La dette publique française, elle monte, elle monte...

 |   |  209  mots
Copyright E.Rouy
Copyright E.Rouy (Crédits : E.Rouy)
La dette publique de la France a augmenté de 36,5 milliards d'euros au premier trimestre pour atteindre 1.870,3 milliards fin mars, ce qui représente 91,7% du PIB, indique l'Insee vendredi 28 juin.

La dette de la France a encore augmenté un peu plus au premier trimestre 2013: +1,5 point. Elle s'établit désormais à 91,7% du Produit intérieur brut (PIB) selon les statistiques publiées vendredi par l'Insee. La dette publique de la France a augmenté de 36,5 milliards d'euros au premier trimestre pour atteindre 1.870,3 milliards fin mars. La dette publique au sens de Maastricht inclut celles des administrations de sécurité sociale (212,7 milliards fin mars), des administrations publiques locales (170,5 milliards) et des organismes divers d'administration centrale (9,9 milliards).

Une tendance de fond

La dette de l'Etat a augmenté tandis que l'endettement des administrations publiques locales a diminué. De plus, la dette nette des administrations publiques s'élevait à 1.697,1 milliards d'euros fin mars, soit 83,3% du PIB, contre 82,4% fin 2012, en progression de 21,9 milliards sur trois mois, ajoute l'Insee.

Depuis plus de trente ans, la dette publique de la France a fortement augmenté. L'évolution sur dix-huit ans est  visible sur ce graphique réalisé par l'Insee:

Pour pouvoir comparer les données entre les pays européens, l'Union européenne fait son propre calcul des dettes nationales, dont le résultat est ici appelé "dette de Maastricht".

Entre décembre 2011 et fin mars 2012, la dette publique de la France avait déjà nettement augmenté, gagnant 72,4 milliards d'euros

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/07/2013 à 22:19 :
Ils viennent d'annoncer un grand emprunt national 2...pourquoi se gêner ?
a écrit le 01/07/2013 à 21:27 :
Comment voulez-vous que l'on s'en sorte s'ils n'arrêtent pas de dépenser, ils gagnent beaucoup trop pour autant d'absences de résultats !
a écrit le 29/06/2013 à 15:43 :
C'est un peu bizarre quand on dit publique ? écoles, lieux, argent. On ne voit nulle quelque chose qui montre, justement, que c'est publique. Autour des choses que l'on dit publique, on ne voit qu'une « monarchie » géré par le biais de quelques personnes au gouvernement. Le gouvernement est aussi un truc. Dedans, on met le mot démocratie, juste pour valider notre avis personnel au nom du peuple. En réalité, ce n'est rien d'autre que de la dictature. Que pouvons-nous faire, nous ? Tout nous est dicté ! Nous avons honte de dire le vrai truc, alors par le mot démocratie, nous avons caché le mot dictature. Les dettes publiques aussi, on l'a sorti comme ça. C'est juste en réalité le pouvoir d'achat, la consommation, le coût de l'hôtel, de l'essence, de l'entretien des habitations, les habits, les chaussures, le coiffeur, la consommation d'électricité et d'eau, maquillage... des hommes d'état. On remplace consommation personnelle des « gens importants » par consommation du publique. Quand on dépense trop par rapport à ce qu'ils peuvent récolter au nom des impôts et taxes, on colle au dessus de cette dépense l'étiquette de « dette ». Mais pourquoi dire dette publique ? C'est la consommation de l'état ! Le déficit de la Sécurité Sociale, qui en bénéfice ? Ce sont tout les fonctionnaires d'état. Les maladies, ils les cotisent. À la place, ils bénéficient de services médicaux. Rien de plus. Toutes les dépense, plus la sécurité sociale que l'on appelle déficit, c'est uniquement pour les personnes à la tête des employés de la SS, directeur, directeur adjoint, etc. le publique, lui, n'a droit à rien de plus. Si un malade utilise un taxi sans l'accord de la SS, elle ne le remboursera pas. Mais quand on utilise par exemple, un taxi bleu, , il vont le rembourser, ça. Alors que c'est trois fois plus cher qu'un taxi normal. Alors qui bénéficie du reste de cet argent ? Et pourquoi nomme-t-ils ça dette publiques, il FAUT appeler cela dettes d'état !!
Réponse de le 30/06/2013 à 7:31 :
Ajoutons qu'en lieu et place où, la Cour des Compte conseille de réduire, on augmente, et dans les mêmes circonstances, lors la même Cour des Compte dit qu'il y a suffisamment d'enseignants mais qu'ils sont mal employés, on prévoit d'en embauche 60.000 !!!
a écrit le 29/06/2013 à 10:50 :
J'attends toujours la liste des 15 qui a disparue... , qui c'est qui la piquée ? Les chocottes hein les journaleux.
Réponse de le 29/06/2013 à 11:41 :
"qui a disparu" sans "e"
Réponse de le 29/06/2013 à 12:48 :
Merci mais je pense que la liste disparue des 15 est beaucoup plus importante qu'un coup de targette dans le Larousse.
Réponse de le 29/06/2013 à 13:48 :
@Omerta ... l'un n'empêche pas l'autre ;-)
Réponse de le 29/06/2013 à 14:19 :
C'est vrai, je fais ce que je peux. Au fait n'y a t'il pas deux l à la fin de Kendall ?
Réponse de le 29/06/2013 à 14:22 :
@kendal. C'est vrai, mais n'y a t'il pas deux l à la fin de Kendall ? De plus je vous rappelle que les noms propres comme Kendall commence toujours par une majuscule.
Réponse de le 29/06/2013 à 14:34 :
@Omerta ... on fait ce qu'on veut pour les noms propres, à plus forte raison pour les pseudos :-D
Réponse de le 29/06/2013 à 14:36 :
Un point pour la majuscule ;-)
Réponse de le 29/06/2013 à 15:38 :
@Kendall. C'est vrai que j'ai une fâcheuse propension à mettre des coups de pompe dans le Larousse c'est dommage, il y a tant de gens qui mériteraient de les recevoir ailleurs. (Je ne dis pas cela pour vous) Bonne fin de journée.
a écrit le 29/06/2013 à 9:30 :
C'est le résultat des augmentations des salaires et des retraites sur la période.... toujours financée par la dette et pas par l'augmentation de la productivité. Et maintenant il faut payer la dette colossale et les retraites colossales qui en découlent de cette dette. Merci aux politiciens qui sont en train d'endetter nos petits enfants pour qu'ils soit encore réélus....
a écrit le 29/06/2013 à 7:55 :
eh oui, la dernière fois que la France n?était pas en déficit, c?était en 1980.

Bon sang que c'est loin !
a écrit le 28/06/2013 à 21:41 :
Nous savons tous, que nous soyons de droite, de gquche, du centre, d'extrême droite ou d'extrême gauche comment tout ceci s' achèvera : par un défaut qui rincera tout le monde...
a écrit le 28/06/2013 à 18:38 :
grâce a qui ,grâce a qui ,grâce a qui, grâce a qui
Réponse de le 29/06/2013 à 14:36 :
grâce à qui, pas a qui
a écrit le 28/06/2013 à 17:41 :
Un jour ou tout ira encore plus mal un mec se pointera il dira qu'il va redresser le pays, commencera à le faire et avec la bénédiction des banques reportera ou supprimera la dette. Il sera adulé par le ou les peuples et leur fera faire ce qu'il voudra.
Réponse de le 28/06/2013 à 20:44 :
eh! oui, les peuples croient , tous au miroir aux alouettes, s'il est super bien maitrisé! ils n'y verront que du feu...Ainsi va la politique ! et ce sera reparti pour un nouveau "tour" !.......
Réponse de le 28/06/2013 à 21:41 :
Il n'est pas question de bénédiction mais d'adoubement et la dette n'importe plus, c'est l'emprise. Le peuple ne décide déja plus de rien. Dans le derch ! lol
Réponse de le 28/06/2013 à 22:00 :
@Da OK, pas bénédiction, adoubement. Cela fait du bien de voir qu'il y a des gens qui voient clair. Oui ils n'y verront que du feu.
a écrit le 28/06/2013 à 16:17 :
Arrêtez de taper sur les fonctionnaires (je n'en suis pas un) ! Ils n'y sont pour rien. C'est l'organisation et le fonctionnement général qui sont à revoir. Par contre, les élus ne vous gênez pas... Eux sont responsables des règles établies.
Réponse de le 28/06/2013 à 20:43 :
+1000
Réponse de le 29/06/2013 à 9:34 :
Pas de problème de fonctionnaires.... sauf qu'ils sont seulement deux fois plus nombreux raportes au nombre d'habitants qu?en Allemagne... Et pourtant ce pays ne donne pas l'impression d?être sous-administre....Faut juste dire que leurs retraites sont financées actuellement par la dette ou par la ponction du régime général ou des allocations familiales... Mais ils y sont pour rien....ils sont juste la.
Réponse de le 29/06/2013 à 16:51 :
Quand je perds au poker, je n'en veux pas aux cartes mais à la façon dont j'ai joué ! On ne devrait pas s'entre déchirer mais mieux cibler à qui en vouloir. Nos gouvernants font en sorte que nous soyons comme un aveugle au milieu du désert, perdu. Et ça marche...espérons de moins en moins.
a écrit le 28/06/2013 à 16:03 :
Qui doit-on féliciter pour cette Bérésina ?
Réponse de le 28/06/2013 à 21:06 :
Tous les gouvernements en place depuis 1950!!!!!
a écrit le 28/06/2013 à 16:03 :
Tout a fait normal,gestion socialo.
Réponse de le 28/06/2013 à 16:43 :
Poliyiciens Socialo, frontistes, Umpiste, Centristes de tous poils doivent bien rire en lisant le résultat des affrontements privé-fonctionnaire, gauche-droite francais-étrangers etc car en attendant ils se remplissent les poches et de toute façon ce ne sont pas eux qui dirigent, mais la haute finance. Pour preuve, quelles réformes structurelles font-ils ? Ils se contentent de plumer un peu plus chaque jour les ânes que nous sommes pour reverse dans les poches des banques...
Réponse de le 28/06/2013 à 16:48 :
@lemans ... regardez la courbe et vous constaterez que la dette n'a pas commencé à grimper il y a un an
Réponse de le 28/06/2013 à 19:49 :
La gestion de droite est effectivement egalement une gestion socialo,cela consiste a piquer le portefeuil du voisin en prenant l'argent ou il se trouve.Quel est le fou ayant des economies qui reste en France ?
a écrit le 28/06/2013 à 15:48 :
Il serait temps de s'attaquer à la dépense publique que son la fonction publique et collectivités territoriales en baissant les salaires des agents publiques et territoriaux, supprimé en licenciant sec ceux en surnombre particulièrement dans les territoriaux et sans tâche de travail (sous-préfecture, agences banque de France, etc) Abolir les privilèges (retraites.spécifiques, primes, etc) Fermer les administrations publiques inutiles ou en doublons, etc. Privatisé l'éducation nationale, prisons, entreprises publiques (sncf, ratp, edf, etc) Réduire le nombre de députés, sénateurs, présidents régions, départementaux avec baisse aussi de leurs privilèges, retraites, rémunérations, etc. IL FAUT METTRE FIN A CETTE MONARCHIE QUE SONT LES PARLEMENTAIRES ET CETTE CASTE DE NABABS DE 5,3 MILLIONS DE FONCTIONNAIRES QUI NE PARTICIPENT PAS ET NE FONT AUCUN EFFORTS AU REDRESSEMENT ET A LA MODERNISATION DE NOTRE PAYS AVANT DE SE PRENDRE LE MUR !!!
Réponse de le 28/06/2013 à 16:03 :
effectivement cette caste et monarchie rendent fertiles l?extrême gauche et droite
Réponse de le 28/06/2013 à 16:45 :
Toujours le même discours à la rhétorique primaire avec un discours creux et aucune argumentation. On a compris que tu sais faire des copier-coller ! Mais cela ne mérite aucune mention ! Tu es ridicule.
a écrit le 28/06/2013 à 15:29 :
12 Mds ? de plus d'endettement par mois(au premier trimestre 2013, source Challenges), à ce rythme là :12x12moisx4années (prochaine présidentielle)=576 Mds ? + l'endettement depuis que Sarkozy, qui avait déjà battu tous les records !!!!, est parti... Fillon nous avait "révélé" que nous étions en faillite, maintenant c'est la Bérézina !!!! Heureusement que les mesures d'austérité pour le peuple !! vont nous permettre de rebondir....Le bateau coule mais gardez confiance...nous allons dans le mur en chantant !!! A moins de taxer les multinationales qui doivent entre 60 et 80 Mds ? au fisc..mais là c'est une autre affaire...ce sont elles qui gouvernent...
a écrit le 28/06/2013 à 15:24 :
la je pense que les carottes sont cuites,mais trop cuites, je ne voudrait pas être un ÉLU ,ils vont devoir raser les murs ou s'expatrier,et nous ce sera la démerde pauvre de nous proche des 100 pour 100 du PIB la dette va certainement être regardée de très prés avec une attention toute particulière de la part des investisseurs cela me rappel quand mon grand père courrait avec ses emprunts RUSSE
a écrit le 28/06/2013 à 15:24 :
La dette = 1800 milliards d'euros et des brouettes. Les intérêts payés aux marchés financiers depuis 1973 (loi Pompidou-Giscard) = 1400 milliards d'euros et des brouettes. A part ça les français vivent (soi-disant) au-dessus de leurs moyens.
Réponse de le 28/06/2013 à 16:41 :
Chuuut puisqu'on vous dit que les intérêts c'est nooorrmaaal. On vous demande de payer pas de penser.
Réponse de le 28/06/2013 à 21:38 :
Je ne vois pas pourquoi un État ne devrait pas payer d'intérêts sur un crédit alors que les autres agents économiques le font. Au demeurant, , il est faux de dire que l'Etat ne s' acquittait pas d'intérêts sur sa dette avant 1973. Le dette provient seulement de la démagogie clientéliste d'inspiration marxiste.
a écrit le 28/06/2013 à 15:02 :
Les électeurs français ont toujours voté pour les candidats les plus démagogues et maintenant chacun peut constater le résultat de ces choix faits sans aucune réflexion, car les français ne connaissent rien à l' économie.
Le reste c' est du baratin...
Réponse de le 28/06/2013 à 15:42 :
OUI c'est bien vrain Hélas. Jeme souviens le jour du dépouillement de l'élection présidentielle
dans la mairie, j'ai dit à mes voisins avant le résultat , j'ai voté NUL, et j'ai donné les
raisons. Le gros probléme en France c'est nos présidents se conduisent comme des princes
Un préfet ne veut pas obéir (on lui demandé d'outrepasser la loi) viré, on chante contre
le prince muté, nos élus qui devraient montrer l'exemple sont pires que les noble
avant 1789. Jadis les nantis dépensaient de leurs poches pour être élu, dans notre
république les promesses électorale, ce sont les contribuables qui paient l'ardoise
a écrit le 28/06/2013 à 14:46 :
A part ça il ny a que la droite qui fait explosé la dette su pays ???? Il se moque de nous tous ces gauchiste !!! Pour baisser la dette il faut sucrer toute ses aides au soit disant pauvres !!! Car si je fais les comptes a la fin du mois ils sont plus riche que moi ( CMU, APL, ALLOC, PAIEMENT D'UNE MUTUEL ( ET OUI CA EXISTE !!! ) RSA, ET J'EN OUBLI PLEIN D'AUTRE..... )
Réponse de le 28/06/2013 à 15:01 :
Plus ça va, plus en France il vaut mieux miser sur les aides que sur le travaille, d'ailleurs l'Europe fait de même.
a écrit le 28/06/2013 à 14:39 :
La situation actuelle découle directement de l'attitude de la caste politique et des lois qu'elle n'a cessées de voter. L'exemple de l'automobile française est représentatif de la casse organisée à grande échelle, casse sans fondement, ni en termes de sécurité ni en termes d'écologie, par la caste politique, qui n'a que faire de ce que sera le demain des citoyens. Seuls comptent leurs propres lendemains, à eux seuls, et leurs propres lubies sans fondement autre que purement idéologique. Il faut du sang frais, qui porte un discours de pragmatisme et de liberté et surtout qui le mette en ?uvre si on veut que ça change. Ce que ni le pmu, ni la française des bobos ne fera. Seuls des courants émergeant de la société civile peuvent apporter ce changement, ce vrai changement que beaucoup attendent.
a écrit le 28/06/2013 à 14:20 :
Au moins ils sont bons à quelque chose , ils dépensent pour faire monter la dette , on ne pas leur tenir grief quand ils font des efforts , ils copient leurs prédécesseurs., ça va de mieux en mieux !
a écrit le 28/06/2013 à 14:15 :
A rapprocher avec les chiffres communiqués en juin par la FFSA... L'encours d'assurance détenus par les français avoisine le montant de la dette! La voilà la solution : réquisitionnons tous les contrats d'assurance...! http://www.ffsa.fr/sites/upload/docs/application/pdf/2013-06/cp26juin13-06-26_version_internet.pdf
Réponse de le 28/06/2013 à 16:53 :
Et comme justement l'essentiel de l'AV est placée sur des emprunts d'état :-) ... pure provocation bien sur
a écrit le 28/06/2013 à 13:44 :
S'il vous plait, prenez le temps de visualiser cette vidéo de 10 minutes, tres instructive, tres bien foutue et malheureusement 100% véridique.
La dette n'est pa une fatalité mais bien le résultat d'une législation adoptée délibérément en 1972 en France (et 1913 aux USA)

http://www.youtube.com/watch?v=K4_C1Bc1r5Y
Réponse de le 28/06/2013 à 14:12 :
Lisez donc un livre d'économie classe de 1ère et vous comprendrez mieux !
Réponse de le 28/06/2013 à 14:23 :
@Foutaises,
La dette est le resultat du social clientelisme : Vote pour moi et tu auras une allocations !
La dette est le resultat du social clientelisme : Vote pour moi et tu auras les 35h et des RTT, ( tu seras mois competitif, ta boite delocalisera, mais je serai elu ! doonc c est pas mon souci !
La dette est le resultat du dogme qui tue l entrepreneur a la base de la croissance et de l emploi !
La dette est le resultat du dogme qui !
Réponse de le 28/06/2013 à 14:54 :
Cette vidéo corrobore tout ce que tout le monde sait, le pouvoir est dans les mains de la finance. Avec l'aval volontaire et conscient de nos chers gouvernements. Mais dans quel but ???? Ca n'a rien à voir avec du social clientélisme...
Réponse de le 28/06/2013 à 22:20 :
TOUT EST VOULU actuellement, pour ramener les individus à l'état de serfs !!!
a écrit le 28/06/2013 à 13:44 :
Il n'y à plus qu'une seule solution : limiter la taille et les prérogatives de l'état. Ramener la dépense publique à 30% du PIB. Et en finir avec l'état "stratège", car il à prouvé sa médiocrité.
a écrit le 28/06/2013 à 13:39 :
Mathématiquement, l'augmentation de la dette avec un déficit de 4% donne 2100/100=21*4=84 pour l'année Mds? d'augmentation. Donc rien d'anormal aux chiffres publiés : 21.9 Mds pour un trimestre soit 87,6 Mds pour l'année. Ceci démontre bien la bêtise du niveau de déficit "acceptable" défini par .nos brillants économistes suivis par nos non moins brillants politiques 'avec 3% de déficit l'augmentation annuelle de la dette "ne serait plus que de 65 Mds". Ceci représenterait quand même 650 ds sur 10 ans soit grosso modo l'équivalent de ce qui s'est passé sous les 2 règnes précédents.
De qui se moque -t-on ? Quel est l'objectif poursuivi ? Comment cela va t il finir ?
a écrit le 28/06/2013 à 13:09 :
Le nouvel ordre du Monde se met en place la suite va nous tomber sur la gueule bientôt.
Réponse de le 28/06/2013 à 13:20 :
C'est sérieux cette histoire ? J'ai vu que la famille Bush (entre autres) le revendiquait. Via le groupe Bildenberg... Bizarre ce group...uscule !
Réponse de le 28/06/2013 à 13:42 :
Vous avez l'air initié ! Faites profiter vos contemporains de vos lumières...
Réponse de le 28/06/2013 à 14:37 :
@ mais encore. Ne sois pas narcissique ! Perso, je ne suis pas en train de crier au loup, je constate juste que des choses étranges circulent sur le net (youtube/groupe Bilderberg). Fais toi ton opinion. Et permets moi une parenthèse hors sujet : Va voir ce sujet. http://groupes.sortirdunucleaire.org/Danger-mondial-les-combustibles. Tu en as pour 5 minutes à lire cet article qui ne reprend que des témoignages de spécialistes et non pas des interprétations loufoques. Je croyais que les scénarios catastrophes n'étaient que le fruit de l'imagination débordante de l'industrie hollywodienne. Et ben, je me trompais. Alors maintenant suis prêt à accorder du crédit à certaines hypothèses...
Réponse de le 28/06/2013 à 15:22 :
@ mais encore. Va voir ça sur youtube : alerte ! via la crise, le piège du...
Réponse de le 28/06/2013 à 15:41 :
en meme temps ils s en sont jamais cachés... sur le billet de 1dollar (seul qui curieusement n a pas changé de look) le sceau de l'oeil qui voit tout coiffé de ces quelques mots "Novo Ordo Seclorum" nouvel ordre séculier ...on ne peut pas être plus clair
Réponse de le 28/06/2013 à 16:52 :
Pourquoi tout ce battage sur le faux réchauffement climatique si ce n'est pour créer un levier et agir sur les gens ?
Réponse de le 28/06/2013 à 16:54 :
Pourquoi les parasites sont-ils encouragés et aidés en nous faisant croire que c'est du modernisme ou une chance ?
Réponse de le 28/06/2013 à 16:56 :
Comment la finance qui n'a jamais fabriqué une roue de brouette peut-est-elle plus riche que les états ?
Réponse de le 28/06/2013 à 17:02 :
La dette est voulu par la finance qui en retire des subsides inégalables. Les états préfèrent avoir une dette que de faire des billets et dévaluer.
Réponse de le 28/06/2013 à 22:21 :
"CRISE "?? PIEGE à C.NS !! c'est pas autre chose !
Réponse de le 30/06/2013 à 1:11 :
et surtout voulu par les dirigeants européens libéraux qui ont volontairement laisser filer les déficits de tous les pays entre 8 et 12%, le libéralisme et la finance et l'euro , nous aurons détruits
quittons l?Europe et l'euro avant qu'il ne ne soit trop tard , le NON a la constitution européenne l'avait emporté, les Français pas si bête l'avait déjà comprit en 2005,mieux que les politiques de tout bords qui eux nous entrainent dans l'abime
a écrit le 28/06/2013 à 13:08 :
Jusqu'où s'arrêteront-ils ?
Réponse de le 28/06/2013 à 22:23 :
ils ne s'arrêteront que lorsque on leur aura montré les dents ! et pas pour rire, sérieusement !!
a écrit le 28/06/2013 à 13:08 :
Nos propagandistes du gouvernement ont trouvé l'accusé : Nicolas Sarkozy. Non, mais !
a écrit le 28/06/2013 à 12:53 :
C est la faute à sarko
a écrit le 28/06/2013 à 12:42 :
le nombre de ponctionnaires augmentent prime aux malheureux enseignants .... apres avoir supprime la journee de carence
a écrit le 28/06/2013 à 12:34 :
Imaginons la France avant 73! Serait elle dans cette situation? Dans cette dépendance?
Réponse de le 28/06/2013 à 13:13 :
Oui imaginons la France avec le meme taux de fonctionnaires qu'en 1973, sans la création des régions, sans le RMI, la CMU, les 35 heures?
Serait elle dans cette situation?
Réponse de le 28/06/2013 à 17:16 :
Oui imaginons la France d'avant 73 avec moins d'élus régionaux et moins de fonctionnaire, quasiment pas de dette vis a vis de l?extérieur, le service national, les plans quinquennaux et une monnaie nationale!
a écrit le 28/06/2013 à 12:26 :
On nous a matraqué d'impôts , tout ça pour rien. Il n'était pourtant pas difficile de comprendre qu'en taxant si fortement les classes moyennes et les retraités, il y aurait une forte baisse de la consommation et des rentrées fiscales. On attend toujours les économies des dépenses publiques que doit faire Hollande.
a écrit le 28/06/2013 à 12:17 :
La dette progresse de 6000 E par seconde...
a écrit le 28/06/2013 à 12:13 :
La crise de la dette mondiale ne nous mènerait elle pas vers un nouvel age, celui du troc ?
Certains économistes prévoient un krach sans précédent... Le monde de la finance se tirerait une balle dans le pied ? Ou serait ce pour lui la solution à une prise de pouvoir total ?
a écrit le 28/06/2013 à 11:59 :
La Grece est proche....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :