"Seuls les fonctionnaires exerçant des fonctions régaliennes devraient avoir un statut garanti à vie" (Xavier Bertrand)

 |   |  369  mots
Xavier Bertrand a également exprimé son souhait de revenir sur le mode de calcul des retraites. Il n'est pas possible de garder les six derniers mois pour le calcul de la retraite alors que dans le privé, c'est les 25 meilleures années.
Xavier Bertrand a également exprimé son souhait de revenir sur le mode de calcul des retraites. "Il n'est pas possible de garder les six derniers mois pour le calcul de la retraite alors que dans le privé, c'est les 25 meilleures années." (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Pour l'ex-ministre du Travail, avec l'instauration d'une telle mesure, "la différence budgétaire, financière, est immédiate", a-t-il déclaré au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. Selon lui, il n'est pas possible "de garder les six derniers mois pour le calcul de la retraite alors que dans le privé, c'est les 25 meilleures années."

"Je proposerai que pour tous les nouveaux entrants, le statut à vie ne soit garanti que pour les fonctionnaires exerçant des fonctions régaliennes." C'est ce qu'a déclaré l'ancien ministre du travail Xavier Bertrand (UMP), au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

"Il faudra garantir les 21 ans de sa retraite"

Selon l'actuel maire de Saint-Quentin, cela permettrait de réduire la dépense publique. de manière immédiate.

Quand vous recrutez un fonctionnaire (...) vous savez pertinemment qu'il faudra aujourd'hui pendant 42 ans garantir son traitement, mais aussi qu'il faudra garantir les 21 ans de sa retraite et parfois même si c'est un homme, les 10 ans de pension de réversion de sa veuve.

"Il n'est pas possible de garder les six derniers mois pour le calcul de la retraite"

Et Xavier Bertrand a également exprimé son souhait de revenir sur le mode de calcul des retraites. "Il n'est pas possible de garder les six derniers mois pour le calcul de la retraite alors que dans le privé, c'est les 25 meilleures années."

Et d'après lui, il faudrait aussi "engager le passage de 62 à 65 ans (NDLR : de l'âge légal, ), ce qui fera chaque année 9 milliards d'euros" d'économie.

il n'est pas possible de garder les six derniers mois pour le calcul de la retraite (pour le secteur public) alors que dans le privé, c'est les 25 meilleures années", a estimé l'ancien ministre des gouvernements Raffarin, Villepin et Fillon. 

Selon lui, il faut par ailleurs "engager le passage de 62 à 65 ans (de l'âge légal, NDLR), ce qui fera chaque année 9 milliards d'euros" d'économies. 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ump/xavier-bertrand-veut-limiter-le-statut-a-vie-a-certains-fonctionnaires_1307805.html#F86hp8pSm8A09REC.99

il n'est pas possible de garder les six derniers mois pour le calcul de la retraite (pour le secteur public) alors que dans le privé, c'est les 25 meilleures années", a estimé l'ancien ministre des gouvernements Raffarin, Villepin et Fillon. 

Selon lui, il faut par ailleurs "engager le passage de 62 à 65 ans (de l'âge légal, NDLR), ce qui fera chaque année 9 milliards d'euros" d'économies. 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ump/xavier-bertrand-veut-limiter-le-statut-a-vie-a-certains-fonctionnaires_1307805.html#F86hp8pSm8A09REC.99

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/04/2014 à 22:32 :
Seuls les politicien ayant vraiment fait quelque chose devraient être encore là ....
a écrit le 08/02/2014 à 23:13 :
Quelle bêtise!

Ce n'est pas le fonctionnaire qui coute, c'est son poste!

Plus simplement, quand vous ouvrez une classe, un commissariat, une prison ou un hôpital, vous êtes contraint de mettre du personnel sur ces postes pour la durée de vie de ces investissements.

La dépense sera la même qu'ils soient fonctionnaires, en CDI ou en CDD!

La seule question qui reste c'est comment assurer une flexibilité quantitative et qualitative.

Sa solution n'est pas satisfaisante.
a écrit le 22/01/2014 à 13:22 :
reste le problème de la déflation, pourquoi laisser les augmentations de salaires automatiques l'ancienneté aux fonctionnaires.
Ca n'a aucun sens et même suicidaire sans inflation.
a écrit le 22/01/2014 à 10:36 :
Très facile pour décider pour les autres et pour soi garder tous les privilèges
a écrit le 22/01/2014 à 9:19 :
Il pensera aussi à intégrer - comme dans le privé - les primes et indemnités dans le calcul de la pension.

Ah mince, Sarkozy avait mandaté une commission à cet effet et, s'étant rendu compte que cela coûterait plus cher que l'actuel régime, a enterré très profondément le dossier.

Ah oui, quelqu'un pour expliquer le concept du taux de remplacement à Xavier Bertrand ?
a écrit le 27/12/2013 à 12:18 :
une foi qu'il a raison, écoutons le et appliquons tout cela avant leur retour au pouvoir.
a écrit le 27/12/2013 à 10:25 :
...d'assisté de la république...! il ferait mieux de se taire...! assez de ces gens là....! qui donnent des leçons à tout le monde, qu'il aille travailler ...!
a écrit le 26/12/2013 à 19:24 :
M Bertrand vivez aussi dans l'austérité et baisser votre salaire pour faire baisser la dette de notre pays
a écrit le 24/12/2013 à 17:05 :
il vaut mieux 25 ans de bonne paye que 6 mois de misère !
Réponse de le 27/12/2013 à 13:00 :
fonctionnaires , cheminots, edf , ratp, etc sont loin d'avoir des salaires de misère
Réponse de le 29/12/2013 à 13:17 :
C'est clair. Les vrais profiteurs du système...au boulot (fonctionnaires etc)
Réponse de le 30/12/2013 à 9:20 :
quelqu'un les a vus au boulot?
a écrit le 24/12/2013 à 12:00 :
10 ans de pouvoir et on constate qu'ils n'ont rien fait a part endetter la France a la mettre a genoux (900 milliards 2002-2012 qu'il faut maintenant rembourser, courage Hollande) ! On ne veux plus de cette UMP conservatrice, allergique aux réformes et irresponsable, on veut une droite ouverte au monde et aux réformes sociétales aussi !
a écrit le 23/12/2013 à 20:15 :
je pensais que nous étions en République et non en royauté
Régalien se dit d'un droit attaché a la royauté ou qui manifeste la survivance la survivance d'un tel droit
Alors qu'on cesse de dire n'importe quoi (comme au niveau) en pensant bien parler Français
Réponse de le 22/01/2014 à 14:55 :
vous ne savez pas de quoi vous parlez. Régalien se dit des fonctions de base de l'Etat qui garantissent ainsi sa souveraineté : police et armee, justice, monnaie (celui-là on ne l'a plus), légiférer (vu que plus de la majorité du temps de nos députés est passé à adapter le droit français au droit européen, ce n'est plus vraiment une fonction régalienne non plus), et les douanes (tiens, une autre fonction régalienne qui est partie). En filigrane, Betrand parle des magistrats, de la police, de l'armée, des députés. bref, la bande à papa. ne croyez pas qu'il s'adresse aux enseignants ou aux infirmières, faut pas rêver.
a écrit le 21/12/2013 à 15:31 :
Bertrand , tu méconnais les salaires et primes de ceux de Bercy,
Pas possible d'être ... A ce point
a écrit le 21/12/2013 à 15:18 :
Comme le dit la constitution M le premier de la classe " liberté, égalité, fraternité" si cela pour vous est toujours d'actualité, ce sera :
Un seul et unique système de retraite pour tous, ça c'est Républicain .
a écrit le 20/12/2013 à 6:13 :
Beaucoup de personnes parlent des fonctionnaires...mais savent ils vraiment qui sont les fonctionnaires de l'Etat ? A l'anpe, nous n'etions que des assimilés fonctionnaires ! depuis avec la fusion anpe et association devenus Pole Emploi ?

Mr Bertrand prétend qu'on prend les 6 derniers mois pour le calcul des points retraite pour un fonctionnaire ? C'est faux ! J'ai du fournir ma fiche de paie de mes vendanges faites à 16ans malgré 27ans passés à l'anpe !!!
a écrit le 19/12/2013 à 23:02 :
"les fonctionnaires exerçant des fonctions régaliennes"

autrement dit seuls les SS auront encore un statut confortable pendant qu'ils harcèlent les citoyens en toute impunité
pas étonnant venant d'un facho comme lui

avec des nostalgiques de Vichy de son genre votre pays n'est pas prêt de se démocratiser davantage. lol
a écrit le 19/12/2013 à 19:44 :
Enfin des propos de bon sens et qui s'inscrivent dans la réalité :la realpolitik qui a si bien réussi en Allemagne mais que beaucoup de Français ne veulent encore pas entendre s'illusionnant dans le "modèle sociale" à la française ,pour ne pas dire à la socialiste..!
Réponse de le 23/12/2013 à 6:23 :
La realpolitik avec 15 millions de pauvres soit à un taux beaucoup plus élevé qu'en France ? Une Allemagne qui, question salaires est en train de devenir l'Afrique de l'Europe ? L'Allemagne, un exemple ? Vous avez le sens d'un humour particulièrement grinçant.
a écrit le 19/12/2013 à 10:57 :
malheureux fonctionnaires j ai peine a retenir mes larmes! sont gonflés!!!!!
a écrit le 18/12/2013 à 23:04 :
Il a raison c'est une évidence ... Mais il faut commencer par les régimes spéciaux et le traitement des indemnités d'élus ainsi que leur non cumul. Mais pour ça il ne faut pas avoir peur du mot courage ! Pour info, en Suisse, le % de dépense du PIB dans la fonction publique est de 15 points en dessous de celui de la France, le statut des fonctionnaires n'est pas garantit a vie, les fonctionnaires se sont retiré le droit de grève, par votation il y a plus de 20 ans et la durée hebdomadaire du travail est de 42h avec 4 semaines de congés annuels ... Avec ça, c'est moins de 3% de chômage, 2 point de croissance en 2013 et un salaire moyen à plus 3000€ ... évidement, il n'y a pas de mystère !! Il y a surement quelques exemples à suivre non ?
Réponse de le 21/12/2013 à 11:22 :
C'est très intéressant , merci.
La Suisse est un pays démocratique où les citoyens sont responsables et participent aux décisions qui vont dans le bon sens.
En France pas de participation et une main mise par des politiques qui ne visent que réélection et privilèges.
Réponse de le 23/12/2013 à 17:06 :
Comparer la France et la Suisse c vraiment absurde. La suisse est avant tout un paradis fiscal!!!!
Si vous aimez les fantasmes regardez l'économie du Luxembourg, Monaco les Iles Caimans, c sur en jouant les parasites de la mondialisation c'est tout de suite plus facile.
Pq ne pas faire pareil? car il y a un truc qui s'appelle le droit et tout le monde ne veut pas devenir un mafieux alpin.
Pour ce qui est du salaire moyen regardez à combien il est en France (pas le médian, hein..) et rajouter un effet de change évident en faveur du CHF, et tout d'un coup les choses paraissent bcp plus équilibrées.
Réponse de le 24/12/2013 à 12:12 :
La Suisse accepte l'argent parfois sale, malhonnête, des riches français qui par contrecoup appauvrissent notre pays et augmentent notre dette. J'ai bac + 5 mais touche 30% de moins que ceux du privé ayant fait autant d'études. Heureusement que j'ai la sécurité de l'emploi vu que j'exerce une fonction indispensable : enseigner et éduquer !
Réponse de le 22/01/2014 à 9:22 :
Un contrôleur du FISC suisse, c'est 80 000€/an.

En France, 20000.

Comparez ce qui est comparable et ne faites pas exprès d'éluder des données, merci.
a écrit le 18/12/2013 à 21:44 :
Que Bertrand se réforme d'abord ! il déchaîne les gens contre les fonctionnaires ! à lui tous les avantages , aux parlementaires, aux ministres de bonnes retraites ....
diviser pour règner est sa méthode, aux autres les réformes !!
Réponse de le 26/12/2013 à 11:22 :
besoin de lui pour ça : on vit dans l'injustice sociale, et moi qui ne suit pas vraiment UMP quand je vois le bilan, je lui donne raison cette foi.
a écrit le 18/12/2013 à 18:51 :
Je suis tout à fait d'accord avec toi Rv8094.
Ils me font rire ces politiques qui ne votent des lois qu'en leur faveur.Ces lois qu'ils mettent en place ne les concerne jamais et ils se permettent de venir donner des leçons alors que nos impots paient leur salaire plus qu'injuste alors que nous,nous trimons pour joindre les deux bouts,eux se gavent et ne pensent jamais à se remettre en cause et donner l'exemple en renonçant leur indemnités plus qu'injuste.
Xavier Bertrand franchement tu ferais mieux de balayer devant ta porte avant de venir donner des leçons.ça a franchement le don de m'énerver ces politiques qui prennent la démocratie pour une monarchie.....
Réponse de le 18/12/2013 à 21:41 :
Ce que vous ne savez pas : les salaires d'entrée de la fonction publique sont bas, la carrière souvent bloquée, alors les 25 meilleures années doivent être revues ! faudrait aussi mieux payer à l'entrée les nouveaux fonctionnaires et surtout reconsidérer les avantages excessifs des hauts fonctionnaires : à bercy ils se gardent les primes élevées, les miettes aux catégories basses D C B
Réponse de le 26/12/2013 à 12:04 :
faut réformer le système et les rémunérer au travail fourni.
a écrit le 18/12/2013 à 13:56 :
nivellement par le bas promis comme d'hab
a écrit le 17/12/2013 à 20:47 :
Ne pas oublier que l'on peut faire aussi l'économie des salaires des députés, on peut les payer au rendement , retirer l'avantage qu'ils ont après leurs mandats (même s'ils ne sont plus députés ils touchent pendant cinq ans et après seulement cela devient dégressifs), ils payent 4,50€ la cantine quand pour nos enfants cela tournent autour de 10e, que l'on supprime le coiffeur (gratuit dans l'enceinte de l'assemblée), les transports gratuits, etc., etc....
Réponse de le 30/12/2013 à 0:10 :
Et le coiffeur sera sans emploi... Super idée pour redresser l'économie.
Réponse de le 22/01/2014 à 9:55 :
J'ai les cheveux qui se dressent sur ma tête...
a écrit le 17/12/2013 à 19:04 :
Juste pour avoir quelques chiffres en tête (à défaut d'avoir des idées) :

- dépenses de fonctionnement de l'Etat, des collectivités et de la sécurité sociale ( principalement les salaires des agents publics mais pas que)
18,36% du PIB en 1978
19,27% du PIB en 2012

- prestations sociales
22,10% en 1978
31,68% en 2012

Le coût de fonctionnement de notre secteur public n'a donc que peu augmenté et il faut noter qu'il est très proche (en pourcentage du PIB) de celui des pays équivalents (y compris les pays anglo saxons). En revanche, notre système de prestations sociale constitue une particularité.

Celà étant, ces prestations sociales financent principalement les retraites et la maladie. S'agissant de la maladie, il semble que notre système soit plus efficace que celui d'autres pays puisque pour un dépenses totale en % du PIB inférieure, nous ayons des meilleures résultats (meilleure espérance de vie, plus faible mortalité infantile ...). S'agissant des retraites, en revanche, il semble qu'on dispose encore d'une marge de progression.

En tout état de cause, il ne semble pas que les fonctionnaires constituent le cœur du problème puisque leur "coût" pèse de façon identique dans les autres pays.
Réponse de le 26/12/2013 à 12:03 :
pas
a écrit le 17/12/2013 à 19:04 :
Juste pour avoir quelques chiffres en tête (à défaut d'avoir des idées) :

- dépenses de fonctionnement de l'Etat, des collectivités et de la sécurité sociale ( principalement les salaires des agents publics mais pas que)
18,36% du PIB en 1978
19,27% du PIB en 2012

- prestations sociales
22,10% en 1978
31,68% en 2012

Le coût de fonctionnement de notre secteur public n'a donc que peu augmenté et il faut noter qu'il est très proche (en pourcentage du PIB) de celui des pays équivalents (y compris les pays anglo saxons). En revanche, notre système de prestations sociale constitue une particularité.

Celà étant, ces prestations sociales financent principalement les retraites et la maladie. S'agissant de la maladie, il semble que notre système soit plus efficace que celui d'autres pays puisque pour un dépenses totale en % du PIB inférieure, nous ayons des meilleures résultats (meilleure espérance de vie, plus faible mortalité infantile ...). S'agissant des retraites, en revanche, il semble qu'on dispose encore d'une marge de progression.

En tout état de cause, il ne semble pas que les fonctionnaires constituent le cœur du problème puisque leur "coût" pèse de façon identique dans les autres pays.
a écrit le 17/12/2013 à 16:31 :
A souhaiter que ce monsieur applique à son statut et à celui de ses amis ses dires et sa vison des choses alors il aura toute la crédibilité qui manque à ce genre de personnage
a écrit le 17/12/2013 à 16:10 :
c'est une digression pour ne rien faire ! les petits fonctionnaires ne représentent qu'une faible fourchette dans les économies à faire sur le train de l'état , regardez toutes les retraites des députés , sénateurs, conseil d'état et tous ceux issues de la région , départements + le financement des partis politiques , à j'oubliais le conseil économique et social indispensable aussi ! allez l'ensemble peut représenter des milliards d'euros sur l'année .
a écrit le 17/12/2013 à 15:02 :
Il suffit de manger dans une cantine scolaire pour comprendre : des fonctionnaires régaliens, ils ne doit plus y en avoir beaucoup !
Réponse de le 19/12/2013 à 18:44 :
? comprends pas
a écrit le 17/12/2013 à 14:13 :
Enfin.... un discours de bon sens.
Réponse de le 28/12/2013 à 8:48 :
dommage que ce genre d'individu ne fasse plus rien quand ils sont au pouvoir ... de peur de ne pas être réélu le tour d'après
a écrit le 17/12/2013 à 14:13 :
Enfin.... un discours de bon sens.
a écrit le 17/12/2013 à 14:05 :
mon commentaire ne parait pas ? bizar non ?
a écrit le 17/12/2013 à 9:18 :
50 % des français a la charge de l’état, donc de nous les productifs… Plus de la moitié de la population active française vit de l’argent public !
François, Jean Marc, A quand le grand soir fiscal ? Avec en plus la réduction des dépenses publiques ( probablement a la saint Glin Glin )


14,5 millions de personnes sur les 28 millions que compte la population active française dépendent d’une façon ou d’une autre de sommes dépensées par l’Etat.

Explication : le chiffre de 14,5 millions, commence par le nombre de fonctionnaires (5,2 millions), un nombre qui a augmenté de 36% depuis 1983 et représente 22% de la population active contre 15% en moyenne dans l’Union Européenne. Il ajoute 3,2 millions de chômeurs dont la subsistance tient aux allocations chômages, 1,3 million de personnes qui touchent un revenu minimum, 2 millions de salariés du secteur para-public (les entreprises contrôlées majoritairement par l’Etat) et plus d’un million de personnes qui travaillent enfin dans des associations financées par l’argent public. En plus les 750 000 emplois aidés occupés essentiellement par des jeunes.

Résultat : les dépenses de l’Etat, celles liées à la protection sociale et celles des collectivités locales) représentent 57% de la richesse nationale (PIB).

« Un pays administré plutôt que gouverné »

l’Etat providence obèse « a transformé l’état d’esprit de la société française en transformant tout le monde en fonctionnaires ». Cela a fonctionné jusqu’à aujourd’hui selon lui parce que la France est « un vieux pays riche » mais « le système fonctionne de plus en plus mal car il y a de moins en moins de personnes travaillant pour satisfaire les besoins de plus en plus de personnes peu ou pas productives ». Il ajoute qu’aujourd’hui « la France est un pays administré plutôt que gouverné. L’administration y est omniprésente et toute puissante ». Avec des coûts exorbitants.

Pour en finir avec l'injustice fiscale : Une réforme fiscale radicale ! Le problème aujourd’hui n’est ni de réduire ni d’augmenter les impôts. Il s’agit de les remettre à plat, de mieux les répartir, de les rendre plus simples, plus équitables et plus lisibles.

Eu France, monstrueuse et tentaculaire, la pieuvre fiscale française est irréformable, d'une extrême complexité. Si l'on touche à une pierre de la forteresse, c'est tout l'édifice qui s'écroule. Sous les applaudissements de ceux qui payent, sous les cris d'orfraie de ceux qui en vivent. Elus, syndicats, fonction publique au sens large… Stagiaire en formation, Chômeurs, Jeunes, vieux, taulards, demandeurs d’asile, clandestin, etc….








Retraite : lorsque l’on demande aux fonctionnaires s’ils sont prêts à manifester contre la réforme 2013 des retraites. Près de 4 fonctionnaires sur 5 répondent par la négative. Et pour cause : ladite " réforme " ne touche à aucun des grands avantages de la fonction publique…
Réponse de le 20/12/2013 à 9:47 :
Ah parce que les fonctionnaires sont non productifs. Faudra m"expliquer cela.
Réponse de le 26/12/2013 à 12:01 :
moi alors pourquoi des pays avec beaucoup moins de fonctionnaires genre Allemagne fonctionnent bien mieux que nous ?
a écrit le 17/12/2013 à 7:28 :
ah! le fonctionnaire, haro sur le baudet, ce pelé, ce galeux!
messieurs les politiques, messieurs les énarques, réformez-vous (parlement-collectivités territoriales-commissions lucratives en tous genres), montrez donc la voie au peuple français..basta le refilage de patate. ce n'est pas le fonctionnaire qui crée de la règle tous les jours, c'est l'homo politicus. Alors, un peu de courage?
a écrit le 16/12/2013 à 23:30 :
Déjà au départ, c'est quoi les fonctions régaliennes: les députés, les sénateurs et les copains que l'on aura mis dans le circuit pour leur assurer une protection à vie ???
Réponse de le 17/12/2013 à 7:32 :
très bonne question car les réponses divergent selon les interlocuteurs
Xavier BERTRAND n'est qu'un provocateur qui veut opposer public contre privé et inversement.
Si l'état payer les cotisations sociales comme toutes les entreprises, elle n'aurait pas à supporter directement la retraite de ses fonctionnaires, l'état ne fait que différer une charge.
Réponse de le 17/12/2013 à 13:49 :
ok on aura surement de plus grosse retraite vu qu actuellement aucune prime qui représente la moitier de notre salaire n est pris en compte et les heures sup travaillées et non payer ( retraitees d hospitalieres partie avec un mois de récupe non payées)parce qu à l hopital messieurs dames il ne sagit pas de dire moi je ne viens pas je suis fatiguée 24 h/ 24 nous somme sur le pied de guerre .
Réponse de le 18/12/2013 à 16:19 :
Et j' ajouterai l' énorme avantage par rapport au privé pour la réversion: si le fonctionnaire se
remet en couple quel que soit le statut, la réversion lui est supprimée.
a écrit le 16/12/2013 à 19:13 :
S'il s'agit d'aligner les retraites du secteur public sur le mode de calcul de celles du secteur privé, alors il faut le faire complètement et notamment intégrer les primes dans l'assiette de calcul, compter 2 années de bonification par enfant au lieu d'une, etc.
J'ai fait une simulation récemment (je suis fonctionnaire hospitalière et serai à la retraite dans 2 ans). Mes primes représentent 40% de mon salaire. En prenant sur la grille indiciaire les 25 dernières années, et tout le monde ne parvient pas au dernier échelon, l'intégration des primes est plus favorable avec les 25 ans que les 6 derniers mois sans primes.
Réponse de le 16/12/2013 à 23:54 :
@kerikeri: doit-on aussi intégrer les primes éventuelles des salariés du privé ? Ne serait-il pas plus simple que tout le monde soit traité de la même manière ?
Réponse de le 26/12/2013 à 12:00 :
on veut remettre la justice sociale en France pas le choix, malheureusement se n'est ni avec la droite, ni avec la gauche que ça verra le jour: ils ont trop peur des urnes, et en attendant qui doit assurer le bien être de tout ce beau monde?
a écrit le 16/12/2013 à 18:29 :
Qu'il réduise les loyers au lieu de s'en prendre aux petits salaires des fonctionnaires
Réponse de le 17/12/2013 à 10:29 :
Réduire les loyer ?
Qui va acheté pour louer? : l'état? Si c'est le cas c'est la soviétisation de la France et on n'en est pas loin? Voyez comment cela a fini.
Perte de la liberté individuelle( parole, d entreprendre, de vivre,) car vous êtes pieds et poings liés au système étatique. Et faut il lui faire confiance???? dans la question il y a la réponse!!!!
Réponse de le 17/12/2013 à 12:17 :
On en a marre de payer avec nos impôts vos subventions pour Scellier, Robien et Duflot qui fait de l'enrichissement personnel à une couche de la population tout en matraquant les locataires comme je vois à Chatou 900 euros pour un 45 mètres pour un couple de locataires gagnant le smic .
a écrit le 16/12/2013 à 18:25 :
c'est bertrand qui avait promis le paiement des retraites le 1er du mois et non le 10 du mois ; ca a failli !!
a écrit le 16/12/2013 à 18:03 :
Comme déjà dit pour devenir fonctionnaire d'état il faut réussir un concours.
Les propos de M. Xavier Bertrand me font penser à tous ceux qui jubilent en proposant la fin des 35 heures.Toutes ces opinions seront prises au sérieux lorsqu'elles figureront noir sur blanc sur le programme d'un candidat crédible à la prochaine présidentielle.
a écrit le 16/12/2013 à 17:44 :
Dans toutes les démocraties sauf en France, quand un fonctionnaire décroche un mandat électif, il doit démissionner de la fonction publique.
Mais çà, c'est peut-être trop pour Mr Bertrand. Qui n'est qu'un baron de plus dans le système féodal français.
Réponse de le 17/12/2013 à 2:48 :
bien dit mec, mais ce n'est pas le cas, et ce n'est pas pour demain, fonctionnaire, senateur deputé, directeur de ci directeur de ca, et j'en passe et des meilleurs.et il vient taper sur un petit fonctionnaire qui travail les jours feries,45 heures par semaines
et peut etre plus. Il se fout de la gueule de qui l'ami bertrand
a écrit le 16/12/2013 à 17:38 :
Monsieur BERTRAND oublie tout simplement de dire que l'Etat ne cotise pas un centime pour les retraites de ses fonctionnaires et il est donc bien normal qu'il paie leur retraite. Sinon ce serait le beurre l'argent du beurre et le sourire de la crémière tant qu'on y est. Non celui de M. Bertrand.
Réponse de le 17/12/2013 à 17:42 :
Je ne comprends pas bien votre argument: en quoi le fait que l'Etat (l'employeur ici) ne paie pas a proprement parle de cotisations sociales justifie une difference de traitement entre prive et public? Du point de vue de celui qui percoit sa retraite, le resultat devrait etre le meme non?
a écrit le 16/12/2013 à 17:32 :
Tout français normalement constitué et inquiet de l'intérêt public est pour cette mesure depuis longtemps.
Réponse de le 16/12/2013 à 20:32 :
Encore un jugement de valeur sans intérêt.
a écrit le 16/12/2013 à 17:17 :
Mon commentaire aurait-il déplu? Je disais que l'idée est bonne, et que l'on se demande pourquoi le précédent ministre du travail ne l'a pas appliquée.
Réponse de le 16/12/2013 à 20:32 :
?
Réponse de le 17/12/2013 à 12:56 :
à @Oldtimer , parce qu'ils sont les mêmes interchangeables à l'infini depuis 50 ans !
a écrit le 16/12/2013 à 17:16 :
Mon commentaire aurait-il déplu? Je disais que l'idée est bonne, et que l'on se demande pourquoi le précédent ministre du travail ne l'a pas appliquée.
a écrit le 16/12/2013 à 17:16 :
Mon commentaire aurait-il déplu? Je disais que l'idée est bonne, et que l'on se demande pourquoi le précédent ministre du travail ne l'a pas appliquée.
a écrit le 16/12/2013 à 16:37 :
Voilà une excellente initiative "virtuelle" malgré tout, applicable aussi aux fonctions régaliennes et vu la l'endettement de la France applicable d'office pour les fonctionnaires en poste et surement licenciement sec pour cause de faillite.... De toute façon, les contribuables du privé ne veulent plus payer pour cette caste de nababs y compris les parlementaires !!!
a écrit le 16/12/2013 à 15:59 :
Je suppose qu'il appliquera ces memes mesures d'economie a lui meme et ses potes politiciens....
Réponse de le 17/12/2013 à 12:00 :
ça risque pas
Réponse de le 24/12/2013 à 23:24 :
Il propose même de continuer de cumuler les mandats en n'acceptant qu'une seule rétribution.
a écrit le 16/12/2013 à 14:31 :
Moi, je trouve que Monsieur Xavier Bertrand nous coûte trop cher et je souhaiterais que ses salaires, indemnités, privilèges puisqu'il ne paye " ni train ni taxis ni avion....." soient réduits de 80%.
Réponse de le 16/12/2013 à 20:53 :
+10000
Réponse de le 26/12/2013 à 11:57 :
le train de vie des fonctionnaires, edf, sncf, etc, aussi : là on sera d'accord.
a écrit le 16/12/2013 à 14:14 :
non statu à vie pour personne et certainement pas pour les politiques avec en plus une obligations pour les "'hauts fonctionnaires" de rendre des comptes et pas a s amenistier entre eux
Réponse de le 16/12/2013 à 17:33 :
Fonctions régaliennes.
a écrit le 16/12/2013 à 13:24 :
L'ump progresse. Va t'on sortir du socialisme de droite ?
a écrit le 16/12/2013 à 13:07 :
"Les droits régaliens ou pouvoirs régaliens ou fonctions régaliennes, du latin jura regalia, désignent les « marques de souveraineté » dont dispose la royauté ou l'État. Ils ont été définis clairement en particulier au XVIe siècle par les penseurs de l'absolutisme. On y inclut couramment la sécurité intérieure (police et justice), la sécurité extérieure (armée) et la monnaie" sources Wikipédia.
a écrit le 16/12/2013 à 12:45 :
Mr Bertrand est avant tout un assureur,.... ces propositions s'inspirent de son métier,... elles peuvent toutes être analysées à cette aune. !.... et l'on connait la loyauté des contrats d'assurance !....
a écrit le 16/12/2013 à 11:37 :
Aaahhh le Grand discours de droite : opposer les travailleurs aux travailleurs de peur que tous s'unissent et ns'en prennent aux vraies causes du probleme : les politiciens donneurs de leçons mais assis sur leurs privilèges honteux. Le problème n'est pas le fonctionnaire de base ou l'employé du privé qui se lève tout les matins pour être aux ordres de ces super privilégiés... Ouvrons les yeux et arrêtons d'être des moutons qui se laissent dicter leurs analyses.
a écrit le 16/12/2013 à 11:36 :
un peu d'historique:quand sarko en 2007 arrive au pouvoir il triple son salaire et augmente celui des ministres avec rétroactivité!le ministre Bertrand n'a pas osé protester,sans doute la timidité et le respect.quand Hollande arrive au pouvoir en 2012 il baisse les salaires du gouvernement de 30%!chapeau monsieur Hollande pour votre courage,les français,s'ils réfléchissaient plus, devraient vous etre reconnaissants
Réponse de le 16/12/2013 à 13:43 :
Mensonge le texte sur les -30% a été retoqué par le conseil constitutionnel et jamais réétudie.
Réponse de le 16/12/2013 à 13:53 :
MAIS mr hollande avait dit goivernement restreint !!!!!!!! 38 allemagne 10 voyez aussi sur le journal du net les primes des ministéres socialistes en 2012
Réponse de le 16/12/2013 à 15:58 :
@phil:le conseil constitutionel ,c'est la voix du peuple,Hollande a été obligé de s'incliner et de respecter le vote démocratique meme si ça lui faisait mal d'etre désavoué sur ce point,il a pris sur lui!
@ mathéo:le gouvernement en fait est restreint,la majorité des ministres ne pèsent pas lourd et n'ont que peu d'utilité,Hollande a donc respecté sa parole,le nombre importe peu.les primes des ministères sont un fantasme de la presse,on n'entre pas en politique pour l'argent,c'est une vocation,tous les politiques vous le diront!
Réponse de le 17/12/2013 à 8:38 :
@ELU PS .VOUS DITES le nombre importe peu . pouvez vous me chiffrer ce que coute un ministere ??? du logement au cuisinier ,gardien ,voiture, conseillers etc etc surtout que vous reconnaissez qu'ils ne servent à rien
Réponse de le 17/12/2013 à 10:37 :
Elu PS nous parle d'histoire mais son histoire n'est pas complète elle est tronquée. Car Sarko est le Premier Président qui eu le courage de donner un salaire officiel déclaré au Président. Avant lui cela se faisait sous le manteau en liquide sans vérification ni imposition du reste. On lui a reproché d'avoir augmenté énormément son salaire il a simplement déclaré la réalité de ce qui se passait. Bien cordialement
a écrit le 16/12/2013 à 11:34 :
Il pensait tout autre chose de 2002 à 2012, et je ne suis pas sûr qu'il le pensera toujours en 2017.
a écrit le 16/12/2013 à 11:26 :
L'UMPS même combat... Des nuls.
a écrit le 16/12/2013 à 11:20 :
Bonnes idées; je ne comprends pas qu'il ne les ai pas appliquées lorsqu'il était aux responsabilités.
a écrit le 16/12/2013 à 11:08 :
Il a en partie raison.
Il y a des secteurs qui ne devrait pas être "publics".

Les secteurs comme l'éducation, la santé, la sécurité doivent être publics.

Les secteurs comme le transport, l'audiovisuel, le courrier n'ont rien à faire dans le domaine public.
Réponse de le 16/12/2013 à 11:25 :
Le courrier ??? Ah, j'ignorais que la Poste faisait encore partie de la corporation des fonctionnaires ? Le transport ? vous parlez de la SNCF, RATP qui ne sont pas sous statut de la fonction publique...L'audiovisuel ? France 2, 3 et 4...voir France 5. Normal qu'il y ait une télévision nationale...Sinon, what else !
Réponse de le 16/12/2013 à 20:17 :
Vous connaissez pas grand chose aux transports pour dire ça... Le transport en commun est structurellement déficitaire, aucun pays n'y coupe. les rares où ce n'est pas le cas, en fait l'activité transport est déficitaire mais comblée par d'autres revenus (compagnies ferroviaires japonaises par exemple, qui tirent leurs profits des hotels et centres commerciaux). Alors plutôt que d'assurer des dividendes par de généreuses subventions publiques, autant mettre le secteur public...
Réponse de le 17/12/2013 à 2:55 :
le concours est ouvert a tous
Réponse de le 26/12/2013 à 11:56 :
qu'il n'y en a plus beaucoup, après c'est normal, les économies doivent être faites, et comment se fait-ce que des pays fonctionnent bien mieux avec beaucoup moins de fonctionnaires, seraient-il des surhommes?Je répond : non, ils bossent, tout simplement.
a écrit le 16/12/2013 à 11:08 :
Il faut arrêter la désinformation. La plupart des fonctionnaires gagnent plus que dans le secteur privé, à niveau de dîplôme et de compétences égal et pour ceux qui gagnent moins, je rappelle que la contre partie est la sécurité de l'emploi. Mais tous les bénéficiaires oublient tout cela et ne voient plus que la différence de salaire (quand elle existe !). On nous sort toujours "le cas" exceptionnel du fonctionnaire qui gagne très peu alors qu'il est bac + 10 mais c'est anecdotique.De plus, si le service rendu par les personnels de la fonction publique était de bonne qualité, il n'y aurait pas de pb mais ce n'est pas le cas ; nous avons tous des expériences catastrophiques dans nos démarches avec les administrations : aucune compréhension/injoignables/ incompétence.
Le déséquilibre 25 ans / 6 derniers mois est tout simplement injuste et doit absolument être rééquilibré.
Réponse de le 16/12/2013 à 11:21 :
C'est curieux, bien qu'étant du privé, j'ai les même reproche à faire au privé...Curieux, où bien le commentateur du dessus est sectaire.
Réponse de le 16/12/2013 à 14:53 :
bonjour

les fonctionnaires n'ont pas de retraite mais une pension, qui est en fait la continuation de leur salaire apres l'arrêt de leur activité
c'est donc tout a fait structurellement normal que l'etat paye ce différé de salaire

la difference n'est pas que semantique
ainsi, en cas de faute tres grave, ils peuvnt être révoqués; c'est a dire non seulement licenciés mais voir leur droit a pension supprimé(ce qui n'arrivera jamais a la retraite d'un employé du privé

ainsi donc , comparer les 6 mois et 25 années sous pretexte de justice sociale n'a aucun sens
bien au contraire il faut tenir compte de l'engagement moral de l'etat envers ses fonctionnaires recrutés qui est bel et bien effectivement le calcul sur 6 mois

et je rappelle que le concours a tjrs été ouvert à qui voulait s'y presenter....
apres faut assumer ses choix!!
Réponse de le 16/12/2013 à 17:35 :
@Eva. Non, je pense que vous délirez.
Réponse de le 16/12/2013 à 20:22 :
"pour ceux qui gagnent moins, je rappelle que la contre partie est la sécurité de l'emploi"

Foutaises. Ceux qui gagnent moins, ce sont ceux qui sont justement les plus diplômés. Or, désolé de vous l'apprendre, les ingénieurs connaissent très peu le chômage, la sécurité de l'emploi n'est donc pas invocable pour justifier la rémunération inférieure.
Le chômage des jeunes ingénieurs est de 4%, en comptant ceux qui sont hyper exigeants (genre du boulot dans l'aéronautique en restant à Trifouilly-les-Oies, il y en a des comme ça...). Alors pour ceux d'après, c'est tout à fait anecdotique. D'ailleurs, si la reprise a lieu dans les années qui viennent, soyez sûrs qu'on sera dans une pénurie dramatique d'ingénieurs !
Réponse de le 16/12/2013 à 20:37 :
C'est bien ce que je pensais de vos propos. Délire total.
a écrit le 16/12/2013 à 11:01 :
bien sure !!!!!! c est vrai moi administratif catégorie c je vous coute tres cher, nos avantages parlons en, apres 25 ans d'ancienneté et 1450 euros net tout les mois super primes inclues. si on nous suprime le peu que nous avons qu on nous donne des salaires digne de se nom comme dans le privé, surtout qu on nous fait trimer comme des malades, ah oui alors !!! c est la belle vie !! creuser un peu et soyer juste si on veut faire de économie faut peut etre prendre tout en haut et non tout en bas, sans nous les petites mains rien n'avancerais et tour le monde se fout des conditions, par contre en haut c est l'élite alors ..... tout le monde parle beaucoup mais personne ne sait réellement. Parlez moins et et venez voir......
a écrit le 16/12/2013 à 10:50 :
Rappelez moi sur combien de temps est calculée la retraite des politiciens ? Et celle des PDG qui laissent une entreprise en déclin ? Lorsque ce nettoyage sera fait, occupons nous de baisser les retraites des pov' gens qui bossent vraiment. Mais pas avant, ok ? Quand a M. Bertrand, qu'il essaye déja de gerer correctement son corps physique, avant qu'une crise cardiaque ou autre diabète ne vienne lui fermer son clapet. S'il peut nous montre quelques preuves de bonne gestion personnelle, nous accepterons peut-etre d'entendre ses conseils...
Réponse de le 16/12/2013 à 20:24 :
Philippe Varin, 21 millions pour 4 ans de boîte avec un bilan catastrophique.
Mais non, vous comprenez, le problème ce sont les ouvriers de l'Etat...
a écrit le 16/12/2013 à 10:39 :
"Retraite de député : 1 549 € mensuels pour un seul mandat de cinq ans "
ah bon il n a pas sa retraite de ministre après 6 mois seulement de mandat?lol.
Ah que les français sont naifs! Durée de cotisations pour une retraîte à taux plein : ministre 6 mois, député 15 ans, France d'en bas 42 ans !
Réponse de le 16/12/2013 à 10:50 :
He alors? Pourquoi n'aurait-il pas le droit de faire des propositions pour sauver la France? Qui dit qu'il ne serait pas aussi pret à revoir ses propres priviléges. Ce commentaire est destructif et hors sujet!
a écrit le 16/12/2013 à 10:38 :
bien sure !!!!!! c est vrai moi administratif catégorie c je vous coute tres cher, nos avantages parlons en, apres 25 ans d'ancienneté et 1450 euros net tout les mois super primes inclues. si on nous suprime le peu que nous avons qu on nous donne des salaires digne de se nom comme dans le privé, surtout qu on nous fait trimer comme des malades, ah oui alors !!! c est la belle vie !! creuser un peu et soyer juste si on veut faire de économie faut peut etre prendre tout en haut et non tout en bas, sans nous les petites mains rien n'avancerais et tour le monde se fout des conditions, par contre en haut c est l'élite alors ..... tout le monde parle beaucoup mais personne ne sait réellement. Parlez moins et et venez voir......
Réponse de le 26/12/2013 à 11:53 :
n'en ai pas cru un mot
a écrit le 16/12/2013 à 10:37 :
Cela serait un bon début…!
mais y arrivera t'il…?
Il faudra après s'attaquer aux députés et sénateurs qui sont beaucoup trop nombreux et ont également un traitement et une retraite même avec seulement quelques années de présence…
a écrit le 16/12/2013 à 10:27 :
Les fonctionnaires et les représentant du peuple doivent voir leurs privilèges revus à la baisse. C'est quoi ce parterre de privilégies qui stigmatise l'autre partie de la population, impuissante car en opposition avec le système de l'Etat providence.
a écrit le 16/12/2013 à 9:56 :
pire que les fonctionnairesLES RETRAITES DES ELUS ET LE 100% DE REVERSION DES FEMMES DE SENATEURS; EN PLUS? ils devraient montrer l'exemple , c'est pour cela que les francais en veulent a l'UMPS
a écrit le 16/12/2013 à 9:36 :
C'est vrai que vu ses revenus à lui il peut se permettre de donner des lecons. Lui, c'est pas demain qu'il risque de se retrouver à la rue...Voyez plutôt..
Traitement mensuel : 7 100,15 € brut par mois, dont :
Indemnité parlementaire de base : 5 514,68 € brut mensuel
Indemnité de résidence : 165,44 € brut mensuel
Indemnité de fonction : 1 420,03 € brut mensuel
En cas de cumul avec un mandat local (maire, président de Conseil général...), l'indemnité est écrêtée à 2 757,34 € par mois (maximum : 9 857,49 €)
À cela s'ajoutent :
Indemnité représentative de frais de mandat (frais de représentation) : 6 412 €
Soit un revenu par député de : 13 512,15 €
Crédit mensuel pour la rémunération de collaborateurs : 9 138 € (si la somme n'est pas totalement utilisée, la différence peut être versée au groupe politique du député, sinon, elle reste acquise au budget de l'Assemblée nationale)
Supplément familial de traitement pour les députés chargés de famille
Avantages en nature :
Accès gratuit au réseau SNCF (1re classe)(carte payée par l'Assemblée Nationale)
Taxis gratuits à Paris
Quotas de déplacements aériens
Lignes téléphoniques et courrier (forfait annuel)
Allocation d'aide au retour à l'emploi pendant 3 ans pour assurer un revenu brut mensuel égal à l'indemnité parlementaire de base pour les députés non couverts par les Assedic, dégressive tous les 6 mois.
Prêts d'aide au logement, supprimé en 2007
Retraite de député : 1 549 € mensuels pour un seul mandat de cinq ans
Réponse de le 16/12/2013 à 10:47 :
C'est pas bien d'etre envieux et puis ce commentaire est hors sujet. D'alleurs ce n'est pas lui qui décide de ce qu'il gagne. Les revenus des élus peut etre un Sujet à aborder. Les retraites des fonctionnaires représentent un privilège que la France (des contribuables) n'a plus les moyens ni l'envie de financer.
Réponse de le 16/12/2013 à 14:38 :
Vous dites ce n'est pas lui qui décide de ce qu'il gagne mais qui vote les lois Kesako? Faut choisir d'un côté ou de l'autre mais pas celui qui vous arrange quand c'est votre camp, votre commentaire est incohérent.
a écrit le 16/12/2013 à 9:31 :
Il est courageux de s'attaquer aux plus grand lobby de privilèges de France. Ex-Fonctionnaire, je sais de quoi je parle. C'est pire que les niches fiscales! ce serait bien pour le pays si le débat était ouvert.
Réponse de le 16/12/2013 à 11:13 :
Tout comme vous, je suis un Ex-Fonctionnaire à la retraite. Vous avez raison, ils peuvent bien ouvrir le débat maintenant que je ne suis plus concerné.
Réponse de le 16/12/2013 à 11:37 :
ben si vous le serez car grace a la pression des creanciers on va descendre votre retraite d au moins 20pc comme pour les grecs et espagnols. On finira par les avoir ces fonctionnaires qui humilient le prive depuis des annees et servent a rien !
Réponse de le 16/12/2013 à 20:39 :
Suis mon doigt...
a écrit le 16/12/2013 à 9:05 :
Il est clair que je ne voterais pas l'UMP aux prochaines élections.
Réponse de le 17/12/2013 à 2:52 :
ru as raison vote Hollande
a écrit le 16/12/2013 à 8:32 :
C'est qui Xavier Bertrand?
Réponse de le 16/12/2013 à 9:07 :
Un loup affamé probablement ; mais qui risque de se casser les dents aux prochaines élections.
Réponse de le 26/12/2013 à 11:25 :
serais pas fonctionnaire par hasard?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :