Pacte de responsabilité : Hollande répond à Gattaz

 |   |  510  mots
Le dialogue social ne peut pas reposer sur des oukazes, a répliqué Jean-Marc Ayrault. (Photo : Reuters)
"Le dialogue social ne peut pas reposer sur des oukazes", a répliqué Jean-Marc Ayrault. (Photo : Reuters) (Crédits : Reuters/Benoit Tessier)
En déplacement aux Etats-Unis avec François Hollande, Pierre Gattaz a rejeté l’idée de contreparties au pacte proposé par le président de la République. Après Jean-Marc Ayrault et des élus de tout bord, c’est au tour du président de la République de réagir.

C'est la réponse du berger à la bergère. Interdit lundi de conférence de presse par l'Elysée, Pierre Gattaz a évoqué les contreparties que l'exécutif comptait réclamer aux entreprises dans le cadre du Pacte de responsabilité, rejetant l'idée même de contrepartie. 

"Aujourd'hui, quand j'entends parler de contreparties dans le pacte, j'entends aussi des gens qui me disent : "On va vous contraindre, on va vous punir, on va vous mettre des pénalités." Il faut arrêter ce discours qui est insupportable."

Conscient du côté sensible des propos de Gattaz, François Hollande a tenu sa ligne politique. "Des engagements, les entreprises doivent également en prendre au niveau approprié pour créer de l'emploi, améliorer la formation professionnelle, localiser des activités, développer les investissements", a déclaré le président de la République lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche.

L'ironie d'Ayrault

Plus tôt dans la journée, Jean-Marc Ayrault avait également répondu au patron du Medef, estimant que "le dialogue social ne peut pas reposer sur des oukazes". Devant les caméras de télévision, Ayrault n'a manqué d'ironie.

"Quand il [Gattaz] sera revenu en France, [je souhaite qu'il] rencontre le plus vite possible les organisations syndicales comme c'était prévu, pour engager le dialogue social(....) Je pense que le décalage horaire parfois peut causer des problèmes..."

Les politiques de tout bord n'ont pas manqué de réagir sur le sujet.

  • Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche)

"[Pierre Gattaz] nous a tiré dans le dos, à nous les Français. Son comportement dans de telles circonstances est inacceptable. On ne va pas à l'étranger profiter d'un voyage présidentiel pour critiquer un président de la République quel qu'il soit."

  • Bruno Le Roux (PS)

"Comment est-ce possible pour les Français d'imaginer que nous fassions un effort pour la compétitivité de nos entreprises sans qu'elles veuillent favoriser l'apprentissage et l'emploi? Je regrette cette façon archaïque qu'a le patronat de vouloir aujourd'hui bloquer un dialogue social sur lequel le pays a tout à gagner."

  • Christian Jacob (UMP)

"Je suis content du moment de lucidité du Medef. Il faut arrêter de réfléchir à des contreparties, il faut baisser les charges et ne pas inventer de nouvelles contraintes pour les entreprises."

  • François de Rugy et Barbara Pompili (EELV)

"Nous essayons d'avoir une logique partenariale mais le Medef est dans la vieille politique, a du mal à sortir de sa logique d'opposant. Le gouvernement devra donc lui fixer les contreparties."

  • Laurent Baumel (PS)

"On a le sentiment que le patron des patrons se comporte en patron de la France. J'attends du président de la République qu'il ait une parole forte sur cette question. Nous n'obtiendrons pas un bon compromis dans la soumission."

  • Eric Woerth (UMP)

 "Il ne peut pas y avoir de contreparties, il a raison. Baisser les charges des entreprises ça n'est pas faire un cadeau, c'est juste leur donner la possibilité d'être plus compétitives."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/02/2014 à 22:43 :
Quand j'entends Monsieur Jacob (U M P si ce parti existe encore), qu'il est CONTENT des propos de Monsieur Gattaz alors là on peut dire que dans le mot CONTENT il y a le
mot C.. cela lui ressemble bien, il est toujours entrain de BRAIRE.
a écrit le 12/02/2014 à 23:41 :
les entreprises, les indépendants, le privé créent la richesse qui permet de faire du social et financer l'usine fantome du domaine public et politique (le tonneau des danaides). Une entreprise est un sportif dans la compétition, si on lui met des semelles de plomb (charges) il ne ramènera pas de médailles, pas plus qu'il n'est intelligent ni logique de lui dire on te donne des nike mais à la seule condition que tu raménes dés demain des médailles. Il faut créer les conditions de réussite et les entreprises réaliseront à leur ryhme les résultats. de même qu'il est du devoir de chaque cadre administratif et politique de gérer et manager pour optimiser la performance de la dépense publique, 200 milliards à gagner !!!! or ils sont en gréve de gestion et management depuis 30 ans, pas de leçons à donner !
a écrit le 12/02/2014 à 23:02 :
Si les socialistes continuent à empecher les entreprises de gagner de l'argent, elles créeront des emplois ailleurs...
La compétence du PS et de l' UMP est d'ailleurs bien reconnue : au pouvoir depuis 40 ans, ce sont des experts en création de taxes, de chomeurs, de dette, d'analphabètes et d'immigrés naturalisés.
a écrit le 12/02/2014 à 16:27 :
Guattaz c'est fait embarquer dans une histoire de Socialistes, il a mordu à l'ameçon et ferré de sur quoi, il s'aperçoit que les baisses de charges sont factices, des jeux d'écritures . Quand on veut croire la mariée trop belle, et bien ça fait mouche !
a écrit le 12/02/2014 à 15:35 :
Et si tous les politiques créaient des entreprises voilà la solution
Réponse de le 12/02/2014 à 16:29 :
Elle est bien bonne celle là , ils ont pas été formés pour ça mais pour s'accrocher à la chose !
a écrit le 12/02/2014 à 11:26 :
Bien mariole cette guéguère de cour de récréation. Et si l'on demandait aux petits Suisses comment ils font pour vivre ensemble en étant divers, non ?
a écrit le 12/02/2014 à 11:18 :
Y. Gattaz ne récuse pas ici les contreparties, mais une certaine façon de les mettre en oeuvre : "On va vous contraindre, on va vous punir, on va vous mettre des pénalités" C'est ce comportement qui est inacceptable. Faire un pacte, ce n'est pas contraindre l'autre et le punir, c'est trouver la solution à notre problème à tous. Que de mauvaise foi dans ces commentaires de gauche ...
Réponse de le 12/02/2014 à 12:26 :
Lol c'est au contraire Gattaz le mauvais joueur, laissez le faire et il se permet tout. La gauche ne fait que mettre des limites à son absence de limites. Vous croyez que les particuliers qui paient plus d'impôts que les entreprises vont les financer encore longtemps ?
a écrit le 12/02/2014 à 10:50 :
C'est souvent le problème avec la deuxième génération il ne suffit pas de porter un nom pour avoir le niveau.
a écrit le 12/02/2014 à 10:36 :
Les entreprises n'arretent pas de se reformer seul moyen d'exister avec une fiscalité jamais vue et un Euro au plus haut.
Un Etat qui à tout a apprendre pour se reformer...
Oui Mr Gattaz à raison d'appeler "Un Chat ,Un chat"
Réponse de le 12/02/2014 à 12:31 :
Et pourquoi la fiscalité est si haute ? pour avoir dû renflouer les exces spéculatifs des banques. Et qui paie ? les particuliers en plus grande part. Et qui augmentent encore leurs salaires ? des banques et patrons mégalos. Les entreprises ne sont pas les plus à plaindre et il y a quelques 2000 milliards de dettes à régler.
a écrit le 12/02/2014 à 9:11 :
Ce pacte a été mal ficelé. Il ne fallait pas annoncer le montant des exonérations pour les entreprises, mais décider que pour toute embauche de moins de 1500€ en CDI maintenu pendant au moins deux ans, les charges patronales seraient réduites ou même annulées. Cette mesure simple à mettre en oeuvre aurait eu le mérite d'agir directement sur l'emploi !
Réponse de le 12/02/2014 à 11:30 :
Oui, oui, vous avez raison : yaka
a écrit le 12/02/2014 à 8:48 :
un pacte de responsabilité devrait surtout être imposé aux collectivités locales( régions, départements, communes,...) qui dépenses sans compter . Les actions entreprises permettent de prouver leurs "mérites" devant les électeurs qui malheureusement la plupart du temps oublient bien vite l'action désastreuse sur l'augmentation des impôts
Réponse de le 12/02/2014 à 11:37 :
Ca, c'est trop simple. Et surtout ne nécessite pas de fonctionnaires supplémentaires pour alimenter l'électorat improductif du PS.
Réponse de le 12/02/2014 à 12:33 :
Titi tu sais ce qu'il te dit le PS ?!
a écrit le 12/02/2014 à 8:30 :
MONTREZ L'exemple mr lePRESIDENT !!!!!!! le pacte doit surTout etre finance par des economies ALORS POURQUOI 38 MINISTERES . LA MISE EN PLACE inachevee du non cumul des mandats pourquoi ne pas l'accelerer en supprimant par decret le cumul de indemnites .depuis 44 jours vous avez annoncé des conomies mais toujours pas d'idée
Réponse de le 12/02/2014 à 12:35 :
Ce n'est pas le président mais les députés et sénateurs souvent. Le gouvernement a pas mal réduit ses salaires et dépenses.
a écrit le 12/02/2014 à 7:11 :
La responsabilité de nos gouvernants c 'est d 'avoir tué l' envie d avoir envie .A quoi ça sert de s'investir pour gagner plus : a rien puisque derriere on te matraque .Quand les patrons feront 35 hs y' en a qui vont pleurer !
Réponse de le 12/02/2014 à 12:23 :
Il faut comprendre d'où vient la dette, ce n'est ni durable ni une une fatalité.
a écrit le 12/02/2014 à 6:46 :
J'avais un mauvais pressentiment, ça se confirme. M. Gattaz n'a pas la carrure, il vient de perdre sa crédibilité. Son comportement est honteux. Laurence Parisot avait une conscience nationale, M. Gattaz est un vulgaire syndicaliste.
a écrit le 12/02/2014 à 2:39 :
Quelle élégance, M. Gattaz.
Avoir cette chance d'être invité à un tel voyage, historique, et d'une telle importance, qui dépasse vos intérêts personnels, et c'est tout ce que vous trouvez à faire et à dire !?
Était-ce le moment ? Était-ce le sujet ?
Pathétique.
Par ailleurs, où est passé votre fameux pin's revendiquant la création d'1 million d'emplois grâce à une baisse des charges ? Avalé dès que Hollande a dévoilé son pacte de responsabilité ? Il suffit que le sujet soit porté par celui-ci pour s'opposer, critiquer, décrédibiliser. Ça vole haut. "La cour d'école" (évoquée à la fin de vos propos, non retranscrite ici), c'est vous comme l'opposition.
Vous ne méritez pas votre invitation.
a écrit le 12/02/2014 à 0:53 :
La responsabilité c'est de ne pas offrir le marché français aux européomondialistes. Des exonérations fiscales n'inverseront pas le sens de la fuite des capitaux et contraindre les entreprises françaises à embaucher sans besoin (loi de l'offre et de la demande) c'est compromettre leur avenir sur le territoire (jusqu'à la délocalisation européenne ou internationale). Ni l'UMPS ni le MEDEF n'aborde le sujet du dumping économique européen car cela arrange aussi bien l'un que l'autre. Qui finance les partis politiques à votre avis? Et avec quel pognon?
Réponse de le 12/02/2014 à 11:34 :
Toujours le même discours des disciples de Marine. Changez de disque merci, ça devient lassant vos anti UMPS, anti étranger, anti europe, anti truc. Proposez quelque chose de concret au lieu d'aboyer ! Les mairies que vous avez gérées dans le passé n'ont pas été des exemples de rigueur de gestion et de progrès !! Profiter de la période de crise pour rallier le vote populaire de gens "d'en bas" est pathétique et ridicule. Nous ne sommes plus en 1933
Réponse de le 13/02/2014 à 9:19 :
Rendez-vous prochainement dans les urnes, et surtout pas avec un bulletin blanc !
a écrit le 12/02/2014 à 0:20 :
On sait fort bien par delà les frontières de France et de Navarre que les patrons français sont très âpres aux gains faciles, très demandeur de subventions de l'Etat et très peu porté sur l'innovation et le dialogue. On ne se refait pas comme on dit. Un patron de PME veut gagner comme un patron de multinationale et un artisan plombier comme un chirurgien. Ca promet...
Réponse de le 12/02/2014 à 0:46 :
Et le smicard comme son patron... Vive la France du succès jalousé!
a écrit le 12/02/2014 à 0:20 :
Comment ce "personnage" (le Gattaz) peut se permettre de critiquer le Président de la République, le gouvernement donc la France, alors qu'il se trouve à l'étranger ? Un véritable "gougeat" cet individu !!!!
a écrit le 12/02/2014 à 0:09 :
Gattaz a tort il continue à vouloir faire n'importe quoi, on a déjà sauvé les banques et nous payons en tant que particuliers bien plus d'impôts que les entreprises que nous soutenons, en plus il veut nous polluer avec son gattaz de schiste qui est une erreur au plan énergétique et économique à moyen et long terme. Son père était moins stupide.
a écrit le 11/02/2014 à 23:24 :
gattaz a raison : ras le bol des diktats et de l'interventionnisme des socialos qui en plus sont des incapables.
Réponse de le 12/02/2014 à 11:37 :
Oui vous avez raison ! C'était mieux avant, quand on faisait des cadeaux de boucliers fiscaux et qu'on donnait des milliards aux banques... Je suis aussi très nostalgique de cette période. Vivement que Sarko revienne et remette les pendule à l'heure, en supprimant les impôts pour les riches et en nous endettant à 200 % du PIB.
a écrit le 11/02/2014 à 21:39 :
Que Gattaz rentre à la rame des US et pas dans dans the Air France One de l'ex président !
a écrit le 11/02/2014 à 20:53 :
Oui, c'est clair, donnons encore + aux entreprises, je propose même qu'on abolisse totalement les charges patronales et qu'on supprime les salaires (et donc les charges sociales). Un monde d'esclaves et de patrons, chouette non ?

Là, ça boosterait le CA des entreprises autrement que par un tout petit plus de cadeau comme depuis 30 ans pour quel résultat? hein ? Franchement, autant ne rien donner si à chaque fois le patronat en demande toujours plus sans rien donner en échange ...
Réponse de le 12/02/2014 à 11:39 :
Bien dit ! Je vous rejoints totalement !!
a écrit le 11/02/2014 à 20:43 :
Messieurs du Gouvernement, Vous voulez un Pacte de Responsabilité : soit. Que proposez-vous ? si ça nous interesse, nous, gérant de TPE, alors on donnera suite. A défaut...c'est vous qui ne vous ferez pas réélire !!?! Moi, en ce qui me concerne, je n'accepterais AUCUNE contrepartie : si votre pacte m'interesse, j'y donnerais suite. Sinon, vous resterez avec votre courbe du chômage !! Messieurs du Gouvernement (et du PS en général), vous savez très bien que les entreprises françaises sont les plus taxées en Europe, vous savez très bien que les marges des entreprises françaises sont les plus faibles d'europe, vous savez très bien que l'emploi est le plus taxé d'europe... alors la balle est dans VOTRE camp, et je n'embaucherai ni pour plaire à Mr Gattaz, ni pour plaire à Mr Hollande : seulement si c'est mon intérêt ! A vous de faire en sorte que j'ai plus intérêt à embaucher que ce n'est le cas actuellement !
Réponse de le 11/02/2014 à 23:59 :
Bravo, tout à fait d'accord. Moi, je ferais pareil que vous. Mais ma société est aux USA où nous n'avons pas besoin de le dire.
Réponse de le 12/02/2014 à 0:21 :
Moi ne pas avoir envie de filer 3 mois de salaire en prea vis ni de terminer aux prudhommes.
Réponse de le 12/02/2014 à 0:25 :
Nous en tant que particuliers avons déjà sauvé les banques et payons plus d'impôts que vous entreprises qui de plus trouvez pour beaucoup des arrangements à l'étranger, fiscaux, fraudes à la tva et à l'emploi etc. Il se trouve également que la plupart de vos entreprises sont mal gérées et que vous ne vendez souvent pas des produits très innovants ni très utiles ni de très bonne qualité. Par contre vous nous innondez de pubs nulles et mensongères à longueur de temps et vous nous prenez quasi constamment pour des consommateurs stupides. Alors si vous voulez nous faire la leçon ou du chantage ou voulez dicter unilatéralement vos conditions, sachez que nous pouvons acheter ailleurs et vous faire couler en un rien de temps et ne sélectionner que les créateurs efficients, justes et intelligents. Vous verrez si votre individualisme et égoïsme exacerbé est payant.
Réponse de le 12/02/2014 à 9:32 :
Mais faites donc, mon brave monsieur ... mais pas d'entreprise, c'est pas de salariés ! Vous pensez peut être que ce pays peut vivre avec seulement des fonctionnaires et des chômeurs ? C'est une pensée en vogue en Corée du Nord !! Au fait, en parlant de fraudes... la cout des comptes a découvert une hausse des fraudes à l'indemnité chômage ...de +300% ! C'est pas les patrons, çà !!?????
Réponse de le 12/02/2014 à 12:41 :
Je parlais de créateurs efficients justes et intelligents, ceux là ne parlent pas comme vous de manière individualiste et à courte vue ce qui n'apporte rien à la société. J'ai créé 3 entreprises dont 1 compte 100 personnes et se porte bien, merci !
a écrit le 11/02/2014 à 20:42 :
Il n a rien de mieux à faire monsieur grattaz, quelle blague ce pacte exonération de quelques choses si vous embauchez maintenant mais dans trois années . Même le nom sonne comme une blague pacte de responsabilité .dans trois il y aura quoi qu il advienne un autre gouvernement qui de toute façon dénoncera ce pacte pour irresponsabilité . Monsieur grattaz s'il vous plait voyez un peu plus lions que votre bout de doigt.
a écrit le 11/02/2014 à 20:33 :
Le gouvernement perd pied et sent la grogne des français montés crescendo, trop persécuté par le peuple,les sondages en attestent ce gouvernement s'impatiente.Calmez-vous ne mettez pas la charrue avant les bœufs.Attendre ne serait ce qu'un temps soit peu les propositions de M.Gattaz , et ensuite lancé les pourparlers............
Réponse de le 11/02/2014 à 20:52 :
Bonsoir, nous sommes lundi 11 février 2014, il est 20h50 heure de Paris, et la température extérieure est de 11 degrés. Nous vous prions d'attacher vos ceintures et vous souhaitons bon voyage ! Pour ceux qui auraient perdu le Nord, regardez par le hublot de droite par delà les nuages...
a écrit le 11/02/2014 à 20:18 :
Il serait indécent de taper sur ceux qui font leur boulot : celui de Gattaz est de défendre ceux qu'ils représentent et il le fait bien de mon point de vue ! Il défends ceux qui en veulent plus, toujours plus ! Et on n'a pas le droit de critiquer l'avidité des entrepreneurs car c'est un trait essentiel pour ne pas dire vital pour se lancer et se développer. Quand on a compris cela, on peut aussi comprendre que ce n'est pas du côté des entreprises du MEDEF qu'il faudra espérer réduire le non-emploi, ce n'est pas leur problème !!!
a écrit le 11/02/2014 à 20:08 :
gattaz a raison les entreprises créent des emplois quand elles en ont besoin pas pour faire plaisir aux politiques? le PR selon les socialos c'est comme taper moins fort sur la tête d'un condamné en le menaçant de lui taper encore plus fort qu'avant s'il ne sourit pas en disant merçi. mais les socialauds ne comprennent que dal à l'économie
Réponse de le 12/02/2014 à 11:44 :
Votre raisonnement est particulièrement bien construit. Je vous donne une mention spéciale pour votre orthographe soignée et votre vision large et réaliste du marché du travail en France. Grâce à vous, nous pouvons être certains de repartir vers la croissance et de créer des emplois dans le futur... Bravo et encore merci pour votre contribution.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :