Que faire pour limiter la dépense publique ?

 |   |  607  mots
La gestion des déchets par les collectivités locales représente un coût annuel de 8 milliards d'euros
La gestion des déchets par les collectivités locales représente un coût annuel de 8 milliards d'euros (Crédits : G.H.)
L’État doit économiser 50 milliards d'euros dans les dépenses sur trois ans. Un comité interministériel est chargé de trouver des pistes: 5 à 7 milliards pourraient être gagnés en optimisant la gestion des déchets par les collectivités locales et en rationalisant les achats publics par l’État et les hôpitaux.

Et de quatre ! Le Premier ministre préside aujourd'hui le quatrième Comité interministériel de la modernisation de l'action publique (Cimap), une instance chargée d'évaluer l'ensemble des politiques publiques menées en France dans tous les domaines. L'objectif étant de traquer les dépenses indues, d'éviter les doublons et de tendre à la plus grande efficience. Au total, depuis les débuts de la "modernisation de l'action publique" (MAP) il y a tout juste un an, ce sont 49 évaluations qui ont été ainsi lancées. Elle ont permis d'engager 3 milliards d'euros d'économies pour 2014. Avec ce nouveau Cimap, c'est un nouvel objectif de 5 à 7 milliards d'économies à l'horizon 2017 que le gouvernement vise. A comparer aux 50 milliards d'économies globales recherchées dans les dépenses d'ici 2017.

 Des économies à réaliser dans la gestion des déchets par les collectivités locales...

Où trouver donc de nouvelles économies grâce à la MAP ? Le Cimap de ce 18 décembre cible quelques domaines déjà évoqués. Notamment les actions menées dans la la lutte contre le décrochage scolaire. Mais ce sont surtout les collectivités locales qui sont dans le collimateur, avec la gestion locale des déchets (qui représente 8 milliards d'euros de coût par an) et la mutualisation des fonctions supports notamment entre les différentes composantes du bloc communal.

La santé aussi serait appelée à la rescousse : 500 millions d'euros d'économies sont ainsi escomptés avec le développement de la chirurgie ambulatoire (qui permettrait de supprimer des lits dans les hôpitaux) et le recours aux médicaments génériques. Enfin, la chasse aux gaspis concernerait aussi la poursuite de l'évaluation des aides aux entreprises, avec un objectif d'un milliard d'euros de dépenses en moins. Ces diverses actions pourraient permettre des économies à hauteur de 3 à 4 milliards.

... et dans les achats publics de l'Etat et des hôpitaux.

Par ailleurs, de nouveaux chantiers vont aussi être lancés qui, eux, laissent espérer de nouvelles économies en matière d'amélioration de la gestion publique pour environ 2 à 3 milliards d'euros. Ils porteront sur les achats publics de l'Etat et des hôpitaux publics et les systèmes d'information de l'État. Selon les évaluations réalisées dans le cadre de la MAP, la suppression de redondances et la mutualisation de data centers pourrait générer entre 500 et 800 millions d'euros d'économies à partir de 2017, soit un quart des dépenses annuelles informatiques de l'État, hors personnels..

Confirmation des mesures de simplification

Par ailleurs, le Cimap est aussi l'occasion de confirmer ou d'annoncer des mesures de simplification (200 ont été annoncées en juillet dernier dans le cadre d'un programme pluriannuel) concernant tant les particuliers (validité de la carte nationale d'identité portée à 15 ans, intitulés des diplômes de licences abaissés de 1.800 à 45, dématérialisation des timbres fiscaux…) que les administrations et les entreprises (certaines mesures ont déjà été traduites dans des textes telles l'accélération des projets de construction ou des recours contentieux en matière d'urbanisme).

Reste que tout ceci ne suffira pas pour trouver près de 50 milliards d'euros d'économies. Comment faire ? Il ne faut sans doute pas s'attendre à des mesures spectaculaires, François Hollande ayant jusqu'ici refusé des solutions drastiques, par exemple la mise sous condition de ressources des allocations familiales. Il faut davantage s'attendre à la poursuite d'un rabotage général de toutes les dépenses.

Relevé de décisions du CIMAP (Comité interministériel pour la modernisation de l'action publique)

 

 
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/12/2013 à 9:46 :
C'est facile à limiter: il suffit de reduire les élus qui perçoivent des émoluments trop important et surtout les ministres qui représentent une gabegie des finances.
a écrit le 19/12/2013 à 18:53 :
Le premier poste de dépense de dépenses publiques est constitué par les retraites (16 points sur 56).QUI est prêt ...à ne plus partir en retraite ? Autre poste de taille, celui de l'éducation.A l'instar de l'Allemagne ,sommes nous prêts à supprimer les maternelles ? Pour terminer ,celui de notre système de soins beaucoup plus dispendieux en remboursement médicaments que nos voisins Allemands.Sommes nous prêts à cesser de "nourrir" les laboratoires pharmaceutiques qui se nourrissent de la "bête" (la sécurité sociale) ?
a écrit le 19/12/2013 à 17:43 :
Commencez par diminuez de 50 % les salaires des ^politiques
a écrit le 19/12/2013 à 17:04 :
Moi j'ai un début de solution. Récupérer les 4 millions de l'Humanité, crée un syndicat des travailleurs du privé et menacer de ne pas payer les impôts et faire grève dans le privé, c'est le seul moyen d'obliger le gvt à baisser les dépenses et faire un travail sur les gaspillages. Sinon, rien ne sera fait, car, on ne change pas une méthode qui gagne (pour eux).
a écrit le 19/12/2013 à 16:14 :
La première chose serait de sortir du socialisme, qui a ruiné la France. La seconde serait de réduire très fortement les effectifs de la fonction publique (sui augmentent encore cette année), la troisième serait de remettre les Français au travail: semaine de 40 heures, retraite à 65 ans, suppression des RTT, la quatrième serait de réduire et de mieux contrôler les innombrables aides, allocations etc... Bref, il faudrait faire exactement le contraire de ce que fait ce gouvernement.
Réponse de le 19/12/2013 à 16:49 :
La ruine de la France a commencée il y a 30 ans,et chacun a contribué au démantèlement de nos structures productives.
A telle enseigne que les JEUNES qui veulent donner sens à la vie,s'éloignent de notre Hexagone,qui se meure dans son corporatisme et ses castes .
bonne méditation
a écrit le 19/12/2013 à 16:10 :
Vous pouvez toujours tenter de refaire le monde sur LA TRIBUNE, mais vous ne changerez rien, même pas par les élections le fait que nous serons toujours la vache à lait ; qu'il y ait des fonctionnaires ou pas.
a écrit le 19/12/2013 à 14:32 :
Le pays aurait pu etre géré correctement, il l'était jusqu'en 1973. Depuis, malgré l'augmentation de la productibité, les dettes ont démarré puis explosé. Ceci est le fait d'un classe dirigeante multi-visages qui s'est enrichie grace a la loi Giscard-pompidou a mesure que le peuple s'appauvrissait. Maintenant la situation ne peut etre gérée de la meme manière qu'a l'époque ou tout était simple. il faut un vrai choc. le système d'amélioration choisi par nos dirigeants, qui profitent de cet état, ne consiste en fait qu'a utiliser l'argument de la dette pour ponctionner les classes inférieures. cela explique qu'ils ne fassent rien pour diminuer les dépenses, car celle-ci leur rapportent. La société ou l'économie française fonctionne comme un monstrueux systeme -on pourrait le représenter par un graphe avec des millions de noeuds et d'arcs, dans lesquel circule la monnaie- en perpétuelle évolution pour pomper le maximum d'argent en direction du centre dirigeant. Ce faisant, les échanges entre entités évoluent (on ne fabrique plus les memes produits) de manière a orienter l'économie de plus en plus vers un production destinés aux dirigeants. Lorsqu'on comprend ce schéma général, avec un centre parasite qui pompe et petit a petit tue son écosystème (ou au moins l'affaiblit et le rend malade), on comprend que la première mesure a prendre pour renverser ce processus est d'arreter le pompage effectuer par la partie centrale du systeme. C'est à dire mettre a plat toutes les circulations d'argent, salaire, indemnités, jetons de présence et autres émoluments indécent captés par cette oligarchie. ce faisant, l'argent serait plus présent dans les autres parties du systeme qui actuellement souffrent, comme un membre dont on rétrécit les veines et artères et qui se sclérose. En lui redonnant un peu plus de sang, le membre revit, prend du volume, du poids. Les entreprise se remettraient a produire des biens utiles à l'économie au lieu de gaver un parasite multiforme. Il faut donc déclarer la guerre a toutes ces entrés d'argent indécentes. personne ne se pose la question de la raison pour laquelle Sarkozy fait des conférences payées 500.000 à 10.000 dollars ? meme le plus grand chercheur de tous les temps, le plus grand ingénieur ou économiste, celui dont le suivi du cours apporterait de grand gains en productivité a ses auditeurs, ne serait pas payés de manière aussi indécente. Combien la place pour suivre de telle conférence de ces messieurs Clinton, Sarko et bientot Hollande ? n'est-pas une des manières dont l'oligarchie les rétribue pour avoir bien ponctionné le peuple ? Personne ne me fera croire que la qualité des interventions du nabot explique ces conférences. En tout cas, ce n'est pas au vu de ses résultats en france que je choisirai d'aller l'écouter parler. Tout cela n'est que détournement d'argent, des salaires indécents de nos dirigeants publics ou prives, qui se renvoient l'ascenseur en permanence de conseils d'administrations en commission etudiant tel ou tel sujet foireux, d'emploi fictifs en conférence truquées. Première mesure donc, rendre ces différents émoluments décents, et meme a la mesure de leurs résultats! Seconde mesure, punir les escrocs qui sont encore vivant et ont a un moment ou l'autre de leur carrière d'oligarche augmenté la dette publique. Quand on gère un pays, on équilibre le budget. Sauf cas extrèmes, guerre (justifiée, par l'attaque d'un pays pour engraisser notre total national), santé publique, ou investissement, les dettes sont INTERDITES. Une dette contractée pour de la gestion courante, surtout si on trouve qu'au bout le compte en banque de tel ou tel copain a augmenté, meme de manière légale (le copain touche un salaire pharaonique en tant que PDG de la boite qui récupère le marché public, tout cela est parfaitement légal, et le dirigeant apres son mandant est embauché comme consultant sans la boite, par exemple...), c'est tribunal, remboursement et prison!
a écrit le 19/12/2013 à 14:16 :
Tres simple.Couper les vivres des politiciens.Ce n'est pas demain la veille car ils peuvent se voter eux-memes leurs emolume nts.
a écrit le 19/12/2013 à 12:24 :
En France vous avez de l'humour, j'ai appris que vous aviez des Hôtels de Région, des Hôtels Consulaires dans lesquels votre administration est hébergée. Quelle est la 1ere fonction des hôtels ? Loger des gens qui dorment !
a écrit le 19/12/2013 à 12:11 :
Le Canada l'a fait, donc c'est possible. Mais évidement il faut un peut de courage politique, et avec le "Dindon gominé" à l'Elysée on ne risque pas de prendre des décisions courageuses.
Réponse de le 19/12/2013 à 14:26 :
Cela fait 30 ans que nos politiques manquent de courage et la faute à qui ? Aux électeurs évidemment qui se satisfont de belles promesses et ne voient que par leurs corporatismes et intérêts individuels.
Mitterrand, Chirac, Sarkozy ... Que de belles promesses payées par la dette qui va crescendo. Les enfants en veulent toujours plus !
a écrit le 19/12/2013 à 11:03 :
"la gestion locale des déchets" Quid d'Eco-emballages qui collecte au près des industriels l'argent signalé par une étiquette verte sur tout emballage mais non obligatoirement recyclé (plastique hors flacons par exemple) ? Elle reverse tout ou en garde une partie (par sécurité) ? Ça devrait fonctionner en flux tendu, ce genre de système : collecte / dépense pour valoriser tout ça. La taxe pour le bois (mobilier, planches mélaminées aussi), c'est collecté par qui ?
Réponse de le 19/12/2013 à 15:17 :
le recyclage du plastique fléau de notre monde??? que l'on commence par autoriser un seul plastique et interdire tous les autres
a écrit le 19/12/2013 à 10:19 :
Acheter une grosse gomme, mettre dix ménagères devant les dépenses publique et gommer! gommer! gommer! tout ce qui ne apporte pas. Des exemples la Russie travaille avec 100 députés, supprimer tous les avantages des élus, mettre tous les Français au même régime fiscal et social.virer toutes les assemblés et conseils en tout genre qui ne servent à rien (sénat par exemple), mettre la TVA sur la presse au niveau de l'alimentation. Suprimer les niches fiscales qui sont neutre sur l'emploi.Donner des primes à ceux qui font ou trouvent des économies....
a écrit le 19/12/2013 à 8:57 :
je ne comprends pas pourquoi "la tribune"" pose cette question puisque les réponses ont été maintes et maintes fois énumérées.
Réponse de le 19/12/2013 à 11:18 :
Tout à fait. Il suffit de collationner toutes les suggestions faites dans les divers forums et la liste est toute faite.
a écrit le 19/12/2013 à 8:38 :
La gauche comme la droite manquent de courage politique et prouve encore une nouvelle fois que la France est sous l'emprise de parlementaires et de fonctionnaires qui ne servent que leurs propres intérêts au détriment de l'intérêt général. Tous les français de la société civile savent que la réduction de la dépense publique passe par la fermeture des administrations publiques sans utilités ou en doublons, la réduction massive des agents publics; territoriaux, chu, etc, y compris parlementaires et pour le reste par une augmentation des heures de travail pour compenser la très très faible productivité, d'un meilleur suivi de l'absentéisme récurent, privatisation totale de la sncf, ratp, rdf, la poste, etc, etc.de la culture du résultat. Bref vous avez tous compris cela passe par une vraie révolution enfin que l'état fiançais revienne à des fonctions régaliennes et la France un pays vertueux libéré de son cancer. Les mauvais résultats de l'éducation nationale publique dans les classement internationaux malgré une dépense financière la première et la plus importante de tous les pays de l'OCDE rappelle l'état de gravité de la France...
Réponse de le 19/12/2013 à 9:09 :
Vous racontez n'importe quoi.

Education : avez-vous regardé le nombre d'enfant par femme ?

Dépense publique : se répartit entre administration (22%) et dépenses sociales (34%). Pour les dépenses d'administration la France est dans la moyenne de l'UE, en dépit de charges plus importantes (armée, plus d'enfants à élever en proportion). Donc, elle est plutôt bien gérée de ce point de vue p/p autres pays. C'est sur les dépenses sociales qu'elle est moins rigoureuse.

Privatisations et mise en concurrence : le cas typique c'est EDF, où la concurrence et les ENR sont cause de hausses de prix et de coût...

Le "cancer de la France", c'est la bêtise à front de taureau qui se mêle de réformes sans même connaitre les chiffres de base.
Réponse de le 19/12/2013 à 10:17 :
Pitoyable énième tentative d'un baby boomer de se défausser sur les fonctionnaires plutôt que d'admettre que sa pension précoce et indexée et ses cures thermales sont financées par de l'endettement gagé sur les générations qui suivent ...
Réponse de le 19/12/2013 à 10:19 :
Le cancer de la France n'a pas tout à fait tord, nos hommes politiques pensent avant tout à leurs réélections. Pour les déchets c'est simples les faire payer ceux qui les mettent, mais voilà c'est souvent ceux aux faibles ressources qui en mettent le plus ? eux qui iraient déposer leurs ordures en Forêt par exemple, saisie du véhicule au prix d'achat, depuis 3O ans nos politiques ont fait n'importe
quoi par ex vente des autoroutes, une honte. Pour les études faire comme la Suisse où l'apprentissage n'est pas une voie de garage...Le probléme chez nous
c'est 41 % d'actifs contre 59 % en suisse, et ceatera etc.....
Réponse de le 19/12/2013 à 12:33 :
Vous avez tord sur la productivite, ca fait maintenant quelque mois que divers rapport de diverses source (du FMI a l OMC..) demontre, prouve que le temps de travail en France est reellement plus eleve ou dans la moyenne europeenne, et a fortiori plus important qu en Allemagne. De plus ces meme rapport demontrent que la productivite horaire Francaise est dans le top 5 mondial... Faut un peu arreter de toujours rapporter "nos" probleme au 35H, a l Euros.... qui ne sont que des alibis. Les problemes sont ailleurs: fiscalité complexe, opaque et inefficace, rapport revenu/prix totalement aberrant, rapport Capital/revenu tout aussi aberrant, mille feuille administratif, sur-poid de l administratif central......
a écrit le 19/12/2013 à 7:26 :
Je ne crois pas du tout que les socialistes vont trouver 50 milliards d'euros sur 3 ans. Ils nous expliquerons comme pour le chomage, au dernier moment, qu' ils n' ont pas réussi a tenir leurs engagements. Personne n'y croit, ni les Francais, ni Bruxelles. Objectivement, c'est de toute facon tres insuffisant quand on sait que le gouvernement Français a emprunté 89 milliards d'euros sur les marchés internationaux cette année 2013 (pour payer la santé, le dernier trimestre des fonctionnaires, les interventions guerrières au Mali, etc...). Il faut viser l' équilibre budgétaire (dépenses = recettes) et donc 89 milliards d'euros de réduction des dépenses par an et pas 16,6 milliards par an (50/3). Ce que nous prépare l' UMPS depuis 40 ans de gouvernance, c'est la "banqueroute pour tous". Mais rassurez vous, les politiques UMPS en auront bien profité !
a écrit le 19/12/2013 à 7:17 :
Vous réclamez des baisses de dépense, c'est à dire essentiellement des baisses de pension et de remboursements de l'assurance maladie, vue l'étendue des dégâts ? Ne soyez pas si impatients, vous les aurez et l'autre bonne nouvelle c'est que les banksters vous piqueront quand même vos dépôts et votre épargne !
a écrit le 18/12/2013 à 23:48 :
commencer par la transparence et la publication de la distribution de l'argent public
a écrit le 18/12/2013 à 21:59 :
Très simple! Virer les 50% des fonctionnaires non régaliens qui ne servent à rien. Supprimer le social pour que les ces bons à rien d’assistés se remettent au travail!
Réponse de le 18/12/2013 à 23:50 :
Le niveau des commentaires sur la tribune est de plus en plus affligeant...
Réponse de le 18/12/2013 à 23:54 :
OK avec vous
Réponse de le 19/12/2013 à 0:22 :
Pourtant il a raison.
J'ajouterai supprimer les aides pour les entreprises pour tel ou tel secteurs ou classes d'age. C'est une des plus grosses niches fiscales.
Réponse de le 19/12/2013 à 6:37 :
Trop simple @Cjesus, et là je rejoins Pierre Desproges qui disait bien justement "L'intelligence, c'est comme les parachutes, quand on n'en a pas, on s'écrase."
Réponse de le 19/12/2013 à 8:03 :
Vous devez être fonctionnaire
Réponse de le 19/12/2013 à 8:09 :
@cjesus vous voulez supprimer comme ça 50 % des fonctionnaires non régalien donc par exemple fermer une école sur deux et déscolariser un enfant sur deux. Vous pensez peut-être les mettre dans le "privé". Mais en France les profs dans les écoles privés sont assimilés fonctionnaires et payés par l'Etat... Et ne croyez pas que vous aurez des baisses d'impôts en proportion égale aux services en moins... Faut bien payer la dette. Les services publics et prestations sociales d'aujourd'hui sont financés avec les impôts de demain, pas l'inverse...
Réponse de le 19/12/2013 à 15:56 :
Je suis retraité du privé...Mais avec un peu de bon sens, Cjesus aurait évité un raisonnement aussi simpliste...
a écrit le 18/12/2013 à 20:57 :
Pour couper dans les dépenses, il faudrait couper des têtes...
a écrit le 18/12/2013 à 20:52 :
Supprimer le millefeuille administratif, tout simplement!!!
Réponse de le 18/12/2013 à 21:43 :
Mille feuilles ou pas, les fonctionnaires, on ne peut pas faire grand chose à part ne pas remplacer ceux qui partent quand ils ne produisent pas (c'est à dire dans les collectivités locales notamment)....et cela ne fera pas 50Ge compte tenu du rythme des départs. Par contre les administrations peuvent acheter moins.
a écrit le 18/12/2013 à 20:20 :
virer 3/4 des députés et autant de sénateurs, pour aligner notre représenattion nationale sur lle ration de la représentation US , il n'ont par parenthèse que ce modèle de bon , ensuite comme des commerciaux, les mettre aux résultats et si échec, les renvoyer comme toute bonne entreprise le fait avec son personnel incompétent. Si c'était appliqué depuis tjrs, , nous n'en serions pas là à blablater pout noyer le poisson, enfumer sur tout et rien... 99 % de l'info qui circule dissimule les vrais intentions de l'état...
a écrit le 18/12/2013 à 19:24 :
Supprimer la moitié des ministres avec l'administration qui va avec. Réduire le nombre de parlementaire et leur poids financier.
Supprimer les départements avec les préfectures et l'administration qui va avec et donner plus de pouvoir aux régions et surtout aux communes. Réformer les communes et en supprimer au moins la moitié.
etc. etc. etc. Ce n'est qu'un début.
a écrit le 18/12/2013 à 18:22 :
Il faut supprimer la secu les allocations et les assedics ansi que l'educations nationale que chacun se demerde ! c'etait comme ca au moyen age et tout allez plutot bien non?
Réponse de le 18/12/2013 à 20:42 :
Tres drôle
a écrit le 18/12/2013 à 18:19 :
quelques pistes:
450 millions/an en autorisant d'un trait de stylo un médicament qui pour traiter la DMLA, dégénérescence maculaire, à 25 euros le dose et déjà utilisé dans le soin du cancer du colon, en lieu et place du produit à 860 euros la dose......

autre piste:

investir dans des outils de détection de pré diabète..... qui permet de détecter des situations de pré diabète avant qu'une prise de sang ou des symptomes.... ne fassent que constater un diabète déclarer......

le coût du diabète augmente de 1 milliard d'euros part an... coût actuel, 15 milliards par an..... cet "instrument médical" est fabriqué par une start up française qui le vend jusqu'en chine en passant pas l'Allemagne..... mais pas en France...... absurde......
a écrit le 18/12/2013 à 18:02 :
En France les fameuses Chambres de Commerce consomment chaque annee pres de 4 milliards d'euros d'argent public, 163 CCI en France qui comptent 26.000 fonctionnaires ! Divisons leur budget par 2, ca ne changera rien pour les entreprises, par contre cette economie de 2 milliards servira a reduire la dette plutot qu'a faire des cocktails remplis de petits fours pour une minorite de petits chefs locaux ! Le saviez vous qu’en moyenne seulement 15% des chefs d'entreprise votent aux elections des CCI, 15% seulement de votants !!! Presque 80% des chefs d'entreprise ne votent meme pas car ils savent que cet organisme ne leur sert pas a grand chose ! On peut diviser par 2 ou 3 leur budget (surtout certains CCI de campagne) sans que cela change quoi que ce soit a la vie economique des entreprises.
Les élections aux CCI et des Délégués consulaires grands électeurs des Membres des Tribunaux de commerce ont eu lieu du 25 novembre au 8 décembre 2010 ; le taux d’abstentions dans les
catégories commerce, industrie ou services était comparable: 83% .
Aux élections de 2009 des Chambres de métiers et de l’artisanat, on constate le même record d’abstentions : 80% contre 74,6% aux élections précédentes soit 6,4% de plus.
Plutôt que de fermer des maternites, gendarmeries, tribunaux, commissariats de Police, on verrait mieux de couper les depenses dans les endroits ou elles sont surtout somptuaires ! Tapez CCI Leaks sur google et vous verrez les depenses somptuaires de certaines CCI qui achetent des biens immobiliers a coups de millions d'euros pour certaines
Réponse de le 18/12/2013 à 19:13 :
Pas bien de cracher dans la soupe!!!!!
mais le problème de la plus'plus-value des CCI est à poser,comme d'ailleurs les chambres des métiers,et tous les comités Théodule qui sont des lobbyings ,alimentant le corporatisme de l'exception FRANCE.!
Et maintenant on fait QUOI???
Réponse de le 18/12/2013 à 19:52 :
On fait quoi ??? et bien on ferme ! Des gendarmeries, maternite, commissariats, garnison de l'armee ont ferme dans toute la France, purement et simplement pour rationaliser les depenses. Entre une chambre de commerce ou des metiers et une maternite ou une gendarmerie, a votre avis, c'est quoi le plus important et utile a la population ?! Les sous prefectures, meme traitement. Ca changera pas grand chose a la vie quotidienne des entreprises et de la population.
Réponse de le 18/12/2013 à 21:03 :
Fermer les CCI et autres chambres des métiers?mais c'est vouloir faire disparaitre le petit entrepreneuriat!Les études ont prouvé qu'il n'y avait pas assez de sous préfectures en France!Quant au nombre d'élus,chaque français est bien content d'aller les trouver pour quémander ici un avantage,la un service,ils sont bien utiles.Il faut arreter avec ce populisme qui vise a stigmatiser en permanence l'état!Les coupes franches doivent etre faites dans les métiers de la finance et des consultants et coachs bidons qui fleurissent ici ou la
Réponse de le 18/12/2013 à 23:56 :
Bonjour,
Il y a bien trop de CCI en france. Leurs fonctions ne sont pas claire et elle embauchent souvent du personnel sur fond publics qui viennent remplacer le travail de vraies sociétés du secteur.
Réponse de le 19/12/2013 à 8:18 :
J'aimerai bien savoir par qui ont été faites ces études ? par un autre cabinet de fonctionnaires ?
a écrit le 18/12/2013 à 17:54 :
y a qu'à boucler tous les bouclards parapublics, karcheriser le "millefeuille administratif, qui est absolument terrifiant et aberrant", "l'accumulation des collectivité locales (...) qui coûte une fortune par rapport à ce que la France peut se payer".

En effet
Ce qui est prioritaire, c'est de boucler tous les bouclards qui ont échoué sous le ChiracoSakosystème ...depuis 19 ans

Acceptons de mettre en place la prime à la casse pour les vieilleries qui polluent l'économie,

simultanément, supprimer sans aucun état d'âme, sans avoir besoin de se poser de question sur leur inutilité évidente

supprimer purement et simplement :
en priorité les fameux Pôles magouilles contre compétitives
en priorité BPI Oseo innovation ex Anvar plutôt avatar
en priorité les faux centres de faux experts auto proclamés
en priorité les agences de Développement économiques ruineuses et superflues
en priorité les CCI Chambres de Commerces et d’Industrie impotentes

et toutes les aides inutiles

remplaçons cela par de vrais interventions en fond propres par les établissements publics dans les entreprises nouvelles créatrices d'emplois industriels, fondées sur l'innovation réelle, et a fort potentiel à l'exportation.
a écrit le 18/12/2013 à 17:35 :
Balladez vous dans un ville capitale régionale, vous y verrez des quartiers entiers, propriétés des diverses collectivités territoriales, des centaines de millions de patrimoine, farcies de milliers d'agents territoriaux!
Tous les plus beaux batiments sont occupés par ces administrations redondantes: chacune a son office du tourisme, sa communication, son développement, ses infrastructures, son service ressources humaines, ses services financiers, ses planqués et ses pistonnés!
Des directeurs et directeurs-adjoints par centaines, avec secrétaires, véhicules et logements de fonction!
Rien qu'à ce niveau, ce sont des dizaines, des centaines de milliards qui dorment. Les ponctions de ces ensembles pourraient être divisées par deux sans que l'on s'en rende compte!
A combien s'élèvent les frais de fonctionnement cumulés de toutes ces usines à gaz, hors redistribution et investissements "utiles"? Depuis l'Europe, avec son parlement, ses commissions.... jusqu'à la mairie de Rochefourchat (1 habitant!)
Réponse de le 18/12/2013 à 18:03 :
Tout a fait !!! Un exemple : En France les fameuses Chambres de Commerce consomment chaque annee pres de 4 milliards d'euros d'argent public, 163 CCI en France qui comptent 26.000 fonctionnaires ! Divisons leur budget par 2, ca ne changera rien pour les entreprises, par contre cette economie de 2 milliards servira a reduire la dette plutot qu'a faire des cocktails remplis de petits fours pour une minorite de petits chefs locaux ! Le saviez vous qu’en moyenne seulement 15% des chefs d'entreprise votent aux elections des CCI, 15% seulement de votants !!! Presque 80% des chefs d'entreprise ne votent meme pas car ils savent que cet organisme ne leur sert pas a grand chose ! On peut diviser par 2 ou 3 leur budget (surtout certains CCI de campagne) sans que cela change quoi que ce soit a la vie economique des entreprises.
Les élections aux CCI et des Délégués consulaires grands électeurs des Membres des Tribunaux de commerce ont eu lieu du 25 novembre au 8 décembre 2010 ; le taux d’abstentions dans les
catégories commerce, industrie ou services était comparable: 83% .
Aux élections de 2009 des Chambres de métiers et de l’artisanat, on constate le même record d’abstentions : 80% contre 74,6% aux élections précédentes soit 6,4% de plus.
Plutôt que de fermer des maternites, gendarmeries, tribunaux, commissariats de Police, on verrait mieux de couper les depenses dans les endroits ou elles sont surtout somptuaires ! Tapez CCI Leaks sur google et vous verrez les depenses somptuaires de certaines CCI qui achetent des biens immobiliers a coups de millions d'euros pour certaines
a écrit le 18/12/2013 à 17:32 :
C est la poursuite des mesurettes de rafistolage consistant a pauperiser un Etat qui est déja a l os plutot que dechercher les économies la ou elles sont mais qui supposent du courage politique : millefeuille territorial et surtout dépenses sociales Concernant ces dernières c est evidemment la pire période pour revoir le tres dispendieux système allocatif francais .
a écrit le 18/12/2013 à 17:23 :
Ce n'est pas 50 milliards sur 3 ans qu'il faut économiser mais plutot 80 milliards par an!!!
a écrit le 18/12/2013 à 17:22 :
Effectivement, on en est à optimiser l'existant pour éviter surtout de remettre en cause la structure et les dépenses clientélistes en tout genre. La France est vraiment l'homme malade de l'Europe.
a écrit le 18/12/2013 à 17:12 :
Agir; résolument pour le bien du pays, en tournant le dos aux combines électorales. Pas gagné.
a écrit le 18/12/2013 à 16:50 :
tailler dans les dépenses publiques va devenir de plus en plus difficile tant les administrations ont fait d'efforts!il reste le secteur des niches fiscales ,notamment les aides aux entreprises qui doivent etre fortement revues a la baisse
Réponse de le 18/12/2013 à 17:19 :
nos elus umps radotent il faut les remplacer par des jeunes,depuis 10 ans ils nous disent ils faut faire des groupements pour acheter les crayons,si on diminue les fonctionnaires vous ne serez plus soignés ,plus d'école ,plus de police POURTANT voyons l'allemagne d'hier 15 ministres en frances 35 x par le nombre de fonctionnaires voitures cuisiniers de chaque ,,,,,,,350 senateurs avec leurs privileges et COMBIEN de retraités sénateurs puisqu'ils ont une retraite apres 6 ans plus leur femme qui est reversion 100% de meme deputés, ancien president de la R X 3 DE MEME PREMIERS MINISTRES ?LES AGENCES D4ETAT QUI NE SERVENT PLUS ? LES SOUS PREFECTURES? la secu des mines 6000 agents pour 320 000 retraités etc etc
a écrit le 18/12/2013 à 16:19 :
Nous vivons une sinistre farce: optimiser? ou, bien sûr, mais c'est la structure même de l'administration, de l'état, de la représentation nationale, et du mille feuille qu'il faut réformer. C'est dingue de constater que les hommes et femmes politiques, sensés avoir un minimum de Vista, ont toujours un train de retard! Une baisse de dépenses, ce sont des pans entiers des "missions" de l'état qu'il va falloir abandonner!
Réponse de le 18/12/2013 à 16:31 :
Oui, mais comment faire pour ne pas déplaire aux copains que, patiemment, on a placé la ?
Réponse de le 18/12/2013 à 17:34 :
Ils ont crée encore des dizaines de machins administratifs et parapublics depuis 2012 afin de caser les copains , comment voulez qu ils se dejugent aujourd hui ?
Réponse de le 18/12/2013 à 17:36 :
Le problème est bien celui-là : A droite comme à gauche ils ont casé des milliers de copains et de copines qui profitent du système. C'est certain, il faut toucher au mille-feuilles, mais comment faire sans déplaire à quiconque? Nos dirigeants se tiennent tous par la barbichette et ils n'oseront jamais. De même il faut abroger cette stupide loi sur les 35h, mais personne ne voudra le faire et pourtant c'est au moins 35 milliards d'économiesI
Réponse de le 18/12/2013 à 18:18 :
Moi je suis de droite liberale et je suis pour les 35 heures grace a elles je skie regulierement et j'adore ca .
Réponse de le 18/12/2013 à 18:18 :
Moi je suis de droite liberale et je suis pour les 35 heures grace a elles je skie regulierement et j'adore ca .
Réponse de le 19/12/2013 à 11:50 :
A rudy
Mais qu'allez-vous faire des employés territoriaux????
Les faire postuler dans des emplois privés??? Les firmes de toutes tailles n'embauchent plus,.Le CDD,CDI est proscrit,place à l'intérim,ou au stagiaire,ou à l'immigré ponctuel,comme à Flammanville!!!
Et puis le syndrome France Telecom est bien en mémoire.
Reste à respecter l'entreprise,qui s'échine,s'épuise au milieu d'un monde d'incompréhension.
alors la France et son rayonnement c'est pour quand????

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :