Impôt sur le revenu : la norme et l'exception selon François Hollande

 |   |  237  mots
François Hollande (c) Reuters
François Hollande (c) Reuters (Crédits : Reuters)
Le gouvernement présente l'indexation du barème de l'impôt sur le revenu, l'an prochain, comme un choix politique en faveur des ménages. Alors que cette revalorisation des tranches d'imposition est tout simplement la norme. Le gel de 2012 et 2013 était l'exception

Il faut se féliciter du retour à l'indexation du barème de l'impôt sur le revenu, a déclaré François Hollande à l'occasion du conseil des ministres de ce mercredi, après avoir entendu une communication de Jean-Marc Ayrault sur le projet de Budget 2014. Bons soldats, le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, et le ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve, ont eux aussi insisté sur cette revalorisation des tranches d'imposition, lors d'une conférence de presse, soulignant la volonté politique du gouvernement de redonner du pouvoir d'achat aux Français. Pendant deux ans (2012 et 2013), en effet, le barème a été gelé : il suffisait de toucher un salaire ou une retraite augmentant seulement au rythme de l'inflation pour devenir éventuellement imposable ou être taxé dans une tranche supérieure, et donc payer un impôt supplémentaire.

Bref, à entendre les ministres, le retour à une indexation du barème résulte d'un effort important du gouvernement pour dégager un financement à cet effet. Une présentation plutôt surprenante, sachant que cette indexation fait partie des figures imposées, elle va de soi chaque année, dans chaque projet de loi de finances : elle est la norme, voulue pour éviter que la seule hausse des prix n'aboutisse à une surtaxation des particuliers. Le gel des tranches d'imposition, décidé par Nicolas Sarkozy, relevait de l'exception.

Présenter cette indexation quasiment comme un cadeau, c'est assez… gonflé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/09/2013 à 22:43 :
nos gouvernants ressemblent chaque jour plus à Chanteclerc, le petit coq qui croyait que son chant faisait se lever le soleil. L'indexation du barème, un effort ... on rêve. Merci de démasquer (encore et encore) nos chanceler de Bercy
a écrit le 12/09/2013 à 17:39 :
on a le record absolu de prélèvements donc de baisse de pouvoir d'achat et de destruction de la compétitivité des entreprises. on a un gisment énorme de baisse possible de dépense publiques, mais ils ont choisi le modèle grec gabegie, et impôts, plutôt que le modèle suédois, canadien, de chasse à la mauvaise dépense pour injecter les économies dans l'économie et l'emploi.. il faudraiut un examen de gestion à tout postulant pour la politique, aucun actuellement en place ne serait reçu
a écrit le 12/09/2013 à 17:35 :
énorme mensonge, encore un, et bien relayé aussi par les médias, la dépense publique ne baisse pas de 15 milliards, c'est l'augmentation "naturelle" (si on ne fait rein) qui est rabotée de 15 millairsd, mais la baisse réelle n'est que de 1,5 milliards !!!! c'est un début, mais trés insuffisant parmi les pistes déjà identifiées de 30% de mauvaise dépense publique ! et le fait de nepas faire ces économies, induisent d'encore plus augmenter les impôts et de tuer encore plus l'emploi, les 12 000 chomeurs de plus par mois sont dus à ce laxisme, sinon ils resteraient au travail via les baisses d'impots et charges et aide financière aux pme avec cette manne !
a écrit le 12/09/2013 à 17:31 :
les diverses suppressions d'abattements vont réduire fortement le pouvoir d'achat et donc tuer encore plus l'emploi, ex de la suppression de l'abatement pour enfants en études supérieures, donc les enfants des ouvriers et bas salaires vont avoir encore plus de difficultés à faire des études, scandaleux et révoltant ! ils sont prets à tout pour préserver les énormes avantages de l'électorat ! c'est le syndicat de défense des avantages des politiques et du public, surement pas de la france
a écrit le 12/09/2013 à 17:28 :
si on simplifie la fiscalité comme en suéde, barème simple et prélèvement à la source, on passe de 140 000 employés à 8 000 !!!! de belles économies qui permettraient d'alléger les impôts ! car il faut rappeler qu'on a le record d'évaporation d'europe ! entre lkes caisses de l'état et le prélèvement des citoyens, il faut financer cette armée, bercy et d'autres, et donc beaucoup moins à l'arrivée !!! les économies qui permettrait d'alléger les mpôts et d'augmenter le pouvoir d'achat sont inombrables et colossales, ils sont aveugles ou incompétents ???
a écrit le 12/09/2013 à 12:02 :
Liberté ? on la cherche, liberté d'entreprendre, réglements pour tout, passage obligé par des professions protégés, etc ...
Egalité ? surement pas les dividendes du gérant de sarl et ceux de Carlos G, surement pas dans la justice, surement pas dans la protection sociale, surement pas avec la classe politique, surement pas dans les niches fiscales, etc ...
Fratenité ? elle est bien partie depuis longtemps sauf les soirs de victoire en coupe du monde.
Donc c'est TRAVAIL pour payer tout ça, rien que ça et que pour une partie de la population, FAMILLE car il ne vous reste que ça et que vous devez payer pour vos parents en maison de retraite et les études de vos gosses, PATRIE car on vous fait croire que la France existe encore dans le monde.
La France a voté Pétain pourtant c'était marqué Hollande sur le bulletin ....
Réponse de le 12/09/2013 à 15:10 :
Pas totalement faux, mais pas totalement nuancé non plus ! La devise républicaine est effectivement un doux rêve, la pétainiste un tantinet moins irréaliste (car proche de la réalité du moment, en effet). Il est clair qu'on dispose du peu de liberté restant après avoir été cernée par les contraiintes légales, les normes, les diktats de lobbies. L'égalité n'est qu'une cible, en aucun cas atteignable sauf dans l'esclavage ! La fraternité est désormais contredite par l'égoïsme et l'invidualisme qu'ont créés ladite République en voulant imposer à tous ses dogmes, encore plus avec FH aujourd'hui que jamais dans la 5ème (même Tonton n'avait pas été aussi loin dans le dogme, et surtout pas longtemps). Quant au travail, faut bien en passer par-là. La famille, c'est un bonheur pour qui veut y consentir. La Patrie ? Bof ! L'UE l'a tuée, ou plutôt a tué la Nation. Reste effectivement quelques lambeaux de prestige (monuments, produits de luxe, paysages...), pour les caméras asiatiques et les ultrariches snobs de la côte est des USA. Heureusement d'ailleurs, car que vendrions-nous encore à part des lanceurs de satellites (pour combien de temps encore ?) et des avions (même remarque) ?
a écrit le 12/09/2013 à 10:55 :
Combien de fois faudra-t-il le répéter ? Le seul impôt juste est l'impôt sur les revenus (TOUS les revenus, avec retenue à la source, et non un an plus tard quand on est au chômage...), pas sur les biens, pas sur la consommation, pas sur l'héritage, pas sur les moyens de déplacements, pas sur la propension franco-française à la dépense sociale, pas sur la santé, pas sur le fait-d'habiter-quelque-part-en-France, pas sur l'investissement, pas sur... La liste est des "pas" est si longue ! Alors oui, indexation, mais en réduisant ou supprimant (progressivement) les autres et en rabottant les dépenses publiques !!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 12/09/2013 à 9:08 :
Ils se croient désormais tout permis, alors tout est possible ...
a écrit le 12/09/2013 à 8:19 :
Tout est dans le même registre, notre argent est leur argent . On surtaxe l 'essence et l on parle d'un avantage fiscal au gas oil, on qualifie le quotient familial de niche fiscal et hop cela permet de récupérer de l aregnt sur une correction de calcul logique, ....
Réponse de le 12/09/2013 à 8:39 :
TOUJOURS les mêmes! n'en avons nous pas marre??? apparemment NON ! ils continueront... !!
a écrit le 12/09/2013 à 8:04 :
Le peuple doit beaucoup travailler (et payer beaucoup d' impots) pour que les dirigeant politiques aient chacun leur datcha, leur ROLEX, etc....
FH, notre Guide, supérieurement intelligent (ENA et HEC), ne se trompe jamais. Il nous montre le chemin... Ca vaut bien quelques compensations.
a écrit le 12/09/2013 à 7:56 :
Quelle faveur ! ! !
Payer plus d'impots doit être considéré comme un cadeau par les Français.
FH nous fait donc actuellement plein de cadeaux. Il est vraiment gentil avec nous... Il nous aime, c'est sur. C'est Noël tous les jours avec lui.
Merci François.
Réponse de le 12/09/2013 à 8:41 :
eh! oui! François, c'est le père Noël....après Sarko....nous sommes doublement gâtés !!!!
a écrit le 12/09/2013 à 6:19 :
Suis dégoutté, toujours payé plus.. Quant à notre gouvernement, ils s'en mettent pleins les poches. Bons salaires et très bonnes primes (augmentation de plus de 30 pour cent) et aucun impôts dessus.
Réponse de le 12/09/2013 à 8:40 :
Avec de tels propos ,on va résoudre les problèmes dixit Poujade
Réponse de le 12/09/2013 à 8:43 :
et si nous savions exactement, chiffres à l'appui de TOUT ce à quoi ils ont droit, avantages (chauffage !), etc, nous en aurions les cheveux dressés sur la tête...vaut mieux pas !
a écrit le 12/09/2013 à 4:34 :
Des impôts, encore des impôts, toujours des impôts...pour couler la France !
a écrit le 11/09/2013 à 22:19 :
Une fois de plus on méprise le peuple et on manipule l'opinion ! Démission !!!!
a écrit le 11/09/2013 à 19:23 :
La médaille du F....de G......du jour va au gouvernement de pépère qui, via, les "ministres" de l'Eco et du Budget nous prennent pour des quiches. Comme l'explique fort bien Ivan Best, l'indexation du barème a toujours été une "règle", de bon sens d'ailleurs. A défaut on taxe "l'inflation"......!!! Il faut être fiscaliste français pour être aussi tordu, car, comme chacun le sait, l'inflation même modérée est déjà, avant impôt, une taxation des revenus des plus faibles. Il est vrai que pépère prétend être un "grand" fiscaliste.....!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :