Un Français sur trois considère ses collègues comme des "amis"

 |   |  247  mots
Pour 42% des salariés interrogés, les relations avec les voisins de bureau influencent beaucoup le bien-être au travail. (Photo: Reuters)
Pour 42% des salariés interrogés, les relations avec les voisins de bureau influencent beaucoup le bien-être au travail. (Photo: Reuters) (Crédits : AFP)
82% des salariés concernés pensent mieux connaître leurs voisins de bureaux que ceux de palier, révèle un sondage Opinionway à l'occasion de la fête des voisins. 64% déclarent qu'ils continueraient de les fréquenter s'ils changeaient de lieu de travail.

Si la majorité des Français perçoivent leurs voisins de bureau surtout comme des "collègues", près d'un tiers (30%) les considèrent néanmoins aussi comme des "amis", révèle un sondage d'Opinionway publié vendredi, à l'occasion de la fête des voisins.

Le phénomène est plus important encore chez les jeunes (42% des moins de 30 ans) et les salariés travaillant en open space (38%).

Les conversations au bureau vont bien au-delà de la vie d'entreprise

82% des salariés de bureau interrogés considèrent d'ailleurs mieux connaître leurs voisins de bureaux que ceux de palier.

Les sujets de conversation au bureau dépassent en effet souvent le cadre professionnel, montre l'étude. Si 44% des sondés citent sans surprise "la vie au bureau et les potins" comme premier objet de discussions, "les loisirs" (38%), "la famille" (28%), "les émissions de télévision" (27%) et "l'actualité" (23%) occupent aussi une place importante, loin devant "l'amour", cité par seuls 10% des sondés.

Des relations source de bien-être

Ces relations avec les voisins de bureau influencent beaucoup le bien-être au travail, selon 42% des salariés interrogés. Ce constat est plus fort chez les femmes (48%) que chez les hommes ( 34%). Il diminue également avec l'âge, puisque près de dix points séparent les moins de 30 ans et les plus de 50 ans sur cette question.

Environ deux tiers (64%) déclarent ainsi qu'ils continueraient de fréquenter leurs anciens voisins s'ils changeaient de bureau ou de travail.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2014 à 11:14 :
rare sont les amis, alors sur un lieu de travail où règne la jalousie, la performance...
a écrit le 24/05/2014 à 5:21 :
'Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge'
a écrit le 23/05/2014 à 18:45 :
C'est sûr , avec les voisins de palier, ça dépend où vous habitez, c'est coton"!
a écrit le 23/05/2014 à 18:05 :
L'affect est une plaie pour la rentabilité d'une entreprise... mon collègue.. un copain ...mouaaahh.. (:>)
a écrit le 23/05/2014 à 16:53 :
Deux sur trois restent lucides :)
a écrit le 23/05/2014 à 16:09 :
Le genre de papier qu'on voit mieux chez "Marie Claire" qu'à la Tribune.
Réponse de le 23/05/2014 à 18:47 :
ouais; mais bon de temps en temps, faut un "peu sortir des affaires
a écrit le 23/05/2014 à 12:19 :
si vous faites l'objet de harcèlement moral au travail, il y a de grande chance que vous soyez victime d'un pervers narcissique. renseignez vous autour de ce thème de pervers narcissique au près d'un psy.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :