Laurent Berger (CFDT) contre une extension du travail du dimanche

 |   |  437  mots
Le secrétaire général de la CFDT contre une extension du travail du dimanche
Le secrétaire général de la CFDT contre une extension du travail du dimanche (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le secrétaire général de la CFDT se dit d'accord pour redéfinir les secteurs pouvant ouvrir le dimanche mais sans extension. C'est lundi 2 décembre que Jean-Paul Bailly remet son rapport sur la question au Premier ministre.

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger ne veut pas d'un élargissement des secteurs autorisés à travailler le dimanche: "Il faut redéfinir les secteurs qui ont la possibilité d'ouvrir ou pas, mais je crois qu'il ne faut pas forcément l'élargir", a estimé le leader cédétiste, invité du Grand rendez-vous Europe 1, en partenariat avec i-Télé et Le Monde, à la veille de la remise du très attendu rapport Bailly sur cette question au Premier ministre .

Interrogé sur une éventuelle autorisation d'ouverture pour les magasins de bricolage, au coeur de la polémique, Laurent Berger a répondu: "pas forcément"'.

"Mais aujourd'hui, ils (les magasins de bricolage), sont entre deux, il faut éclaircir la situation", a-t-il jugé. Laurent   Berger a par ailleurs affirmé que "les salariés ne veulent majoritairement pas travailler le dimanche et qu'ils veulent que ce soit encadré", s'appuyant sur une enquête réalisée par la centrale syndicale auprès de plus de 1.800 salariés du commerce.

Les salariés hostiles au travail du dimanche

Selon cette enquête, les salariés sont très majoritairement (68%) hostiles à l'idée de travailler le dimanche et n'y voient pas une solution à leurs difficultés financières.

"Il faut que quand il y ait ouverture, il y ait des contreparties en terme de compensation salariale, de jour de repos, de volontariat. Notre enquête montre que les salariés veulent que ce soit volontaire, pour ça, il ne faut pas que ce soit dans le contrat de travail", a-t-il insisté.

"Nous voulons que (le travail dominical) soit encadré, nous ne voulons pas que ce soit généralisé ou banalisé", a-t-il résumé. Pour sa part, Anne Hidalgo, candidate PS à  la mairie de Paris, s'est dite prête à revoir les 7 zones touristiques parisiennes où la travail du dimanche est autorisé. Mais après concertation. Et elle ne plaide pas pour une ouverture généralisée.

Remise du rapport Bailly

L'ex-patron de La Poste Jean-Paul Bailly remet ce  lundi 2 décembre au gouvernement son rapport sur l'épineux dossier du travail dominical, alors que tout le monde s'accorde pour dénoncer une législation kafkaïenne.

Citant des sources proches du dossier, "Les Echos" ont indiqué vendredi 29 novembre que le rapport devrait notamment proposer d'augmenter le nombre de jours dérogatoires que les maires peuvent accorder, passant de cinq dimanches aujourd'hui à "une dizaine" par an.

En revanche, dit le journal, il ne devrait pas proposer d'étendre les dérogations permanentes, déjà octroyées à la jardinerie ou l'ameublement, à de nouveaux secteurs comme le bricolage.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2013 à 15:34 :
dans les hopitaux il y en a qui travaillent les dimanches et fériés.Personne ne les entend rechigner
a écrit le 03/12/2013 à 10:48 :
encore un qui n'aime pas le travail. Personne ne l'oblige à aller au boulot d'ailleurs mais qu'il n'empêche pas les autres de bosser
a écrit le 02/12/2013 à 20:12 :
Ceux qui sont le plus en faveur du travail dominical, ce sont les feignasses qui passent leurs journées en semaine sur internet : le dimanche ils veulent sortir ...
a écrit le 02/12/2013 à 17:22 :
quel faignant ce Berger
a écrit le 02/12/2013 à 14:45 :
Si,si pour le travail le Dimanche,et le repos toute la semaine !!!!
a écrit le 02/12/2013 à 14:41 :
Moi j'admire ce pays qui aime tellement les débats qu'il ne veut surtout pas les conclure....
Quand je vois ce concours Lépine de propositions toutes plus abscons les une que les autres, alors je rajoute la mienne: oui, le dimanche est un jour particulier, donc TOUS les employeurs paient double, y compris les secteurs déjà autorisés ( boulangers, etc.) et liberté totale d'ouvrir. Ce sont les clients qui décident par leur acte d'achat, si un magasin peut être ouvert, parceque je ne connais pas un commerçant qui est ouvert s'il perd de l'argent. Et puis j'en ai marre que l'on me dise ce que je dois faire, ce n'est pas parceque Bricorama est ouvert que j'y passe ma vie, je ne suis pas obligé de foncer tête baissée dans les magasins, je préfères aller à la chasse...
si les syndicats ne sont pas capable de négocier des accords, alors qu'il arrêtent de nous emm...
a écrit le 02/12/2013 à 13:16 :
Pourquoi poser la question aux syndicats français dont on sait qu'ils ne représentent les intérêts que de la fonction publique et assimilés?
a écrit le 02/12/2013 à 13:11 :
Ben voilà! Y en a marre de se laisser dicvter nos conditions de travail par des gens qui n'y connaissent au final pas grand chose. Et 68 % de gens contre, cela veut dire 32% pour. On va les exclure pour autant? Nos syndicats sont vraiment à côté de la plaque, et vivent dans un monde de Bisounours...comme nos hommes politiques!

C'est avec des analyses de ce genre que l'on s'achemine droit vers une révolte sociale!
a écrit le 02/12/2013 à 11:03 :
qu'est ce que ce pays soit disant démocratique où les gens n'ont pas le droit de travailler et d'ouvrir leur magasin quand ils le souhaitent???
a écrit le 02/12/2013 à 9:21 :
Les socialistes ne sont pas à une contradiction près. Le Dimanche a toujours été depuis deux millénaires (ou presque), le jour du Seigneur. Seulement voilà, les socialistes se sentent plus proches du seigneur Marx ou même de Mahomet que du Dieu chrétien. Alors pourquoi tout ce cirque, messieurs les ultra-minoritaires?
Réponse de le 02/12/2013 à 10:04 :
C'est original de traiter ceux qui sont majoritaires à l'assemblée, au Sénat, dans les régions et aux présidentielles d'ultra-minoritaires non ?
a écrit le 02/12/2013 à 9:04 :
L'ensemble des syndicats Français représente MOINS DE 8% des travailleurs (et dans le privé on doit friser 1%)..... Sinon c'est Amazon sur internet, ou Londres, Bruxelles et Berlin qui vont être content de nos fermetures dominicales !!!
Réponse de le 03/12/2013 à 13:06 :
Erreur de jugement stratégique : quand vous allez sur Amazon, vous n'ACHETEZ PAS, vous COMMANDEZ ! Si vous désirez une perceuse le dimanche et que le magasin de bricolage est fermé, vous aurez mieux fait d'attendre le lundi que de l'avoir 3 jours plus tard après une commande par internet. Et si vous l'achetez quand même par internet, çà veut dire que vous avez trouvé mieux que dans le magasin et son ouverture le dimanche ne changera rien !!
a écrit le 02/12/2013 à 8:28 :
Juste en bas de chez moi il y a un Monop'. 3 étudiants y bossent tous les soirs jusqu'à 22h30 heure de la fermeture. Grâce aux syndicats qui pensent à l'emploi, tous les Monop' devront fermer d'ici quelques mois à 21h. La direction a indiqué à ces jeunes qu'un emploi serait supprimé.... Excellente nouvelle pour l'un de ces jeunes, n'est ce pas M Berger?
Réponse de le 02/12/2013 à 9:17 :
On espère que votre commentaire est à prendre au secopn degré et que c'est de l'humour. Sinon, montrez-moi ces rentiers qui se gavent depuis dix ans! Ils gavent cet état obèse plutôt.
a écrit le 01/12/2013 à 20:36 :
déjà à la recherche d'un nouveau poste de planqué comme Chérèque ou Martin des Conti coopté pour les élections au.....PS, pistonnés par le PS. La CFDT baisse son pantalon devant le PS. AUCUNE crédibilité pour les salariés hormis les délégués qui en profitent tout comme à la CGT qui signifie cancer généralisé du travail et Sud syndicats INUTILES, heureusement le en reste qq'uns apolitiques et non vendus au PS ou aux cocos (enfin les % restant mais un pouvoir de nuisance extreme).
a écrit le 01/12/2013 à 18:35 :
La Honte et l'irresponsabilité dogmatique en live....! .avec une crise économique gravissime ...voilà un syndicaliste payé par nos impôts ,qui se permet de pénaliser les travailleurs ....qui souhaiteraient bosser le dimanche....!
Réponse de le 01/12/2013 à 18:53 :
s'il y avait que les impôts !
Réponse de le 02/12/2013 à 9:12 :
En Suisse, pays subissant gravement la crise comme chacun sait, on ne travaille pas le dimanche et les commerces baissent souvent le rideau avant 18h.

Quand vous aurez saisi la différence entre corrélation et causalité et mis votre dogmatisme au placard, vous pourrez revenir discuter.
Réponse de le 02/12/2013 à 11:13 :
Quand vous dites "En Suisse, pays subissant gravement la crise..." vous rigolez ou vous êtes sérieux ? Si c'est ça, lisez le dernier Capital, il y a un article sur la Suisse, ça vous évitera de dire des bêtises.
a écrit le 01/12/2013 à 17:02 :
Quand on a un poil dans la main, on préfère manifester le dimanche plutôt que d'aller travailler.
Réponse de le 02/12/2013 à 7:17 :
Petite question êtes vous prêt à aller travailler le dimanche ou voulez vous uniquement que les autres travaillent ? Parce que dans le dernier vous avez vraiment rien a faire de vos dimanches.
a écrit le 01/12/2013 à 16:17 :
Laurent Berger ne veut pas travailler aussi le Dimanche ! on comprend pourquoi !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :