Fabius plaide (toujours) pour « une unicité de commandement » à Bercy

Le ministre des Affaires étrangères maintient son point de vue sur la nécessité d'un vrai patron au ministère de l'Economie.

1 mn

Le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius. Copyright Reuters
Le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Fabius persiste et signe. Selon le ministre des Affaires étrangères, il faut un seul vrai patron à Bercy. « Mon idée, qui n'a pas changé, est qu'il faut une unicité à la fois de commandement et d'expression. Ce n'est pas par rapport à tel ou tel », a ainsi déclaré Laurent Fabius dimanche dans le cadre de l'émission du Grand Rendez-vous Europe 1/i>Télé/Le Parisien-Aujourd'hui en France. « Je maintiens qu'il faut une unité d'expression et d'impulsion et je trouve que depuis quelques semaines, peut-être après l'annonce qu'il y aurait peut-être un remaniement, il y a moins de 'couacs' » a-t-il observé.

Le Quai d'Orsay, seul ministère qu'il puisse accepter
Au total, sept ministres occupent des portefeuilles à Bercy dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, les deux principaux étant Pierre Moscovici (Economie et Finances) et Arnaud Montebourg (Redressement productif), auxquels il convient d'ajouter Nicole Bricq au Commerce extérieur, Bernard Cazeneuve au Budget, Benoît Hamon à la Consommation, Fleur Pellerin aux PME et à l'Economie numérique, Sylvia Pinel au Commerce et à l'artisanat. L'hypothèse d'un remaniement imminent du gouvernement a été écartée officiellement par François Hollande le 16 mai. Interrogé sur ses éventuelles ambitions personnelles, Laurent Fabius, qui fut Premier ministre de François Mitterrand en 1984-1986 puis ministre de l'Economie dans le gouvernement de Lionel Jospin entre 2000 et 2002, a affirmé que les Affaires étrangères constituaient « le seul portefeuille que je pouvais accepter ».
 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 02/06/2013 à 18:17
Signaler
j'ai 57 ans et je désespère.. Toutes mes demandes de travail donnent rien. Heureusement mon mari touche une retraite mais c'est 1000 euros en moins chaque mois. Aujourd'hui c'est un sacré problème mais demain, que vont devenir nos enfants et petits e...

à écrit le 02/06/2013 à 17:32
Signaler
Ce gouvernement manque totalement de vision et de direction après avoir lamentablement échoué avec sa politique "les riches et les entreprises paieront pour équiliber le déficit budgétaire et les finances de l'état". Qu'attend FH pour nommer 7 vrais ...

à écrit le 02/06/2013 à 15:55
Signaler
qu'est ce qu'il propose notre brave, il veut réformer sans donner l'exemple; totalement passif aux plans de rigueur en Europe alors que les citoyens sont totalement assommés par 30 ans de matraquage; et que dire des frontières de l'Europe qui comme...

à écrit le 02/06/2013 à 15:49
Signaler
La cacophonie résulte de la volonté de vouloir tout régimenter, y compris dans le moindre détail. Résultat : Tout est affreusement COMPLIQUÉ ! Et plus c'est compliqué, plus les français perdent de temps dans la paperasse. Ils se noient dans leur prop...

à écrit le 02/06/2013 à 15:43
Signaler
Il n'y a pas qu'à Bercy qu'il faudrait une unicité de commandement ! Il est par exemple choquant que S Pinel contredise le Premier Ministre...

à écrit le 02/06/2013 à 15:24
Signaler
Laurent FABIUS a déjà été 1er MINISTRE.

à écrit le 02/06/2013 à 14:54
Signaler
Avec 1300 nouveaux chômeurs par jour, Montebourg de Bercy est débordé. Tous n'ont pas la chance de toucher 20.000 euros en quittant leur travail. Bercy a largement contribué au décrochage de l'économie qui s'est cabrée. Ce gouvernement a su créer un ...

à écrit le 02/06/2013 à 14:46
Signaler
Fabius prend la parole comme un chef de gouvernement. C'est sa façon d'être candidat. Cela fait le cinquième candidat à vouloir partager le pouvoir avec Flanby. Il est spécialiste des chocs de simplification, comme l'attaque suprise du rainbow ou la ...

à écrit le 02/06/2013 à 14:45
Signaler
Fafa se verrait bien à ce poste où il pourra classer le dossier de son fiston !

à écrit le 02/06/2013 à 14:41
Signaler
Le minustre de l'intérieur vise Matignon, celui des "affaires étranges" Bercy, y a comme un air de remaniement dans l'air. Les couacs de ce "gouverne-ment", de ses "sinistres" et de ses parlementeurs" commencent à faire un peu désordre, surtout en Eu...

à écrit le 02/06/2013 à 14:18
Signaler
Le minustre de l'intérieur vise Matignon, celui des "affaires étranges" Bercy, y a comme un air de remaniement dans l'air. Les couacs de ce "gouverne-ment", de ses "sinistres" et de ses parlementeurs" commencent à faire un peu désordre, surtout en Eu...

à écrit le 02/06/2013 à 12:57
Signaler
Ahhh Fabius. Il représente le véritable changement promis par la fraise des bois. Politiciens depuis 35 ans. Il a tout fait : 1er sinistre, Bercy, et maintenant Vrp.... Il a même goûte aux tribunaux, le sang.... Au faire Fabius, et ton fils, comment ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.