Michel Sapin : ni une "inversion de la courbe du chômage", ni "une aberration statistique"

 |  | 310 mots
Lecture 2 min.
Michel Sapin reste prudent sur les chiffres du chômage en août, tellement bons qu'ils soulèvent des questions sur leur fiabilité. Pour le ministre du Travail, il ne s'agit ni d'une aberration statistique, ni d'une inversion durable de la courbe du chômage. (Photo : Reuters)
Michel Sapin reste prudent sur les chiffres du chômage en août, tellement bons qu'ils soulèvent des questions sur leur fiabilité. Pour le ministre du Travail, il ne s'agit ni d'une "aberration statistique", ni d'une "inversion durable" de la courbe du chômage. (Photo : Reuters)
Le chômage a baissé de manière spectaculaire en août, où près de 80.000 personnes supplémentaires ont été radiées des listes de Pôle Emploi par rapport au mois de juillet. Des radiations dénoncées par l'UMP. Selon le ministre du Travail, Michel Sapin, cela serait l'un des effets de la reprise.

Plus de 77.000 personnes de plus qu'en juillet ont disparu des listes de demandeurs d'emploi en août... mais cela n'est pas "une aberration statistique", selon le ministre du Travail Michel Sapin, qui a une nouvelle fois refusé de parler "d'inversion de la courbe du chômage", ce jeudi matin, au micro de France Inter.

>> Lire aussi : Le chômage enregistre en août sa première vraie baisse (-1,5%) mais cela va-t-il durer ?

Un "mouvement erratique" effet de la "reprise"

Pour le ministre de l'emploi, cette disparition de chômeurs inexpliquée est le résultat de "mouvements un peu erratiques" courants en "période de reprise de l'activité". Et plus que l'explosion des "cessations d'inscriptions pour défaut d'actualisation", dénoncée par l'UMP comme une "manipulation statistique", Michel Sapin préfère souligner "la diminution des entrées" à Pôle emploi. Selon le ministre, il y aurait en effet eu en août "moins de fins de CDD, moins de fins de missions d'intérim, de licenciements".

Beaucoup de prudence

Il s'est toutefois employé à prévenir une nouvelle détérioration éventuelle des chiffres de l'emploi dès le mois prochain. "Ce n'est pas parce que ça baisse en août que ça ne va pas augmenter un mois derrière", "ça doit être durable, pas un chiffre sur un mois", a-t-il martelé. Dans l'entourage de François Hollande, on disait avant la publication des chiffres d'août, mercredi, que la première "vraie" baisse du chômage pourrait concerner les données de septembre, c'est-à-dire celles qui seront connues fin octobre.

>> Lire aussi : Baisse du chômage: le gouvernement fait dans la méthode Coué

>> Lire aussi : "La courbe de popularité du président de la République sera indexée sur l'inversion de la courbe du chômage" (Hamon)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/09/2013 à 21:03 :
C'est à la vue des excellents chiffres du chômage que ce guignole se tient la tête de cette façon, ou c'est pour la suite des résultats qu'il s inquiète !
a écrit le 26/09/2013 à 19:04 :
avec 10 000 entreprises qui ferment par MOIS, comment croire ces chiffres !
a écrit le 26/09/2013 à 17:24 :
Bug informatique: et cette fois c est Pôle Sans Emploi qui le dit sur ses propres tweets :
http://www.sudouest.fr/2013/09/26/pole-emploi-un-bug-informatique-responsable-de-la-baisse-du-chomage-1180932-4688.php
a écrit le 26/09/2013 à 15:25 :
Nouveau. Maintenant les entreprises françaises embauchent en août. Pour les vacances. Normal, diront certains : on est en France. Qu'est-ce que ça va être à Noël !
a écrit le 26/09/2013 à 14:22 :
Sous le quinquennat précédent une baisse du chômage même minime était vécu comme une victoire sur la crise et on en parlait dans tous les médiats, tous les membres du gouvernement surfaient sur le résultat.
Aujourd'hui le même résultat est devenue une erreur statistique POURQUOI ????
De toutes façons que se soit à droite comme à gauche les chiffres n'ont jamais été le reflet de la réalité alors victoire ou erreur statistique ce n'a pas vraiment d'importance c'est de la manipulation de chiffres.
Réponse de le 26/09/2013 à 16:56 :
Peut-être parce qu'ils ne sont pas doués pour mentir ??
a écrit le 26/09/2013 à 14:22 :
Il se gratte la tête Sapin en se disant qu'ils ont certainement un peu trop trichés sur les chiffres et que nous n'allons pas tomber dans le panneau !!!
C'est vrai que pas grand monde ne peut croire à cette baisse du chomage ni à celle à venir !!
Réponse de le 26/09/2013 à 14:40 :
je suis du même avis que vous ! faut pas pousser non plus !!ha!ha!
a écrit le 26/09/2013 à 14:14 :
En dehors de l'aspect communicatif et politique de ce faux bilan, nous sommes devant un mensonge d'état. Toute personne licenciée peut aujourd'hui bénéficier du choix entre l'inscription à pole emploi ou opter pour le parcours de sécurisation professionnelle. Dans cette optique la prime de licenciement est reversée aux Assedic et permet à la personne licenciée de percevoir environ 80% de son salaire pendant un, sans être inscrite et donc intégrée dans les effectifs de pôle emploi. Ils se trouvent donc hors statistiques et ils sont plusieurs dizaines de milliers. Si l'on ajoute à cela, les emplois d'avenir, les emplois aidés et les emplois jeunes, qui ne persisterons pour la plupart (comme à chaque fois que l'on a créé ce profil de poste) que tant que les subvenions seront au RV, ainsi que tous ceux, et la liste est longue, désinscrits pour raison personnelle ou parce qu'en fin de droits, ou bien encore ceux qui ont opté pour l'autoentreprise et en échec ne peuvent se réinscrire, parce devenu travailleur indépendant, nous sommes très loin du compte et les chiffres proposés sont totalement erronés et mensongers
a écrit le 26/09/2013 à 13:16 :
Notre leader a tellement dynamisé la France par toutes sortes de mesures créant un optimisme et une envie d'entreprendre incroyable associés à une forte augmentation du pouvoir d'achat qu'enfin la logique a été soumise et c'est avec un élan incroyable que le chomage se réduit sans aucune explication possible. Formidable
Réponse de le 26/09/2013 à 13:38 :
@Grace : Je suis content de voir que vous commencez à comprendre. Pour améliorer les choses, et obtenir de véritables résultats, il faut la volonté et le courage, deux choses dont notre président François Hollande a fait preuve en début d'année, contre vents et marées, malgré les critiques en annonçant l'inversion de la courbe du chômage avant la fin de l'année. C'est déjà le cas pour le chômage des jeunes (en diminution constante depuis 4 mois), mais attention, ce n'est pas encore gagné pour le chômage au global. Comme le rappelle le gouvernement avec prudence, un mois c'est insuffisant pour crier victoire, ni croire que cela va durer. Oui, François Hollande a créé l'optimisme, Oui, il a rassuré les patrons, Oui, il a rassuré les marché financiers qui prêtent à un bon taux. Mais il y a aussi des facteurs exogènes à ne pas négliger. La croissance Européenne est repartie depuis plusieurs mois, et l'Europe reste notre principal partenaire économique, ce qui se traduit par un regain d'activité. Notre croissance actuelle est encore tributaire de l'Europe... Il faudra attendre 2014 pour voler de nos propres ailes.
Réponse de le 26/09/2013 à 14:03 :
Les jeunes partent puiisqu'il n'y a plus d'avenir en France, France moisie et corrompue jusqu'à la moelle par des politiques plus pourris les autres que les autres et sclérosée par les syndicats et les rentiers UMPitres. Est ce que tu es au courant que la france a le plus fort taux de suicides d'enfants ? PS : va travailler, toi, le soi-disant chef d'entreprise (et va faire de l'emploi). Sale troll.
Réponse de le 26/09/2013 à 14:06 :
@ Mecatroid : c'est bien d'être crédule. Ceci rend la vie plus simple....
Réponse de le 26/09/2013 à 14:06 :
De toute évidence vous êtes un véritable optimiste, capable de croire notre leader et sa magie des mots. Désolé ! Mais mon message précédent était au second degré.
Réponse de le 26/09/2013 à 14:41 :
Le ravi" de la crèche, c'est qu'une fois par an, et encore...!!!!!
Réponse de le 26/09/2013 à 16:32 :
Flamby 1er vous a choisi pour avoir un rôle pour la crèche de Noël car avec vous il a trouvé quelqu'un qui croit encore à ses mensonges. Rassurez nous pour la fin de l'année vous nous promettez la fin du chômage et le retour du foi gras gratuit et surtout plus d'impôts. Enfin j'en parlerai à mon cheval il va bien se marrer.
Réponse de le 26/09/2013 à 17:33 :
@Grace : Oui, j'avais bien compris, mais je suis d'un naturel taquin :)
a écrit le 26/09/2013 à 13:08 :
Pourquoi ce gouvrenement ne nous explique pas clairement sa stratégie, sur quels ressorts il joue, quelles sont les bases théoriques et les modèles celà nous permettrait peut- êtere de comprende ce qui pour l'instant ne peut pas s'expliquer par ce que nous voyons de la politique mise en oeuvre.
Réponse de le 26/09/2013 à 13:39 :
Il dit simplement que c'est un bon point, mais il faut continuer l'effort car rien n'est gagné. C'est simplement du bon sens :)
Réponse de le 26/09/2013 à 14:42 :
De l'enfumage tout simplement ! pauvre Mecatroid!
a écrit le 26/09/2013 à 13:02 :
Situation rocambolesque: économiquement il est impossible que le chômage baisse, ce mois, les prochains et l'année prochaine; avec un retournement possible mais improbable vers la fin de 2014. Cela n'est pas mon opinion, mais se trouve écrit dans tous les bulletins prévisionnelles sur l'économie française. Puis suite au vieillessement de la population, le chômage reculera de plus en plus (hors bouleversements majeurs économiques). Mr Sapin dit qu'il puisse avoir des "mouvements un peu erratiques" courants en "période de reprise de l'activité". Le gros problème: il n'y a pas de reprise économique. Le 3eme trimeste avec ces +0.5 % du PIB, ne peut pas contribuer à une demande plus forte sur le marché d'emploi, car les capacités de production peuvent bien augmenter , mais il faut prendre compte du niveau; en ce qui concerne les services, une faible croissance sur un trimestre, ne fera pas bouger la tendance qui va vers plus de licenciements. Le mois d'août n'est pas un mois très actif et d'embauche ni pour les saisonniers qui ont été déjà embauchés. Pour que l'économie française arrête de détruire des emplois, il faudrait (de mémoire) une croissance -durable- et annuelle supérieure à +1.5 % environ. (Il existe d'autres niveau de seuils peut-être, mais aucun dirait que nous avons franchi un seuil de "reprise") Nous en sommes tellement loin de ce seuil et il ne sera pas atteint en 2014! Comme je le disais,et notre seul consolation, c'est que ce seuil de croissance nécessaire au retour à l'emploi va baisser démographiquement avec les départs en retraite massifs.
Réponse de le 26/09/2013 à 14:31 :
Exemple de chiffres: taux d'utilisation des capacités de production en baisse en AOUT 2013 à 74.1 % (BDF) analyse Coface service: "des faillites chères en emplois dans les biens d'équipement"; donc nombre de défaillance en AOUT 2013 : 738 / coût des défaillances: 273 millions d'euros / Nombre d'emplois concernés (toujours pour août 2013): 67 800. Ce ne sont pas des licenciements immédiats et l'activité économique se résume pas aux biens d'équipements, mais la réalité est là.
Réponse de le 26/09/2013 à 14:42 :
+1 Bonne analyse économique, très pédagogique.
Réponse de le 26/09/2013 à 14:53 :
@déni Si vous aimez les chiffres, vous pouvez compléter votre analyse en étudiant les statistiques INSEE de l'emploi. De mon point, de vue, elles sont plus représentatives et moins sujettes à polémiques partisanes que les statistiques du chômage ... http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=30&date=20130911
Réponse de le 26/09/2013 à 15:16 :
Les stats de l'INSEE sont bidonnées ou remasterisées suivant l?équipe en place. Les meilleurs indicateurs sont ceux de la DARES ou les chiffres de l'ACCOSS.
Réponse de le 26/09/2013 à 16:45 :
Merci j'en prends note. Indépendamment de l'organisme qui publie les statistiques, je tenais surtout à souligner que les chiffres de l'emploi sont plus riches d'enseignements que les chiffres du chômage. Jetez un regard sur les tableaux du lien que j'ai indiqué, c'est très intéressant de voir les tendances par secteur d'activité sur un an (mi 2012 à mi 2013) et sur les deux premiers trimestres de 2013.
a écrit le 26/09/2013 à 12:56 :
Sapin,comme Cahuzac,comme Hollande sont des menteurs (droit dans les yeux)
Réponse de le 26/09/2013 à 14:44 :
ils" n'ont pas peur, "vous avez entièrement raison!
a écrit le 26/09/2013 à 12:12 :
C'est la bétise humaine. Il suffit de lire les commentaires postés sur La Tribune pour s'en rendre compte.
Réponse de le 26/09/2013 à 12:35 :
celui qui confond bulletin de vote et gamelle. Fonctionnaire ? Les stats sont pipeautés suite à un "bug" et vous acceptez l'incurie ? Ce n'est pas une question "de droite" ou "de gauche", ce gouvernement se fout de la g du monde et a donné des instructions. C'est clair comme le nez au milieu de la figure. Au fait, avez vous encore une figure ?
Réponse de le 26/09/2013 à 12:39 :
Ce n'est pas de la bêtise, c'est de l'enfumage de la part des papys qui soit dit en passant, sont en train de nous refiler gentiment les 4.000 milliards de dettes qu'ils ont contractées pendant leurs "trente piteuses" ...
Réponse de le 26/09/2013 à 14:45 :
c'est c'là , mon gars ! ha!ha!ha!
a écrit le 26/09/2013 à 12:02 :
Si les USA sont passés maître dans la manipulation du « taux de participation de la population active », pourquoi la France n'en ferait-elle pas autant ?
a écrit le 26/09/2013 à 11:47 :
Je pense que notre gouvernement aura éradiqué le problème du chômage d'ici décembre. A priori, en septembre, plus de 100000 chômeurs auront disparu, 200000 en octobre, 400000 en novembre et 800000 en décembre. Bien sûr, grâce à une croissance vigoureuse proche du 0. C'est un miracle !
a écrit le 26/09/2013 à 11:42 :
La Tribune s´est reprise par rapport au debut de la journee ou elle titrait en gros caracteres: "Le chômage enregistre en août sa première vraie baisse (-1,5%) mais cela va-t-il durer ?". En fait il s´agit bien d´une "aberration statistique", quoi qu´en dise Mr. Sapin.
a écrit le 26/09/2013 à 11:41 :
Michel Sapin : ni une "inversion de la courbe du chômage", ni "une aberration statistique". En effet, il s'agit juste d'un GROS mensonge
a écrit le 26/09/2013 à 11:26 :
je parie que la baisse du chômage va continuer jusqu'aux municipales...
Réponse de le 26/09/2013 à 11:42 :
@mortderire : C'est logique. Comme la baisse du chômage va continuer jusqu'en 2017 (et plus loin si le président actuel reste en place), elle va forcément aller jusqu'aux municipales. Vous n'avez pas inventé le fil a couper le beurre ...
Réponse de le 26/09/2013 à 12:00 :
je n'ai peut être pas inventé le fil à couper le beurre puisque je ne suis qu'un simple citoyen lambda, sauf que là-haut juché dans leur perchoir, ils ne l'ont pas inventé du tout...
Réponse de le 26/09/2013 à 12:31 :
@mortderire : les socialos vont bientot tomber du haut de leur perchoir ... fessés électorales massives à toutes les élections qui viennent ... il faut éradiquer le mal par les urnes au plus vite, cela devient presqu'une question de survie pour le pays ...
Réponse de le 26/09/2013 à 12:52 :
@mortderire : Ah, ça,j'avoue que c'est pas faux de dire qu'ils ne l'ont pas inventé non plus... @Paulo : C'est sur qu'ils vont se prendre une bonne raclée. C'est pas bien grave, et ils le savent. Tant qu'ils continuent à faire passer l'avenir de la France avant leur petits intérêts politiques personnels, ça me va. Il faut du courage pour prendre les bonnes décisions (rembourser la dette publique de la France, réduire les dépenses et augmenter les prélèvements), car c'est très impopulaire, et ils vont le payer cher. Ils le savent, mais ils le font quand même. Parce que c'est le dur remède dont la France a besoin.
Réponse de le 26/09/2013 à 13:15 :
Oui, vachement. Sinon, vous etes au courant que notre semillant et tres charismatique premier ministre a decidé de s'occuper de l'emploi en recrutant à Matignon au sein de "'etat modeste" 90 fonctionnaires de plus ? Du "courage" ? La blague.
Réponse de le 26/09/2013 à 13:36 :
Vous etes un excelent troll. Sinon ca va dans votre vie ? (évidement)
Réponse de le 26/09/2013 à 13:43 :
@@mecatrolloid : C'est une excellente nouvelle. Il n'y a (à mon humble avis) que 5 types de fonctionnaires utiles : Ceux qui travaillent à réduire la dette de la France, ceux qui protègent les français, ceux qui soignent les français, ceux qui éduquent les français et ceux qui luttent contre le chômage. 90 fonctionnaire pour lutter efficacement contre le chômage, voilà enfin un excellent investissement.
Réponse de le 26/09/2013 à 13:50 :
Tu parles... "Un escalier de ministère est un endroit où des gens qui arrivent en retard croisent des gens qui partent en avance."Georges Clemenceau.
Réponse de le 27/09/2013 à 1:13 :
Houaaa, Mecatroid est l'un des derniers exemplaires de cobayes socialistes au cerveau conditionné ... C'est meme peut etre le dernier exemplaire car visiblement ils ont oublié de lui mettre des yeux pour voir (objectivement) ce qu'ils font et ce qu'il se passe ... Faudrait faire attention car au train auquel le gouvernement détruit le pays alors il se pourrait que le PS finisse par devoir entrer en clandestinité pour éviter la chasse aux sorcières.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :