Les exportations françaises calent, le déficit commercial grimpe

 |   |  381  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Au mois de mai, le déficit commercial français a nettement progressé, plombé par une rechute des exportations de matériels de transport. Il a dépassé le seuil des 6 milliards d'euros. La réforme du soutien public à l'export devient urgente.

Cette fois, un paquebot et un Airbus n'ont pu, comme en avril, réduire le déficit commercial français. Les Douanes ont annoncé vendredi matin qu'au mois de mai, celui-ci s'établit  à 6,01 milliards d'euros. Un chiffre en hausse de 1,5 milliard. Pour la première fois depuis juin 2012, le solde entre les importations et les exportations repasse le seuil symbolique des 6 milliards de déficit mensuel.

L'export en panne, et les importations se maintiennent

La cause ? Une diminution des exportations, en particulier de matériel de transport. Alors que les importations sont "pratiquement stables" en mai, "les exportations retombent après leur poussée d'avril", notent les Douanes dans un communiqué. Selon elles, "le reflux des livraisons de matériels de transport s'avère déterminant, mais le repli des ventes d'équipements électroniques et électriques est également significatif".

Seule - relative - bonne nouvelle pour Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur qui espère toujours équiibrer la balance commerciale hors énergie d'ici la fin du quinquennat, le déficit cumulé des douze derniers mois n'atteint "que" 63,3 milliards, contre 67,1 milliards sur l'ensemble de l'année 2012.

Dans ce contexte, réformer le soutien public à l'export devient une évidence et une urgence. Trois rapports, l'un de la Cour des comptes en février 2011, le deuxième dévoilé fin juin par Alain Bentejac, le co-président d'Artelia, un cabinet d'ingénierie, et Jacques Desponts, un ancien dirigeant de BNP Paribas et enfin un troisième remis ce jeudi à la ministre par Patrice Prat, le député socialiste du Gard et Jean-Christophe Fromantin, le député UDI des Hauts de Seine aboutissent aux mêmes conclusions : les entreprises ne savent pas vers qui se tourner lorsqu'il s'agit d'élaborer une stratégie export.

Un système jugé inefficace pour six chefs d'entreprises sur dix

Publié en février, un sondage réalisé par l'IFOP pour les opérateurs spécialisés du commerce international (OSCI) indiquait que huit chefs d'entreprise sur dix se chargeaient eux-mêmes de la commercialisation de leurs produits à l'exportation. Jugé peu lisible et mal coordonné, le système français de soutien à l'export est considéré comme globalement inefficace pour 61% des entreprises interrogées.

POUR ALLER PLUS LOIN:

>> Déficit commercial : les années se suivent...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/07/2013 à 17:16 :
L Etat tombe ! Vie ou mort du citoyen, telle est la question ! N avons-nous pas des questions de salut public et d intérêt général ? L hécatombe dans le chômage, c est la terre de détresse et le désert d industries ! Les fonctionnaires seront-il sans salaire ? Les chômeurs retrouveront-ils leur dignité dans le travail ou bien trouveront-ils le rien et l indifférence ? L industrie crie au péril par son représentant ! C est l Apocalypse, le règne de la Bête, Paris brûle-t-il dans les taux, la fin de la France ? On apprend dans la presse que le déficit serait de 66,8 milliards sur 4 mois. On aurait 4% en fin d année, soit 80 milliards. Faut-il réduire les prélèvements de 100 milliards ou les augmenter de 100 milliards pour combler le déficit ? Voila qui va coûter fort cher à monseigneur le riche puisque sa majesté a la cantine coûteuse ! Devons-nous augmenter les impôts ou bien réduire les dépanses ? Le social vers le bas? et l économie aussi ! Vive l auto-destruction. Devons-nous fabriquer des automobiles ou bien des papiers ? Sommes-nous intoxiqués sabre de bois par l antihumanisme ? Les jeunes au chômage, c est Gavroche à l échelle de toute l Europe ! Nous sommes tombés par terre, la faute à qui ? Qu ils roulent à vélo et dorment dans la rue ! La construction se réduit, la production est toujours basse. On nous publie « évasion des entreprises », « aversion au progrès scientifique », euthanasie du travail, nous devons donner priorité à la production et la compétitivité, nous devons orienter la dépense publique vers l innovation et l investissement. PO maximum, croissance minimum ! Le plus de chômeurs possibles ! L Etat est devenu un tas qui étouffe la croissance. On parle « rupture des financements des entreprises par l étranger de moins 35% en 2012 ». La phlébotomie nationale produit l hémorragie du chômage ! L excoriation s agrandit alors qu on vole sa vie au peuple ! Devons-nous évoluer vers le protectionnisme ou l ouverture ? On soutient le chômage mais pas le travail ! Les comptes qu on nous publie, c est des hiéroglyphes ! On aurait -70 milliards en 2012 de déficit d échanges en terme de biens et services, mais nous serions positifs hors zone euro. 25% des entreprises européennes seraient menacées de faillite. Joue-t-on aux dominos ? On nous sort Démolition Man qui déglingue l humanité, on joue à Sisiphe, roue libre vers l enfer ! Exit le progrès de Hugo ! Les entreprises, les ménages et La Fayette, à la poubelle ! La dette deviendrait insoutenable ? L épargne sortirait du pays ? Combien encore d impôts ? La récession, c est la croissance Dagobert ! On fait dans le roi mérovingien ! Les français attendront-ils en vain la réforme des institutions, on annonce des impôts pour 2014, les classes moyennes finiront sur le carreau ! On parle austérité des salaires du public pour 14 milliards l an prochain, ça empire ! L UE annonce un plan de 8 milliards pour l emploi des jeunes et 75% seraient prêts à quitter le pays ! Horrible système ! Nous devons retrouver les vertus de la croissance, le développement économiqueet le partage équitable. La Grèce a péri dans l assistance, on tomberait dans le Sud, c est la France morte ? Pourtant on pourrait exporter? On parle suspension des salaires du public, est-ce possible ? Peut-être un jour les français marcheront-ils pour un monde meilleur, pas pire ? Si les citoyens sont en péril, formons des bataillons sabre de bois !
a écrit le 06/07/2013 à 16:49 :
Il y a une fausse vision sur le déficit. Il ne s'agit pas d'argent perdu mais d'écart calculé sur un an. L'année est le seul critère valable, tout au plus peut-on parler d'année roulante c'est à dire de 12 mois calculés en cours de période. Le mieux serait sde considérer 3 ans. Mais cet écart constaté n'est jamais perdu car le calcul se pousuit indéfiniment. Nos fournisseurs devront donc rattraper selon les accords pris le déficit, c'est à dire le crédit qui leur a été accordé. Lorsque l'on accorde du crédit c'est que l'on se trouve en position favorable. Cela correspond souvent à un investissement de moyen terme accordé à un fournisseur souvent pour placer des produits innovants en retour. Pourquoi alors faire cette publicité négative pour notre Ministre ? Simplement pour tirer salaires, retraites, services vers le bas : le "déficit" justifie tout!
a écrit le 06/07/2013 à 15:54 :
il faudrait cesser de payer nos impots . lorsque l' etat n'est capable que de faire du deficit puis faire cadeau des créances d'autres pays alors que l 'on nous alourdi nos charge il y est pas normal de payer les impots lorsque les Français arreteront d'etre des pigeons la France ira mieux toute les depenses nouvelles sont dirigées pour aider l'immigration
a écrit le 06/07/2013 à 13:20 :
Les exportations calent et le déficit grimpe.... comme les impôts.
a écrit le 05/07/2013 à 21:29 :
Les français, veautants UMPistes et socialistes en bois, non plus.
a écrit le 05/07/2013 à 21:13 :
Les politicards ne se rendent même pas compte qu'on est en train de prendre 20 ans dans la gueule...
Réponse de le 06/07/2013 à 5:17 :
Les politiciens s'intéressent à leur carrière et à leurs avantages. Sinon on n'en serait pas là. Vous voyez pas l'étendue du désastre ?
Réponse de le 06/07/2013 à 13:38 :
si, je m'en rends compte, il faut virer cette enorme clique de c....ards et reprendre en main notre democratie.
Réponse de le 06/07/2013 à 14:40 :
Tout à fait d'accord, il faut reprendre en main notre destin, mettre fin à cette nomenclatura politique et enfin cesser de faire de la politique et agir de façon pragmatique. Toute bonne idée est la bienvenue, peu importe de qui ... Y en a marre de ne pas bouger car l'idée vient d'un opposant ...
Réponse de le 07/07/2013 à 14:25 :
Une idée , je vous en donne une
À partir de septembre , faisons la grève de la consommation une fois par semaine
Tous les lundis à partir de septembre , plus personne de se rend dans un magasin ., en particulier dans les grandes surfaces
Vous verrez la panique chez nos énarques et nos entrepreneurs montez au créneau
Qu' en pensez vous ?



a écrit le 05/07/2013 à 20:45 :
Exemple tout bête j'ai eu besoin de changer les pédales de mon VTT :
- celles qui m'ont séduit rapport qualité prix sont made in germany.
- on a peut être plus la technologie pour fabriquer des vélos mais ont a les meilleurs mathématiciens pour spéculer en bourse.
Réponse de le 06/07/2013 à 9:33 :
exact !
a écrit le 05/07/2013 à 20:05 :
C'est ça le néo-libéralisme.
a écrit le 05/07/2013 à 19:26 :
Oui mais?
on connait une partie du problème, tout au moins dans les pays de la loire ou l'exportation on fait depuis des milliers d'années.
L'entreprise tourne fait des bénéfices, on peut ouvrir une porte à l'export,mais on n'ouvre la porte que si on trouve le personnel qualifié adéquat.
L'état a choisi de former les salariés, what else?
Mais bon la balance commerciale des pays de la loire est positive, que font les autres régions?
a écrit le 05/07/2013 à 18:48 :
"Anne ma soeur Anne ne vois-tu rien venir? Non, rien ne viendra plus parce que le système économique dans lequel nous évoluons, imposé par les anglo-saxons, est vicié, pourri jusqu'à la moëlle, jusqu'à la guerre, pour le moment économique, ensuite la guerre tout court.
a écrit le 05/07/2013 à 18:44 :
Un exemple concret, je vis en rhone alpes. voila la "belle" equipe rhone alpes de fonctionnaires de l'export : ubifrance, oseo, erai, ccef, region rhone alpes, coface, cci international, medef, cgpme, poles de competitivite, clusters ...
Une vraie sclerose pour se developper a l'export, je prefere y aller en solo a l'export et ca marche bien pour ma societe comme cela
Réponse de le 05/07/2013 à 19:03 :
Je retire de la liste les CCEF qui sont des chefs d'entreprise benevoles qui ouvrent leur carnet d'adresses aux PME. Vive les CCEF qui donnent de leur temps pour leur pays.
a écrit le 05/07/2013 à 18:40 :
Au niveau mondial l'industrie c'est 80% des exportations. Hors la France de tous les pays de l'union européenne es le MOINS industrialisé : 11% du PIB chez nous contre 16% en Italie et 24 % en Allemagne.! La vrai cause de notre performance catastrophique à l'export c'est l'absence d'un tissu dense de PME industrielles exportatrices. A part les airbus on exporte rien. C'est factuel.
Réponse de le 06/07/2013 à 5:19 :
Vu le matraquage fiscal en France, ça ne donne vraiment pas envie d'être à la tête d'une PME.
a écrit le 05/07/2013 à 17:22 :
La balance est déficitaire en biens, c est un problème de production, d entreprises moyennes exportatrices intensives en épargne populaire et de haute technologie, le mittelstand allemand. 5 millions d emplois. Les parts se réduisent par rapport à nos voisins. Le nombre d entreprises qui exportent se réduit. Elles doivent probablement fermer. L épargne salariale devrait rester où elle est ! On empêche l avancement de la société !
Réponse de le 05/07/2013 à 17:44 :
La France se casse la figure et cela arrive a grand pas , a part le gouvernement la gaucho- spere et les journalistes qui ne voit rien tout va bien ....................
Réponse de le 05/07/2013 à 20:05 :
En fait ça arrive depuis 30 ans.
Réponse de le 05/07/2013 à 21:56 :
40 ANS DE SOCIALISME ET VOILA LE RESULTAT
Réponse de le 05/07/2013 à 22:09 :
40 ans ? Comme vous y allez !
Réponse de le 05/07/2013 à 22:38 :
@ w end ;
des difficultés avec le calcul.....il est loin le temps ou l'on apprenais à compter avec une ardoise et une craie.
a écrit le 05/07/2013 à 17:07 :
Pour les exportations on a formé du personnel disponible? L Etat est en faillite, on parle réduction des dépenses sociales et des emplois publics et de l augmentation du temps de travail dans la fonction publique et de la réforme du calcul, comme les allocations chômage. Pour les retraites, est-ce qu on tient compte du chômage forcé par rapport au droit au travail et la sécurité des fonctionnaires. Pourquoi réforme-t-on les retraites ? On devrait laisser les gens partir et baisser les cotisations retraites pour l emploi ! Ne pourrait-on faire imprimer 1000 milliards à la BCE ? On est tombés par terre au chômage, c est la faute à qui ? C est l euro ? Vous êtes pour l euro fort ou l auro faible ? Et pourquoi ne pas faire de l EURO LOURD ! Pour le chômage, on pourrait essayer la magie ? On a fait 6 millions de fonctionnaires et pourquoi pas les autres, y a qu à doubler les bureaux !
a écrit le 05/07/2013 à 15:30 :
LES EXPORTATIONS calent à cause des gaspillages pour le trop de ministres, d'élus de haut fonctionnaires de sous préfectures d'agences d'état, de comités theodule de commiissions bidons etc etc etaient employés à baisser les charges nous n'aurions pas ce probleme.
Réponse de le 05/07/2013 à 16:57 :
exact, nos élus vivent sur une autre planète.
Réponse de le 05/07/2013 à 23:20 :
pour rire un peut? exportont nos hommes politique cela ferais beaucoup d econmie CONBIEN,??? SI quelqu un peut me le chiffre c est qu iL EST digne de deve nir president sorte vos calculette M r les internotes de tribunes
Réponse de le 06/07/2013 à 14:01 :
6301132 élus en France, 1 élus pour 108 habitants
président de la république, ministres, secrétaires d'état
577 députés
343 sénateurs
2040 conseillers régionaux
36636 conseillers généraux
519417 conseillers municipaux
36635 maires
78 députés européens
38000 élus intercommunaux
tous ces élus s'empiffrent et se goinfrent sur le dos du contribuable.
sans compter tous le délégués syndicaux qui mettent le doigt dans le pots de confiture.
En conséquence, diviser par 2 le nombre d'élus, supprimer le sénat. Un bon coup de balai.
Réponse de le 07/07/2013 à 23:13 :
reponsse tu prend 18000 euros x part 66 millions de francais et tu divisse le resultat par 6301132 hommes politiques voila conbien ont peut ecomomisse en france en leur faissant ranboursse la dette qu ils ont fait en notre non c est ca leconomie c ests de prendre les bon homme politiques ceux qui savent qu en d epanssent l argent d un pays c est pas le sien mais celui du peuple qui travail durement,???
a écrit le 05/07/2013 à 15:05 :
Si on n exporte pas, ce n est pas bon pour la consommation du peuple ! On vit à crédit, ça ne dure qu un temps. En Espagne ils ont déjà payé la dette 3 fois. En Suède en 90, il a fallu rembourser la dette, l Etat a sauté et les n ont plus été payés. C est une mécanique infernale qui tue le peuple par la cessation de paiement. Pour l automobile, les allemands en fabriquent, on ne peut pas les en empêcher. La production nationale se réduit, pas chez nos voisins, est-ce le but ? Sommes-nous bêtes, on ne veut pas d autos ? Il existe des conditions de production internationales. La qualité doit correspondre au prix. Si on découple les salaires de la production, le prix n est plus lié à la qualité. La productivité fait l augmentation de salaire, mais c est de l innovation qu on ne fait pas. Le but c est de ne pas fabriquer de voitures ? Si on élimine le consommateur, il ne risque pas d acheter une auto. On fait de la dette et on réduit la production. Mr Dagobert mangera du camembert. L offre crée sa demande. Si on produit, on a du travail. Au lieu de faire du travail, on fait du chômage. La monnaie doit être adaptée, sinon on fait péter sa société. Si on a pas de pétrole ou de ressources, on fabrique quoi ? Avec de l épargne on peut avoir du travail, mais il faut financer des projets, par exemple des ordinateurs, il n y en a pas en Europe. On fait dans la bureaucratie et l archaïsme. On met les ingénieurs d Etat sur le carreau. C est une question de croissance et de progrès, c est pas une question d équité. Richesse de la nation ou pauvreté de la nation, que devons-nous faire ? Le pib se réduit. Va-t-on sauter ? On n est pas prêts de faire de la croissance, pourtant il existe de nombreuses qualifications inutilisées ou en sous emploi. Si on ne produit rien, il n y a rien à partager. C est dans l intérêt de la France de sauver le peuple et l appareil productif. C est l enfer social!
a écrit le 05/07/2013 à 15:05 :
Se voiler la face: le sport national des français: la formule de Bricq: trouver un équilibre de la balance commerciale hors énergie! Création de formule concernant les budgets publiques, article sur LT des "taxes affectées" pour créer une extension invisible du budget, puis une pratique exercée par le gouvernement précédent de tout simplement privatiser une partie des entités étatiques chargées de dettes à bloc. Et puis l'Italie (et d'autres états membres) qui ont maintenant l'autorisation (par la commission) de financer des investissements dans "l'avenir" du pays ,sans que ceux-ci rentre le bilan des comptes public et alourdissent la dette. Petit "hic": la France n'a pas l'autorisation de le faire, car une procédure pour non-respect des engagements budgétaire est en cours. Trop injuste, car les "aides" à l'exportation ne pourront pas être déclarées comme investissements dans l'avenir. Pour revenir à la réalité des entreprises: pourquoi auraient-elles besoin d'aide de l'état? Exporter ne veut que dire que vendre des produits et services en dehors de la France. Où est le problème? Je dirais qu'il est là: que l'état pense pouvoir aider et pire encore! Il dépense de l'argent pour prétendre le faire. Et maintenant, nous sommes devant les chiffres de la balance commerciale (mensuelles, annuelles, sur une décennies) qui sont d'ailleurs peu significatifs; regardons plutôt l'incessante perte de marché à l'international des entreprises françaises (et des pertes dans leurs marchés nationaux, pas besoin de regarder au-delà d'une frontière!) nous voyons bien que les résultats sont là. Aune initiative étatique ne changera la donne; aucune formule comptable (type: hors énergies) ne fera la différence autre que de célébrer un culte au déni. Aider quelqu'un (disons un sportif) à être compétitif, ce n'est pas de faire l'entraînement à sa place ou lors des compétitions de chronométer le temps d'après certaines formules arrangeantes, de changer les régles du jeux après les résultats (ou en cours de compétition) , vouloir changer les régles sans aucun pouvoir, une majorité ou autre légitimité. Mais si, nous voulons "fixer" maintenant les cours des changes, "protéger" nos marchés et surtout en "convaincre" nos partenaires opposés à ce jeux. Après les avoir insultés, nous allons déprimer et s'opposer à tout remise en question.
Réponse de le 06/07/2013 à 0:10 :
@ déni... hé oui la France qui perd des parts de marchés à l'international, rien de bien nouveau en soit.
Par contre, plus surprenant, il en va de même désormais pour l'Allemagne qui est dominé pour les machines-outils par les chinois sur 2 grands marchés, le Japon et les USA . Combien de temps l'Allemagne va-t-elle pouvoir rester leader dans ce domaine?
Une accélération du rouleau compresseur chinois est à prévoir à court terme dans tous les domaines (automobiles, machines-outils) et les allemands en seront les premières victimes. http://www.dw.de/deutscher-export-verliert-marktanteile-an-china/a-16863864
a écrit le 05/07/2013 à 14:46 :
J'ai une petite entreprise. Je travaille à l'export. Je ne compte que sur moi et pas sur les z de l'Etat.
a écrit le 05/07/2013 à 14:36 :
Si on avait des chiffres par tête d'habitant, on verrait que la France est le premier ou deuxième exportateur mondial dans de nombreux domaines, notamment en matière de service. Le redressement passe par le soutien au secteur industriel et une prise de conscience des Français quant à la nécessité de regarder l'origine des produits qu'ils achètent.
Réponse de le 05/07/2013 à 17:31 :
@ ivanleterrib. vous etes en train d'utiliser un computer (ordinateur) chino-japon-usa.
Software Microsoft,moteur de recherche Google,etc.et vous invités les français à réduire
ou limiter leurs achats des produits étrangers...... manque de cohérence totale.......
Moi,je proposerais de faire travailler les fonctionnaires étatiques 50 heures/semaine,sans
congé,ni maladie,ni parental,rien de rien.
Réponse de le 05/07/2013 à 22:01 :
J'utilise Archos, Exalead (marques françaises), Samsung (coréen), Nokia (Finlandais)... et Mozilla pour éviter Microsoft. D'autres remarques ?
Réponse de le 06/07/2013 à 8:34 :
@ivanleterr. oui,tous des produits étrangers moins que Archos (en faillite).Mozilla c'est google
et alors ? Sans tous cela,vous ne pourriez pas nous remplir les coui.... avec vos propos de
nationaliste qui utilise des produits " no made in France "
Réponse de le 06/07/2013 à 11:53 :
@ attila, allez en Allemagne, vous y verrez ce qu'est le nationalisme. Faire du French bashing comme vous le faîtes est tout simplement stupide.
a écrit le 05/07/2013 à 14:34 :
La TVA sociale, c'est quoi ?
C'est remplacer une charge sociale qui entre dans le prix hors taxe de l'entreprise pour la déplacer sur la TVA.
Les entreprises Françaises exportatrices voient leurs prix hors taxes diminuer d'autant, ce qui augmente leur compétitivité car elles sont en concurrence sur le prix hors taxes.
Les entreprises étrangères voient leurs prix TTC en France majorés de la TVA sociale qu'elles ne payaient pas auparavant ce qui les pénalisent.
Les entreprises Françaises qui vendent en France voient une charge sociale incluse dans le prix se déplacer sur la TVA, ce qui est pratiquement neutre sur le prix TTC.
C'est pas grand chose et cela ne suffira pas mais c'est un petit pas !
Même l'Allemagne l'a fait !
Réponse de le 06/07/2013 à 8:23 :
Enfin un qui a compris, depuis deux ans que je cherche,vous êtes pratiquement le seul.

La plupart va vous dire que la TVA sociale est injuste parce que tout le monde la payerait.
Ce qui est faux puisque la TVA sociale ou non, est l'impôt le plus justes puisque tout le monde la paye. D'autant plus que'elle peut être modulée en fonction des articles ou services : minimum sur les produits de première nécessité jusqu'à très chère sur les produits de luxe.
Il ne faudrait pas se limiter à un système partiel, mais total : plus de charges sur le travail, il 'est anormal que seuls les travailleurs payent le social, et les produits d'origine étrangère seront taxés de la même façon que le produit Français.
Tous les consommateurs doivent payer y compris les chômeurs ou retraités qui souvent aujourd'hui achètent des Dacia, pour ne pas payer les charges sociales que payent les travailleurs Français pour alimenter leurs retraites. C'est un exemple , mais ces retraités sont des idiots ou des salauds.
Autre avantage les exportations comme vous le dites se font en détaxé, comme nous sommes capables d'être en France extrêmement productifs, nous damerions le pion à de nombreux pays.
Autre avantage et pas des moindres, tout le monde serait responsabilisé.
Ce qui nous manque c'est l'homme politique suffisamment fort pour oser cette réforme : même Le FN se dégonfle.
a écrit le 05/07/2013 à 14:29 :
Comment peut-on exporter alors que nos usines ferment les unes après les autres et que l'on produit de moins en moins ? Le gouvernement s'est-il posé la question ? Sans compter qu'il faut bien sûr des produits innovants, fiables, à un prix compétitif. Le champagne et les parfums ne suffiront pas.
Réponse de le 05/07/2013 à 15:02 :
arthur, c'est l'inverse. Les usines ferment car nous n'exportons pas , et nous n'exportons pas car nous sommes trop chers !...
Réponse de le 05/07/2013 à 17:47 :
@ Yves : les usines ferment car nous n'exportons pas,et nous n'exportons pas car nos usines
sont fermées........c'est plus clair et actuelle.!!!
Réponse de le 05/07/2013 à 21:30 :
Le Champagne & les Parfums n'ont JAMAIS eu besoin de "fonctionnaires, aides d'Etat, comités & bidules aidant à l'export"... pour s'exporter. Est-ce le hasard ? Quand les Français se savent compétents, il suffit de les laisser faire. Mais quand leur gouv. leur dit ce qu'il faut faire... barrez vous, ça finira aussi mal qu'au Japon, où le ministère à l'export avait catégoriquement déconseillé Sohichiro Honda de vouloir construire des voitures, parce qu'il n'avait pas le savoir... MDR...
a écrit le 05/07/2013 à 14:28 :
ça va créer de l'emploi !
http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20130704trib000774003/importer-peut-aussi-creer-des-emplois-en-france-.html
a écrit le 05/07/2013 à 14:13 :
Au nom du ciel, virez tous ces incapables du gouvernement, et placez à la tête des vrais gestionnaires qui ont comme priorité l'Entreprise. La seule entité à même de créer des emplois durables, d'innover et de créer de la richesse. Et arrêtez de nous parlez "d'emplois d'avenir", subventionnés par de l'argent public, qui n'ont aucun avenir!
Entre les syndicats qui anéantissent tout effort et toute volonté de réforme (du marché du travail, des retraites, du coût du travail), et des socialistes à côté de leurs chaussures, surtout en matière économique, eux qui font tout le contraire.
Baissez les charges sociales & patronales, alignez les impôts sur le revenu et sur les sociétés sur ceux de l'Angleterre/ Allemagne, arrêtez de stigmatisez la réussite, les entrepreneurs et les patrons, et vous aurez un début de vent de renouveau. Vous aurez jeté les bases d'une reprise, semé les conditions de la croissance! Notre pays est sclérosé de l'intérieur, c'est incroyable de ne pas le voir. Pour reprendre les propos très justes d'Olivier Duha, la France n'est plus qu'un département à l'échelle mondiale alors que nos dirigeants se voient encore pour le centre du monde! C'est encore plus flagrant quand on revient de voyage ou d'expatriation.

Seulement 20 députés sur 577 sont des entrepreneurs, et l'immense majorité sont énarques, fonctionnaires, seulement formatés pour exceller dans le centre de Paris. C'est incroyable! Cette bande de salariés à vie, accrochés à l'argent public comme des drogués ne connaissent pas les vraies règles du jeu. Personne dans ce gouvernement ne comprend les vrais besoins de nos entreprises. Au contraire, ils les écrasent de mesures à côté de la plaque. Avez-vous seulement pu décrypter cette jungle administrative qu'est le Crédit d'Impôt Compétitivité pour l'EMPLOI (CICE)?? Il faut un département juridique entier pour pouvoir comprendre quoi que ce soit! Vous croyez que nos TPE et PME ont de telles armées de juristes à leur disposition? Dé-con-nectés les énarques je vous dis!
SOCIALISTES et autres INCAPABLES , je n'ai qu'une chose à vous dire: DEHORS!!!
Réponse de le 05/07/2013 à 14:30 :
+ 1000 !
Réponse de le 05/07/2013 à 14:56 :
Ben voyons! Et pourquoi pas GATTAZ à l'Elysée, pendant qu'on y est? Et bien non: un pays n'est pas une entreprise. Et les citoyens ne sont pas au service de chimères économiques.
Réponse de le 05/07/2013 à 16:56 :
@Bingo : "Personne dans ce gouvernement ne comprend les vrais besoins de nos entreprises". vous etes bien naif mon ami, tous les politiques connaissent parfaitement les besoins (et les remedes) des entreprises sauf que la priorite des elites politiques francaises est de rester au pouvoir et donc plus les choses iront mal, plus le peuple reclamera la presence de l'Etat.....
Réponse de le 05/07/2013 à 20:08 :
Il est marrant ce commentaire, bon pour les vacances vous lirez quelques livres d'histoire contemporaine et d'économie et vous verrez que vous venez seulement d'exprimer votre ignorance dans ces deux domeins.
Réponse de le 05/07/2013 à 23:29 :
...et plus l'état fera ce qu'il veut, d'eux! pas plus compliqué !
a écrit le 05/07/2013 à 14:06 :
Avec l'affaire Morales, c'est le contrat du Rafale au Brésil qui s'envole
a écrit le 05/07/2013 à 14:05 :
Que voient les dizaines de millions de touristes (étrangers au moins de la classe moyenne) qui visitent Paris par ans ? Ils voient des détritus partout, des escalators en pannes, des mendiants, de la vétusté, des transports en communs bondés. Avec un peu de chance ils loupent les grèves d'Air France, de la RATP, de la SNCF ou du personnel de la Tour Eiffel et ne se feront pas piquer leur porte monnaie par un pickpocket..
Quand ils vont rentrer chez eux, ils auront peut être moins envie d'acheter une voiture française.



Réponse de le 05/07/2013 à 22:08 :
Vous avez raison : il vaut mieux passer ses vacances à Tokyo, c'est propre et plus sûr, à condition de ne pas être victime du tremblement de terre ou du raz-de-marée du siècle !
a écrit le 05/07/2013 à 13:59 :
il est temps de lacher les milliards de la BPI et de Ségolène pour revivifier ce secteur privé qui déçoit tous les français
Réponse de le 05/07/2013 à 14:56 :
Pourquoi revivifier un secteur qui déçoit ? autant mettre les milliards pour revivifier le secteur public qui comble tous les français.
Réponse de le 05/07/2013 à 15:29 :
Ca ne sert à rien d'injecter de l'argent public vers le privé, pour l'excellente raison que le problème est d'ordre systémique et structurel: le coût du travail, les impôts d'un taux ahurissant, les charges qui s'accumulent sur des entreprises qu'on n'encourage pas à créer des emplois mais plutôt à rester des vaches à lait. C'est la vision du PS telle qu'elle transparait dans les propos de Montebourg et de Hollande. Le Président fait une déclaration d'amour aux Assises de l'entrepreneuriat, et le surlendemain il tue le statut d'autoentrepreneur. Lâcher des milliards comme vous dîtes, c'est de la poudre aux yeux qui va peut-être faire remonter brièvement, et non pas durablement les taux de marge de nos PME. Ce n'est pas ce qui leur permettra d'embaucher sur le long terme! Non. Votre solution est typiquement socialiste: plutôt que de changer ce qui ne marche pas du point de vue des entreprises, plutôt que d'ajuster pour répondre aux besoins des entreprises - que tout le monde connaît -, bref plutôt que de modifier le système, c'est tellement plus facile de balancer des liquidités pour ne pas froisser les syndicats qui font peur à nos dirigeants! La compétition est mondiale, et nous, on s'entretue de l'intérieur. Bravo aux socialistes d'avoir accéléré ce phénomène.
Réponse de le 05/07/2013 à 15:56 :
Je suis bien d'accord avec élu PS : ce secteur privé déçoit énormément. Je leur a pourtant expliqué comment faire aux chefs d'entreprise : exportez, voyagez, faîtes comme nous, prenez des risques, comme nous. Tiens, par exemple : le département venons d'ouvrir un magnifique office du tourisme en Asie (plus grand que celui de la région SVP !!). Une merveille, on n'a pas hésité à investir l'argent du contribuable ! Et je recommande particulièrement l'hôtel de charme situé juste à côté (excellent massages). Résultat, on n'a créé des emplois, du dynamisme. On se plaint pas tout le temps des taxes, des impôts et de la concurrence. Quelle mauvaise foi ces chefs d'entreprise ! Et nous soutenons des initiatives incroyablement audacieuses dans les TIC et autres secteurs d'avenir: Pour le moment, aucune n'a marché, mais cela va payer un jour. Ah, un détail : pour financer toutes ces initiatives, vos impôts locaux et autres taxes vont bientôt augmenter, mais c'est pour la bonne cause, non ?
Réponse de le 05/07/2013 à 16:28 :
Bien d'accord! J'attends les nouvelles taxes avec impatience; nous sommes lucide et nous le savons, absolument rien n'a marché jusqu'à présent mais tout cela payera un jour, il manque qu'un brin d'audace à nos entrepreneurs et des moyens supplémentaires pour les agents publiques; courage Mme Bricq, vous combattez pour la bonne cause!
a écrit le 05/07/2013 à 13:45 :
L'Euro n'est qu'un petit facteur dans le déficit commerciale car les entreprises exportatrices vendent en $ et en plus, en soi, c'est que de la monnaie, mais c'est la politique Européenne qui tourne autour qui ne marche pas.
L'UE partage la même monnaie mais les états qui la compose n'ont pas la même vision et agisse totalement de manière égoïste, intérêt nationaux prioritaire. Pas de vision fédéral comme aux USA. Avant d?être en concurrence sur le marché mondiale, unis comme un seul homme (les états UE), ils sont déjà en concurrence entre eux, bref l'UE malheureusement, c'est une amitié qui est partis d'une mauvaise base.

"S'aimer, ce n'est pas se regarder dans les yeux, c'est regarder dans la même direction." Saint-Exupéry
Réponse de le 05/07/2013 à 14:30 :
@OUIOUI vous avez peut-être raison, mais la France a-t-elle une vision en général? ou seulement jusqu'aux prochaines élections?
Réponse de le 05/07/2013 à 16:30 :
VOUS AVAIS RAISONS L EUROPES C EST POUR L INSTANT CHACUN POUR SOIT IL Y A A DU TRAVAIL AVANT D ARRIVE AU NIVEAU DES ETAT UNIS D AMERIQUE je me demande meme si nos hommes politique ne devrais pas faire des stages d economies en amerique ils aurais une autre vission de ce que cest le mondialisme que pratique depuis des generation les americains????
a écrit le 05/07/2013 à 13:41 :
Bricq et Montebourg ont déclaré sur une radio courtisane que:le déficit c'est la faute à
Merkel,Barroso,Obama,et les français qui ne veulent pas travailler....
it's time for a change (dans les tetes)
Réponse de le 05/07/2013 à 14:33 :
Non, c'est la faute à Sarkozy.
Réponse de le 05/07/2013 à 14:45 :
normal, ils ne peuvent plus accuser Sakorzy, ils doivent donc trouver de nouveaux boucs émissaires pour masquer leur incompétence :)
a écrit le 05/07/2013 à 13:34 :
Nicole Bricq va dire que c'est la faute à Barroso ! C'est vrai que les résultats son tellement bons qu'on peut se permettre de l'ouvrir !
a écrit le 05/07/2013 à 13:26 :
Plus on délocalise moins on exporte, plus on importe, quoi de surprenant?
a écrit le 05/07/2013 à 13:18 :
"Jugé peu lisible et mal coordonné, le système français de soutien à l'export est considéré comme globalement inefficace pour 61% des entreprises interrogées." Et bien volà,une piste de travail pour le gouvernement et les entreprises. Comment mettre sur pied le dispositif qui aidera efficacement les PME et TPE à exporter. Je pense que le cout de production n'est pas le premier frein pour les TPE et PME mais plutôt le manque de savoir faire en matière de législation douanière, de logistique, de contractualisation à l'étranger.
Réponse de le 05/07/2013 à 14:21 :
J'ai travaillé dans un de ces systèmes d'aide à l'export. C'est incroyable le nombre d'acteurs différents consacrés à l'aide à l'export pour nos entreprises, surtout les PME. Paradoxalement, elles se plaignent de ne pas être au courant de l'existence de telle ou telle mesure/aide. Et on les comprend! Quel manque de visibilité, la jungle administrative est tellement épaisse que c'en est décourageant. Entre OSEO, la COFACE, le CNCCEF, LA BPI, UBIFRANCE, les fédérations professionnelles, comités et associations, des douanes, de consultants qui sont INNOMBRABLES, c'est foutu d'avance. Il faudrait un département de 2 à 5 personnes dans chaque PME, ce qui est impossible - et cher - simplement pour pouvoir retirer le maximum de chacune de ces entités. Vive la France, pays de la bureaucratie, de l'administration et ennemi du pragmatisme. Simplifiez nom de Dieu!!
Réponse de le 05/07/2013 à 14:48 :
Ben voilà ,c'est dit. Espérons que le programme de simplification voulu par Hollande aille dans le bon sens. Il y a de quoi faire.
a écrit le 05/07/2013 à 13:16 :
Les déficits à l'exportation abyssaux sont le résultat du massacre de l'innovation et des projets industriels ... ce massacre est à mettre au débit par Oseo ex Anvar et de toutes ses officines troubles depuis plus de 12 ans ... Oseo perdure masqué derrière la BPI-france ... autant prendre conscience que la déchéance continue et va perdurer pour l'industrie française conséquence de la gestion piteuse de l'Etat par Chirac Sarkozy poursuivie allègrement par Hollande, tous ces précités ayant les mêmes fifrelins carriéristes imbus d'eux même et piètrement incompétents comme conseillers et médiocres politocards dans leurs partis politocards.
a écrit le 05/07/2013 à 13:11 :
Ben ... le seul gouvernement encore aux mains des socialistes en Europe ...exporte de moins en moins ...mais F.Hollande ... par soucis de compétitivité ... veut suspendre les négociations de libre échanges avec les USA...elle est pas belle la vie en "improductivitélande...."
a écrit le 05/07/2013 à 13:05 :
le socialisme est en marche !
Réponse de le 05/07/2013 à 13:15 :
Le changement dans la continuité.
a écrit le 05/07/2013 à 12:59 :
Les exportations calent, le déficit commercial grimpe ...
Citez moi une seule raison pour que ce soit le contraire ....
a écrit le 05/07/2013 à 12:40 :
les entreprises n'ont pas besoin de fonctionnaires pour savoir ce qu'elles doivent faire, en revanche rendons les compétitives fiscalement et socialement en alignant leurs couts sur les plus bas d'Europe de l'ouest!
Réponse de le 05/07/2013 à 13:03 :
Aligner les coûts , c'est aligner les salaires et aligner les protections socialses

Les aligner sur le niveaux les plus bas de l'Europe de l'OUEST ne suffira pas : Il faut s'aligner sur les niveaux les plus bas du monde.

Vous croyez peut être avoir la solution, vous vous trompez la solution est ailleurs.
Réponse de le 05/07/2013 à 13:04 :
C'est malheureusement ce type de raisonnements qui nous ont fait prendre un tel retard jusqu'à maintenant. Car tous les autres grands pays (Allemagne et USA en tête), n'ont pas attendu la France pour offrir un soutient public et politique à leurs entreprises exportatrices.
Réponse de le 05/07/2013 à 13:05 :
Mais bien sûr...c'est tellement simple à vous entendre.
Quand on est recroquevillez sur soi même et principalement tourné vers le marché intérieur, bien entendue qu'on ne sait pas vendre sur le marché mondiale.
a écrit le 05/07/2013 à 12:07 :
La France qui tombe !
a écrit le 05/07/2013 à 12:07 :
Il n est plus d usage de mettre en cause l Euro fort et pourtant c est là que se trouve notre salut, a condition d etre fancais dans la tete.
Réponse de le 05/07/2013 à 12:22 :
C'est vrai qu'avec une baisse significative de l'Euro on aurait mécaniquement une hausse des carburants négociés en dollars, ce qui ne manquerait pas de nous aider...
Réponse de le 05/07/2013 à 12:37 :
Etre francais dans la tete OUI ,bonne remarque ....mais peut on etre francais dans sa tete et etranger (immigre ) dans la rue ????
Si c'est l'euro qui nous plombe car AVANT l'euro la balance sommerciale de la france etait beneficiaire ( 1999- 2000...)
Il fau sortir de l'europe ultra liberale a la botte des americains , reconstruire l'europe des nations , avec une monnaie COMMUNE (euro) mais pas UNIQUE et des monnaies nationales qui exprimeront les performances economiques de chaque pays .
Il n'y a que comme cela qu'on s'en sortira ...par le HAUT
Réponse de le 05/07/2013 à 12:44 :
Remarque évasive d un nanti ne voulant perdre sur rien !!!!
Réponse de le 05/07/2013 à 13:01 :
Ma réplique concernait le post de BOF.
Réponse de le 05/07/2013 à 13:03 :
les allemands exportent avec un euro fort !!
Réponse de le 05/07/2013 à 13:16 :
bertrand et si les allemands n appliquaient que des solutions bonnes pour eux. !!!!
Réponse de le 05/07/2013 à 16:47 :
Je ne vois pas ou est le rapport avec le fait d'être "nanti" ou pas. D'ailleurs l'usage de ce mot "nanti" est assez symptomatique des gens à court d'argument. La parité Euro/Dollar est ce qu'elle est. Elle n'a pas empêché l'Allemagne d'exporter. Elle joue en notre faveur comme pays fréquemment plus importateur qu'exportateur. Compter sur la dévaluation d'une monnaie pour augmenter la compétitivité c'est admettre qu'il est impossible d'améliorer la compétitivité directement. Dans notre cas cela signifie que puisque le cout de l'Etat est impossible à diminuer par des réformes structurelles, la solution consisterait, avec la dévaluation, à accentuer la baisse du niveau de vie de manière générale (puisqu'il a été décidé en haut lieu il y a des années que nous sommes soit disant plus un pays de consommateurs que de producteurs: importations plus cheres = moins de pouvoir d'achat). Ca n'a aucun sens. Notre boulet c'est plus de la moitié du PIB qui part en taxes, pas l'Euro. Ce ne serait pas le cas, on serait comme l'Allemagne: peu stressé par la parité Euro/Dollar parce qu'on resterait rentable même avec une monnaie forte. Il est toujours plus simple de voir les torts dans l'Euro ou n'importe quoi d'autre qui vient d'ailleurs, au lieu de se remettre en question.
Réponse de le 05/07/2013 à 21:42 :
A Bof j ecris nantis car ce sont eux qui ont le plus à perdre en cas d inflation.Quant à notre boulet il est dans les 80 mds que nous devons payer en intérêts aux banques pour des dettes que les politiques nous ont mis sur le dos, nous laissant croire que c est grace à eux si on vivait aussi bien., sans compter sur une immigration sur dimensionner.
a écrit le 05/07/2013 à 12:02 :
Super le french bashing à la Française Pourquoi ne pas indiquer non plus quelques autres chiffres, que la France est le 5éme ou 6éme exportateur mondial ? Pourquoi ne pas non plus indiquer que la France exporte bien plus que l'Italie ou le Royaume-Uni? Pourquoi ne pas indiquer non plus que les exportations ont augmenté de 30% par rapport au creux de 2009 et de 3% par rapport au pic d'avant la crise de 2008 ?
Réponse de le 05/07/2013 à 12:20 :
Parce qu'ainsi nos dirigeants peuvent encore accoucher d'un nouveau machin, ou mieux fournir les machins déjà existants, pour distribuer des subventions ici ou là, entre potes qui se connaissent bien depuis la grande école qu'ils ont fait ensemble. Si on avait moins de bâtons dans les roues sur le marché intérieur, on pourrait dépenser plus et consacrer plus d'énergie à l'export, sans avoir besoin d'être chaperonné.
Réponse de le 05/07/2013 à 12:30 :
Et bien simplement car il faut raisonner en relatif, pas rapport aux autres. et comparer des pommes et des pommes.. Enlever Airbus et calculer l'impact. L'article le dit bien : baisse des exportations en matériel d?équipements électroniques ( a forte VA ). Et je peux vous dire que pour en garder un peu il faut se battre, quitte a rogner les marges. Mais hélas, cela ne durera plus très longtemps...Cela se fait au détriment des capacités d'investissement et d'innovation
Réponse de le 05/07/2013 à 12:45 :
Si on avait des chiffres par tête d'habitant, on verrait que la France est le premier ou deuxième exportateur mondial dans de nombreux domaines, notamment en matière de service. Le redressement passe par le soutien au secteur industriel et une prise de conscience des Français quant à la nécessité de regarder l'origine des produits qu'ils achètent.
Réponse de le 05/07/2013 à 13:08 :
Remarque stupide. Enlever Airbus à la France, c'est comme enlever la machine outil à l'Allemagne. Et dans les deux cas, les exportations seraient bien évidemment affectées. Sauf que personne n'aura l'idée de regarder les exportations Allemandes hors machines outil, alors que pour la France on aime pointer notre dépendance (relative) à Airbus.
Réponse de le 05/07/2013 à 13:13 :
A Lachcor

parce qu'il ne suffit pas d'exporter, il faut encore le faire avec des bénéfices
Parce que si on importe plus qu'on exporte, on coule, y compris si on est le premier exportateur mondial.

Il vaut mieux économiquement parlant être le 25 ou 50ième exportateur mondial et importer moins qu'on exporte, c'est a dire avoir une balance commerciale excédentaire que d'être le 6 ième et avoir une balance déficitaire comme la France, car si on ne redresse pas cette situation, nous courons à la faillite. Normalement cette explication est du niveau du primaire. (désolé)
Réponse de le 05/07/2013 à 13:13 :
Ce n'est pas du French Bashing, c'est une réalité! Nos politiques n'ont pas mené de politiques économiques fortes depuis des lustres. Et le gouvernement actuel n'est pas mieux placé que le précédent pour changer la tendance.
ça ne sert à rien de rêver sur une grandeur passée (5 ou 6ème exportateur mondial comme vous dites) ou de se comparer à des pays en déclin (Italie ou RU). Les chiffres sont là: des exportations qui progressent moins vite que nos importations, années après années depuis... le début des années 2000 et la mise en place des 35h.
a écrit le 05/07/2013 à 12:00 :
votre article est éclairant , la situation est dramatique , en fait nous payons les inepties politiciennes du 'tout services ' , hors l'industrie a été massacrée , négligée et minorée depuis trop de décennies , métiers sales , difficiles , douloureux et mal payés , voilà ce que disaient des français a des jeunes qui osaient s'investir dans l'industrie , quand elles ont delocalisés ces entreprises ont a alors dit aux jeunes qu'ils étaient feignants et assistés , enfin si on veut re-exporter il faudra revoir nos concepts sur nos voisins aussi , également réviser nos calculs a la subvention , car je me rappelle le commissariat au plan des années 80 , ce fut un four et une stratégie perdante , il faut donc avoir une politique industrielle plus offensive pour avoir des marges de manoeuvres ..
Réponse de le 05/07/2013 à 13:46 :
@ lachor: dans quel bistro du coin ou radio courtisane avez vous appris que l'Italie et l'Angleterre
exportent moins que la France?
L'Italie (voir Istat) a pour les 1ers 6 mois un plus de 6.milliards.L'Angleterre plus encore.
SVP avant de bavarder des conn. informez vous mieux et plus sérieusement.
Réponse de le 05/07/2013 à 17:26 :
vous confondez excendent commercial et exportations. c'est vous qui avez besoin de mieux vous informer je crois http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_exports
Réponse de le 05/07/2013 à 17:38 :
@@ attila: les italiens exportent et n'ont pas un excédent commercial.Sont les chiffres de ce-jour
publié par l'Istat et pas wikipedia.Moi je lis la presse étrangère et mes sources ne sont pas sur
un site ; wikipedia,toujours en retard sur tout.
a écrit le 05/07/2013 à 11:55 :
Peut-être faudrait-il importer moins pour compenser, mais quoi? nous ne fabriquons plus grand chose a part des avions, quelques voitures (mais de moins en moins). Par contre les gouvernements successifs, et en particulier l'actuel est très très bon....dans la fabrications des taxes. Nous en avons à tous les rayons.
a écrit le 05/07/2013 à 11:32 :
Encore un bon indicateur qui doit rejouir elu_ps.
a écrit le 05/07/2013 à 11:28 :
Les faits sont exacts mais l'analyse est à moduler.
La principale raison est que la France a délaisser la production des PME et surtout celles des petites et trés petites et c'est tournée vers
des sociétés de services qui ne produisent rien eventuellement distribues de la richesse mais n'en crées pas; d'où ce déficit qui va encore s'accentuer.
La France est devenue consommatrice et non productrice et cela ne peut pas durer encore moins que le déficit budgétaire....
a écrit le 05/07/2013 à 11:26 :
avant d'offrir genereusement les bequilles, la france devrait songer a arreter de casser les jambes et les reins des entreprises et des entrepreneurs; ca serait interessant de voir combien d'entreprises francaises exportent... depuis l'etranger...
Réponse de le 05/07/2013 à 13:00 :
Oui, ce serait trés interessant, d'autant plus que c'est en $ qu'elles exportent, dont plus
avantageux pour vendre u'en zone euros ! Peut-être qu'il faudra penser à équilibrer les
importExport, contraire aux lois de l'europe qui impose la libre circulation, si on ne veut
pas laisser des dettes imposibles à régler par nos enfants ?
Réponse de le 05/07/2013 à 19:30 :
les gens qui exportent depuis l'etranger le font pour ne pas se faire vomir dessus par la mere patrie reconnaissante, toujours prompte a vomir sur ceux qui font qqch de leurs dix doigts en leur reprochant au passage de ne pas assez remplir les caisses, au lieu de demander des subsides et autres allocations... btw, pour exporter en chine ou en russie, on peut le faire depuis l'allemagne ou le ru, l'important etant de ne pas le faire depuis la france
a écrit le 05/07/2013 à 11:26 :
avec les 33.000 jobs d'avenir qui arrivent la Fance de Hollande est sauvé et les +10.000 profs aussi
Réponse de le 05/07/2013 à 12:30 :
Quel rapport ? Les gens comme vous ne font pas avancer les choses, je dirais même plus : vous ne servez à rien. Au contraire des profs qui instruisent vos enfants et souvent même qui les éduquent à votre place. Donc avant de répéter bêtement ce que vous entendu sur Radio Courtoisie ce matin, prenez le temps de réfléchir et de vous ouvrir au monde (monde dont la France n'est pas le nombril, comme bcp ici semblent le croire).
Réponse de le 05/07/2013 à 12:48 :
vous rabachez toujours la même chose, dites "Donc avant de répéter bêtement ce que vous entendu sur Radio socialo, prenez le temps de réfléchir et de vous ouvrir au monde". Ce serait bien pour nous mais surtout pour VOUS, un peu de brio et de posts réfléchis. Merci par avance et surtout ouvrez vos yeux et ôtez vos oeillères et regardez les dégâts irréparables de vos chers gouvernants.
Réponse de le 05/07/2013 à 16:41 :
mais qui vous dit que je suis "socialo" ? Vous vivez dans un monde manichéen où tout est soit noir soit blanc. Ce que je reproche la pluspart du temps aux commentaires de ce site, c'est d'être vide de toute reflexion profonde. C'est la faute des fonctionnaires, des étrangers, des députés, des syndicats, des chômeurs,... comme si tout été aussi simple. Je prend pour exemple le com de pure verite qui sur un article parlant de la balance commerciale nous parle des profs....Cela montre-t-il une réelle reflexion de la part de cette personne ? Je suis d'autant plus exigeant sur les coms que nous ne sommes pas sur le site du Parisien. Et le bashing gratuit à la mode en ce moment est réellement fatigant et contre productif. Cordialement
Réponse de le 05/07/2013 à 23:33 :
Le problème, c'est que nous, ne sortons pas de l'ENA, que voulez vous.. !
a écrit le 05/07/2013 à 11:24 :
Moi je trouve que pour élaborer une stratégie export, les entreprises devraient se tourner vers leurs clients potentiels à l'étranger. Se tourner vers l'Etat est une idée bizarre mais bien française.
Réponse de le 05/07/2013 à 11:44 :
Vous avez tout dit! Surtout qu'il s'agit d'entreprises privées...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :