Etats-Unis : l'industrie en berne fin 2008, la productivité en hausse

En décembre 2008, les commandes à l'industrie ont nettement reculé, de 3,9%, plus que prévu par les experts. En revanche, la productivité a augmenté de 3,2% en rythme annuel au quatrième trimestre 2008, plus que prévu aussi. Et les inscriptions hebdomadaires au chômage ont encore augmenté fin janvier.

Les commandes à l'industrie ont reculé de 3,9% en décembre aux Etats-Unis, une baisse plus marquée que prévu dans un contexte de récession sévère aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés ce jeudi par le département du Commerce. Il s'agit de la cinquième baisse mensuelle consécutive, ce qui est une série inédite depuis la création de cet indicateur.

Les commandes à l'industrie du mois de novembre ont en outre été revues en baisse, désormais en recul de 6,5%, ce qui constitue également un record depuis le lancement de la statistique en 1992. Pour le mois de décembre, les économistes attendaient un repli d'environ 3%.

Sur l'ensemble de 2008, les commandes à l'industrie ont augmenté de 0,4%, soit la moins bonne performance depuis la baisse de 1,8% en 2002.

Par ailleurs, les gains de productivité au quatrième trimestre outre-Atlantique ont progressé nettemement plus que prévu, selon des chiffres publiés ce jeudi par le département du Travail, les entreprises ayant réduit les volumes horaires (mais aussi les effectifs) en réponse à la dégradation de la conjoncture économique. La productivité a augmenté de 3,2% en rythme annuel, davantage que prévu - le consensus donnait 1,4% - contre 1,5% au troisième trimestre.

La production a en revanche chuté de 5,5%, une baisse d'un rythme inédit depuis le premier trimestre 1982.

Sur l'ensemble de l'année 2008, la productivité a augmenté de 2,8%, le taux le plus élevé depuis 2004.

De leur côté, les coûts unitaires du travail, mesure très surveillée par la Réserve fédérale (Fed), ont augmenté de 1,8% au quatrième trimestre, selon cette estimation préliminaire.

Enfin, sur le front de l'emploi, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté lors de la semaine au 31 janvier, à 626.000 contre 591.000 (révisé) la semaine précédente, a annoncé jeudi le département du Travail. Les économistes attendaient en moyenne 585.000 inscriptions au chômage. Les inscriptions de la semaine au 24 janvier ont été révisées en hausse par rapport à une estimation initiale de 588.000.

La moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 582.250 contre 543.250 (révisé de 542.500 en estimation initiale) la semaine précédente. Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 4,788 millions lors de la semaine au 24 janvier (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles) contre 4,768 millions la semaine précédente. Il s'agit là du plus haut historique atteint par cet indicateur.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.