François Fillon dévoile son ambitieux plan d'économies de 110 milliards d'euros

 |   |  455  mots
L'ancien Premier ministre souhaite restructurer les missions de services publics pour les recentrer sur des actions plus efficaces.
L'ancien Premier ministre souhaite restructurer les missions de services publics pour les recentrer sur des actions plus efficaces. (Crédits : reuters.com)
Fin des 35 heures, réforme territoriale, retraite à 65 ans, dégressivité des allocations chômages... L'ancien Premier ministre a formulé un programme d'économies qui doit, selon lui, sortir le pays du risque d'un "accident financier grave".

"Ce n'est pas de l'austérité", s'est défendu l'ancien Premier ministre dans une interview publiée aux Échos. Pour François Fillon, son plan de 110 milliards d'économies sur cinq ans relève de "la gestion responsable". La moitié de ce plan ambitieux serait à la charge de l'État et des collectivités territoriales, tandis que la seconde moitié concerne les organismes sociaux.

"Je crains que la France ne soit à la veille d'un accident financier grave qui pourrait faire éclater la zone euro", affirme François Fillon. "Pour l'heure, notre pays ne tient que parce que les taux d'emprunts sont bas", estime-t-il.

  • 600.000 fonctionnaires en moins

François Fillon a lancé le chiffre de 600.000 suppressions de postes sur 5,2 millions de fonctionnaires. Celui qui a déjà annoncé sa candidature pour l'élection présidentielle de 2017 compte sur l'augmentation du temps de travail de 35 à 39 heures pour atteindre cet objectif. Il relancerait également le programme de non-remplacement des départs en retraite appliqué sous le mandat de Sarkozy mais dans une moindre mesure (un départ sur deux à l'époque).

Il annonce également la réduction des embauches, le rétablissement du jour de carence, et refondera le déroulement des carrières pour éviter "les automatismes". Le recours aux contractuels sera également facilité.

  • Approfondir la réforme territoriale

L'ancien Premier ministre souhaite restructurer les missions de services publiques pour les recentrer sur des actions plus efficaces. Il a ainsi évoqué la disparition du ministère de l'enseignement supérieur en faveur d'une agence d'évaluation et d'allocations de moyens. Il veut aussi réduire les échelons territoriaux et clarifier leurs compétences. D'après lui, la réforme territoriale recèle un gisement d'économies conséquent. Il veut également limiter les hausses des taxes locales, et baisser les dotations de l'Etat.

  • La retraite à 65 ans, les allocations chômages dégressives

Côté social, François Fillon veut engager un report de l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans, abandonner le système de compensation de la pénibilité, en finir avec les régimes spéciaux, lancer une ébauche de retraite par capitalisation. Il veut, à terme, mettre en place un système de régime par points. Il rejoint le Medef dans sa proposition de dégressivité des indemnités chômages. L'aide médicale d'Etat serait enfin restreinte pour les étrangers.

Le député de Paris prévoit une baisse de charges de 50 milliards d'euros qu'il compte financer par une hausse de la TVA de 3,5 points. Diverses taxes devraient être supprimées ou allégées: l'impôt sur les sociétés devrait être revu à la baisse, la taxe à 75%, de l'ISF et des droits de mutation seraient tous supprimés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/10/2014 à 19:43 :
Il ne faut pas toucher à la secu , aux retraites , au chômage mais à la politique familiale qui creer de l inégalité fiscale . De plus avoir des enfants est un choix , alors qu etre malade ou au chomage non . Qu on supprime le quotient familial , qu on limite les allocs à 3 enfants . La politique nataliste d apres guerre n'est plus la priorité du jour .
Enfin qu on aligne tous les regimes de retraite et qu on mette fin a l avancement automatique des fonctionnaires en periodes de crise .
a écrit le 02/10/2014 à 12:19 :
de toutes façons il ne sera jamais élu avec ce programme. Notre peuple étant aussi irresponsable que les dirigeants qu'il choisit, ce sont donc nos créanciers et partenaires européens qui se chargeront de le faire appliquer de force. mais ce sera plus déplaisant
a écrit le 02/10/2014 à 11:08 :
Pourquoi ne pas euthanasier les retraites, cela aurait un double avantage, rétablir les comptes de la secu et permettre d'equilibrer les comptes de l'assurance retraite. Nous pourrions meme augmenter les salaires des incompétants qui nous gouvernent depuis plus de 20 ans........................elle est pas belle la vie ?
Réponse de le 02/10/2014 à 12:03 :
ON peut quand meme supprimer le cumul emploi retraite (sauf petite retraites) mais les principaux cumulards sont les élus alors !!!!!!!!!on peut supprimer le senat,mais il n'en parle pas. le jour solodarite les elus ne participent pas ,la primr chauffage senat etc qu'il montre l'exemple et on verra
Réponse de le 02/10/2014 à 17:51 :
@anthonin, Si vous euthanasiez les retraites 60% est reverse a leur veuves sous forme de pension de reversion
a écrit le 02/10/2014 à 10:49 :
FILLON est emblématique d'une classe politique "incrédible" et en plus il fait de la surenchère avec les économies(à la mode), il nous prend vraiment pour des nanars.
a écrit le 02/10/2014 à 10:00 :
il a oublié la réduction de 50 % des députés, des sénateurs, le non cumul des mandats, la diminution de leurs privilèges, la baisse de leurs primes et la réforme des retraites des politiques alors là peut être il aura peut être ma confiance
a écrit le 02/10/2014 à 9:57 :
même de quelques points, toutes, Danemark, Italie, Espagne, Portugal, Japon et même l'Allemagne n'en déplaise à certains, n'ont apporté que chute violente de la consommation et stagnation/récession. Pas un endroit dans le monde où cela ait porté ses fruits.
a écrit le 02/10/2014 à 9:42 :
D'abord parce qu'au final, les autres pays (Allemagne, RU, Italie) recourent tellement au travail partiel forcé qu'ils ne font pas plus d'heures dans une semaine que les français, voire même moins. Ensuite parce que franchement, vu la conjoncture économique, mon employeur n'aurait aucune espèce d'idée de ce qu'il fera faire à ses employés pendant les 4 heures de plus. Idem pour ceux qui doivent partir en retraite prochainement et qui ne font pratiquement rien de leur journée. Que faire s'ils doivent partir 3 ans plus tard ?
Réponse de le 02/10/2014 à 17:54 :
@ Sur les 35h.....faux debat..... A votre avis, combien pesent les entreprises et investssements etrangers dans la creation d'emploi en France? Est ce que l'image de la France a ete ecorche par les 35h? Combien cela a coute en emploi?
a écrit le 02/10/2014 à 9:33 :
et c'est d'ailleurs mon cas. Mais reconnaissons à M. Fillon le courage de se mouiller. Je suis stupéfait du concert de critiques de l'opposition, de la gauche, de la Presse sur le budget 2015, alors que pas une personne ne dit ce qu'il aurait fait ou ce qu'il ferait. Probablement parce que personne n'a vraiment d'idée à proposer. Au moins M. Fillon propose quelque chose, d'irréaliste certes, mais quelque chose.
a écrit le 02/10/2014 à 9:26 :

35h,39h.on s'en fout ce qui compte c'est travailler 35h payes 35; travailler 39 h
Ou plus Payes 39 ou plus.
Après chacun choisi son temps de travail ou son salaire souhaité.
a écrit le 02/10/2014 à 8:08 :
Il a fait quoi pendant son mandant à part avoir fait 700 milliards de dettes supplémentaire, c'est un donc un menteur.
a écrit le 02/10/2014 à 7:24 :
Mr Fillon a qui je donnais un peu de crédit propose des mesures irréalisables et contre productives. Un seul exemple l'allongement du départ à 65 ans alors que le simple départ à 62 ans (réalisé par son gouvernement) a fait exploser la hausse continue du nombre de chômeur seniors depuis son application.
Réponse de le 03/10/2014 à 8:41 :
C' est le moins que l' on puisse dire ..
a écrit le 02/10/2014 à 0:04 :
35 heures
copie
L’UMP a rapidement fait de l’abolition des 35 heures son cheval de bataille. Ainsi, pendant sa campagne électorale de 2007, Nicolas Sarkozy y voit une « erreur économique énorme ». C’est aussi l’occasion pour lui de souligner que « les 35 heures, c’est la régression sociale ». « On ne tient plus le coup. Les 35 heures, tel que cela existe aujourd’hui, c’est intenable », ajoute Jean-François Copé. Il serait facile d’aligner les phrases anti-35 heures prononcées par les leaders de la droite.

Leur force de conviction étonne, leur absence de mémoire désespère. Là encore la preuve est apportée qu’en politique on peut raconter n’importe quoi sans craindre de se voir « recadrer ». En effet, l’invention des 35 heures revient à Gilles de Robien (UDF), ministre du Travail (1995-1997) à une époque où le président de la république s’appelait Jacques Chirac et le Premier ministre Alain Juppé.

Le Crédit Lyonnais négocie

--> Site CFDT

En 1996, le Crédit Lyonnais signe un accord de Robien qui prévoit un passage de 39h à 33h pour les 8000 salariés des backs office. Ces derniers passent sur une semaine à 4 jours payés 97% du salaire de base dans un contexte de plan social.
L’accord de Robien est reconduit en 2000 pour 4 ans. La même année, le reste du personnel passe de 39h à 35h dans un cadre Aubry. Les salariés concernés par l’accord de Robien qui ne peut être reconduit vont donc devoir choisir entre passer sous le cadre Aubry en perdant la semaine de 4 jours où faire des concessions sur le salaire.

Les négociations portent sur les salaires puisque les échos laissent penser que les salariés ne soient pas particulièrement enclins à passer sur 5 jours. La direction propose une baisse de salaire de 6% en guise de contrepartie à une semaine de 4 jours.

11 juin 1996 : vote de la loi de Robien, qui avait comme objectif d'inciter les entreprises à favoriser l'emploi, en aménageant et en réduisant le temps de travail de façon conventionnelle. Le choix est laissé aux entreprises de signer un accord ou non visant à réduire pour elles seules la durée du travail
a écrit le 01/10/2014 à 23:59 :
De + en + délirant leur " projet " de société ... ! Tout et n' importe quoi et dans un sens totalement contraire aux réalités politiques et économiques les plus simples ...
a écrit le 01/10/2014 à 23:32 :
et le benevolat pour les ministres députés senateurs ?????????????
a écrit le 01/10/2014 à 23:14 :
Reconnaissons-lui le mérite de la franchise : tout pour les riches. Les autres n’ont qu’à travailler plus pour gagner moins et consommer encore moins.

Bien sûr, cela ne créera pas un seul emploi, au contraire. Cela permettra tous les chantages.

Au moins, ainsi, la consommation s’effondrera totalement. Finalement, Fillon est un écolo qui s’ignore.
a écrit le 01/10/2014 à 22:44 :
Il manque quelques améliorations non couteuses voire rentables pour l’état :
- Création d’un CDI assorti d’une indemnité de rupture au bénéfice du salarié, que le départ soit à l’initiative de l’employeur ou du salarié, correspondant à 10% du cumul des salaires nets. En contrepartie, la rupture n’aurait pas à être motivée, comme une rupture conventionnelle actuelle, mais mieux indemnisée !
- Hausse des seuils sociaux ;
- Mise en place de 4 jours de carence en cas d’arrêt maladie, dont 3 à la charge du salarié (base actuelle) et le 4e à la charge de l’employeur. Par contre, interdiction de prise en charge des 3 jours de carence, ni par un employeur, ni par un tiers (mutuelle, CE, etc).
- Parmi les professions dites réglementées, pour le passage du permis de conduire, fin du projet actuel de privatisation des examens au profit des ECF, et recrutement de 20% d’inspecteurs du permis en plus. Pour les financer (et largement plus), un timbre fiscal de 30€ par examen que les intéressés seront enchantés de payer si en contrepartie il n’y a plus de délai ni de restriction … (exemple de rentabilité pour l’état : 35 candidats au code x 30€ = 1050 euro pour 2h de travail ! 1 jour d’examen auto = 8 candidats x 30 euro = 240 euro/jour ! Rappel : la voiture est fournie par l’auto école !)
Réponse de le 01/10/2014 à 22:50 :
Examen de conduite auto : c'est 13 candidats par jour, soit : 13x30= 390 euro;
Examen moto : c'est 21 candidats par jour en moyenne, soit 630 euro !

Pour la privatisation en faveur des ECF, je rappelle qu'il s'agit d'un groupe privé, qui deviendrait juge (privatisation des inspecteurs) et partie (formateurs des candidats à l'examen) !!!
Réponse de le 01/10/2014 à 23:18 :
Quel dogmatisme.

J’adore l’exemple des jours de carence. Mais allez-y, mettez en. Ainsi, quand je suis malade, au lieu de me remettre en forme au frais de la sécu bien au chaud dans mon lit, j’irais bosser. Pas question de perdre 1 seul centime de mon salaire déjà pathétique versé par mon pingre d’employeur.

Ma productivité sera de 0 car je ne serais bien entendu pas en état de travailler. Mais ce sera l’employeur qui paiera. Et en plus, comme je ne me reposerais pas, je serais malade plus longtemps.

Non, vraiment, belle idée. Vous êtes un sacré comique, ou peut-être un homme de gauche qui s’ignore.

Mais au fait, pourquoi 4 jours de carence ? Pourquoi pas 30 plutôt ? Après tout, il faut bien responsabiliser ces fainéants de malades.
Réponse de le 01/10/2014 à 23:34 :
@ kalvin Belle répartie ! Bon, je note : + 100 !
Réponse de le 03/10/2014 à 1:16 :
@TH-Gemini (et son soutien anonyme) : pourquoi 4 jours de carence :
- parce qu'on a pu en juger l'efficacité avec LE jour de carence pour les fonctionnaires: une baisse de plus de 60% du nombre d'arrêts maladie... aussitôt remonté à son niveau initial dès sa suppression ! Effet dissuasif contre les arrêts de complaisance garanti !
- un 4e jour au frais des entreprises pour aider au financement du déficit de la sécu et montrer que ce n'est pas QUE pour taper sur les salariés !
a écrit le 01/10/2014 à 21:52 :
Ré instaurons la question pour faire avouer aux épargnants félons où ils ont caché leurs économies...les traîtres!
a écrit le 01/10/2014 à 21:46 :
Et l'évasion fiscale + tout notre argent dans les comptes offshore? Non, cela toucherait des proches ou amis?.. Etranglons un peu plus le peuple sur l'hotel devla finance...
Réponse de le 01/10/2014 à 22:44 :
Ce n'est pas le sujet. Si vous pensez que seuls le rapatriement d'euros évadés suffira, c'est que vous croyez au père noël.
Il n'y a pas d'autel de la finance, il y a une réalité. L'état devrait faire comme vous, gérer son argent pour éviter de finir à la rue.
Mais comme beaucoup, vous préférez vivre aux dépens des autres, avec leur argent, en arguant que les autres sont riches, qu'ils peuvent payer et que vous, vous êtes assez pauvres pour en profiter.
Bref, vivre aux dépens des autres, une belle mentalité française.
a écrit le 01/10/2014 à 21:26 :
Au moins il fait des propositions là où les autres font de la politique ou de la démgogie.
A chacun de juger par contre ce programme.
Y'a pire vu l'époque, non ?
Réponse de le 02/10/2014 à 9:37 :
Vous êtes un sacré plaisantin ou alors vous croyez toujours au père Noël, mais bon après tout c'est votre droit...!
a écrit le 01/10/2014 à 21:22 :
Fillion est completement fou.
a écrit le 01/10/2014 à 20:32 :
Avec un programme aussi suicidaire pour la France en 2017 face à Marine il se prend la branlée...
Réponse de le 01/10/2014 à 22:47 :
Ben la marine elle n'a pas de programme.
Côté économie, c'est le néant. Elle veut dévaloriser le franc. Donc diminuer le pouvoir d'achat des français. En plus les marchés ne nous feraient plus confiance car elle est extrémiste. Donc on coulerait.
a écrit le 01/10/2014 à 20:28 :
C'est marrant, cette manie qu'ont les hommes politiques à oublier de faire des réformes économiques d'abord sur eux mêmes.
a écrit le 01/10/2014 à 20:28 :
"Il veut également limiter les hausses des taxes locales, et baisser les dotations de l'Etat."
a écrit le 01/10/2014 à 20:18 :
Si on prenait des actuaires, on se rendrait compte que certains retraités actuels très âgés ont passé plus de temps à la retraite qu'à travailler, ils sont en fin de droit à la retraite, et il faudrait peut-être ramener leur retraite au minimum vieillesse
a écrit le 01/10/2014 à 19:59 :
Avec un tel programme, il mérite un coup de pied au fion.
a écrit le 01/10/2014 à 19:57 :
Celui qui a déjà annoncé sa candidature pour l'élection présidentielle pourrait nous faire faire des économies en ne se présentant pas ; ça nous frais des économies de remboursement de frais de campagne. Hors de question de subir durant 5 ans de nouvelles hausses d'impôts et de taxes. Ce qui est clair, c'est que je ne voterais pas pour lui.
a écrit le 01/10/2014 à 19:29 :
qu'il porte des sacs de charbon de 50 kgs a 65 ans (bravo)
Réponse de le 01/10/2014 à 21:11 :
Vous, c'est jp ou Emile Zola ?
a écrit le 01/10/2014 à 19:16 :
Nos "zélites politiques" ont toujours toutes les bonnes solutions quand elle sont dans l'opposition , solutions qu'elles oublient complétement quand elles reviennent au pouvoir.
Etonnant, non ?
Par ex, Mr Fillon ne dit rien du régime de fonctionnement des assemblées, digne du règne de Louis XIV, personnel pléthorique aux salaires royaux, gardes républicains au garde à vous, jouant les potiches , cantine 3 étoiles, roulements de tambour précédant le président de l'assemblée, tout ce décorum suranné qui n'existe pas dans les autres pays.
a écrit le 01/10/2014 à 18:48 :
Nouvelles taxes et TVA en plus ? finalement je voterais Hollande !
Réponse de le 01/10/2014 à 22:51 :
Vous aimez bien être cocu. Car le hollande fait l'inverse de ce qu'il avait dit qu'il ferait.
Alors que fillon propose et fera car il aura la légitimité du peuple s'il est élu.
Les autres, c'est du pipo démago. Ils ne proposent que du vent.
Réponse de le 01/10/2014 à 22:54 :
Ah oui : j'avais oublié que Hollande n'avait créé aucune taxe, n'avait augmenté aucune taxe existante, ni pour les particuliers ni pour les entreprises !!
J'avais même déjà oublié que Hollande ne ajoutait pas 2centimes de taxes en plus sur le gasoil, en plus en plus des taxes déjà existantes... j'avais déjà oublié mon bonheur !!!
a écrit le 01/10/2014 à 18:40 :
Aucune mesure concernant les élus, leurs salaires, leurs retraites.... C marrant.
C la course à l'échalotte, qui fera le plus d'économie(pas d'austérité attention), allez sur un budget de 360 milliards d'euros, on a qu'a supprimer 400 milliards et hop je me présente aux élections.... Le ridicule de cette caste
a écrit le 01/10/2014 à 18:30 :
TVA + nouvelles taxes, On va droit a la récession !
a écrit le 01/10/2014 à 18:28 :
laisser moi rire , hollande nous sabre et lui c est le coup de masse c est tout ce qu il trouve a faire de l austérité . il nous décourage
a écrit le 01/10/2014 à 18:28 :
10 ans au pouvoir pour nous pondre encore plus de taxe, travailler 39 payé 35 ? L'UMP ne passera pas avec un tl programme !
a écrit le 01/10/2014 à 18:24 :
c'est sûr qu'on va le croire. Dès qu'il tentera la moindre mesure, les syndicats lui tomberont sur le dos, paralyseront la France et on oubliera les promesses pour acheter encore une fois la paix sociale.
a écrit le 01/10/2014 à 18:19 :
Revisiton l'histoire: Monsieur Fillon nommé 1er Ministre, dans l'un de ses premiers discourt disait que la France était au bord du dépôt de bilan, à la suite de quoi le Premier Ministre a été mis sous l'étouffoir !!! la vérité n'est pas toujour bonne à dire surtout quant elle dérange...
signé un citoyen lambda
a écrit le 01/10/2014 à 18:14 :
... de la part d'un type qui vit aux crochets de la république...!!!
a écrit le 01/10/2014 à 17:48 :
Chiche !
a écrit le 01/10/2014 à 17:29 :
.... des années de pouvoir, 600 millions de dettes en plus, et il revient...! il ferait mieux de se cacher... honte à lui...!
a écrit le 01/10/2014 à 17:14 :
Fillon Président !!!
a écrit le 01/10/2014 à 16:59 :
Allez, go on y va !
Sarko dehors !
Réponse de le 02/10/2014 à 4:32 :
Hein, on m'a appelé ?
a écrit le 01/10/2014 à 16:53 :
allez y continuer les partis politique ; moi je te prends ça, moi je te prends ci. Chacun s enrichi sur notre dos.
a écrit le 01/10/2014 à 16:50 :
leurs enfants 4 heures de plus par semaine, tout en maintenant leur salaire de 35h et tout en augmentant la TVA sur la nourriture, les fournitures scolaires, les jouets etc de 3.5 points, ce n'est pas "s'attaquer aux familles", pour reprendre une expression qu'il semble affectionner.
Réponse de le 01/10/2014 à 17:15 :
Faux : leur salaire sera toujours de 40 heures par semaine (depuis Mitterrand), donc toujours 1 heure cadeau par semaine payée par les entreprises.
Réponse de le 01/10/2014 à 17:39 :
Faux: Ce que vous dites est du passé. En réalité passer aux 39heures correspond à une baisse d'environ 11% du salaire.
Mais ceux qui ont le plus à perdre sont certainement les salariés du privé. Combien de temps pensez-vous que le patronat va attendre pour demander le passage de 35 à 39 heures par semaine voir plus? Et là bien sur pas de compensation pour les 4 heures minimum faites en plus par semaine. Mais aussi plus d'heures supplémentaires au delà de la 35ème heure. Et donc une baisse des revenus pour les salariés.
Hausse de la TVA de 3,5%, baisse de revenus des salariés, encore plus de précarité dans la fonction publique, baisse de certaines prestations sociales, si avec ça Fillon croie qu'il va y avoir de la croissance en France je pense qu'il n'a pas tout compris. C'est recession et chômage assuré car il y aura une baisse dramatique de la consommation. les entreprises auront des marges confortables, peut-être plus de compétitivité - coût mais les français n'auront plus d'argent pour acheter leurs produits où leurs services. Sauf bien sur les rentiers et autres héritiers qui ne paieront plus d'ISF. Mais ce ne sont pas eux qui font fonctionner la france.
Réponse de le 01/10/2014 à 18:24 :
Qu'est ce que vous racontez ?
Réponse de le 01/10/2014 à 18:24 :
Qu'est ce que vous racontez ?
Réponse de le 01/10/2014 à 22:49 :
Ceux qui font fonctionner la france, c'est ceux qui prennent des initiatives qui permettent aux autres de trouver du boulot.
a écrit le 01/10/2014 à 16:44 :
ça me donne envie d'entonner "Ah ça ira"
a écrit le 01/10/2014 à 16:36 :
Fillon ou pas, c'est inévitable: c'est aujourd'hui le seul poste qui reste soit stable soit en croissance. C'est la notion même de fonctionnaire qu'il faut réformer, on ne peut plus avoir un Etat qui se fabrique sa caste spécifique rien que pour lui, ca n'a plus aucun sens au XXIeme siecle, a part pour la Police, la Justice ou l'Armée. Tous les autres doivent pouvoir être virés quand c'est nécessaire de la faire. Le reste du pays, le privé, qui finance toute la machine, arrive à survivre à la non garantie de l'emploi à vie, alors pourquoi les fonctionnaires en seraient incapables?
Réponse de le 01/10/2014 à 22:42 :
Vous devez parler des fonctionnaires smicard ou environ qui s'ills n'était pas fonctionnaire, ils seraient au chomage. Vous seriez les premiers a crier contre la fermeture de votre poste caserne de pompiers hopitaux etc ......!
Réponse de le 01/10/2014 à 23:22 :
Allez faire un petit tour aux U.S. : la santé confiée au privé, c’est le pied. Ça bouffe une quantité énorme de PIB pour des résultats dignes des pays du tiers monde. Sauf pour les riches, bien entendu.
a écrit le 01/10/2014 à 16:35 :
baisser les charges de 50 milliards et augmenter la tva de 3.5 points, je n'appelle pas ça faire des économies..... c'est juste déshabiller jacques pour habiller paul....
a écrit le 01/10/2014 à 16:30 :
faites ce que je dis, pas ce que j'ai fait !!! ahahahha
a écrit le 01/10/2014 à 16:25 :
Et.... euh, il espère être élu avec ça ??
a écrit le 01/10/2014 à 16:17 :
Bla bla bla bla... Au suivant !
Réponse de le 01/10/2014 à 16:31 :
C'est en effet sous le gouvernement Fillion que la dette a bondi de 600 milliards. Quelle crédibilité ?
a écrit le 01/10/2014 à 16:13 :
à 10%, vient nous expliquer qu'augmenter la TVA partout de 3.5 points va guérir la France. Drôle.
a écrit le 01/10/2014 à 16:12 :
Ok pour la retraite pour tous à 65 ans mais qu'il applique d'abort les grands principes par fraternité.et égalité: La retraite des ministres à 65 ans et pas au bout de 6 mois de présence.
a écrit le 01/10/2014 à 16:02 :
Je ne vois pas trop quoi ajouter, en fait.
Réponse de le 01/10/2014 à 16:31 :
Les 600 miliards c'était essentiellement pour éviter le chaos social en faisant de la dépense au plus fort de la crise. Ce que la gauche voulait qu'on fasse d'ailleurs, mais elle est arrivée à faire croire que ca n'avait pas eu lieu et que cet argent avait disparu sans explication.
Réponse de le 01/10/2014 à 16:47 :
Eviter quel chaos social ? A quoi pensez vous ?
Réponse de le 02/10/2014 à 9:04 :
et les trous dans la raquette fiscale au pire des moments ? non la gestion a été désastreuse malgré la crise
a écrit le 01/10/2014 à 16:02 :
Le rétablissement du jour de carence pour les fonctionnaires ? et pourquoi pas aligner sur le privé ?!?!? quant à la dégressivité de l'ARE, entièrement d'accord, à condition qu'il y ait du boulot, ce qui n'est pas le cas. et qu'on arrête de faire venir des travailleurs détachés.
a écrit le 01/10/2014 à 16:00 :
pour une augmentation de TVA de 0,4 points, je me marre d'avance en pensant à Fillon qui va l'augmenter de 3,5 points. Mais bon, c'est du virtuel puisque cela se jouera entre Sarkozy et Juppé.
Réponse de le 01/10/2014 à 16:52 :
Les deux autres font trop de bruits avec leurs casseroles. Juppé est agé. D'ailleurs il serait plus effiace que Fillon et Juppé joignent leurs forces pour mettre NS sous cloche une bonne fois pour toute, en attendant que le panier à salade vienne l'embarquer.
a écrit le 01/10/2014 à 15:41 :
Bravo , enfin des vrais réformes .
Réponse de le 01/10/2014 à 15:57 :
Que n'a-t-il fait ces "vraies" réformes pendant les 5 ans où il a été au pouvoir ?
a écrit le 01/10/2014 à 15:40 :
C'est incroyable comme les hommes politiques ont TOUS d'excellentes idées et bien sûr réalisables avant de se faire élire et une fois élus, rien ne fonctionne. Par quel mystère?
a écrit le 01/10/2014 à 15:38 :
Génial ! Moins 5 % de PIB en un an, -10 en 3 ans. Faut vraiment être c... pour prôner une politique pareille ! Cherche surtout à exister entre NS et Juppé.
Réponse de le 01/10/2014 à 16:42 :
D'ou sortent vos chiffres? En ce qui me concerne je n'ai plus d'état d'ame et je jette aux orties la fameuse 'solidarité', qui n'est qu'un autre nom du clientélisme. Je préfère que les gens qui n'aient pas envie de travailler soit au RSA et pas dans un ministère ou une collectivité locale à faire semblant de travailler, et que je puisse dépenser l'argent tiré de mon travail au lieu de me le faire voler avec des impots insupportables
a écrit le 01/10/2014 à 15:35 :
La Grèce, l’Espagne, le Portugal, l’Italie ont déjà mis en œuvre des solutions de ce type pour rester dans la zone euro. Ca marche ? Seuls des pays du tiers monde font pire que la Grèce et l’Espagne en matière de taux de chômage. Si on peut citer un exemple plus ou moins réussi, en tout cas beaucoup moins mal réussi qu’en Espagne où en Grèce, C’est le Royaume-Uni qui remplissait toutes les conditions négatives pour avoir une crise gravissime au moment du déclenchement de la crise financière de 2007-2008. Comment se débrouille-t-il 6 ou 7 ans après pour avoir 3,5% de croissance en rythme annuel et un chômage à 6%. Et bien il y a eu au moment de la crise une forte dépréciation de la monnaie sur une base nationale et pas européenne, une intervention massive de la banque centrale en faveur de l’économie et de la dette publique et bien sûr des mesures d’austérité. Pour que ça marche ou que ça ait des chances de marcher, il faut le cocktail complet. Autrement on ne pourra que constater l’échec, y compris en appliquant le programme Fillon.
Réponse de le 01/10/2014 à 15:59 :
l'angleterre est hors zone euro et peut jouer avec la planche à billet , impossible à faire en zone euro (au niveau national) même si c'est ce qu'essaie de faire M Draghi actuellement , d'où l'ire des allemands qui voient des spectres de l'inflation et de l'entre deux guerre.
Réponse de le 01/10/2014 à 16:04 :
Mais aussi des suppressions de fonctionnaire, l.obligation par pour les universitaires de justifier. Leurs budgets par des revenus, etc etc, il n n'y a pas de secret
La devaluation c"est bien gentil, au contraire du western c est le dernier qui dégaine qui gagne. Bref une arme pour les simple d'esprit
Réponse de le 01/10/2014 à 16:06 :
Votre impression est qu'au RU cette politique est une réussite, mais beaucoup de britanniques ne la partagent pas. Certes le chômage baisse, mais grâce une forte réduction du temps de travail et des salaires. Et tout ceci est financé par un déficit public bien supérieur à l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et même la France.
a écrit le 01/10/2014 à 15:34 :
Ne vous inquiétez pas il ne sera pas élu avec son programme. Qu'il commence à rendre sa voiture et garde du corps au frais des citoyens.
a écrit le 01/10/2014 à 15:32 :
je vote pour lui s'il s'engage à faite "TOUT" ce qu'il dit.
Réponse de le 01/10/2014 à 15:41 :
Avant qu'il s'engage il faudra qu'il soit élu et une fois élu il se désengagera
Comme tous !
Réponse de le 01/10/2014 à 16:00 :
d'ici 2017, vous aurez le temps de changer d'engagement ... lui et les autres aussi !
Réponse de le 01/10/2014 à 16:40 :
Tu parles! c'est plus que sûr!
a écrit le 01/10/2014 à 15:31 :
Si on avait un premier ministre de la trempe de Fillon, c'est sûr, ce serait très différent.
Réponse de le 01/10/2014 à 16:29 :
C'est vrai, on devrait essayer. Il sera peut être meilleur que son homonyme précédent !!!
Réponse de le 01/10/2014 à 16:37 :
on l'a vu à l'oeuvre pendant 5 ans........ il nous a annoncé que la france état en ruine, et ensuite fait 500 milliards de dettes....... et insisté pour rester premier ministre........
a écrit le 01/10/2014 à 15:29 :
Mais qu'a t il fait quand il était premier ministre ? Ah oui, une toute petite réformette des retraites, 600 milliards de dette en plus, 1 million de chômeurs en plus, etc etc...!
Le roi du bla bla bla, comme d'habitude, quant ils se font virer ils trouvent les solutions à tout. Trop tard monsieur trop mou, circulez il n'y a plus rien à voir...!!
a écrit le 01/10/2014 à 15:28 :
Est-ce qu'il envisage de prendre Sarkozy comme premier ministre pour perpétuer le duo ?
a écrit le 01/10/2014 à 15:21 :
Tout le monde est d'accord, on ne peut pas continuer comme ça. Mais pas touche à mon pognon.
a écrit le 01/10/2014 à 15:18 :
En qualité d'ex premier ministre (nul)

On commence les économies par là. Ensuite, diminution par 10 des députés et des sénateurs....
a écrit le 01/10/2014 à 15:12 :
Bien évidement il ne propose pas (comme les autres) 1 abaissement drastique du nombre d'élus.
Dommage.
Réponse de le 01/10/2014 à 16:00 :
difficile de s'attaquer aux élus si on veut prendre la tête du parti !
Réponse de le 01/10/2014 à 16:43 :
Regardez ce qu'il annonce sur les échelons territoriaux, mécaniquement il y aura moins d'élus. C'est d'ailleurs là ou ca coince le plus....
a écrit le 01/10/2014 à 15:10 :
Avec ce programme,les employés de l'Etat,sont vent debout.
Inutile de suivre ce gesticulateur,qui blablate.
La dette,s'effacera avec un revenu issu du monde du travail,de la finance,de la science,et surtout de la conscience collective qui se doit d'assumer pour resorber.
Réponse de le 01/10/2014 à 16:45 :
Et bien qu'ils soient "vent debout", au lieu de rester à dormir sur leur chaise, ca leur fera faire un peu d'activité. La conscience collective en a plein le dos de ce tas de paresseux, allergiques au risque, choisissant une profession pour ce qu'elle permet de ne pas avoir à faire, impossibles à virer même quand ils sont nullissimes.
a écrit le 01/10/2014 à 15:09 :
Un homme politique qui se veut rassembleur doit avoir un programme équilibré. Il tape sur les salariés OK mais que propose -t-il de l'autre coté comme effort. encore un programme libéral issu de la pensée unique!
Réponse de le 01/10/2014 à 15:57 :
il ne tape pas sur les salariés, il tape sur les fonctionnaires.
Réponse de le 01/10/2014 à 16:10 :
35 heures, retraite, jours fériés, TVA, pas besoin d'être fonctionnaire pour voir qu'on se ferait taper dessus. Je ne suis pas fonctionnaire, mais je ne vois pas ce que je gagnerais à voter pour ce Fillon, dont on connaît le bilan à la tête de l'Etat.
a écrit le 01/10/2014 à 15:08 :
Ils semblent avoir du mal, à l'ump, pour lancer autant de promesses... Ca va bientôt faire style FN.
a écrit le 01/10/2014 à 15:02 :
Vivement que Léonarda revienne alors si tous les politiciens prêchent qu'il faut faire des économies.
Réponse de le 01/10/2014 à 16:03 :
c'est vrai que du point de vue des sourcils, il y a une ressemblance certaine !
a écrit le 01/10/2014 à 14:59 :
Le Président Sarkozy et le Chef du Gouvernement François Fillon, ont du affronter une grave récession et secousse économique chaque année de Mandat sans exception (impossible d'assainir les finances en récession). Le train de réformes a été incessant, et devait se poursuivre pour 2012-2017. Slogan "Pour une France Forte". Ces mesures sont adaptées. Fillon n'a jamais reculé face à la rue
a écrit le 01/10/2014 à 14:58 :
Très bien, il faudrait même faire plus (et oui il va bien falloir rembourser la dette un jour !)

Par contre question crédibilité ça ne vole pas haut
a écrit le 01/10/2014 à 14:57 :
toujours surpris de voir que Mr Fillon remue encore, c'est une espèce d'intermittent.
Réponse de le 01/10/2014 à 16:04 :
plutôt un fumiste, comme les intermittents... en fait vous avez raison
a écrit le 01/10/2014 à 14:55 :
Je suis Gaulliste historiquement c'est de famille et je peux dire qu'au sein de nos fédérations UMP c'est Fillon qui l'emporte largement sur l'avocat affairiste SARKO
Réponse de le 01/10/2014 à 15:07 :
Le souci est que le dernier vrai gaulliste était Séguin. Seul homme de droite respectable...
Réponse de le 01/10/2014 à 16:39 :
On vient de le voir au Sénat, Sarko n'est pas donné gagnant comme il voudrait le faire croire et ce que vous dites le confirme. Le choix est important car en 2017 il est hors de question de se reprendre une tranche de marxisme débile ou de tomber dans les extrêmes. Or en 2012 pour moi celui qui a fait gagner la gauche, c'est Sarko.
Réponse de le 01/10/2014 à 16:40 :
De Gaulle en 2014.........et Platon il en pensait quoi ?
a écrit le 01/10/2014 à 14:46 :
Ce serait effrayant s'il était crédible. Mais il a été le Premier ministre d'un président qui avait annoncé ce genre de "rupture". Du coup, on ne sait quoi en penser.
a écrit le 01/10/2014 à 14:46 :
Dévoile donc ton salaire ! Oupsss pardon tes indemnités non soumis à l'IR ! Sans parler de tes avantages en tout genre. Commence par réformer le régime spécial de tes ami(e)s. Quelle blague.
a écrit le 01/10/2014 à 14:45 :
En fait, il propose de revenir sur l'augmentation des depenses faites durant sa mandature. Il devrait aussi proposer un remboursement des 500 milliards de deficit supplementaires dont il est a l'origine, etant precise que selon ce triste sieur la France etait deja en faillite! Ils sont trop forts...
a écrit le 01/10/2014 à 14:42 :
Oui, les candidats ont toujours plein d'idées et leur parole n'engage que ceux qui y croit alors bon
Réponse de le 01/10/2014 à 16:05 :
vas y Céline, dis leur la vérité ! tu nous fais une chanson ?
a écrit le 01/10/2014 à 14:41 :
Et redevance télé à 1000€ avec obligation de regarder la saison 29 de Derrick.
a écrit le 01/10/2014 à 14:40 :
110 Milliards sur 5 ans, soit 22 Milliards par an....Pas mieux qu'Hollande.
Réponse de le 01/10/2014 à 15:10 :
oui sous la pression des des propriétaires du droit de blocage....
a écrit le 01/10/2014 à 14:39 :
C'est pas lui le premier ministre qui a augmenté la dette de 600 milliards d'euros ? Depuis il a pris des cours du soir ou bien il nous prend pour des cons ?
Réponse de le 01/10/2014 à 14:49 :
Si c'est lui. Comment faire confiance à des politiques qui n'ont rien fait alors qu'ils étaient au pouvoir ?
Réponse de le 01/10/2014 à 17:55 :
Comment lui faire confiance ? Ben .... lui aussi, il a changé !
a écrit le 01/10/2014 à 14:35 :
avec untel programme on est bon pour 10 ans de plus de crise !!!
a écrit le 01/10/2014 à 14:33 :
On a compris: un programme ultra-libéral... sur le papier. Pour forcer les autres à la surenchère?
a écrit le 01/10/2014 à 14:32 :
l'ESPAGNE A BAISSE LES SALAIRES DE 20 A30% LES LOYERS DE 20% ET AUGMENTE LA TVA CE PAYS S'EN SORTIRA AVANT NOUS
Réponse de le 01/10/2014 à 15:42 :
Rêve, c'est gratuit !
a écrit le 01/10/2014 à 14:31 :
Casser la France pour être "le chouchou" de Bruxelles, rien de mieux pour rester dans "une carrière" bien protégé!
a écrit le 01/10/2014 à 14:24 :
Alors moins d'enseignants, de policiers, de juges, d'infirmiers, de médecins, etc etc. Mais qui va payer ? 110 Mrds€... La surenchère des politiques quand ils sont dans l'opposition.

Et pourquoi pas diminuer les dépenses de... 200 Mrds € ? Ou même 1000 Mrds€ ? Après tout, quitte à dire des sottises, autant y aller pour de bon... Cette abjecte propagande ultralibérale (franchement, trouver 50% de Français pour voter la retraite à 65 ans et les 39 heures payées 35, c'est d'une naïveté confondante) respire aussi bien la récession, le paupérisme, qu'évidemment le mensonge car si d'aventure il arrivait au pouvoir, jamais il n'appliquerait un tel programme.
a écrit le 01/10/2014 à 14:22 :
On ne peut pas reprocher à Fillon de ne pas annoncer la couleur. Mais dire que "ce n'est pas de l'austérité" c'est du mensonge niveau NS/FH. Hausse du temps de travail dans la fonction publique ? Si c'est comme dans certains pays où ça s'est fait en gardant le salaire inchangé c'est travailler plus sans gagner plus. Faciliter les embauches de contractuels dans la fonction publique? Le recours à ces derniers est déjà possible. La réforme territoriale? Au rythme où ça va, l'UMP va être aussi omnipotente localement que le fut le PS autrefois. Je lui souhaite donc bonne chance. La dose de capitalisation? Autant en moins pour consommer. La hausse de l'âge légal Le système par points? Vieille antienne de Ségo/DSK qui a montré ses limites en Suède. Les régimes spéciaux? On croyait que Sarko les avait liquidés. On nous aurait menti? La TVA en hausse? Bonne chance pour vendre ça aux "sans dents". Les baisses de taxes? Des recettes en moins à court terme alors que l'Europe marque notre budget à la culotte. ET PUIS Fillon nous donne l'exemple canadien comme preuve que serrer la vis ne nuit pas forcément à la croissance. Il oublie que le Canada a réformé ET dévalué sa monnaie. La souveraineté monétaire, on ne l'a plus.
a écrit le 01/10/2014 à 14:22 :
Un peu court... Moi, j'aurais dit plus de deux cent. Petits joueurs, à droite, comme d'hab'...
a écrit le 01/10/2014 à 14:22 :
Il est sur ainsi de n'avoir aucunement les voix des fonctionnaires (pour commencer).
Vouloir augmenter la TVA de 3,5 %, là il se coule tout seul auprès de la majorité des électeurs.
Malgré tout il annonce des mesures nécessaires, mais il faudra qu'il fasse passer ses idées auprès de la majorité des français.
Bon courage M Fillon !
a écrit le 01/10/2014 à 14:17 :
Et l'impact macro-économique de ces mesures, il l'a chiffré le Fillon ? Et l'impact sur la qualité des services publics rendus à la population ? C'est donc au citoyen de payer la folie des banques, la porosité des systèmes fiscaux, la mondialisation à outrance, l'évasion fiscale des grands groupes...belle réaction ! Et donc il veut également un société de la rente et des inégalités en supprimant les droits de mutation, l'ISF,...
Un vieux programme libéral plan-plan en somme. La droite allemande doit approuver.
Réponse de le 01/10/2014 à 15:00 :
Le genre de vieux programme plan-plan qui a sorti notre pays de l'Ancien-Régime et lui a fait connaître la plus grande amélioration du niveau de vie que l'humanité ait connu.
Réponse de le 01/10/2014 à 16:44 :
rien que ca?.. c'est fou leprogres
Réponse de le 01/10/2014 à 16:54 :
la coupe dans les dépenses publiques ?
Il y a eu depuis peu des crises importantes du capitalisme, des refondations du système, les trente glorieuses, les années 80 et la financiarisation de l'économie mondiale,...bref je ne vois pas trop le rapport, veuillez m'excuser.
Si ce sombre programme de coupe abrutie dans les dépenses publiques nous apporte amélioration, je veux bien m'en couper une (mais je ne risque pas grand chose).
a écrit le 01/10/2014 à 14:16 :
restructurer les missions de services "publiques"
....... ouillle j'ai mal aux yeux
Réponse de le 01/10/2014 à 14:56 :
il faudra y passer .cela nous sera IMPOSE .....DE BON GRE OU DE FORCE .....avec ou sans lui ...INEVITABLE nous sommes a bout
Réponse de le 01/10/2014 à 16:42 :
je croyais que c'était fait, avec la fameuse RGPP, qui a été faite en dépit du bon sens et n'a servi à rien..... par Monsieur Fillon......
a écrit le 01/10/2014 à 14:13 :
Visiblement, cet homme n'est pas prêt à assumer sa fonction de chef d'état ! il se grille avec un programme aussi impopulaire ... Il n'a pas encore compris qu'en France certains sujets sont tabous (fonctionnaires, retraites, 35H ...). Décidément., gauche, droite même combat
Réponse de le 01/10/2014 à 16:47 :
Personne n'a jamais été élu en disant qu'il allait supprimer les 35H. Sarko a commencé à dégraisser la fonction publique, mais de manière tellement lache que ca n'a produit aucune économie. Là on est arrivé ou c'est le seul gisement avéré d'économie qu'il reste. Et dans tous les pays qui sont allé au bord du gouffre, systématiquement, la fonction publique a été réduite de manière importante.
a écrit le 01/10/2014 à 14:12 :
et pas un mot sur les dizaines de milliards de prises en charge des immigrés y compris d'origine des pays de l'est qui on le sait , depuis les 30 dernières années ne trouveront plus de travail en France et sont par conséquence intégralement à la charge du contribuable et bénéficiant d'aides prioritairement face à un Français par exemple en demande d'un appartement HLM . , sans compter le coût des exactions journalières . Tapez sur internet : Roms logés à l'hôtel .... invraisemblable mais vrai
a écrit le 01/10/2014 à 14:10 :
Un plan ambitieux! tu parles, quand ils sont au pouvoir, ils ne foutent rien de bon, quand ils n'y sont plus, ils sont plus qu'inspirés! on nous prend pour des c...s ! marre de tous ces politicards.
a écrit le 01/10/2014 à 14:05 :
Entre 2002 et 2011, l'UMP était au pouvoir, hors inflation,les dépenses publiques ont augmenté de 182,6 milliards d'euros.

Dépenses publiques en euros constants, corrigés de l'inflation.

2002 : 1001,5 milliards d'euros
2011 : 1184,1 milliards d'euros
2013 : 1 207,5 milliards d'euros

Source
INSEE Dépenses et recettes des administrations publiques
a écrit le 01/10/2014 à 14:03 :
Et taxer dès le stade morula, il n'y a pas d'autres choix avec une TVA à 100%, une CSG à 100%, une CRDS à 100%, une TIPP à 100%...
Ensuite, euthanasie à 66 ans.
a écrit le 01/10/2014 à 13:57 :
il prend un risque car normalement pour remporter une éléction présidentielle, certes il faut promettre, mais surtout il faut mentir... preuve en est...
a écrit le 01/10/2014 à 13:55 :
il n'a rien fait quand il était aux affaires, pourquoi ça changerai ?
a écrit le 01/10/2014 à 13:54 :
50 milliards de baisse de charges compensés par une hausse de la TVA de 3,5 points que les contribuables devraient supporter. Il ne peut pas plutôt s'attaquer au train de vie de l'état!
a écrit le 01/10/2014 à 13:50 :
Est on sur de ne pas avoir d'explosion social avec ça? Combien de point de PIB de moins?
Baisse de l'impot sur les sociétés à combien? (c'est très important).
Evidement il s'attaque de front à la dette mais favorise la déflation en faisant "moins de" par ci par là
a écrit le 01/10/2014 à 13:48 :
C'est mieux que les autres bonimenteurs mais c'est encore loin de ce qu'il faut faire. Venez à Nous Citoyens; on prévoit d'économiser 200 mrds par an et non 110 mrds en 5 ans. Et c'est possible. Ensuite Mr Fillon, il va falloir exécuter, mettre en place ce plan et malheureusement on peut en douter au vu de votre passé de politicien professionnel ayant participé à la gabegie depuis 40 ans....
Réponse de le 01/10/2014 à 14:38 :
@Tartemolle
"Nous citoyens", citoyens comment? Citoyen de première zone? Pas un peu facho sur les bords chez "Nous citoyens"? Un petit peu raciste quand de même?
Réponse de le 01/10/2014 à 16:49 :
Merci de nous éclairer sur le racisme de "Nous Citoyens". Ce parti s'appelle comme ca en réponse à "Moi, Président"..." et uniquement pour cette raison. C'est vrai qu'un parti conduit par quelqu'un qui a vraiment travaillé dans la vraie vie, créé des emplois, ca change tellement des pantins habituels que c'est déstabilisant.
a écrit le 01/10/2014 à 13:47 :
Ce n'est pas d'un bidouilleur colmateur que nous avons besoin, mais d'un Napoléon au pont d'Arcole. Les mecs qui veulent mettre leur popotin dans le coussin tout chaud du père François sont des inutiles. Oust.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :