Livret A : "nous avons d'ores et déjà atteint un taux bas" (Moscovici)

 |   |  167  mots
Le gouvernement sera très attentif au pouvoir d'achat des épargnants (...) compte tenu du fait que nous avons d'ores et déjà, avec 1,25%, atteint un taux bas, a assuré mardi Pierre Moscovici.
"Le gouvernement sera très attentif au pouvoir d'achat des épargnants (...) compte tenu du fait que nous avons d'ores et déjà, avec 1,25%, atteint un taux bas", a assuré mardi Pierre Moscovici. (Crédits : reuters.com)
Le ministre des Finances a laissé entendre ce mardi que le gouvernement pourrait renoncer à baisser le taux "déjà bas" (1,25%) de rémunération du Livret A.

Pas sûr que le taux rémunérateur du placement préféré des Français chute encore. C'est en tout cas ce qu'a laissé entendre le ministre des Finances, Pierre Moscovici, mardi sur RTL:

"Le gouvernement sera très attentif au pouvoir d'achat des épargnants (...) compte tenu du fait que nous avons d'ores et déjà, avec 1,25%, atteint un taux bas"

Prendre en compte la situation des épargnants

Pour rappel le gouverneur de la Banque de France et le ministre des Finances doivent en effet se mettre d'accord mi-janvier sur le taux du Livret A, pour une application au 1er février, en se basant sur une formule prenant en compte l'inflation constatée.

Or, la faiblesse de l'inflation devrait en théorie conduire à une baisse du taux. Mais rien n'est moins sûr selon Pierre Moscovici qui en a profité pour rappeler que "par deux fois, le gouverneur de la Banque de France [avait] compris qu'il fallait prendre en compte la situation des épargnants".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/01/2014 à 19:49 :
1,25% une misere et lorsque l'on va à la banque pour emprunter 10000€ sur 1 an , je ne pense pas que le pret coute seulement 125€.... avec un cetelem à 3,5% ca fait 200 €sans les assurances et les frais de dossier.. de plus moi je leur laisse 10000 durant 12 mois pour qu'ils puissent le preter a 3,5% alors que eux me pretent 10000 et dès le 1er mois il recuperent le capital qu'ils peuvent aussi preter , donc ils gagnent a tous les coups...
a écrit le 07/01/2014 à 17:22 :
Pauvre zigotto!
a écrit le 07/01/2014 à 15:38 :
S'Il parle du taux des français satisfaits de leur politique, ça baissera encore. !
a écrit le 07/01/2014 à 15:03 :
On marche sur la tête. D'un côté le gouvernement veut de la relance et s'en prend à l'épargne pour favoriser cela (déblocage participation et attaque de l'assurance vie). De l'autre côté ce même gouvernement ne veut pas appliquer les règles de calcul du taux du livret ... pour favoriser l'épargne. N'importe quoi.
Par ailleurs, j'aimerai bien que les journalistes de La Tribune nous disent ce que finance réellement le livret A (logement social ou autre) et ce qui finance les intérêts touchés sur les livrets A. Est ce vraiment le locatif social qui finance ces intérêts?
Réponse de le 07/01/2014 à 16:13 :
en même temps dans un passé proche alors que l'on aurait dû augmenter le taux de rémunération du livret A on s'est arrangé pour modifier la formule de calcul pour éviter de le faire...
Réponse de le 07/01/2014 à 18:15 :
@disle

Les intérêts des placements de la caisse de dépôt (Livret A, LDD, LEP, PEL) c'est un vers au bout d'un hameçon pour capter l'épargne des français et financer indirectement la dette souveraine. Rapporté à l'épargne des français ces intérêts sont négligeables (on ne peut pas en dire autant des commissions facturées par les banques pour collecter l'épargne "souveraine"). C'est pour cela que l'on prête encore à l'état français. Si demain tous les français venaient à retirer leurs avoirs de la caisse de dépôts, le gouvernement n'aurait pas d'autre alternative que de réformer sérieusement le pays. Concernant le locatif social il ne finance rien, ce sont les propriétaires par le biais de la taxe foncière qui financent la modération des loyers.
a écrit le 07/01/2014 à 13:17 :
Alors les livrets A : si tous les français fermaient leur livret A, le taux remonterait très vite. 1.25 %, c'est une honte ! il suffit seulement de se manifester, les banques perdraient entre autre la commission qu'elles touchent facilement et l'Etat y perdrait gros. Faut oser, 1.25 % on ne perdrait pas grand chose ! juste dire qu'on est mécontant ! ça vaut le coup !
Réponse de le 07/01/2014 à 18:31 :
Si vous n'êtes pas satisfait de votre épargne, investissez-la au lieu de la laisser moisir comme bon nombre de français radins comptant sur leurs voisins pour prendre des risques. Un taux de 1,25 % c'est beaucoup trop pour financer la paresse des français.
a écrit le 07/01/2014 à 12:55 :
Un bateau oui.
a écrit le 07/01/2014 à 11:29 :
En admettant que je laisse 10000€ sur le livret A à 1.25% pendant un an, j'aurai 125€ d'intérets...Ce ministre ose appeler ça du pouvoir d'achat ?
Réponse de le 07/01/2014 à 14:44 :
C'est bine là la difference entre un énarque et l'homme de la rue : l'énarque, à fortiori lorsqu'il est ministre, ne voit que les milliards. 125€ mulitiplié par la masse des déposants, même ''petits'', ça fait vite des gros sous, bien gras et bien impressionnants!
a écrit le 07/01/2014 à 10:54 :
c'est très bien de nous le dire car personne ne n'en était rendu compte. Continuez à nous prendre pour des brêles la sanction approche.!!!
a écrit le 07/01/2014 à 10:20 :
pas grave d'acheter des votes avec les loyers des locataires HLM, c'est pas du détournement, pas grave de tordre les circuits de l'épargne avec des taux hors marché qui stérilisent ce qui devrait être de l'épargne longue, pas grave de n'avoir aucune connaissance de l'histoire des taux d'intérêts (comment sait-il que le plus bas est atteint ?), pas grave de ne pas appliquer la formule de révision érigée en régle, on s'en fout des régles, ce qui compte est de passer à la télévision
a écrit le 07/01/2014 à 9:34 :
qu'est-ce qu'il est gentil mosco ! Avant les élections, ce brave homme va maintenir le taux du livret A à 1,25% au lieu de 1%. Quelle générosité, ça me touche énormément !
On est quand même en train de parler de +ou- 25€ pour 10000 € !!!
Avec les diverses TVA, taxes, changements de barèmes et de seuils, on en est à combien de neuros ??? Pauvre garçon, s'il pense qu'on va l'oublier en mars ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :