Indices manufacturiers et immobiliers américains meilleurs que prévus

 |   |  311  mots
Aux Etats-Unis, l'indice ISM manufacturier, qui mesure l'activité industrielle, ressort à 55,7 contre 53 attendu. Les dépenses de construction et les promesses de ventes de logements sont également supérieures aux attentes.

Les dernières statistiques américaines redonnent de l'allant aux marchés. Ce lundi, l'indice des directeurs d'achat ISM manufacturier, qui mesure l'activité industrielle, ressort au dessus des attentes. En effet, il atteint 55,7 points en octobre alors que les analystes tablaient sur 53 points. C'est son plus haut niveau depuis avril 2006 où il était de 56 points. A plus de 50, cet indice témoigne d'une croissance de l'activité du secteur manufacturier, qui progresse donc pour le troisième mois consécutif.

De plus, les dépenses de construction affichent une hausse de 0,8% en septembre contre une baisse de 0,2% attendue. C'est leur plus forte progression depuis un an. Cette augmentation met fin à quatre mois consécutifs de baisse. Sur un an, elles chutent néanmoins de 13%.

Les dépenses de construction résidentielle privées avancent, pour le troisième mois d'affilée, de 3,9% en septembre. En revanche, les dépenses de construction privées hors logement (commerce, ...) affichent leur cinquième mois de baisse à -1,8%.

Enfin, les promesses de ventes de logements ont bondi de 6,1% en septembre, par rapport à août, selon l'Association Nationale des agents immobiliers. Après la hausse de 6,4% en août, les analystes tablaient sur une stabilité. Sur un an, elles augmentent de 21,2%.

L'indice de promesses de ventes atteint 110,1, son plus haut niveau depuis décembre 2006. Cette augmentation représente le huitième mois d'augmentation d'affilée de l'indice, une série inédite depuis 2001, année lors de laquelle l'indice fut créé.

De bonnes statistiques qui ont permis aux marchés américains et européens de s'inscrire nettement dans le vert ce lundi. La semaine dernière, les investisseurs affichaient leurs craintes après la publication de l'indice de confiance des consommateurs ressorti, contre toute attente, en forte baisse en octobre, et celui des ventes de logements neufs qui a chuté de manière inattendue en septembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :