Les Français travaillent plus qu'on ne le croit

 |   |  731  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les 35 heures sont habituellement dépassées en France, tant sur la semaine ordinaire que sur l'année effective, selon la Dares. Depuis 2003, les salariés français travaillent de plus en plus et, dans leur ensemble, ont des semaines normalement plus chargées que la moyenne de leurs collègues européens.

Dans le pays des 35 heures, les salariés travaillent habituellement? 39,5 heures par semaine. C'est du moins ce qui ressort d'une analyse relative à l'année 2011 et publiée vendredi par la Dares, la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques du ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

Pour les salariés à temps complet, la durée moyenne d'une semaine «normale», sans événement «exceptionnel» (jour férié, congé etc.), est donc non seulement supérieure à la durée légale hebdomadaire du travail telle qu'elle est fixée pour l'ensemble des salariés depuis 2002. Elle dépasse aussi de 3,7 heures la durée collective hebdomadaire qui atteignait, grâce au recours à des heures supplémentaires «structurelles», 35,8 heures en 2011.

Les années comme les semaines sont plus chargées que prévu par la loi

Certes, explique la Dares, la durée habituelle hebdomadaire, qui traduit l'intensité d'une semaine normale, n'exprime pas pour autant le temps effectivement travaillé au cours d'une année. Elle ne prend pas en compte les jours de réduction du temps de travail (RTT) qui, considérés comme des congés supplémentaires, limitent la durée collective hebdomadaire sans réduire la charge de la semaine normale. Cette dernière est aussi fortement influencée par le régime du forfait annuel en jours, qui ne fixe pas de durée hebdomadaire, faisant ainsi grossir les semaines des nombreux cadres qui en relèvent.

Toujours est-il que les Français travaillent plus que la loi ne l'impose aussi sur l'année. Alors que la durée légale annuelle est de 1.607 heures, en 2011 les salariés à temps complet ont déclaré avoir effectivement travaillé 1.683 heures, en dehors des congés (dont les RTT) et des absences. Un surplus dû partiellement aux heures supplémentaires «conjoncturelles», effectuées occasionnellement pour répondre à un pic d'activité: 35 heures par an en moyenne, dont 15 rémunérées. La même année, le nombre moyen de jours travaillés était de 213.

L'ensemble des Français travaille plus que la moyenne des Européens

Pendant leur semaine habituelle, les salariés français à temps plein travaillent moins que la grande partie des 27 pays de l'Union européenne (UE), où la moyenne est de 40,4 heures: la France ne figure en effet qu'en 21e place dans le classement. Les semaines les plus intenses sont celles des britanniques, qui atteignent les 42,2 heures.

Toutefois, le bilan change si l'on agglomère l'ensemble des salariés, à temps complet comme à temps partiel, pour qui en France la semaine habituelle est de 36,6 heures: plus longue que dans la moyenne (35,6) de l'UE à 15, mais aussi qu'en Autriche, qu'au Royaume-Uni, qu'en Suède et qu'en Allemagne.

Cela s'explique, car dans l'Hexagone le nombre d'heures normalement travaillées par les salariés à temps partiel (23,3) est supérieur à la moyenne (20,1) des membres de l'UE à 15, alors que leur proportion (18,6%) sur le nombre total des salariés est inférieure à la moyenne européenne (23,1% dans l'UE à 15). À l'inverse certains pays, comme l'Allemagne et le Royaume-Uni, cumulent des taux de temps partiel élevés et des durées habituelles hebdomadaires des salariés à temps partiel très faibles.

Le temps travaillé augmente constamment

Non seulement en France on travaille donc plus qu'on ne le croit, mais le nombre d'heures ne cesse de croître. Entre 2003 et 2011, tant la durée de la semaine normale que le temps effectivement travaillé sur l'année ont augmenté pour les salariés à temps complet, de 1,7%, et 3,8% respectivement.

>> Lire aussi : Paresseux les français? Simplement épuisés!

Un phénomène fortement porté par les cadres, puisque la moitié de la hausse annuelle s'explique par l'augmentation de plus de 120 heures du temps travaillé par les salariés au forfait, dont la part moyenne est passée de 5,0% en 2001 à 12,0% en 2011. Le développement depuis 2003 de mesures visant à favoriser l'allongement du temps de travail a aussi contribué à ces hausses selon la Dares, qui cite le recours facilité aux heures supplémentaires, l'encouragement au rachat de jours de congés, la journée de solidarité en 2005?

Seule exception, remarquable : l'année 2009, lorsque la crise a fait baisser de 1,9% le temps effectivement travaillé sur l'année, par le biais d'une diminution des heures supplémentaires, de l'augmentation des jours de congés et d'une croissance du recours au chômage partiel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/08/2013 à 12:04 :
A ceux qui rêvent du privé, un cadre de la fonction publique dépasse très ordinairement les 60h/ semaine, d'où des refus croissants pour les passages au choix en catégorie A voir B et la diminution des postulants dans les concours internes. Mieux vaut rester petit fonctionnaire, effectivement au 35h !!!!!!!!!!!!!
a écrit le 01/08/2013 à 20:07 :
Que de retraités sur ce site à refaire le monde...
a écrit le 31/07/2013 à 11:32 :
il faut bien préciser le périmètre de l'étude, il s'agit du privé !!! dan sle public, c'est 35h max, et si on enlève le spauses, le temps des repas, le café le matin, la lecture du journal ... il est difficile de dépasser les 30h sinon il y a grève
Réponse de le 31/07/2013 à 16:47 :
membres exécutif du MEDEF nous adorons ce genre de commentaires. Il nous apparait que tant qu'il y aura des supporters comme vous, nous pourrons nous goinfrer allégrement. Encore MERCI, nous espérons que vous garderez cet état d'esprit lorsque vous serez assis dans une salle de Prud'hommes.
a écrit le 30/07/2013 à 17:06 :
La qualité de leur travail est-elle à la hauteur de sa durée ?
Réponse de le 31/07/2013 à 16:39 :
Et la votre ?
a écrit le 30/07/2013 à 16:29 :
La fonction publique et assmiles sont compris ?
a écrit le 30/07/2013 à 12:55 :
Une fois de plus, nous voilà abreuvés de chiffres qui ne veulent strictement rien dire et qui sont juste jetés à la tête du populo pour lui faire croire qu'on apprécie ce qu'il fout. Peu importe le temps que les français passent au sein de leur entreprise. La vraie question est : combien de temps travaillent-ils réellement ? ET là, c'est une toute autre histoire ... Pauses à répétition, palabres incessants devant la machine à café, heures entières perdues à consulter ses mails privés, à se connecter à Face de Bouc (oups ! il paraît qu'on dit Facebook), à surfer sur des sites pornos et à jouer au poker en ligne, ... Les français ont des salaires de misère (toujours ce bon vieux nivellement par le bas et cette chère médiocrité qu'ils privilégient) et, en plus, ils escroquent leurs employeurs et volent une bonne part de leurs salaires pûisqu'ils travaillent réellement fort peu. Certes, ce sont les premiers à faire la révolution au comptoir du Café du Commerce et à revendiquer haut et fort des droits acquis, mais dès que l'on évoque les notions de "travail", "honnêteté", "compétence", "productivité", ... il n'y a plus personne. le jour où les p'tits français très moyens-moyens (dont je ne fais pas partie, on a sa fierté tout de même et j'ai le privilège de ne pas être français, même si j'ai été contraint d'en diriger il y a un moment - Quelle plaie !) arrêteront de cultiver leur médiocrité, leur fainéantise et leur nombrilisme irresponsable, ils iront probablement un tantinet moins mal. tant qu'ils viseront le nivellement par le bas et se complairont dans leurs assistanat qu'ils revendiquent, les français seront toujours la risée du monde entier, et leur pays arriéré, véritable état-voyou, restera le véritable chancre de l'europe.
Réponse de le 30/07/2013 à 14:03 :
Vous travaillez dans quelle boite pour écrire ce tableau idyllique?
Réponse de le 30/07/2013 à 14:05 :
Entièrement d' accord avec votre analyse !!! Je le voyais moi même dans mon entreprise. Vous oubliez les pauses pour la cigarette, en comptant 10 mn pour la fumer, 2 par heure au minimum, 2 par 8 heures = 16 fois 10 minutes, soit par jour 160 minutes, en prenant par 21 jours de travail par mois, cela fait environ 56 heures !!! Pendant ce temps là les nons fumeurs font tourner l' entreprise !!! Ah oui j' oubliais, après la pose cigarette, le petit café, et encore des heures en plus sur le compte du patron !!! Le portable également qui fait beaucoup de mal aux entreprises, les communications permanentes avec les enfants qui sont à l' école, les heures passées dans les WC avec le portable et internet !!! Alors mettons l' interdiction de la pause cigarette et le tél portable dans les entreprises, et là vous allez voir que les bénéfices vont repartir à la hausse.
Réponse de le 30/07/2013 à 14:24 :
Pas de problème pour vous répondr. N'étant heureusement pzs français (on a sa légitime fierté, tout de même !), j'ai été engagé par une boîte internationale comme consultant pour booster le travail de français. Peine perdue ! Incompétence, fainéantise, sens du mensonge, médiocrité, ... étaient l'apanage de ces pseudo-travailleurs plus prompts à revendiquer leurs "droits" et à escroquer leur patron (vu ce qu'ils foutaient sur une journée, ils volaient franchement leur salaire) qu'à bosser réellement.Ja&mais plus avec des franchouillards. Depuis, j'ai quitté l'europe et fait travailler la seule chose qui ne dort jamais, qui ne fait jamais grève, qui ne prend aucun jour de congé, qui travaille de jour comme de nuit, y compris les jours fériés. Installé dans l'un de ces "paradis fiscaux" qui fait la jalousie des p'tits français, je fais fructifier mes avoirs. ET ils fructifient merveilleusement bien, merci de le demander. Comme dans tous les "paradis fiscaux" (qui n'existent que parce qu'il y a des enfers fiscaux tels que la france entre autres), je bénéficie comme l'ensemble de la population d'un niveau et d'une qualité de vie insoupçonnables en europe et certainement pas en france où assistanat et nivellement par le bas restent les mots-clés. Sécurité à quasi 100 % (sans plan vigie-pirte qui est totalement inutile et qu'i n'est jamais que la face émergée d'un terrorisme sécuritaire à la française ( et en matière de terrorisme, la france s'y connaît, elle qui soutient les terroristes en Syrie), un enseignement et des soins de santé de très haut niveaux (rien à voir avec les prestations médicales de brousse "made in france"), des infrastruxtures des transport oarfaitement adaptées au pays et au top, des commerces haut de gamme ouverts toute l'année et hyper-florissants (forcément, avec une taxation à 0 % sur les revenus, tout le monde a de l'argent à faire circuler dans le tissu économique du pays), etc etc. Certains décérébrés tenteront de rétorquer que les "paradis fiscaux" sont des ghettos riches, avec les pauvresmis à la porte. Il n'y a pas plus de ségrégation socio-économique dans les "paradis fiscaux" qu'en france. regardez du côté de Passy, de Neuilly, ... pour voir s'il y a un réel mélange harmonieux des couches sociales; Et allez voir dans certains autres départements ou municipalités "ghettos à pauvres" pour voir si les clases aisées s'y installent. mais bon : ce point de vue ridicule et mesquin, bien dans la mentalité française, fait partie de l'hypocrise ambiante en france. Quant à connaître mon "paradis" ... Il existe des dizaines de "paradis fiscaux" extrêment intéressants et sécurisants (pour la personne et les biens, mais aussi pour l'argent) à travers le monde et ils sont très florissants. Et même, fort logiquement, de plus en plus.Reste à chacun de choisir son "paradis" en fonction de ses avoirs de base, de ses objectifs, etc etc. Tous ne présentent pas les mêmes spécificités et tous en conviennent donc pas à n'importe qui. A chacun de faire sa sélection en fonction de ses critères personnels. Il y a d'excellents livres de référence piur faire un premier tri de base. Ensuite, il faut y voyager, se renseigner sur place, etc etc. Les "paradis" existent sur terre et je laisse bien volontiers l'enfer aux médiocres qui, par paresse ou lâcheté, n'osent pas franchir le pas. car il ne faut pas nécessairement être multimillionnaire pour y accéder. mais il faut avoir le courage du changement. Oups : excusez-moi ! j'ai utilisé le mot "courage". une notion totalement inconnue des p'tits français très moyens; manifestement !
Réponse de le 30/07/2013 à 15:02 :
Je suis Francais, et je ne peux que confirmer vos dires !
Je n'en peux plus de travailler avec des gens voulant toujours faire des pauses ... Avec des gens qui ne font que regarder leurs montres pour partir à 17h00 et non à 17h01. Du coup, ils éteignent le PC à 16h50, mais ils sont payés... Stop à la SNCF & Co qui ruine l'etat francais...
Réponse de le 30/07/2013 à 15:16 :
VOUS OUBLIEZ NOS POLITIQUES, pour le COURAGE !! ils montrent très bien l'exemple aux peu "courageux" Français ! pfffff !
Réponse de le 30/07/2013 à 15:25 :
@Réponse à Quick ;
Passer de la France aux paradis (Iles) , J'espère que ce ne sont pas les Français
qui t'on mis à plat.....d' autres états Européens t'attendent, avec les compétences dont tu
disposes, ce serait malheureux de ne pas les exploiter..et une faiblesse de démissionner
aussi rapidement......CDLT .
Réponse de le 30/07/2013 à 15:26 :
je ne sais pas ou vous travaillez tous, mais en france , la majorite des gens travaillent plus de 39h00 avec une productivité des plus importantes au monde. !
Réponse de le 08/01/2014 à 0:52 :
Vous avez raison les gars. Ne regardez pas vos montres lorsque vous êtes au travail et SURTOUT, NE VOUS PRESSEZ PAS DE RENTRER CHEZ VOUS POUR VOIR VOS ENFANTS GRANDIR!
Un français qui ne vole pas ce qu'il gagne.
a écrit le 30/07/2013 à 12:34 :
Illustration des cadences infernales imposées par le capitalisme sauvage ... Il serait bon que les syndicats engagent la lutte héroique pour les 25 heures par semaine et la retraite à 50 ans pour tous !!!
Réponse de le 01/08/2013 à 19:27 :
@ Que fait la CGT : R.I.E.N comme les autres syndicats.
a écrit le 30/07/2013 à 12:09 :
Il conviendrait quand même de porter le regard sur les populations de travailleurs concernées. Il est à peu près certain que des gens en travail posté, en intervention client ou qui ont plusieurs casquettes car faible densité salariale, sont productifs car fortement sollicités. Et pas trop de chance de ne pas être "surveillé". Pour tous ceux dits de bureau et ayant accès à un outil informatique, je reste dubitatif. Spécialiste de réseaux informatiques, dans sa composante sécurité et qualité de service, je trouve quand même qu'il y a un fort pourcentage de salariés qui passent pas mal de temps à ne pas réellement travailler, au vu des volumes fort significatifs de données échangés peu en rapport avec les métiers.
a écrit le 30/07/2013 à 11:20 :
le tissu industriel est composé de 99% de TPE/PME qui luttent au quotidien pour ne pas disparaître...les salariés sont impliqués et acceptent de faire des efforts et le 1er d'entre eux est de palier à cette aberration que sont les 35H hebdomadaires par des heures supp ou en acceptant des primes exceptionnelles au coup par coup...en supprimant la détaxation des heures supp, ce gouvernement a remis un coup de massue à leur pouvoir d'achat et surtout à supprimer un bras de levier aux chefs d'entreprise qui l'utilisaient à bon escient....
Réponse de le 30/07/2013 à 11:49 :
arretez avec cette histoire de 35h00 ... depuis 2000 y'a pas d'augmentation de salaire, et personnne ne fait 35h00 on est tous aux 40h0

Réponse de le 30/07/2013 à 13:15 :
Passer de 35 heures à 40 heures ... à ne rien foutre et à glander. Un nouveau record "merde in france". C'est ça le progrès, version française arriérée.
Réponse de le 30/07/2013 à 15:30 :
si vous ne glandez rien , c'est un job en or ....
dans mon secteur y'a pas de bra.l.ur . . . . .
Réponse de le 08/01/2014 à 0:55 :
Que d'humilité. ..
a écrit le 30/07/2013 à 10:59 :
tout a fait exact, en france je travaillais plus qu ici (RFA) et en plus je gagnais moins (surtout si on prend en compte le cout de l avie: se loger en france est extremenet cher par rapport a l allemagne)!
ici je peux rentrer chez moi a 5 h sans probleme car j habite pas tres loin (impossible en france car trop cher) et quitter tot ne pose pas de probleme contrairement a la france
bref, si vous etes jeunes et dans le technique, quittez la france !!!
Réponse de le 30/07/2013 à 11:51 :
ce que vous decrivez , est la facon de vivre en idf .. .allez dans le sud, vous verrez , que vous tarvaillerez aussi proche de chez vous . . . . il n'y a qu'a paris ou l'on accepter des deux heures de transports en communs . !
a écrit le 30/07/2013 à 10:46 :
J'ai des chiffres plus nuancés que ceux cités dans l'article, qui "globalise".... :
Toujours selon la DARES (Ministère du Travail) :
Temps de travail en France (temps complet) : 39,5 h/semaine ( 44, 1 h/semaine pour les cadres (qui sont moins nombreux, tout de même...) ).
NOUS SOMMES A LA 21 EME PLACE SUR 27 DANS L' U.E. !!! .....
Pas de quoi s'en vanter, non ? ...
a écrit le 30/07/2013 à 9:10 :
-Les Français travaillent plus qu'on ne le croit.....-
Joli titre pour un article!!! Depuis des années "La Tribune" et d'autres médias ne font que dire ou relayer le bruit de fond que les français ne travaillent pas assez, sans parler des propos injurieux sur les fonctionnaires. Vous auriez du dire :
-Ah ! Les français travaillent plus que ce que "La Tribune" ou le MEDEF ont l'habitude de dire....-
Réponse de le 30/07/2013 à 10:35 :
touta fait . le bashing, toujours du bashing, dire qu'on est pas assez performant , discours du medef, et des pseudo patrons, qui relaient sans cesse ces fausses informations.... je ne connais personne, dans mon entourage a 35h , mais tous faisons au mini 40 h !
mais que tous ces gens font le lit de des dirigeants bouffeurs de tresoreries !
Réponse de le 30/07/2013 à 13:03 :
+ UN
Réponse de le 30/07/2013 à 13:40 :
Passer 40 heures par semaine à ne rien foutre de valable, c'est un titre de gloire en plus pour les p"tits franchouillards moyens ? Entre glander 4à heures dans une entreprise - entre pauses, surf sur Internet, grèves, etc etc - et bosser, il y a une énorme différence que les fainéants frrançais incompétents ne connaissent manifestement pas. Ou plutôt, vautrés dans leur médiocrité crasse, qu'ils ne veulent surtout pas connaûitre. delà à leur demander d'être courageux, compétents et productifs ... il n'y aurait plus qu'un pas ... mais d'énormes grèves avant ça et une vraie révolution au comptoir du café du Commerce, bien sûr !
Réponse de le 30/07/2013 à 15:43 :
mais quelle mauvaise foi ... la productivité francaise est l'une des plus elevee au monde... vous racontez n'importe quoi . . . de plus, pour une grosse partie de la population, enormements d'heures sup ne sont pas declarées par les employeurs, et les salariés le font pour la gloire....
vous etes des negatifs.... c'est vous qui avez emigré vers le paradis fical? votre poste ressemble a celui d'en bas .. ! !
Réponse de le 30/07/2013 à 15:45 :
je voulais dire au dessus .
a écrit le 29/07/2013 à 21:21 :
35h n'ont jamais signifié que les français travaillaient 35h. Ca signifiait 35h payées 39 (la gauche)...de même qu'aujourd'hui le retour aux 39h signifie simplement 39h payées 35 (la droite). On travaille quand il y a des clients et personne ne rechigne à faire des heures sup (travailler plus pour gagner plus)...quant à ceux qui veulent travailler moins c'est simple, il y a le temps partiel (très développé en Allemagne où le temps légal est supérieur...mais comme les salaires sont supérieurs aussi ça revient au même). Les 2 seules vérités importantes sur le travail en France et que la valeur ajoutée produite par heure est une des plus élevées (forte productivité) et que le coût chargé de l'heure est un des plus élevés aussi. La solution est d'agir sur le 2ème ratio en finançant la sécurité sociale par l'impôt et non plus par des charges.
Réponse de le 29/07/2013 à 22:17 :
Financer la sécurité sociale par l'impôt et non plus par les charges est en train de sa faire progressivement. D'un côté les allégements et exonérations de charges sont de plus en plus nombreuses et de l'autre côté le poids des taxe et impôt dans le financement de la sécu ne cesse d'augmenter
Réponse de le 30/07/2013 à 11:21 :
@Théophile: Il ne faudrait pas confondre une forte productivité horaire avec une productivité d'une économie. D'autant plus que cette vieille analyse du Dares (2011) corrige l'effet fortement productif des 35 h par le fait que cette loi n'est pas respectée par les français (du moins dans le secteur privé, ce qui ressort d'autres études). L'anomalie française d'une forte productivité horaire serait donc diminuée par ce temps de travail plus long. Pourtant, le constat reste entier, cette forte productivité / temps ne se reflète pas dans l'économie française réelle, la production / habitant ou ménage ne se situe que dans la moyenne basse européenne. Depuis cette productivité baisse dans l'absolu et surtout relativement par habitant. C'est l'exclusion (ou la volonté de s'exclure, ce n'est pas moi qui jugera) d'une grande partie de la population qui se dote d'un statut chômeur, pré-retraité, en formation, retraité etc qui coûte cher au système de l'assurance social, aux finances de l'état et à la productivité de l'économie française. Une flexibilisation du travail, avec à la clé un taux d'emploi bien supérieur et moins de chômeurs, un départ en retraite différé plus flexible (temps de travail qui baisserait avec l'âge du salarié) etc seraient bénéfique au financement du système social sans l'augmentation de la pression fiscale qui risque de devenir de plus en plus contre-productive. Et puis restons ferme sur ce point: un grand nettoyage secondé d'une baisse des prestations sociales de la fonction publique serait également nécessaire, la situation est intolérable et une provocation permanente qui tournera sérieusement au vinaigre.
a écrit le 29/07/2013 à 20:39 :
Bah oui depuis le temps que je vous le dit que les 35h plancher ne riment pas avec "fainéantise" contrairement à ce que la vieille droite dogmatique croit.
Réponse de le 29/07/2013 à 21:25 :
Cela dépasse les clivages Gauche - Droite. La France va mal et n'a pas beaucoup de perspective. Il faudrait avoir plus d'idée innovantes que de complaintes politiques.
a écrit le 29/07/2013 à 19:52 :
Intéressant. Sachant que 4 348 700 de fonctionnaires bénéficient de ces 35 heurs quasi pleinement (je retire le secteur hospitalier car il mérite d'avoir d'avantage de personnel), et donc il faut compenser par d'autres métiers cadres, ouvrier et artisans (dont ces derniers n'arrivent pas à pourvoir les postes vacants car trop contraignants pour la France d'aujourd'hui). Certains travaillent plus car à force de perdre des emplois en France, évidement la charge de travaille ne baisse pas donc il faut travailler plus. Ne faudrait-il pas réfléchir un peu plus loin? Nous travaillions très fort et très bien, mais cela est très inégale et le payons cher. Ceci est bien dommage.
Réponse de le 29/07/2013 à 20:54 :
et les militiaires ?
Réponse de le 29/07/2013 à 21:24 :
"Bel",les pertes d'emplois constatées ces dernières années au nez et à la barbe des élus de droite comme de gauche plus enclins à rechercher leur réélection permanente sont d'abord liées à un manque de coopération entre petites et grandes entreprises.Les moyennes entreprises sont trop peu nombreuses en France pour assurer ce tissu économique indispensable à la bonne marche du système contrairement à l'Allemagne.Les plus grosses surfent sur la mondialisation pendant que les plus petites survivent dépendant d'un bon vouloir économique ravageur.Quant aux choix stratégiques menés ces dernières années , il est tentant de se poser quelques questions (qualité,segments,...).Il est intéressant d'évoquer le style de management Français souvent décrié car basé sur un élitisme étouffant les initiatives de ceux qui ne sont pas du sérail.Quant aux fonctionnaires,n'oubliez pas qu'il y parmi eux des infirmières,des pompiers ,des enseignants en milieux difficiles,des policiers,...Tous contribuent comme les autres salariés à la bonne marche d'une société de plus en plus à la peine alors diviser pour mieux régner ...
Réponse de le 29/07/2013 à 21:27 :
Le secteur public c'est très variable : il y a le meilleur et le pire. Disons que lorsqu'on peut identifier facilement un livrable utile derrière le travail du fonctionnaire, on peut dire qu'il travaille souvent beaucoup ou avec coeur : l'enfant à qui on apprend à lire, le quartier qu'on sécurise la nuit, le jugement qu'on prononce dans un tribunal, la personne que l'on soigne, l'état africain qu'on libère...Mais quel pourcentage de ces fonctionnaires est affecté à un tel livrable tangible : là est le souci.
Réponse de le 29/07/2013 à 22:11 :
A la première question: Le ministère de la Défense emploie 380 000 civils et militaires tandis que l´industrie de Défense génère, pour sa part, plus de 165?000 emplois directs et autant d?emplois indirects dans 4 000 PME. Donc non, le budget militaire ne peut être diminué. Nous avons notre souveraineté et nos emplois à sauvegarder. Nous ne pouvons passer outre. Qu'on le veuille ou non, l'industrie de l'armement contribue à nos emploies.
Réponse de le 29/07/2013 à 22:19 :
Vaut-il mieux remunerer un chomeur dont le"livrable" est evidemment nul ou bien occuper ce chomeur dans le cadre d'une activite " peu livrable" tel qu'un emploi aide ou public.
a écrit le 29/07/2013 à 19:14 :
Certains travaillent trop et d'autres pas où peu, partageons le travail, semaine de 4 jours vite rappelons Mme M Aubry pour une nouvelle loi sur la Réduction du temps de travail!.
Réponse de le 29/07/2013 à 21:43 :
Décréter la quantité de travail comme Aubry ou Sarkozy c'est juste méconnaître l'économie de marché : les français travaillent volontiers quand il y a du travail. Les deux seuls paramètres importants se mesurent à l'heure et non en quantité globale : la valeur produite (productivité) et le coût total. On peut agir sur le 2ème qui est mauvais chez nous en fiscalisant la sécurité sociale (recherche de ressources à plus large assiette que les salaires) voire en introduisant l'allocation universelle pour la partie solidarité de la sécurité sociale et pour réduire le coût du SMIC...
a écrit le 29/07/2013 à 18:44 :
Enfin un article qui balaie les poncifs sur les salariés français et qui va déplaire au Medef !
Marre de bosser comme des dingues pour des mêmes pas queue de cerise !
Champion d'Europe c'est pas assez mais heureusement on est les champions du monde pour bosser en râlant :)
a écrit le 29/07/2013 à 18:39 :
Ainsi l'ump pourra la mettre un peu en veilleuse, surtout qu'ils ont autre chose à faire en ce moment ! Depuis le temps qu'ils nous prennent pour des faignants.
a écrit le 29/07/2013 à 17:56 :
Le problème des ponctionnaires n'est pas qu'ils ne travaillent pas: bien au contraire, leur activité est un frein à l'activité des autres travailleurs. Il serait peut-être temps de penser à les payer à ne réellement rien faire.
Réponse de le 29/07/2013 à 18:43 :
@ blaise: vous appliquerez certainement votre brillante conclusion en allant aux urgences à l'hopital ou en appelant le SAMU ou les pompiers...
Réponse de le 29/07/2013 à 19:16 :
Chacun prend ses responsabilités...
a écrit le 29/07/2013 à 17:10 :
Bien sûr que les Français travaillent, ce ne sont pas des faignants! le problème actuellement, c'est qu'il faudrait travailler pour des figues et en plus filer une prime aux patrons pour nous avoir permis" de travailler! pauvre France !
Réponse de le 29/07/2013 à 17:16 :
Je plussois
+1
Réponse de le 29/07/2013 à 17:41 :
à Lucide + UN !
Réponse de le 29/07/2013 à 17:49 :
C'est vrai, les français ne sont pas des faignants, mais ils font tout pour le faire croire...
Réponse de le 29/07/2013 à 17:53 :
Tout à fait de votre avis ++++
Réponse de le 29/07/2013 à 22:13 :
+ 1
Réponse de le 29/07/2013 à 22:27 :
@ Lucide: apprenez à écrire correctement, vous avez du être un sacré fainéant !
Réponse de le 29/07/2013 à 22:40 :
vous avez vu des fautes où, capello? savez vous que fainéant ou faignant, c'est kif" kif, écrit correctement? renseignez vous avant de blablater pour rien !
Réponse de le 30/07/2013 à 15:18 :
@ lucide EXACT, souvent, hélas ! + 1
a écrit le 29/07/2013 à 16:14 :
En France quant on dit les francais travaillent le plus en Europe c'est exact car on leur demandent toujours plus et mieux.La verite c'est que lorsque l'on parle de travail effectif les francais sont largues notament a la comparaison avec le allemands, portuguais, espagnols et d'autres.Travailler effectif c'est travailler avec les meilleurs outis les meilleurs ouvriers et regarder toujours dans un retroviseur (fictif) si la concurrence etrangere nous talonne pas.(Deutsches Prinzip)
a écrit le 29/07/2013 à 15:57 :
Si on veut faire une moyenne il faut prendre en compte aussi le temps de travail des chômeurs avec les autres( temps partiel temps complet 2 boulots..).
a écrit le 29/07/2013 à 15:24 :
"Les Français travaillent plus qu'on ne le croit." == Mais ben bien sûr ! Aussi vrai que la marmotte met le chocolat dans du papier aluminium !
a écrit le 29/07/2013 à 14:57 :
+1
Réponse de le 29/07/2013 à 20:19 :
+ 1, mais juste pour récompenser l'effort d'avoir fait un commentaire constructif et bien documenté.
a écrit le 29/07/2013 à 14:56 :
Le probleme c'est la fonction publique. I? suffit d'aller dans une mairie pour voir comme cela glande
Réponse de le 29/07/2013 à 15:16 :
ça ne glande pas ,ça réfléchit à l'intérêt général.
Réponse de le 29/07/2013 à 15:36 :
"Squer",je ne connais pas votre métier mais relevant de la fonction publique (SNCF) je puis vous dire que le temps passé par l'encadrement SNCF n'a pas à rougir .(loin des 35 heures !) En cette maison France ,il y a trop de caricatures,trop de stigmatisations et pas assez de propos rassembleurs en ces temps de crise.Ma femme a travaillé 20 ans à l?hôpital PUBLIC et a préféré démissionner car trop épuisant pour elle comme bien d'autres (heures supplémentaires ni récupérées ni payées). La réalité est que nos dirigeants politiques et économiques ne savent pas ce qui se passe dans les services et entreprises ! Quant à certains lecteurs de ce journal grand commentateurs devant l?Éternel,ceci préfèrent "surfer" sur les on-dits plutôt que de voir la RÉALITÉ.Les Français travaillent plus que les tabloïds traditionnels entretenus par une minorité de manipulateurs. Plutôt que de parler de "glandeurs" dans les mairies,allez d'abord plutôt éplucher les comptes de votre communes que permet l'article 14 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen et exigez des explications au maire ! (http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/dudh/1789.asp)
Réponse de le 29/07/2013 à 15:41 :
Heureusement que les glandes travaillent.
Réponse de le 29/07/2013 à 16:03 :
Je connais une personne qui a travaillé comme facteur.. Il devait finir à 15h30 mais dépassait souvent cette horaire, conclusion les heures supplémentaires non payé... Non, il faut avouer que certaines fonctions publiques ne sont pas faciles.
Réponse de le 29/07/2013 à 16:06 :
Vous parlez de l'hôpital public mais ne précisez pas du mode de calcul des heures supplémentaires complètement aberrant et irréaliste (les heures supp non effectués sont comptabilisés l'une des aberrations...) même pas été réformés lors du passage aux 35 heures même problème dans la police (20 mn d'heures supp donne par convention + 30 mn cela fait 50 mais au moment de la saisi on arrondit à 60 mn) Si la vérité était connu des français cela ferait un vrai scandale d'état. Quand à la sncf "no commentaires" tellement désastreux heureusement sans attendre 2019 mais avec un peu de chance 2014 de nouvelles compagnies ferroviaires privés fera le bonheur des usagés...
Réponse de le 29/07/2013 à 16:41 :
"@Bioman",l'herbe est toujours plus grasse ailleurs mais un peu d'objectivité ne ferait pas de mal.Plusieurs aller et retour en Grande Bretagne (par le train) ces derniers mois m'ont conduit à tenter la comparaison.D'abord,il n'y a pas de concurrence entre opérateurs puisque chacune des compagnies(privées) se partagent le "gâteau ferroviaire" en forme d'étoile autour de Londres.Au fait,même les parking devant les gares sont payants.Quant au terme "désastreux" pour la SNCF ,je vous engage déjà à aller voir la compagnie PRIVEE "THELLO" assurant la desserte Paris gare de Lyon/Venise/Rome.Les retards fréquents et la qualité du matériel ... sont comme avant (piètres) ! Et puis si vous êtes mordu par le PRIVE penchez-vous d'abord sur les pratiques tarifaires dans le domaine de l'eau du robinet en France où l'opacité règne avec des prix et une qualité en dents de scie pour les consommateurs !!!
Réponse de le 29/07/2013 à 18:06 :
d'accord +++++
Réponse de le 29/07/2013 à 18:47 :
@ Squer: vu votre commentaire, je suis sur que vous devez travailler en horaires décalés y compris les week-end et les jours fériés...
a écrit le 29/07/2013 à 14:01 :
Cette enquete va dans le sens de ce que j'observe tous les jours dans les collectivités territoriales.La reprise se manifeste vigoureusement chez nous,l'embauche est dynamique en ce moment(avis aux chomeurs!)
Réponse de le 29/07/2013 à 15:00 :
nous sommes diriges par des fonctionnaires donc le changement c pas pour demain ils sont intouchables avec la protection de leurs pouvoirs de nuisances les syndicats payes par l impot son maitre en FRANCE
a écrit le 29/07/2013 à 14:01 :
LES SALARIES DU PRIVE TRAVAILLENT BEAUCOUP ALORS QU'UNE MINORITÉ DE 5,2 MILLIONS DE FONCTIONNAIRES ASSISTES DE L?ÉTAT BATTENT DES RECORDS DE SEMAINES A MOINS DE 32 HEURES, D,ABSENTÉISME, CONGÉS A RALLONGE;;; D'AILLEURS SUFFIT DE LIRE LES DIVERS COMPTES RENDUS DE LA COUR DES COMPTES QUI DEMANDE AUX FONCTIONNAIRES DE TRAVAILLER 2 HEURES DE PLUS OU UN LIVRE "COMMENT FAIRE 35 HEURES DE TRAVAIL A UN MOIS AU CONSEIL RÉGIONAL; 27 MILLIONS D4ACTIFS DU PRIVE ENGRAISSENT UNE CASTE DE NABABS QUI NON CONTENT DE TOUCHER UNE PRIME POUR LES FAIRE VENIR AU TRAVAIL ET APRÈS SUPPRESSION DU JOUR DE CARENCE VONT BÉNÉFICIES DE LA PART DU MONARQUE HOLLANDE D'UNE AUGMENTATION DE SALAIRE ALORS QUE NOTRE PAYS EST EN FAILLITE ET ENCORE UNE FOIS DE PLUS AUX FRAIS DES CONTRIBUABLES DE LA SOCIÉTÉ CIVILE QUI VA FINIR PAR FAIRE LA RÉVOLUTION CONTRE CETTE FRANCE TRÈS INÉGALITAIRE...
Réponse de le 29/07/2013 à 14:51 :
Hollande demande de travaillé plus pour gagner moins dans le secteur marchand qui est déjà laminé par les baisses de salaires, les augmentations des taxes, impôts,mais royalement augmente les salaires du publics sans contre partie c'est sur comme la suppression du jour de carence cela va resté en travers de nombreux français qui subit la crise de plein fouet.
Réponse de le 29/07/2013 à 14:56 :
hé oui ! on travaille dur c'est-à-dire 7 mois sur 12 pour la monarchie de l'état et ses serviteurs mais la révolte gronde et 2014 pour les municipales sera un début de révolte de la classe moyenne du privé si cela n'éclate pas avant........................
Réponse de le 29/07/2013 à 17:03 :
2014 va être décisive! il va y avoir des surprises! houlà !!!!!
Réponse de le 30/07/2013 à 12:00 :
ah bon ... car vous pensez qu'en mettant l'ump ca changera quelque chose...c'etait deja comme ca avant hollande. !
a écrit le 29/07/2013 à 13:51 :
surtout les ponctionnaires et les agents des entreprises publiques les croqueurs de millefeuille
Réponse de le 29/07/2013 à 20:23 :
Les pires, c'est les retraités qui passent leur temps sur la Tribune à tirer sur le pianiste.
Réponse de le 29/07/2013 à 21:04 :

C'est Oscar Wilde qui, dans ses "Impressions d'Amérique", raconte qu'en 1880, dans le saloon de Leadville, ville-champignon où l'on venait de découvrir des gisements aurifères, il y avait un panneau qui disait "Please don't shoot the pianist. He is doing his best". Ce qui, en bon français, veut dire "Merci de ne pas tirer sur le pianiste. Il fait de son mieux".
a écrit le 29/07/2013 à 13:49 :
Et combien coûte les jours fériés aux entreprises dans un état qui prétend défendre la "laïcité"? Pourquoi ne pas plutôt les remplacer par des jours de congés pour offrir plus de flexibilité pour les croyants (ou non)?
a écrit le 29/07/2013 à 13:41 :
C'est beau, de lire des "contes de fée modernes". Je n'est, comme d'hab, rien compris. Les Français travaillent plus que les autres, mais ça ne rapporte rien. C'est ça? Pourquoi travailler, alors?
a écrit le 29/07/2013 à 13:31 :
Tout dépend de ce qui est fait dans les 3 heures 42 minutes de plus que les 35h. Si c'est du reporting et des blablas ou effectivement du travail productif... ce travail a-t-il une réelle valeur économique ?
Il y a aussi un travers très français que ne pratiquent pas trop nos voisins européeens. : rester tard pour se montrer...
Réponse de le 29/07/2013 à 14:00 :
Un autre travers des salariés français beaucoup plus récurrent, celui de tirer au flanc lorsque les chefs ne sont plus présent. Avec cette stratégie du moindre effort, le coût de la main d'oeuvre française explose si bien qu'une délocalisation devient légitime puisque les licenciements coûtent extrêmement chers et qu'il est très difficile de les amortir.
Réponse de le 29/07/2013 à 16:46 :
remarque de cheffaillon sans envergure Michel
Vous ne savez à priori pas tirer profit des aptitudes de vos subordonnés !
Réponse de le 29/07/2013 à 17:14 :
@alienation

Remarque de travailleur qui n'apprécie pas de faire le boulot des paresseux qui profitent des compétences de leurs collègues pour roupiller dans leur coin tout en passant de la pommade au chef pour justifier leur salaire à la fin du mois. Question envergure vous devriez d'abord vous regarder dans une glace... vous seriez surpris!
Réponse de le 29/07/2013 à 18:25 :
@ aliénation + UN
a écrit le 29/07/2013 à 13:31 :
En 2 générations , nous sommes passe de la honte d être au chômage à la valorisation de l assistanat total . Bilan : il n est plus ni nécessaire ni utile de bosser pour vivre !!! Le réveil sera rapide et douloureux quand l état providence déclaré en faillite ne pourra plus abreuver tout ce beau monde d assedics, aides sociales ...
Réponse de le 29/07/2013 à 17:05 :
on ne demande pas d'AIDES! on demande du BOULOT ! M..DE !!!! et pas travailler 39h, payé 35 !! OK?!
Réponse de le 29/07/2013 à 21:18 :
Pour modérer votre propos, sachez que 68% des personnes qui pourraient bénéficier du RDA activit? (complément pour les travailleurs pauvre) ne le réclament pas, et 35% des bénéficiaires du RDA socle ( ex RMI) ne le réclament pas.
http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20111215trib000671532/bilan-mitige-pour-le-rsa.html
a écrit le 29/07/2013 à 13:22 :
Je suis entrepreneur, je ne compte pas mes heures. Je prends 1 journée de repos tous les mois généralement le dimanche. Je profite de mon jour de repos mensuel pour terminer ma compta.
Réponse de le 29/07/2013 à 14:10 :
peut-être ben qu'il y aurait qq lacunes d'organisation dans la maison .si ce n'est pas le cas quel homme!
Réponse de le 29/07/2013 à 18:17 :
La petite "famille", s'il y en a une doit être très heureuse , punaise !
a écrit le 29/07/2013 à 13:06 :
Ce qui compte,c'est la notion de productivité;elle est complètement absente de notre raisonnement économique.
a écrit le 29/07/2013 à 13:06 :
mais pas nos DIRIGEANTS,GOUVERNANTS
que fait_on pour les caravanes ;la dame de 84ans dont le logement est squatté par des étrangers payés avec nos impôts des incivilités a tout les étages aux voleurs, aux MAIRES dont les MENACES DE MORT abandonne etc ....des policiers agressés allez voir a BARCELONE FUSILS MITRAILLEURS en ALGÉRIE prison immédiate et OUBLIETTES et d'autres moi en tout cas je ne sort plus tout NUS contenir a travailler MAIS POUR QUOI pour ces GAUCHISTES CONTINUS A SE PAVANER, je pense que dans un an il y aura un GRAND CHANGEMENT
Réponse de le 29/07/2013 à 17:07 :
ce sera ça, ou la catastrophe ! DONC, il vaut mieux UN GRAND CHANGEMENT SI LES FRANCAIS FONT TRAVAILLER LEUR POICHICHE, à la place du cerveau! désolé !
Réponse de le 29/07/2013 à 21:22 :
Et en français, Cela donne quoi votre commentaire ??
a écrit le 29/07/2013 à 12:40 :
... qui ne veulent strictement rien dire et qui sont uniquement destinées à bourrer le mou du p'tit français moyen par définition pas très pourvu en cerveau. Le fait que "le temps de travail augmente constamment" se signifie strictement rien si, comme la plupart des franchouillard, c'est pour passer plus de temps à glander, à commenter la drnière téléréalité débile autour de la machine à café, à surfer sur Internet à des fins privées et à passer ses petits coups de fil personnels aux frais du patron. ce n'est pas parce que le temps de travail augmente, que le français travaille plus, loin de là § Et ce n'est certainement pas pour ça que ce même petit français très moyen-moyen commencerait à rpoduire des produits de qualité. Le "made in france", c'est avant tout du "merde in france" et le monde entier le sait ! Il n'y a vraiment plus que quelques fraçais décérrébrés pour encore tenter de se raccrocher à une production nationale qui est la risée de tous.
Réponse de le 29/07/2013 à 12:49 :
On se demande ce que vous faites encore parmi les français, vous un si haut esprit cultivé...qui commente à 12.40 au lieu de bosser !
Réponse de le 29/07/2013 à 12:57 :
Et on tire la chasse (française!) ? C'est cela la conclusion?
Dans le genre données qui ne servent à rien, nous avons une des meilleures productivités au monde, ce qui évidemment laisse pas mal de temps pour aller sur fesse bouc et papoter à la machine à café.
J'adore les généralités, encore un truc qui ne sert à rien.
Réponse de le 29/07/2013 à 13:22 :
@ encore des données:
La prochaine fois ne perdez pas de temps avec vos commentaires "de haute volée"...!!
Réponse de le 29/07/2013 à 13:26 :
Cher mai, ne mélangeons surtout pas les torchons et les serpillères ! J'ai le privilège de ne pas être français , ni d'être obligé de croupîr dans votre pays. par contre, j'ai malheureusement été contraint de travailler (enfin, si l'on ose dire ...) avec vos compatriotes et cela a été une merde totale. Grossiers, incompétents, fainéants, ... : voilà ce qu'il ressort de cette pitoyable expérience française. Quant à bosser ... J'ai compris depuis plusieurs années qu'il y avait moyen de ... faire bosser la seule chose qui ne dort jamais et qui, envers et contre tout, continue à produire : l'argent. Et donc, en tant qu'investisseur, mon argent travaille pour moi ! Tout le monde ne peut en dire autant, non ?
Réponse de le 29/07/2013 à 13:44 :
...il y en a plusieurs qui se reconnaissent dans le juste portrait établi par "encore des données". La preuve par les absurdes qu'il n'y a que la vérité qui blesse.
Réponse de le 29/07/2013 à 18:31 :
Voyagez, installez vous ailleurs! que faites vous au milieu de ces tas de "feignasses"? Vous n'êtes pas à votre place, " de tout coeur avec vous"...MDR !
a écrit le 29/07/2013 à 12:26 :
forcément, si on ne compte pas les airtété...
a écrit le 29/07/2013 à 12:11 :
.. travaillent plus qu'on ne croit (mais nettement moins que le courageux Grecs) et surtout, ils traaillent nettement moins bien que ce qu'ils tentent vainement de faire croire.
a écrit le 29/07/2013 à 11:41 :
J'y crois toujours pas
Réponse de le 29/07/2013 à 11:59 :
Quelles sont donc vos croyances?
Réponse de le 29/07/2013 à 12:32 :
sans doute le constat que dans son entreprise la semaine à peine commencée est déjà terminée.
Réponse de le 29/07/2013 à 12:43 :
Vous avez parfaitemenr raison ! Le français travaille - réellement ! - fort peu même s'il croit tromper son monde en passant beaucoup d'heures dans son entreprise. Mais il faut voir le bon côté des choses : comme "le temps de travail augmente constamment", cela laisse plus de temps pour surfer sur Internet aux frais de la princesse, papoter des heures autour de la machine à café, jouer en poker en ligne, commenter entre collègues la dernière téléréalité débile, la dernière épreuve de cyclistes-dopés ou le derniermatch de foot truqué, voire passer ses coups de fil persos au frais de l'entreprise. Bref, l'augmentation cconstante du temps de travail est une aubaine pour tous les glandeurs franchouillards (excusez-moi : c'est un pléonasme !).
a écrit le 29/07/2013 à 11:38 :
Comment fait la France pour être la cinquième puissance économique mondiale si les salariés travaillent moins que les autres ? La vraie question est de savoir si les Français peuvent travailler mieux, car on peut travailler plus longtemps avec de moins bon résultats. D'ailleurs, les cadres qui doivent travailler le plus longtemps sont souvent ceux qui sont les moins performants. C'est l'efficacité qui compte, pas la quantité. Avant l'arrivé du management par l'épé de Damoclès de la précarité, les entreprises s'efforçaient d'améliorer les conditions de travail pour doper la productivité des salariés : l'arrivé du CHSCT dans les entreprises à permis à la France de maintenir un haut niveau économique. Le renversement de politique des ressources humaines a eu un impact négatif prévisible, mais manifestement imposé pour faire inexorablement baisser la masse salarial. La sélection des salariés s'est effectuée par le moins disant, les autres devant quitter l'entreprise. Vous pouvez faire travailler 100 ouvriers un maximum d'heures, ils ne vaudront jamais à eux tous un seul Einstein :)
a écrit le 29/07/2013 à 11:19 :
"Les 35 heures sont habituellement dépassées en France". C'est surtout vrai dans les petites structures. Au final, ces 35 heures sont bien une véritable aberration qui ont plombé le pouvoir d'achat et n'ont pas atteint les objectifs escomptés... sauf les agents de la fonction publique bien sur, qui a embauché à tour de bras et dans laquelle les 35 h sont scrupuleusement respectés. Rajoutez à cela que le salaire moyen de la fonction publique est depuis quelques années supérieur à celui du privé et voilà la Justice sociale version PS ! Et pas la peine de rétorquer qu'il y a plus de cadres dans la fonction publique, toutes les personnes de bonne foi y ayant travaillé savent que ce sont des titres très majoritairement bidons.
Réponse de le 29/07/2013 à 12:51 :
Je suis fonctionnaire (Catégorie A), je travaille officiellement 39h par semaine (officieusement 50 à 60) et je gagne bien moins qu'un collègue travaillant dans le privé (recherche biomédicale) et environ 3 fois moins que ce que je gagnerai à travailler aux USA, je n'ai pas d'intéressement, je n'ai jamais prix un seul jour d'arrêt maladie de ma vie, mes jours de RTT économisés me sont remboursés 125 euros bruts/jour (soit bien que leur vraie valeur et nous sommes imposés dessus dès le 1er euro)... et mon salaire est bloqué depuis 2010 Alors j'en ai un peu assez d'entendre ces poncifs sur les fonctionnaires...
Réponse de le 29/07/2013 à 13:33 :
@Panda : et bien demenagez aux USA, ou en Suisse, ayez de l'ambition plutot que de vous lamentez sur votre salaire gele, un peu de courage que diable !
Réponse de le 29/07/2013 à 13:35 :
Mais c'est à cause des armées d'agents de catégorie C qui eux se tournent les pouces (préfectures, administrations d'Etat ou collectivités). C'est eux que le Français moyen voit le plus car ce sont les personnels des administrations recevant les usagers. Ex, ce que voit l'usager ce sont les services publics seulement ouverts de 9h à 16h dans certains coins.
C'est injuste parce qu'à côté de nombreux cadres ou agents de la fonction publique se défoncent au travail pour un salaire assez maigre.
Réponse de le 29/07/2013 à 13:55 :
ça ne risque pas la bas il fera 1 mois et dehors
Réponse de le 29/07/2013 à 14:09 :
A prolo : vous avez tellement raison que c'est bien cette seule catégorie C que notre cher -trop cher- gouvernement veut augmenter.
Pour les autres catégories cela fait depuis 2010 que le salaire est inchangé alors que les impôts ont augmentés de 30 %.
Réponse de le 29/07/2013 à 15:19 :
"...et mon salaire est bloqué depuis 2010."

Pôvre "ponctionnaire" ! Evidemment, il ne vous viendrait jamais à l'esprit de changer de métier, pour gagner 3 fois plus,par exemple ?
Réponse de le 29/07/2013 à 18:19 :
Ah! ouais, et pour faire quel boulot? y a pas de taf, mon pauvre !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :