Pourquoi les patrons du CAC40 s'exilent de France

 |   |  505  mots
Les fusions avec des groupes étrangers ont poussé ces dernières années les groupes français a faire déménager dirigeants et/ou siège social. (Photo : Reuters)
Les fusions avec des groupes étrangers ont poussé ces dernières années les groupes français a faire déménager dirigeants et/ou siège social. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
De plus en plus de dirigeants d'entreprises du CAC 40 quittent la France pour aller s'installer à l'étranger. Tous avancent des raisons familiales, personnelles ou les conséquences du développement de l'entreprise à l'étranger.

Les dirigeants d'entreprise du CAC 40 quittent la France, mais ce n'est officiellement pas pour raison fiscale. L'installation aux États-Unis du patron de Sanofi, qui survient quelques jours à peine après celle du déménagement pour Londres de François-Henri Pinault , a pourtant relancé une nouvelle fois le débat sur l'attractivité de l'Hexagone.

"Cette décision est avant tout familiale et personnelle et Chris Viehbacher s'est engagé à ce qu'elle n'ait aucune conséquence sur le fonctionnement de l'entreprise", a déclaré le groupe, confirmant une information du Monde

Selon le quotidien, le Germano-Canadien, arrivé à la tête du groupe pharmaceutique, deuxième capitalisation de la Bourse de Paris après Total, à la fin 2008, "a déménagé près de Boston, aux États-Unis", après avoir passé cinq ans en France.

Pinault et d'autres avant lui

Il y a une semaine, c'est François-Henri Pinault, PDG du groupe de luxe Kering, qui admettait être intéressé par la vie londonienne, tout en assurant qu'il "entend(ait) rester résident fiscal français".

>> Pinault touche 3 millions d'euros de plus-values et reste résident fiscal français

En matière de délocalisation de dirigeant, c'est le fabricant de matériel électrique Schneider Electric qui avait ouvert le bal en 2011. Il avait alors annoncé que trois de ses directeurs généraux étaient désormais installés à Hong Kong et que le président de son directoire, Jean-Pascal Tricoire, y passerait davantage de temps afin d'accélérer le développement en Asie, représentant le quart de l'activité du groupe.

L'an dernier, Total avait annoncé le transfert à Londres de la gestion de sa trésorerie et d'une partie de sa communication financière, soit 70 personnes au total, afin d'être "en contact direct" avec la capitale financière et pétrolière européenne. 

L'internationalisation des groupes français en cause

Plus récemment, le cimentier Lafarge, autre poids lourd de la cote parisienne, a décidé d'implanter en Suisse le siège de la société née de sa fusion avec le suisse Holcim. Publicis, également au CAC 40, avait prévu d'installer à Amsterdam son siège social après sa fusion avec l'américain Omnicom, mais y a renoncé après l'échec de l'opération.

Ces décisions sont bien souvent le signe de l'internationalisation accrue des groupes français et de la compétition que se livrent les grandes entreprises au plan mondial. Mais elles alimentent également un peu plus les suspicions sur la capacité de la France à attirer les capitaux internationaux, voire simplement à conserver ses champions sur son territoire national.

"Dans un monde de plus en plus ouvert et concurrentiel, c'est une décision qui pose une fois de plus la question de la compétitivité de la place financière de Paris", avait mis en garde Arnaud de Bresson, délégué général de l'association Paris Europlace, qui défend les intérêts de la place parisienne, après la décision de Total.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/06/2014 à 11:12 :
Comme dans tout naufrage c'est les premiers symptômes à observer qui préviennent les passagers du danger .
a écrit le 05/06/2014 à 9:55 :
Mais il ne faut surtout pas qu'ils aillent à Londres, sinon avec le réchauffement climatique, ils vont être noyer comme des rats, les rosbifs.good save the queen
a écrit le 05/06/2014 à 0:13 :
Pour payer moins d'impots pardi . On a le cas récemment avec ARTHUR l'animateur qui s'exile fiscalement en Belgique. Alors que faire ? Baisser les impots ? Mais pour y arriver il faut virer des fonctionnaires, et ça en France, c'est PAS POSSIBLE. Jeunes, fuyez ! Laissez les plus agés voter fn et payer leur retraites eux memes, car ils n'ont laissé aucune chance aux plus jeunes. Le système est verrouillé par la classe d'age agée.
Réponse de le 05/06/2014 à 10:16 :
le départ d Arthur aura des conséquences positives sur le niveau intellectuel des français.
a écrit le 04/06/2014 à 19:25 :
il n'est pas normal, que ceux qui gagne leur salaire dans notre beau pays ne paient pas d'impôts en France. On a du déficit et au final nos impôts augmentent, en pleine guerre économique , on les appelle soit des traîtres ou des collabos au choix
a écrit le 04/06/2014 à 19:20 :
et l'austérité ? Juste pour les classes moyennes et populaires ?
a écrit le 04/06/2014 à 19:01 :
il n'est pas normal, que ceux qui gagne leur salaire dans notre beau pays ne paient pas d'impôts en France. On a du déficit et au final nos impôts augmentent, en pleine guerre économique , on les appelle soit des traîtres ou des collabos au choix
a écrit le 04/06/2014 à 18:35 :
la France est devenue est vrai enfer pour tous ceux qui ont un business, c est un pays semi communiste qui applique des lois fiscales totalement a rebours des evolutions internationales . capital,reveu,patrimoine, pour les gros poissons c est la triple peine et je ferais pareil a leur place.
le manque a gagner fiscal commence a etre consequent et tout le monde en patit l ideologie a gagné sur la raison, comme souvent dans ce pays passéiste.
tant que les francais ne voudront pas se prendre eux meme en main les dépenses publiques resteront astronomiques et notre economie sous competitive .
Réponse de le 05/06/2014 à 12:35 :
Un pays "semi communiste".
Il n'y a que sur internet que je peux passer d'aussi agréables moments.
Réponse de le 05/06/2014 à 15:35 :
De grâce, arrêtons ces slogans qui ne veulent rien dire. Le "semi communisme", ça n'existe pas. C'est un non-sens; il n'y a pas de "semi-totalitarisme".
a écrit le 04/06/2014 à 17:27 :
Je vis à Berlin, suis indépendant et les impôts ici sont astronomiques!
Une vraie saignée.
Je crois que je paierais moins en France.
a écrit le 04/06/2014 à 16:51 :
Il devrait être interdit de diriger une des plus grosses entreprises françaises et ne pas être attaché à la France (fiscalement et personnellement).
Comment voulez-vous que ces gens-là se soucient de l’avenir de la France et des entreprises en Françaises ?
Comment voulez-vous qu’ils aient envie de développer leurs sociétés et créer des emplois en France plutôt qu’à l’étranger ? S’ils le font déjà pour leur propre argent, comment voulez-vous qu’ils résistent à la moindre opportunité de sous-traiter dans les pays à bas couts ?
Maintenant ça ne m'étonne pas qu'ils licencient à tour de bras en France pour ouvrir d’autres usines ailleurs !
Bref, ça se voit de plus en plus qu’ils se foutent complètement de la Santé de la France !

Avec toutes les aides et déductions d'impôts qu'ils ont pour développer leurs entreprises, ils devraient avoir honte !
Est-ce normale que ce soient les plus grosses sociétés qui payent le moins d’impôts ?
C'est presque à regretter les Anciens grands patrons d’entreprise Familiale qui faisaient la fierté de la France … même si ce n’étaient pas des modèles au niveau management des Hommes … mais au moins ils étaient un minimum chauvin.
Regarder comment les PDG Allemands attribuent les nouveaux projets : ils ne passent à l’étranger qu’uniquement s’ils ne savent pas le faire au plan National ou si il y a trop peu de technologie pour être un marché intéressant.
Conclusion : Comment va l’industrie Allemande par rapport à la Notre ?

Et après comment feront-ils pour vendre leurs produits en France quand tout le monde sera au chômage ?
Où va la France ? … Quel gâchis, pourquoi être si égoïste quand on peut (énormément) se le permettre ! On y gagnerait tous à ce que nos sociétés et les Français soient solidaires entre eux

Et après, les politiques demanderons aux classes sociales inférieures de faire des efforts pour redresser la France. (Ils doivent se dire « au moins eux ils ne peuvent pas partir »)
Mais comment voulez-vous que les gens soient motivés et ne soient pas aigris quand on voit l’exemple que montre l’Elite !!!
a écrit le 04/06/2014 à 15:18 :
Le vrai problème aujourd'hui c'est le départ des petits à l'étranger. L'impot est tellement important et l'administration lourd que même les salaires moyen y gagnent à partir.
Réponse de le 04/06/2014 à 17:16 :
On se focalise sur ces quelques patrons, mais ce ne sont que des grosses gouttes... Nombre de patrons de moyennes et grandes sociétés sont déjà partis sans faire de bruit... Et les conséquences sont bien plus dramatiques que ceux du CAC40.
Et s'ils partent, c'est pas pour rien. Arrêtons qu'on parle d'exil fiscal, qu'on balaye devant notre porte !
a écrit le 04/06/2014 à 15:13 :
que les politiques mettent une règle en place: qui veut diriger une entreprise du cac40 doit habiter en france. c est evident que si j avais le fric, j irais habiter ailleurs. ceux qui ont du fric peuvent trouver la solution la plus adaptee pour leurs revenus. les employes des entreprises? ils n ont aucune chance...
a écrit le 04/06/2014 à 14:47 :
Je suis pour l'entreprise et pour le libéralisme mais pas à n'importe quel prix. Il ne faut surtout pas oublier que ces supposés "grands entrepreneurs" doivent leur enrichissement à l'état prodigue notamment PINAULT et LVMH. Je ne vais pas paraphraser le titre désormais célèbre de LIBERATION : Casse-toi riche c..... mais je le pense fortement.
Réponse de le 04/06/2014 à 14:57 :
+ 1 !
Réponse de le 05/06/2014 à 15:37 :
A gerardc27

Ca fait du bien de constater qu'on peut être libéral sans être fanatique.
a écrit le 04/06/2014 à 14:36 :
L'Europe c'est par définition la liberté de circuler et de s'établir ou bon nous semble, alors fichons la paix à ces types qui ont réussi, d'autant plus que la solidarité selon le PS, c'est plutôt du genre: «tous pour un, un pour tous et vingt cinq pour cent pour leurs parts de SCI, leurs collections d'art et leurs riads à Marrakech ou leurs vacances aux Maldives.»
a écrit le 04/06/2014 à 14:31 :
le probleme reside dans notre incapacite a faire passer des lois contre l'optimisation fiscale .loi qui sont annulées par le conseil constitutionnel. supprimons les groupes de pressions de type conseil constitutionnel senat qui sont des antichambres des syndicats partonaux corporatiste . interdisons que l'on puisse faire carriere en politique 2 mandats et puis c'est tout. sanctionnons les delinquants en col blanc si vous voyez de qui l'on parle . encourrageons la creation de richesse et l'entreprise formons les gens a des metiers de demain reformons notre systeme bancair afin qu'il serve au developpementet a la creation de richesse .
a écrit le 04/06/2014 à 14:07 :
Qu'ils se cassent, ces avides ! honteux, jamais assez!
Réponse de le 04/06/2014 à 14:47 :
Plus de riches dans notre pays ! Tous dehors !
Soyons tous pauvres, on sera bien mieux sans eux !
a écrit le 04/06/2014 à 13:28 :
quand je vous lis je suis censé vivre dans le pire pays du monde
a écrit le 04/06/2014 à 12:59 :
Investissement dans des centrifugeuses rapporte plus qu'une chaine de production, le risque ce faire eplingler et demander assistance a l'etat
a écrit le 04/06/2014 à 12:34 :
Vite il faut supprimer l ISF
Réponse de le 04/06/2014 à 12:47 :
il faut supprimer le smic aussi et les retraites. ça urge !!! Le monde change il faut s'adapter.
Réponse de le 04/06/2014 à 13:23 :
@guy. Il faudrait surtout supprimer les imbéciles... Vous devez être jeune et posséder un bon emploi pour parler de la sorte. Votre commentaire est tout simplement... stupide. Ce n'est certes pas avec de tels modes de pensée que l'on va faire évoluer notre pays. Partez travailler à l'étranger, nous ne vous regretterons pas.
Réponse de le 04/06/2014 à 13:45 :
oui, faut supprimer, les payes, pourtant souvent maigres, mais faut travailler gratis pour faire plaisir à ces C NS, faut supprimer la sécu, faut supprimer les retraites, etc etc, ainsi se renflouera la France, en ayant conforter les politiques & grands patrrons! nous, nous pouvons crever, ce n'est pas important..
a écrit le 04/06/2014 à 11:42 :
C'est simple, dans un pays gangréné par le poids de l'administration et de ses fonctionnaires (idem en Europe) les gens cherchent à parti, quelqu'ils soient. Et malheureusement tout le monde ne peut pas se le permettre. Qund les riches s'en vont les pays deviennent des dictatures du prolétariat. Mais en France nous sommes dans une situation pire car nos gouverements et sondministration ne savent plus quoi faire, alors ils font des coups nuls (Montebourg, Taubira Hollande, Valls, etc ...) et le pays s'appauvrit tous les jours. Attendons que le gouvernement pique dans les banques pour cause d'incapacité à gérer les finances du pays
Réponse de le 04/06/2014 à 12:06 :
si je comprends, nous avons le choix entre dictature des riches et dictature du prolétariat ! et rien n'est satisfaisant!
Réponse de le 04/06/2014 à 13:42 :
c'est exactement cela : dictature, exploitation des riches envers les ouvriers, faudrait se laisser faire, accepter la misère que l'on nous donne, car ces messieurs du CAC 40 ne sont pas satisfaits, n'ont pas assez de pognon, ne gagnent pas assez, pauvres gars ! c'est LAMENTABLE !!
Réponse de le 04/06/2014 à 13:49 :
" piquer , piquer....ça s'est déjà vu..dans les caisses , alors...
a écrit le 04/06/2014 à 11:19 :
ceux qui partent renoncent seulement à payer de l'impôt ici ! le reste , ce qu'ils n'ont pas là-bas ils le conserve très précieusement .. tout de même .
a écrit le 04/06/2014 à 11:19 :
De toute manière il vaut mieux être côté à Bruxelles ou Amsterdam qu'à Paris d'une part à cause de la vente à découvert spécifique à la place boursière française dont les edge funds britanniques et américaines profitent pour déstabiliser l'économie française puis d'autres part à cause de la taxe sur les transactions financières également spécifique à la France qui limite l'intérêt financier des valeurs françaises.
a écrit le 04/06/2014 à 10:51 :
parce que l'herbe est plus fraiche chez nos voisins et les impots aussi
a écrit le 04/06/2014 à 10:50 :
Le socialisme à la française est devenu "Comment vivre ses privilèges avec l'argent des autres" . Messages officiels, tous d'une folle hypocrisie : "solidarité, exemplarité, et bla bla bla..." Et dire qu'il y en a qui y s'y laissent encore prendre !! Tous ceux qui ont compris cela s'en vont. Quoi de plus naturel ?
a écrit le 04/06/2014 à 10:44 :
Fuir le monde est déjà un pas vers sa propre disparition (mort), c'est un mauvais réflexe psycho-pathologique source d'angoisse. La richesse pousse à l'isolement et à la solitude.
Réponse de le 04/06/2014 à 13:52 :
oui," la richesse pousse à l'isolement et solitude," et on a jamais vu un coffre fort, suivre un corbillard
a écrit le 04/06/2014 à 10:20 :
Chacun, y compris chaque lecteur de ce journal, prend des décisions qui vont dans son propre intérêt. C'est une des rares constantes de ce monde. Ceux qui restent en France juge que leur intérêt est autre que financier (famille, cadre de vie, etc.), c'est tout.
a écrit le 04/06/2014 à 10:14 :
On s'en fout, enfin je m'en fous, qu'ils aillent gagner plus d'argent ailleurs dans des villes moches (Londres, Boston) ou dans des endroits pourris (Hong-Kong). Mais pitié, qu'ils arrêtent de se trouver de fausses excuses. S'ils partent là bas c'est juste pour le pognon et je peux le comprendre, plus on en a plus on en veut, c'est triste mais c'est ainsi. Ces dirigeants ont autant de morale qu’un rat affamé, seul compte le résultat bassement personnel du portefeuille qui se rempli au mépris de toutes autres considérations morales, sociales ou politiques. Le pire c’est de les entendre « mentir » ou de les voir en donneur de leçon quand il s’agit de pourfendre la posture du pauvre salarié français.
Réponse de le 04/06/2014 à 10:41 :
Londres moche, Hong Kong pourri ben voyons, sortez de votre patrie camenbert et allez voyager a l'occasion. vous verrez le nombre de francais qui sont partis s'y installer
Réponse de le 04/06/2014 à 10:51 :
Comparez notre nombre de parlementaires par habitant ou par KM2 avec celui des USA par exemple. Comparez la rémunération de ces parlementaires avec la rémunération médiane des citoyens. Examinez la transparence des élus en matière d'argent public avec, au hasard, ce qui se passe dans les pays d'Europe du Nord. Osez ensuite discuter de morale et d'intérêt général avec l'exilé fiscal que je m'apprête à être à mon grand regret. Je suis prêt à payer, ce qui a été le cas cette année, 6 fois plus d'impôt que toutes, je dis bien toutes mes autres dépenses réunies (loyer, famille, loisirs etc), mais j'aurais voulu que l'on en fasse bon usage et que d'une manière ou d'une autre, chaque citoyen contribue. Ce n'est pas le cas.
Réponse de le 04/06/2014 à 10:54 :
@Gorn juste pour vous dire +1
Réponse de le 04/06/2014 à 10:56 :
Plutôt bien là-bas -
Réponse de le 04/06/2014 à 10:57 :
où je me demande si l'inconscient collectif sait pourquoi on gagne de l'argent ... Si on va au boulot tous les jours, c'est pour nos fins de mois dans un premier temps, n'es déplaise à tous ces biens-pensant. Après, qu'on nous dise qu'il faut de la solidarité, je veux bien, mais à un moment TROP C'EST TROP ! On veut
Réponse de le 04/06/2014 à 13:55 :
bravo pour votre commentaire, c'est la vérité vraie + 1000000000 !!
a écrit le 04/06/2014 à 9:04 :
en cette période difficile et d'efforts pour les français, ils devraient donner l'exemple. les rats quittent le navire et inventant des excuses;
Réponse de le 04/06/2014 à 9:24 :
Pourquoi rester dans un pays qui détestent ceux qui réussissent par leur mérite et qui hait les riches?
Réponse de le 04/06/2014 à 9:27 :
si vous étiez sur le Titanic? Vous attendriez gentiment que tout le monde soit parti sur les canots avant de songer à partir ?
Réponse de le 04/06/2014 à 9:34 :
Ces rats comme vous les appelez sont ceux qui paient impôts, charges et taxes en France. Malheureusement trop trop trop et il y a un moment ou cela n'est plus supportable.
Réponse de le 04/06/2014 à 10:49 :
Ce sont aussi ceux qui profite le plus des commandes publiques, de la protection de leurs intérêts a l étranger avec pour certains l aide de l armée Française, etc etc...
Réponse de le 04/06/2014 à 11:53 :
Bien sur , ceux qui réussissent ne le doivent qu'à l'état français ! C 'est très rassurant de penser cela ... surtout pour certains qui n'ont pas atteint ce niveau .
Réponse de le 04/06/2014 à 12:49 :
moi aussi j'ai réussi à mon échelle et je paie mes impots en France.
Réponse de le 04/06/2014 à 13:10 :
L article énumère les Stes du CAC40 et les entrepreneurs de petites ou moyennes entreprises. Visiblement vous ne connaissez pas votre sujet ou vous confondez tout.
a écrit le 04/06/2014 à 8:55 :
les entreprises du Cac 40 ne paient déjà pas leurs impots en France. Les patrons de ces entreprises qui gagnent des millions veulent faire pareil.
Et après ils vont nous dire que les français vivent au dessus de leurs moyens !
si le budget de la France n'est pas équilibré c'est à cause de l'évasion fiscale et de l'optimisation fiscale.
Réponse de le 04/06/2014 à 10:09 :
l'adage 'trop d'impôt tue l'impôt" se vérifie chaque jour. Je ne suis pas riche, loin de là mais quitter la France devient une perspective. Un pays qui n'aiment pas ceux qui gagnent de l'argent n'a ce qu'il mérite: une population qui se paupérise. On préfère ceux qui font la queue à la CAF!
Réponse de le 04/06/2014 à 10:48 :
Je ne peux que vous donner raison !
Réponse de le 04/06/2014 à 10:58 :
En accord parfait avec votre commentaire -
Réponse de le 04/06/2014 à 10:58 :
En accord parfait avec votre commentaire -
a écrit le 04/06/2014 à 8:55 :
Un monde de plus en plus ouvert ?

Je travail dans l'export, la seule partie du monde qui est vraiment ouverte c'est l'Union européenne.

Toutes les grandes nations de se monde (chine, inde, brésil, Russie et même USA) font du protectionnisme.

C'est une mondialisation a deux vitesse, asymétrique, dont l'UE est le dindon de la farce...mais shutttt, il ne faut surtout pas le dire aux peuples européens, persuadés de jouer aux mêmes règles de jeux que les autres.
Réponse de le 04/06/2014 à 9:02 :
Les américains son protectionniste, je confirme. Mais il le cache. Nous on se fait toujours avoir par les autres pays.
Réponse de le 04/06/2014 à 9:05 :
ah cela fait plaisir de voir que certains ont les yeux bien ouvert , non seulement l'union européenne est ouverte a tous les vents mais aussi coté concurrence on ecrase le voisin du meme wagon a coup de salaires dévalués , pendant que les pays protectionnistes non européens nous inondent de leurs produits via leurs monnaies de singe .. dindon de la farce ? euh meme un éléphant dans une boutique de porcelaine ne ferait pas mieux , comment sortir de la ? par du protectionnisme inexorablement ou la colère d'un peuple de la zone euro remettant en cause tout le système
Réponse de le 04/06/2014 à 11:15 :
La zone euro a un excédent commercial beaucoup plus important que celui de la chine, les USA sont eux en déficit commercial. L'Europe pratique sans le dire un important protectionnisme par les normes, plutôt que par les taxes d'importation, mais le résultat est le même : nous exportons beaucoup plus que nous importons. Ce n'est pas le cas de la France, mais pour cela, elle ne peut s'en prendre qu'à elle même.
Réponse de le 04/06/2014 à 12:02 :
L'Union européenne est le premier exportateur mondial, devant les USA et la Chine. Le bilan commercial de l'UE avec les USA est d'ailleurs positif. Nous n'avons aucune raison de pleurnicher sur la protectionnisme des autres.
a écrit le 04/06/2014 à 8:51 :
les foudres des dirigeants francais sont d'un silence insoutenable
le meme que si il y avait complicite

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :