74.000 postes détruits en 2014

 |   |  187  mots
L'emploi salarié est resté quasiment stable au quatrième trimestre 2014 en France, avec 1.300 postes détruits.
L'emploi salarié est resté quasiment stable au quatrième trimestre 2014 en France, avec 1.300 postes détruits. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
En très légère baisse au 4e trimestre, l'emploi dans les secteurs marchands affiche une baisse de 0,5% l'an passé, d'après l'Insee. Seul le tertiaire finit en hausse.

La stabilisation au 4e trimestre n'a pas permis de sauver l'année. Quelque 74.000 postes ont été détruits en 2014 dans les secteurs marchands non agricoles, soit une baisse de 0,5%, selon des données définitives publiées mercredi 11 mars par l'Institut national de la statistique et des études économiques.

L'Insee a révisé à 0,4% contre 0,3% estimé auparavant le recul du troisième trimestre, lors duquel 59.900 postes ont été détruits (55.200 estimé auparavant).

Très légère hausse dans le tertiaire

L'emploi salarié est resté quasiment stable au quatrième trimestre 2014 en France, avec 1.300 postes détruits, contre 5.100 selon une estimation publiée en février. Hors intérim, la baisse est de 25.400 postes, après 37.800 au troisième trimestre.

Au quatrième trimestre, l'emploi a reculé de 0,3% dans l'industrie (-0,4% au troisième trimestre), dont -0,4% dans l'industrie manufacturière (après -0,4%), de 1,3% dans la construction (après -1,1%), tandis qu'il a progressé de 0,2% dans le tertiaire (après -0,3%), du fait de l'intérim (+4,7%, après -4,1%). Hors intérim, l'emploi du secteur tertiaire a augmenté de 2.700 postes, après -10.400 au troisième trimestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/03/2015 à 16:00 :
On aimerait avoir des chiffres exacts, pas des statistiques qui ne veulent rien dire.
par exemple il y avait 21,5 millions de personnes actives sur le territoire, il n'y en a plus que 21,420 millions.
Le reste c'est du pipeau.
a écrit le 11/03/2015 à 14:52 :
En France tout est faux. Le pays s'appauvrit car personne n'a confiance et tous les jeunes veulent partir sauf ceux qui veulent devenir fonctionnaires.
a écrit le 11/03/2015 à 14:01 :
PLus ya de chomage et plus le FN augmente ! BIzarre non ??
Réponse de le 11/03/2015 à 15:27 :
Dès que les socialistes arrivent au pouvoir, ils font le lit de l'extrême droite :
- 1936
- 1981
- 1997
- 2012
Réponse de le 11/03/2015 à 16:24 :
Ben voyons, justement les seuls qui luttent contre le FN c'est le PS. En 1981, c'était une stratégie de Mitterrand mais qui fut vite abandonnée.
Par contre, aujourd'hui, l'UMP copie les idées du FN et à cause de cela, l'a fait monter..parmis les responsables de la montée du FN, en copiant leurs idées, c'est des gens comme Jean-François Copé ou Nadine Morano.
a écrit le 11/03/2015 à 10:46 :
Le gouvernement accroit les taxes sur les entreprises pour financer des pseudos-emplois ! au final, l'équilibre n'y est meme pas !!
a écrit le 11/03/2015 à 10:28 :
La reprise arrive.

Défaillances d'entreprises (Banque de France), 62313 entreprises, soit un reflux de -0,5%, très modeste, mais première fois depuis 2010, et surtout, grosse décélération sur le 4ème trimestre qui a inversé la tendance.

Créations d'entreprises, + 540000 c’est énorme.
Ce qui donne un rapport de 1 à 7. Là, c’est du jamais vu, même lors des sorties des précédentes crises.

Vente de logements neuf au 4ème trimestre, +14,6%, rebond inattendu.

Moins de 4600 PME ont déposé leur bilan en 2014, le plus bas niveau depuis 2008, avec une nette accélération du reflue sur le 4ème trimestre, -5%. Sur l’année la hausse des créations est de 2%.

Accueil d’investissements étranger, Paris est repassée la 3ème ville pour.
(Derrière deux paradis fiscaux, Londres et Hong Kong)

Accueil des centres de recherche étrangers, Paris-Return N°1, grille toutes les capitales mondiales.
Mais aussi, N°2 mondial des introductions en Bourse dans la santé et les biotechs derrière les Etats-Unis.
N°3 mondial dans les essais de médicaments derrière les Etats-Unis et l’Allemagne, devant l’Angleterre, l’Italie et l’Espagne.

Défaillances d'entreprises (Banque de France), 62313 entreprises, soit un reflux de -0,5%, très modeste, mais première fois depuis 2010, et surtout, grosse décélération sur le 4ème trimestre qui a inversé la tendance.

Créations d'entreprises, + 540000 c’est énorme.
Ce qui donne un rapport de 1 à 7. Là, c’est du jamais vu, même lors des sorties des précédentes crises.

Vente de logements neuf au 4ème trimestre, +14,6%, rebond inattendu.

Moins de 4600 PME ont déposé leur bilan en 2014, le plus bas niveau depuis 2008, avec une nette accélération du reflue sur le 4ème trimestre, -5%. Sur l’année la hausse des créations est de 2%.

Accueil d’investissements étranger, Paris est repassée la 3ème ville pour.
(Derrière deux paradis fiscaux, Londres et Hong Kong)

Accueil des centres de recherche étrangers, Paris-Return N°1, grille toutes les capitales mondiales.
Mais aussi, N°2 mondial des introductions en Bourse dans la santé et les biotechs derrière les Etats-Unis.
N°3 mondial dans les essais de médicaments derrière les Etats-Unis et l’Allemagne, devant l’Angleterre, l’Italie et l’Espagne.
Réponse de le 11/03/2015 à 11:15 :
enfin quelqu'un qui donne les vrais chiffres restés secrets.n'en déplaise aux crypto-libéraux qui hantent ce forum ,la France va "mieux que bien"!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :