Quand Renault et PSA font le show... avec leurs "petites voitures"

 |   |  969  mots
Présentation des Renault Twingo III  lors du salon de Genève. / Reuters
Présentation des Renault Twingo III lors du salon de Genève. / Reuters (Crédits : Reuters)
Les deux constructeurs tricolores créent l’événement au salon de Genève avec leurs mini-voitures économiques, sympathiques et innovantes. Des modèles créées en coopération.

Les Peugeot 108 et Citroën C1 II arriveront en juin, la Renault Twingo III en septembre. Les marques tricolores créent l'événement au salon de l'auto de Genève, qui a ouvert ses portes aux professionnels mardi, avec leurs mini-citadines économiques, ingénieuses, sympathiques et chatoyantes. La Renault est carrément révolutionnaire avec une architecture à moteur à arrière. Du jamais vu sur un petit véhicule européen, à part la Smart, depuis les 4CV ou la Volkswagen Coccinelle ! Les Peugeot et Citroën sont de classiques modèles traction avant.

« Le moteur arrière, c'était déjà un avant-projet de Renault en 2007-2008. Mais ce n'était pas économiquement viable à l'époque », se souvient Ali Kassaï, Directeur du programme des petites voitures de la firme au losange.

Heureusement, le rapprochement avec l'allemand Daimler en 2010 a ouvert de nouveaux horizons, car le groupe de Stuttgart était demandeur d'un petit modèle pour remplacer ses Smart, avec lesquelles il a toujours perdu de l'argent jusqu'ici. Quant à Renault lui-même, il n'a jamais réalisé non plus de profits avec la Twingo I et pas forcément avec la Twingo II, même si le constructeur refuse de le préciser !

Car il est impossible de réaliser seul des petits véhicules économiques. C'est pour cela que PSA a de son côté reconduit sa collaboration avec le japonais Toyota, qui avait démarré sur les premières Peugeot 107, Citroën C1 et Toyota Aygo en 2005… PSA affirme quant à lui ne pas avoir perdu d'argent avec ces véhicules. Mais avec des marges riquiqui.

Peugeot 108

Renault leader dans la conception

Dans le cas de la Twingo III, « Renault a réalisé la plus grosse part du développement. Il a apporté les moteurs et transmissions manuelles », souligne Ali Kassaï.

« 80% des responsabilités (ndlr : dans les fonctions communes) ont été assumées par Renault. Les équipes de Daimler venaient une semaine sur deux au Technocentre de Guyancourt ». Et, même si le design est complètement différent, « une fois le style défini, les deux équipes ont travaillé au Technocentre Renault ».

renault twingo III

Base Toyota pour les Peugeot et Citroën

Dans le cas des nouvelles Peugeot 108, Citroën C1 II et Toyota Aygo II, en revanche, changement décor. Là, « Toyota a fait 70% du boulot et PSA 30% », reconnaît Pascal Béziat, Directeur du projet pour les deux modèles du groupe PSA. La plate-forme est toujours d'origine Toyota ainsi que le petit moteur 1,0 de 68 chevaux. PSA s'est « chargé des achats, de modules comme le chauffage-climatisation, des sièges ». Et, « c'est le style PSA qui a gagné la compétition interne avec Toyota pour la définition générale (ndlr : le design des pièces communes) ». Quand même !

PSA apporte également une deuxième motorisation, toujours à essence, un 1,2 de 82 chevaux produit en France. Toyota ne l'utilisera pas sur sa nouvelle Aygo II dans l'Hexagone, mais offrira des versions avec cette motorisation supérieure sur d'autres marchés européens.

Beaucoup de pièces communes

« 95% des pièces visibles sont différentes entre la Twingo III et les futures Smart », mais, néanmoins, « 75% des composants en valeur sont communs entre les Twingo II et Smart quatre places et encore 60% entre ces modèles et la Smart deux places », précise Ali Kassaï. Car, tout ce qui ne se voit pas est beaucoup plus important.

Les Peugeot 108 et Citroën C1 II « partagent 70% de pièces avec la Toyota Aygo », indique pour sa part Pascal Béziat.

Mais « les ailes, le bloc avant, les boucliers et feux arrière sont spécifiques à chaque modèle, ainsi que les tissus de sièges et coloris ».

D'où l'impression visuelle de modèles quand même très différents.

Des modèles très regardés

En tous cas, les professionnels s'amoncelaient mardi sur les stands Renault, Peugeot, Citroën, pour découvrir les petites dernières, présentées dans des couleurs très chatoyantes, avec beaucoup de possibilités de personnalisation. Chez Peugeot, une 108 avec intérieur cuir faisait même très chic.

Renault est parti en fait d'une feuille blanche, alors que PSA a reconduit la base roulante des modèles antérieurs.

« Le moteur arrière permet d'augmenter l'empattement (ndlr : distance entre les trains avant et arrière qui génère l'habitabilité) de 20 centimètres par rapport à une Twingo II, alors que la nouvelle est plus courte de 10 centimètres », affirme Ali Kassaï.

Avantages de l'architecture à moteur arrière : une meilleure habitabilité et une maniabilité supérieure.

Les Peugeot 108 et Citroën C1 II sont moins ingénieuses. Mais, par rapport à leurs devancières, elles « apportent un meilleur confort, une amélioration acoustique, un guidage de direction plus précis, des renforts de sécurité », assure Pascal Béziat, en-dehors de carrosseries et de planches de bord nettement plus valorisantes.

citroën C1

Production hors de France

Hélas, ces nouvelles petites françaises seront assemblées… hors de l'Hexagone. Coüts obligent. La Twingo III sera montée à Novo Mesto, en Slovénie, « l'usine la plus performante de l'alliance Renault-Nissan », selon le constructeur au losange. Avec des capacités de 250.000 unités. Novo Mesto produira aussi la Smart à quatre places qui arrivera un peu plus tard. La Smart biplace sera, elle, fabriquée dans l'usine lorraine de Daimler à Hambach, comme l'actuelle.

Les 108 et C1 II seront, elles, produites à Kolin, dans l'usine à 50-50 avec Toyota en République tchèque. Capacités : 300.000 unités, dont les deux-tiers réservés à PSA.

Les prix ne sont pas encore communiqués. Mais le tarif de base des nouvelles mini-voitures démarreront autour de 10.000 euros. Des prix ultra-compétitifs. Vu l'excellent accueil à Genève, ces braves petites devraient plaire.

______

>>> VIDEO [Salon de l'auto à Genève] Edition du 5 mars 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/03/2014 à 20:54 :
Ces trois voitures sont vraiment excellentes. Très au dessus de la pauvre VW Up qui fait bien triste, dépouillée et arriérée à côté. L'autre avantage est qu'elle ne se concurrenceront pas vraiment car le style est très différent. Même les sœurs 108/C1 sont d'un style très différencié; La 108 cuir fait vraiment très chic. La C1 est originale. La Twingo 3 va étonner par sa maniabilité. Les trois devraient connaitre le succès.
Le groupe PSA est en plein renouveau, avec le succès de 2008, le prix de la voiture de l'année à la fabuleuse 308, et l'excellente progression de C4 Picasso. Mais Renault n'est pas en reste avec le Captur et la Clio. La Twingo 3 va lui donner encore plus de force.
a écrit le 05/03/2014 à 17:18 :
Small is beautifull... Bravo a Renault pour cette craquante Twingo.
Réponse de le 08/03/2014 à 23:12 :
Quitte à installer le moteur dans l'habitacle (cf. du risque d'incendie) pourquoi ne pas l'avoir installé directement sous le siège conducteur? De plus, un citadin préférera emprunter les transports en commun plutôt que de galérer à trouver une place de stationnement au prix fort. La Twingo II Diesel a l'avantage de toucher les habitants de banlieues tandis que cette Twingo III Essence n'intéressera à priori que vous. L'avantage d'une petite voiture c'est surtout sa masse réduite et ses économies de carburant néanmoins avec la surtaxation de l'Essence, cette Twingo III ne représente à mon avis aucun intérêt. De plus en 5 portes cela fait 2 serrures en plus à remplacer sans compter les portes fracturées au pied de biche. Attendez de voir un peu le prix TTC avant de vous extasier devant ce "bolide"... De plus qui dit nouvelle conception dit réparation chère voir très chère!
Réponse de le 11/03/2014 à 12:16 :
Merci pour votre avis. Mais je vous signale que vous ne connaisez ni ma situation personnelle ni mes revenus. Et c'est moi qui décide de ce que j'achète pas vous. Et puis tant pis pour Renault si je suis le seul a l'acheter.
a écrit le 05/03/2014 à 13:59 :
La Peugeot et la Renault ça va, mais la Citroën bonjour l'avant nul (à croire qu'ils ne veulent pas en vendre). Incompréhensible d'autant que les DS et même la c4 ont des avants corrects. D'autant plus que sur la Toyota le résultat est très correct aussi, il eu fallu faire un petit effort de design sans faire n'importe quoi.
Réponse de le 05/03/2014 à 14:29 :
Moi , je les trouve pas mal !!! ça va bien se vendre , tout ça , vous allez voir !!!
Réponse de le 05/03/2014 à 21:53 :
Moi j'ai eu du mal a m'y faire a la vision des premières photos, mais maintenant j'aime bien. Il y a des voitures comme cela, "particulières" au première regard et qui finissent par nous plaire à la longue, en règle général après cela dure. A contrario certaines autre plaisent de suite mais trois mois après font fadasse. Il reste les gouts et les couleur , après quand ça plait pas ça plait pas. Mais entre la 108 très classique et la C1 originale rigolote , PSA a un râteau assez large. Moi c'est l'Aygo que je trouve laide, on dirait une paupiette boudinée par ses ficelles.
a écrit le 05/03/2014 à 13:55 :
Pas de moteur resultat des qu'on fait des long trajet c'est la corvee.. avec ce genre de vehicule
Réponse de le 05/03/2014 à 14:01 :
C'est pour la ville, pas pour l'autoroute. En 2eme voiture par exemple.
Réponse de le 05/03/2014 à 14:06 :
Vous avez raison c'est un peu comme le pb de parking de la locomotive pour les passagers d'un train, ou la consummation des fusees. On peut aussi opter pour une petite voiture pour les deplacements quotidiens, prendre le train pour les plus longs et la fuse pour la lune.
Réponse de le 05/03/2014 à 15:47 :
@dédé Bonjour cher ami, une réapparition qui nous fait du bien dans la variante technique du troublé biopolaire de notre Trollwagen local. Oui, vous l'avez compris, une belle et bonne voiture que nous présente là PSA , une voiture qui souffle le chaud tout en faisant le show, un programme...!!
Réponse de le 05/03/2014 à 16:26 :
s'il n'y a pas de moteur...
Réponse de le 05/03/2014 à 17:56 :
Ce genre de véhicule est incapable de maintenir le 130 km/ ou 110 km heure en autoroute de montagne dès que ca monte... Reste plus qu'a prendre la file pour véhicule lent et pas à intérêt à moter a fond sinon c'est les souspapes qui passent pas le pot d'echappement
Réponse de le 05/03/2014 à 20:38 :
Essayez donc la Twingo RS .
Réponse de le 05/03/2014 à 22:00 :
Je me rappelle de ma FIAT UNO 45 (45 cv !!!) et je n'ai plus jamais roulé aussi vite en voiture qu'avec elle, et je traversais la France avec , j'étais fou mais heureux. J'adore les petites voitures vives, sur les routes on peut s'amuser un peu sans risquer de perdre 4 points tous les deux kilomètres. Une grosse germaine aseptisée que tu as peur d'abimer sur les petites routes (trop grosse) , en ville (trop grosse) mais qui accélère fort a la sortie du péage sur autoroute ne me fait absolument pas tripper.
Réponse de le 06/03/2014 à 8:26 :
Ce qui 'minteresse c'est des voitures qui se gardent longtemps et qui sont pas chahutés à la moindre difficulté.....
Réponse de le 08/03/2014 à 23:17 :
@aka

Pour la ville il y a les transports en commun, pour la banlieue il faut du Diesel donc les véhicules proposés ne répondent à aucun besoin.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :