Un chercheur français reçoit le prix de l'inventeur européen de l'année

 |   |  421  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Office européen des brevets)
Patrick Couvreur et son équipe de l'Université Paris-Sud et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) sont les lauréats dans la catégorie Recherche du Prix de l'inventeur européen 2013.

La France est à l'honneur. Ce mardi à Amsterdam, le chercheur Patrick Couvreur et son équipe de l'Université Paris-Sud et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) ont obtenu le Prix de l'inventeur européen de l'année dans la catégorie Recherche de de l'Office européen des brevets (OEB).

Leurs recherches ont permis la mise au point de nanocapsules capables de contenir des principes actifs pour le traitement des tumeurs. Ces nanocapsules, des vecteurs
de médicaments 70 fois plus petits que les globules rouges, sont transportées vers les cellules malades et libèrent leur effet de manière progressive.

Une cinquantaine de brevets déjà déposé

Ce n'est pas la première fois que les travaux de Patrick Couvreur sont honorés. Ce chercheur d'origine belge, qui a déposé une cinquantaine de brevets, a déjà reçu la médaille de l'innovation du CNRS en 2012. « La découverte de Patrick Couvreur et de son équipe représente une belle avancée dans la lutte contre l'un des plus grands fléaux de notre époque. Les brevets jouent un rôle essentiel dans ce contexte, surtout pour les universités, centres de recherche et PME, en leur permettant non seulement de valoriser leurs investissements, mais aussi de trouver des partenaires pour l'exploitation de leurs inventions. Seules l'innovation et la créativité nous aideront à trouver des réponses durables aux enjeux de santé publique auxquels notre société est confrontée », a déclaré Benoît Battistelli, le président de l'Office européen des brevets.

D'autres lauréats à l'honneur

Quatre autres catégories d'inventeurs étaient en compétition. Dans la catégorie Industrie les autrichiens Claus Hämmerle et Klaus Brüstle ont reçu le prix pour l'invention de la charnière à fermeture douce. Dans la catégorie PME, le chercheur suédois Pål Nyrén a été récompensé pour l'invention de la technologie de pyroséquençage réduisant les coûts des analyses ADN. Dans la catégorie "Oeuvre d'une vie", c'est le Suisse Martin Schadt qui a été primé pour l'invention de l'écran à cristaux liquides. Enfin, dans la catégorie inventeurs non-européens, l'américain Ajay V. Bhatt s'est distingué pour son invention de la connexion USB. Quant au prix du public, il a été décerné à l'espagnol José Luis López Gómez  qui a mis au point une conception unique de roues 'à guidage indépendant' à la place de l'essieu standard sur les trains de passagers à grande vitesse.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/05/2013 à 11:06 :
la france a beaucoup de matieres grisse mais ils faut aides ces inventeurs a developpes leur recherche pour les tranformes en entreprisse en france je sait que la france et surtout les banques ont beaucoup de mal a croire a ces chercheurs inventeurs les banquiers est les chercheurs n ont pas la meme formation c est un gros probleme l education devrais s interesse a ce PROBLEME,,??
a écrit le 29/05/2013 à 23:01 :
Je vous informe que beaucoup de chercheurs fuient la France, de plus en plus : Werner (Médaille Fields, Paris 11) part à Zurich, Ngo (médaille Fields, ex Paris 11) est déjà parti, ainsi que Bertoin (ex Paris 6) en Suisse aussi l'an dernier, et beaucoup de départs pour septembre... Peut-être les journalistes pourraient s'interroger sur ce phénomène...
a écrit le 28/05/2013 à 18:03 :
c'est la relance économique en nanocapsules , voilà pourquoi notre président est si confiant , impossible de la voir.
a écrit le 28/05/2013 à 16:21 :
Les administratifs ont déjà inventé les impôts, les taxes, les prélèvements, mais n'ont pas eu l'honneur d'être récompensés, ça va les frustrer, et ils vont se venger, je le crains.
La recherche appliquée repose sur les connaissances acquises par la recherche fondamentale, comme les outils(en boîte) servent à construire des objets. Il faut ensuite avec des idées, intuitions.... Cocorico !
a écrit le 28/05/2013 à 16:14 :
Félicitations!
a écrit le 28/05/2013 à 14:58 :
il faudra vite creer un impot pour decourager les gens qui trouvent qqch qui servirait a financer ceux qui ne trouvent rien ' dans la justice'
Réponse de le 28/05/2013 à 15:08 :
C'est scandaleux ! Des chercheurs qui font des applications au lieu de faire de la recherche inutile !
Réponse de le 28/05/2013 à 15:08 :
Vous voulez dire de la recherche fondamentale ?
Réponse de le 28/05/2013 à 15:17 :
On trouve des traces dans votre analyse................
Réponse de le 28/05/2013 à 17:38 :
Inutile de trouver des traces ! Ce n'est pas assez fondamental. Nous on cherche sur le vide absolu, le rien, le néant...
a écrit le 28/05/2013 à 13:28 :
vite, une taxe sur les inventions !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :