Prévision de croissance 2014 : l’Insee désavoue le gouvernement

 |   |  905  mots
Les prévisions de croissance de Bercy et de l'Insee divergent nettement
Les prévisions de croissance de Bercy et de l'Insee divergent nettement (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L’Institut vise une croissance de 0,7% cette année, bien loin de l’objectif de croissance de Bercy fixé à 1% et sur lequel a été bâti le budget de la France cette année. Le restockage est le moteur principal de l’activité…

Encore envisageable il y a quelques semaines, l'objectif de croissance du gouvernement est-il encore atteignable ? L'Insee est formel : c'est non. Selon l'Institut, le PIB ne progressera que de 0,7% cette année, bien moins du 1% prévu par le gouvernement sur lequel a été bâti le budget 2014 ainsi que le collectif budgétaire élaboré ces dernières semaines !

Si cette prévision est décevante, la composition de la croissance l'est encore plus. L'activité ne reposera en effet que sur une légère augmentation de 0,3% de la demande intérieure, le commerce extérieur ayant une contribution nulle sur la croissance. Quel est l'autre moteur de l'économie française ? La variation des stocks ! Ils devraient augmenter de 0,4% sur l'ensemble de l'année.

Heureusement, les ménages consomment

Une fois n'est pas coutume, c'est la consommation des ménages, en hausse de 0,3%, qui sera l'unique pilier de la croissance cette année, stimulée par une augmentation de 0,7% du pouvoir d'achat. Une hausse que l'Insee attribue en grande partie à la fiscalité. " Le pouvoir d'achat augmenterait au premier semestre 2014 par contrecoup des fortes hausses d'impôts fin 2013. Au second semestre, il diminuerait, en lien avec l'entrée en vigueur des hausses d'impôts supplémentaires prévues pour 2014 ", explique l'Insee.

Et pourtant… L'investissement des entreprises ne devait-il pas prendre le relais ? En janvier, les industriels interrogés par l'Insee n'affichaient-ils pas leur intention d'augmenter de 4% leur formation brute de capital fixe (FBCF) en 2014 ? Selon l'Insee, l'investissement des entreprises non financières devrait augmenter de… 0,7%.

Les mesures du gouvernement ne produisent pas encore leurs effets

Pourtant, des mesures de soutien à l'économie ont été décidées, votées et sont déjà en vigueur. Outre la pérennisation des cinq dispositifs fiscaux jugés essentiels au développement des entreprises (ISF PME, crédit impôt recherche, contribution économique territoriale…) prônée par le rapport Gallois le gouvernement a mis en place le crédit impôt innovation, créé la banque publique d'investissement, lancé la phase 2 des pôles de compétitivité sensée accélérer l'industrialisation des travaux en cours, développé les comités de filière et le PEA-PME et surtout mis le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) et son enveloppe de 20 milliards à la disposition des entreprises. Certes, ces mesures ne produiront pleinement leurs effets que sur le long terme. Mais il est décevant de constater qu'elles n'ont pour l'instant aucun effet, même partiel, sur l'investissement et l'activité.

Même le rebasage sur l'année 2010 effectué récemment par l'Insee est sans effet sur la croissance. En effet, la base 2010 intègre dans l'investissement des entreprises et des administrations publiques un certain nombre de dépenses auparavant comptées comme consommations intermédiaires : les activités de R&D, les bases de données, ainsi que les biens d'équipement à usage exclusivement militaire, ce type d'investissement ne concernant que les administrations publiques. On aurait pu imaginer que ce changement de base profite à l'investissement des entreprises, notamment parce qu'il a entraîné un relèvement mécanique de 28,7% à 29,8% du taux de marge en 2013. Pour l'instant, c'est sans effet.

La France dans la moyenne européenne

La France tire-t-elle son épingle du jeu en Europe ? Même pas. " D'ici fin 2014, la croissance trimestrielle serait ainsi la même en France et en moyenne dans la zone euro (+0,3 % par trimestre). Les moteurs en seraient en revanche légèrement différents : davantage de consommation en France, investissement plus dynamique dans le reste de la zone euro ", précise l'Insee. En clair, cette année, quand la France jouera timidement les cigales, ses voisins européens prépareront l'avenir. A titre de comparaison, l'Allemagne devrait enregistrer une croissance annuelle de 1,8%.

Les bienfaits du pacte de responsabilité effacés ?

En allégeant le coût du travail, le Pacte de responsabilité intégré au projet de loi de finances rectificatives actuellement débattu à l'Assemblée nationale peut-il offrir une bouffée d'air à la croissance française ? Selon un rapport de Valérie Rabault, la députée SRC de la 1ère circonscription du Tarn-et-Garonne et rapporteure du budget à la commission des finances de l'Assemblée nationale dévoilé ce week-end, ce pacte pourrait rehausser l'activité de 0,6 point de PIB à horizon 2017 et de créer 190.000 emplois.

C'est encourageant. Mais les 50 milliards d'euros d'économies prévues dans le projet de loi pourraient, selon elle, avoir un impact négatif sur la croissance de 0,7% par an en moyenne entre 2015 et 2017. Il pourrait entraîner la suppression de 250.000 emplois à horizon 2017.

Le gouvernement reste sûr de son fait

La réponse du gouvernement à la députée n'a pas tardé. " Ce n'est pas Valérie Rabault qui a fait les calculs, ce sont un certain nombre d'économistes qui font des calculs de cette nature qui sont des calculs complètement en chambre, des calculs extrêmement théoriques ", a déclaré Michel Sapin. A Bercy, on doute également de la fiabilité de ces calculs, estimant que ce n'est qu'au moment de la présentation du projet de budget pour 2015 qu'une évaluation sera possible. En attendant, malgré les déclarations optimistes de Michel Sapin, le ministre des Finances, pour qui "la croissance revient en France et en zone euro", le retournement tant espéré par le gouvernement, seule capable de dynamiser le marché de l'emploi, n'est toujours pas d'actualité.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/06/2014 à 9:43 :
vous sous entendez donc que la droite dit la meme chose que l'insee?
a écrit le 26/06/2014 à 9:27 :
La confiance des français et reprise en juin et beaucoup plus de français partirons en vacances cette année.La lumière apparait au bout du tunnel!
Réponse de le 26/06/2014 à 9:46 :
Eh oui! Le tunnel est si long si long que la lumière du bout est indéniable depuis déjà longtemps.
a écrit le 26/06/2014 à 6:39 :
Dire qu'il y a encore des électeurs qui croivent aux politiques,alors qu'ils sont tous pourris de pourris ils se fichent de la france, c'est leurs égos qu'ils préservent à tout prix. Pauvre france!
Réponse de le 26/06/2014 à 7:20 :
Oui, mais à la décharge des Français, les politiques assurent leurs arrières en décervelant les étudiants, en batissant une société de crétins qui ne savent ni réfléchir, ni se révolter. Les professeurs de l' Education Nationale n' y sont pour rien : ces fonctionnaires éxecutent ce que demandent les politiques UMP et PS. Ainsi les deux piliers de la liberté que sont la maîtrise de sa langue natale et de son histoire sont massacrées. La France, c'est le "meilleur des mondes" !
a écrit le 25/06/2014 à 21:18 :
j'ai entendu quelqu'un nous parler de retournement, pas vous?...tout ce que cette personne fait ou dit se termine en fiasco...j'espére qu'il n'ira pas voir un match des Bleus au Brésil...car ça sentira la défaite et le retour de toute l'équipe!!!
a écrit le 25/06/2014 à 16:35 :
il faut acheter français. il n'a plus le choix pour relancer la France !!!
Réponse de le 25/06/2014 à 16:54 :
j'ai commencé. + 1
Réponse de le 25/06/2014 à 16:55 :
avec les 35H .... le coup est trop élevé !!!!!!!!!!!!! reforme pour commencer !!!!!!!!!
Réponse de le 25/06/2014 à 19:01 :
vous avez raison. Vive le patriotisme économique.
Réponse de le 26/06/2014 à 6:34 :
Acheter français c'est trop chère et c'est de la came!
a écrit le 25/06/2014 à 14:46 :
30 ans de privatisations, de hausse des cdd et stage, de disparition des services publics, de transfert de pouvoir à une commission non élue, d évasion et d'optimisation fiscale.
On voit le résultat !
Réponse de le 25/06/2014 à 15:14 :
30 ans de hausse continue de la fiscalité des particuliers et du patrimoine (prélèvements obligatoires = 46% du PIB, record d'Europe), 30 ans de hausse des prélèvements obligatoires sur les entreprises (18% du PIB : record d'Europe) avec une rentabilité des entreprises devenue historiquement basse, un coût du travail qui représente 70% de la valeur ajoutée des entreprises (60% pour l'Allemagne), 30 ans d'augmentation continue du code du travail (dernière édition : 3 648 pages, plus de 10 000 articles, résultat : il faut être fou pour embaucher en France. Embaucher quelqu'un c'est nécessairement être en faute avec un ou plusieurs de ces 10 000 articles) et de multiplication des obligations diverses et variées.
Le plus drôle est que certains croient qu'on vit dans une économie libérale : quand plus de la moitié du PIB sont des dépenses publiques ?! Quand plus de la moitié des députés sont des fonctionnaires et les autres des élus professionnels qui vivent des collectivités locales ? Qaund al moitié de la population active sont des fonctionnaires, des salariés du parapublic, des bénéficiaires d'emplois aidés, etc. ? Les mesures du gouvernement sont des paroles que certains –à gauche–prennent pour argent comptant alors que les entreprises n'ont vu que les impôts et attendent toujours les réductions. Et si, enfin, les réductions des charge pour les entreprises permettront sont appliquées, elles permettront, attention ! attention ! de revenir dans trois ans au niveau de prélèvements obligatoires de 2010.
Réponse de le 25/06/2014 à 15:50 :
"prélèvements obligatoires = 46% du PIB, record d'Europe":non,plutot 57%,et bientot plus
Réponse de le 25/06/2014 à 16:32 :
juein paris la moitié de la population active ne sont pas des fonctionnaires. ET OUI NOUS SOMMES DANS UNE ECONOMIE ULTRALIBERALE !
Réponse de le 25/06/2014 à 23:02 :
"Le plus drôle est que certains croient qu'on vit dans une économie libérale : quand plus de la moitié du PIB sont des dépenses publiques ?! Quand plus de la moitié des députés sont des fonctionnaires et les autres des élus professionnels qui vivent des collectivités locales ?" : Dans ces dépenses publiques, il y a aussi les 50 milliards de subvention pour aider les libéraux à vendre, louer et acheter de l'immobilier à des niveaux de prix ne correspondant pas aux salaires.
a écrit le 25/06/2014 à 14:41 :
Citation: "76% des diplômés des grandes écoles depuis moins de 3 ans sont ainsi en emploi, contre 51% de l'ensemble du panel (IUT, BTS, Licence, Master universitaire, doctorat)." Si notre système n'a pas un problème de croissance et d'emploi... alors qu'on voit des intermittents à 3500 net, on compte nombre d'ingénieurs et diplômés en exclusion... c'est quoi ce système? On ostracise?
Réponse de le 30/06/2014 à 12:21 :
>Hugo

" alors qu'on voit des intermittents à 3500 net, on compte nombre d'ingénieurs et diplômés en exclusion... "

Combien d'intermittents à 3500 euros net, combien de diplômés exclus (et dans quelles branches d'ailleurs)?

Encore un qui n'a pas inventé la poudre...
a écrit le 25/06/2014 à 14:20 :
qui peu croire q il existe un gouververnment en France..... celui qui possède le pouvoir de nuisance gouverne...C ça la FRANCE
a écrit le 25/06/2014 à 14:12 :
Le gouvernement fait des prévisions optimistes histoire de gagner du temps....!
Comme d'habitude
a écrit le 25/06/2014 à 13:55 :
Pour la croissance, on augmente le chômage? Et quid des avocats au barreau au smic à trente ans et des intermittents à 3500 net pour un technicien vidéo? C'est quoi le mérite?
a écrit le 25/06/2014 à 13:00 :
Rien de surprenant puisque les prévisions gouvernementales sont toujours optimistes, voir délirantes. Le seul souci, c'est que le pouvoir en place se base sur ça pour voter le budget de notre pays. Le dérapage de nos déficits va être bien supérieur à ce qui avait été prévu; les sanctions tomberont à l'automne par une hausse des taux d'intêrets ainsi que des sanctions de Bruxelles. On fonce dans le mur tranquillement, on le voit venir à 100 M sauf que le conducteur ne fait rien pour redresser la barre (réformes inexistantes, Pacte de Responsabilité ? plus de nouvelle). Ils sont en train de détruire ce pays et n'ont aucun courage poiltique.
a écrit le 25/06/2014 à 12:55 :
ils n'ont pas encore supprimer l'isf, le smic, le code du travail, les services publics, la secu, crée une région France aux ordres de Bruxelles (ça commence). Les riches paient encore un peu d'impots et ne s'enrichissent pas encore assez vite; les pauvres ne s'appauvrissent pas encore assez vite des gens arrivent à payer leurs loyers et manger.
Réponse de le 25/06/2014 à 14:02 :
pou arriver à Marine mélenchon ou Jean luc Le pen?? non, merci, les apprentis dictateurs on a donné. Vous vivez dans quel pays Corée du Nord?? nous on ne veut pas de vos idées rétrogrades, communistes, 1% de trop encore.
a écrit le 25/06/2014 à 12:50 :
comme tous les ans depuis 3 ans, et tout le monde sait que le budget 2015 aussi sera planté
hollande s'est fait élire sur un programme mensonger avec des chiffres pipo
moscovisi et sapin ont mois aprés mois raconté des bobards
aucun budget n'est tenu depuis 26 mois
en entreprise une équipe comme cela serait virée pour faute grave
a écrit le 25/06/2014 à 12:38 :
30 ans de privatisations, de hausse des cdd et stage, de disparition des services publics, de transfert de pouvoir à une commission non élue, d évasion et d'optimisation fiscale.
On voit le résultat !
a écrit le 25/06/2014 à 12:35 :
c'est une surprise!!
a écrit le 25/06/2014 à 12:35 :
depuis que nous avons l'euromark en 2002 on voit que la croissance en France a commencé à baisser et le déficit commercial se creuser
a écrit le 25/06/2014 à 12:17 :
c'est pas une surprise
a écrit le 25/06/2014 à 12:09 :
Il n'y a aucune reforme que du bla bla, comment pourrait il en être autrement!
a écrit le 25/06/2014 à 11:39 :
Dans 3 ans les réformes porteront leurs fruits ,et le président Hollande passera pour un "Schroeder" a la française.Il sera réelu,n'en déplaise aux déclinistes de tous poils qui s'expriment sur ce forum
Réponse de le 25/06/2014 à 12:01 :
Ca faisait bien longtemps que vous n'ayez troller ici. Paroles et paroles.. Pour infos : Réduction drastique de mon temps de travail, sociétés cloturées en 2015. Division par 6 de mes impots personnels, reallocations massives de mon épargne. AV=> fonds Euros vers UCs ( Plus de CSG ), PEA : actions francaises vers actions européennes, CTO : foncieres francaises vers actions non européennes ne versant pas de dividendes ( plus d'impot et de CSG), mais reinvestissant en internes. Bien sur CTO dans une banque étrangères ( et déclarés bien sur.. ) pou eviter la saisie... Bon courage !
Réponse de le 25/06/2014 à 14:57 :
élu ps fait de la provoc, il ne pense pas un mot de ce qu'il dit!
a écrit le 25/06/2014 à 11:30 :
La croissance en berne va réduire les rentrées fiscales. Résultat le plan de 50 milliards d'économie est déjà dépassé. Pour tenir les engagements de 3 % de déficit public, il faudra encore trouver 15 milliards de plus. Spirale infernale , on est mal parti.Le socialisme étatique et administratif, le bonheur absolu.
a écrit le 25/06/2014 à 11:08 :
Re-voilà Sapin qui nous refait le coup de l'inversion de la courbe du chômage. L'Insee n'est composée que d'imbéciles qui ne savent pas compter, seul le ministère du Sapin a les bonnes calculettes. Et avec ça, ils pensent que les entreprises vont embaucher ! Avec une prévision de croissance aussi faible, qui va jouer au poker de l'embauche.
a écrit le 25/06/2014 à 11:07 :
taper sur internet : fraude+politique ........... le nombre de pages est impressionnant !!!!

Ce qui vous permets d'en apprendre des vertes et des pas murs !!!!!!!!!!!!! Le monde politique est vraiment de la pourriture.... Prévision de croissance 2014 des fraudes ... est exponentielle !!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 25/06/2014 à 10:41 :
La roustée électorale va être magistrale aux prochaines électorales.... hélas au profit du FN ... avec des histoires Cahuzac, Sarkozy, affaire Karachi ,Guéant, Faouzi Lamdaou... la liste est longue... et le couple parisien dont j'ai oublié le nom !
a écrit le 25/06/2014 à 10:11 :
"PARIS (Reuters) - L'Etat français a cédé 3,1% du capital de GDF Suez".... bref on vend les bijoux de famille ........... ça ne va rien résoudre !!!!!!!!!!!
Réponse de le 25/06/2014 à 10:41 :
ça résout quand même bien les affaires de Bouygues qui avait besoin de vendre ces actions d’Alstom et que montebourg va racheter au prix fort grâce à GDF .
a écrit le 25/06/2014 à 9:57 :
Il est clair que le Gouvernement maintien son objectif à 1%.

Autrement il serait difficilement crédible, et il devrait MODIFIER les budgets - il a déjà bien des difficultés à faire accepter les mesures ( surtout que beaucoup ne sont guère précises ) dans le projet présent.
a écrit le 25/06/2014 à 9:50 :
il est grand temps de faire une grande lessive .... droit du travail, 35H, immobilier, secteur bancaire .... la liste est longue !!!!!!!!!!!!!!!!!! et botter les fesses aux cheminots, et autres intermittents !!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 25/06/2014 à 9:58 :
... et diminution drastique des élus et fonctionnaires !
Réponse de le 25/06/2014 à 14:22 :
@pmxr Le problème c'est comment faire une coupe drastique dans la fonction publique quand l'emploi est garanti à vie ?
Réponse de le 25/06/2014 à 23:06 :
"Le problème c'est comment faire une coupe drastique dans la fonction publique quand l'emploi est garanti à vie ? " : On laisse les vieux partir en retraite pépère et on prend des jeunes en CDD. A droite comme à gauche, ça marche : Le gros de la pyramide des ages est à l'abri.
Que les jeunes se réjouissent : Ca fait moins d'offre d'emploi stable sur le marché de l'emploi et papy échappe aux taxes sur des 300 000 euros de PV immobilière bien mérité (c'est lui qui a fait les écoles, les transports, les entreprises et les commerces qui font la valeur de ses biens, pas l'ensemble représenté par l'état)
a écrit le 25/06/2014 à 9:47 :
Sarkozy cela a été nul ! Hollande avec sa cohorte de ministres et secrétaires n'ayant jamais travaillés dans la société civile mais de pur produits de la fonction publique comme pour le service publique en général cela produira que de piètre résultats c'est à dire nul ! nul ! et nul ! Ainsi vogue la France vers son déclin...
Réponse de le 25/06/2014 à 11:31 :
auriez-vous l'amabilité d'expliquer par les chiffres et en comparaison des autres nations votre "Sarkozy cela a été nul !" merci pour votre réponse exhaustive.
Réponse de le 25/06/2014 à 18:00 :
Sarkozy n'a pas été NUL? qu'est ce qu'il vous faut !! il est des individus avec des escalopes devant les yeux! c'est grave !!!!!!!!!
a écrit le 25/06/2014 à 9:46 :
Ce qui est bien avec ce genre de politique c'est que les articles peuvent être rédigés 6 mois à l'avance.
a écrit le 25/06/2014 à 9:44 :
C'est affligeant de constater l'incompréhension des choses !!! L'Union européenne est un très grand succès...incompris...!!! Ou serait notre monnaie nationale dans l'état du pays ??? On n'ose même pas y penser !!! Les libertés de l'UE ( circulation des biens, des personnes, des capitaux, des services) ont été un formidable accélérateur de prospérité. Les valeurs démocratiques de l'UE sont une référence mondiale et une garantie de paix pour notre continent. Arrêtons donc de cultiver cette obscurantisme passionnel, et considérons la réalité des choses, nous vivrons mieux, en tout cas moins bêtement !!!!
a écrit le 25/06/2014 à 9:17 :
Les économistes qui font plus d'autorité parlent depuis bientôt deux ans que l'Europe (peut-être l'Occident) devrait se préparer pour une période de 10 à 12 ans sans croissance. Ces prévisions ne doivent pas être prises à la légère car elles sont fondées sur des bases réelles de l'économie mondiale. À l'évidence, les pouvoir politiques veulent nous faire croire à tout un autre scénario quoique celui-ce ne sera basé que sur des spéculations d'ordre politique, sans la moindre rigueur scientifique.

Nous devons accepter que le projet d'Union Européenne s'est avéré un échec car les économies des pays de la zone euro se sont soumises à la logique de profit des bourses américaines, spéculative et hasardeuse. Nos économistes, faute de créativité ou alors par excès d'opportunisme, se sont reliés à cette logique et ont investit dans ce qu'on attendait comme une "Renaissance du colonialisme", la mondialisation. Or c'était mal prévu : la mondialisation s'est avérée de loin plus néfaste aux pays industrialisés (perte de compétitivité, délocalisations, chômage, faillites, etc) qu'aux autres.

L'Europe aurait pu rester avec ses monnaies nationales et son espace économique commun, une zone de libre échange qui donnerait la priorité à la production de biens de capitaux issue des pays de cette zone. Les pays ne seraient peut-être plus riches que la Chine ni les Etats-Unis, mais nos économies seraient plus stables et notre prospérité assurée. Mais l'appât du gain reste le plus fort entre nous et en voulant le beurre et l'argent du beurre, nous nous retrouvons aujourd'hui en faisant de prêts aux banques pour pouvoir étaler encore un peu de beurre sur notre pain quotidien. En toute parcimonie et on ne sait pas pour combien de temps encore.
Réponse de le 25/06/2014 à 12:25 :
Mouais... mais ces économistes là n'ont pas parlé de Roland Garros... du TdF.... des Bleus.... ça change la donne hein ?....
a écrit le 25/06/2014 à 9:16 :
On mesure les résultats d une politique économique au bout de 18 mois, les résultats sont la , le gouvernement a piteusement échoué les agents économiques n ont pas confiance
a écrit le 25/06/2014 à 8:54 :
Encore un polémique bidon : on n'est pas "bien loin" entre +1% et +0,7% : c'est l'épaisseur du trait, la marge d'erreur, ce n'est de toutes façon pas assez pour en parler, et çà n'est que des prévisions, fausses par construction.
Comme disait Saint Exupéry : le plus important, ce n'est pas de prévoir l'avenir, mais de le rendre possible.
a écrit le 25/06/2014 à 8:47 :
Pouvez-vous commenter, dans la presse on parle d'un euthanazie de la croissance. Seulement en Europe, quand on voit entre 25 et 50% de jeunes et 50% des diplômés au chômage, quand on fait des plans de départs volontaires de séniors, on a affaire à une génération de nazis entre guillements antijeunes et on fait dans l'edministration du travail non rémunéré, on appelle cela l'humanisme! Vive l'austérité, le chômage et les déficits!
a écrit le 25/06/2014 à 8:12 :
5 mesures chocs, abolition des 35h, retour au 39h payé 35 / en finir avec le CDI / reculer la retraite à 65a / baisser l'impôt des société et alléger l'impôt pour les familles unies et hausse pour les célibataires, les familles indignes recomposés / non remplacement de tout les départs en retraites de la fonction publique et privatisation
Réponse de le 25/06/2014 à 8:19 :
Très bien ! Et ça empêchera les USA et le Japon de faire faillite et l'explosion de la bulle immobilière en Chine ?
Réponse de le 25/06/2014 à 11:31 :
Sympa pour les célibs vos mesures. ça ressemble plus à un virage pétainiste...
Réponse de le 25/06/2014 à 14:06 :
vous avez oublié "réac", enfin un bon socialo généralement se fend in fine de ce mot, c'est plus mieux. En parlant de Pétain vous auriez y ajouter un gars qui a reçu le Francisque, un bon socialo, connu et mort, pfff
a écrit le 25/06/2014 à 8:06 :
On pourrait demander a Cope et Jacob de gérer nos finances !!
Réponse de le 25/06/2014 à 11:32 :
ou à Lauvergeon, Cahuzac, Ayrault, Désir........
a écrit le 25/06/2014 à 7:51 :
Le très sérieux Didier Migaud, socialiste et premier président de la Cour des comptes ne croit pas en la sincérité du budget du gouvernement PS de la France. C'est dire si ce gouvernement PS est responsable et crédible !
a écrit le 25/06/2014 à 7:28 :
On sait très bien que les politiques UMP et PS mentent et batissent leurs dépenses (en fait leur budget) en calculant quelle sera la croissance nécessaire ? Le gouvernements UMP et PS ne bâtissent jamais leur budget par rapport aux recettes escomptés (comme le ferait un ménage). Si la France a 2000 milliards de dette en 2014, après 40 ans de pouvoir UMP et PS, ce n'est pas pour rien.
Réponse de le 25/06/2014 à 22:41 :
Si moi et beaucoup d'autres!
Réponse de le 26/06/2014 à 7:14 :
Et qu'est ce qui vous fait croire cela ? Il faut un minimum développer votre argumentaire pour qu'il soit crédible. Si on regarde, le passé, les prévisions de croissance des gouvernements socialiste de Hollande et UMPiste de Sarkozy ont toujours été revue à la baisse. Par ailleurs, Didier Migaud, socialiste et premier président de la Cour des comptes ne croit pas en la sincérité du budget du gouvernement PS. Didier Migaud ne peut être suspecté d'antisocialisme puisqu'il est lui même socialiste !
Réponse de le 26/06/2014 à 9:21 :
Les français ont repris confiance en Juin d'aprés les statistiques. Le gouvernement tient bon ses engagements et rassure les pésimistes.
a écrit le 25/06/2014 à 7:10 :
Pour la croissance, on fait des passes et on relance? L'Europe ferait du PIB vice à défaut de subventionner les diplômés au chômage. En Espagne on fait de l'ostracisme. On compte 50% de diplômés au chômage et nombre de CDD... On annonce un gel des prestations sociales, vive l'austérité et mieux la bureaucratie réduit la production agricole alors que les agriculteurs manifestent et qu'on augmente la précarité et le chômage, ne parlons pas des prix et de la vente des industries. Quel est le but d'une société? Puisqu'on a un PIB qui stagne hors inflation, un PMI toujours déprécié, on fait dans la pénurie de logement? Et pour le déficit, vive les impôts... si certains s'évadent, il y aurait un raz le bol, on oublie que 8/10 dans la population sont pour des investissement de r&d... vive le délabrement d'une industrie faible suicidaire en zone de forte monnaie et en trop d'impôts qui tuent l'impôt... On compte un cimetière de 60000 fermetures annuelles d'entreprises, pourquoi ne demandent-elles pas des subventionnes ou bien ne socialisent-elles pas leurs pertes puisqu'on fait du social. Alors demain c'est la Grèce, -25% de PIB, des comptes évadés et 50% de jeunes chômeurs... alors vive l'Europe de la démolition économique! On entend dire que des sièges se feraient la malle, on postule sur des ETI fantômes, combien de pertes en pdm export? On est des bons! Les précaires sans retraite ou exclus payent la retraite aux fonctionnaires en emploi à vie, alors qu'on parle réduction de la masse salariale, a-t-on dégraissé le mamouth et gel des retraites... pour les prix des logements certains pays prônent les bulles... alors vive le chômage! Et 40 ans de croissance sous la moyenne... on est des bons! a quand la TVA sociale et les 39h payées 35? N'aurait-on pas une petite divergence... La France dégraderait la croissance européenne... vu la baisse du PMI zone euro...
a écrit le 25/06/2014 à 7:10 :
Ce n'est pas une nouvelle. La confiance des entrepreneurs et des citoyens dans ce gouvernement n'existe tout simplement pas. De nombreux BAC+5 quittent la France en quête d'opportunités professionnelles. Heureusement, l'éducation nationale (avec un petit e) applique les réformes décidées par les politiques UMP et PS qui permettent de former des génération d'anes anaphabètes sans repère historique qui pourront continuer à voter UMP et PS pendant de nombreuses années.
Réponse de le 25/06/2014 à 22:35 :
Peut importe que les Bac +5 quittent la france. ils sont remplacés par des immigrés.
Réponse de le 25/06/2014 à 22:38 :
Mensonge l'économie est repartie!
Réponse de le 26/06/2014 à 6:32 :
Effectivement beaucoup plus de français partirons en vacances cette année d'aprés les statistiques!
a écrit le 25/06/2014 à 6:57 :
Par pitié, envisagez de réduire le cout du travail en augmentant le prix de l'énergie; c'est la conclusion exprimée dans la note n°6 du conseil d'analyse économique du premier ministre.
a écrit le 25/06/2014 à 5:19 :
Il sont encore bien généreux, la hausse de la TVA du 1er janvier devrait réduire à 0 la croissance pour 2 ans.
a écrit le 25/06/2014 à 0:22 :
croissance 0.02 je pence
a écrit le 24/06/2014 à 23:08 :
Ils ont oublié LE facteur essentiel pour relancer l'investissement et l'emploi: la confiance dans l'avenir. Avec Hollande on sait avec certitude qu'on est juste en train d'attendre 2017 et avec nos énarques en général on sait que si on trouve un secteur qui marche, ils rappliqueront tondre les oeufs le plus vite possible. On aura confiance quand l'Etat se réformera et que son premier soucis ne sera plus de venir nous piquer le plus de fric le plus vite possible.
a écrit le 24/06/2014 à 22:39 :
Pauvre Hollande! Ses réformes économiques ne porteront leurs fruits que dans 3 ou 5 ans, quand la droite sera revenue au pouvoir. L'UMP dira alors que c'est grâce à elle que le pays va mieux. Exactement comme en Allemagne où Merkel et la droite sont les rentiers depuis 10 ans des réformes fait par la gauche début des années 2000!
Réponse de le 24/06/2014 à 23:36 :
J'ajoute qu'Hollande a été bien mal avisé de faire les bonnes réformes en 2014, avec la baisse des charges des entreprises, alors qu'il a continué le travail de matraquage fiscal de Sarkozy entre 2012 et 2014!
Réponse de le 25/06/2014 à 0:23 :
Quel courage politique d'avoir provoqué la fuite des "riches" pour faire payer plus d'impôts aux moins aisés des français... Vive la justice sociale!
Réponse de le 25/06/2014 à 2:48 :
@ Prolo, Quelles reformes economiques? ce gouvernement n'a rien fait depuis qu'il est au pouvoir.
Réponse de le 25/06/2014 à 7:26 :
" le travail de matraquage fiscal de Sarkozy" vous devez confondre, si il y a bien une mesure pour laquelle le PS peut en revendiquer la paternité, c'est bien celle du racket fiscal. pour rappel taux de prélèvement obligatoire 2011: 43.9%, 2012: 44.9% 2013: 46% et prévisions 2014:46.3%!!!!
Réponse de le 25/06/2014 à 7:54 :
Gina G : il avait fait quoi le précédent avec un président qui brassait de l'air avec ses petits bras ?
Réponse de le 25/06/2014 à 14:10 :
et ben simple, le prédécesseur nous a amenés au niveau de l'Allemagne, au dessus du RU, de l'Italie, etc....depuis nous nous rapprochons de l'Espagne, de la Grèce, regardez les chiffres.
a écrit le 24/06/2014 à 22:38 :
Tous ces organismes sont très peu fiables et peuvent avancer n'importe quoi; ils n'ont aucun compte à rendre si leurs dires ne sont pas vérifiés et c'est trop souvent !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :