Taxes sur le gazole : la plus forte hausse depuis 15 ans

 |   |  182  mots
(Crédits : reuters.com)
Le gouvernement annonce une hausse de deux centimes des taxes sur le gazole en 2015. Elle s'ajoutera à une autre augmentation équivalente, déjà votée. Au total, y compris la TVA, l'augmentation des taxes sera proche de 5 centimes

Michel Sapin l'a annoncé ce mercredi matin lors d'une conférence de presse, les taxes sur la gazole augmenteront de deux centimes par litre le premier janvier 2015. Objectif: remplacer la fameuse ecotaxe poids lourds, destinée à  financer les dépenses d'infrastructures de transport.

Cette hausse de deux centimes s'ajoute à la taxe carbone, elle aussi de deux centimes par litre, déjà votée voilà un an. Au total, la hausse des taxes sur le gazole sera donc de quatre centimes, chiffre auquel il faudra ajouter la TVA de 20%, qui s'applique à ces taxes. Au total, l'augmentation des taxes atteint donc 4,8 centimes, soit la plus forte hausse depuis 2000. Lionel Jospin avait alors commencé à mettre en œuvre un plan d'augmentation des taxes sur le gazole, afin qu'elles rattrapent celles sur le sans plomb. Devant la forte hausse du prix des carburants, il avait ajourné ce plan en 2001.

Les taxes sur l'essence atteignent aujourd'hui 60,69 centimes par litre, pour le sans plomb (hors TVA), et 44,61 centimes -dans la plupart de régions- pour le gazole. Soit un écart de plus de 15 centimes, qui va donc tomber à 4 centimes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/10/2014 à 8:49 :
L'écart ne va pas tomber à 4 cts, il va être réduit de 4,8 cts. Ce qui laisse le gazole 11 cts moins cher que le sans plomb. Et quel intérêt au diesel en-dessous de 30.000 km/an ?
a écrit le 01/10/2014 à 23:56 :
Diviser (les automobilistes) pour régner telle est la devise des socialistes pour faire passer la pilule des hausses d'impôts...
a écrit le 01/10/2014 à 18:41 :
ce gouvernement, comme tous les autres avant, ne connait que ce maux /mot pour augmenter les recettes....d'un côté ceux que ne paient pas d'impôts ou peu en paieront un peu moins, les autres qui en paient déjà, un peu plus. Dans 2 ans, la France sera revenue au point de départ, le PS laminé par les incompétences de FH et de ses ministres, un boulevard s'ouvre pour un duel Juppé-MLP ou Sarkozy-MLP....les socialistes se sont grillés pour très longtemps car devant tant d'incompétence, soit on démissionne, soit on s'en va...
a écrit le 01/10/2014 à 18:32 :
des taxes il ne trouve que cela comme solution il existe le système pantome , ou cela pourrai etre créateur d emplois et surtout de baisse considérable pour la pollution et économie de carburant, mais le problème c est qu ils ne savent pas ce qu ils vont demander comme taxes
a écrit le 01/10/2014 à 18:29 :
Ha!ha!ha! Les benêts rouges ont gagné! Au lieu de faire porter la taxe poids lourds par les camionneurs et notamment étrangers qui roulent en France, c'est l'ensemble des français qui vont être mis à contribution! Ça c'est de la stratégie!
Réponse de le 01/10/2014 à 20:44 :
Est la c'est plus facile et la personne dis rien.
a écrit le 01/10/2014 à 15:30 :
Et voilà comment une taxe qui devait être payée par les entreprises sera payé par des particuliers
a écrit le 01/10/2014 à 14:53 :
Augmenter les taxes sur le mazout et baisser celles sur l'essence de manière à les équilibrer. Mettre les automobilistes à égalité, voilà une mesure de justice fiscale.
Réponse de le 01/10/2014 à 15:25 :
La question à se poser serait surtout de voir lequel, entre l'essence et le gazole, fait le plus de dégâts à la planète... Notes, vu la pollution énorme des Allemands et Anglais avec le charbon, on est plus à ça près...
Réponse de le 01/10/2014 à 17:25 :
yvan, avant la santé de la planète, il y a la santé des hommes ! Et là, le diesel avec ses particules est mal placé...
Réponse de le 01/10/2014 à 23:53 :
@Yves

Vous racontez n'importe quoi. Le FAP est devenu obligatoire sur tous les nouveaux véhicules Diesel qui consomment (et rejettent) toujours moins qu'un véhicule Essence même équipé de turbocompresseur. De plus, vous absorbez bien plus de particules fines en prenant le métro qu'un véhicule Diesel. Sans compter que le tabagisme passif (à portée de nez) est bien plus nocif pour les personnes que les rejets des automobiles (à raz le sol).
a écrit le 01/10/2014 à 13:03 :
Du moment que cet argent ne va pas dans les poches de ceux qui ont des panneaux photovoltaïques... Car c'est NOUS qui les payons déjà trop.
a écrit le 01/10/2014 à 12:59 :
Nous sommes sauvés, Ségolène aussi :

L'urine comme carburant, ce n'est pas une idée si nouvelle que cela. Des recherches sont menées depuis plusieurs années en Europe et aux États-Unis, où le traitement des eaux usées coûte une fortune.1,5% de l'électricité produite aux États-Unis est consommée par les usines de retraitement. «On perd de l'énergie pour traiter l'urine, alors qu'on pourrait produire de l'énergie avec l'urine», résume le professeur Shanwen Tao. Avec ses étudiants de l'université Heriot-Watt, en Écosse, il a donc concentré ses recherches sur l'urée, un composé organique naturellement présent dans l'urine des êtres humains (environ 2%). Utilisée dans les poids lourds pour réduire leurs émissions, l'urée est aujourd'hui fabriquée industriellement à partir d'ammoniac et de dioxyde de carbone. «Les êtres vivants produisent 38 milliards de litres d'urine chaque jour», ont calculé des chercheurs britanniques du Bristol Robotics Lab. De quoi alimenter des millions de carburateurs écologiquement.
Les chiffres sont étonnants. Un adulte produisant entre un et deux litres d'urine par jour, ces chercheurs estiment que chacun d'entre nous produit assez d'urée sur une année pour faire rouler une voiture sur 2700 kilomètres !
Réponse de le 01/10/2014 à 13:07 :
"Les êtres vivants produisent 38 milliards de litres d'urine chaque jour" Comme j'urine moins de 5,4 (38/7) litres par jour, les Anglais doivent boire trop...
Réponse de le 01/10/2014 à 15:22 :
Notes, c'est l'effet Guiness : tu bois 2 litres, tu en urines 6. Un record...
Réponse de le 19/12/2014 à 17:44 :
Les êtres vivants != humains
a écrit le 01/10/2014 à 12:58 :
Ce gouvernement (de gauche) tape encore sur les plus vulnérables. Le bo-bo qui se déplace en vélib (ou en 4x4 allemand uniquement pendant les vacances ou les jours de pluie) se fiche pas mal de cette augmentation. Par contre les oubliés et précaires décrits dans l'excellent livre de Christophe Guilluy (la France périphérique), obligés de s'éloigner des centres urbains et des bassins d'emplois pour cause de cherté du logement va trinquer... Mal desservis par les transports, ces chômeurs, ouvriers et employés n'ont le plus souvent qu'un diesel d'occasion pour effectuer plusieurs dizaines de kms par jour pour se déplacer. Vive la gauche!
Réponse de le 01/10/2014 à 13:52 :
Tout-à-fait d'accord.
Réponse de le 01/10/2014 à 15:26 :
Un peu facile: je connais plein d'ouvriers, d'employés et de chômeurs qui n'ont pas plus de 5 km à effectuer quotidiennement et qui sont incapables de les effectuer sans leur chaudière.
Réponse de le 01/10/2014 à 15:31 :
Tout à fait d'accord également
Réponse de le 01/10/2014 à 16:43 :
@havoc: on aura toujours un contre-exemple de généralités. Je prends comme référence l'ouvrage d'un géographe qui explique par les chiffres l'éloignement inexorable et progressif des classes populaires des villes et leurs dynamiques. Ces personnes
représentent 60% des français, n'intéressent personnes et vont être les principales impactées par ces mesures. Que certains aient la chance de pouvoir habiter au pied de leur bureau ou de leur usine n'y changera rien au sort des 99% autres...
Réponse de le 01/10/2014 à 17:24 :
@havoc, c'est bien beau de se déplacer à vélo mais c'est une horreur au bureau. Les collègues masculins comme féminins s'y sont tous mis et cet été ça renardait sec à la photocopieuse! Les nanas compensaient en se rendant aux toilettes et en s'innondant de déo en arrivant au bureau, ce qui était encore pire! 1/2 heure de vélib en plein été et vous ne vous en rendez peut être pas compte mais c'est un calvaire pour les collègues, qui n'oseront peut être pas vous le dire...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :