La Cour des comptes préconise de nouvelles économies sur les fonctionnaires

 |   |  771  mots
(Crédits : reuters.com)
Elle suggère un arrêt des recrutements dans les ministères prioritaires, afin de réduire les effectifs, et une augmentation de la durée de travail

Comment limiter jusqu'à quasiment geler la masse salariale des administrations? La hausse atteint encore, en tendance, 750 millions d'euros par an pour le seul champ de l'Etat (sans compter les collectivités locales et la fonction publique hospitalière). De nouvelles mesures doivent être prises, que la Cour des comptes suggère dans son rapport annuel sur les finances publiques, publié ce mardi.

"Le ralentissement des salaires publics a été moins prononcé en France que, en moyenne, dans les autres pays de la zone euro" soulignent les magistrats. "Il reste ainsi des marges de manoeuvre en matière de politique salariale". Et  d'égréner: il serait possible de restreindre la garantie de pouvoir d'achat, en la faisant jouer sur la rémunération globale et non sur le seul traitement indiciaire,  et les règles de calcul du minimum de traitement, en incluant les primes et indemnités dans la base de calcul, pourraient être durcies. 

Mesures d'harmonisation

En outre, une série de mesures dites d'harmonisation pourraient être prévues: " intégration de l'indemnité de résidence dans la base indiciaire et mise en extinction du dispositif ; meilleur ciblage des primes de mobilité pour les recentrer sur leur objectif et éliminer les effets d'aubaine ; forfaitisation et gel du supplément familial de traitement ; révision des majorations en faveur des agents travaillant outre-mer selon le différentiel effectif de coût de la vie ; suppression de la sur-rémunération du temps partiel; etc. 

Arrêt des recrutements dans les ministères prioritaires : une économie de 450 millions d'euros par an pour l'Etat

Mais, soulignent les magistrats, ces mesures ne permettront de respecter les objectifs "ambitieux en termes de maitrise de la masse salariale du programme de stabilité" (limiter la hausse à 250 millions par an).  "Les leviers de la baisse globale des effectifs et de l'augmentation de la durée effective du travail devraient être utilisés à titre complémentaire" écrivent les magistrats.  "Le levier de la baisse des effectifs est porteur d'économies importantes" soulignent-ils. Pour l'État , les effectifs sont actuellement stabilisés au niveau global : les ministères jugés prioritaires (éducation nationale, justice et sécurité) bénéficient de créations nettes d'emplois (plus de 10.000, en équivalent temps plein ), tandis que les autres poursuivent la baisse de leurs effectifs  (-12 298  pour 2014).

Les magistrats suggèrent un changement de politique, à cet égard:

Par rapport à cette situation, le gel des effectifs des ministères prioritaires combiné à la poursuite au même rythme de la baisse des effectifs dans les ministères non-prioritaires, opérateurs compris, permettrait de dégager une économie annuelle de 450 millions d'euros. À titre d'illustration, si s'ajoutait à cet effort de l'État le non remplacement d'un départ à la retraite sur trois dans les fonctions publiques territoriale et hospitalière, l'économie annuelle serait majorée de 400 millions, portée au total à 850 millions (soit au total une baisse annuelle des effectifs d'environ 30 000 postes dans les trois fonctions publiques).

Un temps de travail accru

Pour la première fois, la Cour suggère en outre la piste de l'augmentation de la durée du travail. "Une hausse de la durée effective du travail dans les administrations peut permettre de diminuer les effectifs sans réduire la quantité et la qualité des services publics rendus"estiment les magistrats. "Une telle hausse pourrait prendre des formes diverses : alignement de la durée effective sur la durée légale, réduction du nombre de jours d'absence (par exemple en rétablissant la journée de carence en cas de maladie), éventuellement augmentation de la durée légale".

Pour quelle réduction du nombre de fonctionnaires? "La hausse de la durée du travail ne permet pas mécaniquement de diminuer les effectifs dans une proportion équivalente : elle peut être en partie compensée par une baisse de la productivité horaire des agents, et nécessite au préalable la réorganisation de certains services".

Travailler plus: 700 millions d'euros d'économies

Quelles pourraient être alors les économies attendues?  

"Sous l'hypothèse d'un partage à 50 % entre baisse des besoins en emplois et baisse de la productivité, une augmentation du temps de travail effectif de 1 % (soit l'équivalent de la suppression de 2 jours de congés) permettrait de dégager une économie pour l'ensemble de la fonction publique de 700 millions en réduisant les recrutements nécessaires. Un allongement du temps de travail permettrait probablement aussi de dégager des économies à travers la baisse du nombre d'heures supplémentaires effectuées ou le moindre rachat de jours de congés épargnés. 

Autant de réformes particulièrement délicates à faire passer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/06/2014 à 22:05 :
La photo n'a aucun lien avec l'article! Quelle honte!

Cela n'est pas sérieux venant d'un journal comme la Tribune.

Il est rapide au petit jeu de la propagande, de perdre sa crédibilité!
a écrit le 19/06/2014 à 16:44 :
Idem pour les magistrats de la Cour, bien trop grassement payés pour des "rapports" vraiment inutiles !
a écrit le 19/06/2014 à 16:14 :
L'augmentation du temps de travail à 37 heures aiderait la mesure au non remplacement des départs à la retraite il me semble.
Réponse de le 19/06/2014 à 22:08 :
Dans le privé aussi il faudra passer à 37 heures payées 35!
Réponse de le 20/06/2014 à 21:04 :
"Dans le privé aussi il faudra passer à 37 heures payées 35! " : Qu'importe! Tant que les pensions de retraites suivent l'inflation et qu'il reste assez d'argent pour subventionner l'immobilier : Tout roule pour ceux laissent 1900 milliards d'euros de dettes aux enfants des autres!
a écrit le 19/06/2014 à 9:25 :
très comique ce rapport , avec les mesures contre les fonctionnaires on fera une économie de 400 millions d'euro .. une paille sur une dette de 2000 milliards .. meme en supprimant la totalité des fonctionnaires cela ne suffira jamais .. donc irréaliste , de plus un fonctionnaire qui est licencié est a poil emploi et percevra une allocation ou bien sera un retraité et recevra encore une allocation .. donc on basculera du traitement du fonctionnariat sur d'autres caisses .. ce qui corrige rien a rien .. résultat nul , faudra trouver autre chose pour réduire la dette .. un peu moins de démagogie européenne par exemple ?
a écrit le 18/06/2014 à 23:24 :
egalite prive et fonction public voila vers quoi doit allez un gouvernement de GAUCHE ,,? L ARGENT ECONOMISEZ POURREZ SERVIR SOIT A RENBOURSER LA DETTE SOIT A MAITENIR L EMPLOIE DANS DES SECTEURS CLEF ? TEL QUE LA SANTE OU LA SECURITE??? MAIS CE GOUVERNEMENT EN AURAS T IL LE COURAGE DE LE FAIRE???
a écrit le 18/06/2014 à 23:20 :
Qu'on économise sur les fonctionnaires, on économise déjà sur les salariés en précarité!
Réponse de le 18/06/2014 à 23:43 :
Tant que les 12 millions de retraités ont des pensions indexées sur l'inflation et des revenus indexés sur l'immobilier, tout roule!
a écrit le 18/06/2014 à 22:44 :
Il y a dans cette analyse de la part de la Cour un pb de méthode qui m'étonne car elle nous avait habitués à mieux. Les analyses par nature de dépenses sont peu intéressantes. Ce qui compte c'est ce que coûtent les fonctions par unité d'oeuvre...et peu importe que ces fonctions soient exercées chez nous par des fonctionnaires et ailleurs par des gens du privé. D'ailleurs les coûts de fonction publique les plus raisonnables de l'OCDE on les trouve dans les pays scandinaves là où il y a plus de fonctionnaires....
a écrit le 18/06/2014 à 22:30 :
Que de bonnes idées. Je suis complètement d'accord. Au travail, comme tout le monde. Fin des privilèges!
a écrit le 18/06/2014 à 21:58 :
Si la cour n'est qu'une façade quid du contrôle des comptes, on entend parler de la sincérité, c'est quoi?
a écrit le 18/06/2014 à 19:27 :
Ras le bol de ce Migaud donneur de leçons à la botte du libéralisme ambiant et qui pond un rapport tout les 6 mois ! Dehors !!
a écrit le 18/06/2014 à 16:23 :
Combien d'heures travaillent les parlementaires européens, nationaux? Hier aux informations un reportage nous montrait le nouvel hôtel de région du Limousin 81 millions d'€ pour 150 élus c'est à dire en % plus d'élus que de députés pour toute la France entière. Cela répété 22 fois plus tout le reste. Je prends un exemple dans ma commune "30000 habitants le premier adjoint est prof de BTS à mi temps vice président du Conseil général vice président de l'agglomération et cela répété là aussi par milliers. Alors monsieur Migaud qui vous aussi nous coûter cher commencer par le début.
Réponse de le 18/06/2014 à 22:48 :
Il est vrai que la bonne décision eut été de supprimer les conseils régionaux car personne en France n'avait spécialement demandé les lois Deferre en 1982 (une lubie des politiques)
a écrit le 18/06/2014 à 15:08 :
Comme d'habitude tout le monde se fout de ce que cette cour raconte, elle n'a aucun pouvoir de sanction, c'est juste du spectacle pour faire croire qu'il se passe quelque chose.
Réponse de le 18/06/2014 à 22:13 :
C'est la séparation des pouvoirs qui veut que la cour n'ait pas de pouvoir de sanction. Dans une entreprise privé le commissaire aux comptes qui certifient les comptes d'une entreprise n'a aucun droit de regard dur les décisions de gestion de l'entreprise. C'est pareil pour l'état.
a écrit le 18/06/2014 à 14:44 :
Cette préconisation devrait etre imposée pour commencer réellemet à régler le sujet de la dette abyssale.
a écrit le 18/06/2014 à 14:32 :
L'évidence émerge peu à peu : il faut immédiatement "libérer" un million de fonctionnaires.
Réponse de le 18/06/2014 à 22:20 :
Après vous expliquerez lesquels...Je propose qu'on commence par les militaires, les policiers, les juges, les instituteurs et les infirmières si vous voulez juste pour voir...
a écrit le 18/06/2014 à 14:19 :
Une fois de plus la CDC sort un rapport accablant qui va finir aux archives. Aucun pouvoir , à quoi sert-elle ?
a écrit le 18/06/2014 à 13:58 :
Juste pour rappel : la complémentaire santé en Alsace-Lorraine est publique. Et largement bénéficiaire... Donc, le privé...
Réponse de le 18/06/2014 à 16:16 :
OK, vous avez vu le détails des comptes ?
Comment est elle financé, etc...
On dit qu'elle est bénéficiaire comme cela personne ne pose de question sur les avantages accordés.
a écrit le 18/06/2014 à 13:51 :
Arrêt des recrutements? Mais c'est mieux que le non renouvellement d'un départ à la retraite sur deux !
a écrit le 18/06/2014 à 13:46 :
Sinon, juste une remarque, j'ai une amie fonctionnaire qui a eu un grave accident avec fractures dorsales et du bassin, ce qui lui rend impossible la station assise pendant plus d'une demi-heure sous peine de douleurs intenables. Les experts refusent de la passer en statut handicapée, même partiel. Depuis que Monsieur Balladur, en 93, a fait signer l'accord AGCS, les fonctionnaires sont une race en liste rouge...
a écrit le 18/06/2014 à 13:10 :
la France c'est l' Ukraine en remplaçant les russophones par les publicophones !
Réponse de le 18/06/2014 à 14:01 :
Plus personne ne croit à la version de l'OTAN, dommage... Un pont trop loin.
a écrit le 18/06/2014 à 13:01 :
3 voire 4 jours de carence pour tout le monde, et les cyclo-thymiques, malades imaginaires et autre menfoutistes seraient obliges a etre bien plus assidus qu'ils ne le sont, sans rien toucher a la situation des fonctionnaires qui bossent.
Réponse de le 18/06/2014 à 13:19 :
C'est pour qu'il faut interdire aux complémentaires du privé payées par l'employeur de rembourser ces jours de carence!

L'Etat aurait du augmenter les fonctionnaires et maintenir ces 3 jours de carence!
a écrit le 18/06/2014 à 12:53 :
mettre au boulot les cadres A et A+ , un grand pas sera fait
Réponse de le 18/06/2014 à 14:23 :
en plus ils pourraient manager les B et C qui passent leur temps entre le café, les ragots et la sieste !!!
Réponse de le 18/06/2014 à 22:23 :
Sachez qu'on en recrute plus beaucoup des cadres A...car les gens (qui se sont un peu renseignés) préfèrent largement être recrutés sur des emplois de contractuels
a écrit le 18/06/2014 à 12:22 :
ex toubira 22 chauffeurs et elle fait du cinema avec son velo

autre les ecolos rois des pollueurs 18 chauffeurs
a écrit le 18/06/2014 à 12:21 :
Pourquoi faire porter l'effort uniquement sur les fonctionnaires, mais aussi sur tous les salariés du privé sous forme d'une taxe sur les salaires équivalente
Réponse de le 18/06/2014 à 12:30 :
pourquoi???mais parce que les fonctionnaires travaillent moins, cotisent moins, ont plus de primes et avantages et non pas de jour de carence!!!! il est donc normal que l'effort passe par eux en premier lieu!!!
Réponse de le 18/06/2014 à 12:54 :
Parce qu'ils n'ont pas été assez "mis à contribution" pas vrai ? Vous ne prenez pas le RER et n êtes pas du privé je parie une demi paye
Réponse de le 18/06/2014 à 12:56 :
Ca s'appelle l'impot, et il a bien augmente, pour tout le monde !
Réponse de le 18/06/2014 à 13:21 :
Les fonctionnaires n'ont pas d’intéressement, pas de participations, pas de CE, pas de mutuelles payées par l'employeur et rarement des avantages en nature.
Réponse de le 18/06/2014 à 14:42 :
Alignon tous les fonctionnaires sur le régime du privé (temps de travail, cotisation retraite, durée des ongés, etc ..) ainsi serons nous tous prets à faire les memes efforts. LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE
Réponse de le 18/06/2014 à 22:32 :
Oui d'ailleurs les cadres A qui ont goûté au statut privé y restent croyez-moi ;o)
Réponse de le 18/06/2014 à 23:52 :
Qu'on commence par aligné les pensions de retraites sur les cotisations, donc sur les revenus des actifs! La patate chaude entre nos pauvres retraités qui se complaisent à remplacer des fonctionnaires par des jeunes en CDD auxquels ils refusent de louer un studio, ça va cinq minute!
a écrit le 18/06/2014 à 12:05 :
Ce rapport ne dit que des évidences. Il est basé sur le simple bon ses, tout le monde le sait. Seuls les bobos gauchistes le récusent car il est tellement bon d'user de l'argent des autres. Surtout de ceux qui travaillent comme des fous pour gagner leur vie et faire vivre leur société. ..!
Réponse de le 18/06/2014 à 22:55 :
Chacun vit de l'argent des autres mon cher ami. Il faudrait faire payer les services publics. Ainsi tout le monde sera dans le même bain. Les français ne sont pas assez murs et solidaires pour fonctionner avec de l'impôt. Il faut d'abord leur faire payer tout ce qu'ils consomment à un tarif normal...
a écrit le 18/06/2014 à 11:57 :
Pour nos "élites", le travail n'est qu'un coût, qu'il faut réduire. Et après elles s'étonnent que les résultats ne soient pas bons ...
a écrit le 18/06/2014 à 10:21 :
Combien sont payés les magistrats de la cour des comptes, et combien d'heures font-ils ? Pour réduire le déficit de l'état, il suffit de supprimer tous ces rapports bidons, écrits par des stagiaires (ou vacataires) et signés par des personnes qui touchent 10 fois plus qu'un policier ou une infirmière alors qu'ils travaillent 10 fois moins. On ne parle même pas du taux de présence...
Réponse de le 18/06/2014 à 22:58 :
Je crains que sur le temps de travail vous vous trompiez...La Cour est absolument nécessaire par contre il faut l'utiliser.
a écrit le 18/06/2014 à 10:05 :
Premier poste de dépense de l'état français : l'éducation nationale pour des résultats catastrophiques dans les classements internationaux de la transmission du savoir... deuxième les salaires des agents de l'état qui font exploser la dette de l'état. Il faut mettre un terme à ce gaspillage car le contribuables du privé a n'a ras-le-bol de payer comme les entreprises du secteur marchand.
Réponse de le 18/06/2014 à 22:29 :
Non. Là où les ratios français sont les plus élevés se trouvent d'abord les retraites puis la Défense Nationale. Après sur ces deux postes où nous sommes plus chers que les autres vous m'expliquerez ce qu'il faut faire car ça m'intéresse. Sur l'enseignement nous sommes plus bas que la moyenne sur le primaire et le supérieur..Par contre il faut en effet regarder le secondaire qui est coûteux en mettant fin à la politique du gavage d'oie (80% d'une classe d'âge au bac...) et aux redoublements inutiles.
a écrit le 18/06/2014 à 9:54 :
il est plus que temps de dégraisser le mammouth !
Réponse de le 18/06/2014 à 10:12 :
Vous avez raison dans votre entreprise il y a trop d'employés il faut dégraisser et je crois avoir vu votre nom sur la liste. Votre idée est appliquer à vous.
Réponse de le 18/06/2014 à 12:59 :
Je vous livre un scoop : dans une entreprise le sur-effectif se paie cash par de couts trop eleves face aux concurrents et donc perte de marche, deficits puis depot de bilan.
Dans le public rien de tel : il suffit d'augmenter les impots, vous pouvez retourner buller.
a écrit le 18/06/2014 à 9:47 :
Encore de beaux rapports qui font finir au placard
Le constat est connu depuis 25 ans
Le problème vient de nos élus eunuques qui pensent être réélus en fessant pas de réforme

Les français sont prêt a la réforme sauf quelques cégétistes soviétique
Réponse de le 18/06/2014 à 10:10 :
J'ai une première réforme à faire. Baisser votre salaire si toutefois vous travaillez, j'en doute, et augmenter vos impôts. Ça vous convient!
Réponse de le 18/06/2014 à 10:46 :
Moi je gagne bien car je travaille beaucoup 60 ke et pour les auguementation d impôt Mr François est déjà passe !!
Vous devez être le seul a croire que la dépense public être bien gérer
Les allemands et les pays du nord fond mieux pour moins
Cherchez l erreur !!!
Réponse de le 18/06/2014 à 11:06 :
60ke c'est pas terrible quand même, moi je fais au moins 2 fois plus , c'est quoi votre métier?
Réponse de le 18/06/2014 à 12:55 :
Jérôme le type à 120 k€ ne poste pas sur la Tribune à 11h06. Il ne s'en vante pas non plus ici. Si vous êtes au tiers de ce que vous prétendez c est le bout du monde
Réponse de le 18/06/2014 à 23:53 :
"Si vous êtes au tiers de ce que vous prétendez c est le bout du monde" : Ça dépend... En héritant d'un immeuble, c'est vite plausible...
a écrit le 18/06/2014 à 9:43 :
Le premier ministre Manuel Valls aura-t-il le courage de s'attaquer vraiment à la dépense publique que sont les 5,5 millions de fonctionnaires, territoriaux, chu à la faible productivité et à l'absentéisme scandaleux et aux administrations en doublons ou sans utilités qui ruinent notre pays et gangrène notre économie. La droite n'a pas eu le courage de le faire alors ce rapport de la cour des comptes va finir au placard comme tant d'autres ? De toute façon, la société civile ne veut plus payer !!! Et n'oublions pas les parlementaires où des économies sont aussi possible !!!
Réponse de le 18/06/2014 à 9:59 :
Effectivement une minorité bloque notre pays et ignore la crise au détriment de l'intérêt général. Il serait temps de s'attaquer à cette minorité qui met depuis plusieurs années notre pays en danger économiquement...
a écrit le 18/06/2014 à 9:18 :
C'est une nouvelle politique économique de long terme qui ce met en place sous nos yeux,c'est le grand remplacement de l’administration étatique qui est visé,les régions étant amenés à ce substituer pour partie à l'état coté fonctionnel, le reste étant du ressort de la gouvernance de Bruxelles.L'empire européen se construit pierre par pierre,le reste n'est qu'habillage pour faire avaler le morceau.
a écrit le 18/06/2014 à 8:32 :
La cour des comptes a une vision comptable de la situation budgétaire, on ne peut pas le lui reprocher, c'est son boulot. L'ennui, c'est qu'elle n'a du coup aucun recul et aucune conscience de l'impact récessif de ce qu'elle préconise. En plus, j'émets de forts doutes sur le bien-fondé de toutes ces économies sachant que les dépenses de l'Etat en France en pourcentage du PIB sont tout à fait dans la moyenne des autres pays européens.
Réponse de le 18/06/2014 à 22:39 :
En fait comme toujours il faut regarder les détails. Regarder le nombre de fonctionnaires ne veut rien dire (il y en a beaucoup à la Poste qui a plutôt un management privé et il n'y en a pas à la Deutsche Bahn qui est essentiellement sous management public). De même 57% du PIB c'est beaucoup mais ça ne veut rien dire non plus si on ne regarde pas le coût de production fonction par fonction avec de gros écarts d'assiette entre les pays...Il y a des domaines où on peut faire mieux (santé, secondaire), des domaines où on est élevé mais ça s'explique (défense, aide au logement, retraites) et des domaines où on manque de moyens (primaire, justice, universités)....Mais il faut un peu plus de subtilité que les commentateurs habituels pour comprendre...
a écrit le 18/06/2014 à 8:12 :
Il n y a pas de photo, 32 ans d’expérience, j’ai commencé la mécanique automobile à l’âge de 14 ans, à 50 ans je repars au smic, alors qu’un fonctionnaire même de catégorie C gagne au moins le double, oui il m’arrive de faire des extra le WE, mais en travaillant dur en bas de chez moi, des heures défiscalisées, ce qui n’est pas le cas du fonctionnaire me diriez vous, il ne va tout de même pas s’assoire sur un siège devant chez lui en attendant que ça tombe.
Réponse de le 18/06/2014 à 8:25 :
Jamoux il fallait rentrer ans la foncton public
Réponse de le 18/06/2014 à 9:08 :
Les grilles des fonctionnaires sont visibles sur le site officiel de la fonction publique.
Un fonctionnaire de catégorie C gagne le SMIC et même après 20 ans d'ancienneté il n'atteins pas 1500€ par mois, donc arrêtez de racontez n'importe quoi et documentez vous.
Réponse de le 18/06/2014 à 9:15 :
Pascal, ne dites pas n'importe quoi. Il faut 10 ans de carrière en catégorie C à un fonctionnaire pour enfin toucher le smic !!!
Réponse de le 18/06/2014 à 9:20 :
Pascal, je vous invite à bien regarder les grilles indiciaires de la fonction publique avant de raconter de telles conneries. Toutefois, peut-être que dans des ministère privilégiés (type les finances), le jeux des primes permet d'atteindre ce que vous indiquez sur les catégories C en fin de carrière. Mais cela reste l'exception.
Réponse de le 18/06/2014 à 9:20 :
sachez Pascal que vous dîtes n' importe quoi ! mon épouse travaille dans la territoriale, et pour un temps complet, elle touche moins de 1200 euros ! Avant d' avancer des aneries, on se renseigne .
Réponse de le 18/06/2014 à 9:41 :
Vous n'y connaissez rien, je suis partie avec 43 ans d'ancienneté et encore il me manquait 6 mois pour une retraite complète et je gagnais 1.400 € par mois primes de 150 € comprise.
Je sous rappelle que le concours de la fonction publique est ouvert à tous mais peut-être n'avez vous pas les diplômes requis pour y entrer ou peut-être avez vous été recalé ou avez vous refusé d'être muté sur n'importe quel poste en France ce n'est pas aussi gai que vous le pensez et bien souvent le privé gagne plus que nous et est plus cool, vous feriez donc mieux de vous taire...
Réponse de le 18/06/2014 à 9:55 :
trop bien payé les fonctionnaires, chu et territoriaux pour des semaines à 32 heures à très faible productivité et à l’absentéisme récurrent et aux congés à rallonge... raison de l'endettement de notre pays dont le deuxième poste de dépense de l'état est la rémunération de cette caste qui ruinent notre société...
Réponse de le 18/06/2014 à 10:06 :
Vous avez fait le mauvais choix. On n'a pas que des chevaux de course dans ce pays, si c'était le cas ça se saurait.
Réponse de le 18/06/2014 à 10:48 :
Cher pascal, il fallait être intelligent ou travailler à l'école, vous seriez un fonctionnaire heureux, les concours de la fonction publique sont ouverts à tous, à condition d'en avoir le niveau...
Au fait, un extra le week-end, ça ne s'appelle pas aussi du "black", système qui plombe le travail en France et empêche la création d'emplois.
Réponse de le 18/06/2014 à 23:08 :
Oui enfin les meilleurs élèves maintenant évitent la fonction publique (sauf quelques illuminés qui n'ont pas beaucoup besoin d'argent)
Réponse de le 18/06/2014 à 23:59 :
"Il n y a pas de photo, 32 ans d’expérience, j’ai commencé la mécanique automobile à l’âge de 14 ans, à 50 ans je repars au smic, alors qu’un fonctionnaire même de catégorie C gagne au moins le double" : Les "concours" pour être cantonnier, il y a pire. Pour le reste, préparer le concours de l'X et des ENS coûte moins cher que faire un master en histoire de l'art. Seulement, on trouve moins de jaloux à ces périodes où d'autres profitent de la jeunesse contrairement aux intellos...
a écrit le 18/06/2014 à 8:06 :
Avec cet énième rapport blablablablablabl, il est clair qu'il faut faire des économies. La prochaine fois, le Nigaud et sa cour présenteront leur rapport sur du papier toilette recyclé.
a écrit le 18/06/2014 à 7:57 :
économies pour les députés,sénateurs ,et autres politicards parasites,suppression de l'AME, de L'ATE? des retraites pour étrangers qui n'ont jamais travaillé,fabrication de trains aux bonnes dimensions, etc....
a écrit le 18/06/2014 à 7:52 :
degraisser le mammouth, depuis le temps qu'on en parle, pendant se temps la France qui cree de la richesse est exengue n'investi plus et ne pense plus qu'a se delocaliser...
Réponse de le 18/06/2014 à 10:17 :
Restez ou vous êtes, on se passe très bien de vous et de vos avis.
Réponse de le 18/06/2014 à 13:04 :
Exact expat, laissez la France coule sous le poids de sa fonction publique menfoutiste qui nous ruine.
a écrit le 18/06/2014 à 7:51 :
Oui bravo la cours des comptes ! Préconisez également du courage politique à nos hommes politiques et l'automatisation des trains.....
J'adhère aux préconisations
a écrit le 18/06/2014 à 7:31 :
Tant que tous les partis politiques et leurs electeurs seront d'accord pour s'immiscer dans la vie des entreprises, dans la vie des individus... point d'économie à attendre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :