Hollande : la réforme fiscale "prendra le temps du quinquennat"

 |  | 224 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : REUTERS, Charles Platiau)
Le président, en déplacement en Italie, a précisé que la "remise à plat du système fiscal" évoquée par Jean-Marc Ayrault mardi sera étalée jusqu'en 2017.
Dans une interview aux Echos publié mardi, Jean-Marc Ayrault a annoncé une "remise à plat du système fiscal" et évoqué de nouveau la fusion de l'impôt sur le revenu avec la Contribution sociale généralisée (CSG). Cette fusion faisait partie des engagements de campagne présidentielle de François Hollande mais avait été ensuite abandonnée.

Mercredi, le président François Hollande a apporté une précision sur le délai de cette réforme: "Il y a là un engagement qui se traduit et qui prendra le temps nécessaire, c'est-à-dire le temps du quinquennat", a déclaré le chef de l'Etat qui était interrogé lors de la conférence de presse de clôture du sommet franco-italien.

François Hollande a fait valoir que cette réforme a été "pour partie engagée". "Mais, a-t-il poursuivi, elle doit être poursuivie tout au long du quinquennat". "Ce qu'a proposé le Premier ministre, c'est d'abord de rencontrer les partenaires sociaux (...) ça, c'est la méthode", a développé le chef de l'État qui a cité "trois objectifs" à cette "réforme du système d'imposition": "un objectif de simplification, un objectif de clarification et un objectif de justice". "La réforme fiscale, c'est aussi une réforme structurelle, une réforme de compétitivité", a ajouté François Hollande.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/11/2013 à 10:59 :
Il y a eu tant de mensonges , tant de reculades du Pouvoir en place , que beaucoup de français , dont je suis ,ne croient plus à rien ! Vive la fuite , quand c'est possible !
a écrit le 21/11/2013 à 22:47 :
Il n'est pas tres rapide notre pepere.
a écrit le 21/11/2013 à 19:48 :
il aurait pu dire "à la Saint Glin-Glin" ...
déjà, il pourrait supprimer tous les avantages fiscaux don bénéficient les élus et dont, lui, il a profité (abattement systématique de 25%, déclaration séparée de chaque indemnité, pour ne pas "bénéficier" du taux d'imposition le plus élevé, non-prise en compte des avantages en nature,...) : mais quand on est l'ami de M. Chirac, on n'a pas peut-être pas une idée très rigoureuse du respect des deniers publics
a écrit le 21/11/2013 à 18:24 :
Va t-il vraiment faire cette réforme de l'impôt sur le revenu??????? Beaucoup de niches sont encore là............
Je commence à me le demander..............Pourtant BERCY a besoin d'être " dégraissé".
Hollande devrait relire ses propositions....comme une dose de proportionnelle promise....
Il reste peu de temps..........
a écrit le 21/11/2013 à 17:09 :
Que le sir hollande commence par s'attaquer aux dépenses de l'état : réduction du nombre de parlementaires de moitié avec une réduction similaire de leurs indécentes indemnités , suppression du sénat, suppression des agences de l'état (aucune utilité) qui nous coutent chaque année 50 milliards d'euros , suppression de l'AME, suppression du versement de 700 euros à tous les étrangers de + de 65ans n'AYANT JAMAIS COTISE etc... etc...
a écrit le 21/11/2013 à 17:06 :
J'aime autant pas .... Connaissant les socialistes (mauvais gestionnaires et donnant dans l'excellence lorsqu'il s'agit de faire les poches des autres) ....cela peut s'avérer fort dangereux
a écrit le 21/11/2013 à 13:15 :
En résumé, je vais vous enfumer pendant 3 ans.
a écrit le 21/11/2013 à 12:31 :
cela a déjà que trop duré , 40 ans que les gouvernements se succèdent a ce sujet sur la fiscalité en france devenue confuse et inefficasse pour le trésor public , on multiplie les poupées cigognes et les niches de l'autre , cela ne fonctionne pas , il faut donc retrouver une certaine cohésion de la progressivité sans qu'elle etouffe celui qui est imposé ou taxé , pour cela le chantier est gigantesque vu notre millefeuille fiscal , il faudra fermer des niches augmenter la progressivité de certains impôts et taxes et en annuler purement et simplement ailleurs .. pour retrouver cet equilibre ce sera rude , tout en étant surveillé par bruxelles qui incite aujourd'hui et demain les gouvernements a en finir avec leur laxisme et leur clientélisme habituel .. sinon on sera toujours otages du concours lepine des taxes et impôts nouveaux et de la dette pour faire plaisir a sa clientèle électorale .. un chantier colossal l'attend lui et les partenaires sociaux ..
a écrit le 21/11/2013 à 11:27 :
Lorsque l'on n'a plus rien à proposer de tangible aux électeurs, on amuse la galerie avec un projet dont on sait par avance qu'il n'aboutira pas faute de courage politique.. La remise à plat de la fiscalité, n'est qu'un leurre pour faire croire au pays que l'on a des idées, mais en fait celà augure déja d'autre prélèvements fiscaux. Le vrai courage aurait été de s'attaquer au millefeuilles administratif mais là danger car les fonctionnaires sont des votants de gauche donc pas touche. Hollande et sa clique doivent convenir qu'ils n'ont plus aucune légitimité pour aborder les vrais problémes de notre société. Ils ont fait assez de mal comme celà, plus vite ils seront v irés plus vite la France s'en portera mieux
Réponse de le 21/11/2013 à 12:03 :
Le millefeuille administratif s'attaque en supprimant les régions qui ne sont que de simple doublon de l’État, nous ne sommes pas un État fédéral!
a écrit le 21/11/2013 à 11:07 :
Embrouille du gouvernement pour que les Français ne puissent plus comparer la fiscalité sur plusiieurs années et augmenter ainsi les impôts à sa guise !!!!
Réponse de le 22/11/2013 à 22:08 :
à @ bono , 20 sur 20 vous avez tout compris , surtout ne dites rien !
a écrit le 21/11/2013 à 10:10 :
Il faut que tout change pour que rien ne change.A la fin c'est toujours celui qui travaille qui paye pour celui qui reste couché et qui a décidé de glander
a écrit le 21/11/2013 à 10:07 :
La bonne nouvelle: on n'a jamais été aussi raproché de la fin de ce quinquenat grotesque. Rassurez vous, il ne se passera rien.
a écrit le 21/11/2013 à 9:36 :
le but ultime de la réforme : le taux unique : 100% - le fisc prend tout, et généralisation du RMI
a écrit le 21/11/2013 à 9:36 :
Si j'ai bien compris, cette réforme a pour but de rendre la csg proportionnelle aux revenus. En un mot, une claque supplémentaire pour les classes moyennes et plus ... et pour nos chers assistés encore un joli cadeau.
a écrit le 21/11/2013 à 9:19 :
Cela prendra tout le quinquennat, mais en attendant il faut supporter cette fiscalité injuste, nuisible, anxiogène et surtout handicap à l' emploi et à la croissance!!!!
a écrit le 21/11/2013 à 8:38 :
Encore un enfumage à la hollande. Qu'avons nous fait pour avoir un tel type à la tête de l'état.
Réponse de le 21/11/2013 à 11:36 :
Voté sans clairvoyance ni réflexion !!
Réponse de le 21/11/2013 à 11:36 :
Voté sans clairvoyance ni réflexion !!
Réponse de le 21/11/2013 à 11:36 :
Voté sans clairvoyance ni réflexion !!
Réponse de le 21/11/2013 à 11:37 :
Voté sans clairvoyance ni réflexion !!
Réponse de le 21/11/2013 à 11:37 :
Voté sans clairvoyance ni réflexion !!
Réponse de le 21/11/2013 à 18:31 :
Vous avez malheureusement raison.
a écrit le 21/11/2013 à 8:32 :
Le but de cette réforme fiscale est purement electoral : faire payer moins la base electorale du parti socialiste "plus de justice" et faire payer plus les classes moyennes "imposer les revenus du capital comme les revenus du travail". Il s'agit de renforcer l'intérêt de leur électoral à voter pour eux, les autres de toute façon, ne voteront pas (plus) pour eux
Réponse de le 21/11/2013 à 8:48 :
Vous croyez encore ce que vous dites? On est plus dans la politiques franco-française mais un cadre européen! Les électeurs ne sont plus concernés!
a écrit le 21/11/2013 à 8:25 :
On a donc à vivre 3 ans et demie d'insécurité fiscale.
Bonjour les prises de décisions d'investissements !
a écrit le 21/11/2013 à 8:08 :
c'est vrai qu'en nommant le directeur general de la BNP au tresor , il n'y a pas de gros risques que les choses bougent . Vive les banques éternellement puissantes et dominantes !!!
a écrit le 21/11/2013 à 7:49 :
L'art de gagner du temps sans rien faire en refilant le bébé au prochain quinquennat! "L'espoir" fait vivre tout le monde mais certain mieux que d'autre!
a écrit le 21/11/2013 à 7:48 :
A bord du Titanic UMPS, le capitaine Ho Land s'inquiète de la musique que l' on joue actuellement devant les invités ? Dans les salles des machines, une mutinerie a éclaté parmi les marins pauvres qui n'arrivent plus à se nourrir correctement. Pendant ce temps, le bateau file vers un bel iceberg de la dette...
a écrit le 21/11/2013 à 7:36 :
Droit dans les yeux F.Hollande ment aussi bien que Cahuzac.. et avoue sans vergogne...Une réalité fondamentale du socialisme ...c'est qu'il ne peut ...se financer qu'avec l'argent des autres...!
Réponse de le 21/11/2013 à 7:48 :
Le socialiste est comme le rentier : il vit sur le dos du travailleur ...
Réponse de le 21/11/2013 à 7:54 :
Hollande se rend il compte qu' il ment ? Rien n'est moins sur ! Le probleme est peut etre ailleurs !
Réponse de le 21/11/2013 à 7:54 :
Hollande se rend il compte qu' il ment ? Rien n'est moins sur ! Le probleme est peut etre ailleurs !
a écrit le 21/11/2013 à 7:18 :
Quand va t 'il faire des réformes de structure ? Bruxelles lui souffle ce qu' il doit faire. Les Français filent droit a la banqueroute (la dette explose avec 84 milliards d'euros d'emprunt en 2013). La France est vraiment la bombe a retardement de l' Europe. UMPS = politiques laches, corrompus et incompétents.
Réponse de le 21/11/2013 à 7:51 :
Vivement une TVA sociale sans augmentation de taux mais par une relance de la consommation!
a écrit le 21/11/2013 à 7:07 :
Il n'est plus credible, de plus le mot fiscal dans sa bouche veut dire plus d'impot!
a écrit le 21/11/2013 à 7:03 :
Quand seront faites les réformes de structure ? L' urgence c'est de restructurer de l' Etat pour équilibrer les comptes : en 2013, le PS aura emprunté 84 milliards d'euros pour payer les salaires de ses fonctionnaires (à partir de Septembre, il n' y a plus d'argent dans les caisses). Comme sous l' UMP des Sarkozy, aucune réforme de structure n' est évoquée. UMP = PS = UMPS = explosion de la dette + chomage de masse + paupérisation de la population + immigration de masse + insécurité + corruption
Réponse de le 21/11/2013 à 9:15 :
Et FN= irréaliste!
le retour au franc? on rembourse un emprunt immobilier en €, gagé sur les marchés financiers en monnaie de singe?
la ruine de la France est préparée par le FN
les politiques pour beaucoup ne sont pas au niveau, mais ne tombez pas dans cette arnaque MLP!
Réponse de le 21/11/2013 à 9:15 :
Et FN= irréaliste!
le retour au franc? on rembourse un emprunt immobilier en €, gagé sur les marchés financiers en monnaie de singe?
la ruine de la France est préparée par le FN
les politiques pour beaucoup ne sont pas au niveau, mais ne tombez pas dans cette arnaque MLP!
Réponse de le 21/11/2013 à 18:34 :
Il n'est pas utile de poster quatre fois votre commentaire pour vous persuadez que vous avez raison. vous êtes comme les politiques vous appliquez le bourrage de crâne.
a écrit le 21/11/2013 à 6:38 :
La réalité est
Que plus on remet les choses importantes à plus tard et plus cela permet de s'occuper des sujets sans importance !
La France a une réputation de faiblesse au regard de pays étranger forts.
Ce courage du "peut être un jour" nous classe a chaque décision ou plutôt "non décision" encore un peu plus dans la catégorie "dépassé par les événement"
Pauvre France
a écrit le 21/11/2013 à 6:15 :
La grande réforme des retraites selon Hollande, annoncée à grand renfort de communication, n'a été que de la poudre aux yeux : pas touche aux régimes scandaleux des fonctionnaires et autres régimes spéciaux grands pourvoyeurs de voix aux élections ; elle ne fait qu'acter de fait le départ à la retraite à taux normal à près de 70 ans pour les jeunes actifs de maintenant!
Parions que la grand réforme fiscale accouchera aussi d'une souris, tant notre président grand synthétiseur des motions du PS pendant 10 ans aura à coeur de ne pas mécontenter le plus grand nombre en pensant déjà aux élections de 2017!
a écrit le 21/11/2013 à 0:19 :
Une raison de plus pour les dégager au plus vite lors des prochaines elections si vous ne voulez pas continuer à vous tuer au travail pour les assistés de la republique
a écrit le 21/11/2013 à 0:14 :
Hollande: la réforme fiscale "prendra le temps du quinquennat" .....A condition qu'il le finisse !!!!
a écrit le 20/11/2013 à 23:16 :
Super. Comme on ne sait rien mis à part que tout va changer (en pire ? en mieux ?), plus personne ne va bouger jusqu'en 2017 [ou tout au moins, jusqu'à ce qu'il soit contraint à la démission]. Résultat: économie en berne, recettes fiscales en chute libre.
Réponse de le 21/11/2013 à 3:11 :
qui nous est collé en pature... pour jouer les prolongations..
Perso; j'attend de voir comment ça va se passer quand les bulles de la dette vont exploser; on parle de fin 2015.
a écrit le 20/11/2013 à 22:40 :
"Cette fusion faisait partie des engagements de campagne présidentielle de François Hollande mais avait été ensuite abandonnée." Et la fin du cumul des mandats c'était aussi une promesse de campagne me semble-t-il...
a écrit le 20/11/2013 à 22:03 :
Et dire qu'il nous falloir supporter ces inepties pendant encore 1264 jours. Snifff.
a écrit le 20/11/2013 à 21:53 :
Une réforme fiscale à la manière de la réforme des retraites : ce n'est pas 5 ans, c'est 5 mois.
a écrit le 20/11/2013 à 21:24 :
Si les partenaires sociaux sont légitimes pour les recettes de la sécurité sociale et l'impôt sur les entreprises, ils ne le sont aucunement sur l'impôt sur les personnes physiques. Si par contre on organise des échanges, des débats et pourquoi pas des expérimentations réversibles limitées pendant 3 ans (compte tenu de l'ampleur du sujet ce n'est pas de trop) pour soumettre le projet alors ficelé aux élections de 2017, alors c'est bien. Mais il ne faut rien oublier car CSG + IRPP ce n'est que 15% du problème, il faut aussi regarder la sécu, les impôts locaux, et les transferts vers les personnes physiques qui sont en fait de l'impôt négatif...
a écrit le 20/11/2013 à 20:50 :
ils sont mignons de nous prendre pour des abrutis.
a écrit le 20/11/2013 à 20:37 :
Contredisant l'autre quelques jours apres. LOL
a écrit le 20/11/2013 à 20:36 :
Notre président actuel, nous pauvres citoyens sommes bien contents de le revoir devant la société prochainement, pour raison de dictature politique comme il en fut en Egypte, pays dont la population a fini grâce à la liberté d expression par les réseaux à se libérer d une vraie fausse démocratie, mais nous ne sommes pas en dictature politique puisque nous sommes un pays de progrès. Mais le progrès est-il défini à l envers ? En termes de PMI, de PMU ou de PIB ? On pourrait parler de la gestion finance casino de certains maires aux municipales. Si on regarde outre atlantique on lit que le président est insulté par un riche rappeur. Que le président soit saisi devant la société par un pauvre par exemple un pauvre diplômé du supérieur en non emploi, serait intéressant vu le taux de chômage, mais que le rappeur en question ait un débat fort avec la présidence concerne les autres citoyens pour la question de la profession exercée. Si on peut hisser le président, c est aussi une question de souveraineté populaire. On hisse aux élections, on vous tourne le dos. On hisse les couleurs, mais elles sont passées. Nous voici au royaume de Blablacula !
a écrit le 20/11/2013 à 20:32 :
à sa manière il veut ses 35 heures comme un de ces prédécesseur , cela sera en tout point comparable c'est à dire même résultat négatif à long terme .
Réponse de le 20/11/2013 à 21:29 :
Comme on ne connait pas le résultat, on ne peut rien dire encore. Ce qu'on sait c'est qu'il y a 80Ge d'euros courants de déficit et que donc la baisse des dépenses aidée de 1% de croissance par an ne pourra pas contribuer à la baisse des recettes. Il faudra donc travailler à recettes constantes par exemple en basculant les charges vers l'impôt sur les particuliers pour sauver la sécu et améliorer la compétitivité...
a écrit le 20/11/2013 à 20:18 :
On dit aux français qu ils sont nuls, on pourrait dire au premier ministre Richelieu. Alors qui est richeulieu? Economisons sur les économies et doublons les impôts, le déficit l impose. Ne sommes nous pas un pays éventré et le sud? Au nord il pleut, au sud il fait beau. Temps de pluie...
Réponse de le 20/11/2013 à 23:15 :
Vous faites dans le style haiku ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :