Allemagne : consommation et activité industrielle en hausse, chômage en baisse

 |   |  360  mots
Sans surprise, les ventes de détail ont légèrement progressé en octobre, mais les perspectives ne sont pas bonnes pour les deux mois à venir. Le chômage a baissé en novembre, tandis la croissance de l'activité du secteur industriel allemand s'est accélérée

Les ventes de détail d'octobre en Allemagne sont reparties en petite hausse de 0,5% par rapport à septembre. Cependant, sur un an, elles sont toujours en baisse de 1,7%. En août et en septembre, la consommation a reculé, sans que cela ne soit prévu. Du coup, les analystes anticipaient un rebond de cet indicateur jugé volatil.

Sur les dix premiers mois de l'année, les ventes sont toujours en baisse de 1,8%, ce qui cadre avec une analyse de la fédération allemande du commerce, qui table sur un recul de 2% des ventes sur l'année.

Les autorités d'outre-Rhin et observateurs sont plutôt sereins pour la fin de l'année, notamment en raison de la saison de Noël, toujours propice à la consommation, mais ils restent plutôt prudent pour l'année 2010. Ainsi, le baromètre de l'institut GfK est en baisse depuis deux mois, signe que les consommateurs allemands sont moins enclins à dépenser.

Côté emploi, l'Allemagne annonce ce mardi une baisse de 7.000 chômeurs en données corrigées (CVS) en novembre, et de 13.000 en données brutes, celles qui alimentent le débat économique outre-Rhin. Selon ces critères, le taux de chômage a baissé à 7,6%, le nombre de chômeurs reculant à 3,215 millions. En données corrigées, le nombre de chômeurs ressort à 3,422 millions.

Enfin, la croissance de l'activité du secteur industriel s'est accélérée en novembre pour atteindre son rythme le plus élevé depuis juin 2008, montrent les résultats définitifs de l'enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d'achats. Son indice d'activité est monté à 52,4 contre 51 en octobre, mois durant lequel il avait renoué avec la croissance.

"L'activité du secteur manufacturier allemand a augmenté à son rythme le plus soutenu depuis 26 mois en novembre, les entreprises ayant répondu à la poursuite du rebond de la demande mondiale", explique Tim Moore, économiste de Markit.

Le sous-indice de la production a atteint 56,7 contre 54,4 en octobre, celui des nouvelles commandes 57 contre 56,3. L'enquête montre que la hausse des nouvelles commandes est la plus forte enregistrée depuis plus de deux ans, grâce notamment à une demande soutenue en Asie et en Europe occidentale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :