Les jeunes n'ont jamais autant été touchés par le chômage

En 2013, trois ans après leur sortie du système scolaire ou supérieur, 22% des jeunes actifs étaient à la recherche d'un emploi. Le plus haut niveau jamais observé selon le Centre d'études et de recherches des jeunes sur les qualifications (Céreq).
L'étude du Céreq pointe qu'une partie des jeunes de cette génération, pour la majorité sans diplôme, n'a pas franchi en trois ans la barrière de l'emploi, avec un risque d'exclusion sociale accrue. Reuters
L'étude du Céreq pointe qu'une "partie des jeunes de cette génération, pour la majorité sans diplôme, n'a pas franchi en trois ans la barrière de l'emploi, avec un risque d'exclusion sociale accrue". Reuters (Crédits : Forex)

Plus qualifiés, mais moins embauchés. Tel est le résultat de l'enquête sur les jeunes et l'emploi, menée par le Céreq et dévoilée mardi. Selon cette publication, la génération des jeunes diplômés en 2010 serait la plus touchée par le chômage depuis 1970.

Près d'un jeune sur cinq au chômage

La hausse par rapport à la génération diplômée en 2004 est de 16 points pour les non-diplômés et de 3 points pour les diplômés du supérieur, indique le Céreq. Ils sont ainsi 22% à n'avoir toujours pas trouvé de travail trois ans après la fin de leurs études, soit une personne sur cinq. L'organisme indique:

"L'insertion se dégrade lourdement. La transition de l'école à l'emploi s'avère bien plus difficile".

Et d'ajouter que la crise financière arrivée en 2008 et celle des dettes souveraines à l'été 2010 sont les deux raisons principales de la dégradation du marché du travail. En plus de cette détérioration de la conjoncture économique, le Céreq pointe "la faiblesse de l'intervention publique traduite par la diminution des contrats aidés destinés aux jeunes. La montée en charge des emplois d'avenir, créés en octobre 2012, ne s'opère qu'en 2013".

Compte tenu du fonctionnement du marché du travail, les débutants sont souvent les plus touchés en temps de crise.

La génération "la plus éduquée"

Jamais les employeurs n'ont pourtant eu affaire à des candidats aussi diplômés, en particulier dans le supérieur. Depuis 2004, la part des étudiants qui sortent avec un Master en poche est passée de 14% à 17% en 2010.

Les titulaires d'un Master, les diplômés d'écoles d'ingénieurs, de formation médicale et les thésards "ont bien résisté". Leur taux de chômage n'atteint pas les 12% quand celui des CAP et des BEP dépasse les 30%.

Les disparités se sont ainsi accentuées. Les jeunes sans diplôme ou faiblement diplômés ont vu leurs conditions d'insertion se dégrader lourdement.

Chômage record pour les non diplômés

Les jeunes qui sortent du système éducatif sans diplôme représentent 16% de la génération 2010. Un de ces jeunes actifs sur deux était encore à la recherche d'un emploi en 2013. 

Quant à l'intérim, en plein effondrement, il ne joue plus son rôle de passerelle vers l'emploi. Parallèlement, les contrats aidés destinés aux jeunes ont été moins nombreux entre 2010 et 2013. Le Céreq, qui précise qu'ils ont été 12% à n'avoir quasiment pas travaillé, ajoute:

"Une partie des jeunes de cette génération, pour la majorité sans diplôme, n'a pas franchi en trois ans la barrière de l'emploi, avec un risque d'exclusion sociale accrue"

Des salaires et des conditions de travail stables

Les résultats du Céreq laissent néanmoins poindre quelques aspects positifs: malgré l'ampleur de la dégradation, la majorité des jeunes, soit 62% d'entre eux, continue d'accéder à l'emploi en moins de trois mois. La part des Contrats à durée indéterminée (CDI) reste stable et le montant des salaires a légèrement, et lentement, augmenté. "La moitié des jeunes salariés de la génération 2010 débute avec un revenu net mensuel supérieur à 1 350 euros, soit 70 euros de plus que leurs aînés". 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 74
à écrit le 06/05/2014 à 1:53
Signaler
On fait dans la tyrannie d'un système obsolète qu'on dit en sous investissement chronique, on fait des plans de départ de séniors, il faut en sortir 5 millions! Si on dit qu'il faut un réseau pour trouver un emploi... pourquoi ne pas faire un réseau ...

à écrit le 19/04/2014 à 0:29
Signaler
Les jeunes européens existent-ils? On fait en France dans les faux droits... rien avant 25 ans. C'est un gouvernement d'oppression politique! On doit changer de stylo parce qu'on en vend des faux, on rappelle les voitures, on subventionne des entrep...

à écrit le 19/04/2014 à 0:03
Signaler
Je suis moi même pauvre, après les études, donc au rsa enfin quand c'est payé, et en état de travail productif vu le niveau des fonx, mais demain étant pire qu'aujourd'hui, nous attendons donc des jours meilleurs. Aux précédentes élections un premier...

à écrit le 10/04/2014 à 16:47
Signaler
Je recommande l'analyse de François Asselineau sur qui gouverne l'europe pour mieux comprendre les mécanismes qui nous touchent.

à écrit le 10/04/2014 à 13:21
Signaler
Autrefois quand on faisait des études, on avait un travail. Avec les boomers on a l'exclusion, la discrimination à l'expérience. Qui veut la peau des jeunes français? Pendant qu'on y est mettez-les dans des camps et gazés les! C'est une EXCEPTION CUL...

à écrit le 10/04/2014 à 12:58
Signaler
Fera-t-on une commémoration du chômage chez les jeunes?

à écrit le 10/04/2014 à 11:23
Signaler
Cette Europe c'est le radeau de la méduse: les riches prennent le boat people et s'évadent, le chômage galope alors qu'on ne l'a jamais réduit, et nos diplômés sont sur le carreau, on nous dit 60%... L'administration déraille, on ne propose que des c...

à écrit le 10/04/2014 à 7:58
Signaler
Un arbre pourri ne donne pas de fruit

à écrit le 10/04/2014 à 7:43
Signaler
Au pouvoir depuis 40 ans l'UMP et le PS dirigent alternativement et conjointement la France ; avec le résultat que l'on connait : explosion de la dette, désindutrialisation, chomage de masse, paupérisation de la population, politique d'analphabétisat...

le 10/04/2014 à 8:47
Signaler
@UMPS LE NAUFRAGE Parce qu'avec le FN ce sera mieux?

à écrit le 10/04/2014 à 4:20
Signaler
Que les femmes se sont senties libres avec la pilule... Aujourd'hui , y'a trop de chômage Alors je dis qu'il faut LIBERER DAVANTAGE les femmes , qu'il faut aller plus loin En ne leur faisant plus d'enfants. Comme ça , on réduira la crise. C'est ...

le 10/04/2014 à 5:58
Signaler
Rassurez-vous, une femme peut très bien se passer de vous. Mais ça, c'est déjà fait...

le 10/04/2014 à 7:45
Signaler
N'importe quoi (c'est un homme qui parle): ce ne sont pas les femmes qui sont la cause du chomage en France mais des politiques UMP et PS qui lessivent les salariés et les entreprises. Ces politiques corrompus étouffent la France qui est en panne au...

à écrit le 09/04/2014 à 22:39
Signaler
Constat accablant mais connu et prévisible dans son évolution défavorable. Contrairement aux idées reçues, notre système ne lutte absolument pas contre ce fléau qu'est le chômage de masse frappant toute une génération. Quant aux diplômes, relativison...

le 10/04/2014 à 11:37
Signaler
Master 2, ça fait la caisse, voyez les témoignages en ligne...

à écrit le 09/04/2014 à 22:12
Signaler
Bon, je ne veux pas faire dans le style du plus malheureux, mais qu'est-ce qui est mieux: un jeune qui vit chez ses parents ou un "vieux" qui doit coûte que coûte trouver des solutions pour nourrir sa famille, y compris le jeune au chômage ? Je trou...

le 09/04/2014 à 23:07
Signaler
Toujours cette vision des familles où les gosses vivent aux crochets de leurs parents retraités... De nombreux jeunes sont amenés à quitter leur région de naissance pour trouver un boulot. Leurs familles n'ont pas les moyens de les aider financièreme...

à écrit le 09/04/2014 à 18:22
Signaler
Franchement, si la zone euro a la croissance la plus faible dans cette "reprise" ce n'est ni la faute de l'Europe, ni de l'euro très logiquement.

à écrit le 09/04/2014 à 18:22
Signaler
HONTE à ces technocrates impuissants volontaires ! quand on ne peut promettre en Avenir à sa jeunesse, on est foutu! à bas l'europe !

à écrit le 09/04/2014 à 17:43
Signaler
Bons cigalons, chantons: je suis tombé par terre... la faute à qui? L'euro? Les boomers? Les banques? Les fonx?

à écrit le 09/04/2014 à 16:48
Signaler
Notre taux de chômage est un classique... on atteint un record historique. Notre dynamisme économique et notre cohésion sociale sont plutôt mauvais: le taux de pauvreté augmente, les grandes fortunes prospèrent, le chômage augmente, et on taxe les cl...

à écrit le 09/04/2014 à 16:35
Signaler
Il faudrait aussi savoir ce que valent les diplômes ! Quand on voit les difficultés d'expression écrite que rencontrent certains jeunes, même issus de masters, il y a de quoi se poser des questions. Et puis, il ne faut pas se leurrer, le niveau d'étu...

à écrit le 09/04/2014 à 16:18
Signaler
M. Valls ! Il faut rendre l'embauche moins cher que les heures sup. ! Le meilleur projet social, c'est le travail !

à écrit le 09/04/2014 à 15:37
Signaler
Notre suicide économique et social se porte bien, le chômage ne cesse d'augmenter, la pauvreté n'a pas diminué depuis 1979, les fonctionnaires profitent sur le dos des salariés précaires, les riches s'évadent et on supprime des prestations sociales.....

le 10/04/2014 à 6:52
Signaler
+ 100 000 !

à écrit le 09/04/2014 à 15:28
Signaler
Nous avons là par le chômage surtout des jeunes, même après des études, une forme de shoha: alors on peut chanter Terre de détresse... on fait dans l'esclavagisme des jeunes générations qui doivent travailler mais n'ont ni droit au logement, comment ...

à écrit le 09/04/2014 à 14:30
Signaler
Comme je l'ai déjà indiqué et comme il devient évident, le chômage général va tendre vers 40% dans toute l'Europe. Par anticipation et depuis de nombreuses années, je propose "La fin de chômage" ou "Tous fonctionnaires" si l'on préfère. Solution évid...

à écrit le 09/04/2014 à 14:25
Signaler
Wouwou! Voila un régime social! On fait plutôt dans l'autisme des institutions alors que 85% de la population veut une politique d'emploi! Mis à part ça, on raillait les américains sur la question de l'acculturation concernant l'affaire de la ROTATIO...

à écrit le 09/04/2014 à 14:13
Signaler
un piston 1 concours avec une carte d un syndicat ..... emploie a vie et salaire a vie garantie

le 09/04/2014 à 23:14
Signaler
"un piston 1 concours avec une carte d un syndicat ....." : On sent le gars qui s'est déjà frotté à un concours du type polytechnique ou ENS... Les mêmes qui disaient : "Moi je veux profiter de la jeunesse!" et qui iront pleurnicher vers Monsieur le ...

à écrit le 09/04/2014 à 13:54
Signaler
Le "plus haut niveau" observe par le Cereq ne signifie pas grand chose, quand on se rend compte que leurs etudes sont fragmentaires. Rien entre la "generation 1992" et la "generation 1998". Pourtant ceux qui ont essaye de s'inserer entre 1993 et 1997...

le 09/04/2014 à 16:27
Signaler
Certes, mais la crise de 93 était bien moins forte que celle de 2008...

à écrit le 09/04/2014 à 13:39
Signaler
Et même si on a la chance d'avoir un emploi alors qu'on a un bac+5 ou bac+3, on devra se contenter d'un SMIC. Quelle chance!

le 09/04/2014 à 19:58
Signaler
ouais, un avenir qui emballe" grave !!

le 09/04/2014 à 21:09
Signaler
@linkinshino Les diplômes ne valent plus rien puisqu'ils sont délivrés par des médiocres...

le 09/04/2014 à 23:57
Signaler
"Les diplômes ne valent plus rien puisqu'ils sont délivrés par des médiocres... " : Un diplôme sanctionne un niveau d'étude. Il est utile quand il s'accompagne des compétences et de la capacité de poursuivre son apprentissage. Quand aux médiocres, i...

à écrit le 09/04/2014 à 13:33
Signaler
Face à la précarité, au chômage et aux bas salaires, le diplôme demeure un atout essentiel pour les jeunes. Certes, pour une partie des plus diplômés - notamment des filières généralistes de l’enseignement supérieur - la situation n’est pas toujours ...

le 09/04/2014 à 14:01
Signaler
On gère la vie des gens, du berceau jusqu'à la tombe? C'est un peu court vous ne trouvez pas pour un régime social...

le 09/04/2014 à 19:57
Signaler
possible, mais ne pas oublier le côté très ch..ant!!

à écrit le 09/04/2014 à 13:27
Signaler
Nous avons là une société en crise, et une Europe en crise... d'ailleurs les relances successives n'ont jamais produit de croissance et on avait un chômage en baisse en 2008, avant crise. Seulement depuis, l'Allemagne a baissé son chômage en réduisan...

à écrit le 09/04/2014 à 13:10
Signaler
Les taux de chômage explosent malgré les études. Nous avons un système autiste qui fonctionne en mode fasciste. ni emploi ni croissance. Le but d'une société est-il de se débarrasser des gens? Comment peut-on avec un CDD de 3 mois se loger et avoir u...

à écrit le 09/04/2014 à 13:02
Signaler
Il faut comparer la situation des jeunes à 26% en rapport à l'ensemble de la société T4 2013 à 10,2% contre 9,9 le trimestre précédent. Le chômage va continuer d'augmenter du fait de la croissance nulle et qu'on ne fait pas de place. Il existe donc u...

à écrit le 09/04/2014 à 13:02
Signaler
C'est vraiment la marque d'un echec collectif. Jamais les jeunes europeens n'ont ete aussi bien forms et jamais le tux de chomage n'a ete aussi eleve.

à écrit le 09/04/2014 à 12:41
Signaler
On a une génération perdue avec 23,5 % des jeunes dans l'Union européenne et un peu plus dans la zone euro 24,1 %, comme quoi l'Euro ne protège pas de tout et surtout pas du chômage. La France avec 22% est comme toujours dans la moyenne, mais rien à ...

à écrit le 09/04/2014 à 12:18
Signaler
Faut que les vieux de plus de 40 ans partent à la retraite. ( ou à l'étranger. ).

le 09/04/2014 à 16:13
Signaler
il y longtemps que les étrangers les fabriquent pour nous interdit de l écrire ou de le dire

à écrit le 09/04/2014 à 12:17
Signaler
Faut impérativement cesser de faire des gosses , et ceci de façon définitive. C'est cette seule mesure qui combattra le mieux le chômage. Il faut une pénalité importante pour toute femme ayant 1 enfant.

le 09/04/2014 à 13:42
Signaler
comme ca on supprime les congés maternités, on augmente l'impot des ménages ( vu que le quotient familial va changer). Ca n'arrangera rien...

le 10/04/2014 à 4:12
Signaler
Comme ça , on supprime LE MONDE ET SA MISERE. ON SUPPRIME TOUT.

le 10/04/2014 à 6:59
Signaler
Pas de travail - pas de famille - pas de Pays

à écrit le 09/04/2014 à 12:04
Signaler
Moi je veut bien embaucher un jeunes, .. mais : - Inutile qu'il se pointe avec un master en histoire de l'art ou une thèse sur la reproduction des batraciens en milieu urbain : ça ne me servira à rien !! - il faut que l'on rehausse les seuils socia...

le 09/04/2014 à 12:44
Signaler
"il faut que, si son travail ne me convient pas, je puisse m'en défaire sans risque " en gros je m'en sers comme une éponge quoi, c'est à dire tu ne pense pas tu exécutes, et si tu n’exécutes pas bien tu vires .... ça doit être chouette l'ambiance...

le 09/04/2014 à 15:17
Signaler
@lyon69 "je puisse m'en défaire sans risque" Je ne vois pas comment un patron peut justifier ses prétentions salariales sans prise de risque. Si vous ne supportez pas le risque, changez de métier mais surtout arrêtez de pleurnicher de ne pas tr...

le 09/04/2014 à 15:58
Signaler
Embauche en Intérim ou CDD pour ne pas avoir de risque de tomber sur un glandu

le 09/04/2014 à 21:55
Signaler
@tuby : 80% des jeunes embauchés en ce moment le sont en cdd ou intérim... est-ce mieux ??

le 09/04/2014 à 21:57
Signaler
@michel : mon salaire : inférieur au salaire médian... et même à une partie de mes salariés ... alors si en plus je dois conserver AUSSI les brèves ... !!!

le 09/04/2014 à 22:07
Signaler
@heu : question ambiance, entre la grande majorité des salariés et moi, pas de problème ( je pense que je peut dire ca lorsque l'un des salariés m'a meme invité chez ses parents pendant ses congés, pour 15 jours, pour me faire découvrir sa région d'o...

le 09/04/2014 à 22:14
Signaler
@heu : avez-vous lu le commentaire de "tuby" : cela vous parait-il préférable, ou êtes vous prêt à réfléchir sur les freins à l'emploi et ce qu'il faut faire pour y remédier ?? ... maintenant si vous préférez le chômage ou les emplois précaire ... !!...

le 10/04/2014 à 7:08
Signaler
Très bien mais, lorsqu' un/e/ de vos salarié/e/s semblent vouloir s'investir davantage que les autres: travail soigné, va au delà de ce qui est demandé, cherche a bien faire en demandant des conseils aux anciens, suggère à son chef ou bien à vous mêm...

à écrit le 09/04/2014 à 11:55
Signaler
...Les vieux(plus de 40) aussi !!

à écrit le 09/04/2014 à 11:48
Signaler
regler le robinet des salaires et controler les depenses SNOB pour creer du boulot aux chaumeurs.

à écrit le 09/04/2014 à 11:42
Signaler
Et ce n'est qu'un début. Ceux qui votent avec cynisme les taxes et impôts pour les autres mais se gardent bien d'en payer eux-mêmes (grâce aux indemnités non imposables) ces gens là n'ont en plus jamais gagné un seul euro de leur vie puisqu'ils viven...

à écrit le 09/04/2014 à 11:34
Signaler
Arrêter de faire des enfants ? Ce n'est pas l'avis des démographes et économistes allemands qui sont très inquiets du vieillissement accéléré de l'Allemagne et du déséquilibre de plus en plus important entre les actifs et les retraités. Le seul remè...

le 09/04/2014 à 12:06
Signaler
rétablissement de l'esclavage

le 09/04/2014 à 12:20
Signaler
C'est pas pour les allemands , c'est pour nous. Le gâteau est trop petit , il faut réduire le nombre de bouches.

à écrit le 09/04/2014 à 11:30
Signaler
comme dirait Lamy surayé, il faut qu'il fasse des corvées payées moins que le smic comme au Moyen Age.

à écrit le 09/04/2014 à 11:25
Signaler
Faut arrêter de faire des gosses...d'urgence.

le 09/04/2014 à 11:50
Signaler
mdr..en même temps c'est la réalité

le 09/04/2014 à 13:30
Signaler
La démographie n'a rien à avoir avec le chômage ! Même avec seulement 10 habitants il y aura toujours des gens qui seront mis à l'écart et dominés par les plus calculateurs. La crise actuelle résulte de l'égoïsme et l'avidité de pouvoir d'une poigné ...

le 09/04/2014 à 13:43
Signaler
ouias comme ca moins de congés maternités et plus de productivité!!!

à écrit le 09/04/2014 à 11:21
Signaler
C'est la génération "euro et austérité" Une génération sacrifiée pour ces deux idioties

à écrit le 09/04/2014 à 11:11
Signaler
il faut faire comme en Allemagne ne presque plus faire d'enfants comme ça il n'y plus de chomage.

à écrit le 09/04/2014 à 11:05
Signaler
parce que l'on a fait des études que l'on est éduqué. Le niveau de délinquance des banquiers et autres technocrates devrait faire réfléchir.

le 09/04/2014 à 13:43
Signaler
on est d'accord

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.