Patrimoine : la presse étrangère ironise sur le "strip tease" français

 |   |  768  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'opération transparence du gouvernement fait aussi jaser à l'étranger. Revue de presse.

Il y a ceux qui détaillent: "fauteuil Charles Eames", "T-Shirt David Beckham", "mobylette à 500 euros", "oeuvres d'art"... Ceux qui font le compte des millionnaires. Et ceux qui tentent d'expliquer pourquoi la publication du patrimoine des ministres français a pu faire tant de bruit. La presse étrangère s'est largement s'est faite l'écho de cette opération mains propres à la française. La levée d'un "tabou" observé avec une certaine curiosité, et une dose d'ironie. Revue de presse.

  • Royaume-Uni : The Guardian replace le "grand déballage" dans son contexte

Le quotidien britannique a accordé plusieurs article au "grand déballage" des ministres Français, notamment un éditorial. Celui-ci juge que "les politiciens français sont notoirement  très soucieux de leur vie privée", et rappelle à cet égard le secret qui entourait celle de François Mitterrand. Concernant l'affaire Cahuzac, le Guardian observe un tournant. "François Hollande, peut-être de façon inconsidérée, a promis pendant sa campagne un 'gouvernement exemplaire'. C'était une invitation à creuser ", est-il écrit. Plus largement, le quotidien évoque aussi la situation des autres pays européens, notamment de l'Espagne où le Premier ministre Mariano Rajoy a été éclaboussé par des soupçons d'évasion fiscale. "Les irrégularités fiscales ont peut-être été tolérées en des temps meilleurs", affirme l'éditorialiste Kim Willsher, mais avec la donne aurait changé.

  • Allemagne : Die Welt compte les millionnaires

Le journal allemand note que l'événement était attendu par les médias du "monde entier". Il s'amuse de la présence de plusieurs millionnaires parmi les ministres français. Situation jugée "ironique" pour les ministres de François Hollande, lequel rappelle, Die Welt, avait fait "des puissances de l'argent" ses "ennemis" lors de la campagne présidentielle.

Dans le quotidien italien Corriere della Sera, l'opération "mains blanche" fait l'objet d'un éditorial. Avec cette question: s'agit-il de transparence ou de "guillotine médiatique"? Ce serait surtout une réponse à la "chute de crédibilité du gouvernement" suite à l'affaire Cahuzac qui aurait forcé François Hollande à la "nemesis révolutionnaire". Une solution décrite comme la "seule riposte envisageable, dans l'urgence et la panique". De cette histoire, l'éditorialiste du Corriere della Sera tire des conclusions bien plus globales: à l'ère de "Facebook et de Wikileaks", la vie privée "est déjà dans le domaine public". A cet égard, la transparence apparaît "comme la revanche sur internet du peuple sur l'élite". En politique, toute la question resterait de savoir comment la transparence peut améliorer la vie démocratique.

  • Espagne (El Pais) : "un strip tease politique"?

"Simple strip-tease politique ou bien premières preuves de la "politique exemplaire" promise par le chef de l'Etat? El Pais s'interroge également sur la portée de cette démarche. Accompagnée de "fébrilité", elle rendrait cependant "un peu plus humaine" une "classe politique française toujours un peu princière".  A l'instar de la plupart des autres quotidiens étrangers qui traitent de cette opération, cela n'empêche pas El Pais de rapporter maints détails sur le patrimoine des ministres français, tout en rappelant que la publication même de ces documents fait débat dans l'Hexagone.

  • Etats-Unis:  la  vie privée des politiques un principe longtemps "sacré" en France

"Dans la plupart des autres démocracies européennes, ces publications seraient passées calmement", comme "toutes les autres enquêtes administratives ennuyeuses  menées sur les serviteurs de l'Etat", estime le correspondant du New York Times. Mais, en France, les choses se sont produites différemment. Il relève ainsi que cette "transparence sans précédent" était anticipée par les représentants politiques "avec crainte, plaisir, dégoût mais rarement avec indifférence". Et de rappeler qu'en France, où les obligations des élus relatives à la publication des informations financières figurent parmi les plus "laxistes" en Europe, le "droit à la vie privée sur les sujets financiers (et amoureux) a longtemps été considéré comme un principe sacré".

Même type de constat dans le quotidien financier The Wall Street Journal. Les déclarations "révèlent un niveau de richesse qui d'est pas apparu comme particulièrement extravagant pour nombre de commentateurs", estime le journal. En revanche, "ce qui est plus surprenant, c'est que l'information elle-même ait été rendue publique en France, un pays où la classe politique a longtemps résisté aux mesures pour accroître la transparence" sur les questions de la fortune personnelle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/04/2013 à 19:32 :
Ce type de strip-tease fait partie de la politique "du pain et des jeux", ça distrait la plèbe et pendant ce temps-là, on fait ce que l'on veut. Cela dit, si les français (et d'autres européens d'ailleurs, quoiqu'on en dise) sont les derniers à se mettre à poil (au sens figuré, heureusement), cela peut être un bon point en leur faveur, car ils arrivent plus tard que les autres sur la scène poujadiste. Les étasuniens, eux, s'y trouvaient les premiers. Cette mise-en-scène est supposée sacraliser la transparence, nouveau jouet pour mieux convaincre. Mais est-ce bien utile? Est-ce cela de la vraie transparence? Je vais avoir l'air d'un facho, mais tant pis, je préférerais un politicien un peu véreux qui travaille réellement pour son pays, même s'il trompe aussi madame. Hélas ça n'existe pas, on a bien vu en Italie...
a écrit le 23/04/2013 à 23:38 :
Je devrais me lancer dans la politique: je roule avec une caisse qui affiche 250 000 km au compteur, c'est bon pour les sondages.
(C'est un diesel mais... chut! )
a écrit le 23/04/2013 à 8:30 :
Pauvre France, gouvernée par de tristes charlots, risée du monde entier.... Que va -t-il se passer si FH reste en poste jusqu'en 2017??? Dans quel état va-t-il mettre et laisser le pays??? Pitoyable clownerie socialiste! Qu'on les VIRE avant que le pire ne soit arrivé!!!
Réponse de le 27/04/2013 à 19:24 :
On reconnaît bien là les paroles d'un démocrate qui assume le résultat des urnes...
a écrit le 17/04/2013 à 11:39 :
Donc, tout va très bien ; FH ne peut que se réjouir puisqu'il ne savait rien et même ne se doutait de rien ! Il a donc le choix entre "incapable" et "incapable" ! Merci à lui de permettre aux français de "rigoler"
a écrit le 17/04/2013 à 10:10 :
"La France et son Prestige"....ah!ah!...c'est poilant..!...Hélas
Réponse de le 17/04/2013 à 11:35 :
Il est certain que ce n'est pas de Versailles qu'on peut s'en rendre compte aujourd'hui. La France a encore un grand prestige sur la planète, de la même façon que la majorité des humains détestent profondément les USA... encore faut-il en fréquenter.
a écrit le 17/04/2013 à 9:55 :
Heureusement que ce n'est pas le strip tease des membres du gouvernement car là ce serait pire !! Je vous laisse imaginer la photo du groupe au final avec " pépère " au milieu !!! Pauvre France !!!
a écrit le 17/04/2013 à 9:40 :
Pour certain le patrimoine est étonnamment faible face aux revenus supposés depuis de longues dates. A moins d'être le gros flambeur bizarre d'être aussi peu fortuné ...
a écrit le 17/04/2013 à 8:19 :
Le pédalo prend l eau de toute part : le capitaine demande aux marins d établir la liste de leur patrimoine ...
a écrit le 17/04/2013 à 1:05 :
j'ai une vieille polo de 2004 150 000 km essence. Jean Marc tu l'estimes à combien ?
Je vais appeler mon centre des impôts pour savoir si mon vélo acheté d'occasion à 60 ? sur le bon coin doit être rajouté à mes revenus de 4 000 euros par mois...
Foutage de gueule ils nous prennent pour des jambons. Je vais pleurer...
a écrit le 16/04/2013 à 22:11 :
Vous n'avez rien compris. La presse étrangère ironise sur le retard de la France en ce domaine. D'ailleurs on devrait exiger la même chose de tous ceux qui ont une activité publique et notamment les journalistes. Comme ça on saurait qui roule pour qui au lieu de tromper le quidam.
a écrit le 16/04/2013 à 21:54 :
Il n'y a pas que sur la transparence que les médias étrangers ironisent...
a écrit le 16/04/2013 à 21:45 :
Un ministre un vrai est aspiré par le travail des sa nomination et la communication bouche les rares temps morts, tout est payé, la nourriture, la boisson, les transports etc.. ils n'ont ni le temps ni la liberté de se promener faire du shopping, alors à 15000 euros par mois d'argent de poche, un ministre sérieux devrait avoir 150 000 euros sur son compte en banque au bout de dix mois voir un peu moins si il a du courir s'acheter un costume et des pompes.La pauvreté de leur compte en banque sent la tricherie ou alors ils se payent des vacances au lieu de travailler.
a écrit le 16/04/2013 à 21:05 :
ce qui me fait doucement rire et aussi dans mon entourage c est d entendre Montebourg qui avait 2 compte livret A alors que c est interdit mais il aviat seulement 1e49 sur et 1e53 sur l autre d autres ministres qui se disent a decouvert avec le salair qu ils ont tout les mois ils prendraient pas un peu les gens pour des c...s ils ont retire leur pognon avant la declaration de patrimoine

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :