Plus que quelques heures pour envoyer votre déclaration de revenus

 |   |  283  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : E.Rouy)
Les télédéclarants profitent d'un délai supplémentaire qui varie selon les départements. En 2012, deux tiers des ménages français déclaraient encore leurs revenus dans sa version papier.

Il ne reste plus que quelques heures pour envoyer les déclarations de revenus 2012. Le délai pour cette déclaration version papier est fixé à lundi 27 mai, cachet de la poste faisant foi.

Pour les télédéclarants, un délai supplémentaire est accordé. Les habitants des départements de 01 à 19 doivent faire leur déclaration en ligne avant le 3 juin à minuit. Ce délai est poussé au 7 juin pour les départements de 20 au 49. Pour les contribuables habitant dans les départements de 50 au 974, le délai est fixé au 11 juin.

Nouveauté 2013, la déclaration "100% en ligne"

En 2012, le nombre de télédéclarants avait atteint les 12,8 millions de ménages, soit un tiers des déclarations totales. Il s'agit d'un bond de 73% en quatre ans. Ils étaient également de plus en plus nombreux (2 millions d'usagers, +30% sur un an) à consentir à une version électronique de leur déclaration d'impôts. En 2013, les contribuables pourront opter pour le service "100% en ligne" et ainsi recevoir une version électronique de leur avis d'imposition.

Le ministère de l'économie et des finances rappelle les avantages à choisir la déclaration en ligne: simplicité de la déclaration, estimation immédiate du montant des impôts, possibilité de modifier les mensualités... Pour encourager les contribuables aux déclarations zéro papier, le fisc modernise et simplifie son service en ligne. Désormais, les télédéclarants disposeront d'un identifiant simple assorti d'un mot de passe pour accéder à son compte. Ce système mettra un terme aux différentes données à réunir sur plusieurs documents distincts (numéro fiscal, numéro de télédéclarant et revenu fiscal de référence).  
 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/05/2013 à 21:00 :
Nous sommes dans un système bizarre. D?un côté des fonctionnaires donneurs de leçons qui ne travaillent pas longtemps et qui se payent la sécurité d?emploi sur la précarité des salariés d?entreprises, voire l?exclusion. Voila qui doit nous poser la question de la justice. Si une entreprise produit des richesses, certaines produisent des dettes que doit payer la société. Avec le déficit qu?on annonce et le chômage première cause nationale avec un gouvernement qui n?en a cure, des riches qu?on autorise à s?évader, des employés dont les salaires sont en baisse, comme les déremboursements de médicaments, on n?a pas fini de payer des impôts. Ne parlons pas du taux de chômage des jeunes qui explose et dans toute l?Europe qui est incapable de faire de la croissance et qui s?illustre par sa nullité. Reste encore un sacré déficit à régler avec un PIB par tête pas brillant classé 20ème mais il faut penser à la désindustrialisation, donc la compétitivité, on parle de 50 milliards, ce qui fait le tiers de la TVA. Et de l?autre côté, on ferme ! Mais comment se règle le déficit ? Si les taux montent comme il ne se réduit pas, augmente-t-on les impôts alors que la population n?en veut plus ? On nous annonce un tiers des dépenses? ainsi le public risque de payer ! Pour faire de la croissance, il faut réaliser des investissements, il faut de l?épargne et il faut exporter. Tout ce qu?on ne fait pas? bienvenue à IDIOTLAND !! Les italiens ont commencé les réformes de l?Etat par la contractualisation dans les années 90 en virant les paresseux ou les faux profs, les gnangnans de l?ignorance. Ils ont 1 point de déficit, on va sur 6 points. Où alors c?est le programme dont on parlait pour moitié des impôts, pour moitié des réductions de dépenses. Mais dans les dépenses le niveau du déficit c?est les salaires et pensions du public. Alors? manifestons contre les impôts ! C?est potentiellement 50 milliards d?impôts, un doublement ! On a perdu les pédales? on fait de la roue libre vers l?enfer ! La croissance, surtout pas, on risquerait de créer des emplois. Et l?Espagne à 27% de chômage et 11% de déficit, c?est du bon travail !
a écrit le 27/05/2013 à 14:07 :
SI ce gouvernement est encore la je suis d accord avec la personne qui ne voudra plus faire sa déclaration d impots par internet aussi je pense qu il faudrait qu il en soit ainsi pendant cette année mais que l année prochaine on envoie cet instrument le dernier jour de façon a faire suer les persones qui s occupent de ces impots et que cela leurs donne le tournis;;
a écrit le 27/05/2013 à 13:37 :
En tout cas quand on à un profit l'état est bien là pour prendre sa part, par contre quand on à une perte il ne demande pas d'en avoir un bout. l'IR n'arrive même plus à couvrir les intérêts de la dette en plus. On se fait racketter pour financer des porteurs d'obligation d'état qui roupillent en attendant leur intérêts, tout ça à cause d'un état dispendieux.
a écrit le 27/05/2013 à 13:03 :
Quand-est qu'il faut envoyer sa déclaration de perte de pouvoir d'achat à HOLLANDE ??????????
a écrit le 26/05/2013 à 18:29 :
Pfff ..... Ils nous ont pris la France , ils peuvent bien nous prendre notre fric !!!
Réponse de le 27/05/2013 à 11:27 :
Libre à vous de la leur reprendre dans 4 ans. On est en démocratie, respectez donc le choix du peuple !
Réponse de le 27/05/2013 à 11:28 :
Libre à vous de la leur reprendre dans 4 ans. On est en démocratie, respectez donc le choix du peuple !
Réponse de le 27/05/2013 à 15:24 :
@@d'Artagnan, démocratie toute relative il est visiblement utile de vous le rappeler. 1. Le peuple ne choisit pas les candidats 2. Les médias/journaux influencent les résultats selon le bon vouloir des journalistes 3. M Hollande a été élu avec moins de la moitié des voix des électeurs qui ont fait le déplacement
a écrit le 26/05/2013 à 18:28 :
Je dois signaler qu'il y a plusieurs Barberouge. Quant au ''mais comment fera- t-on ? '' , cela révèle une certaine étroitesse d'esprit . Il faut élargir le champ des possibles . Comment faisait-on avant (faisait on d'ailleurs ? ) ? Comment cela se passe-t-il dans d'autres pays ? etc ...
a écrit le 26/05/2013 à 17:38 :
La date pour la déclaration d'impôt ne doit pas exister. Le nouveau système de déclaration est de déclarer via internet, et de plus, le montant est déjà inscrit sur le papier. Nous sommes dons automatiquement prisonniers, sans moyens de nous échapper. Il est plus important de chercher ceux qui travaillent sans déclarer et qui sont ensuite engagés par les sociétés. Nous pouvons inventer et réinventer des lois, mais jamais nous ne pourrons les rattraper. Ils seront toujours hors de portés, comme ils le sont depuis toujours. Ils rongent notre économie, sans que nous nous en rendions compte. Ils savent comment convaincre les syndicats et les Inspecteurs du Travail. Il est donc vital de supprimer les dates de déclarations d'impôt. Il faut également, de l'autre côté, renforcer la surveillance de fraudeurs. Il faut avancer parallèlement à la modernisation de la technologie. Comme trouver un moyen pour savoir si untel homme a ou non fait sa déclaration d'impôt ou taxe fiscal. Le montant d'argent envoyé par les fraudeurs illégalement à l'étranger dépasse l'imagination. « Effacer » tout les vieux « trucs de grand-mère » et passer à la nouvelle technologie. Les plans de l'inspection du travail ne marchent plus aujourd'hui pour faire fonctionner l'économie.
Réponse de le 26/05/2013 à 22:21 :
Prélèvement à la source de tout revenu, comme ça, pas de date à prévoir, tout en continu. Plus de parts pour les enfants, ça permet de prélever pour les deux conjoints sans tenir compte des revenus respectifs, sinon, c'est trop compliqué à gérer (chacun se fait prélever comme si célibataire, étant en couple ou non, divorcé, séparé, veuvage, simplissime).
Réponse de le 27/05/2013 à 10:40 :
Le prélèvements à la source n?empêche pas la déclaration annuelle. Au Royaume Uni où c'est le cas et chaque année il faut remplir sa déclaration. En effet, tout le monde n'a pas simplement que des revenus salariaux. Certains ont d'autres sources de revenus pour lesquelles le prélèvement à la source n'est pas possible
a écrit le 26/05/2013 à 17:31 :
Il y a discrimination. Pourquoi un délai pour les télédéclarations alors que le travail est mâché par les fossoyeurs de l'emploi ?
Réponse de le 27/05/2013 à 11:30 :
Pour l'encourager. Ainsi, on économise l'envoi de millions de lettres. Il n'y a pas de petite économie. Et il est problématique que nos impôts servent à nous envoyer nos déclarations par laposte !
a écrit le 26/05/2013 à 16:35 :
Je ne vois pas en quoi déclarer ses revenus par internet est une simplification. On déclare différemment, c'est tout, et pour les déclarations un peu étoffées (avec des revenus fonciers par exemple), on passe même plus de temps, puisqu'on remplit de toute manière la version papier comme base de saisie... L'intérêt est pour l'administration fiscale, puisque le contribuable fait le boulot de l'agent qui saisissait auparavant sa déclaration... et qui va être réaffecté aux brigades de contrôle... Ou comment se tirer une balle dans le pied...
Réponse de le 26/05/2013 à 17:09 :
En accord avec vous. On perd plus de temps sur internet qu'à le faire sur papier.
Réponse de le 26/05/2013 à 17:17 :
Certes, vous faire contrôler semble vous gêner. Moi, je préfère être honnête... Bizarre, non..??
Réponse de le 26/05/2013 à 17:26 :
@Spip Très bonne argumentation. Toutefois ce n'est pas certain que les personnes libérées de la saisie soient réaffectées aux brigades de contrôle. En partie peut-être. Mais l'efficacité du contrôle tient surtout aux algorithmes d'analyse des données. Un nouvel algorithme qui cible deux fois mieux les dossiers à examiner double la productivité de toutes les brigades de contrôle ! Une seule personne peut démultiplier la productivité de milliers d'autres.
Réponse de le 27/05/2013 à 11:32 :
Vous vous plaignez de faire la saisie informatique à la place de l'administration fiscale. Et demain vous vous plaindrez du nombre de fonctionnaires dans l'administration fiscale. Risible.
a écrit le 26/05/2013 à 15:05 :
Une bonne chose. Quand on sait le différentiel de cout entre le traitement d'une déclaration papier et celui d'une déclaration internet, c'est vraiment une bonne chose. Réduire des couts de l'état en maintenant un service identique. Mais il ne faut pas se leurrer, ce cas est rare, la réduction des couts entrainant souvent une réduction du service.
Réponse de le 26/05/2013 à 16:18 :
Regardez bien votre avis d'imposition. Vous remarquerez que les frais de gestions ne baissent pas pour autant. Moi, je continuerais ma déclaration papier pour justifier le salaire des fonctionnaires du fisc.
Réponse de le 26/05/2013 à 17:26 :
@ Ouais bof ; Bien vu. J'adhère. +1000
Réponse de le 27/05/2013 à 11:50 :
Tout à fait ! Si nous continuons tous à utiliser la déclaration papier, les frais de gestion ne baisseront pas ! Ainsi, nous aurons eu raison ! Sauf que c'est nous qui auront payé ces frais...
Réponse de le 27/05/2013 à 21:05 :
En ce qui me concerne, je continuerais à adresser la version papier. Perso, les fonctionnaires ne me gênent pas.
a écrit le 26/05/2013 à 14:47 :
Rien que pour le escagacer, je propose que les Français ne transmettent pas leur déclaration via internet, histoire de leur faire comprendre que les impôts et taxes on a notre dose.
Réponse de le 26/05/2013 à 15:13 :
C'est ce que je fais depuis des lustres; Pas question de changer. Comme François Hollande, je garde le cap.
Réponse de le 26/05/2013 à 15:42 :
@Mer du Sud ... bravo pour votre persévérance ... et votre sens de l'humour.
Réponse de le 26/05/2013 à 15:46 :
En refusant l'automatisation et l'informatisation en évite de détruire des emplois !
Réponse de le 26/05/2013 à 16:19 :
@oui et on embauche des fonctionnaires...
Réponse de le 26/05/2013 à 16:39 :
@Oui ... certes à très court terme mais malheureusement au prix d'une inefficacité et d'une perte de compétitivité qui entraîne une destruction plus forte d'emplois dans un second temps. Votre raisonnement n'est valable que dans un contexte d'économie totalement planifiée et coupée du reste de la planète. L'URSS a tenté cette expérience, avec quelques succès au départ, mais avec un désastre économique et social par la suite. La Chine est maintenant sortie de cette impasse. La Corée du Nord s'est obstinée.
Réponse de le 26/05/2013 à 16:46 :
qui consomment et qui font également marcher l'économie, et qui paient des impôts, taxes...
Réponse de le 26/05/2013 à 16:47 :
C'est ce que je fais depuis longtemps, j'aime toujours a la bonne version papier, en plus ca fait travailler la Poste !
Réponse de le 26/05/2013 à 17:12 :
Moi aussi. Je fais également travailler mon buraliste qui me fournit en timbre. Donc, y pas photo, la dématérialisation tue l'emploi si on n'y réfléchit pas à deux fois.
Réponse de le 26/05/2013 à 17:32 :
Ma femme travaille aux impôts et préfère la vieille méthode., d'ailleurs demain elle emporte ma déclaration.
Réponse de le 26/05/2013 à 18:04 :
@déclaration, déclaration ... çà c'est une vraie déclaration d'amour à votre femme !
Réponse de le 27/05/2013 à 11:36 :
Vous avez tout à fait raison ! Pour ma part, je tape ma déclaration à la machine à écrire, et je l'emmène moi-même aux impôts en diligence. Ainsi, je maintient en vie des secteurs qui sans moi auraient depuis longtemps disparus, ainsi que des emplois de fonctionnaires productifs !
Réponse de le 27/05/2013 à 21:09 :
Tu fais comme tu veux, J'ai essayé la transmission de pensée, mais c'est pas encore au point.
a écrit le 26/05/2013 à 13:54 :
La télédéclaration est un système de flicage. Vous mettez une fois le pied dans ce système, c'est comme si vous donniez votre ADN;;;
Réponse de le 26/05/2013 à 14:21 :
Entièrement d'accord. Perso, je ne donne pas mon email à n'importe qui. C'est d'ailleurs aussi une recommandation gouvernementale que je suis à la lettre.
Réponse de le 26/05/2013 à 14:24 :
+1. Tout à fait @Darkmoney
Réponse de le 26/05/2013 à 14:50 :
La télédéclaration se substitue à la saisie de vos données par une autre personne. Au final, les mêmes données sont enregistrées et traitées. Par contre, votre commentaire m'interpelle et soulève une question incongrue: certains contribuables ne préféreraient-ils pas donner leur ADN plutôt que de déclarer leur revenu ?
Réponse de le 26/05/2013 à 15:50 :
Essayons de réfléchir : qu'est ce que l'envoi papier ou numérique de vos impôts change a votre anonymat ? Au pire si vous craignez pour votre identifiant IP télé déclarez depuis un autre lieu que chez vous ! Mes papiers ou web, les impôts sont nécessairement nominatifs.
Réponse de le 26/05/2013 à 16:37 :
C'était une façon de dire les choses. Je suis bien d'accord que quelqu'un d'autre rentre les données qui seront croisées avec d'autres, mais je ne leur faciliterais pas la tâche en le faisant à leur place.
Réponse de le 27/05/2013 à 11:46 :
De même que les emails sont un système de flicage par Google & co. Tout comme internet. D'ailleurs, je vais de ce pas résilier mon abonnement internet. Ainsi, ma vie privée sera préservée, et je contribuerai à créer des emplois à Laposte !
Réponse de le 27/05/2013 à 21:10 :
11:46 - T'as raison, et en plus on ne sera plus obligé de te lire.
a écrit le 26/05/2013 à 13:50 :
Je ne contribueras jamais à la destruction des emplois. Tant qu'il sera possible, je transmettrais ma déclaration sur papier. Réfléchissez bonne gens, vous pouvez toujours maudire nos élus parce qu'ils ne trouvent pas la solution pour le chômage...mais en utilisant le e-commerce, les scan des grandes surfaces, les DAB etc... vous êtes les pourvoyeurs du chômage de vos enfants. La France brûle de notre obscurantisme.
Réponse de le 26/05/2013 à 14:19 :
Vous avez raison. +1 Quand bien même il faut vivre avec son temps, il est clair que les centres villes se dépeuplent d'année en année en matière de commerces alimentaires. Par contre, il y a de plus en plus de Kébab. Les Français ont l'avenir entre leurs mains.
Réponse de le 26/05/2013 à 14:32 :
@Néron ... si l'on vous suit, vous nous conseillez de renoncer aux avancées technologiques pour maintenir de l'emploi ! L'histoire de l'humanité a démontré que cette approche conduit à une impasse car elle suppose que tout le monde soit contraint de l'appliquer de gré ou de force. Le choix de votre pseudo peut laisser croire que c'est à dessein que vous faites cette harangue, je préfère croire que c'est du second degré ou de l'humour sombre.
Réponse de le 26/05/2013 à 14:58 :
Avé Néron et Romulus : Le peuple est avec vous.
a écrit le 26/05/2013 à 13:30 :
De quel droit l'Etat se mêle t il de mes revenus ? Et si nous remettions en cause l'impôt sur le revenu , qui n'a d'ailleurs que 100 ans ?
Réponse de le 26/05/2013 à 14:09 :
@Barberouge Votre revendication est légitime mais incomplète. Comment compensez-vous la suppression de cette recette? Par une baisse équivalente des dépenses et lesquelles ? Par du déficit et de la dette ? Par d'autres recettes et lesquelles ? Ou un assortiment des trois ?
Réponse de le 26/05/2013 à 14:21 :
Bonne question. Vous pouvez ajouter : "De quel droit l'état paie-t-il les policiers et la route qui mène à ma maison", je pourrais les payer moi-même.
Réponse de le 26/05/2013 à 14:44 :
@Jean 44 : Pas de problème. J'habite à la campagne. Dans ma jeunesse, il n'y avait pas de route et ça ne m'empêchait pas de rentrer chez moi.
Réponse de le 26/05/2013 à 15:53 :
J'aurais espéré de votre part une réponse qui n'élude pas la question de Marcello et que vous avez sûrement compris comme plus large que la seule question des routes. Que préférerez vous pour financer les dépenses publiques en cas de suppression de l'impôt sur le revenu ?
Réponse de le 26/05/2013 à 16:50 :
Une bonne milice efficace car sous mes ordres, voila ce que j'espere, la privatisation de la securite. Grace a Francois 1er ca va arriver plus tot que prevu vue la hausse des violences et agressions
Réponse de le 26/05/2013 à 16:52 :
Si tout le monde paie des impôts, ok. Le problème c'est qu'il est supporté uniquement par ceux qui travaillent, et encore, pas tous. Je ne parle pas de le remplacer, mais il faut bien reconnaître qu'entre un juste impôt et trop d'impôt, il y a de quoi être rebelle contre un système qui spolie une grosse partie de la France moyenne. Vous ne trouvez paa ?
Réponse de le 26/05/2013 à 17:53 :
@Barberouge Ce n'est plus la même revendication que celle que vous avez formulée au départ. C'est une refonte de l'impôt sur le revenu que vous demandez maintenant. Votre critique est maintenant fondée, pour ce qui concerne ceux qui sont en capacité de payer des impôts. En effet, la progressivité brusque et raide de l'impôt en France pénalise surtout les classes moyennes dont l'essentiel du revenu est un salaire. Les autres catégories non salariées, disposent d'un arsenal de solutions d'optimisation de la fiscalité, en particulier les ultra-riches dont les revenus dépendent très peu d'un salaire.
a écrit le 26/05/2013 à 12:38 :
Plus que quelques heures pour que les travailleurs vident leurs poches pour financer les traine-patins assistes.
a écrit le 26/05/2013 à 11:19 :
Plus que quelques heurts pour que vous confirmiez ...que vous adhérez à l'esclavagisme fiscal socialiste ...pour le bien de tousss bien sûr...
Réponse de le 26/05/2013 à 12:05 :
n'importe quoi ....
Réponse de le 26/05/2013 à 12:50 :
Tout à fait d'accord. Le commentaire de mouna démontre le degré de connerie de certains. Que veulent les Français ? Continuez à crever à petit feu. Je propose l'abandon définitif de tous les partis politiques, des syndicats, des associations qui se goinfrent sur le secteur privé qui, pourtant, les fait vivre....!
Il nous faut TRÈS VITE une équipe de gestionnaires compétents, apolitiques, qui s'occupe de la France sans s'occuper de leur nombril.
A défaut c'est l'enfer qui nous attend.
AUX ARMES CITOYENS.
Réponse de le 26/05/2013 à 13:53 :
@12:50 Je doute que beaucoup de citoyens vous suivent. Dans l'immédiat, la plupart ont plus à perdre qu'à gagner dans ce genre d'aventure, soit qu'ils bénéficient du système en place, soit qu'ils s'en tirent encore assez bien, ou très bien, malgré les ponctions supplémentaires. C'est dans les urnes, par vos commentaires ou en militant que vous pouvez vous faire entendre, à défaut c'est une équipe de technocrates inféodés qui remplaceront les élus.
a écrit le 26/05/2013 à 11:00 :
On ne déclare par ses impôts mais ses revenus ! Ce serait dans "20 Minutes" mais dans "La tribune" !
Réponse de le 26/05/2013 à 11:23 :
Remarque très pertinente
Réponse de le 26/05/2013 à 12:58 :
+1 La rédaction de la Tribune semble avoir lu et pris en compte votre commentaire. Le titre et l'accroche ont été corrigés.
Réponse de le 26/05/2013 à 13:57 :
Au final, on pourrait écrire les articles à leurs places. Ils ne prennent même pas la peine de se relire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :