Renault : l'usine de Flins pourrait supprimer 400 postes en 2014

 |   |  292  mots
L'usine de Flins fabrique la Clio 4, la Clio 3 et la voiture électrique Zoé. (Photo : Reuters)
L'usine de Flins fabrique la Clio 4, la Clio 3 et la voiture électrique Zoé. (Photo : Reuters) (Crédits : Reuters)
L'une des deux équipes du site de Flins, dans les Yvelines, pourrait être supprimée d'ici le mois de septembre prochain. C'est ce qu'a annoncé hier la direction de l'usine aux syndicats, selon le journal Les Echos.

Rien n'est encore acté, mais les discussions sont entamées. Dans cette usine qui fabrique la Clio 4, la Clio 3 et la voiture électrique Zoé, c'est une équipe entière qui pourrait être supprimée. Un impact social non négligeable puisqu'elle emploie 400 postes d'intérimaires sur les plus de 800 que compte le site. 

Le projet pourrait être validé d'ici la fin du mois d'avril pour prendre acte en septembre 2014. Les syndicats ont rencontré mardi la direction générale du groupe, dont Thierry Bolloré, directeur délégué à la compétitivité de Renault, qui a indiqué qu'aucune décision n'était prise.

Un projet lié à la baisse des volumes

L'idée de supprimer une partie des postes à Flins est liée à la baisse des volumes du site. Même si en 2013 ils ont progressé avec 130.000 voitures sorties de l'usine (contre 116.000 en 2012), Flins voit sa charge diminuer à court terme, du fait de la baisse de production de la Clio 3, des volumes limités de la Clio 4 (dont 75 % de la production est faite en Turquie), et des volumes encore modestes de la Zoé. Au final, avec la baisse des capacités, l'usine pourra produire au maximum environ 110.000 voitures à l'année, contre 145.000 aujourd'hui.

Une nouvelle qui tombe juste au moment où le groupe célèbre sa première année de l'accord de compétitivité qui a permis, selon Renault, de baisser le coût du travail de 4% en France via différents efforts sociaux.

Néanmoins, la concrétisation de ce projet de suppression d'équipe à Flins ne devrait pas remettre en cause les engagements de volumes futurs pris par Carlos Ghosn dans le cadre de l'accord de compétitivité. Les volumes des usines françaises devant passer de 508.000 unités en 2013 à 710.000 d'ici 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/04/2014 à 20:39 :
Et pourquoi ne pas supprimer tous les emplois d'un coup ? Fermeture de toutes les entreprises Françaises et hop plus de licenciement, Que des chômeurs, et donc le chômage de pourra plus augmenter ...; Que des statistiques idéales, plus de mauvaises nouvelles... Un monde parfais .. Non?
a écrit le 11/04/2014 à 13:45 :
Pied Nickelé @ Ne pas oublier que la régie va avoir une usine en Algérie, L'entreprise aura toujours le même nombre de salariés.
Réponse de le 12/04/2014 à 13:18 :
Une usine en Algérie dites-vous? Mais ce n'est qu'une de plus!

Les marques d'automobiles françaises (qui acceptent allègrement les aides de l'Etat) ont depuis longtemps mis en place la délocalisation de leur centre de production (Renault a des usines en Turquie, en Roumanie, en Tchequie, etc, etc, idem pour PSA).

Mieux, ces sociétés exigent de leur sous-traitants français de délocaliser également pour être à proximité de leurs usines d'assemblage.

Et pendant ce temps, le benet de citoyens français continue à acheté de la voiture "FRANCAISE" qui n'en a plus que le nom pendant que les ex-travailleurs de l'automobile pointent au chômage!
a écrit le 11/04/2014 à 12:56 :
Et pendant ce temps là, le grand dadais, ex-responsable du redressement productif, nouveau ministre, il fait quoi?
a écrit le 11/04/2014 à 11:10 :
L’hypocrisie de l’état : Renault est l'entreprise qui paye le plus d’impôts dans toutes le entreprises du CAC 40. En pourcentage elle paye 4 fois + que la société générale. L’état est actionnaire de Renault et récupère donc une grosse partie des dividendes.... Il a donc tout intérêt a ce que Renault soit "compétitif". La ZOE, fabriquée a Flins, à besoin d'infrastructures de recharges pour assurer son succès. Ou en est l’état? Il n'a rien fait.
Réponse de le 11/04/2014 à 12:44 :
je ne suis pas là pour que mes impôts servent à engraisser un producteur de bagnolet fusse t-il roumain !
l' état c' est moi.
Réponse de le 11/04/2014 à 13:24 :
heu Trollwagen, mes impôts n'engraisseront pas davantage l'économie de frau Merkel et les productions allemandes audi douteuses équipées de moteurs hongrois...!!!
a écrit le 11/04/2014 à 10:57 :
Cela va freiner l'immigration si on donne moins d'emploi .
a écrit le 11/04/2014 à 10:40 :
Tiens, l'ami Godrev nous certifiait que ces voitures étaient de gros succès avec des augmentations de ventes de plus de 70%!
Les allemands, eux, en sont à rechercher de nouvelles usines car ils n'arrivent pas à produire suffisamment pour la demande !
Réponse de le 11/04/2014 à 11:13 :
@rouet La solution est toute trouvée Trollwagen les ventes s'envolent chez PSA et RENAULT quand la Volks Cie pleure la chute des ventes de ses gros modèles ruineux et pas fiables grâce à un retour responsable de nos achats chez nos françaises et bien, ce jour, nos constructeurs redévelopperont leurs modèles des segments supérieurs, fabriqués en France, comme prévu...!!! Trollwagen, faut-il vous écrire une bible à votre seul usage, mon bon ami...???
Réponse de le 11/04/2014 à 13:22 :
@Rouet Trollwagen, "Les allemands, eux, en sont à rechercher de nouvelles usines car ils n'arrivent pas à produire suffisamment pour la demande ! " ...pour assembler leurs petits moteurs hongrois dans leurs audi et leurs petites pièces douteuses en provenance de leur hinterland de l'est là aussi, assemblées par de petits emplois bolkenstein à 400 E....!!!!
`
a écrit le 11/04/2014 à 10:21 :
vite, une solution pour Renault !
c'est vraiment pas de bol ....
a écrit le 11/04/2014 à 9:56 :
allo Montebourg ?
a écrit le 11/04/2014 à 9:55 :
des volumes limités de la Clio 4 (dont 75 % de la production est faite en Turquie),

C4est le made in france de MONTEBOURG..... merci le menteur qui defend le made in france quand ca lui va.
Et la yaris elle est produite ou ? A valencienne, donc c'est possible pour renault
a écrit le 11/04/2014 à 9:25 :
Merci BPI France Export!
a écrit le 11/04/2014 à 8:58 :
...surtout, il ne faut pas croire C.Ghosn sur les engagements de volume. Il se moque de la marque Renault de manière éhontée depuis 10 ans.
Réponse de le 11/04/2014 à 13:28 :
faut arrêter la psychose.. là il y a une baisse d'activité temporaire. Dans quelques temps il y a ura des Micras fabriquées à Flins, et bizarrement tous les gens qui aiment cracher sur Renault ne diront rien... L'activité automobile n'est pas lisse... et c'est valable pour tout le monde.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :