La fraude à la sécu : 636 millions d'euros

 |  | 202 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La seule assurance maladie aurait perdu ainsi 174 millions d'euros en 2013

La fraude détectée par les organismes de sécurité sociale a atteint 636 millions d'euros en 2013, dont plus de 174 millions au détriment de l'Assurance maladie, selon un bilan de Bercy révélé dimanche par Les Echos.

La fraude dite sociale est évaluée à 636,1 millions d'euros pour 2013, soit une augmentation de 13% par rapport à 2012, calcule la délégation nationale à la lutte contre la fraude dans son rapport annuel consulté par l'AFP.

308,3 millions d'euros de fraude aux cotisations

Ce montant se décompose en 327,3 millions d'euros de fraude aux prestations (maladie, famille, retraites) et 308,8 millions d'euros de fraude aux cotisations et travail illégal (Urssaf), précise le document.

Une grande partie des chiffres avaient été dévoilés en mai dernier par le gouvernement, mais pas le bilan des fraudes de prestation d'Assurance maladie.

En 2013, ces fraudes ont représenté 174,64 millions d'euros (+12%), dont plus de 167 millions décelés par le régime général d'assurance maladie.

A côté, les fraudes aux prestations familiales ont représenté 143,42 millions d'euros (+18,1%), dont 141,4 millions décelés par les caisses d'allocations familiales.

Suivant l'évolution inverse, les irrégularités entourant les prestations de retraite ont elles diminué de 30%, à 9,28 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/01/2015 à 17:55 :
Je crois que ce chiffre est sous evalue. Dans la branche viellesse. J'ai entendu parle de pensionnaire de retraite algeriens qui ne mourraient jamais. Bonus, si vous ramenez la vielle du bled c'est Euro 800 Gratuit grace au minimum viellesse et cela sans cotisation!!!!! Merci douce France.
a écrit le 05/01/2015 à 15:33 :
De toute façon notre sécu est morte. Toutes les branches sont pourries et condamnées: famille, retraite et maladie. Il est temps de couper l'arbre pour redonner du pouvoir d'achat aux français.
Trop d'ayant-droits de toute nature et pas assez de cotisants, trop de retraités et trop peu d'actifs cotisants compte tenu du chômage, familles nombreuses triplement favorisées au détriment des célibataires ou "petites" familles (allocations familiales, parts fiscales, cotisation maladie [1 salaire suffit à couvrir la maladie de tout le foyer]), non remboursement de soins importants (dentaire), approche dépassée de la santé publique (surconsommation de médicaments), essentiellement curatif plutôt que préventif, préventif parfois inutile (faux positifs), monopole des branches maladie et retraite contestable en droit européen, CMU pour des non-cotisants (régime obligatoire gratuit payé par les cotisants [et non par l'impôt, ce qui devrait être le cas pour un dispositif dit "de solidarité"] et complémentaires CMU financées par des taxes sur les cotisations complémentaires [20%, quand même]), régime des indépendants (RSI) proprement scandaleux, branche maladie = impôt (ce n'est pas une assurance), contrôle insuffisant des arrêts de travail, contrôle insuffisant ou inappropriés de certains praticiens et des taxis, gaspillages en tout genre (dossier médical...), illusion de gratuité de la santé, surtout pour les non cotisants, carences de praticiens dans certains spécialités (ophtalmo, dermato), désert médicaux... et j'en passe.

Le courage politique, ce serait de faire péter cette usine à gaz, qui a force de prôner l'égalitarisme et la solidarité, est devenu un boulet pour la compétitivité de la france et ne répond plus au besoin sociétal d'assurer un bon niveau de santé publique.
Réponse de le 05/01/2015 à 16:46 :
Ok, on arrète la sécu.
Les vieux meurent + vite faute de soin ou d'aide à domicile (infirmier, aide ménagère, aménagement de leur appart)
La mortalité infantile explose
Les médecins sont au chômage, les hôpitaux à vendre et les machines (dialyse canner, IRM, ...) sous utilisées
Il y a des abus, il faut les repérer et les sanctionner mais pas nécessaire de tout casser
On voit que vous êtes jeune, que vous n'avez pas souffert de graves maladies, ...
Seuls les très riches se font signer
Réponse de le 05/01/2015 à 21:20 :
Calmez vous, on nous balance des chiffres catastrophique depuis des années. C'est juste encore une fois pour nous taxer. La sécu est surement moins déficitaire que ce qu'ils veulent nous faire croie autrement on arrêterait de nous (les travailleur de 20 ans a la retraite) forcer à nous vacciner gratuitement (au frais de la sécu) contre des maladies comme la grippe qui ne sont que des vaccin de "patrons".
En revanche il est vrai que dans la société actuelle qui est massivement au chômage je ne comprend cet acharnement à toujours favoriser la fertilité massive... les allocation familiales telles qu'on les connait ont été créées pour l'après guerre où on manquait de travailleurs alors qu'aujourd'hui il serait grand temps de favoriser ceux qui on moins voir pas d'enfants histoire de réduire le chômage dans 20 ans. Après tout on ne fait pas un gosse pour avoir des sous...
a écrit le 05/01/2015 à 12:04 :
Voilà le marronnier journalistique à 174 millions! Des docteurs aigrefins avec complices Non juste des clients qui se goinfrent car les responsables informaticiens ne sont pas top dans la détections de tels détournements?
a écrit le 05/01/2015 à 11:55 :
tous les ans nous avons droit aux mêmes écrits .
ainsi la SS a bonne conscience sur l'explication de son déficit car toute la chaîne est coupable.
Pernault s'est d'ailleurs inspiré de ce coté répétitif annuel pour son 13 heurs
a écrit le 05/01/2015 à 11:28 :
Depuis des années toujours la même rengaine mais quel organisme s'occupe des réformes ? Qui modifiera la Carte Vitale qui vérifiera les vrais ayants-droits aux Allocations familiales...chut il faut rester politiquement correct et clientélistes! Alors les médicaments seront déréférencés, les cotisations augmentées (pour ceux qui les payent) ...une vraie gestion juste et équitable , une vraie stigmatisation et spoliation des citoyens !
a écrit le 05/01/2015 à 11:14 :
C’est moins que l’écotaxes à 850 millions € sans compter le démontage des portiques ???
Réponse de le 05/01/2015 à 21:23 :
Et moins que les remboursement des compte de campagne, ou les salaires et indemnités des politiciens du gouvernement... Pourtant la dessus aucun effort et on e parle jamais.
a écrit le 05/01/2015 à 9:29 :
à comparer avec les 25 milliards de fraude patronales pour lesquelles il n'y a jamais aucun article dédié?
Réponse de le 05/01/2015 à 15:00 :
+1 C'est vrai qu'un article complet sur la fraude des patrons et leurs motivations serait intéressant.
a écrit le 05/01/2015 à 8:29 :
ancien
a écrit le 05/01/2015 à 7:42 :
Les salariés de la sécu, comme de l'EDF, la SNCF etc. Vivent de monopoles encadrés par l'état. Ils décident de leurs rémunérations, effectifs, organisation du travail etc. et l'état valide. Résultat: la productivité y est nulle et le peuple paye, le peuple se fait racketter et c'est légal. C'est du vol et de l'abus de confiance d'état.
Réponse de le 05/01/2015 à 21:25 :
Si seulement je pouvais décider de mon salaire... J'envisagerais pas d'aller travailler dans le privé pour en faire autant voir moins et gagner plus !
Réponse de le 06/01/2015 à 4:33 :
Quand la mauvaise foi prend le pas sur l'objectivité, PierPaul n'est pas loin.
a écrit le 05/01/2015 à 7:27 :
Les agents de la sécurité sociale ne sont pas des fonctionnaires. Contrairement à l’idée reçue, la Sécurité sociale est un ensemble d'organisme de droit privé. Seules les Caisses nationales ont le statut d'établissement public à caractère administratif.

Depuis l'arrêt du Conseil d'État : 'Caisse primaire Aide et Protection' de 1938, les organismes de sécurité sociale ont le statut d'organismes de droit privé chargés d'une mission de service public .
Les salariés relèvent de conventions collectives.
Leurs rémunérations sont assujetties aux mêmes cotisations et ils bénéficient du même niveau de protection sociale que tout autre salarié d’entreprise.
a écrit le 04/01/2015 à 22:00 :
Les étudiants boursiers, ou non pourquoi pas après tout !, devraient être affectés d'office dans un service de répression des fraudes pendant une paire d'années, avec une rémunération modeste et un fort intéressement au résultat ... ainsi prendraient-ils conscience des réalités pour être plus efficients dans leurs postes de responsabilité dans l'appareil d'Etat !
Réponse de le 05/01/2015 à 8:14 :
oubli de taille: les étudiants candidats à l'Inspection des Finances
a écrit le 04/01/2015 à 21:34 :
La vraie fraude c'est le coût de fonctionnement excessif de la sécu entretenu par les syndicats pour protéger des armées de fonctionnaires. On parle de milliards détournés légalement de leur objet qui est la protection des assurés. Le peuple est volé mais c'est légal puisque l'état le dit.....
Réponse de le 04/01/2015 à 22:36 :
ça , ça s'appelle de la solidarité.
n'oubliez pas votre devoir de solidarité envers tous ces parasites !!
Réponse de le 04/01/2015 à 23:02 :
Non,la vrai fraude ce sont les gens de votre espèce qui ne pensent qu'à s'en mettre plein les poches,soit en faisant du travail au noir,soit en defiscalisant le plus possible,ou même en payant ses employés une misère!
Vous avez certainement oublié que c'est grâce a la sécu et a des fonctionnaires que vous avez appris a lire,à écrire,que vous avez été soigné....
Réponse de le 05/01/2015 à 7:19 :
Les agents de la sécurité sociale ne sont pas des fonctionnaires. Ils ne bénéficient donc pas du statut de la fonction publique, sachez le avant de dire n'importe quoi.
Réponse de le 05/01/2015 à 7:22 :
oui, ses vraie, le foncssionnâriat nous à toute appris ! Grasse a vous nous avons pue faire des éttudes ! merci bocoup.
a écrit le 04/01/2015 à 20:08 :
même quand on dénonce certaines fraudes à la sécurité sociale,en envoyant des courriers, les agents de la Sécu ne font rien, n'agissent pas pour empêcher et punir cette fraude, leur laxisme pénalise les citoyens au profit d'une minorité
a écrit le 04/01/2015 à 19:40 :
ATTENTION, votre article est très ambigu car les chiffres sont tronqués :
"En 2013, ces fraudes à l'Assurance maladie ont représenté 174,64 millions d'euros (+12%), dont plus de 167 millions décelés par le régime général."
Cette somme importante ne représente toutefois qu'un millième des dépenses d'Assurance maladie, de l'ordre de 174 milliards en 2013. Pour moitié, les redressements ont visé les professionnels de santé pour des prestations surfacturées, voire "fictives".
Ainsi, selon le rapport, les catégories professionnelles les plus épinglées sont les infirmiers (18,3 M d'euros de fraudes détectées) et les transporteurs sanitaires (ambulanciers, taxis), avec un bond des redressements de 38,5% en un an (à 17,6 M). S'y ajoutent les préjudices détectés auprès des médecins généralistes et spécialistes (6,1 M), les chirurgiens-dentistes (4,7 M) et les kinésithérapeutes (3 M). Les établissements de santé ont été pris en faute à hauteur de 65,8 millions d'euros.
Quant aux fraudes aux "droits et prestations en espèces", commises essentiellement par les assurés, elles sont évaluées à 19,7 millions d'euros. Il s'agit notamment de fausses déclarations d'indemnités journalières en cas d'arrêt maladie ou de demandes indues de pension d'invalidité.
a écrit le 04/01/2015 à 19:21 :
vous etes loin du compte. cela ne represente meme pas 10 % de la fraude en France et je suis tres bien placé pour le savoir. sauf qu il ne faut surtout pas affoler les français, c'est tres mauvais pour les élections.
Réponse de le 04/01/2015 à 20:27 :
Et vous êtes placė où ?
Réponse de le 06/01/2015 à 4:35 :
En maison de retraite.
a écrit le 04/01/2015 à 18:59 :
En restreignant les aides sociaux au Français, il n'y aurait plus aucune faude.
Réponse de le 04/01/2015 à 19:17 :
Il est certain qu'en restreignant les aides sociales à ceux qui écrivent correctement le français, il n'y aurait plus guère de fraude !
Réponse de le 04/01/2015 à 20:00 :
Pour la Sécu/Santé, les professionnels fraudent dix fois plus que les assurés, c'est donc pas LA bonne solution de restreindre en croyant tout juguler, trop facile.
Réponse de le 04/01/2015 à 20:30 :
Votre naïveté quant à la relative meilleure honnêteté des français par rapport aux étrangers ou aux émigrés fait peine à voir. Vous êtes complètement à côté de la plaque.
Réponse de le 05/01/2015 à 14:57 :
Je serais incapable de savoir si les français fraudent plus ou moins que les autres. Par contre, selon mon expérience, on fraude plus aujourd'hui qu'il n'y a quarante ans.
a écrit le 04/01/2015 à 18:49 :
Comme R , en plus ces fraudeurs devraient payer tres lourdement leurs méfaits
d 'un autre coté, avec des gouvernementaux qui font de même dans d 'autre domaine et qui la plupart passe a travers la justice , comment avoir le bon exemple , cherchez l 'erreur
a écrit le 04/01/2015 à 18:47 :
Fraude a la sécu = 636 millions
Fraude fiscale annuelle : 10 milliards
Réponse de le 04/01/2015 à 18:58 :
Fraude fiscale = Due à des travailleurs exaspérés de voire le fruit de LEUR labeur volé par l'état au profit d'assistés, de fainéants et de bons à rien.
Fraude a la sécu = Vol pure et simple du bien commun par des assistés, fainéants et de bons à rien!!! Celui-là est pire!
Réponse de le 04/01/2015 à 20:35 :
Si vous appelez "assistes, fainéants et bons à rien" les médecins, cliniques, infirmiers libéraux, kinésithérapie, pharmaciens....alors les chiffres du rapport cité dans l'article et disponible sur le site vous donnent raison. Si vous pensez aux assurés sociaux, vous passez à côté de la réalité : ce ne sont pas les petits mais les gros qui fraudent le plus et pour des montants bien plus importants. Lisez le rapport.
Réponse de le 04/01/2015 à 21:03 :
"Fraude fiscale = Due à des travailleurs exaspérés de voire le fruit de LEUR labeur volé par l'état au profit d'assistés, de fainéants et de bons à rien"

On se rassure comme on peut. Fraude fiscale = Parasites. Ne cherchez pas a justifier votre comportement illégal monsieur. Vous n’êtes pas un héro.
Réponse de le 04/01/2015 à 22:35 :
le niveau des taux de taxation actuels , ajouté au gaspillage et au détournement de cet argent, fait que la fraude fiscale est devenue un devoir de résistance pour tout citoyen français.
"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs"
Réponse de le 05/01/2015 à 9:31 :
corruption 100 milliards/an
optimisation fiscale 100 milliards/an
fraude patronale 25 milliards l'an dernier

il manque 150 milliards par an dans les caisses nous dit-on
faites les comptes
a écrit le 04/01/2015 à 18:39 :
Pour commencer si seulement la sécu avait un fichier informatique national... Ça faciliterai la gestion. Si vos avez déjà déménagé ou aide un proche a le faire vous devez me comprendre... Et puis ça ferait des economies

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :