La nouvelle carte des régions de Hollande fait un flop

Le projet de François Hollande de redécouper les 22 régions pour n'en garder que 14 ne satisfait pas les Français, selon deux sondages réalisés par BVA et Ifop publiés samedi.

5 mn

(Crédits : DR)

Selon un sondage BVA pour iTélé, seules 42% des personnes interrogées disent être satisfaites du nouveau découpage des régions, qui passeraient de 2é à 14 selon le projet arbitré lundi dernier. Le projet du chef de l'Etat n'emporte l'adhésion que chez les sympathisants de gauche (61% contre 29% de satisfaits à droite).

Autre mauvais point pour l'exécutif, une majorité de 54% estime en outre que la réforme est "uniquement destinée à donner une meilleure image du gouvernement" contre 44% qui la jugent "importante pour permettre de donner plus de poids aux régions et de réduire la dépense publique".

Un autre sondage, réalisé par l'Ifop pour Midi Libre, confirme cette tendance. 54% des sondés "n'approuvent pas" la nouvelle carte des régions, contre 46% qui l'approuvent. Elle remporte toutefois l'adhésion de 73% des sympathisants du PS. Seuls 35% des sympathisants UMP et 37% de ceux du Front national l'approuvent.

L'avenir du quinquennat en jeu

François Hollande s'est jeté à l'eau cette semaine en annonçant une vaste refonte des régions et la mise à mort progressive des départements, mais une rude bataille l'attend, les élus, à commencer par ceux de son camp, s'estimant mis devant le fait accompli.

De l'avenir de cette réforme dépend sans doute celui du quinquennat, tant le président de la République a placé la restructuration du "millefeuille français" au coeur de son action réformatrice, l'opposant à l'absence de réforme radicale de Nicolas Sarkozy en la matière. "Là-dessus, et Hollande et Valls jouent leur peau", affirme un député socialiste en vue.

Dans la majorité, le dossier est considéré comme porteur. "Les Français, ce qu'ils veulent, c'est qu'il y ait moins d'élus et des économies", estime le même. Ce n'est pas, toutefois, un plébiscite, à en croire un sondage Ifop du 11 mai: 55% approuveraient la suppression des conseillers généraux, 44% y seraient hostiles.

"Parce que notre organisation territoriale a vieilli et que les strates se sont accumulées", François Hollande a annoncé mardi une réduction (de 22 à 14) du nombre des régions en métropole -pour qu'elles soient "plus puissantes"- et la disparition "progressive", d'ici 2020, des conseils généraux. Les compétences de ceux-ci seront redistribuées: les régions hériteront des routes, des collèges, de l'équipement numérique du territoire, les intercommunalités devraient récupérer peu à peu les compétences sociales.

Mauvais départ

La réforme a pourtant pris un mauvais départ, lestée par le soupçon d'intrigues entre le pouvoir central et les "barons" PS locaux et les retouches de dernière minute de la nouvelle carte régionale. Une réunion tardive lundi à l'Elysée entre François Hollande, Manuel Valls et les ministres concernés, une tribune du chef de l'Etat à la presse quotidienne régionale, où les signes XXX tenaient lieu de nombre total de régions métropolitaines quelques minutes avant l'arbitrage final ont relancé les accusations de "précipitation", d'"improvisation" voire de "tripatouillage" qui collent à la peau de François Hollande depuis son accession à l'Elysée

Fidèle parmi les fidèles, un ancien baron PS du Nord, Bernard Derosier, se dit "exaspéré" par un lancement "raté". "On ne fait pas une lettre à la PQR quand on joue sa peau, on va au 20h00", se désole un autre élu du même bord.

Radicaux de gauche et écologistes se disent eux heurtés par une méthode "brutale" tandis que même la droite la plus régionaliste a cloué au pilori le projet Hollande, qualifié par l'UMP Jean-Pierre Raffarin d'"acte 1 de la recentralisation", parce que décidé "tout en haut".

Manuel Valls a tenté de calmer les aigreurs en affirmant que le nouveau découpage pourrait connaître "des évolutions" lors du débat parlementaire, qui commencera autour du 20 juillet au Sénat. Elles concerneraient les Pays de la Loire, qui pourraient bien finir par se marier, affirme l'un. "Ca ne va pas bouger", tranche un dirigeant PS.

D'autres sujets de friction devront être réglés: le nom des régions, propice à de belles empoignades, et celui des élus de chaque région, que l'exécutif a pour l'instant fixé pour toutes les régions à 150 au maximum (avec un plancher de deux élus au moins par département), d'après un ministre. Autre casse-tête, la localisation du siège de la région. Elle sera arrêtée par décret d'ici le 1er janvier 2016.

Malgré ces obstacles, les dirigeants du PS ne doutent pas que le premier des deux textes, qui arrête la nouvelle carte et reporte de huit mois (à novembre ou décembre 2015) les régionales et cantonales, "sera voté". "Maintenant, on ferme les écoutilles et on avance", déclare l'un d'eux. Un recours à l'engagement de responsabilité du gouvernement (49.3) n'est pas exclu, toutefois.

C'est que l'entreprise est considérable: les transferts de compétences des départements aux régions portent sur 12 à 14 milliards d'euros et 80.000 agents. "Ca prend trois ans", selon le secrétaire d'Etat à la Réforme territoriale, André Vallini.

Si les élus régionaux voient d'un bon oeil ce chambardement, la colère gronde dans une bonne partie des conseils généraux, auxquels le gouvernement promet un mort lente mais sûre. Elle a franchi un nouveau palier après le mot malheureux de M. Vallini déclarant que les départements allaient être "dévitalisés". "Il n'est pas question d'accompagner ce mouvement suicidaire", a prévenu jeudi le président du conseil général du Jura, Christophe Perny (PS).

Ces élus "sont vexés et se sentent humiliés. Ils ont l'impression d'avoir fait leur travail, se sont mobilisés pour aider Hollande à gagner. On s'essuie les pieds sur eux, c'est extrêmement violent", commente le directeur de cabinet d'un élu. Ils comptent donc sur la discussion parlementaire. "Le président va affronter le Parlement", résume Patrick Kanner, président du conseil général du Nord.

5 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 69
à écrit le 09/06/2014 à 13:37
Signaler
En diminuant le mille feuilles, Holande a diminué la part de gâteau d'un certain nombre. C'est pour ça que ça râle.

à écrit le 08/06/2014 à 20:31
Signaler
comment croire qu'une réforme faite sur un coin de table par flamby à l'élysée en écoutant tous ses copains qui avaient des avis contradictoires peut aboutir à quelque chose de bon pour le pays ce président menteur est un alchimiste de malheure il t...

à écrit le 08/06/2014 à 18:09
Signaler
Pour le bon veau franchouillard moyen, la bonne réforme est celle qui ne s'applique qu'au voisin. Sinon pas touche. Il faudrait donc ne faire les réformes des collectivités que par vagues d'un tiers à chaque fois. J'essaie de trouver des solutions...

à écrit le 08/06/2014 à 11:01
Signaler
La nouvelle carte électorale des régions de Hollande fait un flop.... c'est logique !!!!!!

à écrit le 08/06/2014 à 9:56
Signaler
Hollande est un flop à lui tout seul avec manolo ça fait deux flops et on pourrait continuer ainsi avec tous les membres de ce gouvernement. Deux sont cependant hors concours segoleme et montegourde.

à écrit le 08/06/2014 à 9:30
Signaler
il est grave à ce niveau d'avoitr une tell impreparation des dossiers .et des deputes qui ne representent plus le peuple

à écrit le 08/06/2014 à 6:51
Signaler
C'est le début d'une Europe fédérale, avec des régions qui deviendront les cantons de Bruxelles. Bientôt la France telle qu'on l'a connu sera trois lignes dans les livres d'histoire.

le 08/06/2014 à 12:04
Signaler
Rassurez vous l'Europe fédérale n'est pas pour après demain. Cela fait depuis 1945 que l'Europe se construit et nous sommes pas encore à avoir ne serait ce qu'un accord des pays pour élire un président de l'Europe ! Peut être dans 90 ans, pas avant. ...

le 09/06/2014 à 16:14
Signaler
nous n'avons plus, non plus ;fini de nous faire c....ier !

à écrit le 08/06/2014 à 6:39
Signaler
Le but recherché de ce redécoupage des régions ne changera rien à la vie de chacun. L'identité départementale est dans le coeur (donc virtuelle). Dans les fait, il s'agit de supprimer le mille feuille administratif. Mais comme d'habitude, les françai...

à écrit le 08/06/2014 à 1:25
Signaler
Beaucoup de mécontentement pour rien. Au cours des siècles, la France des régions n'a pas toujours eue la configuration actuelle, alors un découpage de plus ou de moins...Rien n'empêchera que l'identité des territoires perdure.

le 08/06/2014 à 10:56
Signaler
C est émouvant de voir qu il reste encore des supplétifs de ce pouvoir sans destin

le 08/06/2014 à 12:46
Signaler
Jb38 a pourtant raison : le pourtour des régions à beaucoup changé au cours du temps. Le dire n'en fait pas un défendeur du gouvernement actuel sur l'énsemble des positions gouvernementales. A défaut Ce serait de la politique politicienne : "quoi que...

le 08/06/2014 à 16:02
Signaler
C'est aujourd'hui le défilé des valets du PS?

à écrit le 08/06/2014 à 1:01
Signaler
il y a des erreurs dingues. La Picardie devrait être avec le Nord - Pas De Calais. Le Chtimi et le Picard se rapprochent ! La Loire-Atlantique devrait être avec la Bretagne.

le 11/06/2014 à 0:25
Signaler
les isariens se sentent très loin des chti justement.

à écrit le 08/06/2014 à 0:14
Signaler
Cette réforme va dans le bon sens des économies, de la simplification, de l'augmentation du potentiel des régions etc. Reste les mises au point locales à faire car souvent quelques privilégiés locaux défendent leurs intérêts, mais bravo d'avoir pris ...

le 08/06/2014 à 9:37
Signaler
Bonne mesure ? Le souci, c'est que l'on en sait rien du tout. Aucune étude d'impact région par région n'a été faite. Aucune réflexion sur les synergies possibles entre telle ou telle région n'a été réalisée. Alors peut être l'idée s' averera bonne....

le 09/06/2014 à 16:14
Signaler
exact + 1

à écrit le 07/06/2014 à 23:09
Signaler
C'est surtout l'union europeenne qui fait un flop car c'est une directive de Bruxellesqui nous l'impose, hollande, Sarkozy, Merkel meme politique, meme desastre!

le 08/06/2014 à 0:17
Signaler
Si c'est une directive de Bruxelles c'est un très bonne idée. 28 pays européens doivent mettre de l'ordre dans les millefeuilles des pays sinon on ne s'en sort paes. Il faut évoluer et l'Union européenne a donc raison. Nous en sommes plus au Moyen Ag...

le 08/06/2014 à 13:14
Signaler
Ce n'est pas une directive de l'UE car l'UE n'a pas ces compétences juridiques.

à écrit le 07/06/2014 à 20:14
Signaler
Logiquement, la réforme doit être plus populaire dans les régions dont les frontières ne vont pas changer...

à écrit le 07/06/2014 à 18:54
Signaler
Tout le monde y va de sa petite opinion, mais au fond aucune etude d'impact chiffrée n'a été menée. Ma région doit fusionner avec Midi Pyrénées mais aucun chiffre n'est disponible sur les potentialités d'économies, sur les synergies entre les deux ...

le 07/06/2014 à 19:23
Signaler
Vous n'avez pas tort ....mais ce découpage n'est pas du bon sens !

le 07/06/2014 à 20:06
Signaler
A terme, il devrait y avoir deux fois moins d'élus régionaux, et la revente d'un siège. Aura t on le courage d'aller jusque là ? Je l'espère.

le 08/06/2014 à 0:21
Signaler
Faire des études d'impact dans chaque région va coûter cher et l'on peut faire dire ce que l'on veut aux chiffres. L'important est de simplifier et d'avoir une cohérence dans les regroupements. C'est une question de bonne volonté des intervenants. Ce...

le 08/06/2014 à 21:25
Signaler
Oui mais le meilleur moyen de ne pas perdre trop de temps c'est justement d'avancer avec des éléments concrets. Pas de prendre des décisions sur des opinions complètement subjectives. Quant au coût, pour l'instant la majorité des économistes estimen...

le 08/06/2014 à 21:44
Signaler
Je ne sais pas pour les autres régions mais en l'occurrence pour le cas du Languedoc Roussillon, Hollande et les membres de son gouvernement n'ont même pas pris la peine de rencontrer le président de région. C'est quand même extrêmement inquiétant,...

à écrit le 07/06/2014 à 17:38
Signaler
même les Basques et les Landais sont ensembles ... c'est du grand n'importe quoi ... sachant que ces deux ethnies ne peuvent pas se blairées !!! redécoupage OUUUUUUUUUUUUUUIIIIII .... du grand n'importe quoi NON...

le 07/06/2014 à 18:37
Signaler
Les basques sont déjà avec les béarnais au sein du même département et avec les landais au sein de la région.. Ils ne feront pas une révolution pour ça. Leur identité ne se dissoudra pas quand bien même il seraient dans une région encore plus grande.

à écrit le 07/06/2014 à 17:24
Signaler
Plutôt qu'un redécoupage régional loyal envers l'histoire ... le choix semble fait d'un redécoupage électoral... en dépit du bon sens ! (question simple j’habite xxx.bretagne dans le 44... mais pour des raisons uniqu...

à écrit le 07/06/2014 à 17:00
Signaler
l'idée est bonne à la base .... mais un redécoupage à des fins "électorales" ... est une misère et ne convient pas aux populations !!!!!!!!!!!!!!!

le 07/06/2014 à 18:39
Signaler
Tout ré découpage est forçement suspect. Est ce une raison pour continuer à ne rien faire ?

à écrit le 07/06/2014 à 16:58
Signaler
flop flop flop ! la France fait çà depuis longtemps ..

à écrit le 07/06/2014 à 16:51
Signaler
Julie un conseil très amical : il grossit à vue d'oeil. Il ne faut pas souffler mais aspirer Julie hi hi ^_^

le 08/06/2014 à 9:58
Signaler
Vous m'avez fait rire. Je pense que s'in continue il va imploser.

à écrit le 07/06/2014 à 16:41
Signaler
La Franche Comté n'a vraiment rien à voir avec la Bourgogne et devrait être rattachée à l'Alsace. L'idéal serait une grande région Est avec Alsace, Lorraine, Bourgogne, Franche Comté et Champagne-Ardenne.

le 07/06/2014 à 17:37
Signaler
Votre idéal apparait en contradiction avec ce que vous venez de dire juste avant. Sinon je suis d'accord avec vous pour une grande région Est : Champagne-Ardennes, Alsace, Lorraine, Bourgogne et Franche Comté. Mais cela poserait trop de problèmes et ...

le 07/06/2014 à 18:23
Signaler
Ne vous inquiétez pas, cette réforme ne concerne que les échelons décentralisés. Personne n'a encore dit que les préfets de région allaient changer ni les services de l'état qui en dépendent...

à écrit le 07/06/2014 à 16:26
Signaler
Les français réclament des "réformes" mais quand elles sont appliquées, ils sont systématiquement contre et cela quelle que soit la couleur du gouvernement en place.

le 07/06/2014 à 16:54
Signaler
@jkarl surtout la couleur rose rose bonbon ou rose rose éléphant. Sauf peut ertre bleu marine ha ha ha : mains propres tete haute Eh oui ;-(

à écrit le 07/06/2014 à 15:32
Signaler
Ce n'est pas la carte des regions de hollande qui fait un flope mais la directive europeenne d'ou elle vient ,tout ce qui vient de l'union europeenne est maintenant refuse par les francais .

le 07/06/2014 à 18:42
Signaler
L'UE n'a pas de compétence juridique en la matière. C'est bien un choix national qui fait écho à vote FN aux européennes. Les français veulent moins d'élus et de circonscription. On ne peut pas ne pas les entendre.

le 08/06/2014 à 21:47
Signaler
Aucune directive européenne n'a demandé de faire cette réforme sans études précises ni concertation.

à écrit le 07/06/2014 à 15:24
Signaler
C'est tout le pays qui fait un flop ! Il faudrait une reprise en main brutale .

à écrit le 07/06/2014 à 15:23
Signaler
En effet, pourquoi créer des super régions et refuser que certains se regroupent au nom du refus de démanteler les régions existantes? Que la Lorraine et l'Alsace fusionnent, très bien, mais pourquoi ne pas avoir rajouter le Territoire de Belfort et ...

le 07/06/2014 à 17:13
Signaler
tout simplement à des fins électorales !!!!!!!!!!!!!!!!!

à écrit le 07/06/2014 à 15:17
Signaler
Allez-y les médias, jamais en retard d'une obstruction, d'une opinion negative, de tout ce qui peut empêcher toute évolution !!! C'est évident que jamais rien ne réunira l'unanimité, ni même la majorité... Les gens, manipules en permanence par le sys...

à écrit le 07/06/2014 à 14:52
Signaler
Incroyables ces français, JAMAIS CONTENT. Le président allège de 50 milliards le cout du travail en 2 ans ( le CICE c'était en 2012, ah bon on perdu du temps ? ) PAS CONTENT. Il lance un réforme territoriale demandé par les français, ET BIN PAS CONTE...

le 07/06/2014 à 15:20
Signaler
Pour l'instant il y a rien , tout ça n'est que des promesses pour les mêmes ! ceux qui n'ont pas compris en clair .

le 07/06/2014 à 15:35
Signaler
"il a le merite de ne pas nous prendre pour des idiots "!!!!! Où étiez vous depuis 2 ans ? sur la lune ? Vous etes un sacré comique, Max. Peut etre un intermitent du spectacle?

le 07/06/2014 à 16:13
Signaler
Merci de m'éclairer de vos lumières delfouette, qui détenez les clefs du de la vérité universelle. J'essaie d'analyser de manière objective la situation, en dehors de toutes considérations partisanes. Et objectivement, il fait le job. Réduction du...

à écrit le 07/06/2014 à 14:40
Signaler
Son quinquennat est déjà mort. Ce nouveau cap politique n'y changera rien...

le 07/06/2014 à 15:22
Signaler
J'ai bien peur que oui ! et n'arrivera pas au bout !

à écrit le 07/06/2014 à 14:30
Signaler
le gars il redessine le paysage en fonction des barons socialistes a ne pas froisser et s'etonne que ca ne plaise a personne!!

à écrit le 07/06/2014 à 13:50
Signaler
Dissolution! Hollande est très bon pour inaugurer les chrysanthèmes et animer des commémorations historiques! Mais qu'il lâche le gouvernement de la France!!!!

à écrit le 07/06/2014 à 12:59
Signaler
en France il ne faut toucher a rien sauf sur la rente du ...voisin . Quel beau pays

le 07/06/2014 à 14:20
Signaler
tout a fait ....nous sommes intouchables ... impossible de toucher aux privilèges mieux il faut en créer de nouveau .....

le 07/06/2014 à 14:43
Signaler
La réelle question c'est où sont les réelle économies? Ça fait bientôt 15 ans que les différents gouvernement font des refonte de la fonction publique au nom de faire des économies et le bilan c'est que ces réformes coutent plus que ce qu'elle coutai...

le 07/06/2014 à 15:34
Signaler
Au Canada on le recoi par la poste!

à écrit le 07/06/2014 à 12:12
Signaler
La tout première mouture semblait cohérente. Mais comme toujours l'ancien 1er secrétaire du PS a dû faire la synthèse et contenter quelques éléphants. Il gouverne le pays comme il l'a fait avec son parti... Quant à une basse de la dépense publique on...

à écrit le 07/06/2014 à 11:51
Signaler
Pour une fois (et c'est bien la seule) , je soutiens pour ma part ce président CAD pourvu que la dépense publique baisse ! le reste c'est comme d'habitude les Français sont pour faire des économies mais les solutions ne sont jamais à leur convenances...

le 07/06/2014 à 12:04
Signaler
Vous réalisez l'incohérence de vos propos ? Ou alors vous assumez de faire parti de ces français jamais satisfait...

le 07/06/2014 à 12:11
Signaler
Puisque vous la soutenez, expliquer-nous en quoi cette mesure va faire économiser de l'argent. Sa mise en place va au contraire coûter une fortune, comme toute modification majeure de l'organisation du pays. Il faudrait donc pouvoir dégager de grosse...

à écrit le 07/06/2014 à 11:39
Signaler
Il faut faire voter dans les départements avec quelle régions ils veulent bien être rattachés !

le 07/06/2014 à 16:53
Signaler
Très bien

le 07/06/2014 à 18:48
Signaler
C'est prévu. Une fois les nouvelles régions constitués, les départements pourront voter pour changer de région.

à écrit le 07/06/2014 à 11:37
Signaler
"La nouvelle carte des régions de Hollande fait un flop ".... intrinsèquement .... c'est plus une carte électorale qu'autre chose .... j'approuve à la base cette idée ... mais le découpage semble absurde !!!!!!!!!!!!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.