La simplification administrative est-elle en marche ? Pas si sûr…

 |   |  289  mots
Thierry Mandon présente ce jeudi une nouvelle série de mesures de simplification.
Thierry Mandon présente ce jeudi une nouvelle série de mesures de simplification. (Crédits : DR)
Ce jeudi, Thierre Mandon, le secrétaire d'État à la Réforme de l'État et à la Simplification auprès du Premier ministre, devrait présenter une nouvelle série de mesures pour simplifier le quotidien administratif des Français. Mais, des paroles aux actes, la route est encore longue. Pour comprendre les dernières retouches de la fiscalité des plus-values, les particuliers devront se plonger dans un texte de 174 pages.

Prêt pour un peu de lecture ? Alors que le gouvernement a fait de la simplification administrative, l'une de ses priorités, les actes, ou peut-être les habitudes de l'administration fiscale, peinent à suivre.

En effet, l'ensemble des textes portant réforme du régime d'imposition des plus-values sur les valeurs mobilières réalisées par les particuliers compte au total ...174 pages. Elles sont consultables sur le site Internet du Bulletin officiel des finances publiques - impôts (BOFIP) pour qui veut prendre la peine de fouiller un peu dans les méandres de l'administration fiscale. Pourtant, la simplification administrative est en marche, assure-t-on à l'Elysée, à Matignon et Bercy !

Une centaine de mesures de simplification prises en 2014

Ce jeudi, Thierry Mandon, depuis nommé secrétaire d'État à la Réforme de l'État et à la Simplification auprès du Premier ministre, devrait présenter une nouvelle série de mesures pour alléger le quotidien administratif des Français. Une cinquantaine, a priori. Elles complèteront les 50 premières mesures annoncées en avril par Guillaume Poitrinal et Thierry Mandon, alors co-présidents du Conseil de la simplification.

Une feuille de paie simplifiée

Selon les calculs du gouvernement, cette lourdeur administrative coûterait entre 60 et 80 milliards d'euros par an à l'économie française. Les gisements potentiels d'économies sont donc nombreux. Un exemple : la simplification de la feuille de paie que le président de la république devrait présenter ce jeudi et qui sera officielle le 1er janvier 2015, devrait permettre aux entreprises d'économiser 2 milliards d'euros. En passant de 25-30 lignes à 15 lignes, l'édition de cette feuille de paie ne coûterait plus que 12 euros aux employeurs contre 17 à 21 euros actuellement, selon les estimations du gouvernement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/11/2014 à 15:13 :
Simplifions LES SALAIRES eux-mêmes, et non leurs BULLETINS
~-~~-~~-~~-~~ ~~-~~-~~-~~-~~- ~-~~-~~-~~-~~-~ -~~-~~-~~-~~
"tato71" 30 oct 17:31 a très bien expliqué :
le bulletin de salaire n'est que L'EXPRESSION, c'est le CALCUL lui-même du salaire qu'il faut simplifier, càd sa DÉFINITION. Or sa complexité est entretenue par les innombrables et perpétuelles luttes d'intérêts entre factions (sans lesquelles on ne peut expliquer des aberrations et injustices comme le 1% patronal) et rivalités entre factions et egos de rats de ministères.

Je propose pour commencer :

- de supprimer, immédiatement, totalement et sans aucune contrepartie à quiconque, ce fameux 1% patronal

- de ré-unifier l'IRPP (Impôt sur le Revenu des Personnes Physiques) et la CSG (contribution sociale généralisée). Les deux ont strictement le même but déclaré : IMPOSER les PERSONNES PHYSIQUES sur leur REVENU afin de CONTRIBUER à la SOCIÉTÉ. Le mot "généralisée" n'a été ajouté que le jour où cette contribution, en étant sortie de l'impôt, a CESSÉ d'être "généralisée" : juste un de plus de ces mensonges d'État que nous subissons tous les jours.

Merci à ceux qui proposeraient d'autres VRAIES simplifications.

Versailles, Sun 02 Nov 2014 15:13:25 +0100
a écrit le 01/11/2014 à 10:51 :
ces administratifs qui ne connaissent rien de la vraie vie, de la gestion, du management....ce monde clos entre les administratifs et les politiques qui gangrènent la france à saigner le privé pour financer leur gouffre veulent nous faire avaler des couleuvres ...un éeconomie est une somme réelle récupérée par un flux financier, or on nous explique que de simples jeux d'écritures sur une feuille de paye vont faire des économies, mais à qui ? sous quelle forme réelle ? s'ils sont convaincus, alors qu'on baisse de suite nos impôts, charges, taxes !!!!! tout le contraire, ils augmentent, cherchez l'erreur ?
a écrit le 01/11/2014 à 10:40 :
pour faire une réelle simplification, il faudrait totalement réformer, rationaliser, simplifier..les services administratifs pléthoriques, redondants, résorganisés, déconnectés de toute réalité, une vraie usine fantôme à produire des textes qui justifient les effectifs....donc tenter de réformer la résultat de l'usine fantôme sans réformer l'usine fantôme est vain, la preuve, pendant que T Mandon travaille à simplifier, l'usine fantôme produit cette horreur de complexité qu'est la loi sur la pénibilité, puis la loi hamon...l'usine fantôme continue à produire la complexité....on va recruter encore plus des simplificateurs ?
a écrit le 31/10/2014 à 19:44 :
Changer des ligne par une autre n'est pas une simplification. La plupart des feuilles de paye sont faite par des tableurs (logiciels spécifique qui gère tout) alors modifier le format des feuille de paye va obligé la modification de ces logiciels au même titre que les dernières modif (faire apparaitre la part employeur, créer les taxes comme csg...) et ces modifications sont d'autant plus nocives que l'entreprise est petite. Si une secrétaire est obligé de passer deux jours pour faire les modif, c'est deux jours de perdu pour l'entreprise. Dans une grande c'est presque transparent mais pour une petite...
a écrit le 30/10/2014 à 23:38 :
Comment d'habitude, le gouvernement parle par le sens inverse de la définition commune.
Simplifier signifie compliquer.
a écrit le 30/10/2014 à 17:31 :
Il y 20 ou 30 ans, j’ai connu les fiches de paie simplifiées. A l’époque le nombre de ligne était particulièrement réduit. Combien? Je ne sais plus mais c’était moins de 10 lignes. Problème, on ne savait pas pourquoi on payait. La fiche de paie a été modifiée pour qu’on indique le détail des cotisations et que chacun sache combien il paie pour le chômage, la maladie, sa retraite et pour certaines entreprises sa mutuelle. De même, on a indiqué la part de l’employeur. C’est quand même intéressant de connaitre ce que paie l’entreprise.
Simplifier OK mais cela ne fera pas faire d’économie à l’entreprise. Il y a longtemps qu’on ne fait plus les fiches de paie à la main.
Par contre, il est important qu’on connaisse le montant de la cotisation pour le chômage, la maladie, la retraite CNAV, les retraites complémentaires ARCCO et AGIRC, le montant de la RDS, de CSG déductible et de la CSG non déductible (pour cette dernière c’est une vraie arnaque car on va payer un impôt sur un revenu jamais perçu). Rien que pour ces cotisations, il y a déjà 8 lignes. Et comme chacune de ces différentes cotisations sont calculées sur différentes bases, cela multiplie les lignes.
Toutes ces informations ont un coté pédagogique. Meme si on finit par ne plus regarder le détail.
Aujourd’hui retraité, je perçois mes pensions sans aucune information sur le brut et les cotisations prélevèes. Une information annuelle ou à chaque changement ne ferait pas de mal
La simplification ce n’est pas de modifier la présentation du bulletin de paie mais de revoir le système des cotisations. Plus compliquer à faire.
a écrit le 30/10/2014 à 12:39 :
Aucune économie n'est à attendre de la sommation de certaines lignes du bulletin de paie. En revanche si les lignes qui disparaissent du bulletin de paie font également disparaître le paiement des cotisations qu'elles matérialisent, alors là il y aura des économies pour l'employé comme l'employeur. Mais ce n'est pas de ça qu'il est question. C'est juste une communication qui exploite l’ambiguïté de l'annonce et dans laquelle nos amis les journalistes, pas plus au courant des choses que les politiques, rediffusent sans réfléchir.
a écrit le 30/10/2014 à 12:17 :
Les 2 milliards d'économies aux entreprises dues aux fiches de paye, c'est quoi? Combien de personnes vont être rendues disponibles ...à Pole emploi venant des services informatiques ou RH ,ou de stés d'imprimeurs. , pour compenser leur perte de CA ou le sureffectif résultant de la simplification annoncée?
2 milliards c'est l'équivalent de 50 000 personnes ( Effectif Temps Plein) en moins dans les entreprises donc en plus quelque part.Non?
'Est-ce encore cela le miracle de la macronomie:? annoncer un chiffre sans en apporter la véracité?
Réponse de le 01/11/2014 à 10:46 :
supprimer des effectisf qui brassent du vent, ça permet d'utiliser les économies réalisées sur des projets beaucoup plus porteurs qui vont développer l'emploi. L'angleterre a supprimé 500 000 fonctionnaires, ils ont créé 700 000 emplois, donc 200 000 en net. exemple : quand les collectivités investissent des fortunes dans des rond-points pour faire tourner le marché du BTP, il est beaucoup plus efficace de mettre cet argent à aider des pme, start up .. sur de nouvelles technologies car elle vont développer beaucoup plus d'emplois et de façon ensuite autonome que financer à fond perdu un emploi de BTP qui coûte 2,5 fois son salaire (charges, administratifs pour gérer les marchés..) et dont l'emploi s’arrête si on arrête cette subvention de l'emploi...
a écrit le 30/10/2014 à 11:43 :
je ne voit pas comment reduire le nombre de lignes sur un bulletin me fera economiser 5€? mon logiciel ou editeur de logiciel ou mon comptable me rendront ils de l'argent ???
cela simplifie la présentation mais le reste c'est pareil
a écrit le 30/10/2014 à 10:42 :
surtout ne rien simplifier car sinon on va mettre au chômage des tas de fonctionnaire, des comptables, et même les éditeurs de logiciel, sans parler du manque à gagner pour la poste.
Réponse de le 30/10/2014 à 17:22 :
Quand j'étais étudiant, au milieu des années 80, le gouvernement de l'époque parlait déjà de "simplifications administratives"; de qui se moque t-on ?
a écrit le 30/10/2014 à 10:34 :
Thierry Mandon, comme beaucoup d'autres politique, c'est du bla bla. Je ne connais pas ses conseillers, mais concernant sont parcours professionnel, il a été consultant en entreprise et des ressources humaines. Ce monsieur n'a jamais géré d'entreprises et encore moins travaillé à un poste clé dans une structure privée. Tout comme ceux qui nous gouvernent bien entendu...La dématérialisation est un excellent projet à condition d'en avoir une bonne expérience. Encore une fois, c'est la foire aux projets qui ne verront jamais le jour...La France continue de sombrer inexorablement, et son peuple se noie sans savoir qu'il respire de l'eau de vaisselle...
a écrit le 30/10/2014 à 10:24 :
pour que la simplification aboutisse il faut virer tous ces hauts fonctionnaires qui ne servent à rien tellement ils sont deconnectes de la realite ;moscivici comme harthuis n'ont jamais reussis à savoir combien d'agents a BERCY
a écrit le 30/10/2014 à 10:04 :
Les cabinets comptables ne vont pas répercuter la baisse de leur coût des payes aussi facilement. La seule façon serait que l'établissement d'une fiche de paye soit à la portée de n'importe qui, ce qui sera toujours loin d'être le cas avec 15 lignes.
Réponse de le 30/10/2014 à 12:49 :
pour la simple raison que ce n' est qu' une question de présentation. les sous catégories des versements/prélèvements sont regroupées dans une catégorie, ceci sur les fiches de paye.. mais l' entreprise doit elle de manière comptable toujours répartir et versés ses sous catégories.. ce n' est qu' une question de sémantique. rien ne change, juste la présentation du bulletin de salaire du salarié.. c' est français.. du foutage de gueule quoi..
a écrit le 30/10/2014 à 9:55 :
Pour la fiche de paie Il faut faire comme les meilleurs c'est à dire le minimum de lignes
Et SURTOUT pas de nouvelles contraintes sans la destruction d'autant
Nous allons MOURIR d'asphyxie administrative
a écrit le 30/10/2014 à 9:46 :
de nouveau une "priorité" qui va accoucher d'une souris !
a écrit le 30/10/2014 à 8:42 :
Le problème de la simplification, c'est que pendant que l'on simplifié 1 document, le législateur en crée 25 nouveaux !!!
Normes, taxes, procédures,... l'inflation continue !
a écrit le 30/10/2014 à 8:37 :
Oui il faut simplifier les procédures administratives,
en premier lieu,
il convient de supprimer les procédures en doublons, triplons, .. par exemple, supprimer toutes les formalités inutils et doubles qui occupent inutilement les greffes des Tribunaux de Commerce
a écrit le 30/10/2014 à 8:35 :
suprimer la distinction entre charges patronales et salariales: de toute façon en réalité elles sont toutes salariales.
Réponse de le 30/10/2014 à 8:39 :
Bonne idée... sauf si c'est pour camoufler la part patronale en la faisant simplement disparaitre des fiches de paie, comme ca semble être le cas dans le projet gouvernemental !
Réponse de le 30/10/2014 à 8:46 :
moi je dirais elles sont toutes patronales, vue que sauf erreur de ma part l'argent perçu par le salarié est versé par le patron !!! donc en résumé ce ne sont ni des charges patronales ni salariales, ce sont juste des inpots sur le travail.
Réponse de le 30/10/2014 à 9:38 :
pas du tout, il s'agit de votre salaire sur lequel le patron prélève à la source de quoi payer vos assurances chômages , retraites, maladie, alloc fam....
dire que c'est patronal est aussi idiot que de dire que votre salaire est pour le patron
Réponse de le 30/10/2014 à 9:40 :
Ce sont juste des cotisations pour payer assurance chomage, assurance retraite, assurance maladie et payer les intérêts des banques.
Réponse de le 30/10/2014 à 9:44 :
c'est certain que camoufler ne simplifie rien du tout.
il faut au minimum:
salaire total(et suppression du brut qui ne veut rien dire)
assurance maladie
assurance vieillesse(retraites)
autres prélèvements
salaire net
soit...5 lignes
Réponse de le 30/10/2014 à 12:55 :
5 lignes

- salaire net
- salaire brut totalement chargé car il est normal que le salarié sache combien l' entreprise casque au total.
- heures travaillées/heures sup
- congés/ absences
- participatiion/ primes/ mutuelle/ intérressement/
a écrit le 30/10/2014 à 8:32 :
le nouveau bulletin de paye, c'est ce truc qui aura 30 lignes pour les organismes sociaux dans les dads, mais une ligne pour que ce soit simple pour le salarie, c'est ca?
une double simplification de l'inversion de la courbe de complexite !!!!!!
a écrit le 30/10/2014 à 8:16 :
15 lignes- allez encore un effort, y en a 10 de trop

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :