Signes de ralentissement de l'inflation outre-Rhin

 |   |  376  mots
Les prix commencent à baisser dans certains Lander, les Etats-régions allemands, après la forte inflation de ces derniers mois. Elle est passée de 2,9% à 2,4% selon des chiffres provisoires.

L'inflation a nettement ralenti en Allemagne au mois d'octobre, à 2,4% contre 2,9% le mois précédent, selon des chiffres provisoires conformes aux attentes des économistes publiés mercredi par l'Office fédéral des statistiques.
Sur un mois, les prix à la consommation ont affiché un léger recul, de 0,2%, essentiellement à la faveur d'un allègement de la facture énergétique des ménages, précise Destatis dans un communiqué.
Cet indice provisoire est calculé sur la base des données fournies par six grands Etat régionaux (Länder). Le résultat définitif pour l'ensemble de l'Allemagne sera annoncé le 14 novembre.

Deux Etats régionaux allemands de l'est, la Saxe et le Brandebourg, ont déjà fait état ce mercredi d'un ralentissement de l'inflation au mois d'octobre, confirmant une tendance générale à toute l'Allemagne.
En Saxe, les prix ont baissé de 0,1% en octobre par rapport à septembre, selon des statistiques régionales. Le taux d'inflation annuel (d'octobre à octobre) est ainsi tombé à 2,7%, passant pour la première fois depuis avril dernier sous la barre des 3% d'inflation.
Dans le Brandebourg, région limitrophe de Berlin, le recul a été de 0,2% sur un mois, amenant le taux d'inflation annuel à 2,2%.
La veille le Land le plus peuplé d'Allemagne, la Rhénanie du Nord-Westphalie, avait déjà publié des chiffres allant dans la même direction.
Dans cet Etat régional, les prix ont reculé de 0,2% entre septembre et octobre, la troisième baisse consécutive sur un mois, et l'inflation, qui culminait en juillet à 3,3%, est du coup passée à 2,3% seulement ce mois-ci, selon ces statistiques régionales.
La Saxe, le Brandebourg et la Rhénanie du Nord-Westphalie sont trois des six Etats sur lesquels l'Office fédéral des statistiques se base pour compiler chaque mois le chiffre de l'inflation provisoire. Les données des autres Etats et le chiffre national sont attendus mercredi.
Ce mois-ci, comme déjà en septembre, le recul marqué des cours du pétrole a nettement allégé la facture énergétique des ménages.
Cette pause de l'inflation soutient jusqu'ici à peu près le moral des ménages allemands, et donne un argument supplémentaire à la Banque centrale européenne pour baisser davantage ses taux, comme elle en a d'ores et déjà l'intention.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :