La consommation des ménages augmente au 2e trimestre

 |   |  161  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon les chiffres publiés ce mercredi par l'Insee, la consommation des ménages français a reculé en juin par rapport à mai, surtout sous l'effet de la baisse des dépenses en énergie. Mais sur l'ensemble du trimestre, la consommation a augmenté de 0,3%.

La consommation des ménages a chuté de 0,8% au mois de juin, selon les chiffres de l'Insee publiés ce mercredi, alors qu'elle avait augmenté de 0,7% en mai. La consommation du mois précédant (0,5%) a en effet été revue à la hausse.

>> Lire aussi : Comment interpréter la résistance de la consommation des ménages?

Ce recul est principalement dû à la baisse des dépenses en énergie. L'Insee précise en effet qu'après cinq mois consécutifs de hausse - liée à des températures plus basses que leurs normales saisonnières- les dépenses de consommation des ménages en énergie se sont contractées de 4,3% en juin. Elles avaient augmenté de 2,4% au printemps, après une hausse de 2% cet hiver.

Quoi qu'il en soit, sur l'ensemble du deuxième trimestre, les dépenses de consommation des ménages ont augmenté de 0,3% par rapport au trimestre précédent, a précisé l'Insee dans un communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/08/2013 à 12:10 :
C'est marrant quand il s'agit de la consommation il font paraître la même photo, c'est bizarre le monde du journalisme
a écrit le 31/07/2013 à 22:27 :
Deux poivrons chimiques au lieu d'un seul. Un paquet de frittes surgelées chimiques, des oeufs aux antibios, des gâteaux à l'huile palme en dessert et du PQ pour effacer toute trace du festin à la sortie : le bonheur ! Et on dit merci !
a écrit le 31/07/2013 à 18:20 :
l'enfumage de l'insee continu ,demander a la menagere si les produits de consommation courante baisse ,par exemple les produits frais que l'on consomme journellement augmentation sur un an 8%!!!!
Réponse de le 01/08/2013 à 12:48 :
Les prix sont stables... sauf que la quantité fond comme du beurre au soleil. Par conséquent, soit les français se mettent au régime pour tenir le budget alimentaire ou bien ils contractent un crédit à la consommation pour maintenir leur réfrigérateur au même niveau. De plus, grâce aux cartes de fidélité restituant l'équivalent d'une poignée de cacahuètes, la grande distribution sait désormais où frapper pour gonfler ses marges bénéficiaires (notamment l'été), sans compter les caisses automatiques où le client réalise le travail des hôte(sse)s de caisse sans aucune forme de compensation financière sur les prix car elle estime que réaliser l'encaissement vous-même c'est vous rendre un service... vive le progrès à reculons!
a écrit le 31/07/2013 à 17:46 :
Alors : Vive la crise
a écrit le 31/07/2013 à 15:54 :
Donc il s'agit d'une augmentation de la consommation en valeur et pas en volume, donc appauvrissement de la population. Pour avoir le meme produit qui avant coutait 1 euro, maintenant il faut debourser 1.2 euros, quel "progres" cette recherche perpetuelle de la hausse de la consommation quitte a se faire vider les poches ...
a écrit le 31/07/2013 à 14:07 :
merci pour cet bel article sur les dépenses des ménages , il reflète mieux les realitées meme si elles peuvent être contrasté par endroits , l'énergie a été un problème avec la meteo et quand meme la situation n'est pas rose mais ni apocalyptique comparé a d'autres pays dans le sud de l'Europe , relativisons quand meme .
a écrit le 31/07/2013 à 14:02 :
Posons la question qui fâche: ces données statistiques sont connues avec quelles barres d'erreurs?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :