Jérôme Cahuzac réentendu par les députés

Jérôme Cahuzac sera de nouveau entendu, ce mardi 23 juillet, par la commission parlementaire enquêtant sur son affaire de fraude fiscale. Cette nouvelle audition doit notamment permettre aux députés de savoir si l'ex-ministre du Budget a assisté à une réunion réunissant François Hollande, Jean-Marc Ayrault et Pierre Moscovici à l'Elysée le 16 janvier dernier.

2 mn

Jérôme Cahuzac lors de sa première audition à l'Assemblée nationale le 26 juin dernier / Reuters
Jérôme Cahuzac lors de sa première audition à l'Assemblée nationale le 26 juin dernier / Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Et de deux ! Jérôme Cahuzac doit être réentendu, ce mardi 23 juillet, par la commission parlementaire enquêtant sur son affaire de fraude fiscale. Une convocation qui survient à la suite de nouveaux éléments apparus lors de l'audition de son ancien ministre de tutelle, Pierre Moscovici, le 16 juillet dernier.

L'audition doit commencer à 17h15. L'ex-ministre du Budget sera notamment questionné sur son éventuelle présence à une réunion s'étant tenue à l'Elysée le 16 janvier 2013, évoquée par le ministre de l'Economie lors de son passage devant la commission le 16 juillet dernier. Une rencontre durant laquelle Pierre Moscovici aurait abordé avec le président de la République et le Premier ministre la possibilité d'interroger directement la Suisse sur l'existence ou non d'un compte helvétique ayant appartenu à Jérôme Cahuzac.

La "muraille de Chine" remise en question

Or, d'après le ministre de l'Economie, Jérôme Cahuzac, lui-même, aurait assisté à cette réunion. Une information qui contredit l'idée qu'une "muraille de Chine" ait bien été - comme l'affirme le gouvernement - érigée autour de l'ancien ministre par Bercy, dès le 10 décembre 2012,  pour le tenir à l'écart des investigations le concernant.

Lors de sa première audition, le 16 juin dernier, Jérôme Cahuzac avait pourtant affirmé que Pierre Moscovici ne l'avait "jamais informé de cette procédure". L'ancien député du Lot-et-Garonnne, qui a démissionné du gouvernement le 19 mars dernier et avoué avoir possédé un compte en Suisse le 2 avril, a été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale.

___

>>> VIDEO (Re)voir l'audition du 26 juin dernier de Jérôme Cahuzac (AN-TV)

 

 

2 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 23/07/2013 à 23:19
Signaler
Les députés se demandent bien si Moscollande a fait tout ce qu'il devait faire por éclaicir l'affaire. Il semble que non, et la commission d'enquête parlementaire doit le blanchir. Facile puisqu'en fin de compte les français s'en foutent.

à écrit le 23/07/2013 à 18:21
Signaler
La ville de DETROIT Michigan a déclaré banqueroute le 18 juillet (18-20 milliards de USD) ! Il ne s'agit que de la ville la plus industrielle du monde. Cela signifie que tous les détenteurs d'obligations de la ville de Detroit ont perdu leur mise et...

à écrit le 23/07/2013 à 17:48
Signaler
a quand les explicationS des revenuS de FABIUS ..... BELLE GAUCHE CAVIARDES .... la suite des caisses noires EDF ....RATP... AIRFRANCE ....TOUS ....Pareil .......

à écrit le 23/07/2013 à 12:06
Signaler
au moyen Age il aurait été pendu sur la place public et on parlerais plus mais la il remette le couvert toutes les semaines , mais c est un menteur professionnelle comme tous les politiciens de gauche ou de droite

le 23/07/2013 à 12:42
Signaler
Pourtant celui qui mérite la palme c'est celui qui arrive au sommet de l'Etat.

à écrit le 23/07/2013 à 11:24
Signaler
Quel beau métier que celui de parlementaire,la belle affaire d'état que voilà ,mais on s'en fout,il a eu un compte en suisse et après ?

le 23/07/2013 à 14:51
Signaler
D'accord avec vous pour le compte en Suisse, d'ailleurs ce n'est pas interdit que je sache... il faut simplement le déclarer. le problème c'est d'où venait son argent et est-ce qu'il a été couvert?? On soupçonne fortement que ce fut des pots-de-vin e...

le 23/07/2013 à 18:45
Signaler
Il est d'ailleurs étonnant qu'il soit tombé pour un petit solde sur son compte de 600KE. Ce qui serait interessant c'est de voir tous les mouvements de ce compte qui a pu servir pour ses propres intérêts comme pour un parti politique dont il est proc...

à écrit le 23/07/2013 à 10:14
Signaler
que risque t-il?...... rien ça fait du bruit tout le monde en parle mais tout le monde fait pareil!!!! donc pour les sanctions frauduleuses: pourquoi pas le faire renvoyer de la classe politique sans pouvoir y revenir ...plus de pension, plus de rent...

à écrit le 23/07/2013 à 9:38
Signaler
Qu'elle "comédie", quant on sait qu'il ne risque qu'1 simple amende !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.