Comptes bancaires inactifs : la proposition de loi est définitivement adoptée

 |   |  403  mots
Les orateurs se sont plu à relever que les banques détiennent plus de 670.000 comptes bancaires de centenaires... alors que le nombre de centenaires dépasse légèrement 20.000 en France.
Les orateurs se sont plu à relever que les banques détiennent plus de 670.000 comptes bancaires de centenaires... alors que le nombre de centenaires dépasse légèrement 20.000 en France. (Crédits : reuters.com)
Le Sénat a donné son feu vert pour la proposition de loi relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d'assurance vie en déshérence. Les bénéficiaires auront 20 ans pour se signaler.

C'est adopté. Les Sénateurs ont voté mardi à l'unanimité les conclusions de la commission mixte paritaire sur la proposition de loi relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d'assurance vie en déshérence, rendant ainsi définitive l'adoption de cette loi.

Les députés s'étaient déjà prononcés fin mai à l'unanimité en faveur de ce texte proposé par le secrétaire d'Etat au budget Christian Eckert quand celui-ci était député. La loi prévoit le retour des comptes bancaires inactifs ou des contrats d'assurance-vie non réclamés à leurs propriétaires.

4 milliards d'euros non réclamés

Les banques comptabilisent des dizaines de milliers de comptes bancaires inactifs, oubliés par leurs détenteurs ou tout simplement ignorés au moment du règlement des successions du titulaire décédé. Le montant des encours concernés s'élève à 1,2 milliard d'euros pour les comptes bancaires et à 2,7 milliards d'euros pour les contrats d'assurance-vie, avait souligné lors du débat au Sénat le ministre des Finances, Michel Sapin.

>> Assurance-vie et comptes bancaires non réclamés: 4 milliards d'euros en débat à l'Assemblée

Une obligation de recensement annuel

Les orateurs se sont plu à relever que les banques détiennent plus de 670.000 comptes bancaires de centenaires... alors que le nombre de centenaires dépasse légèrement 20.000 en France.

Le texte crée notamment une obligation de recensement annuel des comptes bancaires inactifs et le transfert des avoirs à la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Il vise par ailleurs à renforcer les obligations de recherche et d'information des assureurs. Il instaure également un dispositif spécifique pour les coffres forts en déshérence.

20 ans pour se manifester

Les notaires seront obligés de consulter le fichier central des comptes bancaires (Ficoba) et des assurances-vie (Ficovie).

Les bénéficiaires auront 20 ans pour se manifester auprès de la Caisse des dépôts. Passé ce délai, l'Etat sera destinataire des fonds.

Enfin, les conclusions de la commission mixte paritaire (7 sénateurs, 7 députés) qui était chargée de trouver une version commune aux deux chambres reprennent les dispositions votées par le Sénat notamment en ce qui concerne le régime fiscal des sommes restituées par la Caisse des dépôts et consignations. Elles ont également retenu le plafonnement des frais précomptés aux souscripteurs de contrats d'assurance-vie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/06/2014 à 12:38 :
On gratte les fonds de tirroirs, c'est pathétique.Bientôt on va vendre les oeuvres non exposées qui croupissent dans les caves des musées aux riches quataris et russes pour pouvoir boucler le budjets ,pour les économies c'est 2027
a écrit le 04/06/2014 à 15:29 :
Il faudrait en plus une lourde sanction financière effective pour les professionnels qui ne font pas tout pour que les petits gens puisse avoir accès à ce qu'il leur revient de droit...
Réponse de le 05/06/2014 à 8:59 :
Faut pas rêver. L'objectif est d'abord que l'état récupère ces sommes après que les banques l'ai fait travailler gratis pendant 20 ans. Rien à faire des petites gens!!!
Vive la gauche caviar!
Réponse de le 05/06/2014 à 21:09 :
non non on voit bien que vous ne connaissez pas le sujet.... il faut aussi savoir que les clients des assurances ou des banques ne font aucun effort non plus. Ils ne répondent pas aux courriers de relance, donne très souvent des informations obsolètes ou erronées qui ne permettent pas d'éviter les comptes inactifs.... Alors vos fameuses petites gens devraient balayer devant leurs portes avant de se plaindre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :