L'Inde mise sur une croissance de 6,5% cette année

 |   |  184  mots
L'Inde mise sur une croissance de 6,5% pour l'année fiscale se terminant en mars prochain, un chiffre qui souligne sa capacité de résistance à la crise financière mondiale.

L'Inde mise sur une croissance comprise entre 6,25% et 6,7% pour l'année fiscale se terminant le 31 mars 2010, selon les prévisions communiquées ce mercredi par le conseil économique du gouvernement.

Cette instance qui conseille le Premier ministre indien, Manmohan Singh, sur la politique économique est présidé par C. Rangarajan, qui fut gouverneur de la banque centrale indienne. Selon lui, la croissance devrait par ailleurs se situer l'an prochain entre 7% et 8%. "L'économie a relativement bien résisté aux turbulences financières", a-t-il estimé.

L'économie indienne a progressé l'an dernier (2008-2009) de 6,7%, nettement en dessous des 9% de croissance annuelle enregistrés les trois années précédant la crise économique mondiale.

Selon le FMI, les économies en développement vont connaître en 2010 une croissance beaucoup plus forte (5,1%) que les pays développés (1,3%). Celle de l'Asie en développement (7,3%) contrasterait avec celle des Etats-Unis (1,5%), du Japon (1,7%) et surtout de la zone euro (0,3%). La Chine (9,0%) restera championne du monde de la croissance, devant l'Inde (6,4%). En queue de peloton, on retrouverait uniquement des pays de la zone euro, dont l'Espagne, l'Italie ou l'Allemagne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/10/2009 à 9:02 :
Croissance, croissance... les politiques n'ont que ce mot là à la bouche... après ils font les beaux en participant à des colloques pour l'environnement ! Hypocrisie ! Ils s'en moquent de la planète, ces gros psychos. Ils ne veulent même pas réformer ce système qui conduira l'humanité à sa perte. Ce sont des criminels en puissance, pourquoi laisser le pouvoir entre les mains de ces singlés ?
a écrit le 21/10/2009 à 8:51 :
Croissance, croissance... les politiques n'ont que se mot là à la bouche. Après ils veulent faire les beaux en participant à des réunions mondiales sur l'écologie. Ce système rend nos responsables complètement psychos.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :