Rebond en trompe-l’œil de la consommation des ménages

 |   |  437  mots
La consommation des ménages a reculé de 0,6% sur un an
La consommation des ménages a reculé de 0,6% sur un an (Crédits : Reuters)
Les dépenses des ménages ont augmenté de 1% entre avril et mai. Un rebond qui s’explique en partie par la forte augmentation de la consommation d’énergie. Les achats d'automobiles continuent de reculer.

Mardi, l'Insee annonçait anticiper une croissance annuelle de 0,7% du PIB, loin du 1% espéré par le gouvernement. Selon l'Institut, l'investissement étant en panne, le seul moteur de la croissance cette année serait la consommation des ménages. Une fois n'est pas coutume. 

Les statistiques du jour publiées par l'Insee valident pour l'instant son pronostic. Entre avril et mai, les dépenses des ménages ont rebondit de 1% après avoir recule de 0,2% entre mars et avril.

Regarder dans le détail

Mais si l'on regarde dans le détail ces statistiques, on peut douter de la solidité de l'unique moteur encore un peu vaillant de l'économie. Plusieurs éléments peuvent être avancés. sur un an, la consommation des ménages affiche un recul de 0,6% en mai. Faut-il y voir une certaine prudence des ménages face à la montée du chômage, une nouvelle fois en hausse en mai ?

En outre, ce rebond trouve son origine dans la l'augmentation brutale de la consommation d'énergie, en hausse de 8% en mai, que l'Insee justifie ainsi : " ce profil traduit un retour à la normale des dépenses de chauffage, alors qu'elles avaient reculé en début d'année en raison de températures particulièrement clémentes cet l'hiver et au début de printemps ".

Les achats de biens durables ont reculé

En revanche, la plupart des autres dépenses ont reculé. C'est notamment le cas des dépenses en biens durables (-0,4 % après +0,7 % le mois précédent), du fait notamment du recul des achats d'automobiles (-2,9 % et -0,8% sur un an). En revanche, les achats en équipement du logement accélèrent (+3,1 % après +0,7 %), notamment ceux en électronique grand public. La consommation de produits alimentaires recule également, de 1,1% entre avril et mai.

L'investissement ne prendra pas le relais

Mardi, l'Insee indiquait tabler sur une hausse de la consommation des ménages de 0,3%, stimulée par une augmentation de 0,7% du pouvoir d'achat. Une progression que l'Insee attribue en grande partie à la fiscalité. " Le pouvoir d'achat augmenterait au premier semestre 2014 par contrecoup des fortes hausses d'impôts fin 2013. Au second semestre, il diminuerait, en lien avec l'entrée en vigueur des hausses d'impôts supplémentaires prévues pour 2014 ", explique l'Insee dans sa note de conjoncture dévoilée mardi, anticipant une croissance de seulement de 0,7% de l'investissement des entreprises et une contribution nulle de du commerce extérieur à la croissance cette année, les importations se maintenant à un niveau toujours bien supérieur à celui des exportations. Selon les Douanes, le déficit commercial cumulé depuis janvier dépassait déjà les 18 milliards d'euros en avril.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/06/2014 à 10:55 :
c'est surtout la forte augmentation des prix de l’énergie ... EDF par exemple !
a écrit le 28/06/2014 à 7:51 :
"Le pouvoir d'achat augmenterait au 1er sem 2014 à la suite des hausses d'impôt de 2013" ??? Elles conduisent au contraire à réduire ses dépenses et sa consommation, sans compter les hausses de taxes et impôts en 2014.
a écrit le 27/06/2014 à 21:33 :
Vos statistiques plus, moins, machins: etc je pense que beaucoup de français n'en ont rien à faire .La réalité se passe dans leur porte monnaie .
a écrit le 27/06/2014 à 19:43 :
Les carottes sont cuites, je répète, les carottes sont cuites.
Réponse de le 27/06/2014 à 22:48 :
elles sont surcuites !
Réponse de le 28/06/2014 à 10:46 :
.... elles sont en charbon maintenant la cuisson était trop forte !!!!!!!!!!!
a écrit le 27/06/2014 à 15:53 :
Et personne a pensé au fait qu'il y'avait beaucoup de ponts à prendre en mai, et que du coup beaucoup de français en ont profité pour partir en weekend prolongé. Qui dit weekend dit déplacement et dit.... ENERGIE !!
a écrit le 27/06/2014 à 15:35 :
Les commentaires des internautes sont très intéressants, mais combien ont voté Hollande, il faut croire plus de la majorité d'entre eux !
a écrit le 27/06/2014 à 14:46 :
J'ai, en effet, reçu ma facture estimée de GDF SUEZ, je suis allé voir le compteur de gaz, résultat : estimation surfacturée de 20 % par rapport au compteur. Et voilà comment on relance l'économie en France !!!! GDF SUEZ, et même EDF complices du gouvernement !!!
a écrit le 27/06/2014 à 14:08 :
Et le golf à BARCELONE e Nice and top avec les FRANÇAIS des prix normaux,j'y vis très bien ....
Réponse de le 27/06/2014 à 14:45 :
Oh yeah nous vous souhaitons bien du plaisir.
a écrit le 27/06/2014 à 12:27 :
C'est pas avec ce que je dépense en France que le commerce va augmenter. Étant frontalier avec l'Espagne j'ai été hier à Roses, j'ai déjeuné sur place, puis les courses alimentaires ainsi que les fleurs pour le jardin. C'était pire au Perthus car les touristes arrivent et ils font des réserves d'alcool et de conserves pour au moins deux ans, chacun regarde son intérêt, comme nos chers politiques.
Réponse de le 28/06/2014 à 10:37 :
Moi je fais pareil mais c'est avec l'Allemagne. Je paie déjà des impôts en France ça suffit.mes prochaines vacances c'est en Autriche un pays magnifique et on y mange très bien et c'est moins cher que chez nous. Ils ont voulu l'Europe j'en profite un Max et j'améliore mon système pour gagner encore plus, il suffit simplement de s'organiser car je pratique maintenant le golf en Allemagne 30% moins cher, pour ceux qui pourraient être intéressés.
a écrit le 27/06/2014 à 12:08 :
Je ne vis pas dans le même pays que l'auteur de l'article ?
Réponse de le 27/06/2014 à 12:23 :
Tu dois vivre sur une autre planète moi en mai j'ai allumé le chauffage tous les soirs. Mais d'autres pour faire des économies se les gèlent.
Réponse de le 27/06/2014 à 18:04 :
C'est où cet endroit ? Que je n'aille jamais y habiter...
Réponse de le 27/06/2014 à 18:27 :
Il n'existe pas car je n'aille jamais y habiter, je ne sais pas ce que cela veut dire.
a écrit le 27/06/2014 à 11:50 :
La France s'enfonce et les seules entreprises qui s'en sortent un petit peu sont celles qui exportent de façon importante. Nos gourvernants tuent la France et les français économiquement. Le redressement sera trés trés dur pour tout le monde surtout avec des syndicalistes qui ne comprennent rien à l'économie et des politiques qui n'ont de cesse de prélever pour compenser leur incompétences économique. Ils ne savent pas gérer un budget. Ils ne savent pas faire un plan global de redressement du pays. Ils ne savent faire que des coups pour leur image qui est devenue tellement négative que plus rien n'y fait. On comprend que Hollande se réfugie dans les bras d'une gamine (idiote au demeurant car elle ne le conseille meme pas pour relancer la France)
a écrit le 27/06/2014 à 11:29 :
C'est dommage que lorsque la consommation avait baissé suite à l'hiver doux vous n'ayez pas titré "baisse en trompe l'oeil de la consommation des ménages" car aujourd'hui votre titre me semble tendancieux....les bonnes nouvelles sont toujours minimisées et les mauvaises maximisées
Réponse de le 27/06/2014 à 14:39 :
Pouvez vous nous donner une bonne nouvelle en France depuis que l'on a Flamby et manolo sont aux commandes. Peut être pour vous quand le chômage augmente c'est une bonne nouvelle, pas pour moi.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :