Japon : la production industrielle bondit, les ventes de détail chutent

 |  | 384 mots
Lecture 2 min.
La production industrielle a bondi de 5,9% en mai par rapport à avril. Toutefois les consommateurs sont plus prudents: les ventes de détail ont chuté de 2,8% en mai.

L'économie japonaise se dirige vers un rebond au deuxième trimestre après avoir traversé sa pire récession depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, frappée par la chute vertigineuse de ses exportations. La production industrielle du Japon a en effet bondi de 5,9% en mai par rapport à avril, sa deuxième plus forte hausse en 56 ans, selon le ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie (Meti).

Cette hausse est toutefois inférieure au pronostic moyen des économistes, qui était de +6,9%, selon un sondage réalisé par DowJones Newswires. Le Meti, encore plus optimiste, avait prévu une hausse de 8,8%. La production industrielle japonaise connaît ainsi sa deuxième forte augmentation d'affilée. En avril, elle avait déjà progressé de 5,9%, ce qui avait constitué la plus forte hausse en pourcentage depuis mars 1953, quand la production avait connu une augmentation record de 7,9%. La production nippone avait déjà augmenté de 1,6% en mars, mettant un terme à une série de cinq dégringolades consécutives causée par la crise économique et la chute de la demande mondiale pour les produits japonais.

La hausse de la production a été essentiellement tirée, selon le Meti, par les voitures particulières, les téléphones portables et les équipements de transmission et de contrôle. Selon le Meti, les livraisons de produits industriels ont augmenté en mai de 4,5%, tandis que les stocks ont diminué de 0,6%. D'après le ministère, les industriels japonais s'attendent désormais à ce que la production augmente encore de 3,1% en juin et de 0,9% en juillet.

Des consommateurs plus prudents

Les ventes de détail au Japon ont reculé de 2,8% sur un an en mai, leur neuvième baisse mensuelle d'affilée, selon les statistiques publiées ce lundi par le Meti. Ce chiffre illustre la prudence persistante des consommateurs japonais, alors que la deuxième économie mondiale traverse sa pire récession depuis la fin de la seconde guerre mondiale, que les conditions se sont dégradées sur le marché du travail et que les entreprises licencient par milliers. En mai, les ventes dans les grandes surfaces (super et hypermarchés, grands magasins), qui constituent environ 15% du total, ont reculé de 6,5% à périmètre constant, ce qui marque leur 14e mois consécutif de baisse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Hausse de la production basée sur des bagnoles et de sprotables .

OUARFF....OUARFFF MDR , LOL.
Mettez vous bien dans la tête que hors changement drastique et total de nos modes de vies, IL N'EXISTE PAS DE SORTIE DE CRISE.
COMBIEN DE FOIS FAUDRA T'IL LE DIRE?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le Japon est à l'image même du relance artifielle et entretien le paradoxe économique fou de notre société qui est devenue folle. La vente de détail chute et la production augmente. C'est le signe même de la fin d'un temps !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ces commentaires qui parlent du grand soir. La croissance verte : oui, le retour à l'age de pierre : non
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le Japon exporte encore, c'est tout. Ce n'est pas "un signe de la fin du temps". Ceux qui attendent la fin du temps ne doivent pas retenir leur souffle, sauf s'ils y tiennent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :