Australie : vaste plan de relance de 20 milliards d'euros pour soutenir l'économie

 |   |  327  mots
Le plan va prioritairement à l'éducation, aux logements et aux infrastructures routières ainsi qu'aux ménages aux revenus moyens et faibles.

L'Australie a lancé mardi un vaste plan de relance de 42 milliards de dollars australiens (soit l'équivalent de 20 milliards d'euros) pour soutenir l'économie du pays face à la crise économique mondiale. "Aucun pays n'échappera à la récession mondiale, qui entraîne une baisse de la croissance, des pertes d'emplois et des déficits budgétaires à travers le monde", a indiqué dans un communiqué le ministre de l'Economie et des Finances, Wayne Swan. Et de mettre en garde:  "La récession mondiale pèse désormais sur l'économie australienne. La croissance ralentit et l'emploi va faiblir".

Le plan comprend quelque 28,8 milliards de dollars australiens dévolus à l'Education, aux logements et aux infractructures routières ainsi qu'une enveloppe de 12,7 milliards de dollars australiens en faveur des ménages aux revenus moyens et faibles. Il vient compléter le plan de 10,4 milliards de dollars déjà mis en place en décembre dernier pour relancer la consommation.

Canberra (capitale de l'Australie, ndlr)  table en outre sur une envolée du déficit budgétaire cette année à 22,5 milliards de dollars, alors qu'en mai dernier, il misait sur un excédent de 21,7 milliards. Sur l'exercice 2008/09, la croissance attendue n'excédera pas 1% et 0,75% l'année suivante, alors que le gouvernement tablait il y a encore trois mois sur 2% et 2,25%. Le taux chômage devrait de son côté bondir à 7% en 2009/2010. Lundi, le Premier ministre Kevin Rudd a averti que la crise économique mondiale et le ralentissement de la croissance de la Chine allaient entraîner un trou dans le budget de l'Australie estimé à 115 milliards de dollars australiens sur les quatre prochaines années. L'Australie souffre particulièrement du repli de la demande chinoise en matières premières, tels que le fer ou le charbon, après une décennie d'euphorie. Le Fonds monétaire international (FMI) a mis en garde la semaine dernière contre une contraction de l'économie australienne de 0,2% en 2009 si aucune mesure n'était prise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'Australie surexploite ses mines de charbons pour les exporter dans le monde entier et notamment en Chine et l'Inde qui font preuve d'une boulimie déraisonnable. L'environnement est mis doublement à mal : en Australie avec des plaies béantes dans les exploitations des mines à ciel ouvert avec à la clé un désastre écologique, en Chine et en Inde par la combustion de ce charbon qui dégage des millions de tonnes de CO2. Alors quand le gouvernement parle de relance, il s'agit essentiellement de la relance de la destruction de la planète. CQFD
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour quelle raison tous les pays lance des plans de relance il faut arreter cette folie cela produira que de la polution,en 1950 la planete compter 3 milliards d'habitants aujourd'hui 6,4 milliards pourquoi tout ce monde sur notre planete?des chomeurs????????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Entièrement d'accord ! Il faudrait tout de même un peu de bon sens de temps en temps. La planète et de ce fait, nous, nous payons le prix de tous les excès. Le pire c'est que les dirigents ne tirent pas les leçons : incapables de prévoir à moyen et long terme; ils ont le nez dans le guidon. Relancer oui, certes, mais pas n'importe quoi et n'importe comment. Il faut en finir avec tous ces abus de l'industrie polluante, ces banques qui pompent notre argent et en redemandent toujours encore plus, ces salaires et primes excessives quand d'autres non plus rien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :