Allocations familiales : les députés PS préconisent de moduler selon les revenus

 |   |  392  mots
Le projet de budget de la sécurité sociale pour 2015 doit être présenté mercredi en Conseil des ministres.
Le projet de budget de la sécurité sociale pour 2015 doit être présenté mercredi en Conseil des ministres. (Crédits : AFP)
Selon le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, les députés PS envisageraient de proposer un amendement en ce sens au projet de budget de la Sécurité sociale.

Moduler les allocations familiales selon les revenus n'est pas une idée tabou pour les socialistes. Au contraire, il y aurait "une position très majoritaire dans le groupe (parlementaire PS à l'Assemblée nationale: NDLR) pour étudier à nouveau la modulation des allocations familiales", a assuré Bruno Le Roux, le chef de file du groupe, aux Echos, dans un article paru mercredi 8 octobre. Afin d'"ouvrir le débat", un amendement au projet de budget de la Sécurité sociale, déposé au nom du groupe, serait envisagé.

Le projet de budget de la Sécurité sociale pour 2015 doit être présenté mercredi en Conseil des ministres. Les coupes dans la branche famille qu'il prévoit sont décriées, y compris dans une partie de la majorité.

La proposition "n'est pas celle du gouvernement"

Les réponses d'autres socialistes n'ont pas tardé. Si le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a défini mercredi sur Sud Radio, une telle modulation comme "normale", le gouvernement se montre plus prudent.

Pour la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, cette proposition "a une force réelle", mais elle "n'est pas celle du gouvernement" et n'est pas retenue pour le budget de la Sécurité sociale.

"Nous allons en discuter avec les parlementaires", a toutefois concédé sur France Info Marisol Touraine, en assurant néanmoins: "Oui, pour l'avenir, des évolutions vont intervenir. Mais pour les familles qui aujourd'hui reçoivent des allocations familiales, après ce budget de la Sécurité sociale, ces allocations ne bougeront pas".

Une question "posée il y a longtemps"

Marisol Touraine s'était entretenue la veille avec le groupe socialiste à l'Assemblée nationale.

Je n'ai alors "pas entendu de contestation de l'objectif que nous nous fixons de 700 millions d'économies environ" pour la branche famille, sur près de 10 milliards d'économies pour la sécurité sociale, a-t-elle affirmé.

Interrogé par Europe 1, Stéphane Le Foll a pour sa part rappelé que la question "a été posée il y a longtemps", Lionel Jospin l'ayant soulevée quand il était à Matignon.

"C'est une question très importante entre l'universalité des allocations et l'idée toute simple - c'est d'ailleurs ce que l'on a fait sur le quotient familial - qu'il faut qu'on essaye de proportionner, de moduler en fonction du revenu", a affirmé le ministre de l'Agriculture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/10/2014 à 9:36 :
L'éducation nationale et la santé sont presque gratuites, pourquoi pas le gaz-oil et le pain tant qu'à faire : le système va s'écrouler sous peu, dés que les taux directeurs vont remonter et que la dette sera insupportable pour notre économie, c'est à dire 2015.
Aprés chacun pour soi et Dieu pour tous
a écrit le 08/10/2014 à 22:38 :
D'accord avec floppy,on ne donne plus de liquide mais des bons (affaires scolaires'habits'nourriture'.........
L'argent ne va effectivement pas ou il doit aller
a écrit le 08/10/2014 à 22:33 :
Alloc à partir du premier enfant
Plafonnement à trois enfants
Si on en veux plus,on assume......
Réponse de le 09/10/2014 à 10:00 :
VUE L AUGMENTATION DES CHOMEURS ET DU GOUT DE LA VIE 2 ENFANTS SURFIREZ???
a écrit le 08/10/2014 à 20:25 :
la condition de ressource doit être la règle pour l'obtention d'aides sociales. A titre d'exemple un couple avec 2 enfants ayant un revenu brut imposable (avant imputation de déficit foncier et autres..) = 36 000 euros ne devrait percevoir aucune aide, une personne séparée divorcée ou autre ayant 1 enfant à charge et déclarant 18000 € par an également...Les aides sociales ne doivent pas en outre financer les vacances ou billet de train ou autre pour des départs en vacance....c'est peut-être dur, mais certains actifs ne perçoivent aucune aide et ne parte pas en vacance.
supprimer la réduction d’impôt pour les enfants au collège, lycée et étudiant pour les personnes dont les revenus sont supérieurs au seuil de pauvreté
a écrit le 08/10/2014 à 20:03 :
Y'a pu de sous. Qui va payer ?
a écrit le 08/10/2014 à 17:21 :
le communisme est là!
pour moi : plafonnement des allocations pour tous (principe d'égalité) et fiscalisation de ces mêmes allocations puisque ce sont des revenus.(principe d'égalité aussi)
a écrit le 08/10/2014 à 17:11 :
Moi français moyen, je paye de plus d impots , de taxe pour dans le même temps de moins en moins de contreparties ex basculement des frais sur les mutuelles . Y EN A MARRE
Réponse de le 08/10/2014 à 19:59 :
Ah !
a écrit le 08/10/2014 à 16:20 :
les allocations familiales ne servent a rien car le fric n arrive pas en general chez les enfants. Mon experience: des parents avec des gros revenus encaissaient et mettaient toute la famille dans une situation extremement serree. Il etait important pour eux d empocher le fric, d acheter des choses pour leur pomme et de faire comme si ils etaient normaux avec des enfants. Il faut mieux des dons en nature qui vont directement aux enfants et non dans la poche de parents ingrats: cours de musique gratuit, inscription dans 2 clubs de sport gratuits compris repas a disposition gratuits, repas gratuits a l ecole, camps de vacance gratuits, etudes gratuites,.. et il faut surveiller que les enfants fassent toutes ces choses ou au moins qu il y ait une bon ne raison qu ils ne font pas tout. L argent corromp .. aussi les familles (en plus des banquiers, politiques.. etc.).
Réponse de le 08/01/2015 à 23:43 :
Entièrement d'accord avec vous, je, en connais,et des bien français(es), qui profitent du système à fond et qui ne consacrent pas le moindre sou que l'état leur aalloué å leurs enfants. L'argent est dépensé en futilité par la mère, gaspillé dans des forfaits téléphoniques pour ne parler que de cela... Les vêtements et la nourriture sont acquis gratuitement ou presque au secours populaire ou restes du coeur. Les enfants sont accompagnés à l'école par des voisins de la même accable parce que la mère a la fainéantise de se lever pour les y emmener. De plus l'hygiène fait totalement défaut.Alors oui !!! Je suis totalement d' accord pour que l' État donne des bons å ses parents indignes.
a écrit le 08/10/2014 à 15:53 :
Ou on fiscalise tout, alloc, revenus nounous, majoration retraite...ou on ne fait rien !!!
Réponse de le 08/10/2014 à 20:26 :
l'idée de tout fiscalisé n'est pas du tout idiote dès lors que l'on considère qu'à revenu égal, imposition égale
Réponse de le 09/10/2014 à 9:53 :
c est la seule verite des revenues,?100% D ACORD???
a écrit le 08/10/2014 à 14:57 :
On est toujours aussi friand des effets de seuil dans ce pays.
L'avantage de cette polémique, c'est qu'elle est encore une fois à vocation électoraliste !
Il y aurait pourtant un moyen simple de rendre les choses globalement proportionnelles et donc plus justes :
Les memes droits pour tous, donc les mêmes allocations, mais... tout serait intégré dans les ressources, à leur tour soumise globalement à l'impots sur les revenus.
A mon avis c'est tellement simple que personne ne voudra en entendre parler...
Réponse de le 08/10/2014 à 15:40 :
C'est déjà le cas en Suisse personne ne trouve à y redire et surtout c'est la même chose pour chaque enfant jusqu'à ses 18 ans et basta aucune autre alloc existe
a écrit le 08/10/2014 à 14:31 :
encore une solution populiste pour obtenir des voix !!! Travailler plus pour toucher moins d'allocations familiales est tout à fait moral n'est-ce pas ? je signale aux jaloux que ceux qui gagnent plus paient des impôts eux !!! je préconise de ne plus verser d'allocations aux gens qui ne sont pas sur le territoire deouis au moins 10 ans et qui sont capables de prouver qu'ils ont contribué au système plutôt que d'en profiter :-)
a écrit le 08/10/2014 à 13:33 :
Dégressivité des allocs à partir du 3ième enfant. <On est de plus en plus nombreux sur terre, population exponentielle : 9 milliards en 2050. Doit-on encore prôner la politique familiale, n'était-ce pas une politique d'après-guerre pour relancer la natalité ?
Réponse de le 08/10/2014 à 17:48 :
@sceptique: on a bien essayé d'encourager la pédérastie, mais on constate que bien que théoriquement incapables de se reproduire, il y en a de plus en plus :-) et comme le PS leur a accordé les mêmes droits (entre autres à la reversion de pesnion de retraite), on est devant une bombe à retardement :-)
a écrit le 08/10/2014 à 13:26 :
Oui 100% pour.... les gros salaires n'ont pas besoin des allocations familiales (leur argent de poche) pour faire vivre leur famille.
a écrit le 08/10/2014 à 13:10 :
les restaurateurs récupèrent la bouffe dans les poubelles, comment peut-on se nourrir le clodo du coin ,? (avec les allocs ?)
a écrit le 08/10/2014 à 13:06 :
DONC ?UN GROS CEREALIER
?UN GROS BOULANGER ETC QUI PEUVENT REMBOURSER 3 OU 4000 EUROS MOIS MAIS NE SE DECLARENT QU'UN SALAIRE DE 1000 EUROS AURA DROIT ,,,,,???????
a écrit le 08/10/2014 à 13:00 :
OUI MAIS ALORS IL FAUT LES FISCALISER ;
a écrit le 08/10/2014 à 12:58 :
Nous avons cible un manque a gagner de 2 millions en tva sur la glane des pommes de terrain dans les cultures , en fait des personnes qui n'arrivent plus a acheter ce produit viennent ramasser sur les terrains les pommes de terre expulses des machines , nous preconisons aux exploitants agricoles l'arrosage en pulverisation d'un melange 2 pour 1000 de fuoil pour rendre le produit impropre
a écrit le 08/10/2014 à 12:55 :
Une fois de plus, la gauche s'en prend aux travailleurs, et on s'étonne après que les français basculent vers le FN.
a écrit le 08/10/2014 à 12:43 :
Comparer les allocations familiales avec la sécurité sociale ou la vieillesse, il faut être gonflé.
Ne serait-ce que parce que les cotisations sécu et vieillesse sont des "assurances" certes obligatoires. On cotise pour un droit.

La famille c'est tout sauf une assurance, comme celle du logement, ce sont des allocations.
De toute façon pour la sécu, celui qui cotise avec 10000€ brut n'aura pas plus de droit que celui à 1000€.
a écrit le 08/10/2014 à 12:43 :
Etablir un plafond pour l'ensemble des allocs (alloc familiale , logement etc, cmu) , car ce n'est pas normal que quelqu'un qui travaille à plein temps touche moins que des gens qui touchent l'ensemble des allocs en n'ayant jamais travaillé.
a écrit le 08/10/2014 à 12:40 :
Donnant-donnant : les députés, les sénateurs et le gouvernement continuent à taper sur la famille mais ils divisent le nombre de parlementaire par 2; leur retraite également, les salaires et nombreux avantages.....ensuite on commence à discuter !
a écrit le 08/10/2014 à 12:36 :
c'est la fin des prestations sociales en France. Comment voulez vous que le système tiennent si systématiquement les plus favorisés payent sans avoir un retour. Ce qu'il faudrait, c'est de les diminuer pour tout le monde, en les rendant fiscalisable,

c'est une réforme fiscale et sociale globale qu'il nous faut et non pas une gestion à la petite semaine
a écrit le 08/10/2014 à 12:36 :
Comme d'habitude ceux qui font des efforts, études, diplômes, travail , risque sont priés de se taire et d'entretenir tous les autres qui ne font pas les mêmes efforts. C'est l' anti-mérito cratie? les moins bons, moins travailleurs, moins courageux son mieux aidés. Qu' il y ait des aides c'est normal, c'est la pure charité car tous ne sont pas égaux, mais toujours plus pour ceux qui font moins, ça peut aussi faire réflêchir
a écrit le 08/10/2014 à 12:29 :
Si le principe de modulation est assez logique, il faut cependant souligner que:
1. La position résolument anti-famille de ce PS ne connaît pas de répoit.
2. La réduction drastique des allocations de naissance aura des effets dramatiques sur la natalité. Le passage au 2ème, et sutrout au 3ème enfant implique des conséquences financières lourdes (voiture plus grande, changement d'appartement, ...).
3. Supprimer les allocs aux riches, pourquoi pas ? Mais en France, pour le PS, on est riche à un smic et demi ....
a écrit le 08/10/2014 à 12:29 :
Il me semble que le baisse du quotient avait remplacé la modulation des allocations familiales dans la précédente loi de finances.
On aura donc les deux : suppression de ces allocations sur condition de revenu et hausse des impôts pour les famille "riches" ayant des enfants
a écrit le 08/10/2014 à 12:26 :
Cela revient à décourager les classes moyennes d'avoir des enfants, et au contraire inciter les pauvres à en enfanter d'autres. Qui voteront socialiste, bien entendu.
a écrit le 08/10/2014 à 12:25 :
on devrait inclus toutes les allocs de toute sorte dans les revenus à déclare comme dans tous les pays en Europe sauf la France socialeuse
a écrit le 08/10/2014 à 12:25 :
Encore une réforme contre les "familles qui bossent" et qui ne provoquera pas d'émeutes dans les quartiers.
a écrit le 08/10/2014 à 12:22 :
Donc encore une fois si vous travaillez, vous payez encore et encore.....

Il faut promouvoir le travail pas le sanctionner !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Sarkozy a été une catastrophe, Hollande réussi l'exploit de faire encore pire.

Pauvre France
a écrit le 08/10/2014 à 12:19 :
Bienvenu dans un monde encore meilleur. On a déja le systeme le plus redistributif, et on en rajoute encore une couche. A quoi bon se remettre en question, se lever le matin , reprendre des formations si au bout du compte, on a la même chose.
Qu'ils arrêtent de martyriser tous les jours les classes moyennes et qu'ils décident un bonne fois pour toute d'un salaire de 1000€/mois pour tout le monde ( sauf eux elus / dirigenats du PS : electeurs PS ) et la mise en place d'une police idéologique qui nous explique que c'est ca la justice et la morale ! Un bien beau pays en perpective. Je pense que sucrer le salaire d'un député qui dit "Madame le President", mais ne rien faire vis a vis d'un "noble et juste" deputé PS qui a une phobie admisnistrative et de ses factures a regler traduit bien la mise en place de cette police idéologique.
Réponse de le 08/10/2014 à 12:40 :
C'est ce que prônent les socialistes profesionels. Plus il y aura de pauvres aidés plus ils auront de partisans et de voix. C'est leur travail pour exister au crochet de la société. C'est amoral, mais qu' en ont il à faire, ils ne croient en rien, de purs matérialistes, dont le monde est issu d'un trou noir et se termine dans le trou de la fosse ou dans la poussière de l'incinérateur
a écrit le 08/10/2014 à 12:19 :
on attend quoi pour supprimer totalement la CAF et toutes ces allocations !
on ne fait pas des enfants en fonction de l'argent que donne l'Etat!
un enfant c'est un budget. Supprimez toutes les allocations mais augmentez les salaires!
a écrit le 08/10/2014 à 12:07 :
N'importe quoi! Ce qui conduira à encore diminuer l'écart entre ceux qui bossent et ceux qui ne f.... rien!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :