"Inacceptable", "suicidaire"... quand la gauche s'offusque du plan de Valls

 |   |  868  mots
Manuel Valls espère réduire le déficit de la France et atteindre dès 2015 les 3% de PIB imposés par Bruxelles. (Photo : Reuters)
Manuel Valls espère réduire le déficit de la France et atteindre dès 2015 les 3% de PIB imposés par Bruxelles. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Après l'annonce par le Premier ministre des mesures qu'il préconise pour réaliser 50 milliards d'euros d'économies dans les dépenses publiques d'ici 2017, les critiques n'ont pas tardé à fuser, à gauche comme à droite. Florilège.

La gauche de la gauche est sous le choc. Après l'annonce, par Manuel Valls, des grands axes de travail du gouvernement pour tenter d'atteindre l'objectif de 3% de PIB de déficit en 2015, une partie de la gauche a immédiatement réagi dans la presse et sur les réseaux sociaux. Entre étonnement et profonde hostilité, leurs critiques sont souvent plus virulentes que celles formulées par l'opposition.

Christian Paul, député de l'aile gauche du PS, sur Twitter :

"Le groupe socialiste a découvert dans un silence total les annonces du gouvernement. Inacceptables en l'état. Le fond et la forme".

Laurent Baumel, député PS et animateur de "La gauche populaire", à Reuters :

"Pour faire 50 milliards, le Premier ministre est obligé d'aller chercher des choses qui sont quand même lourdes : le gel des minima sociaux, pour un gouvernement de gauche, c'est quand même (...) une mesure illisible et incompréhensible. Au lendemain des municipales, on peut penser que ce n'était pas tout à fait ça le message des urnes".

Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de gauche, sur Twitter :

"Valls fait l'huissier de la Commission européenne. La Commission a dit : 'Vous paierez'. Valls commence la saisie".

François Delapierre, secrétaire national du Parti de gauche, dans un communiqué :

"Les rares mesures" annoncées par le Premier ministre représentent "des sacrifices pour le grand nombre. Couper dans les pensions, c'est faire des économies au bénéfice des assurances privées, ce n'est pas une économie pour les retraités. Geler les allocations familiales, c'est infliger un coût supplémentaire aux familles. Le pouvoir d'achat sera la première victime de ces mesures et l'économie réelle du pays sera donc fragilisée. J'appelle les parlementaires à refuser ces orientations. (...) Je les adjure de ne pas se soumettre à leur tour à la Commission de Bruxelles. Sinon, à l'heure où le gouvernement prétend faire des économies en supprimant les doublons, faudra-t-il envisager la suppression du Parlement ?"

Olivier Dartigolles, porte-parole du Parti communiste français, dans un communiqué :

"Manuel Valls, en lieu et place du porte-parole du gouvernement, a poursuivi une 'story-telling' sur l'action gouvernementale avec, au final, un seul et unique message : 'Ça va saigner. Et à tous les étages'. 'Plus vite, plus fort', en effet, mais en aucun cas 'plus juste'".

Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT, sur BFM TV :

"Ne pas augmenter le salaire des fonctionnaires, nous dire que parallèlement à ça, il y aura des économies budgétaires qui seront considérables, au moment même où ce même gouvernement a trouvé 30 milliards d'euros pour les entreprises et que la courbe des dividendes versées aux actionnaires ne cesse d'augmenter : ce gouvernement, il est dur avec les faibles, et faible avec les durs".

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière, dans un communiqué :

"De telles décisions vont pénaliser lourdement, notamment les plus défavorisés, et accroître les inégalités, la précarisation et la pauvreté. Elles font également glisser l'économie française vers la déflation et aggraveront la situation financière de l'assurance chômage. Comme FO l'a affirmé à différentes reprises, l'austérité est triplement suicidaire : socialement, économiquement et démocratiquement".

 

En comparaison avec ces violentes réactions de la gauche de la gauche, les critiques formulées par l'opposition sembleraient presque indulgentes :

Bernard Accoyer, député UMP et ancien président de l'Assemblée nationale, devant la presse :

"Je souhaite que tout cela réussisse pour notre pays mais je pense que, malheureusement, on s'inscrit dans une politique qui est celle du danseur de tango : un pas en avant, un pas en arrière, avec la crédibilité financière qui peut s'attacher à ce genre d'acteur".

Hervé Mariton, député UMP, à Reuters :

"Manuel Valls esquive les réformes structurelles dont notre pays à besoin. Les économies sont très insuffisantes, injustes et n'ont rien de durable. Pour que les 3% soient accessibles, il faut des réformes structurelles. Le gouvernement n'en prend pas le chemin".

Philippe Vigier, président du groupe UDI à l'Assemblée nationale, dans un communiqué :

"Manuel Valls n'a fait que rejouer son discours de politique générale, avec l'austérité en plus. (...) L'annonce de la non-revalorisation des retraites et des retraites complémentaires jusqu'en 2015 va à l'encontre de la protection du pouvoir d'achat et du nécessaire maintien de la cohésion sociale".

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la République :

"Manuel Valls préfère s'attaquer au pouvoir d'achat des Français plutôt que d'avoir un dialogue franc avec l'Allemagne et refuser de suivre les injonctions de Berlin et de Bruxelles".

Florian Philippot, vice-président du FN, dans un communiqué :

"Les annonces de Manuel Valls confirment une cure d'austérité sans précédent qui se traduit par une violence sociale de plus en plus insupportable, de surcroît sans efficacité économique (...). Des millions de Français vont subir en conséquence un effondrement de leur niveau de vie, parce que le gouvernement s'entête à obéir à l'Union européenne sur l'euro et la politique économique plutôt que de défendre l'intérêt général."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/04/2014 à 16:57 :
qu'ils aillent au bout et qu'on dissolve l'assemblée, au moins avec une gauche du centre et un centre gauche, on aura une chance de faire du social à la suédoise, c'est à dire créer le richesse avant de la distribuer, avoir de vrais politiques ouverts, volontaires, pragmatiques, gestionnaires et non ces grecs sectaires, dogmatiques, laxistes, dépensiers..chiche, soyez cohérents...
a écrit le 28/04/2014 à 16:55 :
ces socialos d'extréme gauche n'ont toujours pas compris que trop d'impôts tue massivement l'emploi par la baisse du pouvoir d'achat et hausse des charges des entreprises, et que l'argent public ne provient que des travailleurs du privé... il faut renvoyer ces kmhers rouges en corée du nord, au moins ils seront contents avec les leurs et verront l’efficacité de leurs dogmes et idéologie bornée....
a écrit le 28/04/2014 à 16:51 :
les pacte est un non sens, ils ont asphixié les ménages et entreprises par les impôts, aucun espoir de reprise sans une baisse importante, mais ils troquent une petite baisse contre un emploi immédiat, comme si c'étaient les entreprises les responsables de leur gestion calamiteuse. Comme un sportif à qui ont met un sac à dos rempli de 15kg de cailloux et on l'accuse de ne pas gagner, et la solution c'est : je t'enlève un kilo mais à condition que tu ramène la médaille de suite !!!! quels gros nuls, à virer et à mettre au travail en usine pour qu'ils sortent de leur palais et monde de martiens administratifs
a écrit le 21/04/2014 à 10:04 :
L IDEAL SERAI UNE T V A SOCIAL qui financerai un revenu correct aux chomeurs et aux retraites cela permettrez aux politiques de s occupez des autre problemes Français ,,,???
a écrit le 17/04/2014 à 20:25 :
inadmissible je voudrais le voir à notre place le premier ministre . oui je suis retraité j'ai commencé de travailler à 15 ans pensant avoir un fin de vie acceptable. la honte
Monsieur Hollande. Vous n'aurez plus nos votes
a écrit le 17/04/2014 à 20:12 :
Ces mesures vont encore et toujours toucher les pauvres et les classes moyennes; Les riches eux seront oubliés. Nous avons un gouvernement de gauche qui prend des décisions de droite. Mais au delà, à force de presser les français, nous allons tomber en récession.et peut-être même ce qui est pire en déflation. Il faudrait changer de politique. Pour faire repartir la consommation des ménages, il faut au contraire faire le pari d'augmenter les salaires et les retraites, pour que les ménages se remettent à consommer, et que la croissance redémarrera petit à petit. En gelant le salaire des français et les retraites des retraités, nous allons vers un mur, puisque un jour plus personne n'aura plus d'argent, avec toutes les conséquences économiques que cela déclencherai.
a écrit le 17/04/2014 à 18:28 :
Qu'ils joignent le geste à la parole et démissionnent ! Mais, vous verrez, ils ne le feront pas et voteront en faveur du 1er ministre. Qu'ils arrêtent leur cirque, on ne gobe plus leurs litanies insipides et idiotes
a écrit le 17/04/2014 à 15:54 :
comme le disait ce matin un chroniqueur économique ,il faut maintenant que les entreprises se bougent .
a écrit le 17/04/2014 à 14:16 :
Je n'ai jamais compris la droite française. Ils n'ont rien fait en dix ans, et ne proposent rien. Ils n'ont fait que laisser gonfler la dette sans aucune réforme de l'état.
Réponse de le 17/04/2014 à 16:24 :
Désolé mais je ne vois aucune réforme structurelle non plus à gauche, à part nous saigner pour boucler leur budget, ils n'ont au final absolument rien fait. La droite a même été bien plus indulgente avec la classe moyenne, c'est dire !

Bon ça n'enlève rien au fait que la droite n'a pas fait grand chose non plus, mais ce n'est pas en augmentant tout que l'on s'en sortira, la gauche ne fait pas d'économie, elle nous taxe un peu plus à chaque plan, quelle politique ! En plus ils osent nous sortir à tort et à travers qu'ils font une politique de "justice sociale", elle est belle la justice sociale façon PS, paye et ferme ta gueule, voilà ce que c'est.
Réponse de le 18/04/2014 à 2:48 :
Correct, la droite a laisse filer les deficit, et s'est bien garde de mettre en place un plan de rigueur qui lui aurait coute les elections. Ils ont ete ejectes de toute facon. La droite n'a rien fait sur les 35 heures, alors que c'est ca qui plombe l'industrie manufacturiere, bloque les investissements en France, et accelere les delocalisations en Europe de l'est.
Réponse de le 28/04/2014 à 17:02 :
la droite a laissé filer la dette pour sauver les banques face à la crise sinon c'était la faillite, sarko s'est démené et heureusement que ce n'était pas flanby le mollasson en place ! d'accord que la droite n'a pas attaqué les vraies réformes, mais le problème est que ce sont les syndicats (qui ne font que de la politique) et la gauche qui empéchent l'action, et la gauche une fois au pouvoir préfère sacrifier le privé que demander à son électorat fonctionnaire (comme eux) de renoncer aux régimes spéciaux, tous les avantages et gaspillages qui foisonnent dansles rapports de la cour des comptes. on ne fait que payer pour entretenir la bulle politico-administrative dans la gabegie et les gaspillages
a écrit le 17/04/2014 à 13:53 :
Tous des charlots! La gauche de la gauche en est toujours restée à la lutte des classes, mais ses principaux leaders sont loin d'être des fauchés! Et ceux qui s'offusquent seront les premiers à tirer profit des changements... Quant à la Droite, elle critique, elle critique, mais qu'a-t'elle fait pendant les 10 ans où elle était au pouvoir? Ni mieux ni pire, c'est à dire: rien!

Alors qu'ils parlent, qu'ils gesticulent, qu'ils s'offusquent, qu'ils braillent, nous les citoyens, nous n'en avons rien à faire.

Avec leur langue de bois, leurs mensonges, leur refus de la réalité, leur petits arrangements entre amis, leur clientélisme, leur peu d'intérêt qu'ls nous portent et qu'ils nous ont porté, franchement je me fous de ce qu'l peut leur arriver.

Leur disparition ne nous ferait que du bien, alors qu'ils partent ailleurs et que l'on ne les revoit plus!

Changeons enfin de classe politique, nous pouvons nous en donner les moyens!
a écrit le 17/04/2014 à 12:04 :
National socialisme Parti democratique
a écrit le 17/04/2014 à 12:03 :
Le ptit sarko en mode facho est en action !
Le ptit sarko au moins lui etait pas un barjot meme si son epaule bouge vite..
a écrit le 17/04/2014 à 11:43 :
Inadmissible, les pauvres seront encore plus pauvres et les riches plus riches. Ce n'est pas la gauche au pouvoir, mais la dictature dans toute sa splendeur.
a écrit le 17/04/2014 à 11:28 :
c'est intolérable ,inacceptable ,je condamne avec la plus grande fermeté.

MDR
a écrit le 17/04/2014 à 9:58 :
Comme d'habitude on va aller chercher dans la poche du modeste pour éviter de toucher a celle du plus aise. Cela me rappelle un peu le système bancaire, qui refuse un prélèvement de 20 euros sous prétexte qu'il manque 5 euros pour l'honorer mais qui t'impute 10 euros de frais supplémentaires, résultat des courses, tu es un peu plus dans les ennuis.
a écrit le 17/04/2014 à 9:26 :
la France faisant partie de l'Europe est bien obligée de se plier aux décisions Européennes; Tout comme Sarkozy, Hollande et Vals subissent sans pouvoir sortir du carcan
Notre seul lévier est que la France,mais aussi d'autres pays envoyent au parlement Européen des députés défendant une autre politique .L'envoi de députés anti Européens pour décider de l'Europe n'est pas,non plus une réponse
Pour cela, il faudrait "Européaniser " la campagne électorale au lieu de rester figer sur nos petits clivages politiques nationaux
a écrit le 17/04/2014 à 9:12 :
Nous n'avons pas le choix .... c'est clair ! Les députés PS peuvent vociférés .... les faits sont là ! Le plus drôle Copé (politicard professionnel) fait parti des contestataires !
Réponse de le 17/04/2014 à 9:40 :
Toujours de permanence sur la tribune : et vos "entreprises" ?
a écrit le 17/04/2014 à 8:59 :
Quand je vois les commentaires des politiques dans l article, je vois qu il y en a qui sont bien ancrés dans l aide en tout genre. Derrière ces aides y a des travailleurs, etc.., faudrait peut être pas l oublier, facile de dire que c est injuste quand on paie pas de sa poche.
Je trouve qu il y a beaucoup a faire encore pour rendre une nation responsable, en finir avec l aide en tous genre et responsabiliser les personnes. L assistanat nous conduit au désastre.
Réponse de le 17/04/2014 à 9:10 :
En principe ceux qui décrivent aussi bien ces pratiquent sont les premiers à en croquer.
Réponse de le 17/04/2014 à 9:29 :
Alors oui faisons le trie, cela va commencer par l'immigration, les fonctionnaires européens, les subventions, les retraites, le social, les fonctionnaires et vous pensez que cela ira mieux?
a écrit le 17/04/2014 à 8:58 :
Visiblement il n'existe qu'une seule politique; celle de Bruxelles.
a écrit le 17/04/2014 à 8:53 :
pas encore compris ?! la raclée vas être brutale aux européennes !
a écrit le 17/04/2014 à 8:42 :
La BCE règne maître! Alors les discours ne servent à rien !
a écrit le 17/04/2014 à 8:38 :
on tape toujours sur les meme mais on ne dit rien sur les gabgis divers reduction du nombre de deputes et senateurs reductions du nombre de conseillers ou secretaires "d'etat" repas importants pletor de voitures de fonctions subventions des parti politiques et syndicats .;;;bien les reductions des regions sera tel vraiment appliques (ils ne faut pas toucher a tous les avantages se sont tous les gogos qui payent )
a écrit le 17/04/2014 à 8:34 :
On ne s'en sortira qu'avec un gouvernement d'union nationale, avec tous les vrais libéraux de gauche comme de droite, sincèrement décidés à sortir le pays de l'ornière. Et qui laissera les éternels râleurs : FN, PC, syndicalistes fonctionnaires, de côté.
Réponse de le 17/04/2014 à 8:50 :
vous avez raison , nous n'avons pas le choix !
Réponse de le 17/04/2014 à 8:59 :
C'est votre choix moi je vote FN et on est de plus en plus nombreux. Ils restent bien entendu des pigeons qui votent pour un système dépassé et corrompu. Le FN. Ce n'est pas la panassé mais ou moins on met un coup de pied dans la fourmilière et cela le suffit.
Réponse de le 17/04/2014 à 12:09 :
Vals veut creer l'UMP de gauche.. comme ca on remet encore 2 balles dans la machine pendant 5 ans.. et on crie au loup en voyant le FN...

Ou alors coupe de pied dedans en votant FN.... les uatres se batterotn pour ne pas perdre leur poste.. vous verrez. seul al peur fait avancer les gens... une manif de jeun's et hollande abdique.
a écrit le 17/04/2014 à 8:31 :
Messieurs les conservateurs de gauche, ne vous inquiétez pas : d'aucuns s'activent sûrement en ce moment à fabriquer une casserole à accrocher aux basques de Mr Valls. C'est comme çà qu'on se débarrasse des réformistes en France : en les salissant (cf Mme Lagarde, et MM Woerth et Cahuzac). C'est dégueulasse, et les toutous qui les remplacent au terme du scandale continuent, comme les shadoks, à creuser les déficits. Pour que rien jamais ne change.
a écrit le 17/04/2014 à 8:26 :
1°- détruire le parti socialiste,
2°- désorganiser la droite,
3°-proposer une nouvelle ère basée sur le role de l'énergie.
a écrit le 17/04/2014 à 8:23 :
Après 2 ans de n'importe quoi....Question subsidiaire : la France a t elle les moyens de se payer un deuxième capitaine de pédalo....?
Réponse de le 17/04/2014 à 9:00 :
Non là c'est un vendeur de paella.
a écrit le 17/04/2014 à 8:15 :
suicide collectif de la gauche ? , cela y ressemble , enfin le temps des cadeaux pour tous semble se tarir , on est plus sous la IVeme république , de plus lourds sacrifices pointent a l'horizon vu le climat des affaires qui se dégrade de par le monde , la gauche a étée évincée aux municipales ? , on continue dans le meme cadre , les européennes ? perdues d'avance , alors on peut continuer encore en pire , c'est pas comme cela que leurs électeurs vont revenir a défaut de faire de la thérapie de choc
a écrit le 17/04/2014 à 8:13 :
Et que propose la gauche de la gauche? Vivre encore à crédit sur le dos des générations futures et leur présenter d'addition après? Irresponsables!
a écrit le 17/04/2014 à 6:17 :
Pour ramener les prélèvements obligatoires de 56% du PIB à 47% (la moyenne de l'UE), ce sont presque 200 milliards d'Euros d'économies que l'état doit réaliser. Inutile de pleurer pour 50 milliards, ce n'est que le début...
Réponse de le 17/04/2014 à 7:35 :
On va rire quand ceux qui réclament en hurlant des baisses de dépenses vont voir que ce sont eux qui vont les assumer : baisses de pensions pour les retraités, diminution des APL pour les rentiers, baisse de commandes publiques pour tout un tas de fournisseurs de l'état et des collectivités ... Bref la déflation et la baisse générale du niveau de vie sauf pour l'oligarchie mondialiste qui elle va vraiment se bidonner de la bêtise du franchouillard !
a écrit le 16/04/2014 à 23:20 :
Quand enfin on réussit à faire valider par tous quelques économies sur certaines populations fort bien loties au demeurant (aujourd'hui, les intermittents du spectacle qui nous coûtent à tous très cher), c'est la ministre elle-même qui nous explique que c'est une erreur.
Bref campons sur nos positions et immobilisons le système. Il faudrait arrêter de s'indigner et proposer quelque chose, non ?!
Réponse de le 17/04/2014 à 7:37 :
Je propose que Manolo parte s'installer dans sa mère patrie de cœur, à Tel Aviv par exemple et qu'on gère nos affaires entre français ...
Réponse de le 17/04/2014 à 9:01 :
Vois avez raison on sera enfin tranquille
Réponse de le 17/04/2014 à 9:12 :
Que manolo aille voir ailleurs si j'y suis.
Réponse de le 17/04/2014 à 11:17 :
C'est fou comme certains ne peuvent s'empêcher de placer leurs obsessions antisémites dans chaque sujet...
a écrit le 16/04/2014 à 19:52 :
...et pendant ce temps les ministres et leurs collaborateurs, les sénateurs, députés, membres de commissions qui ne servent à rien vont continuer de se servir allégrement.
M. Valls si vous avez vraiment du courage attaquer vous très sérieusement à toutes ces rémunérations abusives...vœux pieux, rien ne bougera de ce côté.
Réponse de le 17/04/2014 à 9:08 :
Vous rêvez il se sert également dans la gamelle.
a écrit le 16/04/2014 à 19:47 :
C'est bien beau tous ces discours de la "gauche offusquée" mais pas un ne propose de quitter l'UE en toute légalité (article 50 du TUE). Et ceux qui rêvent de "faire une autre Europe" (le PS veut une Europe sociale, l'UMP veut une Europe forte, EELV veut une Europe verte, le FN veut une Europe des patries, le FG veut une Europe solidaire !) alors que c'est impossible puisqu'il faut l'unanimité des 28 pays pour refaire les traités, ils sont soit des idiots, soit des menteurs.
Réponse de le 17/04/2014 à 11:18 :
Si vous voulez quitter l'UE, de nombreux moyens sont à votre disposition : bateaux, avions, voitures, voire la marche. Et ce qui est magnifique c'est que vous n'avez besoin de l'autorisation de personne, juste de vraiment le vouloir.
Réponse de le 17/04/2014 à 12:43 :
t c vous avais raison mais les bonne idees finisent toujours par trionfee ,,? NOUBLIEZ PAS QUE NOUS SOMME TOUS DANS LE MEME BATEAU ? ?? MAIS L U E EST UNGRAND ET BEAU REVE???
Réponse de le 17/04/2014 à 16:54 :
@ Thargor : Oh que oui, je veux quitter l'UE et le bateau que je prendrai s'appellera liberté parce que le peuple français se sera affranchi de Bruxelles, de Francfort et de Washington.
a écrit le 16/04/2014 à 19:45 :
Bravo, Walls, par votre façon de faire, je vais faire une chose que je n'avais jamais fait, je vais voter Front National à partir des Européennes !!!
Réponse de le 16/04/2014 à 21:19 :
pareillement !!!!
Réponse de le 17/04/2014 à 9:02 :
Je fais pareil ainsi que toute ma famille nous élargissons le sillon. D'ailleurs manolo devrait être en Espagne et filer cette purge au peuple espagnol.
Réponse de le 17/04/2014 à 15:39 :
Avec le FN ça sera encore pire.
a écrit le 16/04/2014 à 19:13 :
Je donne trois mois au “Blanco” avant qu’il ne se fasse virer.
Réponse de le 17/04/2014 à 9:05 :
Il prendra ainsi sa première gamelle de paella.
a écrit le 16/04/2014 à 19:12 :
Servir l'état à qui il voue une fidélité éternelle "quand même !"
Indice : ce n'est ni la France, ni la suisse de ses parents et encore moins la catalogne de ses ancêtres ...
Réponse de le 17/04/2014 à 8:17 :
Des Français d'adoption ont souvent fait plus pour ce pays, par leurs sacrifices et leur dévouement, que des Français "de souche". Je pense aux Républicains espagnols qui se sont battus comme des lions dans la légion étrangère alors que d'autres Français se mettaient à genoux pour baiser la main des nazis.
a écrit le 16/04/2014 à 19:02 :
Les votes aux européennes : une raclée monumentale !!
a écrit le 16/04/2014 à 18:40 :
dur dur mais on n a pas le choix sinon fallais vote melenchon ???
a écrit le 16/04/2014 à 18:38 :
CGT : "ce même gouvernement a trouvé 30 milliards d'euros pour les entreprises et que la courbe des dividendes versées aux actionnaires ne cesse d'augmenter"
1- les 30 milliards à ce jour c'est le flou le plus total, pas 1 euro de concret
2- il y aurait des dividendes de versés: mais alors il faut investir en bourse mon brave ! notre pays en encore libre, chacun peut investir; faites-le donc !! Attention, il faut un peu de courage et de prise de risque, pas sûr qu'à la CGT ce soit très populaire...
a écrit le 16/04/2014 à 18:34 :
un carton aux européennes !!!
a écrit le 16/04/2014 à 18:34 :
c'est un suicide collectif avec un tel programme de régression sociale sans précédent.
les élections des 3 prochaines années sont terminés pour les socialistes : c'est bon pour MLP pour l'UMP
a écrit le 16/04/2014 à 17:48 :
Les dévaluations internes dans la zone euro ne marchent pas. C'est pourquoi le plan Valls 1 sera d'ici 2 ans suivi par un plan Valls 2 ou de successeur à Matignon qui sera beaucoup plus sévère, où on supprimera on on abaissera le SMIG, on licenciera des fonctionnaires, on réduira de manière drastique les pensions de retraite, etc.
a écrit le 16/04/2014 à 17:47 :
Cause toujours...faut être complètement cinglé pour entreprendre et créer des emplois dans un pays qui n'aiment pas ceux qui se donnent du mal pour réussir. L'effondrement c'est pour bientôt.
a écrit le 16/04/2014 à 17:45 :
Pas un centime d'effort consenti par les classes influentes ! Pas un centime d'effort consenti par les politiciens !
a écrit le 16/04/2014 à 17:14 :
voila comment réveiller les syndicats....j espere
Réponse de le 16/04/2014 à 18:41 :
Les syndicats ne défendent que es fonctionnaires: emploi à vie, avancement à l'ancienneté (mais le plus idiot avance !!), 2 mois mini de vacances, 1 mois en moyenne d'absence maladie, (train gratuit à la SNCF électricité gratuite à EDF etc), cadences pas infernales pour la plupart, retraites de folie à la fin... (avantage retraite évalué à 70% du salaire chaque mois, c'est dire...). Alors les syndicats, ils peuvent continuer à dormir entre 2 voyages du CE...
a écrit le 16/04/2014 à 17:12 :
ils se zigouillent entre eux...
Réponse de le 16/04/2014 à 18:13 :
Quelle différence sec l'UMP ou règne une vraie union sacrée des chefs !!!!!!!!!!!!!
a écrit le 16/04/2014 à 17:11 :
FN fera plus de 35 % aux europeennes...
Réponse de le 16/04/2014 à 21:03 :
ah! s'il pouvait faire même plus !
Réponse de le 17/04/2014 à 9:06 :
Il peut faire plus à nous de convaincre nos amis.
a écrit le 16/04/2014 à 17:05 :
Qu'ils s'égosillent à crier leur colère. Nous, les Français, les méprisons car au moment du vote ils rentrent tous dans le rang de peur de perdre leur revenus, Donc ils votent tout et n importe quoi, c est le propre des godillots.
a écrit le 16/04/2014 à 17:04 :
tant pis pour la gauche qui prend des mesures sévères pour redresser l'économie française
alors que la droite n'a fait que des dettes pour les générations suivantes....(900 milliards de dettes supplémentaires en 10 ans (Chirac, Sarko). La gauche perdra... Sarko se frotte les mains...!! c'est le copié collé de ce qui est arrivé en Allemagne..!! C'est Merkel qui a bénéficié des mesures prises par les Sociaux démocrates allemands...!!
a écrit le 16/04/2014 à 16:52 :
ils vont se bouffer entre eux!!! mais pour une fois, pas de mensonge venant du plus haut de l'état, c'est un gouvernement de combat....mais je crois qu'ils vont tous finir au tapis!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :