potentielle enquête terroriste". La police, sur place, invite les habitants à rester chez eux.

Selon un bilan provisoire, 3 morts - dont un enfant de 8 ans - et plus de 100 blessés sont à déplorer, selon le gouverneur du Massachusets. Le quotidien The Boston Globe, de son côté, dénombre déjà 144 blessé.

Renforcement des mesures de sécurité en France

L'événement est pris très au sérieux en France où Manuel Valls a choisi de renforcer le plan Vigipirate. Il est demandé "aux forces de l'ordre de continuer à faire de la sécurisation préventive des lieux et des abords des établissements publics une priorité",indique un communiqué du ministère. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :