Travail du dimanche à Paris : Anne Hidalgo tente de marquer son territoire

 |   |  1091  mots
Qui doit donner l'autorisation aux grands magasins de Paris d'ouvrir le dimanche: le ministre ou la maire? C'est le véritable enjeu.
Qui doit donner l'autorisation aux grands magasins de Paris d'ouvrir le dimanche: le ministre ou la maire? C'est le véritable enjeu. (Crédits : Reuters)
La version non définitive d'un rapport commandé par la maire de Paris exprime des réticences sur l'ouverture dominicale des grands magasins parisiens du boulevard Haussmann. Derrière cette polémique se cache la question de savoir qui d'un ministre ou d'un maire peut décider d'une telle ouverture.

La France s'offre encore une fois une de ces petites polémiques dont elle a le secret. Cette fois, c'est l'ouverture dominicale des commerces à Paris qui fait débat. Les thuriféraires du travail du dimanche  - à gauche, comme à droite - reprochent à la maire de Paris Anne Hidalgo de ne pas vouloir faire suffisamment bouger les curseurs en refusant une dérèglementation à tout va.

Pourtant, en analysant bien le rapport - non définitif - de la mission d'information et d'évaluation (MIE) sur le travail du dimanche, publié ce mercredi 3 décembre par le quotidien L'Opinion et  commandé en juin dernier par Anne Hidalgo, on constate que ce n'est pas l'exacte vérité. Ce rapport pose davantage la question du pouvoir de décision. En d'autres termes, qui d'un ministre ou d'un maire est habilité à décider de l'extension de l'ouverture dominicale ? Explication.

A peine élue, Anne Hidalgo, de longue date sensibilisée à ce problème, avait confié à Bernard Gaudillère, ancien adjoint aux finances de Bertrand Delanoë, le soin de présider une commission:  la fameuse MIE, sur « le travail dominical et nocturne à Paris ». Cette commission est composée de 15 élus (9 de gauche et 6 de droite) représentant, à la proportionnelle, le poids de chaque parti politique présent au conseil municipal. Le rapport définitif de la MIE doit être remis le 16 décembre à la maire et il sera en débat au conseil de Paris le 9 février. C'est donc à ce moment là que l'on pourra réellement juger de son contenu...

A ce stade, le « pré-rapport » s'oppose t-il tant que ça aux futures préconisations qui seront inscrites dans le projet de loi Macron  présenté le 10 décembre en conseil des ministres ? Bien que les élus écologistes et du PCF n'y soient pas vraiment favorables, le rapport ne s'oppose pas ouvertement au projet de porter de 5 à 12 le nombre de dimanches ouvrables (dont 5 à la discrétion du commerçant et 7 autorisés par le maire). Seulement, la MIE réclame que Paris soit réellement traité comme les autres communes de France : il doit revenir au  maire de gérer les 7 dimanches à sa disposition... et non au préfet comme ce fût longtemps le cas pour la seule capitale. Il est également favorable à l'ouverture des commerces présents dans les gares et aux alentours... Une autre préconisation portée par Emmanuel Macron.

La vraie question:  qui est compétent pour décider de l'ouverture dominicale?

En revanche, il est exact qu'il est plus réticent à l'extension géographique de certaines zones touristiques déjà autorisées à ouvrir le dimanche. Actuellement, il y a 7 zones touristiques dans la capitale. Cette extension peut se faire, précise le rapport,  « sous réserve d'études d'impact et d'un fort consensus local ». Surtout, la MIE réclame que « tous les salariés aient les mêmes droits quelle que soit la taille de la société qui les emploie ».

A ce stade, le projet de loi « Croissance » d'Emmanuel Macron ne prévoit formellement des compensation salariales que pour les commerces employant plus de 20 salariés. Pour les établissements plus petits, c'est encore la grande inconnue, même si le ministre de l'Economie à précisé qu'il devait aussi y avoir pour eux une compensation.

Le seul vrai point de désaccord porte sur les « zones touristiques internationales » que compte créer Emmanuel Macron. Ces zones seraient entièrement libres d'ouvrir le dimanche pour séduire la clientèle internationale, une forte demande de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères... et du Tourisme. Or, à ce stade, il est prévu que ces zones seraient créées par « arrêté ministériel » et non décidées par les maires. La Mairie de Paris y voit là une « régression » alors que l'époque est à la décentralisation et à la prise de décision la plus proche possible du terrain.


La question du boulevard Haussmann

Oui, mais le ministre de l'Econopmie, anticipant un blocage de Anne Hidalgo sur la question des grands magasins du boulevard Haussmann (Galerie Lafayette, Printemps, etc.), a donc pris les devants. Pour Laurent Fabius et Emmanuel Macron, il n'y a plus a tergiverser. Les grands magasins du boulevard Haussmann doivent être ouverts le dimanche pour capter la clientèle internationale qui, sinon, ira faire ses emplettes à Londres ou à Berlin.

On sait la maire de Paris très réticente. Le rapport de la MIE étaye ses doutes. Selon lui, il est faux de dire que la fermeture dominicale des grands magasins de ce boulevard empêche les touristes étrangers d'y faire des achats : « la durée moyenne du séjour d'un touriste étranger européen est de 4 jours, et celle d'un touriste extra-européen (Etats-Unis, Japon, etc.) de 6 jours. Contrairement à une idée reçue, les touristes étrangers ne sont donc en rien gênées dans leurs achats par la fermeture dominicale ».

En outre, Anne Hidalgo a toujours plaidé que l'ouverture dominicale du boulevard Haussmann aurait un coût pour la municipalité, voire pour la Région Ile-de-France. En effet, il faudra augmenter la fréquence des transports - traditionnellement au ralenti le dimanche - pour acheminer les salariés et les clients ; il conviendra d'organiser les services de la voirie pour nettoyer la chaussée le dimanche soir ; assurer la sécurité des personnes et des biens, etc.

En fait la maire de Paris, on peut le comprendre, veut être maitre chez elle. Elle ne veut pas se faire imposer une décision « venue d'en haut ». Elle veut discuter et organiser les choses avant que le couperet ne tombe.

En réalité, c'est davantage cette question des compétences et de la prise de décision que le rapport de la MIE pointe du doigt, davantage que l'extension de l'ouverture dominicale elle même.

Par ailleurs, la rédaction du rapport a posé une autre difficulté. Il convenait de trouver un compromis au sein même de la majorité de gauche qui « soutient » Anne Hidalgo (PS, PRG, Ecologistes et PCF). Or, tous les membres de cette majorité ne sont pas d'accord entre eux sur la question du travail dominical. Pis, même les conseillers PS ne sont pas tous sur la même ligne. Le rapport tente donc de préserver de savants équilibres. Il est vrai qu'une autre piste aurait pu être retenue, beaucoup plus simple, voire simpliste : permettre à tous les commerces parisiens une ouverture 7 jours sur 7... Une idée défendue par Nathalie Kosciusko Morizet, la chef de file UMP à Paris...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/12/2014 à 16:15 :
Est-ce le Français moyen qui se permet d'aller sur le boulevard Haussmann? A part les étrangers qui peut fréquenter le Printemps et les galeries Lafayette? Cela fait 20 ans que je n'y ai pas acheté une chemise!!! et pourtant je n'ai pas à me plaindre. Quand le travail du dimanche sera légalisé, il n'y aura plus de réévaluation des salaires pour ces jours là. Avez vous déjà été dans un magasin de bricolage en semaine? il n'y a plus de vendeurs, ni de caissières!!!!! il faut rentabiliser les sursalaires payés le dimanche et cela favorise d'autant les CDD au détriment des CDI.
Mais à part l'Etat, nous ne dépensons (en général) pas plus que ce que nous gagnons. Donc ce que l'on dépense le dimanche ,nous ne le dépensons pas le reste du temps. Ce n'est pas en ouvrant plus longtemps les magasins que nous dépenserons plus: hélas.
a écrit le 05/12/2014 à 8:17 :
quelle retourne en Espagne et qu'elle nous lâche les baskets
a écrit le 04/12/2014 à 18:31 :
Tiens ! Anne Hidalgo se préoccupe de ne pas trop augmenter les dépenses de la ville. C'est nouveau, et c'est vraiment une bonne nouvelle....
a écrit le 04/12/2014 à 16:17 :
pas pour le travail le Dimanche !
a écrit le 04/12/2014 à 15:29 :
Son passé d'inspecteur du travail la rattrappe.
Et dire qu'elle est la maire de tous les parisiens.
a écrit le 04/12/2014 à 15:07 :
c'est un gars qui en croque les jours sur le dos de la collectivité.
a écrit le 04/12/2014 à 14:55 :
A mourir de rire ! Le debat est ouvert et ....rien ne se passe pendant ce temps .Pour combien de temps ? Et les etrangers se rient un peu plus des francais .
Réponse de le 04/12/2014 à 15:09 :
parce que vous tenez compte des avis des autres, vivez votre vie et n'ayez pas des états d'âme qui semblent vous gâcher la vie.
a écrit le 04/12/2014 à 13:04 :
C'est quoi un bobo de gauche ? Ah oui, un mec qui gagne bien sa vie mais pas assez c.. pour voter UMP. Forcement, ça agace !
Réponse de le 04/12/2014 à 15:05 :
un bobo c'est un type qui fait partie des 13% de bien heureux qui croient encore à Hollande.
Réponse de le 04/12/2014 à 18:21 :
mais NÔN Ca n'agace pas mon BOBO
nous avons pitié de toi .Tu es seul !!!
tout le 9-3 se paye ta tête ..vas y faire un
tout avec ta Jag!!!

Malheur à celui par qui le scandale arrive ...et le BOBO est un être scandaleux ...tu comprends ??? NÔN??
😱😱😱😱😱😱
a écrit le 04/12/2014 à 12:45 :
Laissons la liberté de travailler le dimanche. S'il n'y a pas plus de chiffre d'affaire et de consommation comme le dise certains, alors les commerces refuseront d'ouvrir. Sinon ce sera un peu de croissance. Laissons faire le marché.
a écrit le 04/12/2014 à 12:15 :
Cette cacophonie au sein du gouvernement/PS est usante. Elle ne peut se faire virer et donc se permet de l'ouvrir ... On ne réformera jamais le pays ...
Réponse de le 04/12/2014 à 12:25 :
Le combat de la gauche archaïque et de la gauche qui tente de devenir intelligente continue...
Il n'est pas certain que la deuxième l'emporte !
a écrit le 04/12/2014 à 12:10 :
ll ne peut pas y avoir de liberté s'il n'y a pas de liberté économique. Margaret Thatcher
Réponse de le 04/12/2014 à 15:21 :
Drôle de " référence " et totalement faux. On peut très bien avoir des espaces ou un système global de liberté économique sans liberté politique ( ... )
Réponse de le 04/12/2014 à 17:52 :
Drôle de référence et totalement faux. On peut très bien avoir un système global ou restreint de " liberté économique " sans liberté politique ( ... ).
Réponse de le 04/12/2014 à 17:58 :
Thelma : un système économique quelqu' il soit crée la dépendance. Alors quelle liberté ?
a écrit le 04/12/2014 à 11:32 :
pendand que les bobos de gauche iront au cinéma ou au théâtre avec leur famille, les français d'en bas iront au boulot. Ils aimerait bien retourner à l'esclavage.
Réponse de le 04/12/2014 à 12:01 :
Et on pourra avoir une glace au ciné
Réponse de le 04/12/2014 à 12:25 :
Pendant que les riches dépenseront, les pauvres encaisseront. Bienvenue dans l'économie de marché!
Réponse de le 04/12/2014 à 16:16 :
Bien résumé mais peut être pas totalement juste ... ?
a écrit le 04/12/2014 à 11:31 :
Ce pays est vraiment arriéré, la vie change, en bien ou en mal, mais il évolue; alors si des salariés ou d'autres veulent travailler le dimanche, et qu'ils sont payés 50% de plus qu'en temps normal, et que les patrons ne peuvent forcer un salarié à travailler le dimanche, ouvrons le dimanche. Internet est ouvert ts les jours 24h sur 24, là est le danger pour le commerce traditionnel.
Réponse de le 04/12/2014 à 13:16 :
Sauf que vous vivez dans un monde de Bisounours ! Le jour où le travail le dimanche sera généralisé, tous le monde sera d'une façon ou d'une autre forcé de travailler ce jour là, vous ne serez pas payé plus qu'un autre jour (ben oui, ce sera un jour comme les autres) et comme plus personne n'aura de temps libre, tout se fera par internet pour aller plus vite. Mettez-vous bien dans la tête que le travail le dimanche fonctionne actuellement justement PARCE QUE TOUT LE MONDE NE TRAVAILLE PAS ce jour-là. Réfléchissez bien et vous verrez qu'il s'agit en fait de concurrence déloyale de la part du peu de commerces qui ouvrent ce jour-là face à la majorité des autres.
a écrit le 04/12/2014 à 11:30 :
Ancienne inspectrice du travail et pendant bien peu de temps, elle ne connait rien à ces questions. Elle fait de la politique à la petite semaine pour sa majorité de pacotille à l'hôtel de ville. Le commerce est une affaire sérieuse dont elle ignore à peu près tout.
Réponse de le 04/12/2014 à 15:27 :
+ 1000 !
a écrit le 04/12/2014 à 11:21 :
Il y a un sujet qui n'est jamais abordé sur la question du travail dominical, c'est celle de la nuisance. Le Dimanche est le seul jour de la semaine ou les Français peuvent bénéficier du silence des villes pour se reposer, se promener après le repas familiale, redécouvrir la ville et ses vitrines sereinement, sans la pollution des transports et l'hyper-activité. Les touristes viennent visiter la France aussi pour cela, pour cette exception unique dans le monde qui surprend agréablement, qui dépayse : il ne faut pas céder au French-bashing qui représente une minorité. Augmenter le nombre de jours ouvré aura un impact négatif sur la pollution des villes et la santé des habitants, sans créer plus d'emplois comme le montre les expériences étrangères.
a écrit le 04/12/2014 à 11:12 :
La vraie question c'est de savoir si on veut que Paris reste une ville touristique au niveau de Londres ou New-York !
Et malheureusement avec un dimanche chômé ,Ca le fera pas.....
Réponse de le 04/12/2014 à 11:19 :
du moment que toi tu ne travailles pas le dimanche tout va bien.
Réponse de le 04/12/2014 à 11:26 :
Dans énormément de pays les boutiques sont fermées le dimanche et pourtant les touristes sont bien là. Car pour leur majorité ils ne vont pas visiter un pays pour aller dans les magasins. .
a écrit le 04/12/2014 à 11:01 :
Ces gens pensent-ils au bien commun? Cette femme ex inspectrice du travail est sûrement limitée sauf dans ses ambitions personnelles. Cette gauche française est vile.
a écrit le 04/12/2014 à 10:48 :
Elle fait bien peur là !!!
Réponse de le 04/12/2014 à 11:34 :
Vous voulez la comparer à qui, on a des idées mais un peu plus de précision.
a écrit le 04/12/2014 à 8:44 :
ce n'est pas valable, ce ne sera qu'un déplacement des dépenses, les achats faits le dimanche ne remplaceront pas ceux des jours de la semaine, le pouvoir d'achat des français ne pouvant augmenter
Réponse de le 04/12/2014 à 9:06 :
Mais bien sur... et les touristes, on leur demande de repasser la semaine prochaine... !!?
Réponse de le 04/12/2014 à 9:31 :
Vous habitez sur la lune ?
Les chinois il vienne 1 journee à Paris et si c'est fermé c'est perdu
Réponse de le 04/12/2014 à 9:52 :
Comment expliquer que les sites de e-commerce sur internet fasse presque 1/3 de leur chiffre d'affaire le dimanche? En France on passe notre temps à trouver des excuses pour ne pas changer. Au Canada, Royaume Uni, l'ouverture le dimanche a créé des milliers d'emplois. Pourquoi pas chez nous? Peux t on se payer le luxe de cracher sur ces créations d'emploi?
Réponse de le 04/12/2014 à 11:22 :
vous etes vraiment une lumière vous connaissez beaucoup de touristes qui passent uniquement un dimanche de vacances à Paris pour une seule journée, ça vaut le coup de tenir au moins 10 heures dans un avion pour rester un jour à Paris. Vous êtes sûr de vivre sur notre planète.
Réponse de le 04/12/2014 à 11:25 :
votre pseudo en dit long, encore un bobo de gauche qui veut faire travailler les autres pour son petit confort personnel. Vous faites partie des 13%.
Réponse de le 04/12/2014 à 12:24 :
@Parigo

Je suis pour la suppression du dimanche férié pour tous travailleurs qui le souhaitent cependant votre instrumentalisation de la création d'emploi me chiffonne. Ce n'est en aucun cas la mission d'une entreprise mais une condition nécessaire à son développement lorsque l'automatisation des tâches est impossible ou non rentable du fait d'un faible volume de production. En l'occurrence dans le commerce, les gérants peuvent très bien mettre à disposition des caisses automatiques afin de limiter le coût de main d'oeuvre le dimanche sauf éventuellement dans les boutiques "haut de gamme" pour cause d'image. La seule incidence causée par le travail dominical, c'est le symbole de la tradition chrétienne qui s'effondre et son rapport historique à la famille malgré les décompositions/recompositions des ménages de notre société "moderne".
Réponse de le 04/12/2014 à 12:46 :
@@Parigo
j'imagine que vous n'allez jamais au cinéma ou au restaurant le dimanche ni ne prenez le train ou l'avion si c'est effectivement honteux de faire travailler les autres pour son petit confort!
Réponse de le 04/12/2014 à 15:04 :
Vous êtes vraiment lourd ne comparez pas ce que vous citez avec les magasins des vendent des vis ou des boîtes de petits pois.
a écrit le 04/12/2014 à 8:40 :
Ces gens la ne travaillket pas pour la France et les français
a écrit le 04/12/2014 à 8:29 :
Hidalgo et NKM sont toutes deux d'accord sur le travail le dimanche et la tour triangle. Mais comme NKM veut que autoriser le travail dominical, Anne Hidalgo s'y oppose. Sur la tour triangle, comme Hidalgo est pour, NKM s'y oppose. Pathétique!
a écrit le 04/12/2014 à 7:51 :
C'est le numéro combien ce rapport ??

Les champs élysée ca doit être ouvert tous le temps
Salaire double obligatoire sans récupération
a écrit le 04/12/2014 à 7:34 :
NON au travail le dimanche!! À ma connaissance en Allemagne tout est fermé le dimanche (et tôt le soir) et il ne se porte pas plus mal économiquement! Quand on me dis "sur le volontariat" je me marre! C'est comme le "travailler plus pour gagner plus". Ce n'est jamais le travailleur qui décide de ses horaires!
Réponse de le 04/12/2014 à 8:02 :
Allons au terme de ton idée, on ferme tout le dimanche, les hôpitaux, les autoroutes, les services municipaux, plus de marchés sur les places de nos villages le dimanche, idiot non ?
Réponse de le 04/12/2014 à 8:09 :
+ 1000 !
Réponse de le 04/12/2014 à 11:26 :
heureusement le ridicule ne tue pas encore. Au juste vous graillez vous le dimanche. NON
Réponse de le 04/12/2014 à 11:30 :
au moins on n'est sûr que vous ne graillez pas le dimanche car vous vous etes de ceux qui en profitez un Max, d'ailleurs on peut se demander si vous travaillez même en semaine car vous êtes un adepte du bon profiteur sur le dos des autres.
Réponse de le 04/12/2014 à 13:05 :
grailler ?????
Réponse de le 04/12/2014 à 13:14 :
ok. grailler ????

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :