Au total, les impôts sur les ménages augmenteront en 2015

 |   |  536  mots
Michel Sapin, ministre des Finances, insiste sur la baisse de l'impôt sur le revenu affichée pour 3,2 milliards d'euros en 2015
Michel Sapin, ministre des Finances, insiste sur la baisse de l'impôt sur le revenu affichée pour 3,2 milliards d'euros en 2015 (Crédits : reuters.com)
Michel Sapin promet une baisse des prélèvements obligatoires... mais pas pour les ménages. En contrepartie de l'allègement de l'impôt sur le revenu, les particuliers subiront une série de hausse de prélèvements

Le gouvernement n'a pas encore publié de synthèse concernant les prélèvements obligatoires en 2015. Tout juste sait-on qu'il table sur une très légère baisse de ces prélèvements, qui passeraient de 44,7% du PIB en 2014 à 44,6% en 2015.

Taxes sur le gazole revues à la hausse

Qui en profite? Les entreprises? Certainement, notamment à travers la montée en puissance du CICE et les autres allègements de charges prévus. Au total, le pacte de responsabilité leur apportera 5,8 milliards d'euros d'allègements de charges en 2015.

Concernant les ménages, Bercy met bien sûr en avant l'allègement de l'impôt sur le revenu -via la suppression de la première tranche-, à hauteur de 3,2 milliards d'euros en 2015. Mais, face à cet allègement, une série de prélèvements vont impacter en 2015 le revenu des ménages. La plus forte hausse concerne les taxes sur le gazole. Elles vont augmenter de quatre centimes par litre (4,8 centimes y compris la TVA), soit un total dépassant 1,2 milliard d'euros concernant les ménages.

Hausse des cotisations retraite, des taxes sur l'électricité

A cela s'ajouter la hausse des cotisations retraite. Celle-ci est double: il y a d'un côté l'effet de la réforme de 2012, au profit des carrières longues (0,05 point de cotisation en plus pour les salariés), de l'autre la réforme de 2013, qui prévoit un relèvement des cotisations de même ampleur. Selon la commission des comptes de la sécurité sociale, cette hausse de cotisations représentera 500 millions d'euros à la charge des ménages. En outre, les cotisations aux retraites complémentaires (agirc-arrco) sont revues à la hausse. Au total, la hausse des cotisations retraite atteindra donc plus de 800 millions.

Autre prélèvement à la hausse: la CSPE, contribution au service public de l'électricité -qui finance notamment les énergies vertes-, augmenterait de 1,1 milliard, dont près de 40% à la charge des ménages, soit 450 millions.

Quant à l'augmentation de la redevance télé (+3 euros), cela représentera une ponction inférieure à 100 millions.

Pour estimer l'évolution globale des prélèvements, il faut aussi, comme le fait du reste le gouvernement dans l'exposé des motifs du projet de loi de finances, prendre en compte l'annulation de la baisse forfaitaire d'impôt sur le revenu pour 2014 (1,3 milliard d'euros): par  contrecoup, l'impôt en sera relevé d'autant. La baisse nette de l'impôt sur le revenu est donc limitée à 1,9 milliard d'euros en 2015.

Hausse des impôts locaux

Selon des documents de Bercy examinés par le Haut conseil des finances publiques, le gouvernement table sur une hausse des impôts locaux en 2015. "Les impôts locaux sont également supposés augmenter", écrit le Haut conseil... Le gouvernement tablerait sur une hausse d'un milliard, dont la moitié serait à la charge des ménages.

Trois milliards de d'euros de taxes et cotisations en plus, face à 1,9 milliard d'euros de baisse nette de l'impôt sur le revenu

Au total, les différentes hausses de prélèvements frappant les ménages atteindraient donc au moins trois milliards d'euros.  Elles compensent donc largement la baisse de l'impôt sur le revenu liée à la suppression de la première tranche, qui atteint, en net, 1,9 milliard d'euros...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/09/2015 à 17:19 :
Peut-on considérer que l'impôt peut ruiner la croissance ?
Personnellement mes impôts locaux se sont envolés , je vais réduire dans tous les secteurs ma consommation afin d'essayer d'aplanir comme je peux cette hausse.
a écrit le 19/12/2014 à 7:39 :
C EST LA QUE L ON SE REND COMPTE QUE L ON EST GOUVERNE PAR DES TOURISTES QUI NE MAITRISENT RIEN . A CE COMPTE JE POURRAIS ETRE MINISTRE
C EST A LA PORTEE DE N IMPORTE QUEL INDIVIDU D AUGMENTER TELLE OU TELLE CHARGE OU IMPOTS CAR C EST ENTRE QU ILS VOTENT . IL N Y A PAS REFERENDUM POUR CELA DONC PAR DEFAUT ILS AUGMENT LES IMPOTS CAR ILS N ONT PAS D AUTRES RECETTES . PAR CONTRE LES IMPOTS C EST TOUJOURS POUR LES MEMES CEUX QUI TRAVAILLENT POUR LES FAINIASSES ET LES PROFITEURS
a écrit le 19/12/2014 à 7:35 :
C
a écrit le 14/10/2014 à 19:10 :
qu on renationalise les secte urs qui rapportaient du bénèf à l'etat: par exemple les autoroutes 4 ou 5 milliards€ au lieu de les distribuer aux rentiers et actionnaires.
a écrit le 05/10/2014 à 18:55 :
j'etais en tete de l'Europe maitenant je suis tombée dans le caniveau quelle malheur!!!
a écrit le 04/10/2014 à 9:35 :
Et bien il faut arrêter de voter tout simplement...
a écrit le 03/10/2014 à 18:55 :
S'il est une prévision qui réunit la quasi-totalité des français, c'est bien celle-là : oui, en 2015, les prélèvements obligatoires (et douloureux) augmenteront !
a écrit le 03/10/2014 à 16:33 :
Juste bon à augmenter les taxes et impôts pour financer le train de vie d'un état incapable d'envisager de réduire ses propres dépenses.....
"Le Socialisme s’arrête là où s’arrête l'argent des autres"
Adage bien connu et vérifié depuis....
Réponse de le 05/10/2014 à 18:46 :
oui bon qu'à augmenter et créer de nouvelles taxes . Je serai le Président de tout les Français ............... menteur , je ne remercie pas ceux qui ont vote pour Hollande.
a écrit le 03/10/2014 à 15:07 :
on donne d'une main et l'on reprend de l'autre belle mentalité, mais ce n'est surement pas fini. Une bonne révolution calmerait surement les ardeurs de ces élus qui ne savent pas m'être quelques argents de côté mais savent se remplir les poches.
a écrit le 03/10/2014 à 10:47 :
"Autre prélèvement à la hausse: la CSPE, contribution au service public de l'électricité -qui finance notamment les énergies vertes-, augmenterait de 1,1 milliard, dont près de 40% à la charge des ménages, soit 450 millions."

Oui, mais ce prélèvement-là est lié à de nouvelles dépenses, les ruineuses éoliennes et les stupides panneaux solaires.
Donc ils ne viennent pas compenser la baisse d'autres prélèvements.
a écrit le 03/10/2014 à 10:44 :
L'impuissance de SAPIN et CO qui ne réforme surtout rien en profondeur avec un quinquénat horrible et qui doit se dire "pourvu que ça tienne encore deux ans.
a écrit le 03/10/2014 à 10:00 :
La hausse des cotisations retraite sera 'elle appliquée aux fonctionnaires, députés et sénateurs?
a écrit le 03/10/2014 à 5:41 :
Dans l'esprit et les conversations des etrangers qui vivent hors de la FRANCE, ce pays est maintenant tres fortement associe a trois choses: (i) TAXATION excessive corrollaire de depenses publiques pharaoniques culminant a ... 57% du PIB, (ii) ETAT omnipresent avec 5.5 millions de fonctionnaires, et (iii) GREVES dures a repetition, souvent accompagnees de sequestrations de personnes.
.
Bon, avec ca, vous etonnez pas trop si les PMEs francaises trouvent de moins en moins facilement un patron/investisseur pour les reprendre (et faire perdurer les emplois). Ni si le chomage de masse est installe pour tres longtemps. Ni si les jeunes diplomes, innovateurs et entrepreneurs partent maintenant en masse a l'etranger avec leur enthousiasme, leur idees et leur capacite d'investissement.
Les organisations syndicales participent bien à la destruction d'emplois non ? à vouloir toujours plus de privilèges moins de travail plus de repos, et elles voudraient en plus être protégées qu'elles se débrouillent quand on sème la zizanie on gère !
Nous c'est ce que nous faisons au quotidien quand nous n'avons pas d'avions ou de trains pour nous emmener travailler !!!!
Qui sème le vent récolte ...............
a écrit le 02/10/2014 à 23:27 :
faudrait que La tribune fasse des conférences de rédaction régulières entre ses journalistes car 3 articles avant celui ci vous écrivez "les impôts n'augmenteront pas en 2015".....
a écrit le 02/10/2014 à 19:56 :
Payer, payer payer toujours payer. ON en peut plus! Je ne vais plus au bar, au resto, je n'achète plus de vetements car plus les moyens. Un jour cela va éclater c'est sur!
Réponse de le 05/10/2014 à 18:48 :
1000000000000000000000000 .................................................................
a écrit le 02/10/2014 à 19:50 :
Pendant ce temps là les riches échappent à l'impôt grâce aux paradis fiscaux . .bref on s'acharne toujours sur les mêmes
a écrit le 02/10/2014 à 18:03 :
Voici la vérité et notre Zébulon Président, le Catalan premier ministre nous trompent, nous mentent, nous abusent à longueur de journée. Le mensonge des socialistes et le moyen de leur politique et si l'un d'eux la conteste le rat des villes responsable du PS à l'assemblée le punit. Voici la nouvelle liberté. Français payez et taisez vous!
a écrit le 02/10/2014 à 17:38 :
en plongée sous marine cela veut dire que tout vas bien ??? et vlan encore une perception ....
a écrit le 02/10/2014 à 14:09 :
sans hausse brutale des impots locaux,c'est le secteur du batiment qui s'effiondre,le chomage qui explose!est ce cela que les français veulent?non bien sur.en france ,la fiscalité forte protège les gens,plus d'impots c'est plus de solidarité
Réponse de le 02/10/2014 à 16:02 :
Rien de plus faux .....

Appamée
Réponse de le 02/10/2014 à 18:07 :
@ élu ps:le secteur du bâtiment s'effondre par la politique plus que débile de ces dernières années. Ce n'est pas une hausse de la fiscalité locale que nous subissons qui le relancera, vous le savez bien. Il y en a marre de nous prendre pour des idiots.
Réponse de le 02/10/2014 à 19:09 :
joli troll monsieur le militant de droite !
a écrit le 02/10/2014 à 14:02 :
Je ne vois toujours pas d'économie sur les revenus de nos (très) chers z'élus, bien joli de se gargariser avec la solidarité, mais ce serait mieux de donner l'exemple, et ce serait encore mieux de détailler aux français qui se font tondre jusqu'à l'os à quoi et à qui sert l'argent qu'on leur pique. Qui a entendu parler d'une baisse du train de vie du Sénat sans parle de la limite d'âge? Qui a entendu parler d'une réduction drastique du nombre de ministres et de députés ? Au contraire on n'entend que fraude fiscale, non paiement d'impôts et d'amendes et gaspillage à tous les étages. Le couvercle finira pas sauter et tant pis pour les éclaboussures et les "dommages collatéraux" comme disent les militaires. Ras le bol de ces gouvernants incapables
Réponse de le 02/10/2014 à 18:24 :
on en a plus rien à attendre de ces parasites là! pour ma part, je m'en vais rejoindre prochainement le club des abtensionnistes, plus la peine de se déplacer pour de tels individus, le mépris, c'est tout.
a écrit le 02/10/2014 à 13:02 :
sapin= Pinochio
après l'inversion du chômage en 2013
la baisses des impôts en 2015
ah aha ha

les h
a écrit le 02/10/2014 à 12:33 :
Pour 100 euros d'impôt supplémentaire je réduis mes dépenses de 1 000 euros
Réponse de le 03/10/2014 à 7:00 :
Très heureux de lire votre commentaire
Depuis quelques temps, je pense exactement comme vous
Un rêve : un mouvement du style "+100=-1000" qui se développerait en France
a écrit le 02/10/2014 à 12:27 :
Beaucoup moins de fonctionnaires, plus de responsabilisation des Français, des règles d'emploi plus souple, l'allongement de l'age de départ à la retraite, sécu plus restrictives, remise à plat des aides à l'emploi, des moyens de l'éducation, moins d'aide et plus d'exigence demandée en retour des aides versées, moins d'élus et de strates administratives inutile...
On y passera, car on y est contraint. Pourquoi attendre si ce n'est par lâcheté de nos gouvernements ?
Réponse de le 02/10/2014 à 16:03 :
Mise en concurrence accélérée de la Sécu !

Appamée
a écrit le 02/10/2014 à 11:35 :
Monsieur Sapin, Bonjour la seule chose que vous savaient faire vous c'est de faire des augmentations d'impôts ce qui n'ait pas un gros sacrifice pour vous depuis que vous-vous trouvez au gouvernement, de la même façon vous n'avez pas perdu du poids, de même vous ne pas participer à ces impôts que vous infliger au peuple Français pour cause que cela est inconstitutionnel, vous êtes incompétent pour un ministre des Finances comme votre gouvernement
a écrit le 02/10/2014 à 11:25 :
Comment financer la suppression de la première tranche d'impôt et ses incidences sur les impôts locaux voire la redevance Télé sans recourir ...à l'emprunt ?Une fois de plus, la démagogie prend le dessus alors que tout le monde devrait payer un impôt sur le revenu minimal.
a écrit le 02/10/2014 à 11:15 :
ou sont les syndicats pour défendre le peuple contre taxe et impôt en tout genre.
Réponse de le 03/10/2014 à 12:57 :
En attendant grâce au travail des syndicats, nous voyons où la France est logée.
Ne pas vouloir revoir nos acquis sociaux est irresponsable !
Il y des postes à pourvoir mais notre système d'assistanat est plus rentable pour les chômeurs. SCANDALE ! Les maisons de retraite ne parviennent pas à trouver du personnel alors que cette catégorie de personnes pointent régulièrement tous les mois. Nos pauvres séniors subissent de ce fait une maltraitance passive grâce à l'irresponsabilité de ces personnes qui préfèrent pointer que de se lever le matin.
Qu'ils se battent pour une revalorisation de leur métier me paraîtrait plus opportun !
Nos aînés doivent se retourner dans leur tombe !
a écrit le 02/10/2014 à 10:56 :
il n'a pas parlé de la suppression de leurs avantages lui et tout ses collègues politiciens !!faudrait y penser un jour,
a écrit le 02/10/2014 à 10:37 :
Français Française si vous avez internet ou le Parisien vous pourrez lire que çà sens le SAPIN, on va bouffé l'herbe par les racines , le peuple français va crevé de faim
a écrit le 02/10/2014 à 10:22 :
Le mensonge et l'égoïsme règnent donc l'humanité souffre.

On vous l'avait bien dit.
Bonne chance avec vos grandes théories, mais constatez qu'il est strictement inutile d'écouter des menteurs.
Il n'y a pas 1 seul parti dont l'adn soit la vérité, l'honnêteté, la franchise, et la tenue des engagements.

Pourquoi voter donc? Ils mentent TOUS!

Je re-voterai quand on aura pénalisé le mensonge et imposé la transparence totale.
Réponse de le 02/10/2014 à 10:39 :
Bravo, tout est dit.
a écrit le 02/10/2014 à 10:13 :
Il faut bien ...nourrir la dette et les marchés détenteurs de cette dette ou comment engrosser les banquiers, la suite sur UPR.fr.
a écrit le 02/10/2014 à 9:58 :
Pas de réformes mais plus d'impôts et moins de transferts sociaux. L'état prend plus et donne moins. En même temps, il s'endette plus. Diabolique ! Ces énarques mandarins au pouvoir sont avant tout des gens de mensonge et de mépris.
a écrit le 02/10/2014 à 9:55 :
On va dans le mur tout simplement !
Réponse de le 05/10/2014 à 19:26 :
Et plus vite qu'on le croit.
a écrit le 02/10/2014 à 9:34 :
Toujours rien de fait sur les privileges de nos elus, les institutions et j en passe. Toujours pomper a la source, encore et toujours , faire croire que le systeme actuel est viable
Réponse de le 03/10/2014 à 12:59 :
Quelle vérité ! Mais pourquoi dans ce cas personne n'ose soulever la questions lors de débats publics ?
a écrit le 02/10/2014 à 9:04 :
C'est vrai qu'il ne faut pas oublier l'obole de 21 milliard que l'on doit verser a l'UE de Bruxelles! Et...là on s'endette!
Réponse de le 02/10/2014 à 10:38 :
Sans l europe on serait ruiné
Il nous oblige un peu à réduire les déficits et nous donne des taux à 1%
Réponse de le 02/10/2014 à 11:51 :
Tant que l'on utilisera l'argent "des autres", nous resterons endetté!
a écrit le 02/10/2014 à 8:58 :
c'est ce qu'ils appellent faire des économies .Taper dans la poche des contribuables pour continuer à mener un fastueux train de vie et réaliser leur mégalomanie morbide.
Réponse de le 02/10/2014 à 9:50 :
c'est aussi un peu ou beaucoup notre faute depuis très longtemps.
Nous avons des représentants (députés, sénateurs). une fois élus nous sommes passifs.
Dans certains pays les électeurs ne les lachent pas. Dès le moindre désaccord ou écart de conduite leur sens civique les fait réagir (mail, courrier, téléphone)
petite histoire: dans un pays nordique un maire avait utilisé la carte bleue de la mairie pour des couches pour son enfant. La pression populaire l'a fait démissionner.
Si nos députés etaient plus sollicités cela remonterait à l'assemblée nationale. Conclusion ne soyons plus passifs.
a écrit le 02/10/2014 à 8:18 :
lever les impôts pour continuer à jeter l'argent par les fenêtres. Attaquez-vous plutôt au parasitage de notre pays....Cessez d'alimenter la gangrène....
a écrit le 02/10/2014 à 8:17 :
par contre on augmente les gaspillages de france tele avec +2,5 %.
on augmente l'education nationale alors que ce sont les communes qui paient les 4,5 jours
on augmente la taxe EDF quand les agents qui ne font que 32 heures on l'electricite gratuite meme dans les residence secondaires
Réponse de le 08/10/2014 à 15:23 :
petite précision, les communes ont la charge de l'entretien des bâtiments, des activités péri-scolaires, les enseignants sont rémunérés par l'éducation nationale.
a écrit le 02/10/2014 à 7:40 :
Faut il bruler les pompes à essences pour éviter les taxes ? Les routiers brulent les portiques et hop plus de taxes ! Les automobilistes paieront bonne poire que nous sommes enfin plus pour longtemps.
a écrit le 02/10/2014 à 7:40 :
Faut il bruler les pompes à essences pour éviter les taxes ? Les routiers brulent les portiques et hop plus de taxes ! Les automobilistes paieront bonne poire que nous sommes enfin plus pour longtemps.
a écrit le 02/10/2014 à 7:38 :
Dehors !!!!!!!! Tous autant qu'ils sont. Ils ne savent que taxer, imposer les mêmes et en attendant la France creve ....
a écrit le 02/10/2014 à 7:22 :
"Le chomage va baisser", "je fais des réformes", "les impots ne vont pas augmenter", "la croissance est là", "le déficit sera réduit à 3% du PIB", etc..., etc... Les socialistes n'ont atteint aucun résultat (et n'ont fait aucune réforme de structure) ! FH est la fée carabosse menteuse qui foire tout ce qu'il touche... Pauvre France et pauvres de nous !
Réponse de le 02/10/2014 à 18:37 :
Comme la droite en somme. Quelle rigolade quand on lit les discours de SARKOZY en 2007 ! Le pouvoir d'achat... pour les rentiers par héritage.
a écrit le 02/10/2014 à 7:03 :
le gouvernement PS (comme le gouvernement UMP avant) ne fait aucune réforme de structure, (histoire d'équilibrer le budget de la France déficitaire de 84 milliards d'euros en 2014). Toujours autant de représentants politiques (ministres, sénateurs, députés, maires, conseillers, etc...) qui se goinfrent sur les Français.
Réponse de le 05/10/2014 à 18:50 :
Ils sont incompétents , incapables de redresser la FRANCE .
a écrit le 02/10/2014 à 2:27 :
République exemplaire = tous égaux devant l'impôt. Halte aux indemnités non imposables votées par les uns pour les uns et impôt maximum pour les autres. Quel cynisme !
a écrit le 01/10/2014 à 23:38 :
Voilà la fameuse "pause fiscale"...
a écrit le 01/10/2014 à 23:25 :
Le grand menteur Sapin à l'oeuvre.
a écrit le 01/10/2014 à 23:09 :
Le socialisme c est : qund ca bouge tu taxes, si ca bouge encore tu reglementes, quand ca bouge plus tu subventionnes.
Réponse de le 01/10/2014 à 23:51 :
Bonne caricature
a écrit le 01/10/2014 à 22:37 :
Il faut bien payer les 60 milliards offerts aux entreprises qui n’embaucheront bien entendu pas pour autant, ou alors si peu que je vous laisse imaginer le coût par emploi créé pour la collectivité.

Ne parlons pas des milliards qui partent en fumée chaque année chez les détenteurs de notre dette. Ne parlons pas non plus de toutes les niches fiscales qui font que les riches paient bien moins que les pauvres au regard de leur situation favorable. La liste est longue.

Liliane et ses amies actionnaires, Gattaz et ses copains les patrons du CAC40 remercient les français de tant de générosité. Sans oublier d’en réclamer toujours plus bien entendu. Ces gloutons là ne sont jamais rassasiés.
Réponse de le 02/10/2014 à 8:17 :
enfin quelqu'un qui voit plus loin que le bout de son nez :) merci
a écrit le 01/10/2014 à 21:58 :
Quelqu'un est-il en mesure de chiffrer depuis 2012 le montant de la baisse du coût de notre démocratie et bien vouloir publier ce montant ?
a écrit le 01/10/2014 à 21:53 :
Pendant que l’austérité frappe les classes moyennes, les multi milliardaires grossissent de plus en plus tout en payant plus d'impôt grâce aux paradis fiscaux et autres montages financiers mis en place par les banksters.
Réponse de le 01/10/2014 à 22:12 :
c'est la "justice actuelle"......
a écrit le 01/10/2014 à 21:11 :
Mais non, vous n'avez rien compris : c'est la faute aux journalistes : les impôts vont baisser, grâce à François !!
a écrit le 01/10/2014 à 20:34 :
Ce gouvernement ne cesse de mentir et de taxer. A part çà, nullité totale et vide abyssal.
Réponse de le 01/10/2014 à 20:43 :
L'équipe de flambi c est vraiment des baratineurs de première
Aucune réforme des taxe et des prières pour que la croissance reviennent
Ils ne comprennent rien !!
a écrit le 01/10/2014 à 20:06 :
Le réenchantement perpétuel à la mode Hollande...
Réponse de le 01/10/2014 à 22:12 :
un merdique cauchemar !
a écrit le 01/10/2014 à 19:43 :
A tout cela il faut ajouter les diverses coupes dans les prestations familiales ou rédutions d'impôts associées
a écrit le 01/10/2014 à 19:09 :
Le goudron et les plumes ...
Réponse de le 01/10/2014 à 19:31 :
Ils passent leur vie à nous mentir en invoquant sans cesse la "justice sociale" qui consiste à faire payer ceux qui se remuent pour ceux qui sont planqués, leur clientèle qui ne produit pas grand chose d'utile.
a écrit le 01/10/2014 à 18:41 :
De quel ordre au fait nos élus sont t-ils touchés,je ne vois rien apparaitre pour eux,Si je divise par deux nos députés et sénateurs (nous sommes champion du monde de la représentativité) l'économie ainsi réalisée se chiffrera a plusieurs milliards d€ ,mais s'est vrai ils sont intouchables tout parti politique confondu,la place est tellement bonne .Cette fois ci nous avons battu le nombre de personnes qui se présentaient comme sénateurs cela veut tout dire
Réponse de le 01/10/2014 à 19:04 :
la super bonne place, et tout ce qui va avec ....!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :