Fabius juge incohérentes les hausses des taxes de séjour

Le ministre des Affaires étrangères, également en charge du tourisme, juge incohérente la a hausse (jusqu'à 500%) de la taxe sur les séjours, alors que le tourisme en France pâtit déjà d'un mauvais rapport qualité/prix.
Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, s'élève contre la taxe sur les séjours qui pourrait passer de 1 à 8 euros.
Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, s'élève contre la taxe sur les séjours qui pourrait passer de 1 à 8 euros.

 Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, également en charge du Tourisme, en croisade pour mieux vendre la destination France, a jugé ce dimanche 29 juin "impératif de renoncer" à l'augmentation des taxes de séjour votée à l'Assemblée nationale, car elle est "totalement contraire à la promotion du tourisme".

Ces hausses "sont dangereusement et totalement contraires à la promotion du tourisme qui est une priorité pour l'emploi et l'équilibre extérieur de la France", estime le Quai d'Orsay dans un communiqué.

Il est donc "impératif", pour Laurent Fabius "de renoncer à ces hausses et de trouver d'autres pistes dans la suite de la discussion parlementaire", selon le texte.

Une taxe de séjour qui peut atteindre 8 euros par jour et par personne

L'Assemblée nationale a rendu possible mercredi 25 juin une augmentation de la taxe de séjour dans les communes jusqu'à 8 euros, par le vote d'un amendement socialiste. Le lendemain, elle a également voté la création d'une taxe de séjour spécifique à l'Ile-de-France de 2 euros par nuitée destinée à financer les transports en commun, lors du débat sur le projet de budget rectificatif 2014.

Regrettant leur adoption "sans concertation avec les professionnels", le ministère pointe également qu'elles "sont contradictoires avec l'engagement solennel pris par le Président de la République et le Premier ministre de stopper l'alourdissement inconsidéré des taxes".

Pour le ministère, elles sont également "incohérentes avec le fait que les députés sont en train de procéder précisément à une étude d'ensemble de la fiscalité du tourisme".

La France, déjà mal placée en termes de rapport qualité/prix

En effet, "la France est classée dernière par le World Economic Forum en termes de rapport qualité/prix dans le tourisme, et la clôture des Assises (du tourisme, la semaine dernière, NDLR) visait justement à traiter la compétitivité de notre tourisme au niveau mondial", selon une source gouvernementale.

A cette occasion, le gouvernement avait annoncé une trentaine de mesures pour dynamiser le tourisme en France, avec une remise à niveau de l'offre touristique en améliorant l'accueil, notamment dans les gares et les aéroports, en formant les professionnels, et en encourageant l'ouverture des magasins à Paris le dimanche.

Les professionnels du tourisme sont furieux

Du côté des professionnels, la grogne s'est également fait sentir. L'Umih, principale organisation patronale de l'hôtellerie, a déploré jeudi 26 juin  "une augmentation de plus de 500% de la taxe de séjour pour les hôteliers. Si le projet devait rester en l'état, il s'agirait alors d'une véritable rupture dans le dialogue entre les professionnels et les pouvoirs publics", avait-elle assuré.

La nouvelle taxe de séjour de 2 euros pour la région parisienne, qui serait instituée à partir du 1er septembre, permettrait de dégager environ 140 millions d'euros par an, soit quasiment le montant de ressources nouvelles (150 M EUR) que le gouvernement s'était engagé à trouver en signant en juillet 2013 un protocole de financement des transports en Ile-de-France.

 Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, en croisade pour mieux vendre la destination France, a jugé dimanche "impératif de renoncer" à l'augmentation des taxes de séjour votée à l'Assemblée nationale, car elle est "totalement contraire à la promotion du tourisme".

Ces hausses "sont dangereusement et totalement contraires à la promotion du tourisme qui est une priorité pour l'emploi et l'équilibre extérieur de la France", estime le Quai d'Orsay dans un communiqué.

Il est donc "impératif", pour Laurent Fabius "de renoncer à ces hausses et de trouver d'autres pistes dans la suite de la discussion parlementaire", selon le texte.

L'Assemblée nationale a rendu possible mercredi une augmentation de la taxe de séjour dans les communes jusqu'à 8 euros, par le vote d'un amendement socialiste. Le lendemain, elle a également voté la création d'une taxe de séjour spécifique à l'Ile-de-France de 2 euros par nuitée destinée à financer les transports en commun, lors du débat sur le projet de budget rectificatif 2014.

Regrettant leur adoption "sans concertation avec les professionnels", le ministère pointe également qu'elles "sont contradictoires avec l'engagement solennel pris par le Président de la République et le Premier ministre de stopper l'alourdissement inconsidéré des taxes".

Pour le ministère, elles sont également "incohérentes avec le fait que les députés sont en train de procéder précisément à une étude d'ensemble de la fiscalité du tourisme".

En effet, "la France est classée dernière par le World Economic Forum en termes de rapport qualité/prix dans le tourisme, et la clôture des Assises (du tourisme, la semaine dernière, NDLR) visait justement à traiter la compétitivité de notre tourisme au niveau mondial", selon une source gouvernementale.

A cette occasion, le gouvernement avait annoncé une trentaine de mesures pour dynamiser le tourisme en France, avec une remise à niveau de l'offre touristique en améliorant l'accueil, notamment dans les gares et les aéroports, en formant les professionnels, et en encourageant l'ouverture des magasins à Paris le dimanche.

Du côté des professionnels, la grogne s'est également fait sentir. L'Umih, principale organisation patronale de l'hôtellerie, a déploré jeudi "une augmentation de plus de 500% de la taxe de séjour pour les hôteliers. Si le projet devait rester en l'état, il s'agirait alors d'une véritable rupture dans le dialogue entre les professionnels et les pouvoirs publics", avait-elle assuré.

La nouvelle taxe de séjour de 2 euros pour la région parisienne, qui serait instituée à partir du 1er septembre, permettrait de dégager environ 140 millions d'euros par an, soit quasiment le montant de ressources nouvelles (150 M EUR) que le gouvernement s'était engagé à trouver en signant en juillet 2013 un protocole de financement des transports en Ile-de-France.

L'attitude de Fabius contestée par des députés

Le député PS Razzy Hammadi a accusé le ministre Laurent Fabius de remettre en cause l'"indépendance" du parlement en s'attaquant à des hausses de taxe votées à l'Assemblée nationale.

Dans un communiqué,  l'élu de Seine-Saint-Denis souligne que cette mesure est issue de deux amendements: "Le premier permet de relever le plafond de la taxe de séjour jusqu'à 8 euros. En aucun cas, cela équivaut à une augmentation du même montant. Les municipalités restent les seules décisionnaires dans le cadre de ce plafond et en fonction des catégories d'hôtel".

Le second, poursuit M. Hammadi, "voté à la quasi unanimité, après que le Gouvernement s'en est remis à la sagesse de l'Assemblée, instaure une taxe de deux euros par nuitée dédiée exclusivement au financement des infrastructures de transport, et ce pour la seule Ile-de-France".

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 44
à écrit le 01/07/2014 à 19:35
Signaler
Monsieur FABIUS et sur les œuvres d'art.........pourquoi pas.........

à écrit le 30/06/2014 à 15:33
Signaler
Mis à part taxer les gouvernements de gauche et de droite ne savent rien faire. À quand la restauration de la gabelle ????

à écrit le 30/06/2014 à 12:10
Signaler
Ce qui confirme encore si besoin en était, que nos élus sont complètement à côté de leurs pompes. Vivement que cela change, ce n'est pas avec de tels incapables que l'on va sortir la France du marasme dans lequel elle se trouve, marasme dans lequel n...

à écrit le 30/06/2014 à 9:37
Signaler
et pour les franciliens qui parfois sont Obligé de dormir dans un hotel parisien car les transports sont en greve/travaux/retard, ils vont devoir payer 2euro en plus du navigo??

le 30/06/2014 à 23:09
Signaler
vaches à lait dans tous les domaines..

à écrit le 30/06/2014 à 9:34
Signaler
Cette taxe permettrait de compenser le fait que beaucoup de touristes viennent en France en oubliant le billet retour..

à écrit le 30/06/2014 à 9:00
Signaler
est dans les détails. Je doute qu'une taxe de 8 euros par jour fasse fuir les clients des grands hôtels de la capitale, par contre sur le coût d'un hotel low cost ou d'un camping, même 2 euros/j/pers. ça peut être rédhibitoire. Et si l'on simplement...

le 30/06/2014 à 10:00
Signaler
Vous avez raison mais dans ces conditions il va falloir PAYER ! Le métro Londonien est le plus cher d'Europe avec un prix du ticket unitaire à plus de 5€ mais les investissements sont en partie couverts par le péage urbain .Alors, chez nous on fait c...

à écrit le 30/06/2014 à 8:56
Signaler
Est ce que les ROM payent les taxes, ce sont des touristes, il y a donc deux poids de mesures. Toujours aussi nuls ces BOBOS de gauche. Au juste manolo à disparu, il est dépité depuis que son pays à été éliminé de la coupe du monde.

à écrit le 30/06/2014 à 7:30
Signaler
Le rôle de la police n'est plus de protéger les citoyens mais de retirer des points sur les permis...

le 30/06/2014 à 7:37
Signaler
Ceci était censé être une réponse à Doudou...

à écrit le 30/06/2014 à 7:22
Signaler
Encore une fausse bonne idée. Les touristes viennent en France pour dépenser, il faut donc faire en sorte qu'ils y restent le plus longtemps possible, pour cela l'hôtel doit être à un prix correct, a la limite plutôt qu'augmenter les taxes hotelières...

à écrit le 30/06/2014 à 7:02
Signaler
Tout est fait - et bien fait - pour souhaiter le welcome aux étrangers en France ! Ils sont vraiment très forts ces socialos !!

à écrit le 30/06/2014 à 6:22
Signaler
Il faut surtout faire goûter aux étrangers qui visitent la France les délices de nos taxes et impôts. Ils viendront encore plus volontiers ! Ah, ils sont forts les français !

à écrit le 30/06/2014 à 5:51
Signaler
L'article semble copieux, mais en fait le journaliste a juste copié deux fois son texte. Pas de secrétaire de rédaction à La Tribune?

à écrit le 29/06/2014 à 23:44
Signaler
Il est dans le coup pour l'augmentation des taxes avec la politique qu'il même et après il joue au faux jeton en jouant les pleureuses. Dehors.

à écrit le 29/06/2014 à 21:53
Signaler
Encore une loi débile qui ne sert à rien puisqu'ils disent qu'elle ne fixe qu'un maximum. Quand une représentation nationale divisée par deux.

à écrit le 29/06/2014 à 21:25
Signaler
ça, c'est une connerie, les touristes viendront de moins en moins ; déjà que les Chinois sont extrèmement mécontents et se sont plaints maintes fois à leur embassade à cause des vols, et violences à répétition en visitant Paris; c'est très dommage ca...

le 29/06/2014 à 22:59
Signaler
Je suis de bordeaux et a Montmartre on c est fait bloqué par des espèces de ROM ouf !!! C est incroyable que la police ne protége pas les touristes

le 30/06/2014 à 23:15
Signaler
ce sont des Roms, oui, ils sont de partout, il y a même de véritables gangs repérés, soit en ville et surtout en campagne pour vols à répétition dans tous les domaines, vols dans maisons, métaux etc etc! bétail, eh! oui, cultures, ils s"attaquent à t...

à écrit le 29/06/2014 à 20:41
Signaler
A force d annoncer des taxes et des augmentations d impôt On détruit notre système économique En démotivant la classe moyenne qui ne consomme plus Et en faisant partir nos riches contribuables N oublions pas que nous sommes dans une économie mond...

le 30/06/2014 à 6:25
Signaler
@Franck76 - Les socialos ont tout compris. En augmentant fortement les taxes et impôts comme c'est le cas, on va bien vite retrouver la croissance. Le problème c'est que c'est la croissance...du chômage !!

le 30/06/2014 à 23:16
Signaler
+ UN

à écrit le 29/06/2014 à 20:34
Signaler
Les mobils Home ne seront pas taxés !!!!!!!!

à écrit le 29/06/2014 à 20:07
Signaler
Le simple fait d'avoir pense à une telle taxe démontre parfaitement l'idéologie fiscale régnant chez les socialistes.

à écrit le 29/06/2014 à 20:07
Signaler
Nos politiques sont des incompétents qui ne sont capables que pour inventer de nouvelles taxes et augmenter les impôts.

à écrit le 29/06/2014 à 19:54
Signaler
Selon service-public.fr, la taxe de séjour doit servir à la promotion touristique des communes, ou au financement de dépenses liés à la fréquentation touristique: il y a donc détournement de l'esprit de cette taxe : un tel vote devrait donc être atta...

à écrit le 29/06/2014 à 19:54
Signaler
... fort Brégançon c'est gratuit ????

à écrit le 29/06/2014 à 19:50
Signaler
Portugal cet été... la France c'est pour les riches .... avec un service déplorable !

à écrit le 29/06/2014 à 19:23
Signaler
Marrakech : trouvé à 379 € vol hôtel 4* petit déj et taxes comprises pour 8jours ! En France, on commence par vous mettre 8x8 = 64 euro de taxes avant même la moindre prestation !! ... bon courage aux français pour être compétitif !!

à écrit le 29/06/2014 à 19:16
Signaler
8 euro x 4 personnes x 7 nuits = 224 euro par semaine !! Cette majorité est en train de relancer la compétitivité du tourisme de nos concurrents, c'est incroyable ! Quelle efficacité remarquable !! Vive les promos en Grèce, Espagne, Italie, Afrique...

à écrit le 29/06/2014 à 19:11
Signaler
Selon Hammadi, critiquer les hausses d'impôts qu'il décide avec ses collèges députés, c'est attaquer l'indépendance du parlement : on croît rêver ! Bientôt i va interdire toute manifestation, toute presse d'opposition ou simplement indépendante :bref...

le 29/06/2014 à 21:18
Signaler
Je découvre tous les jours le socialisme : tu mets un mec socialiste devant une falaise , tout le monde lui dit de pas avancer, ba il avance quand même

le 30/06/2014 à 23:19
Signaler
....et continuellement la c.......rie !!!

à écrit le 29/06/2014 à 19:07
Signaler
Et le député Hammadi, toujours aussi courageux, qui se cache de son agressivité anti-entreprise et anti-emploi, en nous expliquant que cette hausse sera (ou non) mis en pratique par les maires et il se défausse déjà de toute responsabilité dans la ha...

à écrit le 29/06/2014 à 18:59
Signaler
Encore une manière de rançonner les gens,quitté à saborder le tourisme qui est une source importante de richesses pour le pays! Ces politicards n'ont aucune vue d'avenir!

à écrit le 29/06/2014 à 17:23
Signaler
Ah socialisme quand tu nous tiens ... Ce sont ses petits copains qui ont voté la taxe, il faut assumer du coup.

à écrit le 29/06/2014 à 17:10
Signaler
Personne ne semble avoir pris concience que la taxe se calcule à la personne soit 16€ pour un couple par jour

à écrit le 29/06/2014 à 16:28
Signaler
Mort de rire:dans un camping à 4 çà fait 32€ par jour de taxe de séjour,c'est plus que le prix de la place de caravane.Et les roms campent toujours gratis

le 29/06/2014 à 19:02
Signaler
Et lorsqu'on annoncera une baisse du tourisme en France, le gouvernement se lamentera en demandant pourquoi! Et il accusera les français, le patronat, Sarkosy, les phases de la lune etc... Et prévoira une nouvelle taxe pour compenser!

à écrit le 29/06/2014 à 16:24
Signaler
la taxe devrait être modulée,2éme semaine gratuite.

à écrit le 29/06/2014 à 16:06
Signaler
Moi aussi, je trouve ça très nuisible, MAIS - je ne suis pas ministre du gouvernement ! - je ne suis pas en charge du tourisme ! Gouverner c'est anticiper......encore raté ce coup-ci !

à écrit le 29/06/2014 à 15:47
Signaler
Cette réforme de la taxe de séjour est tout simplement suicidaire. Ce n'est plus une taxe mais un racket fiscal.

à écrit le 29/06/2014 à 15:44
Signaler
Y auraait-il un socialiste lucide?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.