Le plan d'économies de Manuel Valls en 5 points

 |   |  633  mots
Manuel Valls a indiqué ce 15 avril que le RSA et d'autres allocations devront attendre un an avant d'être revalorisés. (Photo Reuters)
Manuel Valls a indiqué ce 15 avril que le RSA et d'autres allocations devront attendre un an avant d'être revalorisés. (Photo Reuters) (Crédits : reuters.com)
Le Premier ministre a annoncé ce mercredi les principaux axes de travail de son équipe pour tenter d'atteindre l'objectif de 3% de PIB de déficit en 2015. En voici les points à retenir.

Le gouvernement remanié a du pain sur la planche. La méthode du nouveau Premier ministre pour réaliser 50 milliards d'euros d'économies d'ici 2017 et tenter de réduire son déficit pour atteindre dès 2015 les 3% de PIB imposés par Bruxelles était très attendue. Ce mercredi Manuel Valls en a esquissé les grandes lignes. En voici un résumé: 

  • Des économies surtout pour la protection sociale

Le plan de rigueur prévoit 18 milliards d'économies pour l'Etat, 11 pour les collectivités, et 21 pour la protection sociale. 

  •  Le montant des prestations sociales ne seront pas revalorisées jusqu'en octobre 2015

"Il n'est pas question évidemment de diminuer le montant des prestations sociales mais, dans le contexte exceptionnel qui est le nôtre, elles ne seront pas revalorisées jusqu'en octobre 2015", a précisé Manuel Valls. Seront concernées les pensions du régime de retraite de base, et peut-être aussi celles des complémentaires selon la volonté des partenaires sociaux. Dans le premier cas les économies attendues atteignent 1,3 milliard d'euros et 2 milliards dans l'autre. Toutefois, le minimum vieillesse continuera, lui, d'évoluer avec l'inflation (celle-ci restant très faible depuis plusieurs mois). 

  • Les revalorisations du RSA et d'autres allocations décalées

Le RSA, au même titre que d'autres minima sociaux comme l'allocation adulte handicapé ne sont pas concernés par ce gel temporaire des prestations sociales. En revanche, un bonus exceptionnel qui avait été décidé dans le cadre du plan pauvreté en janvier 2013 pour le revenu de solidarité active ainsi que le complément familial et l'allocation de soutien familial est décalé d'un an.  

D'autres mesures déjà annoncées ou en cours d'application font par ailleurs partie de ce programme. C'est le cas de la nouvelle convention d'assurance-chômage qui vise à économiser 2 milliards d'euros d'ici 2017, ou la "modernisation de la politique familiale" qui a pour but "d'orienter les prestations vers l'emploi des femmes" (800.000 euros d'économies), d'après le programme détaillé diffusé par Matignon.  

  • Pas de remise en cause du Smic

En plein débat, relancé notamment par le patron du Medef, sur le Smic, le Premier ministre a précisé que le salaire minimum ne serait pas remis en cause. Il a indiqué: 

"En nous appuyant sur les premiers résultats du CICE, nous devons redonner à notre tissu économique la capacité de mieux affronter la concurrence (...) sans qu'il soit besoin, et j'insiste sur ce point, de remettre en cause notre modèle social, nos règles sociales et je le dis avec force, notamment le Smic."

Comme cela a précédemment été annoncé, les cotisations salariales "autour du Smic" devraient être allégées. 

  • Gel du point d'indice des fonctionnaires confirmé

Les fonctionnaires seront mis à contribution, avec un gel du "point d'indice" qui sert à calculer leur rémunération. "Chaque jour, ils agissent avec dévouement et sens du service public. Mais la situation nous oblige à leur demander de contribuer à notre effort commun", a justifié Manuel Valls.

En revanche, la création de postes dans l'Éducation nationale, promis en 2012, est maintenue. À l'époque, François Hollande avait annoncé le chiffre de 60.000 postes créés. 

Par ailleurs, concernant les économies réalisées dans les dépenses de l'Etat, les réductions de dépenses de ministères se poursuivra, et l'exécutif compte "regrouper ce qui peut l'être", notamment les "achats" ou les "systèmes d'information". Quant aux collectivités locales, elles seront réorganisées, et la "clause de compétence générale des départements et des régions sera supprimée". 

Les détails du "programme de stabilité" sera présenté par Michel Sapin au Conseil des ministres le 23 avril. Il sera ensuite soumis au vote de l'Assemblée le 30 avril

______

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/04/2014 à 16:25 :
Un gouvernement de gauche qui fait des cadeaux au MEDEF, et qui au nom de la justice sociale gèle les retraites et la rémunération des fonctionnaires (depuis 2010).
Jaurès doit se retourner dans sa tombe !
Ce que Sarko n'a pas osé faire. Yollande l'a fait.
Après cette haute trahison, c'est décidé pour les prochaines élection ma voie ira à droite. Voire extrême droite.
a écrit le 17/04/2014 à 16:01 :
rien ! ne changera jouer la montre les vacances !! attendons la rentée de septembre
a écrit le 17/04/2014 à 15:27 :
Du gel par ici, du gel parl. Cela ne traite en aucune façon les problèmes de structure :
- le dossier retraite et le coût de ses inégalités au profit des fonctionnaires et des "assimilés"; comme ses solutions bancales et inapplicables (exemple : fiches pénibilité dans les PME du bâtiment)...
- la protection sociale à mieux définir et délimiter (exemple : financement des soins pour les étrangers)
- le nombre de fonctionnaires (dont dans les fonctions publiques territoriales)...
Des pistes il y en a, de l'urgence aussi, il manque juste un peu de courage
Réponse de le 17/04/2014 à 17:35 :
De très bonnes mesures partagées par une majorité. Il faut retrouver de l'efficience dans la fonction publique et harmoniser les régimes de retraite (spéciaux, fonctionnaires, ...)
a écrit le 17/04/2014 à 5:42 :
Waouh, encore un plan digne des banksters du complot mondialiste. On n'en attendait pas moins des socialocommunistes de droite.
a écrit le 17/04/2014 à 1:27 :
C'est vrai que l'illétrisme fait des ravages jusqu'au plus hauts niveaus. Comment parler de stabilité pour des pensions de retraite non revalorisées et de fait diminuent compte-tenu de l'inflation. On se fout de nous. Aucun contrat de doit privé ne prévoit de rente bloquées.
a écrit le 17/04/2014 à 0:54 :
Les fonctionnaires et les retraités vont payer. Pas besoin d'une annonce officielle pour le savoir, j'avais deviné. Le reste c'est blabla. Moi je savais pas qu'une pension de retraite c'était une prestation sociale C'EST NOUVEAU ? je croyais que c'était une assurance financée par nos cotisations. De même je savais pas que c'était un "risque". Donc si j'ai bien compris, c'est un risque de vivre et d'atteindre l'âge de la retraite ????
Réponse de le 17/04/2014 à 9:19 :
répercussion et augmentation des taxes locales pour compenser les coups de rabot aux collectivités locales .
Nous allons payer les économies .Valls est un enfumeur. Les ministres, députés ,sénateurs ne semblent pas concernés par les mesures . Valls a bien dit que les efforts seraient faits par tous.
Réponse de le 17/04/2014 à 17:41 :
Pourquoi les plus jeunes salariés continueraient ils à payer les retraites par leur cotisation sachant qu'ils n'auront pas les niveaux de retraite actuel ?
a écrit le 16/04/2014 à 22:44 :
Le gouvernement a choisi le rabot au lieu de réformer le pays, pas sûr que cela fonctionne et contente Bruxelles. Ils choisissent des économies à court terme mais aucune vision sur moyen/long terme (j'ai l'impression qu'ils espèrent une croissance favorable pour ne rien faire). La Réforme de l’état, du mille-feuille va disparaitre tout simplement...
Réponse de le 16/04/2014 à 22:50 :
à @Damien , vous avez tout a fait raison , l'on va tomber dans la récession car c'est bien une grosse dose d'austérité . Ils n'ont pas l'étoffe pour faire des grandes réformes de structures , ils veulent tout suite à cours terme et un tout petit résultat qu'ils n' obtiendront pas.
a écrit le 16/04/2014 à 21:50 :
Je propose 3 jours de carence pour les fonctionnaires comme pour les salariés du privé
Réponse de le 17/04/2014 à 1:13 :
Assortis d'une assurance complémentaire payée en grande partie par l'employeur (partie non imposable jusqu'à l'an dernier) et prenant en charge le paiement des jours de carences, comme pur les salariés du privé. Mais sachez monsieur que tous le fonctionnaires en rêvent.
Réponse de le 17/04/2014 à 15:32 :
Je ne sais pas où vous allez chercher que les salariés du privé sont indemnisés de leurs 3 jours de carence. Parce que c'est faux pour beaucoup d'entre-eux (exception faite s'ils sont salariés de certains grands groupes ou...). Les ouvriers du BTP par exemple ne bénéficient d'indemnisation des 3 jours de carence
Réponse de le 17/04/2014 à 16:46 :
Non, 3 jours de carence pour tous et jamais payés en aucune façon (assurance, mutuelle, employeur, etc ...).
a écrit le 16/04/2014 à 21:25 :
c'est la chienlit actuellement en France!! on est pas sortis de l'auberge, pauvres Français....
Réponse de le 16/04/2014 à 22:16 :
Bravo pour votre commentaire ! d'un côté il pénalise les retraités et de l'autre il crée 60000 postes dans l'éducation nationale ! Pour enseigner à qui ?
a écrit le 16/04/2014 à 19:39 :
Quand donc ces politiques diminueront le nombre d'élus, ainsi que leur remunération et tous autres avantages, députés ministres, sénateurs, ... Quand donc rédore-t-on efficacement le millefeuille administratif avec tous ses palais dorés et bureaucrates inutiles ? Quand donc supprimera--t- on un tas d'organismes uniquement mangeurs de fric ? Quand donc supprimera-ton les subventions à tout un tas d'assocs bidon qui ne font que de la politique ? Quand donc supprimera-t-on les régimes spéciaux ? Quand donc ne soignera-t-on plus d'étrangers gratuitement ? Quand donc cessera-t-on de verser des pensions à des centenaires morts depuis longtemps et à des gens qui n'ont jamais travaillé ou cotisé en France ? On peut trouver bien d'autres sources d'économies avant de taper sur les infirmières par ex (eh oui il y a quelques fonctionnaires utiles) et petits ou moyens retraités
Réponse de le 16/04/2014 à 21:27 :
en accord à 200% avec vos dires !
a écrit le 16/04/2014 à 19:21 :
Et surtout et encore on ne touche surtout pas aux indemnités exagérées ,dont certaines ne sont pas imposables,des élus comme les députés sénateurs ministres....
Réponse de le 16/04/2014 à 21:13 :
@ chapitreur: oui et surtout ne touchons pas aux retraites des fonctionnaires que l'on paye avec nos impots, aux retraites des agents edf, gaz, que l'on paye avec nos très chères factures sans cesse en augmentation. Les retraités du regime general, eux, on peut les restreindres, ils sont trop riches. Les politiques = bande d'incapables notoires , c'est cela la justice?
a écrit le 16/04/2014 à 19:09 :
Sacré Manolo, depuis ses années de glandouille à la fac avec Fouks et Bauer, la seule chose qu'il a faite c'est apparatchik au PS !
Réponse de le 16/04/2014 à 20:26 :
Objection Votre Honneur! il a estourbi LA LIBERTE!
a écrit le 16/04/2014 à 18:53 :
C'est la gauche qui va devoir supprimer elle-même l'état providence !
a écrit le 16/04/2014 à 18:29 :
Vals doit se calmer.S'il touche aux régimes spéciaux nous serons dans la rue,solidaires avec nos compatriotes.De plus nos régimes sont équilibrés ,donc pas besoin de réforme,je crois que c'est clair.....
Réponse de le 17/04/2014 à 12:28 :
regime speciaux ?? on est pas tous egaux.. y'a des trucs pour certains et par pour d'autres ?
a écrit le 16/04/2014 à 18:17 :
Expliquez moi comment on arrive a 50 milliards .
J ai rien compris a cet article !!
Réponse de le 16/04/2014 à 20:15 :
Allez, je vous file un petit coup de main: les zéconomies c'est demain, demain, demain..
c'est juste la trompette qui a changé!
en résumé: du vent du vent et encore du vent!
a écrit le 16/04/2014 à 18:06 :
Que l'on arrête de verser un salaire à toutes ces HUILES qui même quand elles n'ont plus de mandat continuent à s'en mettre plein les poches. Quand vous êtes démissionnaires ou virés comme toutes ces grosse têtes qui mettent la France à mal, on continue à verser votre salaire ??? NON alors pourquoi EUX. Quand j'entends le président du MEDEF qui veut embaucher les jeunes sous le smic, quelle honte. Combien il gagne lui ???? Révoltons nous ! Arrêtons de payer taxes, impôts ...... Y EN A MARRE
Je me souviens d'une chanson que chantait ma grand-mère et qui disait : assez de misère, regardez moi ces pauvres mères, pendant qu'les gros font bonne chair avec notre argent........
a écrit le 16/04/2014 à 17:59 :
Le gouvernement cherche un défouloir pour son peuple avant les européennes et "l'opposition U M P" essaie de lui répondre par une touche de rébellion souveraine, cela en devient cocasse!
a écrit le 16/04/2014 à 17:53 :
Tiens, tiens, comme c'est curieux! Depuis deux ans, on VA réformer.. et puis rien ne vient bien sûr! Pour cela, il faut avoir une vision, une méthode, du courage et s'adresser aux français, pas au prompteur..
Et puis si Bruxelles et le FMI nous mettaient sous tutelle çà serait bien aussi, alors en attendant on VA faire des zéconomies..as usual.
Entouré de quatre ministres hallucinés et glaçés comme devant un peloton d'exécution, on a eu, mais au fait, on a eu qui?
Pauvre France, Good Morning Greece!
N'est ni Bonaparte, ni Clemenceau qui veut.
Réponse de le 17/04/2014 à 11:46 :
J'aurais préféré une Thatcher... question de remettre les individus au centre du système, et non tous ces petits copains qui, de promotion Ena en promotion Ena, de parti truc machin à parti truc machin, se protègent, se cooptent, ... et bien sûr ne réduisent en rien leurs rémunérations et autres privilèges (retraites, indemnités,...).
a écrit le 16/04/2014 à 17:46 :
Apprends à t'habiller valls . Une veste ça se ferme.
Dehors les bouffons du ps.
Vive NICO
Réponse de le 16/04/2014 à 18:10 :
Ils ne seraient pas tous enfermés ? La preuve dans les posts de Jen aimairre !!!
Réponse de le 17/04/2014 à 12:27 :
Et non les facho du PS n'ont pas encore reussi a tous les marquer d'un pins jaune.. ne vous en déplaise.. Les UMP enlevent le pin's et donc detourne la loi d'hollande/valls.
a écrit le 16/04/2014 à 17:38 :
Socialiste, égale menteur, embrouilleur, méprisant, irresponsable, on se croirai sous l'occupation, avec ces mange-m-------e.
Attila (hollande) et sa bande dehors, vous avez gagné avec des mensonges.
Adieu France
a écrit le 16/04/2014 à 17:34 :
ceux (de droite) qui donnent des leçons de gestion à Valls alors qu'ils ont augmenté la dette de la France de 600 milliards en 5 ans. C'est drôle, mais limite pathétique.
Réponse de le 16/04/2014 à 17:42 :
Mais arr^tez avec ce vieil argument à 47 milliards/an rien qu en intérêt nimporte quel Président verrait la dette sur un quinquennat augmenter d au moins 235 milliards. Là dessus tu ajoutes les plans anti crises et le compte est bon

En passant, 2 ans de mandature Hollande, 200 milliards de dette en plus environ .... normal
Réponse de le 16/04/2014 à 17:57 :
Il faut arrêter de dire que c'est la faute des autres, quand Hollande a voulu la présidence, il savait qu'il y avait un déficit mais il a fait de promesses qu'il n'a pas pu les tenir alors maintenant c'est ceinture à tout va mais si vous êtes content, vous n'avez plus qu'à payer sans rien dire. On vient de quel bord vous êtes!
a écrit le 16/04/2014 à 17:34 :
La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a appelé mercredi les députés de la majorité à ne pas prendre "de postures pour essayer de se démarquer de l'effort collectif", ajoutant que "pas une voix ne doit manquer au gouvernement". -> En gros, c'est tolérez le mensonge et circulez y a rien à voir. RAS LE BOL DE LA POLITIQUE DU MENSONGE ! ! ! LA FRANCE EST COUVERTE DE DETTES ! ! ! Ségolène ROYAL, nommée ministre, c'est du népotisme.
a écrit le 16/04/2014 à 17:30 :
RAS LE BOL DE CETTE SOCIETE DU MENSONGE PERMANENT. DEHORS VALLS ET HOLLANDE !
a écrit le 16/04/2014 à 17:29 :
Bon début M Valls, mais faut allez encore plus loin: fusionner des centaines d'entités administratives qui font la même chose et diminuer de 2000000, le nombre de fonctinnaire, faire trés vite la réforme des régions et de suppresion des départements, briser le pouvoir des hauts focntionnaires et de l'ena, et s'occuper des corporations comme les taxis etc...Supprimer le smic pour les jeunes,etc....faut y aller à fond..supprimer les comités d'entreprises aux mains de la cgt qui gére grassement des milliards......et çà c'est encore rien...
a écrit le 16/04/2014 à 17:28 :
La seule chose qu'a été capable de faire SAPIN dans cette présentation... c'est... de tousser !
a écrit le 16/04/2014 à 17:26 :
VIVE LES EUROPEENNES, VIVE LA FRANCE LIBEREE DES SOCIALISTES MENTEURS !
a écrit le 16/04/2014 à 17:21 :
Bonjour,
j'ai regardé le sketch de Manuel VALLS en direct. Bah, il ne sait même pas chiffrer les économies, tout d'abord, il garde tous ces élements pour lui, ou alors n'en dispose pas.
La France va dans le mur. Manuel VALLS en est conscient. Contraint par Bruxelles et Berlin, il a fait un discours disant qu'il allait faire des économies, mais le budget reste déficitaire, c'est donc une goutte d'eau dans un océan de gabegies orchestrées par les gouvernements UMP et PS successifs.
a écrit le 16/04/2014 à 17:17 :
vous connaissez le programme de l'UMP pour gérer la France ?? des critiques : oui
des propositions : aucune
Réponse de le 16/04/2014 à 17:22 :
Qui a parlé de l'UMP ici ? C'est quoi l'UMP ? L'union des mauvais présidents ?
Réponse de le 16/04/2014 à 17:23 :
L'UMP est trop occupée certainement à réformer la COCOE, car on ne sait toujours lequel des deux a le plus bourré les urnes pour être président du parti.
Réponse de le 16/04/2014 à 17:32 :
Le programme de l'UMP, je ne connais pas, par contre je connais les oeufs de l'UMP, succédané très bon marché du caviar.
a écrit le 16/04/2014 à 17:12 :
Les assistés pleurent déjà qu'on gère leurs allocs. On va pas quand même taxer encore plus le travail pour que les non productifs se gavent sur leur dos.
a écrit le 16/04/2014 à 17:06 :
Les Français se moquent bien de la mise en scène avec un premier sinistre et quatre porte-manteaux. Ce que les Français veulent, ce sont des résultats. Aucune mesure chiffrée, à part les grandes lignes... Ce gouvernement ne sait même combien il emploie de fonctionnaires, et il veut en embaucher d'autres. Ce gouvernement sans éléments chiffrés ne sait donc pas où il va. GROTESQUE. La dette va s'aggraver avec VALLS. HOLLANDE, démissionne après avoir dissout l'Assemblée. Merci.
a écrit le 16/04/2014 à 17:02 :
VALLS EST DESAVOUE PAR LES DEPUTES DE SON PROPRE PARTI. CQFD.
a écrit le 16/04/2014 à 16:57 :
Je propose de supprimer immédiatement les sous-prefectures et les consulats non stratégiques ou à faible activité.
Réponse de le 16/04/2014 à 17:07 :
Ce serait bien si les préfets pouvaient être nommés au mérite et non pas par réseau de sociétés secrètes.
a écrit le 16/04/2014 à 16:55 :
Le document du plan d'économies n'est même pas signé. LA HONTE !
a écrit le 16/04/2014 à 16:53 :
Il a beau dire qu'il va faire des économies, si le budget est déficitaire, ça n'en reste pas moins UN BUDGET DEFICITAIRE. SPOLIATION DES FRANCAIS, ORGANISATION DE LA DETTE, DELINQUANCE, RACKET !
a écrit le 16/04/2014 à 16:52 :
Je propose de faire revenir à 40 (au lieu de 41.5 actuellement et 43 après 2035) le nombre d'années nécessaires pour avoir une retraite de base à taux plein.
En effet, dans les années à venir, les salariés seront contraints de rester de plus en plus tard dans la vie active pour espérer avoir une retraite décente car on commence à travailler de plus en plus tard. Ce phénomème aggravera le chômage en bloquant encore plus l'accès au marché du travail des jeunes et des chômeurs.
Le malus doit être assoupli à 5% de moins par année manquante et le bonus durci à 5% de plus par année supplémentaire cotisée.
a écrit le 16/04/2014 à 16:51 :
Quand la droite est au pouvoir elle fait une politique de gauche et quand la gauche est au pouvoir elle fait une politique de droite.. En fait il y a une seul politique quand on est au gouvernement c'est de repousser à plus tard les réformes et de renvoyer la patate chaude au gouvernement suivant ...jusqu'à ce que l'on se retrouve droit dans le mur ...
Réponse de le 16/04/2014 à 17:08 :
Très juste.
Réponse de le 16/04/2014 à 17:24 :
C'est pour ça qu'il ont écarté Dominique de Villepin qui avait déjà amorcé le redressement de notre pays, c'était un danger pour eux de ne plus retrouver leur jeu de chaises musicales.
a écrit le 16/04/2014 à 16:50 :
bidouillage de trésorerie...... rien de réellement apte à créer de la valeur....... c'est du foutage de gueule..... et de l'esbrouffe......
a écrit le 16/04/2014 à 16:48 :
sur le document présentant le plan d'économies, il est écrit sur la couverture "vérité efficacité confiance" pour meubler, alors que c'est au lecteur, à la lectrice, d'en juger. Le gouvernement prend les Français pour des simplets. Le parti dont il est issu aura des résultats de simplets aux élections européennes. Vive La France, Vive la République !
Réponse de le 16/04/2014 à 16:57 :
Tant pis pour Hollande et Valls; c'est eux qui doivent prendre les mesures sévères
pour rembourser les 600 milliards de dettes supplémentaires de Sarko qui n'a pas pris les bonnes mesures dès 2008, en ne pensant qu'à sa réélection..!! Bien content Sarko qu'Hollande fasse le sale boulot. Il se frotte les mains pour 2017...Bien joué!!!!!!
Réponse de le 16/04/2014 à 17:14 :
Effectivement Sarko a aussi trahi la France. Mais l'UMP et le PS se refilent la patate chaude de mandat en mandat. Ils trahissent volontairement la France.
a écrit le 16/04/2014 à 16:42 :
Je propose de plafonner les salaires payés par l'état à 10000€ et les salaires des patrons des entreprises dont l'état est actionnaire majoritaire à 100000€.
Réponse de le 16/04/2014 à 16:48 :
vous etes déchainé!!! continuez, y'a du bon dans ce que vous dites!
Réponse de le 16/04/2014 à 16:55 :
OUI les fonctionnaires sont trop nombreux et trop payés, c'est un fait !!
Réponse de le 16/04/2014 à 17:08 :
1300€ nets par mois pour les catégories C avec 10 ans d'ancienneté...merci pour le trop payé...!!!!
Réponse de le 16/04/2014 à 17:45 :
A la valeur économique du travail effectué ...
Réponse de le 17/04/2014 à 1:35 :
Des milliers de fonctionnaires débutent leurs carrières avec un traitement inférieur au SMIC. L'Etat leur verse une prime différentiel pour que ce traitement soit a niveau du SMIC comme la loi l'y contraint. C'EST CA, TROP PAYE.
a écrit le 16/04/2014 à 16:42 :
Je propose de plafonner les salaires payés par l'état à 10000€ et les salaires des patrons des entreprises dont l'état est actionnaire majoritaire à 100000€.
Réponse de le 16/04/2014 à 16:49 :
chiche...les catégories A, B et C de la fonction publique n'encaissent pas cette somme.
Seuls les hauts fonctionnaires peuvent dépasser ce montant...
a écrit le 16/04/2014 à 16:41 :
Et ça n'est qu'un début! on va bientot rentrer dans le dur et tout le monde sera à un moment ou un autre concerné. Heureusement que c'est la gauche qui prend ces décisions, si ça avait été la droite on aurait des manifs dans la rue. En résumé: la droite en revait, la gauche le fait...
Réponse de le 16/04/2014 à 16:50 :
Heureusement ils ne touchent pas au RSA, grace à lui je suis déjà bien bronzé !! Merci la gauche !!
Réponse de le 16/04/2014 à 16:54 :
Tout à fait d'accord. Les dettes accumulées sous Sarko (plus de 600 milliards de dettes supplémentaires sous son quinquennat) en ne prenant pas les bonnes mesures en 2008, sont appliquées maintenant par la gauche....!! Sarko se frotte les mains.... mais les 600 milliards sont toujours à rembourser....!!!
a écrit le 16/04/2014 à 16:39 :
retraites et futur retraites preparez vous a descendre dans la rue ,il faudrait pas que Mr valls confonde la grece et la france!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 16/04/2014 à 16:47 :
On y va tout droit ... le travail au black, les arnaques et autres astuces pour ne pas payer .... aujourd'hui faut passer à la caisse .... et c'est maintenant !! Heuuuuu !!
Réponse de le 16/04/2014 à 16:47 :
Roro62, pourquoi ?? Valls a-t-il dit que les retraites baisseraient de 25% comme en grèce???? Audika à consulter...!!
a écrit le 16/04/2014 à 16:37 :
Je propose de fusionner tout de suite certaines régions, de supprimer les départements (les conseils généraux, pas le circonscription administrative), de diviser par quatre le nombre de communes en commençant par supprimer les petites communes de moins de 5000 habitants.
Réponse de le 16/04/2014 à 16:53 :
+ suppression du sénat et du conseil économique et social; Division par 3 du nombre de députés (et doublement de leur rémunération mais suppression de leur enveloppe pour frais. remboursement des frais sur justificatifs). Fusion des villages dans les agglos. Non cumul réel, maximum 2 mandats dans une 'carrière'. Perte totale des droits (retraite et autre) a tout condamnés pour une affaire ayant rapport avec un mandats électif + inéligibilité à vie (et selon le niveau de l'infraction saisie de tous les biens son auteur). Mise en place d'un délit de parjure. Suppression du président. En gros, une 6eme république pour le 21eme siècle.
Etc etc.. la liste est TRES longue.
Pas tant que ca ferait beaucoup d'économies (du moins pas assez), mais ca motiverez un peu les foules, dépoussiérai un peu (beaucoup) la vie politique française, en gros, donnerai un GRAND bol d'air au pays.
Réponse de le 16/04/2014 à 17:00 :
Bonne idée, le seul problème, c'est que s'attaquer aux départements, ouh là là là là, on a bien vu ce que ça a donné quand sous Sarko, la plaque d'immatriculation en projet ne devait pas mentionner le département. Eh oui, aux conseils généraux, nombreux sont les élus qui n'ont jamais une seule fois de leur vie déménagé de leur canton... Alors vous imaginez, si d'un coup, on leur parle de mondialisation... d'économie... de rigueur... ils vont avoir peur et se réfugier dans le budget déficitaire qui est leur zone de confort.
Réponse de le 16/04/2014 à 17:04 :
ben oui mais ils ne vont pas se séparer de leurs petits copains qu'ils ont placés au titre de l'amitié ou du favoritisme, népotisme et autre...
a écrit le 16/04/2014 à 16:37 :
Ce minimum vieillesse est une anomalie car vous ne l'encaissez que si vous n'êtes pas propriétaires de votre logement.....!! Exemple : les veuves d'artisans se retrouvent avec des retraites inférieures au minimum vieillesse car elles sont propriétaires de leur logement (acquisition par crédit donc épargne) En France, il ne faut rien avoir et vous aurez tous les avantages sociaux et fiscaux. Morale : n'epargnez surtout pas, dépensez
en loisirs... et vous aurez l'aide de l'Etat pour vos vieux jours....!!!
Réponse de le 16/04/2014 à 17:06 :
c'est PAS FAUX !!!
Réponse de le 17/04/2014 à 14:07 :
vrai de vrai!!!!!
a écrit le 16/04/2014 à 16:37 :
Mesurettes, mesurettes, il peut fanfaronner tant qu'il veut, bientôt ce sera la porte et vite, il n'aura même pas le temps de dire : Olé...!
a écrit le 16/04/2014 à 16:33 :
Je propose de diminuer à 5% l'abattement pour la calcul de l'impôt sur le revenu des retraités.
En effet, il n'est pas juste, alors que les retraités aient le même abattement de 10% que les salariés et travailleurs indépendants alors qu'ils n'engagent plus de frais (véhicules ou transport en commun) pour se rendre sur un lieu de travail.
Réponse de le 16/04/2014 à 16:40 :
pour info : les 10% sont plafonnés depuis plusieurs années pour les retraités, donc ils ne déduisent pas 10% ..... il faut savoir lire les textes jusqu'au bout...!!!
Réponse de le 16/04/2014 à 16:44 :
Tout à fait d'accord avec l'ensemble de vos propositions !! Enfin un peu de courage, ça fait du bien !! Je propose aussi de taxer lourdement les propriétaires de chiens dans les grandes villes pour les frais de nettoyage et le désagrément qu'ils engendrent solidairement des mauvais proprios qui ne ramassent jamais, bien évidemment.
Réponse de le 16/04/2014 à 16:53 :
Attention à vos propos,vous serez peut être bientôt retraité ,et cette diminution ne vous plaira certainement pas
Encore un qui pense que prendre aux autres remplira son porte monnaie
Réponse de le 16/04/2014 à 16:56 :
Vos propositions sont pleines de bonnes intentions , mais ce n'est malheureusement pas suffisant; Il faut basculer la fiscalité du travail sur la fiscalité énergétique comme le proposent de nombreux organismes officiels. Mais c'est difficile à faire admettre. Merci.
Réponse de le 16/04/2014 à 17:29 :
Je suis tout à fait d'accord avec Vian les 10 % sont plafonnés pour les retraités dont nous ne déduisons pas 10 % et j'ajoute arrêter de vous en prendre aux retraités nous n'avons pas volé notre retraite car nous n'avons pas travaillé 35 heures mais beaucoup plus entre 48 et 55 h par semaine et
avons travaillé entre 44 et 45 ans.
Réponse de le 17/04/2014 à 1:58 :
Vous confondez tout. L'abattement de 10% sur les pensions de retraite n'a rien à voir avec les frais professionnels. Il est prévu depuis de nombreuses années par un article du CGI pour compenser en petite partie la diminution de revenus après la cessation d'activité.
a écrit le 16/04/2014 à 16:27 :
Je propose de supprimer les régimes spéciaux (RATP, mines, SNCF , LA POSTE, opéra de Paris, EDF/ERDF, FRANCE TELECOM..) et d'aligner leur régime de retraite et leurs cotisations sur celui du régime général
a écrit le 16/04/2014 à 16:27 :
Mrs du PS vous etes foutu ,les retraites vont vous massacrer aux elections europeennes comme vous le faite depuis deux ans pour eux,et aussi les classes moyennes qui en ont plus qu'assez de payer pour votre train de vie de royaliste ,n'est pas Mr hollande ,oublier pas de prendre l'avion pour aller voter en correze!
Réponse de le 16/04/2014 à 16:44 :
Il faut payer les 600 milliards de dettes supplémentaires de Sarko qui ne pensait qu'à sa réélection en ne prenant pas en 2008 les mesures prisent aujourd'hui....!! La gauche trinquera ; Sarko se frotte les mains....!!!
Réponse de le 16/04/2014 à 17:00 :
mouai je suis pas sur que ça leur fasse peur au PS vu que les retraités votent déjà dans leur immense majorité à droite. Je leur dirai plus tôt continuez au gouvernement à pendre aux retraités car c'est eux qui ont le patrimoine tout en aidant les plus pauvres des retraités.
Réponse de le 16/04/2014 à 17:50 :
@roro62
mon pauvre monsieur je vous plaint et ne voudrez pas etre a votre place ,car vous quand vous serez en retraite vous allez bouffer des cailloux et avec vos reflexions vous l'aurez bien merite!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 16/04/2014 à 16:22 :
Je propose d'aligner le régime de retraite de fonctionnaires sur celui des salariés du privé (25meilleures années au lieu des 6 derniers mois) et je propose de plafonner les retraites tous régimes confondus à 5000€ .
Réponse de le 17/04/2014 à 2:08 :
Fausse bonne idée. Comme les salaires des fonctionnaires baissent depuis plus de trente ans en valeur constante, pour une grande partie d'entre eux si on prenait les X meilleurs années, réindexées comme dans tout système de retraite, le calcul donnerait un montant superieur au calcul actuel. C'est pour çà qu'on ne le fait pas. Vous comprenez ??
Réponse de le 17/04/2014 à 12:23 :
Nous ne sommes pas dans un pays egalitaire . arretez de rever. on est en france !
a écrit le 16/04/2014 à 16:17 :
Je propose d'armoniser les différents taux de CSG et de l'aligner sur celui des salariés (7.50%).
En effet, les retraités par exemple ont une CSG moindre (6.20% je crois).
Cette mesure serait largement compensée par la suppression de la CSG non déductible (vous savez ce fameux salaire net fiscal supérieur au net à payer car on paie de l'impôt sur le revenu sur la CSG/CRDS non déductible
Réponse de le 16/04/2014 à 16:39 :
je propose de se débarrasser de l'UMPS responsable de cette débâcle depuis 40 ans et instaurer une vraie démocratie participative, comme en Suisse..!
a écrit le 16/04/2014 à 16:11 :
on va vérifier assez rapidement si la cote de popularité de Valls est toujours aussi haute !
Réponse de le 16/04/2014 à 16:23 :
ce n'est pas la peine de se poser la question, sa cote va baisser car les français veulent le beurre, l'argent du beurre, et la crémière.....les 600 milliards de dettes supplémentaires de Sarko sont la conséquence des mesures prisent aujourd'hui. tant pis pour Hollande et Valls.... c'est eux qui trinqueront!! Sarko se frotte les mains...!! CQFD
Réponse de le 16/04/2014 à 16:44 :
c'est marrant avec la gauche, c'est toujours la faute des autres! vous ne croyez pas que ça va plus mal depuis 2 ans...CQFD
a écrit le 16/04/2014 à 16:10 :
Je propose d'armoniser les surrémunérations des fonctionnaires travaillant dans le DOM- TOM à 150% du salaire métropole (ce taux varie actuellement de 140 à plus de 200%) et de supprimer les sur-retraites des fonctionnaires qui résident dans certains DOM-TOM.
Je propose de supprimer les congés bonifiés qui permettent à des domiens fonctionnaires de partir dans leurs îles en congés payés de 2 moins pleins avec paiement des billets d'avion de leur famille par l'état et qui en plus bénécient de la surrmunération propre aux DOM-TOM pendant leurs congés.
Réponse de le 16/04/2014 à 16:28 :
Ce sont surtout les Hauts Fonctionnaires qui dirigent l'Etat qui doivent être sanctionnés et ne plus avoir de contrat de travail à vie.... Comme dans le privé : pas de résultat = licenciement. Tout le monde sait que nos hommes politiques ne dirigent rien mais suivent les instructions des hauts Fonctionnaires.
Réponse de le 16/04/2014 à 16:40 :
faux,pendant le congé bonifié le fonctionnaire est payé au tarif métropole.De plus,allez vivre dans les dom vous verrez quel est le taux d'augmentation des prix par rapport à la métropole ;cela justifie amplement le 140%
et si vous êtes toujours jaloux,soyez courageux allez -y dans les Dom,vous profiterez vous aussi
Réponse de le 16/04/2014 à 20:03 :
je propose de dédommager les domiens de 300 ans d'esclavage
a écrit le 16/04/2014 à 16:06 :
Toutes ces économies vont dégager de nouvelles marges d'action.L'année prochaine on pourra supprimer le gel de traitement des fonctionnaires,embaucher les professeurs qui nous manquent et aider la culture.c'est du gagnant -gagnant!
Réponse de le 16/04/2014 à 16:46 :
c'est drole mais je ne vois pas le meme scénario que vous pour les années à venir...
Réponse de le 16/04/2014 à 17:55 :
CGT FP
vous etes un grand reveur!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 16/04/2014 à 18:45 :
élu ps, sors de ce pseudo !
Réponse de le 16/04/2014 à 22:46 :
payer vos enseignants;;;;leurs salaires continent à baisser mais pas leurs impôts calculés sur des sommes non perçues! un employeur qui méprise ses employés!
Réponse de le 17/04/2014 à 12:18 :
MAIS BIEN SUR...!!!!
a écrit le 16/04/2014 à 16:01 :
Je propose de supprimer les agences, comités, hautes autorités, commissions, conseils inutiles et qui coutent une fortune comme par exemple le conseil économique et social.
Réponse de le 17/04/2014 à 11:38 :
Il doit y avoir des fils et filles de employés dans ces agences... il serait intéressant de savoir nominativement qui y travaille... cela ne doit pas être un travail insurmontable vu le nombre.
En tout cas merci pour votre commentaire.
a écrit le 16/04/2014 à 15:57 :
Je propose de diviser par deux le nombres de députés et de sénateurs ou de supprimer le sénat en gardant le même nombre de députés.
Je propose de supprimer la cagnotte parlementaire.
a écrit le 16/04/2014 à 15:54 :
Je propose pour diminuer les charges sociales des entreprises :
1) pour les TPE et PME (250 salariés maxi) : supression du CICE et exonération totale de charges patronales jusqu'à 1.5 SMIC et dégressive jusqu'à 2.5 SMIC (1.6 actuellement) et supression de la taxe sur les salaires et diminution du taux de l'impôt sur les sociétés à 30% au lieu de 33.33 % actuellement
2) Pour les plus grosses entreprises mêmes mesures sauf exonérations réservée uniquement en cas d'embauche au SMIC de seniors et jeunes peu ou pas qualifiés au chômage
a écrit le 16/04/2014 à 15:45 :
Pour le pouvoir d'achat, je propose non pas de supprimer les cotisations ouvrières pour les bas salaires ne qui ne profitera qu'aux smicards et creusera un peu plus le déficit de la sécu mais de supprimer la CSG/CRDS non déductible car payer un impôt sur un impôt est un non sens. En contrepartie, la CGS/CRDS (8%) serai calculée sur 100% du revenu et non 98.25% comme actuellement
Réponse de le 17/04/2014 à 2:01 :
@Vlan, on parle d'economie, avec votre baisse de recette vous etes hors sujet.
a écrit le 16/04/2014 à 15:41 :
je proposer d'aligner le régime de retraite des fonctionnaire et des élus sur celui des salariés du privé en intégrant en contrepartie toutes leurs primes dans le calcul
Réponse de le 17/04/2014 à 11:42 :
Au moins des tas d'idées pratiques, ça change de 90% des commentaires. Merci!
a écrit le 16/04/2014 à 15:40 :
voilà qui ringardise bigrement la droite qui s'est contentée ,pendant 10 ans ,de creuser les déficits et qui n'a rien réformé .
a écrit le 16/04/2014 à 15:39 :
Enfin un peu de courage!!
Enfin un homme politique qui prend ses responsabilités !
La route est encore longue mais le virage s'amorce
quant aux députés PS ils sont toujours aussi démago et irresponsables !
ma proposition on dissous et on garde Vals!
( jamais je n'autais pensé dire un jour un truc pareil )
a écrit le 16/04/2014 à 15:38 :
Ha ! On se moque de la politique de Jean Marc ? Et tous les veaux reclament un changement de 1er ministre ? Et bien ......VALLSEZ maintenant ! Tous punis , enfin presque , pas eux entout cas .
a écrit le 16/04/2014 à 15:38 :
Je n'ai pas vu la baisse des primes accordées, très généreusement, par les ministres à leurs collaborateurs. Ces gens là n'ont aucune morale, une honte de la part de ce gouvernement presque uniquement constitué d'anciens de la promo Voltaire et de l'UNEF.
a écrit le 16/04/2014 à 15:33 :
Le choc de simplification et la dématérialisation des documents doivent générer des économie de fonctionnement si on va jusqu'au bout de la logique de ces réformes avec moins de fonctionnaire ou de vacataire pour traiter ces documents.
La clause de compétence générale des départements et des régions qui doit être supprimée permettra de réduire les doublons, donc on aura fera aussi des économie de fonctionnement. Mais on a pas de calendrier pour ce big bang car cela engendrera des fermeture de service dans les administrations concernées.
On ne peut attendre 2017 pour le changement de majorité, il faut agir dès maintenant sinon ce sera la faillite.
a écrit le 16/04/2014 à 15:23 :
comme on dit dans notre milieu hospitallier les socialeux pratiquent un cautère sur une jambe de bois Et surtout il manque visiblement dans ce plan un 6 ème point de suture qui est le 1er point "Hollande dégage et Manuel Carlos son collaborateur dégage" hé hé ha ha hi hi ;-)
Réponse de le 16/04/2014 à 16:34 :
pour mettre qui ? et surtout pour faire quoi ? Il faut laisser cette équipe 10 ans pour faire le travail de réformes structurelles.
a écrit le 16/04/2014 à 15:18 :
je pense qu'il manque un point crucial de ce plan des socialeux J'ajout le 6 ème point qui est peut etre devenu le 1er point Hollande dégage Manuel Carlos dégage.
Ce n'est qu'un début continuons le kombat ha ha ha ;-)
a écrit le 16/04/2014 à 15:15 :
je sais ce n'est pas gentil de tirer sur le corbillard mais çà me dérange tellement : Dankel Angela Merci Bruxelles Dankel Berlin ha ha hé hé ho ho *-*
a écrit le 16/04/2014 à 15:10 :
Tout le monde est pour les économies, jusqu'au jour où on les décide. Là subitement, tout chacun devient contre, et de s'autopersuader que "les autres" sont responsable, et jamais soi-même. Les "autres", qui peuvent être au choix: les pauvres (assistés), les riches (avares), les étrangers (des parasites), les Français (tellement plus idiots que les Allemands, les Anglais ou tout autre pays qu'on prendra pour modèle), les jeunes (feignants et irresponsables), les vieux (qui vivent à nos crochets), les travailleurs (trop payés), les actionnaires (trop gourmands), les fonctionnaires (le diable en personne), les indépendants (qui fraudent le fisc), mon voisin de bureau (qui gagne plus que moi et n'en fout pas une pendant que je poste ce commentaire), etc...

Donc une fois qu'on a désigné les coupables, il n'y a plus qu'à trouver des solutions, toujours les mêmes: alléger le millefeuille territorial (mais si on veut supprimer mon département ou ma commune, je voterai contre), et baisser les indemnités des élus (sauf celles de Balkany, d'ailleurs, je revoterai pour lui).

Il n'y qu'à lire les commentaires de cet article, c'est toujours la même chanson.

Pas un pour reconnaître que nous sommes tous, un petit peu, à notre échelle, responsables de la situation financière de notre pays.
Réponse de le 17/04/2014 à 10:05 :
enfin un commentaire sans faute d'orthographe, pertinent et drôle; merci
a écrit le 16/04/2014 à 15:05 :
est ce qu'un quelqu'un peut m'expliquer concretement où sont les 18 milliards d'économie pour l'Etat pcq pour moi, c'est un peu flou ?
Réponse de le 16/04/2014 à 15:10 :
On peut espérer qu'avec le choc de simplification, on aura moins de formulaires à remplir donc moins de personne pour traiter ces documents, donc moins de fonctionnaire...
a écrit le 16/04/2014 à 15:00 :
Enfin des economies, dommage que le plan soit si timide, En France, on depense 10 points de PIB de plus que l' Allemagne.
Réponse de le 16/04/2014 à 15:07 :
vous allez pouvoir lire l accueil réservé à ces timides mesures et vous comprendrez qu'il faut bien se contenter de ses premiers pas sachant que c'est déjà un suicide politique , donc une preuve de courage. On peut regretter plus je pense, de ne pas avoir opté pour une vraie réflexion structurelle sur l'état plutôt qu' essentiellement du rabot, mais il n y a plus le temps pour d'autres comités Théodule.
a écrit le 16/04/2014 à 14:57 :
les ultra libéraux européens profitent de la situation pour imposer la casse des systèmes publics. Dommage, c'est un gouvernement dit socialiste qui enfonce le clou et ce n'est pas fini! Y a t' il une solution alternative? Un jour la privatisation des communes, régions etc...voire un gouvernement sélectionné par appel d'offre?
a écrit le 16/04/2014 à 14:38 :
Aidez-moi ! AU secours ! Je m'adresse à vous par désespoir. Je survis dans un pays gouverné par des socialistes ! Je vous demande de l'aide car plus ça va plus je me dirige vers une vie de SDF. Il ne manque presque rien pour que j'y passe. Et ce sera le non-retour. A l'aide !
Réponse de le 16/04/2014 à 15:30 :
une fois sdf vous changerez peut être d'avis et vous réjouirez des filets sociaux français.
a écrit le 16/04/2014 à 14:37 :
Hérésie économique ! A un moment ou il faut relancer la consommation, baisser les prestations sociales, c'est les reporter sur les assurés qui consommeront moins par ailleurs. Moins de consommation donc moins de travail pour les entreprises, donc moins de croissance, donc plus de déficit et plus de chômage (ou au moins autant !). Les néo liberaux (que Vals accompagne) ont du mal à comprendre les leçons des années d'après crise qui sont des belles démonstrations. C'est vrai : les dettes sont des terrains de jeu pour les spéculateurs.
Réponse de le 16/04/2014 à 15:01 :
Dans un pays avec 56% de dépense publique le néolibéralisme est un pur fantasme.
Il faut moins d'allocations,moins de redistribution et plus de rémunération du travail et du risque.
Il faut combattre la rente sociale et financière et favoriser le travail et le risque.
Réponse de le 16/04/2014 à 15:19 :
en déficit chronique depuis pas loin de 40 ans, demain 100% de dettes et 57% du PIB en dépenses publiques,...à vous lire on devrait avoir connu des années à 10% de croissance par an et pas le chômage à 10% depuis 30 ans....il est temps de rationaliser et de retrouver beaucoup plus d'efficacité dans la dépense publique. Le faire dans une période où les taux sont très bas et où, même si c'est encore timide, l'économie européenne et mondiale est en phase de reprise n'est pas hérétique, reprenez votre Keynes. Par ailleurs on est encore loin de l'austérité juste une gestion enfin un peu rigoureuse.
Réponse de le 16/04/2014 à 15:26 :
Vous ne tirez pas les leçons de l'après crise. Je vous ai expliqué le mécanisme (que vous ne semblez pas comprendre !). Maintenant je vais vous donner les exemples : la Grèce qui a subi des restrictions démentielles a une économie en lambeau mais doit plus qu'avant l'austérité. Toute l'Europe qui subit une cerrtaines austérité a un PIB qui ne progresse pas. En revanche, les USA qui ont une dette énorme qui se foutent de l'austérité (d'ailleurs ils développe l'OBAMACARE) à une progression insolente de son PIB. Idem au Japon.... Alors ! Votre dogmatisme a t il des arguments sérieux à présenter ?
Réponse de le 16/04/2014 à 16:31 :
comparez la situation de la Grèce à la France est totalement abusif, 2 pays aux problématiques différentes, ils partaient d'une situation bien pire, ont du faire des coupes que j'ai du mal à imaginer et en pleine dépression mondiale et européenne avec des taux à plus de 10%, clairement il eut fallut la solidarité des européens (=Allemands et Français suiveurs) qui ont dit Nein ( avec quelques raisons valables vus les pratiques locales..). US progression insolente avec 2%? Malgré des dettes abyssales tant de l'état, que des ménages, un déficit commercial monstrueux et un bilan de la FED à faire pâlir toute économiste même hétérodoxe, situation dont ils ne savent même pas sortir? Même le Dollar finira peut être par craquer et ne plus être leur atout number 1, d'où notre Euro déjà cher et demain peut être à 1.60 (comme en 2007). Par ailleurs je vous invite à aller voir à qui à profiter la relance monétaire US, je pense que ça ne va pas vous plaire...Le Japon franchement on va attendre un peu pour avoir un avis définitif sur les Abenomics, mais je suis pas non plus très optimiste...Je n'ai pas de dogme, mais faut arrêter le déni, on ne peut pas continuer à financer des dépenses courantes sur le dos des générations futures. On veut des prestations? faut les financer de suite. Le vrai point commun entre toutes ces zones c'est le vieillissement qui entraîne nécessairement un renchérissement des prestations sociales, il s'agit de faire ce qu il faut pour y faire face. Notre priorité c'est de permettre aux entreprises de reconstituer leur marge pour qu'elles puissent investir et embaucher. Il ne peut venir que de là notre salut. L'Etat à toute sa place, mais à vouloir tout faire il ne fait plus rien faire très bien, car lui non plus n'a plus de marge. Faut aller dans un hôpital, un commissariat ou un tribunal pour voir où on en est. J'observe que vous n'avez pas répondu à notre paradoxe français qui contredit votre démonstration...Ce ne serait pas plutôt vous le dogmatique?
Réponse de le 16/04/2014 à 19:54 :
Obamacare est un système d'assurance maladie PRIVEE. La dépense publique aux USA est de 41% du PIB.
a écrit le 16/04/2014 à 14:37 :
mais pas grand chose qui permette de relancer la création de richesse.......... en simple, on sabre la ou c'est facile...... et on évite de toucher au coeur du système...........

et on est entrain de faire mourir le système.....
Réponse de le 16/04/2014 à 15:33 :
relancer la création de richesse en annonçant des économies sur la dépense publique, vous avouerez que c'est hors sujet ce jour. j'attends de lire vos commentaires sur les baisses de charges à venir...
Réponse de le 16/04/2014 à 16:59 :
ça fait trente ans que j'entends.... baisse de charges sur les bas salaires...... ça fait trente ans que le chômage augmente.....

salaire médian allemand, 40% supérieur à celui de la france...... on peut critiquer l'allemagne sur de nombreux points, mais on ne produit pas de richesse.... en nivellant par le bas......

concernant les mesures prises, je ne les conteste pas en tant que tel et pour un temps donné...... mais je les conteste parceque les baisses de charges ne sont pas la solutions, puisque baisse de charge égal coût supplémentaires pour le budget de l'état........ j'aurais préféré un taux de TVA à 25% et des baisse de charges sur les charges patronales et "salariales" pour les bas salaires ...... car tout le monde veut sa protection sociale et sort sa carte vitale avant sa carte bleue à la pharmacie......
a écrit le 16/04/2014 à 14:32 :
Mon clone catalan a du souçi à se faire dans son prochain sondage
a écrit le 16/04/2014 à 14:25 :
Le coût de rabot sur les prestations sociales et sur le salaires des fonctionnaires ne changera rien. Il faut que l'état et les différentes administrations se concentrent sur des fonctions régaliennes de façon simplifiée et faire ainsi des économies. içi c'est juste pour espérer atteindre les 3% de déficit. On est loin des 50 milliards d'économie.
Réponse de le 16/04/2014 à 15:28 :
c'est juste, mais on sent qu'il y a toujours urgence. Avec une croissance rétablie à au moins 1.5% et un déficit sous 3%, nous pourrons retrouver les marges de manœuvre nécessaire pour les vraies réformes structurelles indispensables. Rappelons que nous avons 2000 milliards de dettes et que c'est pas avec 3% de déficit que l'on va commencer à la rembourser, on en a pour des années pour la rendre maîtrisable et la baisser et quand on voit que rien que ce coup de rabot va être dur à avaler, je me dis qu'on est pas sorti de l'auberge....
a écrit le 16/04/2014 à 14:12 :
toujours dans l'autosatisfaction les serviteurs de l'état 12 million d'euros de prime pour les virés de l'ancien gouvernement pour leur performance en âneries vous français d'en bas continués à trimer pour l'état et ses serviteurs jusqu'au jour vous n'aurez plus les moyens de vous payer une chemise et un pantalon enfin à poil vous vous déciderez à descendre dans la rue contre cette minorité de nababs pour réclamer à leur tour de faire des économies
a écrit le 16/04/2014 à 14:08 :
Bruxelles exige des économies !! on ne relancera pas le pays dans la rigueur !! "c'était quoi la croissance" ??? nous ne voterons pas aux européennes puisque les financiers de bruxelles ne s'imposent même pas la rigueur à eux mêmes !! "on se taille en voyage"
et nos jeunes ?? heureusement qu'on peut les entretenir après 25 ans ......
a écrit le 16/04/2014 à 13:58 :
C'est encore nous qui payons, encore un nul au gouvernement. <Il augmente le RSA sans contre partie, le nombre d'enseignants alors que les études montrent la médiocrité de notre enseignement, la baisse de la dotation aux Collectivités qui pour équilibrer leur budget vont augmenter nos impôts; Dans deux mois Valls rejoindra Hollande dans les sondages
Réponse de le 16/04/2014 à 14:10 :
le déficit c'est aussi 15 années de droite ! ( sarko l'a même doublé ) vous oubliez
vite ! et bruxelles demande à la France de redresser ses comptes ...
on n'a pas le choix ; c'est bruxelles qui pilote !!!!
Réponse de le 16/04/2014 à 15:12 :
et vous pensez que vous ne serez pas touché par n'importe quelle baisse des dépenses de l'état sérieuse? Vous proposez de taxer les Allemands? les Chinois? Les Martiens? faut arrêter la démagogie. tant pis si ils chutent dans les sondages, le taf repoussé depuis plus 10 ans faut bien le commencer un jour ou l'autre et si ils mènent cette mission à bien l'histoire de la Veme sera leur rendre grâce.
a écrit le 16/04/2014 à 13:57 :
VALLS fait le choix du non-choix. Un vrai Bayrou !
a écrit le 16/04/2014 à 13:56 :
Pendant que Valls parle, 4 ministres à côté se tournent les pouces. Ca fait 5 personnes bien payées pour ne rien faire, ou parler. Qu'on les vire, ce sera déjà le début des économies.
Réponse de le 16/04/2014 à 16:05 :
Faire payer les pays qui nous doivent de l'argent au lieu d'effacer leur dette en autre l'Algérie) et pourquoi on n'effacerait pas notre dette.
Pas d'avion pour aller voter n'est ce pas mr Hollande.
a écrit le 16/04/2014 à 13:52 :
Réduisons le socialisme.
Réponse de le 16/04/2014 à 14:01 :
Ce que vous appelez "socialisme" (PS) n'est en fait qu'un parti de droite complexée qui se limite a appliquer les directive ultra libérales de l'union européenne.

D'ailleurs pourquoi ces gens se présentent-ils aux élections nationales pour finalement appliquer une politique dictée par une entité supra-nationale ?

Quelle blague !
Réponse de le 16/04/2014 à 14:12 :
attaquons nous à l'ultra libéralisme qui nous impose la rigueur et bientôt la pauvreté....
Réponse de le 16/04/2014 à 15:13 :
Libéralisme dans le pays le plus étatique d.Europe? Si on faisait du vrai libéralisme on ne serait pas dans cette mouise.
a écrit le 16/04/2014 à 13:51 :
C'est sûr qu'avec un plan pareil sans aucune réforme structurelle profonde, notre déficit de 2000 milliards d'euros va s'effacer d'ici 2015.
Trop fort Mr VALLS
Réponse de le 16/04/2014 à 14:30 :
c'est la dette qui est a 2000 milliards d'euros. Le déficit public concerne le budget annuel de l'État... Cela peut être possible de faire descendre le déficit public en dessous de 3% PIB mais pour cela il faut relancer notre compétitivité avec une relance par l'offre, chose que commence a comprendre le gouvernement... A voir
Réponse de le 16/04/2014 à 14:36 :
@val : ce plan ne va pas reduire le deficit car fonctionnaires retraités etc ..vont devoir se serrer la ceinture donc moins de dépenses moins de TVA . Il faut également s attendre a des augmentations d impôts comme par ex sur taxe habitation et taxe foncière pour compenser la diminution de la dotation de l état aux colectivités locales . Il y a donc aucune réforme de structure annoncée ( alignement des regimes de retraite , diminution du nombre de fonctionnaires etc ..) .
a écrit le 16/04/2014 à 13:51 :
Et avec quoi vont-ils financer leurs SUR-RECRUTEMENTS dans la fonction publique ? Quel élément chiffré a-t-il donné sur la réduction du train de vie de l'Etat ? A quel rapprochement inter-région a-t-il fait allusion ? Pourquoi parle-t-il de choix alors que Berlin et Bruxelles le forcent à faire des économies, sinon, il n'en aurait sûrement pas fait ? Pourquoi évoque-t-il même simplement, la remise en cause du SMIC, c'est bien une preuve que les propos de Gattaz ont une influence en plus haut lieu, influence plus grande certainement que le vote des Français eux-mêmes, au regard des annonces vides, creuses, faites aujourd'hui ! C'est un discours lamentable.
a écrit le 16/04/2014 à 13:50 :
Valls comme ses prédécesseurs de gauche comme de droite n'a pas le courage de taper dans le dur de la dépense publique : l'état et sa fonction publique. Les monarques parlementaires et ses vassaux de fonctionnaires continuent la vie de châteaux avec leurs avantages et leurs privilèges pendant que la société civile se noie dans ce remake du Titanic ainsi vogue la France vers son déclin.
Réponse de le 16/04/2014 à 13:54 :
Vos propos m'ont fait du bien. Je vois que je ne suis pas seul à trouver cette situation abracadabrantesque et révoltante.
a écrit le 16/04/2014 à 13:46 :
...passa à 3 % de satisfaits, hihihi.
a écrit le 16/04/2014 à 13:45 :
HOLLANDE DEMISSION ! VALLS DEMISSION ! SAPIN DEMISSION ! TOUS SOCIALISTES CONFONDUS, DEMISSIONS !
Réponse de le 16/04/2014 à 14:14 :
calmez vous ! ce sont les financiers de bruxelles qui dictent la politique ! alors pas de querelle droite gauche inutile et stérile ! proposez quelque chose ??
Réponse de le 16/04/2014 à 14:47 :
@mimosa

exact, il faut que nous, citoyens, prenions de réelles initiative...... car nos gouvernants de droite et de gauche ont failli depuis 30 ans....... tout autant d'ailleurs qu'un certaine "élite" économique...... , tant dans la gouvernance de la france, quand dans celle de l'europe...... le meilleur ayannt été, concernant l'europe, de considérer qu'un vote citoyen disant non ...... était à ne pas prendre en compte.... on voit ou est l'europe presque 10 ans après... inexistante,
a écrit le 16/04/2014 à 13:44 :
Beau discoure, le diagnostique est bon. Mais les mesures reste homéopathiques bien que plus réaliste que "la boite à outils". Valls veux soigner un Eléphant avec une granule d'homéopathie c'est mieux que rien, mais il aura un bol monstre si ça fonctionne. Bon courage à lui en tout cas.
a écrit le 16/04/2014 à 13:43 :
... mais c'est du flan, bis (flanby).
a écrit le 16/04/2014 à 13:41 :
La chute de Valls ne fait que commencer.
a écrit le 16/04/2014 à 13:35 :
C 'est tout ?
C est ca leur plan de 50 milliards ??
Ou est le reste ?
C est du rabot , du grignotage, ils ne veulent toujours pas faire de réformes de structure, c st pathologique a ce pays .Un modèle financé a crédit depuis 40 ans, nourissant le clientélisme qui pourrit l'interet general et compromet l avenir de nos enfants
a écrit le 16/04/2014 à 13:35 :
combien de demandeurs d'emplois en plus pendant le temps de son discours d'inefficacité ?
a écrit le 16/04/2014 à 13:34 :
Du blabla, des promesses, encore des promesses. Aucun élément chiffré. Aucun fait. BILAN DE CE DISCOURS NUL, PITOYABLE ! INDIGNE DE LA FRANCE ! DEHORS ! 17 jours de gouvernance VALLS et rien ! ! ! rien ! ! ! rien ! ! !
Réponse de le 16/04/2014 à 14:17 :
Il n'y a pas de miracle à attendre puisque ce sont les financiers de bruxelles qui pilotent ! qui rêve encore !! le pacte de responsabilité a même été dicté à Hollande....
Réponse de le 16/04/2014 à 16:40 :
Mais heureusement qu'ils sont la les mecs de Bruxelles !! Sinon, on ferait quoi en ce moment ? 10% de deficit public et dette a 200% du PIB. Nos politiques en sont parfaitement capables puisque le deficit public atterrit pour partie dans leur poche. Merci Bruxelles pour un peu de bon sens et un peu de pression sur les clowns qui nous gouvernent.
a écrit le 16/04/2014 à 13:33 :
Et bé dit donc pour un gouvernement dit de gauche s'attaquer ainsi au pouvoir d'achat des plus necessiteux ceux qui touchent des prestations sociales il fallait le faire .
Réponse de le 16/04/2014 à 13:37 :
On ne eput distribuer que ce que l'on a.
Quand on a pas, on ne distribue pas.
Réponse de le 16/04/2014 à 13:39 :
où voyez-vous un gouvernement ? Moi, je n'appelle pas ça un gouvernement.
Réponse de le 16/04/2014 à 14:43 :
@Bof:

le problème n'est pas de redistribuer ou pas......... il est de trouver les moyens de produire de la richesse qui ne soit pas de la redistribution à 57% du PIB......... les citoyens accepteraient ses non augmentation et ces coups de rabot si tant est qu'il y ai un horizon, hors il n'y en a pas........
Réponse de le 16/04/2014 à 16:11 :
je propose que tout d'abord le Président, les Ministres etc...... commencent par baisser leur salaire ! et le nombre çà fera déjà une sacrée économie.
a écrit le 16/04/2014 à 13:30 :
On voulait le détail, on y arrive! Je parie mon billet que les mêmes qui demandaient des économies vont pouvoir râler à cœur joie maintenant qu on y est. Allez Manuel faut rien lâcher et au contraire continue et tape dans le millefeuille et sur les élus, ça fera plaisir a tout le monde et en plus permettra de mieux faire passer les pilules, pourtant encore loin d être très amères...
Réponse de le 16/04/2014 à 13:38 :
Où avez-vous vu des détails donnés par VALLS ? Il n' a donné aucun détail, il a parlé de manière vague, floue, du grand n'importe quoi !
Réponse de le 16/04/2014 à 15:00 :
j'ai dit qu'on y arrivait et si vous lisez correctement vous verrez que vous trouverez facilement les premiers détails( désindexation, gel point d'indice etc...)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :