Le Japon propose un plan de relance de 7.200 milliards de yens

 |   |  195  mots
Pour éviter un retour de la récession, Tokyo annonce un plan de relance de 24.400 milliards de yens (184 milliards d'euros), dont 7.200 milliards de yens de dépenses directes de l'Etat japonais, soit 54 milliards d'euros.

Le gouvernement japonais propose un plan de relance de 7.200 milliards de yens (54 milliards d'euros), visant à éviter un retour à la récession avant les élections sénatoriales de la mi-2010. En comptant les prêts, les garanties et les autres dispositifs ne demandant pas de déblocage d'argent public, le plan de relance atteint la somme de 24.400 milliards de yens, soit 184 milliards d'euros.

Le ministre chargé des Banques, Shizuka Kamei, chef d'un petit parti membre de la coalition au pouvoir qui avait demandé un montant plus élevé de dépenses, acceptera la dernière proposition, a précisé un élu du parti au pouvoir. Le plan doit encore être voté au parlement.

Les 7.200 milliards de yens de dépenses directes vont prendre la forme de rallonge budgétaire pour l'exercice en cours, qui clôturera en mars 2010. Sur ce total, 4.200 yens seront consacrés au financement d'aides à l'emploi, aux subventions aux appareils ménagers et de nouveaux immeubles respectueux de l'environnement, ou au prolongement des mesures déjà en vigueur pour inciter à l'achat de voitures économes en carburant.

L'Etat va également allouer 3.000 milliards de yens aux collectivités, pour compenser la baisse de leurs revenus fiscaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :