La Banque mondiale revoit à la hausse la croissance chinoise

La Banque mondiale a relevé ce jeudi sa prévision de croissance pour la Chine cette année, à 7,2% contre 6,5% auparavant, estimant que la République populaire devrait bénéficier du plan de relance massif engagé par les autorités, même si elle subit l'impact du ralentissement mondial et de la baisse des investissements privés.

Dans son rapport trimestriel sur la troisième économie mondiale, la Banque mondiale précise que la croissance du produit intérieur brut (PIB) chinois devrait atteindre 7,7% l'année prochain, après 7,2% cette année. La prévision pour 2009 est en amélioration par rapport à celle admise jusqu'alors, à 6,5%.

La hausse des prêts bancaires au cours des cinq premiers mois de cette année devrait soutenir l'activité économique au cours des trimestres à venir, explique la banque. Et même si la croissance n'atteint pas l'objectif officiel de 8% sur l'ensemble de l'année, elle n'en sera pas moins "très respectable" au regard de la situation mondiale.

La Banque mondiale salue l'augmentation marquée des investissements publics, favorisée par le plan de relance de 4.000 milliards de yuans (422 milliards d'euros) mis en oeuvre par Pékin. Elle ajoute que la bonne tenue de la demande intérieure soutient l'économie mondiale. "Cependant, cela ne devrait pas conduire à une reprise rapide et généralisée en Chine en raison de la situation mondiale actuelle et des perspectives limitées à court terme en terme d'investissements. La croissance économique chinoise ne devrait pas retrouver le haut de la fourchette à un chiffre avant que l'économie mondiale ait renoué avec une croissance solide", explique-t-elle.

Elle précise que les exportations nettes devraient peser sur la croissance en 2009 alors qu'elles avaient représenté en 2008 une contribution positive de 0,8 point à la croissance globale de 9% du PIB. Le déficit budgétaire chinois devrait atteindre 4,9% du PIB cette année, contre 0,4% en 2008. L'excédent courant, lui, devrait revenir à 8,0% du PIB contre 9,8% l'an dernier.

La Banque mondiale ajoute que la croissance des réserves de change chinoises devrait ralentir nettement, leur augmentation tombant à 218 milliards de dollars cette année contre 419 milliards en 2008 et 462 milliards en 2007.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.